|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
16 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 16

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Le corps sans vie d'Antoine ZOIA, 16 ans Retrouvé.

Publié par Walda Colette Dubuisson le 02-10-2018 (19294 lectures) Articles du même auteur
Image redimensionnée


FRANCE: Gard/ INTERNATIONAL .
02/10/2018 : Triste nouvelle
le corps retrouvé à l'état de squelette est bien celui d'Antoine Zoia, disparu il y a deux ans...
Ce mardi après-midi, le procureur de la République, Eric Maurel, a indiqué qu'il s'agissait bien du jeune Antoine Zoia, disparu le 1er mars 2016.
"Il nous est interdit de parler des causes de la mort puisqu'il s'agit d'un mineur"..
sos-enfants présente ses sincères condoléances à la famille et proches ...( lire la suite dans le commentaire)
***********************************
01/10/2018 : Disparition d'Antoine : émotion et prudence à Clarensac après la découverte d'un corps pendu à un arbre... ( Vidéo)
**************************************
30/09/2018 :
* Joint par LCI, le procureur de Nîmes, Eric Maurel est prudent. La piste du jeune Antoine Zoia est une "hypothèse de travail" même si des objets trouvés sur les lieux ont été reconnus comme ayant appartenu au jeune Antoine.
Le corps retrouvé étant en très mauvais état, seule une expertise ADN et une autopsie, qui doivent être pratiquées dans les prochains jours, pourront confirmer ou non l'identité de la victime.
******************************************
*Gard. Un squelette découvert dans la forêt, la famille d'Antoine Zoia prévenue...
*************************************
02/03/2018 : Antoine a disparu depuis deux ans, la mobilisation continue pour retrouver sa trace...
**********************************************
*** GARD Enquêtes Lucas, Antoine et Coralie Moussu : la piste Nordahl Lelandais se referme...
**********************
10/01/2018 : Une éventuelle implication de Nordahl Lelandais dans la disparition d'Antoine Zoia, va être étudiée. Cet adolescent de 16 ans a disparu le 1er mars 2016 à Clarensac, près de Nîmes, dans le Gard, alors qu'il devait se rendre dans un bureau de tabac.( voir vidéo)
***********************************
03/01/2018 : RELANCE, n'oublions pas Antoine...
****************************
14/11/2017 : Le jeune de 17 ans est introuvable depuis le 1er mars 2016, le collectif souhaite coller des autocollants sur un maximum de véhicules. (Voir informations dans le commentaire).
**************************************
21/08/2017 : Une campagne d’affichage dans toute la France pour retrouver Antoine Zoia ...
*******************************************
13/04/2017 : Tout faire pour résoudre la disparition d'Antoine Zoia en 2016 dans le Gard. ( Vidéo)
********************************************
01/03/2017 : Il y a un an, le 1er mars 2016, Antoine âgé de 16 ans disparaissait à Clarensac près de Nîmes. Le collectif "Antoine" mobilisé depuis le début organise un rassemblement ce dimanche 5 mars.
**********************************
17/02/2017 : Vague d'affichage de panneaux en 4mx3m répartis en France. Un dispositif inédit !
Du côté de la gendarmerie de Quimper, interrogée sur l’usage de ce nouveau mode de communication pour retrouver une personne disparue, il s’agit d’un dispositif inédit.
Les affiches indiquent un numéro vert pour recueillir toute information susceptible de faire progresser les recherches. Il s’agit du 0 800 97 14 30.
************************************************
04/01/2017 :Les parents d’Antoine, disparu en mars 2016, vous remercient pour votre mobilisation…
************************************************
01/12/2016 : campagne d'affichage pour retrouver Antoine, 16 ans, disparu depuis le mois de mars
Le collectif Antoine lance une nouvelle campagne d'affichage pour tenter de retrouver un adolescent de 16 ans, disparu depuis le 1er mars 2016 à Clarensac, près de Nîmes. Des panneaux ont été installés dans les rues d'Avignon.
****************************************************
16/10/2016 : Nouvel appel à témoins après la disparition inquiétante d' Antoine 16 ans…
Sa famille n'a plus de nouvelles d'Antoine depuis 7 mois, il avait 16 ans lors de sa disparition !
*******************************************
02/09/2016 : CLARENSAC Disparition d’Antoine : la mobilisation se poursuit ce samedi !
**********************************************
17/07/2016 : Le 1er mars dernier, Antoine disparaissait à Clarensac. Le « collectif Antoine », qui n’a jamais baissé les bras, profite de chaque manifestation pour mobiliser la population.
Pour aider l’enquête, composez le numéro vert : 0800 97 14 30 ou par mail : sr-nimes.antoine@gendarmerie.interieur.gouv.fr.
***********************************************
19/06/2016 La Gendarmerie de l'Ardèche lance un nouvel appel à témoins pour Antoine qui s'est " volatilisé" sans laisser de trace ni témoins jusqu'à ce jour
**********************************************
13/05/2016 : Près de deux mois et demi après la disparition du jeune Antoine, un nouvel appel à témoins est lancé et un avis de recherche est diffusé dans toute la France.
**************************************************
17/04/2016 : la mobilisation ne faiblit pas pour Antoine.
Un collectif se mobilise chaque week-end, pour "tracter" ; comme ce samedi 16 et dimanche 17 avril à Nîmes et Montpellier.
**********************************
16/03/2016 : de nouvelles recherches pour retrouver le jeune Antoine
**************************
12/03/2016 :Une information judiciaire ouverte après la disparition d’Antoine.
Une information judiciaire a été ouverte hier pour la « disparition inquiétante » d’un adolescent de 16 ans dans le Gard, a annoncé la procureure de la République de Nîmes Laure Beccuau
*******************************

05/03/2016 :A Clarensac , une vingtaine de bénévoles a pris le relais des gendarmes pour tenter de retrouver Antoine, 16 ans, disparu depuis le 1er mars. Fugue ou disparition inquiétante : aucune hypothèse n'est privilégiée. Le point sur les recherches et sur ce que l'on sait du jeune homme.( VIDÉO)
**************************************************
04/03/2016 Antoine Z, 16 ans, n'est pas rentré depuis mardi 1 mars, à Clarensac. Ses parents ont lancé un appel à témoin. La gendarmerie a ouvert une procédure pour disparition inquiétante...

Message de ses parents : «Antoine, nous ne sommes pas fâchés et tu peux rentrer quand tu veux»


http://www.sos-enfants.org/modules/news/article.php?storyid=1167



Antoine, 16 ans, lycéen a disparu de Clarensac mardi après-midi. Ses proches s'inquiètent. Les gendarmes sont mobilisés pour tenter de le retrouver.

Ce mardi en début d'après-midi Antoine est parti se promener du côté de Clarensac mais il n'est jamais revenu chez lui. Il a visiblement l'habitude d'aller se balader mais jamais très longtemps. Ses proches ne comprennent pas ce qu'il s'est passé et lancent donc un appel pour le retrouver.

Antoine est âgé de 16 ans, il est au lycée et ses proches le décrivent comme un garçon tranquille, sans histoire, d'où leur inquiétude.

Une quinzaine de gendarmes sont à sa recherche depuis ce mercredi matin, un chien pisteur aussi venu de Mende est mobilisé. Ils ont ratissé les environs, interrogé les habitants mais Antoine reste introuvable. Ses parents ont posté un message sur les réseaux sociaux.

