|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
13 Personne(s) en ligne (13 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 13

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant. J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré. À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ : La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile : Problèmes majeurs Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site : Texte illisible, car trop petit Fenêtre d'affichage non configurée Éléments cliquables trop rapprochés Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google. Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Affaire Dutroux: Michel Lelièvre ne pourra rester que 6 mois maximum dans son centre pour SDF à Bruxelles: s’il ne trouve pas un autre logement, retour en prison! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 05/12/2019 16:39
Affaire Élodie Kulik : le témoignage bouleversant de son père à la barre. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 05/12/2019 12:41
Meurtre d’Elodie Kulik. « Je n’y étais pas » : Willy Bardon maintient sa version. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 05/12/2019 11:46
Affaire Narumi Kurosaki : Le Chili a reçu de la France une demande d'extradition du suspect. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 05/12/2019 11:43
Procès de Willy Bardon : la volte-face du “frère de lait” fragilise l'accusation Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 04/12/2019 13:33
Jean-Marc Reiser, l'assassin présumé de Sophie Le Tan, sera-t-il rattrapé par l’affaire Hohmann ? Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 04/12/2019 13:08
Dans l'enquête sur l'assassinat de deux policiers à leur domicile en juin 2016, un individu de 37 ans fiché S a été interpellé lundi. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 04/12/2019 12:45
Meurtre d’Elodie Kulik : et voici « le troisième homme »... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 03/12/2019 16:55
Michel Lelièvre, ancien complice de DUTROUX habitera à Bruxelles.( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 03/12/2019 12:21
VIDEO. Comment Michel Fourniret et Monique Olivier ont scellé leur pacte criminel qui a fonctionné seize ans. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 02/12/2019 11:24

Appel à témoins : ABDELKARIM EL KADAOUI …

Publié par Walda Colette Dubuisson le 19-07-2019 (5726 lectures) Articles du même auteur
INTERNATIONAL:Merci de faire tourner cet appel à témoins dans le monde entier.
19/07/2019 : La soeur de Fouzia, Myriam Kabdani, son frère et des amis de la famille participent ce vendredi soir à Avignon à une manifestation contre les féminicides.
**Une lettre à Emmanuel Macron, une pétition adressée au roi du Maroc...
******************************
11/07/2019 : La famille de Fouzia milite pour l’extradition du mari meurtrier.
Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir tué sa femme et ses enfants, Abdelkarim El Kadaoui est recherché par la justice française. Il aurait trouvé refuge au Maroc.
******************************************
21/06/2019 : (Vidéo-> émission « crime ») Justice pour Fouzia et ses trois enfants: El Kadaoui reste introuvable…
Suite à l’appel lancé sur les réseaux sociaux pour arrêter le meurtrier de Fouzia et de ses trois enfants, qui se trouverait caché au Maroc, la Direction générale de la Sécurité nationale (DGSN) vient de réagir.
*********************************
10/11/2017 : Abdelkarim El Kadaoui a été reconnu coupable d'avoir tué sa femme et ses 3 enfants en juin 2013. La cour d'assises de la Drôme l'a condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 22 ans. Le mandat d'arrêt européen a été prolongé.
*************************************
24/06/2014 :Drôme : un an après le quadruple homicide, Abdel Karim El Kadaoui reste introuvable

Introuvable depuis que sa femme et ses trois enfants ont été découverts morts à Saint-Paul-Trois-Châteaux (Drôme). Le 24 juin dernier, son épouse de 29 ans a été trouvée chez elle, par sa mère , (tuée de 47 coups de couteau) .
Le lendemain matin, dans la voiture du suspect, les corps des trois enfants du couple, Yasmine, Omayma et Hayoub, âgés de 2, 8 et 9 ans, étaient eux aussi trouvés sans vie, morts par asphyxie.


ABDELKARIM EL KADAOUI, PÈRE DE FAMILLE SOUPÇONNE DU MEURTRE DE SA FEMME ET DE SES TROIS ENFANTS A SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX EN JUILLET DERNIER, EST TOUJOURS INTROUVABLE. DES PERQUISITIONS ONT ÉTÉ MENÉES JEUDI 09/01/2014 CHEZ SES PROCHES.


Depuis six mois, Abdelkarim El Kadaoui est en fuite. Introuvable depuis que sa femme et ses trois enfants ont été découverts morts à Saint-Paul-Trois-Châteaux (Drôme). Le 24 juin dernier, son épouse de 29 ans a été trouvée chez elle, tuée de 47 coups de couteau par sa mère. Le lendemain matin, dans la voiture du suspect, les corps des trois enfants du couple, Yasmine, Omayma et Hayoub, âgés de 2, 8 et 9 ans, étaient eux aussi trouvés sans vie, morts par asphyxie.

