|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
14 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 14

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Affaire Grégory Villemin : Le Nouveau détective condamné pour atteinte à la présomption d’innocence. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/12/2017 10:25
Mort et viol de Joyanae, âgée de 18 mois. Le père de la fillette tuée et violée à Agen reconnu partie civile.... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/12/2017 10:22
Re : Dans ce monde , le nombre de SDF augmente chaque jour. Le calvaire des sans-abri( Vidéo).. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/12/2017 10:35
Facebook est-il aussi néfaste que Chamath Palihapitya le prétend ? Sociologues et psychologues nous répondent...! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/12/2017 10:20
Les réseaux sociaux bientôt interdits aux moins de 16 ans sans l'accord des parents? Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/12/2017 09:25
Disparition très inquétante Maëlys, 9 ans. L e mystère des passagers de l’Audi A3 . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/12/2017 09:13
Affaire Cédrika Provencher. Jonathan Bettez subira un procès devant un juge seul. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/12/2017 09:06
Magnanville : Confondu par son ADN, un nouveau suspect interpellé lundi matin mis en examen et écroué. ’o... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/12/2017 16:26
La maman de Mathis lance une campagne d'affichage et demande de l'aide. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/12/2017 13:12
Les enfants sans-abri face à l'hiver..... ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 07/12/2017 11:49

Une pensée et respect aux nombreuses victimes de la guerre 1914 -> 1918 , tant pour les humains que pour les animaux

Publié par Walda Colette Dubuisson le 11-11-2017 (1727 lectures) Articles du même auteur
Ce 11 Novembre , la Belgique , la France bloquent les pendules afin de rappeler, en cette journée fériée, son histoire pendant la Première Guerre mondiale et ainsi honorer ceux qui sont morts pour la patrie.

En ce jour de deuil national, nous souhaitons rappeler aux nouvelles générations que la paix est une situation qui n'a pas toujours existé. Les pays ont subi la guerre, des blessures et leur histoire s'est construite avec ce drame.

Le 11 novembre 1918 marque la fin de la Première Guerre mondiale . Dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne, l'Armistice est signé entre l'Allemagne et les pays alliés qui comptent la France, l'Empire russe, l'Empire britannique et, en 1917, les Etats-Unis. Cette guerre, qui a duré quatre ans, a été le théâtre d'un massacre de dix millions de personnes et 23 millions de blessés. Ce conflit s'est principalement déroulé sur le territoire européen.




L'assassinat à Sarajevo, le 28 juin 1914, du prince héritier de l'Empire austro-hongrois, l'archiduc François-Ferdinand, et de son épouse fut l’élément déclencheur de la Grande Guerre. Cet incident a impliqué une série de réactions diplomatiques dues aux nombreuses alliances existant entre les pays européens, ce qui explique la portée mondiale du conflit.

Le 4 août 1914, l'Allemagne envahissait le territoire belge afin de contourner les armées françaises par le Nord. Cette décision est en violation directe avec la neutralité du pays, octroyée par le Traité de Londres de 1831 qui reconnait également son indépendance. Pourtant, le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères allemand avait proclamé au Reichstag : " La neutralité de la Belgique est déterminée par des conventions internationales et l'Allemagne est décidée à respecter ces conventions". Le mot était donné, l'Allemagne souhaitait étendre sa zone d'influence économique en annexant la Belgique et tant d'autres.

La Belgique, pays martyr

La Première Guerre a brutalisé bon nombre de civils belges, témoins des massacres commis par les troupes ennemies. Les Allemands pratiquaient le système de la répression collective en pillant les bourgs et les villages, fusillant des otages. Des milliers d'entre-eux ont été massacrés à Andenne, Dinant, Louvain, Rossignol, Tamines. Il faut savoir que la Belgique est le seul pays à avoir connu une occupation quasi totale de son territoire durant tout le conflit. L'image de pays martyr lui colla à la peau et sa situation souleva l'indignation de l'opinion internationale. Aux Etats-Unis, la campagne de recrutement des soldats en 1917 pour venir en aide aux alliés s'est faite sous le slogan "Remember Belgium ".