Si vous avez des informations vous pouvez contacter la gendarmerie de Calvisson au 04 66 01 20 07 ( FRANCE)
Ou appelez le poste de police d’urgence, numéro Européen : 112


https://www.francebleu.fr/infos/faits- ... ante-clarensac-1456998699
*****************************************

05/03/2016 :A Clarensac , une vingtaine de bénévoles a pris le relais des gendarmes pour tenter de retrouver Antoine, 16 ans, disparu depuis le 1er mars. Fugue ou disparition inquiétante : aucune hypothèse n'est privilégiée. Le point sur les recherches et sur ce que l'on sait du jeune homme.


A Clarensac, dans le Gard, une vingtaine de bénévoles arpente 1200 hectares de garrigue pour tenter de localiser Antoine, un adolescent de 16 ans disparu depuis le 1er mars. Ils sont encadrés par des employés municipaux, ou encore gendarmes, et ne laissent rien au hasard, selon Walter Galligani, le directeur des Services Techniques de Clarensac.
Ils ont pris le relais des gendarmes, qui avaient auparavant dépêché en vain une brigade cinophile dans le quartier où réside le jeune homme. Un jeune qui avait l'habitude de se promener azux alentours du village.

Ni papiers ni téléphone

Antoine n'est pas rentré chez lui mardi soir. Il a été aperçu ce jour-là pour la dernière fois au tabac du village, en train d'acheter un briquet. Il n'avait sur lui ni papiers d'identité, ni téléphone. Fugue ou disparition inquiétante : aucune hypothèse n'est privilégiée et la maire de Clarensac, Marjorie Enjelvin, lance un appel au micro de nos journalistes Daniel Moine et Eric Mangani.


Des bénévoles à la recherche d'Antoine, 16 ans, disparu depuis 5 jours dans le Gard

********************************
12/03/2016 :Une information judiciaire ouverte après la disparition d’Antoine.
Une information judiciaire a été ouverte hier pour la « disparition inquiétante » d’un adolescent de 16 ans dans le Gard, a annoncé la procureure de la République de Nîmes Laure Beccuau

Cette disparition « n’a pas de lien » avec l’affaire du viol aggravé d’une joggeuse le 1er mars à Vergèze, à 10 km au sud de Clarensac, a souligné Laure Beccuau. Des analyses ADN ont permis de fermer cette hypothèse. La disparition d’Antoine est survenue près d’un an après celle de Lucas, un autre adolescent de 16 ans, qui reste une énigme. Lucas avait quitté le domicile familial de Bagnols-sur-Cèze le 18 mars 2015. « On serait bête de ne pas s’interroger sur un lien possible », entre ces deux disparitions, a dit Mme Beccuau. « Mais pour le moment nous n’avons pas d’élément allant dans ce sens ».

Un appel à témoins est lancé, les enquêteurs du « groupe Antoine » étant preneurs de toute information à son sujet au 04 66 38 50 64.

Publié le 12/03/2016 http://www.ledauphine.com/faits-divers/


Nîmes : nouvel appel à témoins dans la disparition du jeune Antoine de Clarensac
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 02/10/2018 18:39  Mis à jour: 02/10/2018 18:39
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Le corps retrouvé à l'état de squelette est bien celui d'Antoine Zoia, disparu il y a deux ans...
Agression exclue

"L'autopsie nous permet d'exclure tout acte d'agression," indique le procureur de la République. Le relevé d'empreinte dentaire a confirmé qu'il s'agissait bien du corps du jeune Antoine Zoia. Ses parents avaient déjà reconnus les objets retrouvés près du corps. "L'endroit où le corps a été retrouvé est très difficile d'accès. Les gendarmes ont dû utiliser des cordages pour approcher. La zone est très pentue et il a vraiment fallu rentrer dans la végétation pour y arriver et terminer sur une quasi falaise. Le chemin le plus proche est à 100 mètres."

La zone où a été retrouvée le corps avait été ratissée à plusieurs reprises. "Il est possible que les recherches soient passées à une dizaine de mètres du corps. Il faut vraiment arriver au pied de l'arbre pour voir quelque chose.".
Le chemin le plus proche est à 100 mètres

Le chasseur qui a trouvé le corps a d'abord trouvé fortuitement les chaussures, "puis le bas du corps qui était à distance du reste du corps à l'état de quasi-squelette, pendu à un arbre."

Il nous est interdit de parler des causes de la mort puisqu'il s'agit d'un mineur

Les militaires ont retrouvé son sac d'école, un couteau très spécifique offert par son père et quelques petits objets. "Il nous est interdit de parler des causes de la mort puisqu'il s'agit d'un mineur mais nous n'avons retrouvé aucun message," a précisé Eric Maurel. "Nous reviendrons vers les parents d'Antoine Zoia. mais pour l'instant, par respect pour eux, nous repoussons ces investigations."

Aucun mot

Des éléments complémentaires et des investigations médico-légales devront déterminés depuis quand le corps était à cet endroit. "Aujourd'hui, ce serait de la pure spéculation," précise Patrick Bottero, vice-procureur. "La dégradation du corps dépend des températures et des précipitations."

Samedi matin, des chasseurs ont découvert un corps pendu à un arbre dont "l'état révèle une présence ancienne" au nord de Clarensac, près de Nîmes, dans le Gard. "Certains objets trouvés sur les lieux ont été reconnus comme ayant appartenu à Antoine Zoia," indiquait dès ce week-end le procureur de la République.

Depuis dimanche, le village retenait son souffle avant de savoir si oui ou non, la dépouille était celle de l'adolescent disparu.


Je reviens

Le jeune Antoine, âgé à l'époque de 16 ans, était porté disparu depuis le 1er mars 2016. Il avait quitté son domicile familial en précisant "Je reviens", puis était passé acheter un briquet au centre du village alors qu'il ne fumait pas. Depuis, aucun signe de vie. Le jeune homme avait disparu, sans papiers, ni téléphone, ni argent en poche.

Une autopsie et une expertise ADN avaient été ordonnées par le procureur de Nîmes en urgence.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 01/10/2018 20:21  Mis à jour: 01/10/2018 20:21
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Antoine ZOIA, 16 ans. Disparition d'Antoine : émotion et prudence à Clarensac après la découverte d'un corps pendu à un arbre (Vidéo)
Clarensac vit dans l'attente des résultats des tests ADN, pratiqués sur le corps retrouvé pendu ce week-end. S'agit-il de celui d'Antoine, un adolescent de 16 ans au moment de sa disparition en mars 2016 ? Dans la commune gardoise proche de Nîmes, tout le monde reste prudent.

Par Fabrice Dubault Publié le 01/10/2018 à 19:27

Clarensac et ses 4.300 habitants ont appris avec stupeur samedi qu'un corps avait été retrouvé pendu dans la colline au nord de la commune.

Le village retient son souffle avant de savoir si oui ou non, la dépouille est celle d'Antoine, cet adolescent disparu il y a plus de deux ans sans laisser de trace.

Prudence et circonspection des habitants mais aussi à l'Hôtel de ville, où la maire, très sollicitée par les médias depuis samedi, appelle ses concitoyens à la retenue.


Il y a beaucoup de spéculations, beaucoup de choses dites. Moi, je mets en garde à penser trop vite et cela par respect des uns et des autres" déclare Marjorie Enjelvin, maire de Clarensac.


L'enquête de gendarmerie et l'autopsie du cadavre devraient permettre de préciser les causes de la mort.
Quant à l'identité de la victime, elle sera déterminée grâce à des analyses ADN, dont le résultat est attendu d'ici à jeudi.