Un quadruple meurtre présumé sur lequel enquêtent encore les policiers. Une information judiciaire a été ouverte en juin pour «homicides volontaires sur conjoint et sur mineurs de moins de 15 ans». Mais les autorités piétinent.

Le père de famille de 43 ans est toujours en fuite, malgré un mandat d’arrêt international.

Jeudi, de nouvelles perquisitions ont été menées chez ses proches, indique «Le Dauphiné Libéré». Sur commission rogatoire délivrée par le juge d’instruction de Valence, la Section de recherches de Grenoble a fouillé plusieurs maisons.

Peu après le drame, la mère de la victime avait expliqué au «Parisien» que le meurtrier présumé était un homme violent. «Cela faisait presque dix ans qu’il était marié avec ma fille. Dix années de disputes et de violences», confiait-elle, ajoutant: «Je savais qu’il avait fait de la prison. J’ai essayé de dissuader ma fille. Je n’ai jamais aimé cet homme. Depuis qu’il est entré dans ma famille, je savais qu’il y aurait un drame».

UN HOMME VIOLENT

Elle s’était souvenue l’avoir vu frapper sa fille, Fouzia, avec «un fer à repasser». Un an plus tard, elle l’avait retrouvée couverte de bleus sur le visage. Habiba avait alors demandé à Fouzia de le quitter et de venir vivre chez elle. Mais Abdelkrim aurait juré qu’il ne recommencerait plus et la jeune femme de 29 ans était retournée avec lui. Plusieurs fois, Fouzia avait décidé de le quitter, mais son mari l’aurait harcelée pour qu’elle revienne. Elle aurait même confié à sa mère: «Un jour, il va me tuer». «J’ai essayé plusieurs fois de raisonner Abdelkrim, mais ça ne marchait pas. Il promettait tout le temps qu’il allait changer et ma fille retournait avec lui. Mais moi, je savais que ce genre d’hommes ne change pas», assurait-elle. Fouzia aurait porté plainte en 2006, mais d’après sa mère, «il n’y avait pas eu de suite».

Avec ses enfants Ayoub, 8 ans et demi, Homaima, 7 ans et demi et Yasmine, 2 ans, aussi, il se serait montré violent. «Je sais qu’ils avaient peur de lui. Il était méchant avec eux, il leur criait dessus et les frappait aussi», affirmait Habiba. Mais l’été dernier, Fouzia aurait enfin décidé de le quitter pour de bon. «Plusieurs personnes l’ont cachée pour qu’Abdelkrim ne la retrouve pas.

En parallèle, elle avait entamé les démarches pour le divorce. C’était presque terminé. Elle venait de trouver un travail. Elle était en train de chercher un logement pour s’installer avec les enfants à la rentrée. Elle s’apprêtait à redémarrer une nouvelle vie», s’était souvenue sa mère, qui assurait qu’Abdelkrim n’avait pas accepté cette décision.

Un appel à témoins avait rapidement été lancé par la gendarmerie et la photo du suspect a été diffusée sur le site Internet de la mairie. Abdelkrim El Kadaoui est d'origine marocaine, il mesure 1m78, pèse 100 kg, et a les cheveux très courts.


Le 10 janvier 2014 | http://www.parismatch.com/

Voir vidéo :
http://www.dailymotion.com/video/x119 ... activement-recherche_news

9 domiciles de proches d'Abdelkarim El Kadaoui ont été fouillés ce jeudi sur Saint-Paul-Trois-Châteaux, Pierrelatte et Nîmes. Le père soupçonné d'avoir tué son ex-femme et ses 3 enfants en juin dernier est toujours activement recherché.

Cavale à l'étranger?

Ce ne sont pas les premières perquisitions dans ce dossier. Mais cela faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu d'actions aussi visibles des enquêteurs. Ils sont toujours à la recherche d'indices permettant de savoir où se cache El Kadaoui. L'hypothèse la plus probable, c'est qu'il s'est réfugié à l'étranger, probablement au Maroc. Ces fouilles ont-elles permis d'avancer? Silence total des gendarmes à ce sujet.


Si vous avez la moindre information : N'INTERVENEZ PAS , APPELEZ LA POLICE LA PLUS PROCHE

***********************************

24/06/2014 :Drôme : un an après le quadruple homicide, Abdel Karim El Kadaoui reste introuvable


C'est le principal suspect du quadruple homicide de Saint-Paul-Trois-Châteaux. Le 24 juin dernier 2013, son ex-femme est tuée de quarante sept coups de couteaux. Ses trois enfants de 2, 8 et 9 ans, sont retrouvés morts asphyxiés et étranglés dans sa voiture. Et Abdel Karim El Kadaoui lui est toujours en fuite. Il est probablement au Maroc son pays d'origine.

