|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
18 Personne(s) en ligne (18 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 18

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Affaire Dutroux : 400 personnes ont manifesté à Bruxelles lors de la « Marche noire ». Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/10/2019 12:21
Les disparues de l'A26 . Aisne: «Disparues de l’A26», le dossier Ghislaine Charlier rouvert. ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/10/2019 16:41
Meurtres des «disparues de l'A6». Meurtre de Christelle Blétry : Pascal Jardin définitivement condamné à perpétuité. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/10/2019 13:24
Demande de libération de Marc Dutroux: Gino Russo, le papa de Mélissa, dénonce «l’attitude perverse et sadique de Bruno Dayez» (vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/10/2019 13:58
Shashia Moreau meurt asphyxiée «J’ai serré plus fort que je le pensais »dit John V.D.B., âgé de 27 ans. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/10/2019 13:18
Affaire Dutroux: 23 ans après la Marche Blanche, une Marche Noire traversera Bruxelles ce dimanche. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/10/2019 12:54
Expertise psychiatrique de Marc Dutroux : avis favorable du parquet de Bruxelles!!! ( Photo de la cache) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/10/2019 15:03
Meurtre de Carmen à Comines : "Cela devait ressembler à un meurtre pour vol" selon le ministère public. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/10/2019 13:35
L'avocat des parents de Thomas Rauschkolb explique pourquoi Nordahl Lelandais est visé dans cette affaire ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/10/2019 13:28
Demande de libération conditionnelle de Marc DUTROUX . Faut-il que des experts psychiatriques fassent un nouveau profil? Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/10/2019 13:28

Enlevée et violée à 11 ans, elle échappe à ses ravisseurs

Publié par Walda Colette Dubuisson le 04-05-2014 (2397 lectures) Articles du même auteur
Alsace: Une fillette de 11 ans est parvenue à se soustraire de l'emprise de deux hommes qui sont soupçonnés de l'avoir enlevée en pleine rue avant de la violer et l'agresser sexuellement en forêt, a-t-on appris samedi auprès du parquet de Strasbourg.

Les gendarmes ont interpellé deux individus de 25 et 26 ans qui avaient fait subir, dimanche dernier, un véritable calvaire d’une demi-heure à une fillette de 11 ans après l’avoir enlevée en plein centre de Bischwiller....
( VOIR VIDÉO)


Dimanche dernier, deux individus circulaient à bord de leur voiturette de couleur noire, dans le centre de Bischwiller en Alsace, lorsque leur chemin croise celui d'une jeune enfant âgée de 12 ans.

Les deux hommes, inconnus des services de police et âgés de 25 et 26 ans, décident sans que les raisons ne soient encore éclaircies d'embarquer la fillette à bord de leur véhicule de type «sans permis». Enlevée en pleine rue, la fillette est alors emmenée dans la forêt de Weitbruch, à quelques encablures de la ville.

C'est là, en lisière de forêt, que l'enfant aurait subie des attouchements et des violences sexuelles, dont une pénétration digitale, durant près d'une demi-heure.

Surpris, les ravisseurs ont pris peur en voyant arriver une voiture et ont alors relâché leur victime. L'enfant s'est alors enfuie pour aller trouver secours auprès de cet automobiliste de passage. C'est ce dernier qui aurait appelé les secours.

«C'est un drame pour la famille et pour la ville, a réagi hier Jean-Lucien Netzer, maire de Bischwiller. J'ai croisé des habitants sur le marché ce matin qui étaient choqués, outrés.»

La victime a été prise en charge par la brigade spécialisée de Saverne. Le maire, qui a rencontré la famille hier matin, parle d'une enfant «réservée» quelques jours après le drame et de parents «soulagés» de la rapidité de l'interpellation.

En effet, bien aidés par le témoignage de l'automobiliste de passage, les enquêteurs de la gendarmerie en charge de l'affaire n'ont pas mis longtemps à retrouver les ravisseurs grâce au numéro de leur plaque minéralogique.

Un témoignage décisif

D'après M.Netzer, la jeune fille a déjà subi des examens médicaux complémentaires afin de savoir précisément ce qui a pu se passer. Une procédure classique dans ce type d'affaire, où le jeune âge de la victime, souvent choquée et dans l'incapacité de qualifier les faits subis, ne facilite pas le travail des enquêteurs pour retrouver rapidement les auteurs.

«Pour le moment il y a certaines suspicions qui existent, mais il est impossible de dire précisément où en est l'enquête» a précisé M.Netzer, qui préférait rester réservé hier.

Les enquêteurs ont pu rassembler suffisamment d'éléments pour envisager une piste sérieuse, dès le mardi suivant les faits le profil des suspects était défini, notamment sur la base du témoignage de l'automobiliste de passage. «Ils n'ont pas été retrouvés de suite, mais un signalement précis a pu être donné rapidement en particulier sur le modèle de la voiture» le témoignage de l'automobiliste, renforcé par la description donnée par l'enfant, a permis de retrouver le véhicule et son propriétaire.

Les mis en cause ont donc été présentés hier devant le parquet de Strasbourg. Il s'agit maintenant pour la justice de comprendre les raisons qui on a pu pousser ces deux hommes à commettre cet acte.


Ils sont accusés d'enlèvement, de violences et de viol sur mineur de moins de 15 ans.

Des accusations qui selon une source proche de l'enquête pourraient bien être du ressort de la cour d'assises. Une réquisition de placement provisoire en détention a été prononcée à leur encontre avant leur présentation devant le juge des libertés et de la détention.

Le Petit Bleu : http://www.ladepeche.fr/




-------------------------


Alsace: une fillette échappe à ses ravisseurs... par BFMTV

Ils ont reconnu les faits

Immédiatement alertés par l'automobiliste, les gendarmes de la brigade de Saverne ont pris l'enquête en main. Par chance, les promeneurs qui s'étaient garés à côté de la voiturette avaient eu la présence d'esprit de relever son numéro d'immatriculation. Jeudi, grâce à ce précieux renseignement et aux indications fournies par Léa, les militaires sont donc parvenus à interpeller les deux auteurs présumés des faits, qui ont été placés en garde à vue dans la foulée.

Les deux hommes ont reconnu leurs actes. Jusque-là inconnus de la justice, ils ont été mis en examen hier pour « viol sur mineur de 15 ans », « agression sexuelle sur mineur de 15 ans », « violences » et « enlèvement ». Le parquet de Strasbourg a réclamé leur placement en détention.
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
1 - 0 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10