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 01/10/2018 11:16  Mis à jour: 01/10/2018 11:16
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Squelette en forêt : les parents d'Antoine Zoia ont reconnu ses vêtements.
C’est un élément allant dans le sens des premières impressions des enquêteurs et du procureur de la République de Nîmes au lendemain de la découverte d’un squelette pendu dans la garrigue de Clarensac, zone de disparition du jeune Antoine alors âgé de 16 ans, le 1er mars 2016.

Les parents ont reconnu que les objets personnels et notamment les vêtements retrouvés à proximité du squelette « comme étant potentiellement ceux d’Antoine » a précisé le magistrat du parquet de Nîmes Patrick Bottero à Vaucluse-Matin.

Une expertise ADN et une autopsie doivent être pratiquées dans les prochains jours.

Au village de Clarensac, les habitants oscillent entre incrédulité et attente.

https://www.ledauphine.com/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 30/09/2018 19:12  Mis à jour: 30/09/2018 19:12
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Gard: des affaires appartenant à Antoine Zoia retrouvées.
Le procureur de la République de Nîmes a indiqué à 20 Minutes que des vêtements ayant appartenu à Antoine Zoia, disparu en 2016, ont été retrouvés sur les lieux.

«Certains des objets trouvés sur les lieux ont été reconnus comme ayant appartenu à Antoine Zoia. L'état du corps ne permet pas d'avoir de certitude. L'autopsie aura pour but de déterminer les causes exactes du décès. Le parquet reste dans l'attente de résultats d'analyses ADN aux fins d'identification certaine du défunt», a expliqué le procureur Eric Maurel.
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 30/09/2018 11:57  Mis à jour: 30/09/2018 11:59
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Gard. Un squelette découvert dans la forêt, la famille d'Antoine Zoia prévenue...
Des chasseurs ont découvert près de Clarensac (Gard) un squelette dans un massif forestier difficile d’accès. Le procureur de Nîmes a confirmé samedi que le corps n’était pas encore identifié, mais que la famille du disparu Antoine Zoia avait été prévenue.

Un squelette pendu dans un massif forestier de Clarensac (Gard) a été trouvé samedi par des chasseurs, ont annoncé des sources concordantes, confirmant une information du site Objectif Gard.

Le corps a été retrouvé dans un massif forestier difficile d’accès. Immédiatement la zone a été bouclée par de nombreux gendarmes en fin de matinée.

Le procureur de Nîmes, Eric Maurel, a expliqué : « Ce matin, des chasseurs ont découvert un corps au nord de Clarensac […] dont l’état révèle une présence ancienne. Une enquête pour recherches des causes de la mort a été ouverte ».

La famille d’Antoine Zoia prévenue
« Pour l’instant aucun élément ne permet d’avoir quelque certitude que ce soit sur une identification compte tenu de l’état du corps et des vêtements. Néanmoins la famille d’Antoine Zoia a été prévenue de cette découverte », a poursuivi le procureur Maurel de Nîmes, qui a ordonné une autopsie et une expertise ADN en urgence

Antoine Zoia, 15 ans, a disparu du même village, Clarensac, le 1er mars 2016. Depuis, il est introuvable, malgré les moyens considérables déployés par les enquêteurs. À l’époque, les environs de Clarensac avaient été fouillés, en vain.

L’adolescent avait quitté son domicile en milieu d’après-midi, sans ses papiers et sans son portable, disant simplement à son père et à son frère : « Je reviens ». À 16 h, il achetait un briquet au bureau de tabac de la commune, puis n’avait plus été vu nulle part.

https://www.ouest-france.fr/

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 02/03/2018 10:07  Mis à jour: 02/03/2018 10:07
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Antoine ZOIA, 16 ans a disparu depuis deux ans, la mobilisation continue pour retrouver sa trace.
Voilà deux ans qu’Antoine n’a plus donné signe de vie. Cet adolescent sans histoire, plutôt réservé, timide et casanier, âgé de 16 ans quand il a disparu, a quitté son domicile familial, à Clarensac, dans le Gard,​ le 1er mars 2016. Depuis, personne ne sait où il se trouve, ni ce qui lui est arrivé. Parti sans argent ni papiers d’identité, un jour de vacances d’hiver comme les autres, le jeune homme a dit à ses proches qu’il allait « revenir ».

Il passe par un bureau de tabac, dans son village. Puis, plus rien. L’enquête, elle, piétine. Depuis deux ans, aucune piste, ni même l’ombre d’un indice, n’ont permis aux gendarmes de se lancer sur la trace du jeune Gardois. Il y a la piste Nordahl Lelandais, explorée depuis quelques semaines par les enquêteurs, comme pour d’autres cas de disparitions inexpliquées en France. Mais pour l’instant, rien n’a filtré, à ce sujet.

« Il faut que son visage soit vu le plus possible, partout »
Deux ans après sa disparition, les parents du jeune homme ne souhaitent pas se confier à la presse, seuls les bénévoles, qui animent le collectif Antoine, acceptent d’évoquer leur mobilisation, d’une ampleur nationale. Et de tous les instants. « L’objectif, c’est la diffusion en masse du visage d’Antoine, il faut qu’il soit vu le plus possible partout, pour recueillir d’éventuels témoignages », souligne Sophie, l’une des membres du collectif.

Pour que les appels à témoins circulent, tous les supports sont bons à prendre : les sucettes partout en France, les petites affiches dans les commerces, les camions, les autocollants sur le pare-brise arrière des voitures. Dimanche (11h30), à Clarensac, les bénévoles organisent un rassemblement, avec un lâcher de ballons. « Pour montrer qu’on ne l’oublie pas », reprend Sophie. Avec le collectif qui s’active pour retrouver Lucas, un autre adolescent du Gard, disparu à Bagnols-sur-Cèze le 18 mars 2015, on s’entraide. « Ils ont nos affiches, nos banderoles, on a les leurs, évidemment », reprend la bénévole. Même si, souligne-t-elle, « il n’y a aucun lien entre les deux disparitions ».

https://www.20minutes.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 11/01/2018 12:09  Mis à jour: 11/01/2018 12:39
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Une éventuelle implication de Nordahl Lelandais dans la disparition d'Antoine Zoia, va être étudiée.( Vidéo). Le suspect a de la famille dans le Gard...
Selon une information révélée par BFM TV, des investigations seraient en cours pour étudier une éventuelle responsabilité de Nordahl Lelandais dans les disparitions de Lucas Tronche et Antoine Zoïa survenues dans le Gard en 2015 et 2016.

Antoine Zoia, 16 ans, a, lui, quitté son domicile de Clarensac, dans le Gard, le 1er mars 2016, en milieu d’après-midi, sans ses papiers et sans son portable et n’a plus jamais été revu après s’être arrêté dans le bureau de tabac du village, pour y acheter un briquet.

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 14/11/2017 14:57  Mis à jour: 14/11/2017 14:57
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Antoine ZOIA, 16 ans. Le collectif gardois reste mobilisé : il souhaite coller des autocollants sur un maximum de véhicules.
Malgré les recherches des gendarmes, la diffusion d'un avis de “disparition inquiétante de mineur”, 1 800 panneaux d'affichage 4x3 et une mobilisation sans faille, Antoine n'a pas été retrouvé. Le 5 mars dernier, un immense lâcher de ballons avait lieu à Clarensac, pour ne pas l'oublier. “Concernant l'enquête nous ne savons toujours rien, avoue Sophie, membre du Collectif Antoine, proche des parents du jeune homme. Mais le collectif reste et restera toujours mobilisé”.