Où est donc passé Abdel Karim El Kadaoui depuis un an ? Le chien de la gendarmerie avait perdu sa trace à la sortie d'un bois près de Saint-Paul-Trois-Châteaux. Depuis, l'enquête s'est poursuivie, avec notamment des perquisitions chez les proches. Abdel Karim El Kadaoui aurait fui au Maroc dans le mois qui a suivi le drame d'après l'avocat de la famille des victimes, Serge Billet.

"Le Monstre"

Un mandat d'arrêt a été émis, mais au niveau européen. Les accords judiciaires avec le Maroc ne sont pas aussi clairement établis. En attendant, la mère et grand mère des victimes vit un enfer dit-elle. Habiba déménage souvent, de peur que revienne "le monstre" comme elle l'appelle. Tout ce que souhaite Habiba, c'est qu'Abdel Karim El Kadaoui soit arrêté et jugé, aux côtés de ceux qui auraient pu l'aider à fuir.

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 19/07/2019 10:55  Mis à jour: 19/07/2019 10:55
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4959
 Six ans après le quadruple meurtre de Saint-Paul-Trois-Châteaux, la famille des victimes élève la voix…
Saint-Paul-Trois-Châteaux, France
La soeur de Fouzia, Myriam Kabdani, son frère et des amis de la famille participent ce vendredi soir à Avignon à une manifestation contre les féminicides. C'est une première pour Myriam Kabdani : "en 2013, ça a été compliqué de se lancer dans une manifestation, parce que les faits étaient énormes et il m'a fallu du temps pour m'en remettre. Mais aujourd'hui, pour les femmes qui subissent ces violences, je dis stop."

Myriam Kabdani se bat aussi encore pour sa soeur et ses neveux, pour que leur meurtrier soit emprisonné. En juin 2013, Abdelkarim El Kadaoui tuait Fouzia, sa femme de 29 ans qui entamait une procédure de divorce. Il tuait aussi leurs trois enfants de 2, 8 et 9 ans.

Il a été jugé par la Cour d'Assises de la Drôme en novembre 2017 et condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Mais il a été jugé en son absence puisqu'il a fui au Maroc immédiatement après les faits et n'a pas été arrêté depuis.

Une lettre à Emmanuel Macron, une pétition adressée au roi du Maroc
"Il faut savoir qu'en 2014, la France avait intercepté le meurtrier, allait procéder à son arrestation, mais elle a été bloquée à cause d'un conflit diplomatique avec le Maroc" souligne Myriam Kabdani.

Abdelkarim El Kadaoui vit aux yeux de tous dans une ville près de la côte nord marocaine d'après des témoignages recueillis. Il travaillerait dans une boutique de téléphonie. "Il vit comme vous et moi. Certains nous rapportent qu'il a refait sa vie...ça je demande à voir. Mais c'est injuste pour la mémoire de ma soeur et de mes neveux. Eux, tout ce qu'ils demandaient, c'était de vivre. On ne veut plus que cet homme vive tranquillement. On veut qu'il fasse sa peine de prison" insiste Myriam Kabdani.

Elle multiplie les démarches. Elle a écrit au Président Emmanuel Macron. Son chef de cabinet lui a répondu : Emmanuel Macron "comprend vos attentes d'une réponse judiciaire efficace."

Image redimensionnée

Myriam Kabdani a aussi lancé une pétition adressée au roi du Maroc. Elle a déjà été signée par près de 80 000 personnes en ligne, sur le site internet change.org. Elle essaie de mobiliser également à travers une page facebook : "Justice pour Fouzia et ses trois enfants".

"Cela fait six ans que nous ne pouvons pas faire notre deuil."
"Je m'adresse aux autorités françaises et marocaines, je leur demande de faire le nécessaire. Cela fait six ans que nous ne pouvons pas faire notre deuil. Nous ne pouvons pas visiter ma soeur et mes neveux (ndlr: ils sont inhumés au Maroc, où la famille ne se rend plus depuis 2013 par peur du meurtrier). Pour nous, ce n'est plus possible. On avance, sans avancer. Parce que cette histoire est là. Parce qu'on nous a retiré, par le choix d'une seule personne, quatre membres de notre famille. La peine est toujours présente. Nous ne comptons pas en rester là" résume Myriam Kabdani.