Le Traité de Versailles de 1919 mit un terme à cette guerre avec un accord signé entre l'Allemagne et les Alliés. Ce traité de paix a attribué à la Belgique un territoire le long de la frontière allemande dont les habitants sont devenus des citoyens belges. Cette région représente aujourd'hui la communauté germanophone.

La Belgique a joué un rôle majeur dans cette guerre à travers sa résistance. Elle a donc une place centrale dans la commémoration du 100e anniversaire de la Première Guerre mondiale qui va se dérouler durant toute la période de 2014-2018.

Source: La libre.be

Un hommage pour ceux qui ont donnés leur jeunesse , leur vie pour nous. Encore merci.
La superbe chanson de Michel Delpech ne pouvait mieux tomber, merci à lui.



Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 11/11/2016 21:23  Mis à jour: 11/11/2016 21:23
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3455
 Re :FRANCE: 11-Novembre : les enfants mobilisés pour commémorer la fin du grand massacre!
Image redimensionnée

Les enfants des écoles ont accompagné les élus dans le dépôt de gerbe, au monument aux morts d'Albi. / Photo DDM, Emilie Cayre

Le 11 novembre 2016 marquait aujourd'hui le 100e anniversaire d’un des épisodes les plus tragiques de ce que la Fédération départementale de la Libre pensée 81 appelle la «Grande boucherie» : la bataille de Verdun.


Pour l’occasion, il y avait un peu plus de monde que d’habitude au monument aux morts, à Albi.
Une mobilisation générale, toutes générations confondues, que l’ont doit surtout aux enfants des écoles qui ont été sensibilisés toute la semaine à la Grande guerre.

La Curveillère, Jean-Jacques Rousseau, Nougaro, Mazicou, Carpentier-Lapérouse… beaucoup avaient délégué leurs chères têtes blondes (et brunes) sur le front de la commémoration, les enseignants les envoyant quatre par quatre pour encadrer associations, politiques et représentants de l’État à chaque dépôt de gerbe. Ensuite, comme les grands, ils ont salué un à un les porte-drapeaux (au premier rang desquels une femme) et la garde d’honneur du monument. En tenue d’époque s’il vous plaît.

Avec sa jolie fleur jaune dans les cheveux, Astrid, 8 ans le 15 novembre, en CM2 à l’école Jean-Jacques Rousseau, n’a quand même pas oublié l’essentiel : « On est là pour ceux qui sont morts à la guerre ».


http://www.ladepeche.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 11/11/2016 15:39  Mis à jour: 11/11/2016 15:40
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3455
 Re : "L'armistice, c'est la fin de la Der des Ders": A Bruxelles, les enfants donnent une belle leçon d'histoire (vidéo)

C’est quoi l’armistice?


Hommage au Soldat Inconnu: « Il ne faut pas oublier »

L'armistice signé à Rethondes entre l'Allemagne et les Alliés met fin à la "Grande Guerre", premier conflit majeur du XXe siècle. Quelle vision en ont les enfants présents à la cérémonie d'hommage à Bruxelles? Notre équipe RTLinfo leur a posé la question.

Notre journaliste Sung-Shim Courrier a tendu son micro aux enfants lors de la commémoration solennelle des victimes des deux Guerres mondiales et des opérations à l'étranger, organisée en ce 11 novembre. Elle les a interrogés à propos du 98ème anniversaire de l'armistice qui a mis fin au premier conflit mondial. Fillettes et garçonnets ont tous livré leur explication personnelle.


Un traité signé dans un wagon

"L'armistice, c'est le traité signé à la fin de la guerre", dit un premier enfant. En effet, le traité de l'Armistice, mettant fin aux hostilités de la Premier guerre mondiale, est signé le 11 novembre 1918, dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne, entre l'Allemagne et les pays alliés (la France, l'Empire russe, l'Empire britannique et les Etats-Unis). La signature a lieu tôt le matin, à bord d'un wagon, aujourd'hui répliqué en musée. Les responsables politiques souhaitaient un lieu discret.