Distribution d'autocollant d'Antoine

Cette fois, l'objectif est de coller des autocollants sur un maximum de véhicules. “Nous recherchons des transporteurs, des routiers, des taxis, des particuliers acceptant de mettre un autocollant de l'avis de disparition d'Antoine. Nous en avons beaucoup en stock et nous pouvons envoyer des autocollants et affiches à qui souhaite nous aider, afin que le visage d'Antoine soit vu par le plus grand nombre. La société Heppner a accepté d'équiper cent de leurs camions d'un autocollant d'Antoine au format 33x60”. À Clarensac et autour de Nîmes, la mobilisation reste maximale. “Il ne faut pas hésiter à partager la page facebook”," https://www.facebook.com/CollectifAntoine/?ref=pyml_chaining "


Conclut Sophie.
http://www.midilibre.fr/2017/11/13/di ... if-gardois-reste-mobilise,1586549.php
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 08/09/2017 12:15  Mis à jour: 08/09/2017 12:15
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Antoine ZOIA, 16 ans. ( Relance). Cela fait dix huit mois qu'Antoine Zoia a disparu dans le Gard.( Vidéo°
De nombreuses actions ont été faites pour faire connaitre la disparition d'Antoine en France et dans le monde. Continuons à partager et afficher l'avis de disparition. Merci

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 21/08/2017 13:09  Mis à jour: 21/08/2017 13:09
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Antoine ZOIA, 16 ans. Une campagne d’affichage dans toute la France pour retrouver Antoine ...
Image redimensionnée



Le visage du jeune homme disparu s'affiche sur plus de 700 panneaux dans toute la France, comme ici à Bretigny-sur-Orge (Essonne).

Pour retrouver un adolescent disparu depuis plus d’un an, un collectif a organisé une campagne d’affichage dans toute la France.

Son visage placardé sur les panneaux en bord de route remplace les publicités habituelles. A Valence, dans la Drôme, une nouvelle campagne d’affichage attire les regards des riverains.

La photo d’Antoine, accompagnée de quelques renseignements, est visible sur une vingtaine de panneaux en 4 par 3 dans toute l’agglomération.

Le jeune homme, aujourd’hui âgé de 17 ans, a disparu le 1er mars 2016 à Clarensac, dans le Gard. Comme le rapporte France Bleu Drôme-Ardèche, ce jour-là, l’adolescent sort du domicile familial sans portable ni papiers d’identité. Il dit seulement à son père "je reviens" puis s’évapore dans la nature.
700 panneaux dans toute la France

Les recherches menées par les gendarmes de la section des recherches de Nîmes n’ont rien donné. Parallèlement, les efforts pour retrouver le jeune homme, ou recueillir des témoignages, se poursuivent grâce à un collectif déterminé: le collectif Antoine.

Avec le soutien d’un afficheur qui a gratuitement mis à disposition environ 700 panneaux dans toute la France depuis l’automne dernier, le collectif parcourt ainsi tout le pays pour coller le visage d’Antoine dans chaque département.

SUITE -> http://www.bfmtv.com/police-justice/u ... cent-disparu-1239468.html
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 13/04/2017 20:06  Mis à jour: 13/04/2017 20:06
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : Tout faire pour résoudre la disparition d'Antoine Zoia en 2016 dans le Gard. ( Vidéo)
A Clarensac, nul ne pouvait imaginer qu’Antoine, 16 ans, disparaîtrait ce 1er mars 2016. Il n’avait même pas un sac à dos. Depuis, plus aucune trace de l’adolescent. La moindre information intéresse les enquêteurs. Extrait de "13h15 le samedi" .


VIDEO. "13h15". Tout faire pour résoudre la disparition d'Antoine en 2016 dans le Gard

Depuis la disparition d’Antoine, 16 ans, le 1er mars 2016 à Clarensac (Gard), une commerçante de la ville ne cesse de se rappeler le bref échange qu’elle a eu avec l’adolescent dont on a perdu la trace.

"Il n’avait même pas un sac à dos quand il est venu au magasin. Il avait les mains dans les poches. Comment voir qu’il allait complètement disparaître ce jour-là ? C’est pas possible…" témoigne-t-elle.

Résoudre cette énigme est une priorité pour la justice

"Je regardais dans la verdure, mais elle a été fouillée. Les hélicoptères, les gendarmes… Ils ont fait un travail énorme. Ce n’est pas moi, petite commerçante, qui peut le retrouver là. C’est pas possible…" raconte-t-elle au volant de sa voiture qui roule dans un paysage gardois ratissé par les enquêteurs.

Les parents d’Antoine signalent sa disparition en fin de journée. Plus tard, le Collectif Antoine est créé pour diffuser l’image du disparu, qui n’a même pas emporté sa carte de bus. Résoudre cette énigme est une priorité pour la justice : "Le passage d’une voiture, un bruit, le fait d’avoir aperçu une personne… Tout nous intéresse !" affirme Erick Maurel, procureur de la République de Nîmes.

http://www.francetvinfo.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 25/03/2017 14:48  Mis à jour: 25/03/2017 14:48
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : (Antoine ZOIA): "13h15 le samedi". Où sont Lucas et Antoine ? Replay...
Cliquez ici pour revoir l'émission

Deux lycéens du Gard, deux bons élèves… Et qui semblaient, à tous ceux qui les ont connus, épanouis et sans problèmes. Où sont-ils ? Personne n'en sait rien...

Lucas et Antoine, respectivement âgés de 15 ans et 16 ans au moment de leur disparition, en 2015 pour le premier et en 2016 pour le second, ont un autre point commun : ils ont tous les deux disparu du jour au lendemain, sans aucune explication et sans prendre d'affaires.

Difficile de croire à une fugue

Lucas s'est volatilisé à Bagnols-sur-Cèze entre son domicile et le cours de natation où il n'est jamais arrivé. Le magazine "13h15 le samedi" (Facebook, Twitter, #13h15) avait rencontré ses parents (vidéo) Eric et Nathalie Tronche, qui se démènent pour retrouver leur fils, notamment avec l'association Retrouvons Lucas.

Pauline Dordilly, Florence Helleux et Anthony Santoro se penchent également sur la disparition du jeune Antoine. Que s’est-il passé dans les deux cas ? La justice et les enquêteurs butent aujourd’hui sur un même mystère…
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 02/03/2017 13:55  Mis à jour: 02/03/2017 13:55
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re :Disparition d’Antoine Zoia : un an après, "la justice reste déterminée".Le procureur de Nîmes suit l'enquête sur l'adolescent disparu il y a un an.
Il a quitté la maison familiale de Clarensac le 1er mars 2016, vers 13 h 30, en disant "Je reviens". Deux heures plus tard, il a acheté un briquet au bureau de tabac. Et plus personne n'a jamais revu Antoine, 16 ans, élève de 1re ES au lycée Albert-Camus de Nîmes.

L'enquête, menée par les gendarmes de la Section des recherches de Nîmes sous la direction d'un juge d'instruction, n'a jusqu'ici rien donné. Et faute d'indice, chacun en est réduit aux conjectures. Fugue ? Suicide ? Accident ? Mauvaise rencontre ?

Deux rencontres entre les magistrats

"Il n'y a malheureusement pas d'élément nouveau, et nous continuons à envisager absolument toutes les hypothèses", explique Éric Maurel, le procureur de la République de Nîmes, qui s'est plongé dans ce dossier depuis son arrivée dans le Gard, début janvier. Le magistrat l'assure : "Notre attitude reste très déterminée. L'institution veille à ne pas laisser courir la prescription. On travaille, on est actif et réactif."

