|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
19 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 19

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Syndrome du bébé secoué : une nourrice avoue avoir tué Rose, cinq mois. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/06/2018 15:07
Accusé du meurtre de Laëtitia Bauwens, Cédric Maton est en aveux partiels. L’acte d’accusation du parquet général est accablant et pointe des éléments troublants. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/06/2018 12:13
Disparition d'un gendarme de Montpellier à La Réunion : Mathieu Caizergues est déclaré décédé... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/06/2018 19:33
Les parents de Narumi à Besançon pour rencontrer le juge d'instruction. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/06/2018 19:26
Mathis Jouanneau, disparu le 4 septembre 2011 , devrait avoir 15 ans ce 20 juin 2018. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/06/2018 19:58
Nelly BALMAIN & Eric FORAY le point sur les disparus de la Drôme. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/06/2018 14:52
Disparition de Léa Petitgas, des recherches dans l'Edre. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/06/2018 12:11
Le père de Vicente « Jason Lopez » va comparaître Jeudi 21/06/2018 devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/06/2018 16:47
L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais . Une vidéo circule sur les réseaux sociaux prétendant montrer Nordahl Lelandais au Fort de Tamié. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/06/2018 13:01
Harcèlement scolaire : de la dépression au suicide ... Violence à l’école : comment réagir quand mon enfant en est victime ? Une vidéo LCI .fr Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/06/2018 18:01

Communiqué : Pourquoi les jeunes se droguent-ils ? Lettre ouverte à Vincent Peillon et Eric Ciotti....

Publié par Walda Colette Dubuisson le 13-07-2017 (1797 lectures) Articles du même auteur
13/07/2017 Festival de Dour Belgique, (proximité frontière Française): parmi les drogues saisies, la police boraine a trouvé 44 spacecakes
Tous les jours que durera le festival de Dour , la police boraine va multiplier les contrôles aux abords du site. La zone a fait le bilan de ce qu’elle a trouvé lors de ce mercredi, premier jour de festival.
************************************************
13/12/2016 : Parents, ATTENTION, GRAND DANGER ! Augmentation des ingestions accidentelles de cannabis par de jeunes enfants !!!
***********************************************
22/01/2014 Communiqué : Pourquoi les jeunes se droguent-ils ?

Lettre ouverte à Monsieur le Ministre de l’éducation, Vincent Peillon et à Mr le député Eric Ciotti.


La consommation de drogues est un baromètre de la santé chez les jeunes comme chez les adultes. Il en va de même pour la consommation d’alcool, de cigarettes, les troubles du comportement alimentaire, les grossesses précoces, les suicides et tentatives de suicide.


Mais ces comportements sont les indicateurs d’un mal être parfois bien plus profond et bien plus grave prenant racine dans l’enfance : maltraitance, inceste, négligences, alcoolisme ou toxicomanie des parents, parent emprisonné, abandon parental, partent battu devant ses enfants, violences psychologiques et physiques… sont tout autant de traumatismes qui, si ils se cumulent, aggravent les risques d’addictions et de maladies graves, voire de suicide.

L’étude américaine ACE Study portant sur 8613 personnes a analysé le lien entre consommation de drogues et traumatismes dans l’enfance sur trois catégories d’âges : ≤ 14 ans, de 15 à 18 ans, ou à l'âge adulte ( ≥ 19 ans). Résultat, chaque traumatisme vécu augmente de 2 à 4 fois la probabilité d’une initiation précoce à la consommation de drogue.

Comparativement aux personnes non traumatisées dans l’enfance, celles qui ont subi 5 traumatismes cumulés ou plus, sont 7 à 10 fois plus susceptibles de consommer de la drogue illicite et de devenir dépendant.

Par ailleurs, selon le sondage IPSOS réalisé pour AIVI en 2010 sur un groupe de 341 victimes d’inceste :
53% des victimes d’inceste ont tenté de se suicider (il y a deux millions de victimes en France). Les victimes d’inceste consomment deux fois plus d’alcool que les non victimes, consomment trois fois plus de drogues, souffrent huit fois plus de troubles du comportement alimentaire, ont deux fois plus le sentiment d’être déprimées ou de ne pas avoir le moral (sondage IPSOS pour AIVI 2010).

A partir de ces données scientifiques et de ce sondage, il serait important de dépister, non pas l’usage du cannabis, mais les traumatismes vécus dans l’enfance afin d’intervenir le plus tôt possible.