"Cet homme", "le meurtrier"...Myriam Kabdani ne prononce plus son nom. Elle se forcera à le faire pour exposer cette histoire lors de la manifestation de ce vendredi soir, 19h, place Saint-Didier à Avignon.

https://www.francebleu.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 11/07/2019 12:27  Mis à jour: 11/07/2019 12:27
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4959
 La famille de Fouzia milite pour l’extradition de Abdelkarim El Kadaoui ,le mari meurtrier.
Image redimensionnée

Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour avoir tué sa femme et ses enfants, Abdelkarim El Kadaoui est recherché par la justice française. Il aurait trouvé refuge au Maroc.

« On va espérer que cette peine sera un jour mise à exécution. » Près de deux ans après, ces mots prononcés par le président Busché, à la cour d’assises de la Drôme, n’ont toujours pas trouvé de conclusion. Ce jour de novembre 2017, Abdelkarim El Kadaoui a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d’une peine de sûreté de 22 ans. Ce mari et père a été reconnu coupable des meurtres de son épouse Fouzia et de leurs trois enfants, en juin 2013 à Saint-Paul-Trois-Châteaux (lire par ailleurs). Absent lors l’audience, un mandat d’arrêt international avait été délivré à son encontre, sans effet jusqu’à aujourd’hui.

Les mois, les années passent, mais la colère de la famille de Fouzia ne faiblit pas. Comme le président l’avait évoqué lors des assises, l’homme, franco-marocain, bénéficiant de complicité familiale, a fui la France. « Il est au Maroc », affirme Myriam Kabdani, une des sœurs de la victime. Avant d’ajouter : « Des personnes nous ont confirmé l’avoir vu là-bas. Il travaillerait dans une boutique de téléphonie. »

Pourquoi n’est-il pas extradé pour purger sa peine ? « Avant, des problèmes diplomatiques entre la France et le Maroc rendaient délicate, voire impossible, son extradition. Depuis un an, le climat s’est apaisé », souligne la sœur de Fouzia. Pour autant, la situation n’évolue pas davantage.

Une réponse du président de la République

Le 8 mars dernier, journée internationale des droits des femmes, Myriam Kabdani a décidé d’écrire au président de la République Emmanuel Macron, à la garde des Sceaux Nicole Belloubet, ainsi qu’au roi du Maroc Mohammed VI.

Elle a reçu une réponse samedi 6 juillet. « La lettre vient du cabinet du président Emmanuel Macron. On nous écrit qu’il est “résolument engagé du côté des victimes et leurs familles et profondément attentif au respect et à la reconnaissance de leurs droits”. Il a demandé que soit signalée ma démarche au ministre de l’Europe et des Affaires étrangères ainsi qu’à la garde des Sceaux. » Si la famille est heureuse d’avoir enfin une réponse, elle reste prudente : « On nous a tellement promis de choses que je n’y crois pas. On frappe à tellement de portes qui ne s’ouvrent pas… »

Mais Myriam ne veut pas céder. Elle se rendra vendredi 12 juillet à Avignon, à une manifestation contre les féminicides : « Je vais parler de ma sœur et de mes neveux. Et des mentalités qui ne changent pas. On dirait que, pour certains, ce ne sont juste qu’une femme et des enfants qui ont été tués… »

https://www.ledauphine.com/drome/2019/ ... adition-du-mari-meurtrier
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 21/06/2019 09:38  Mis à jour: 21/06/2019 18:20
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4959
 Appel à témoins : (Vidéo) Justice pour Fouzia et ses trois enfants: El Kadaoui reste introuvable...
Suite à l’appel lancé sur le réseaux sociaux pour arrêter le meurtrier de Fouzia et de ses trois enfants, qui se trouverait caché au Maroc, la Direction générale de la Sécurité nationale (DGSN) vient de réagir.


En réponse à cet appel, la DGSN affirme que, grâce à un mandat d’arrêt international, émis par les autorités judiciaires françaises, à l’encontre du mis en cause, le Bureau d’Interpol de Rabat a alors mené « toutes les recherches et investigations nécessaires », sans pour autant « réussir à localiser le mis en cause sur le territoire national ». Ceci a conduit à « la généralisation des recherches », afin de « faciliter son arrestation conformément aux dispositions de la coopération sécuritaire et judiciaire internationale « .

La DGSN dit rester mobilisée, interagissant avec l’appel diffusé. Elle a rassuré de la poursuite des recherches par le Bureau d’Interpol de Rabat. En coordination avec les autorités sécuritaires françaises, elle « facilitera l’arrestation du mis en cause ».