Ce mardi 28 février au matin, le magistrat a rencontré le juge d'instruction chargé due l'affaire, "pour faire le point sur l'enquête". Autre rencontre importante, le même jour, entre ces magistrats et celui chargé de l'autre disparition d'adolescent survenue dans le Gard : celle de Lucas, 16 ans, qui n'a plus donné de signe de vie depuis le 18 mars 2015, à Bagnols-sur-Cèze.

Deux ados du même âge, sans problèmes connus, qui disparaissent à un an d'écart dans le même département : la similitude est frappante. "À ce jour, il n'y a aucun élément permettant de faire techniquement ou judiciairement un rapprochement entre ces deux dossiers", insiste le procureur Maurel.

"Je n'ai pas une voiture, un indice, un numéro de téléphone qui soit commun entre ces deux dossiers. Pas le moindre élément de connexité. Si on rentre dans cette hypothèse, ça veut dire qu'il y a un prédateur, or je n'ai aucun élément pour diffuser cette hypothèse dans l'opinion publique."

Pas d'indice, pas d'hypothèse privilégiée : reste l'immense angoisse de deux familles, qu'une mobilisation importante des proches tente d'apaiser. Le visage d'Antoine a été affiché dans toute la France, tout comme celui de Lucas, au gré de campagnes successives et de soutiens multiples. Dimanche 5 mars, chacun est invité par le Collectif Antoine à venir à 11 h 30, en tee-shirt blanc, au stade de foot de Clarensac, pour un Mannequin challenge suivi d'un lâcher de ballons verts, couleur de l'espoir.

Le week-end précédent, l'association Je cherche Lucas s'est réunie à Bagnols, pour dresser le bilan de deux ans d'actions. Cette mobilisation finira-t-elle par payer ?

http://www.midilibre.fr/2017/03/01/di ... -justice-reste-determinee,1472792.php
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 01/03/2017 09:13  Mis à jour: 01/03/2017 09:13
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : Il y a un an, le 1er mars 2016, Antoine Zoia disparaissait à Clarensac près de Nîmes. Le collectif "Antoine" mobilisé depuis le début organise un rassemblement ce dimanche 5 mars.
C'était il y a un an et presque un an après Lucas. Le 1er mars 2016 Antoine Zoia, 16 ans disparaissait à Clarensac. Ce mardi 1er mars 2016 en début d'après-midi Antoine est parti se promener, il devait se rendre dans un bureau de tabac. Antoine n'est jamais revenu chez lui. Il avait visiblement l'habitude d'aller se balader mais jamais très longtemps. Très vite les gendarmes ont entamé des recherches, en vain.

Un an de recherches vaines

Un collectif s'est formé, plusieurs rassemblements ont eu lieu, des recherches ont mobilisé tout le village de Clarensac régulièrement mais Antoine est resté introuvable. Des campagnes d'affichage continuent aussi d'être diffusées à travers toute la France. La photo de l'adolescent est souvent visible à côté de celle de Lucas, l'autre adolescent gardois qui a disparu à Bagnols-sur-Cèze en mars 2015.

Aucun lien n'a été établi entre les deux disparitions mais les enquêtes se poursuivent pour retrouver les deux garçons.

Un lâcher de ballons et un mannequin challenge ce dimanche

Pour marquer les un ans de sa disparition, les proches d'Antoine organisent un grand rassemblement ce dimanche 5 mars à Clarensac, à 11h30 au stade de football de la commune, un lâcher de ballon et un mannequin challenge sont prévus.

https://www.francebleu.fr/infos/faits- ... reste-mobilise-1488346375
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 17/02/2017 12:40  Mis à jour: 17/02/2017 12:40
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : Des panneaux 4m par 3m pour une disparition inquiétante, ici celle d’Antoine Zoia, 16 ans. Un dispositif inédit !
Image redimensionnée
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 04/01/2017 14:33  Mis à jour: 04/01/2017 14:33
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : Les parents d’Antoine Zoia , disparu en mars 2016, vous remercient pour votre mobilisation…
Image redimensionnée
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 01/12/2016 15:21  Mis à jour: 01/12/2016 15:21
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : Avignon: campagne d'affichage pour retrouver Antoine ZOIA, 16 ans, disparu depuis le mois de mars
Le collectif Antoine lance une nouvelle campagne d'affichage pour tenter de retrouver un adolescent de 16 ans, disparu depuis le 1er mars 2016 à Clarensac, près de Nîmes. Des panneaux ont été installés dans les rues d'Avignon.
Par Annie Vergnenegre Publié le 01/12/2016
http://france3-regions.francetvinfo.f ... ru-mois-mars-1145031.html

Image redimensionnée


Des affiches 4/3 ont été placardées dans les rues d'Avignon. On y voit le visage d'Antoine Zoia, 16 ans, disparu depuis le 1er mars dernier, à Clarensac, à proximité de Nîmes, dans le Gard. Le parquet a ouvert une information judiciaire pour "disparition inquiétante".

Neuf mois après sa disparition, une forte mobilisation s'organise dans toute la France pour tenter de retrouver le jeune homme.

"JE REVIENS"

Le jeune garçon n'est pas décrit comme un ado en crise par sa famille, il était scolarisé en première S au lycée Albert Camus à Nîmes. Ce mardi 1er mars 2016 à 15h, en pleine vacances scolaires, Antoine était parti de chez lui à pied en disant à ses proches :"je reviens". Il n'avait sur lui ni son téléphone, ni ses papiers et très peu d’argent. L'adolescent était habillé d'une veste avec des tâches gris, un Jeans noir, un T-shirt, un sweat à capuche noir et des baskets Puma. A 16 h, Antoine fait un achat chez un buraliste. Ensuite, les enquêteurs perdent sa trace. Mais sa famille garde espoir.

Le collectif Antoine a créé une page Facebook dédiée, où les internautes envoient des messages de soutien, parfois certains signalent avoir vu le jeune comme le 12 octobre à Lançon-de Provence... Mais les recherches sont restées vaines.
Sept mois après la disparition d'Antoine, ce sont plus de 240 nouveaux panneaux qui ont été placardés dans toute la France. Au total, 700 sont prévus.

Antoine mesure 1,78 m, a les cheveux châtain roux, et les yeux marrons.

NUMÉRO VERT : 0800 97 14 30
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 25/10/2016 15:04  Mis à jour: 25/10/2016 15:06
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : FAIT DU JOUR Mobilisation à l’échelle nationale pour retrouver Lucas Tronche et Antoine ZOIA....
Image redimensionnée


En seulement un an, deux adolescents ont disparu dans le Gard : Lucas, 15 ans, de Bagnols-sur-Cèze, puis Antoine, 16 ans, originaire à Clarensac. Las de se battre à l'échelle du département, les collectifs de soutien s'attaquent aux réseaux d'affichage nationaux.

Lucas a disparu depuis plus d'un an et demi, le 18 mars 2015. Après s'être mobilisé dans le département du Gard, son collectif de soutien passe à la vitesse supérieure. Il a réussi à convaincre sociétés d'affichage et population de toute la France de s'investir pour retrouver l'adolescent.

Hier, une vaste campagne nationale a ainsi été lancée dans plus de 500 stations services. Un spot vidéo de 10 secondes diffusera en boucle le visage de Lucas pendant 4 semaines sur 2455 écrans très précisément répartis dans toute la France. Cela représente une audience potentielle de 9,75 millions d’automobilistes et plus de 24,3 millions de diffusions du message (le contenu est diffusé 2 à 3 fois par prise de carburant). L'association Retrouvons Lucas "remercie" d'ailleurs la Société Fillupmedia pour son "geste généreux".