Nous nous tenons à votre disposition pour mettre en place un dispositif de dépistage efficace qui protègera la vie de nos enfants et de nos jeunes grâce à une prise en charge appropriée.

Nous avons maintes fois informé le ministère de la santé sur ce problème sans jamais obtenir la moindre réponse. Merci à nos parlementaires d’ouvrir le débat, merci à notre ministre de l’éducation de s’orienter vers une prise de conscience qui nous l’espérons, aboutira sur des actions.
Cordialement.
Isabelle Aubry, Présidente

Suivez-nous : http://aivi.org/fr/medias/communiques ... unes-se-droguent-ils.html
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 13/07/2017 16:46  Mis à jour: 13/07/2017 16:46
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4049
 Re : Festival de Dour: parmi les drogues saisies, la police boraine a trouvé 44 spacecakes...
Tous les jours que durera le festival de Dour, la police boraine va multiplier les contrôles aux abords du site. La zone a fait le bilan de ce qu’elle a trouvé lors de ce mercredi, premier jour de festival.



Ce mercredi, premier jour du festival, la police boraine a effectué de nombreux contrôles dans les bus transportant les festivaliers. Au total, 671 personnes ont été contrôlées par les équipes du service d’enquête et de recherche, de la BAC et des proximités. Pas moins de 127 PV pour possession de produits stupéfiants ont été rédigés. Il y a eu 132 saisies judiciaires. Trois personnes sont suspectées de deal.

Voici en quelques chiffres ce qui a été saisi par la police boraine :

965,55 gr de Marijuana,

117,47 gr de résine de Cannabis,

7,49 gr de cocaïne,

101 XTC,

45 gr de champignons hallucinogènes,

1,99 gr de LSD,

10,06 gr de MDMA,

37,60 gr de kétamine,

42 spacecakes,

1 fiole de GHB,

6,53 gr d’amphétamine,

10,8 gr de produits inconnus (trouvés sur le site)

Les agents de la police boraine ont également multiplié les contrôles routiers sur les routes amenant au festival. 134 véhicules ont été contrôlés. La police boraine a trouvé 11 conducteurs sous l’influence de drogues, 10 sous influence de l’alcool. 13 retraits de permis pour une durée de 15 jours ont été réalisés. Une voiture a été immobilisée car le conducteur n’avait pas son permis, un autre véhicule a été saisi à cause d’un défaut d’assurance. Lors de ces contrôles routiers, de la drogue a encore été découverte.

Côté bilan chiffré des drogues saisies lors de ces contrôles routiers :


Deux spacecakes,

2,75 g de kétamine,

deux timbres de LSD,

53 g de MDMA,

1,326 kg de marijuana,

0,2 g de résine de cannabis,

3,30 g de cocaïne,

209 pilules d’ecstasy,

2,5 g de champignons hallucinogènes

1,76 g de speed

http://www.laprovince.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 13/12/2016 19:37  Mis à jour: 13/12/2016 19:38
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4049
 Re :Parents, ATTENTION, GRAND DANGER ! Augmentation des ingestions accidentelles de cannabis par de jeunes enfants !!!
Une étude menée en Provence-Alpes-Côte d’Azur vient confirmer une augmentation tendancielle du nombre d’intoxications de jeunes enfants au cannabis, vraisemblablement dues à des ingestions accidentelles. Les chercheurs appellent à améliorer la prévention des usagers du cannabis et la formation des médecins à cette problématique.

En octobre 2015, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a émis une alerte relative à une augmentation des hospitalisations pour ingestion de cannabis chez l'enfant. Afin de mieux caractériser cette situation, six chercheurs de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca) ont étudié les résumés de passage aux Urgences dans quinze hôpitaux [1]. Leurs résultats ont été publiés ce 13 décembre 2016 dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de Santé publique France.

Sur près de trois millions de passages "avec diagnostic" entre 2009 et 2014, les chercheurs ont recensé 1.182 situations d'intoxication au cannabis (soit 4,1 cas sur 10.000, tous âges confondus [2]).

Parmi ces 1.182 admissions liées au cannabis, quarante (3,3%) concernaient des enfants de moins de 2 ans, et neuf (0,8%) des enfants âgés de 2 à 8 ans. Pour l'ensemble de ces enfants, le passage aux Urgences a entraîné une hospitalisation dans les trois quarts des cas (contre seulement un huitième des cas pour les personnes âgées de plus de 8 ans. La probabilité qu’une réanimation soit nécessaire était vingt fois plus élevée entre ces deux groupes (4,1% contre 0,2%).