La Der des Ders: "Plus jamais ça"


"L'armistice, c'est la fin de la Der des Ders", dit une jeune fille interrogée. En effet, la Première Guerre mondiale a été surnommée la Der des Ders, en d'autres termes, la dernière des dernières guerres. Cette guerre, qui a duré quatre ans, a été le théâtre d'un massacre de dix millions de personnes et 23 millions de blessés. Le conflit a d'ailleurs souvent été caricaturé dans la presse par des dessinateurs la comparant à une "boucherie". Après 14-18, un mouvement pacifiste a d'ailleurs émergé, avec pour slogan, notamment "plus jamais la guerre".


A qui rend-on hommage?

"[La cérémonie], c'est pour rendre hommage aux gens qui ont donné leur vie pour que l'on puisse vivre en liberté", ajoute un petit garçon. En effet, les célébrations du 11 novembre ont pour objectif de célébrer la mémoire des personnes tombées pendant la guerre. Plus largement, ce 11 novembre était également l'occasion de commémorer de façon solennelle les victimes des deux Guerres mondiales et des opérations à l'étranger.


Le Roi Philippe a déposé une gerbe de fleurs

Le roi Philippe, entouré de représentants du gouvernement, a assisté vendredi matin à la cérémonie d'hommage. La Brabançonne a cadencé son arrivée, acclamé par les "Vive le Roi" et les applaudissements du public composé de quelque centaines de personnes. Les 21 coups de canon tirés par l'artillerie de l'armée depuis le parc de Bruxelles ont résonné au loin. Le souverain, en grand uniforme de la composante Terre, a déposé une gerbe de fleurs sur la tombe du soldat inconnu. Il a entre autres été suivi par le président de la Chambre Siegried Bracke (N-VA), son homologue du Sénat Christine Defraigne (MR), le vice-Premier ministre Jan Jambon (N-VA), le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA), l'ancien ministre de la Défense André Flahaut, le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur Pieter De Crem (CD&V), ainsi que de Paul Magnette ministre-président de la Wallonie.


L'Association pour la Mémoire de la Shoah présente cette année


L'Association pour la Mémoire de la Shoah (AMS) a cette année, à sa demande, été la première organisation juive à participer à cette cérémonie officielle, à côté des associations d'anciens combattants, des cadets et des militaires de l'armée de terre, de l'air et de la marine. Elle a déposé une gerbe de fleurs et a exposé au coin de la place, au sein du public, les 23 pavés de mémoire, dont la pose devant les habitations des déportés juifs est jusqu'à présent refusée par le bourgmestre d'Anvers, Bart De Wever (NV-A).

http://www.rtl.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 27/11/2013 20:29  Mis à jour: 27/11/2013 20:30
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3455
 1914-1918 : APPEL A PHOTOS : Saint-André-lez-Lille: pour la Grande Guerre, l'avis de recherche est lancé!
L’an prochain, la France commémorera le centenaire de la déclaration de la Grande Guerre de 1914-1918. À cet effet, la ville de Saint-André souhaite organiser une exposition en y associant tous les Andrésiens.

Si vous possédez des photos ou des documents que vous souhaitez partager, couvrant cette période allant du 4 août 1914 au 11 novembre 1918, le service communication de la ville vous invite à le contacter ( 03 20 63 07 53). Il recherche des documents (extraits de presse, photos, affiches allemandes et françaises, objets, lettres) concernant l’occupation de la ville par les Allemands, et la vie des Poilus originaires du Nord et plus spécialement de Saint-André, durant le conflit.

À noter que pour éviter toute perte et détérioration, les documents ne seront pas exposés mais numérisés au service communication et restitués immédiatement. Si vous êtes équipés d’un scan, vous pouvez également lui fournir les fichiers numériques par mail en les envoyant à communication@ville-saint-andre.fr La municipalité remercie d’avance ses concitoyens qui voudront aider à la réussite de cette grande manifestation dédiée à la mémoire des 1 315 000 soldats français disparus en quatre ans et 109 jours, soit 27 % des 18-27 ans.
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
1 + 8 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10