Du côté de Clarensac, la démarche est identique. Des actions se poursuivent lors des manifestations culturelles et sportives avec distribution de l'avis de disparition d'Antoine par le collectif du même nom. C'était le cas dernièrement lors de la course à Souvignargues, au vide-grenier de Gaujac. Mais une nouvelle étape a été franchie : 140 panneaux d'affichage sont actuellement visibles dans tout l'Hexagone. "Il s'agit d'une première vague de 10 jours. Ensuite, dès qu'il y aura à nouveau de la place, il y aura une deuxième session. Le tout gratuitement, même si c'est nous qui avons financé l'impression", commente Sophie Tessier, une amie des parents.

100 000 flyers et 3 000 autocollants ont également été distribués. Plusieurs entreprises de transport locales et régionales ont accepté de "jouer le jeu" en placardant la photo d'Antoine sur leurs véhicules. "On espère que ça suscitera de l'action. Actuellement, huit gendarmes sont toujours à temps plein sur l'enquête et ça n'avance pas. Ils ont travaillé sur un lien avec la disparition de Lucas, mais ça n'a pas abouti", indique-t-elle. Les deux collectifs travaillent toutefois régulièrement ensemble pour étendre l'affichage. Les uns communiquant sur les événements des autres, et vice-versa.

Antoine : Pour aider l’enquête, composez le numéro vert : 0800 97 14 30 ou par mail : sr-nimes.antoine@gendarmerie.interieur.gouv.fr. Rappelons qu'Antoine, 16 ans, a disparu à Clarensac le 1er mars 2016. Il mesure 1,80m. Il a les cheveux châtain-roux, les yeux marron. Lors de sa disparition, il était vêtu d'un pantalon noir, d'un sweat à capuche noire et de chaussures de sport Puma.

http://www.objectifgard.com/2016/10/2 ... -retrouver-lucas-antoine/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 16/10/2016 14:58  Mis à jour: 16/10/2016 14:58
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re :16/10/2016 : Nouvel appel à témoins après la disparition inquiétante d' Antoine Zoia, 16 ans…
Le mineur a été vu pour la dernière fois le 1er mars 2016 à Clarensac dans le Gard à côté de Nîmes.

Depuis, plus de nouvelles. Les proches d'Antoine Zola s'inquiètent et multiplient les actions pour faire connaître cette disparition inexpliquée.

Affiche 4x3 partout en France, page Facebook dédiée, appel à dons en ligne... Un numéro vert est aussi mis à disposition pour recueillir des renseignements: 0800 97 14 30.


Sa famille précise qu'Antoine est un ado de 16 ans "normal", pas en crise, étudiant en 1ere ES et plutôt réservé, voire timide. Assez casanier, il aime bien le confort de sa chambre.

SANS TÉLÉPHONE, NI PAPIERS ET TRÈS PEU D’ARGENT

Antoine a disparu le 1er mars, à Clarensac en début d’après-midi. Il est parti à pied sans son téléphone, sans ses papiers, sans manteau et très peu d’argent à priori.

A l'heure actuelle, huit enquêteurs forment le Groupe Antoine et travaillent à temps plein en explorant toutes les pistes éventuelles.

Numéro vert pour recueillir des renseignements: 0800 97 14 30.

http://www.varmatin.com/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 02/09/2016 14:23  Mis à jour: 02/09/2016 14:23
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : Antoine ZOIA, 16 ans. La mobilisation se poursuit ce samedi !
Antoine Zoia, 16 ans, a disparu le 1er mars dernier. A 16h, il a fait un petit achat chez le buraliste de son village de Clarensac, dans le Gard. Depuis, ses proches n’ont plus aucune nouvelle.

Les gendarmes et les autorités judiciaires ont multiplié les initiatives : organisation de battues dans les environs, lancement d’un appel à témoins ensuite élargi à l’échelle nationale, création d’une équipe spécialisée dans la recherche d’Antoine aujourd’hui composée de 8 enquêteurs…

La famille, les amis, les proches, se sont également largement mobilisés et ont su rassembler autour d’eux. Ainsi, les affichettes sur la disparition d’Antoine sont placardées non seulement dans le Gard mais aussi dans les quatre coins de France. Le Collectif Antoine tient également des stands dans de nombreuses manifestations culturelles et des partenariats se sont noués avec les groupes Carrefour, Auchan, Accor, Géant Casino, Marie Blachère, NAP, Truffault, Geodis ou Edgar et Tango acceptant d’afficher l’avis de disparition dans tous de leurs points de vente en France. Des compagnies de taxi et de transports collent également l’autocollant sur tous leurs véhicules qui circulent dans tout le pays. D’autres entreprises partenaires ont pris à leur charge le financement de 80 000 affiches, 5 banderoles, 2500 autocollants, des t-shirts…

Notons également la belle collaboration avec les membres du groupe Lucas, du prénom de cet adolescent qui a également disparu dans le Gard. Les deux groupes distribuent toujours en même temps les avis de recherche d’Antoine et de Lucas.

Ce samedi, la mobilisation se poursuit avec un lâcher de ballons organisé à l'occasion des 6 mois de la disparition d'Antoine ce samedi 3 septembre à 12h, place de la mairie à Clarensac. Une pensée pour Antoine disparu depuis le 1er mars 2016, une action symbolique, pour dire qu'on ne l'oublie pas !

http://www.objectifgard.com/2016/09/0 ... mobilisation-se-poursuit/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 19/08/2016 10:27  Mis à jour: 19/08/2016 10:27
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re :400 ballons pour Antoine Zoia, disparu depuis six mois .Une action symbolique aura lieu samedi 3 /09/2016 entre 11h et 12h30 à Clarensac
Cela fait six mois que le jeune Antoine a disparu de Clarensac, dans le Gard. Il ne donne plus signe de vie, depuis qu’il a quitté le domicile familial en prévenant son père qu’il sortait et qu’il revenait…


Personne ne peut oublier l’adolescent. Une action symbolique aura lieu samedi 3 septembre entre 11h et 12h30 à Clarensac sur la place de la mairie : un lâcher de plus de 400 ballons, à l’initiative du Collectif Antoine.
Mystère entier


Antoine est un adolescent sans histoires, un élève moyen de 1ère ES, amateur de jeux vidéo. Le 1er mars dernier, à 14h, il sort de chez lui en disant à son père qu’il revient. Antoine, qui est parti sans son téléphone portable, sans affaires, sans son abonnement au bus et avec deux euros en poche, est aperçu à trois reprises. Par un copain à 14h30. Puis à 15h chez un camarade de classe avec qui il discutera quelques minutes. Et enfin à 16h, par le buraliste de Clarensac, pour acheter un briquet. Mais, « Antoine ne fume pas », précise la procureure de la République de Nîmes Laure Beccuau. Une bizarrerie de plus dans cette mystérieuse affaire.

Et depuis, plus rien. Le jeune homme s’est volatilisé. Les gendarmes de la Section de recherches de Nîmes explorent toutes les pistes : la téléphonie, les réseaux sociaux, l’audition de ses proches, de ses camarades de classe du Lycée Albert Camus à Nîmes. Laure Beccuau résume : »Il n’a pas de comportement suicidaire. La mauvaise rencontre ? On a aucune trace. Une fugue ? Tout est possible. On a rien de pertinent sur un enlèvement et aucun lien n’est avéré avec la disparition de Lucas ».