"Entre les périodes 2009-2010 et 2013-2014, on note une augmentation de la proportion d’intoxication au cannabis dans les résumés des passages aux Urgences [qui concerne tous les âges, sauf les personnes de plus de 55 ans]", détaillent les chercheurs. Cette augmentation serait plus marquée "chez les moins de 8 ans et entre 8 et 15 ans".

Selon des études antérieures "avant 8 ans, les admissions pour intoxication au cannabis sont le fait d’ingestions accidentelles", soulignent les chercheurs, qui jugent leurs résultats cohérents avec cette donnée. "Devant l’augmentation des admissions pour IC chez le nourrisson, une information aux urgentistes et pédiatres devrait être réalisée afin d’optimiser le repérage de ces intoxications, dont la présentation trompeuse donne souvent lieu à des explorations invasives (ponctions lombaires) ou irradiantes (scanner cérébral) évitables. L’utilisation de bandelettes de dépistage du cannabis devrait également être discutée".

Si l’analyse précise des circonstances de l’ingestion "reste à faire", les auteurs de ces travaux soulignent que les campagnes de lutte contre la consommation de cannabis "mériteraient d’être assorties d’un message de prévention des risques d’ingestion auprès des parents".


[1] Les auteurs notent que les 15 services d’urgences sélectionnés sur la qualité et la stabilité de leurs données ne sont pas représentatifs de l’ensemble des services d’urgences de la région Paca (surreprésentation des services d’urgence pédiatriques, localisation préférentielle dans les Bouches-du-Rhône). À ce titre, les résultats présentés ne peuvent aisément être extrapolés à l’ensemble des services d’urgences régionaux et nationaux.

[2] Lorsque l’on regarde les admissions par classe d’âge, ce taux monte à 20,4/10.000 pour les 15-18 ans.

http://www.francetvinfo.fr/sante/drog ... 1966961.html#xtor=CS1-746
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 29/10/2016 11:28  Mis à jour: 29/10/2016 14:12
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4049
 Re : Le cocktail Red Bull-alcool aussi nocif que la cocaïne pour le cerveau !!! Dites non au vodka-Red Bull!
Une étude menée sur des souris prouve que le mélange Red Bull-alcool a des effets similaires à ceux des drogues dures.

Les cocktails à base d'alcool et de Red Bull auraient des effets similaires à la cocaïne sur le cerveau, et notamment sur celui des adolescents. C'est la conclusion d'une étude menée sur des jeunes souris - dont l'activité neuronale est comparable à la nôtre - à l'université de Purdue, aux États-Unis. Les chercheurs ont pu constater que la consommation du mélange alcool-Red Bull avait surexcité les cobayes et affectait leurs cerveaux sur le long terme.

"Nous avons constaté des effets qui étaient la conséquence de combinaisons de boissons que nous n'observons pas quand les boissons sont consommées individuellement", note le professeur Richard van Rijn. "Il semble que les deux substances combinées poussent [les souris] au-delà d'une limite qui provoque des changements dans leur comportement et modifie la neurochimie de leurs cerveaux." Comme le rapporte Mashable, les auteurs de l'étude ont en effet constaté un haut niveau de protéine FosB, typique des changements qui affectent le cerveau des consommateurs réguliers de drogues dures.

http://www.rtl.fr/actu/bien-etre/le-c ... our-le-cerveau-7785474219

Lors de vos fêtes d’Halloween cette fin de cette fin de semaine, dites non au vodka-Red Bull!


Nous savons que la caféine peut être bonne pour notre santé: elle est pleine d’antioxydants et de nutriments tout en diminuant le risque de plusieurs maladies sérieuses.

Mais la combiner avec de l’alcool? Mauvaise idée, d’après la science. Bien que plusieurs d’entre nous ayons déjà essayé une vodka-Red Bull, il semble, qu’à long terme, les effets de ce mélange sur le cerveau sont semblables à ceux engendrés par l’usage de cocaïne, révèle une étude du journal scientifique Plos One.

Des chercheurs de l’Université Purdue dans l’Indiana ont étudié des rats adolescents afin d’observer les effets du mélange caféine-alcool. Ils ont trouvé que cette mixture provoque une augmentation de l’activité locomotrice chez les rats par rapport à s’ils consommaient uniquement de la caféine. Un changement semblable était constaté lorsque ces mêmes rats prenaient de la cocaïne.
-Advertisement-
x

«Il semble que les deux substances repoussent leurs limites, ce qui provoque des changements neurochimiques», explique Richard van Rijn, un aide-professeur en chimie médicinale à l’Université Purdue.

