|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
18 Personne(s) en ligne (18 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 18

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Syndrome du bébé secoué : une nourrice avoue avoir tué Rose, cinq mois. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/06/2018 15:07
Accusé du meurtre de Laëtitia Bauwens, Cédric Maton est en aveux partiels. L’acte d’accusation du parquet général est accablant et pointe des éléments troublants. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/06/2018 12:13
Disparition d'un gendarme de Montpellier à La Réunion : Mathieu Caizergues est déclaré décédé... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/06/2018 19:33
Les parents de Narumi à Besançon pour rencontrer le juge d'instruction. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/06/2018 19:26
Mathis Jouanneau, disparu le 4 septembre 2011 , devrait avoir 15 ans ce 20 juin 2018. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/06/2018 19:58
Nelly BALMAIN & Eric FORAY le point sur les disparus de la Drôme. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/06/2018 14:52
Disparition de Léa Petitgas, des recherches dans l'Edre. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/06/2018 12:11
Le père de Vicente « Jason Lopez » va comparaître Jeudi 21/06/2018 devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/06/2018 16:47
L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais . Une vidéo circule sur les réseaux sociaux prétendant montrer Nordahl Lelandais au Fort de Tamié. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/06/2018 13:01
Harcèlement scolaire : de la dépression au suicide ... Violence à l’école : comment réagir quand mon enfant en est victime ? Une vidéo LCI .fr Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/06/2018 18:01

Christoph Egger, en cavale a été arrêté à Berlin.. LE COMBLE : remis en liberté !!!

Publié par Walda Colette Dubuisson le 01-07-2015 (1656 lectures) Articles du même auteur

01/07/2015 :Après avoir fait les gros titres en s'évadant de sa clinique, un Bâlois avait été placé en détention.
Lundi, il a été remis en liberté.
Nous nous questionnons : la justice protégerait-elle les pédophiles RÉCIDIVISTES au détriment de la sécurité de nos jeunes mis en danger par ces récidivistes ???Devrons nous ENFERMER nos enfants ???
OU ALLONS NOUS ???
**********************

07/03/2014 : Le pédophile en cavale a été arrêté à Berlin
Le délinquant sexuel, en fuite depuis le 12 février, a été interpellé par la police allemande, informe vendredi le Département bâlois de la justice.

Il sera extradé vers la Suisse, affirme vendredi le Département bâlois de la justice. Le quadragénaire sera placé dans une prison de Bâle.



------------------------------

Mise à jour 05/03/2014... Durant sa fuite, le pédophile n'a pas hésité à donner une interview et faire part de ses griefs à l'encontre de la clinique où il est soigné sur l'antenne de la chaine de télé Allemande, RTL.

--------------------------

03/03/2014 Avis de recherche

La police cantonale de Bâle-Ville ( Suisse) a publié lundi 03/03 un avis de recherche pour retrouver Christoph Egger, un délinquant sexuel, ayant abusé de plusieurs enfants par le passé, s'est enfui il y a trois semaines de l'établissement universitaire où il suivait une thérapie stationnaire.
Sa fuite datant d'à présent trois semaines, la décision de la rendre publique a été prise.




Selon un communiqué du Département de justice et de sécurité de Bâle-Ville, publié lundi, un homme psychiquement malade s'est évadé de la clinique psychiatrique universitaire de Bâle le 12 février dernier. Il s'agit de Christoph Egger, condamné le 14 mars dernier à un «petit internement» sous forme d'une thérapie en institution psychiatrique en raison du grand risque de récidive. L'homme de 46 ans n'est simplement pas rentré d'une sortie autorisée au préalable par les responsables.

Le porte-parole de la police explique: M.Egger n'est pas rentré d'une sortie autorisée. Nous avons immédiatement lancé des recherches», déclare Andreas Knuchel. «Nous avons d'abord pensé qu'il allait rentrer par lui-même. De plus, il nous a donné signe de vie via une lettre adressée à son avocate». Sa fuite datant d'à présent trois semaines, la décision de la rendre publique a été prise.

Volontaire pour la castration

Dans un film réalisé par le Bâlois Alain Godet, sorti l'année dernière, le quadragénaire expliquait son choix de se faire castrer chimiquement. Son témoignage avait été relayé par un grand nombre de médias. Il y a vingt ans, Christoph Egger avait été condamné à 8 ans de prison pour avoir abusé sexuellement de plusieurs bambins âgés entre 9 et 15 ans. Il ne les a jamais violés.

Entre 2008 et 2009, le Bâlois avait récidivé. Il s'était exhibé nu sur internet et avait poussé des adolescents à se masturber. La justice l'avait alors condamné à une peine de prison de 1 an. C'est à ce moment-là qu'il avait opté pour la castration chimique. Depuis, il doit prendre un médicament, le Lucrin, qui annihile ses pulsions. «Je ne ressens plus d'excitation quand des jeunes s'assoient à côté de moi», expliquait-t-il en septembre 2013 dans la «Basler Zeitung».

Avis de recherche

La police cantonale de Bâle-Ville a publié lundi un avis de recherche pour retrouver Christoph Egger. Les personnes qui pensent avoir des renseignements sur le quadragénaire sont priées de s'annoncer au poste de police le plus proche

http://www.20min.ch

------------------

Le 14 mars 2013, un pédophile Suisse de 47 ans, Christoph Egger est condamné à suivre une thérapie dans une institution psychiatrique. Déclaré en fuite depuis le 12 février dernier par le Département de justice et de sécurité de Bâle-Campagne, il n'a pas hésité à faire part de ses griefs à l'encontre de la clinique où il est soigné sur l'antenne de la chaine de télé Allemande, RTL.