Un adolescent du même, Lucas, s’est lui aussi volatilisé à Bagnols-sur-Cèze…

Flou total

Devant un tel flou, les enquêteurs lancent un appel à la population à « toutes personnes ayant pu voir Antoine, ayant pu le transporter ou ayant entendu des informations le concernant ». Une « cellule Antoine », composée de huit hommes, a été mise en place. Pour tout renseignement (même non confirmé), composez le numéro vert : 0800 97 14 30 ou par mail :

sr-nimes.antoine@gendarmerie.interieur.gouv.fr

En savoir plus sur http://infos-h24.fr/2016/08/18/claren ... mois/#YX3x7R0wsX71PHPO.99
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 19/07/2016 11:59  Mis à jour: 19/07/2016 11:59
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : Antoine ZOIA, 16 ans, l’autre adolescent "normal" disparu dans le Gard !
Image redimensionnée



La semaine dernière, le visage de Lucas Tronche, un adolescent gardois mystérieusement disparu depuis le 18 mars 2015 à Bagnols-sur-Cèze, faisait la une de tous les médias. Les policiers de la PJ de Montpellier avaient arrêté le corbeau qui adressait des courriers à ses parents. Torturés par le fait de ne pas savoir où se trouve leur fils. Une douleur qu’ils ne sont pas les seuls à endurer dans le Gard.

« C’est plutôt quelqu’un de casanier, timide et réservé »


Depuis le 1er mars 2016, à Clarensac, une autre famille est elle aussi touchée par la disparition d’un mineur. C’était un jour de vacances comme un autre. Antoine Zoia, 16 ans, sort de chez lui en disant “je reviens”. Il laisse son téléphone portable et ses papiers d’identité dans sa chambre. C’est la dernière fois que son père entend sa voix. Antoine Zoia n’est jamais revenu.

Les gendarmes ont établi qu’il est passé chez le buraliste du village puis plus rien.

Décrit comme un adolescent “normal”, « il n’y avait rien qui montrait qu’il y avait un malaise. C’est plutôt quelqu’un de casanier, timide et réservé », indique Sophie Teissier du collectif “Antoine”. Composé de proches de la famille, ce groupe de bénévoles travaille pour qu’Antoine ne tombe pas dans l’oubli.

Leur collectif se structure au fil des jours. Ils ont déjà obtenu que le visage de l’adolescent soit diffusé lors de grands événements sportifs et culturels organisés dans la région.

Une information judiciaire ouverte pour “disparition inquiétante”

Les gendarmes de la Section des recherches à Nîmes sont chargés de l’aspect judiciaire du dossier. Pour leur permettre de travailler dans les meilleures conditions, le parquet du tribunal de grande instance à Nîmes a ouvert une information judiciaire du chef de “disparition inquiétante” quelques jours après qu’il se soit volatilisé. Un juge d’instruction dirige les investigations.

Par Riad DOUA | Publié le 19/07/2016

http://www.ledauphine.com/
Répondre
Visiteurs
Posté le: 17/07/2016 23:46  Mis à jour: 19/07/2016 10:49
 Disparition de Dylan Warmel
Bonsoir Colette,

Tout ce que je peux vous dire, c'est que sur la page FB dont vous avez mis le lien, Dylan est toujours présent parmi les personnes disparues. Maintenant, elle n'est peut être pas à jour.

*******************************************
Bonjour visiteur,

Excusez mon retard mais nous avons fait des recherches approfondies , seuls 2 médias diffusent cet avis qui date du 8 Juillet , puis plus rien !
Voici le 2° avis
http://france3-regions.francetvinfo.f ... nt-de-15-ans-1044039.html

Dans cet avis, il est dit " La gendarmerie de l'Aveyron a lancé jeudi un appel à témoins après la disparition inquiétante d'un jeune homme de 15 ans"

J'ai donc demandé a une amie qui a un compte facebook de rechercher La gendarmerie de l'Aveyron et de regarder si la gendarmerie lançait un avis pour Dylan , elle a trouvé la gendarmerie et me dit qu'il n'y a plus aucun avis pour ce jeune homme ; SVP , voyez vous même :
https://www.facebook.com/pages/Gendarm ... -lAveyron/429434290537071

Si ce jeune homme est encore en fugue, nous aurons d'autres médias qui relaieront ou, au moins, la gendarmerie de l'Aveyron...
Il faut dire, aussi, que certaines familles très inquiètes font appel aux médias ou aux associations et " oublient" de les renseigner en cas de retour du disparu .

Je me souviens très bien que c'est quelques jours après avoir lancé cet avis qu'une personne de sa région m'a informée qu'il était rentré . La législation en vigueur demande d'enlever la photo d'une personne retrouvée saine et sauve, afin de ne pas lui causer préjudice .

Merci à vous, visiteur pour la grande attention que vous portez et croyez bien que si il y a quoi que ce soit d'inquiétant au sujet de Dylan, les médias en reparleront et nous rediffuserons ..
Grand merci, bonne journée
Cordialement
Colette
Répondre
Visiteurs
Posté le: 17/07/2016 14:59  Mis à jour: 17/07/2016 19:08
 Disparition de Dylan Warmel
Bonjour,

Aux dernières nouvelles, Dylan n'avait pas été retrouvé. On le recherche toujours.

http://www.ladepeche.fr/article/2016/ ... l-toujours-recherche.html

************************************
Merci visiteur , selon mes informations, en provenance INDIRECTE DE LA FAMILLE , il aurait été retrouvé ...Je vais quand même essayer de voir plus mais j'avais signalé son retour, puis effacé l'avis ...
Si vous êtes Français , voici le numéro de téléphone de la gendarmerie pour confirmer
05 65 73 70 12. Si il s'avère que mon information était fausse, je republierai vite .
Merci d'avance .

Bonne soirée
Colette
**********************************************
Après avoir appris que Dylan avait été retrouvé en bonne santé ??? Voici un autre message que j'ai reçu , malheureusement , je ne sais plus accéder à facebook , mon compte ayant été piraté ...Je n'ai plus le courage à 71 ans d'aller me battre avec les nombreux hackeurs facebook ....

"https://www.facebook.com/Diffusion.Fug ... itions/timeline?filter=1# "

Bonjour Colette,
Pourrais-tu aller STP sur ce site pour dire que Dylan a été retrouvé.
Merci !"

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 17/07/2016 10:39  Mis à jour: 17/07/2016 10:39
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : Le 1er mars dernier, Antoine disparaissait à Clarensac. Le « collectif Antoine », qui n’a jamais baissé les bras, profite de chaque manifestation pour mobiliser la population.
Le jeudi 12 mai, la procureure de la République, Laure Beccuau, relançait l’appel à témoins ainsi qu’un avis de recherche dans toute la France pour retrouver Antoine, cet adolescent de 16 ans qui a disparu mystérieusement le mardi 1er mars .

En plus de l’aide demandée à la population, une « Cellule Antoine » formée par huit enquêteurs était créée. Malgré cette forte mobilisation, « toutes les pistes sont encore envisagées », indique Sophie Teissier, présidente du collectif Antoine.
« Il y a eu plusieurs signalements au niveau national, un peu partout en France, jusqu’en Corse, mais pour le moment aucune piste n’est privilégiée. On garde espoir ! », assure l’amie du père de l’adolescent.

Depuis plusieurs mois, le collectif Antoine multiplie les actions pour faire en sorte que la population reste vigilante. « On fait beaucoup de courses pédestres où l’on donne une affiche par dossard distribué. On s’est rendu au semi-marathon de Nîmes, à celui de Carcassonne, à la course de Garons, à Aigues-Mortes. On en a distribuées pendant le Tour de France ou au salon de la BD à Nîmes. On ne lâche rien ».

Plus de 80 000 affiches ont déjà été distribuées par les membres du collectif qui ont réussi à convaincre les enseignes de la grande distribution de coller des avis de recherche dans leurs magasins.