«C’est à cause de ces changements neurochimiques qu’il est difficile pour les personnes qui sont dépendantes à la drogue de cesser de consommer.»

Ce texte a été traduit de l'anglais du Huffington Post Canada.

http://quebec.huffingtonpost.ca/2016/ ... cid=fcbklnkcahpmg00000009
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 13/04/2016 17:27  Mis à jour: 13/04/2016 17:36
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4049
 Re : Drogue et/ou alcool = DANGER ! : Les jeunes filles autant touchées par les problèmes d'alcool.
BELGIQUE
Le nombre d'adolescentes admises aux urgences pour consommation excessive d'alcool équivaut pour la première fois aux nombres de jeunes garçons de leur âge hospitalisés pour les mêmes raisons, ressort-il de chiffres publiés mercredi par l'Agence InterMutualiste (AIM) et relayés par la VRT.


En 2014, 47 jeunes entre 12 et 17 ans ont été admis chaque semaine aux urgences à la suite d'un abus d'alcool, indique le communiqué de presse de l'AIM, agence qui collecte et analyse les données des sept mutualités belges. En chiffres absolus, il s'agit de 2.433 cas pour l'année 2014 (un chiffre en hausse de 50% sur une période de quinze ans). Pour la première fois parmi les 12-17 ans, le nombre de filles (1.199) rejoint celui des garçons (1.234), constate par ailleurs l'agence.

Le nombre de cas parmi les jeunes de 15 ans a baissé de 481 en 2013 à 418 en 2014.

Selon l'Association flamande pour les problèmes d'alcool et autres drogues (VAD), cette baisse s'expliquerait par l'interdiction de vendre de l'alcool aux mineurs de moins de 16 ans, qui porterait donc ses fruits.

http://www.7sur7.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 06/04/2015 16:35  Mis à jour: 06/04/2015 16:35
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4049
 Une drogue extrêmement dangereuse contenant de l'ocfentanil circule en Belgique ( VIDEO)
Belgique : une poudre très dangereuse en circulation

Les autorités qui invitent les consommateurs à la plus grande prudence ne savent pas encore si cette poudre est vendue mélangée à de l'héroïne ou de la cocaïne.


La poudre en question contiendrait de l'ocfentanil dérivé chimique du fentanyl, un analgésique très puissant utilisé lors de certaines opérations chirurgicales ou pour traiter certains cancers.

"Le principal risque de l'ocfentanil est que la substance active qu'il contient est des centaines de fois plus forte que celle présente dans d'autres opiacés, comme par exemple l'héroïne. Le risque d'overdose pour les consommateurs est donc très important, de même que le risque de décès, a précisé le BEWSD (Système belge d'Alerte précoce sur les Drogues) dans un communiqué. Jusqu'à présent en Belgique, un seul décès faisant suite à la consommation de cette poudre contenant de l'ocfentanil a été enregistré", note RTL.be qui révèle cette information.


Une drogue extrêmement dangereuse contenant de l'ocfentanil circule en Belgique
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 08/05/2014 13:20  Mis à jour: 08/05/2014 13:20
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4049
 ATTENTION : Les nouvelles drogues à l'assaut de la Belgique
Pas moins de 81 nouvelles drogues synthétiques ont été découvertes en Belgique l'an passé.
Cela constitue une hausse de 16% par rapport à 2012, soit un nouveau record, écrit Het Belang van Limburg jeudi. "Cela ne signifie pas que toutes ces nouvelles drogues sont utilisées en Belgique.

Notre pays est connu pour être une plaque tournante du trafic de drogues synthétiques", commente le docteur Peter Blanckaert, coordinateur de la Belgian Early Warning System on Drugs.

Cette association répertorie toutes les nouvelles drogues découvertes en Belgique. La plupart d'entre elles proviennent de laboratoires chinois et arrivent en Belgique avant d'être envoyées vers plusieurs destinations européennes.

Un arrêté royal en préparation en Belgique doit jouer un rôle de pionnier. Il interdira toutes les variantes d'une drogue en se fondant sur sa structure chimique.

"Cela nous permettra de progresser dans notre combat contre les prétendues drogues légales", explique le docteur Blanckaert.


Source: http://www.dhnet.be/
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
2 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10