«Ma vie est foutue si je reste encore cinq ans dans cette clinique. Trouver du travail sera très difficile! Etre en cavale est affreux. Je vais me rendre aux autorités dans le courant de la semaine.» Pourtant en fuite, Christoph Egger n'a pas hésité à se confier à nos confrères de la chaîne allemande RTL, déclarant que son traitement lui paraissait inutile. Selon lui, les thérapies qu'il subit à la clinique psychiatrique universitaire de Bâle sont inutiles.

Au cours de son interview, il était accompagné par le juriste suisse Peter Zihlmann qui est revenu sur les raisons qui ont poussé Christoph Egger à s'enfuir. «Il n'avait plus aucune perspective dans cet établissement. Je pense que l'élément déclencheur est un rapport intermédiaire réalisé par la clinique.»

Ce rapport mettait justement en avant que le détenu refusait de croire aux effets bénéfiques d'une thérapie et que cela justifiait la poursuite du traitement par castration chimique: «Je ne ressens plus d'excitation quand des jeunes s'assoient à côté de moi», expliquait-il en septembre 2013 dans la Basler Zeitung

******************************

01/07/2015 :Après avoir fait les gros titres en s'évadant de sa clinique, un Bâlois avait été placé en détention. Lundi, il a été remis en liberté.

En février 2014, Christoph Egger faisait, pour la seconde fois, les gros titres. Ce quadragénaire bâlois, condamné pour pédophilie et interné dans une clinique rhénane où il avait été placé en novembre 2013, n'était pas rentré de sortie. Quelques jours plus tard, il était arrêté à Berlin.

Depuis lors, il était détenu dans une prison de haute sécurité. Mais son avocat a jugé la décision disproportionnée. «Mon client ne doit pas être traité comme un assassin ou un criminel violent», a argumenté l'homme de loi, selon la «Basler Zeitung». Et, malgré le plaidoyer de la procureure Eva Eichenberger, qui a mis en avant le «sabotage délibéré» par Christoph Egger de sa thérapie, la Cour pénale du Tribunal cantonal bâlois a décidé de le libérer purement et simplement. Il devra toutefois continuer son traitement de castration chimique.

Castration volontaire

Avant son évasion, Christoph Egger s'était déjà fait connaître du grand public. Dans un film, ce récidiviste expliquait son choix de se faire castrer chimiquement. Son témoignage a été relayé par le quotidien bâlois et d'autres médias alémaniques en septembre 2013. Surtout, la «Basler Zeitung» révélait que l'homme, condamné à une thérapie en 2011, n'avait pas trouvé de place pour se soigner et était, jusqu'alors, traité à domicile, sous contrôle judiciaire. Les réactions d'incompréhension avaient alors été très vives.

Christoph Egger avait été condamné il y a 20 ans pour avoir abusé sexuellement de plusieurs enfants âgés de 9 à 15 ans. Il ne les a jamais violés.
Entre 2008 et 2009, le Bâlois a récidivé.

Il s'est exhibé nu sur internet et a poussé des adolescents à se masturber. La justice l'avait alors condamné à une peine de prison d'un an, convertie en thérapie. C'est à ce moment-là qu'il a opté pour la castration chimique. Il avance à présent «ne plus ressentir aucune attirance pour les jeunes garçons».

http://www.20min.ch/

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 01/07/2015 10:53  Mis à jour: 01/07/2015 10:54
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4049
 La Suisse : Un pédophile en série arrêté à Fribourg : sera-t-il AUSSI remis en liberté ???
26 juin 2015

Un septuagénaire est accusé d'avoir abusé pendant plusieurs années de garçons âgés entre 12 et 14 ans en Thaïlande. Il a été interpellé en février dans le canton de Fribourg.

Les faits qui sont reprochés à un ressortissant helvétique de 70 ans font froid dans le dos. Pendant de nombreuses années, le Lucernois aurait abusé de garçons mineurs en Thaïlande. Certaines de ces victimes auraient moins de 14 ans. La RTS a annoncé jeudi que le septuagénaire a pu être interpellé le 25 février dernier dans le canton de Fribourg grâce aux investigations menées par la Brigade moeurs et maltraitance. Le Ministère public fribourgeois a confirmé qu'une instruction pénale a été ouverte. L'accusé se trouve actuellement en détention provisoire.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les agressions ont eu lieu dans la villa du Suisse, située dans la banlieue de Pattaya. Il avait déjà été arrêté une première fois en Thaïlande, l'an dernier, mais la matériel pédopornographique retrouvé chez lui n'avait pas suffi pour le faire condamner. Les enquêteurs avaient dû le laisser partir.

L'histoire de ce pédophile en série a été révélée par l'émission «Temps Présent» de la RTS. Interrogé, un petit garçon raconte notamment tout ce que le Lucernois lui a fait subir. Certains enquêteurs thaïlandais font état de grandes fêtes célébrées dans la villa du ressortissant suisse: «Il y avait tellement d'adultes et tellement d'enfants. C'est le pire cas auquel j'ai eu à faire. C'est une très mauvaise personne.»

Le Suisse de 70 ans a déjà été condamné à deux reprises en Suisse pour actes d'ordre sexuel avec des mineurs, rapportait l'an dernier le dominical «Sonntagszeitung». Selon l'hebdomadaire, l'accusé sévit depuis les années 70.

http://www.20min.ch/ro/news/suisse/st ... rr-te-a-Fribourg-14459890
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
7 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10