Pour aider l’enquête, composez le numéro vert : 0800 97 14 30 ou par mail : sr-nimes.antoine@gendarmerie.interieur.gouv.fr.

https://www.objectifgard.com/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 15/07/2016 14:29  Mis à jour: 15/07/2016 14:30
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : Antoine ZOIA, 16 ans. une banderole sur le Tour de France
Le collectif Antoine a profité de la grande visibilité du Tour de France dans les médias afin de déployer une banderole entre Rodilhan et Caissargues, sur la route des coureurs. Et des caméras.

Antoine Zoia, 16 ans, a disparu à Clarensac (Gard) le 1er mars dernier.

Le collectif Antoine a déployé, ce 14 juillet, sur la route du Tour de France, à la sortie de Nîmes entre Rodilhan et Caissargues, dans le Gard, des banderoles invitant toute personne pouvant apporter des renseignements à contacter le numéro vert 0 800 971 430. Le collectif Antoine rassemble une multitude de bénévoles sur Facebook et diffuse cet avis de recherche un peu partout en France. Jeudi, le petit groupe de bénévoles était composé d'enseignants nîmois. Depuis plusieurs semaines, le collectif Antoine et ceux qui recherchent Lucas Tronche, un Bagnolais, 16 ans, disparu un an plus tôt, le 18 mars 2015, se sont rapprochés et organisent des diffusions communes de tracts et affiches.

Voir la suite sur le site :http://www.midilibre.fr/2016/07/14/ga ... ole-sur-le-tour-de-france,1366284.php

Image redimensionnée
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 13/05/2016 10:24  Mis à jour: 13/05/2016 10:24
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : Près de deux mois et demi après la disparition du jeune Antoine, un nouvel appel à témoins est lancé et un avis de recherche est diffusé dans toute la France et sur ce site, en international!.
Bois, falaises, fossés, chemins, routes, ponts, buses... Les hommes de la Section de Recherches de Nîmes ont fouillé, cherché, ratissé la garrigue sur un rayon de six kilomètres près de Clarensac. Mais rien. Pas un indice, pas une piste. Des recherches qui illustrent le mystère qui plane sur cette disparition où rien ne se tient.
Antoine est un adolescent sans histoires, un élève moyen de 1ère ES, amateur de jeux vidéo.

Le 1er mars dernier, à 14h, il sort de chez lui en disant à son père qu'il revient. Antoine, qui est parti sans son téléphone portable, sans affaires, sans son abonnement au bus et avec deux euros en poche, est aperçu à trois reprises. Par un copain à 14h30. Puis à 15h chez un camarade de classe avec qui il discutera quelques minutes. Et enfin à 16h, chez le buraliste de Clarensac, pour acheter un briquet. Mais "Antoine ne fume pas", précise la Procureure de la République de Nîmes Laure Beccuau. Une bizzarerie de plus...

Et depuis, plus rien. Le jeune homme s'est volatilisé. Depuis plus de deux mois, les enquêteurs explorent toutes les pistes : la téléphonie, les réseaux sociaux, l'audition de ses proches, de ses camarades de classe du Lycée Albert Camus à Nîmes. Laure Beccuau résume :"Il n'a pas de comportement suicidaire. La mauvaise rencontre ? On a aucune trace. Une fugue ? Tout est possible. On a rien de pertinent sur un enlèvement et aucun lien n'est avéré avec la disparition de Lucas".

Devant un tel flou, les enquêteurs lancent un appel à la population à "toutes personnes ayant pu voir Antoine, ayant pu le transporter ou ayant entendu des informations le concernant". Une "cellule Antoine", composée de huit hommes, a été mise en place. Pour tout renseignement (même non confirmé), composez le numéro vert : 0800 97 14 30 ou par mail : sr-nimes.antoine@gendarmerie.interieur.gouv.fr


Tony Duret

En savoir plus sur https://www.objectifgard.com/2016/05/1 ... nale/#5zFePvrUcDEWRJ6Q.99
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 17/04/2016 12:12  Mis à jour: 17/04/2016 12:12
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : Gard : la mobilisation ne faiblit pas pour Antoine
Un collectif se mobilise chaque week-end, pour "tracter" ; comme ce samedi 16 et dimanche 17 avril à Nîmes et Montpellier.

L'idée, c'est de faire en sorte que les gens n'oublient pas son visage. Et, s'ils croisent un jour le jeune Antoine, 16 ans, disparu depuis 45 jours maintenant, qu'ils aient le réflexe de prévenir les gendarmes chargés de l'enquête. La mobilisation ne faiblit pas autour de l'adolescent, dont on a perdu la trace le 1er mars dernier, peu après qu'il soit allé acheter un briquet dans un bureau de tabac de Clarensac, le village de la Vaunage où il vit avec ses parents. Aucun indice n'a permis, pour l'instant, de savoir, de deviner même, ce qui a pu se passer ce jour-là et dans les semaines qui ont suivi. Il n'y a que des suppositions. Selon le Collectif Antoine, né sur les réseaux sociaux quelques jours après la disparition, "pour l'instant, en fonction des informations et des pistes à exploiter, la ceinture d'affichage se stabilise encore localement".

Les opérations de tractage se multiplient

Ainsi, chaque week-end, de nombreux bénévoles profitent des marchés, vide-greniers et autres événements sportifs pour distribuer ces affiches où apparaissent le visage souriant d'Antoine et toutes les informations nécessaires. Essentiellement dans le Gard, mais aussi dans l'Hérault, dans les Bouches-du- Rhône, voire en Ardèche ou en Lozère, les opérations de tractage se multiplient. Ce samedi encore, deux rendez-vous sont donnés, à Nîmes et Montpellier, pour une distribution d'affichettes (voir sur la page Facebook Collectif Antoine). Aussi pour ne pas perdre espoir de voir Antoine retrouver les siens très rapidement...

http://www.midilibre.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 16/03/2016 10:10  Mis à jour: 16/03/2016 10:12
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re :Gard : de nouvelles recherches pour retrouver le jeune Antoine z, 16 ans
Image redimensionnée


L''adolescent n'a plus donné de nouvelles depuis le 1er mars. Ce mardi, une cinquantaine de militaires arpentent un nouveau secteur proche du village de Clarensac (Gard).


C'est la troisième fois qu'une battue est organisée pour tenter de retrouver Antoine. Agé de 16 ans, l'adolescent a disparu depuis le mardi 1er mars, dans l'après-midi. Ce mardi 15 mars, 46 militaires du 4e Régiment du matériel (RMat) de Nîmes ont été appelés en renfort, par les gendarmes, pour participer aux recherches.
L'armée appelée en renfort

En charge de l'enquête pour disparition inquiétante, la section de recherches de la gendarmerie de Nîmes a en effet décidé de faire appel à l'armée, pour explorer des zones difficiles d'accès et encore non arpentées sur la commune de Clarensac (Gard) et aux abords immédiats. Depuis ce mardi matin, les militaires se concentrent cette fois-ci sur un secteur de six kilomètres par quatre vers les hauts de Clarensac et Saint-Côme. Une zone où se trouvent notamment quelques falaises...
Appel à témoin
s

Du côté de l'enquête, aucune piste n'est écartée. Lors de sa disparition, Antoine était vêtu d'un pantalon noir, d'un sweat à capuche noir et d'une paire de baskets de la marque Puma. Si vous détenez des informations ou si vous le croisez, veuillez prévenir le centre opérationnel de la gendarmerie du Gard en composant le 04 66 38 50 00.

http://www.midilibre.fr/
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
9 - 0 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10