Pour rappel, les faits remontent au 24 juin 2013, Abdelkarim El Kadaoui a tué de 47 coups de couteau sa femme Fouzia. Son corps avait été retrouvé par sa mère. Le lendemain matin, dans la voiture du suspect, les corps des trois enfants du couple, Yasmine, Omayma et Hayoub, âgés de 2, 8 et 9 ans, étaient eux aussi trouvés sans vie, morts par asphyxie.

L’émission « crimes et faits divers, La quotidienne » diffusé sur NRJ 12 avait relaté les faits de cet abominable crime…



https://www.lepetitjournalmarocain.com/

Le combat d’une famille

La famille des victimes ne baisse pas les bras pour autant. Elle continue de se battre, en réclamant que justice soit rendue pour Fouzia et ses enfants. Dans un entretien avec le HuffPost Maroc, Myriam Kabdani, la soeur de Fouzia, raconte la bataille juridique que sa famille et son avocate mènent depuis le drame: “Nous avons écrit dernièrement à Emmanuel Macron, à son épouse, à Mohammed VI, au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, et au ministre de la Justice. Tout ce qu’on demande, c’est que les autorités se mobilisent et arrêtent cet homme”.

À la question de savoir comment reconstruire une famille après un tel drame, Myriam se confie: “Je n’ai pas seulement perdu une sœur et mes neveux, j’ai perdu des personnes pleines de vie. Ma sœur m’a toujours soutenue. En tuant Fouzia et ses enfants, il a aussi tué une partie de nous. Ma mère, à ce jour, n’attend plus qu’une chose: qu’il purge sa peine, pour qu’elle puisse enfin partir en paix. On ne pourra faire le deuil de notre sœur et de nos neveux que lorsque qu’il aura été attrapé”.

A ce sujet, l’avocate de la famille, maître Nadia El Bouroumi, espère beaucoup des derniers avancements de l’enquête: “On a reçu le 19 juin des nouvelles de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), nous prévenant que tout était mis en place à l’heure actuelle pour retrouver El Kadaoui, qui est à ce jour quelque part au Maroc”, explique-t-elle au HuffPost Maroc.

Selon l’agence MAP, on apprend, effectivement, que le bureau d’Interpol de Rabat avait reçu le mandat d’arrêt international émis par les autorités judiciaires françaises à l’encontre du suspect. Des recherches et investigations ont été menées, mais n’ont pas permis de localiser le mis en cause sur le territoire national, ce qui a conduit à généraliser ces recherches pour faciliter son arrestation, conformément aux dispositions de la coopération sécuritaire et judiciaire internationale.

La DGSN, qui a affirmé avoir interagi avec l’appel diffusé, tient à assurer que le bureau d’Interpol de Rabat poursuivra son étroite coordination avec les autorités sécuritaires françaises, en vue de faciliter l’arrestation du suspect pour le présenter devant les autorités judiciaires compétentes.

Pour une plus grande mobilisation, la famille et les amis de Fouzia ont créé une page sur Facebook qui a très rapidement rencontré un franc succès. Ils y détaillent les derniers avancements de l’affaire, en espérant que cet ultime recours, poussé par le soutien des internautes, puisse faire avancer les choses. “Se sentir épaulé par des messages de personnes qu’on ne connait pas, mais qui nous souhaitent de réussir notre combat, ça fait chaud au cœur. On a passé des années à se sentir seuls. Ces mots nous font du bien, et nous encouragent à ne rien lâcher”.
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 10/11/2017 07:45  Mis à jour: 10/11/2017 07:45
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4959
 ABDELKARIM EL KADAOUI a été reconnu coupable d'avoir tué sa femme et ses 3 enfants : mandat d'arrêt européen prolongé. …
Abdelkarim El Kadaoui a été reconnu coupable d'avoir tué sa femme et ses 3 enfants en juin 2013. La cour d'assises de la Drôme l'a condamné à la reclusion criminelle à perpétuité assortie d'une peine de sûrete de 22 ans. Le mandat d'arrêt européen a été prolongé.

Maître Nadia El Bouroumi, a défendu ce matin les intérêts des trois enfants d’Albelkarim El Kadaoui, nés d’une première union, et des membres de la famille de Fouzia El Kadaoui, née Kabdani.

Suite à l’énoncé du verdict, cette avocate confie : "On avait besoin que se déroule cette audience pour avoir un arrêt de cour d’Assises qui permettra la mise à exécution du mandat d’arrêt européen au Maroc, où on sait qu’Albelkarim El Kadaoui s’est réfugié."



http://www.ledauphine.com/
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
1 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10