|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
20 Personne(s) en ligne (20 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 20

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Le destin incertain de Yasmine, une fillette bruxelloise, toujours en Syrie (vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/08/2018 18:49
Disparition de Mathieu Caizergues: Sa mère Delphine lance un appel aux habitants de Roche-Plate Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/08/2018 07:00
DISPARITION INQUIETANTE DE THEO HALLEZ - La famille de Théo organise une nouvelle battue, dimanche, pour rechercher l’adolescent. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 04/08/2018 12:25
Un nouvel espoir dans le traitement de la maladie d'Alzheimer... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 30/07/2018 14:17
Migrants: Des enfants sont obligés de se prostituer pour passer la frontière franco-italienne, affirme une ONG... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 29/07/2018 16:46
Il y a dix ans, Valentin Crémault était assassiné de 40 coups de couteau dans l'Ain.Sa maman, Véronique Crémault s’exprime… Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 28/07/2018 11:05
La famille de Théo, 14 ans, disparu à Lens, refuse de perdre espoir. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/07/2018 10:15
Disparus de Mirepoix (Célia et Christophe Orsaz): les doutes et les questions de la famille. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/07/2018 11:04
DISPARITION INQUIETANTE DE THEO HALLEZToujours aucun signe de l'adolescent, la PJ relance un appel à témoins. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/07/2018 17:18
Assassinat de Sofie Muylle - Le suspect Alexandru C. aussi arrêté pour viol et torture... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/07/2018 14:05

Avant de fuguer, essayez d’exprimer votre mal être à un prof , un proche , ne vous exposez pas à de grands dangers !!!

Publié par Walda Colette Dubuisson le 17-01-2018 (1745 lectures) Articles du même auteur
17/01/2018 : L'adolescente, en fugue du domicile familial ,partie vivre avec son petit ami âgé de 17 ans dans un appartement du foyer Adoma à Vaux-en-Velin, a été poignardée à mort par ce dernier après une dispute futile.
Le meurtrier de l'adolescente de 15 ans en fugue est passé aux aveux
********************************************

02/12/2017 : !!! Une adolescente en fugue réduite à la prostitution dans un hôtel !!!
***************************************

07/03/2017 :Deux adolescentes, âgées de 14 et 16 ans, en fugue contraintes de se prostituer…
Les policiers de la brigade de répression du proxénétisme (BRP) de la police judiciaire parisienne viennent d’interpeller trois jeunes hommes pour avoir contraint deux adolescentes en fugue à se prostituer …
Une quarantaine de clients se sont succédés pendant cinq jours dans cet hôtel dans lequel ces deux jeunes filles étaient retenues...



Les policiers de la brigade de répression du proxénétisme (BRP) de la police judiciaire parisienne viennent d’interpeller trois jeunes hommes, originaires d'Emerainville (Seine-et-Marne), pour avoir contraint deux adolescentes en fugue à se prostituer dans un hôtel à Torcy. Les faits remontent au mois d’avril.

A l’époque, les deux jeunes filles, âgées de 14 et 16 ans, originaires des départements des Hauts-de-Seine et de Seine-et-Marne, tombent entre les mains de trois jeunes de la cité sensible du Clos d’Emery, connu aussi sous le surnom du «Bronx».

Elles sont rapidement contraintes à se prostituer. «L’un des complices passait des petites annonces sur Internet et une quarantaine de clients se sont succédés pendant cinq jours dans cet hôtel de Torcy dans lequel ces deux jeunes filles étaient retenues, confie une source policière. Les prestations sexuelles étaient tarifées entre 200 et 250 €. Ces deux adolescentes étaient toujours sous la surveillance de deux des trois proxénètes».

C’est la mère d’une des victimes qui a déposé plainte après le retour de sa fille au domicile familial. Identifiés, les trois proxénètes présumés, âgés de 19, 21 et 22 ans, déjà connus des services de police pour des faits de violences volontaires, port d’arme et détention de drogue, ont été interpellés dans la cité du Clos d’Emery par les enquêteurs de la BRP, épaulés par les policiers de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI), de la police judiciaire de Versailles (Yvelines) ainsi que des CRS.

Deux des trois suspects ont reconnu les faits. Les trois ont été écroués.


http://www.leparisien.fr/
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 17/01/2018 17:02  Mis à jour: 17/01/2018 17:02
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Le meurtrier de l'adolescente de 15 ans en fugue est passé aux aveux
L'adolescente, partie vivre avec son petit ami âgé de 17 ans dans un appartement du foyer Adoma à Vaux-en-Velin, a été poignardée à mort par ce dernier après une dispute futile.

Une adolescente de 15 ans est morte, tuée par son petit ami âgé seulement de 17 ans, dans la nuit de mardi à mercredi à Vaux-en-Velin, près de Lyon. Le jeune homme, présenté à un juge, a assuré "qu'il ne voulait pas la tuer", précise une source proche de l'enquête au Parisien.
La victime en fugue du domicile familial

Toujours d'après Le Parisien, les faits ont eu lieu aux alentours de 2h30 du matin. Partis se coucher, une dispute éclate entre les deux adolescents, le garçon voulant un câlin, son amie refusant. La jeune fille lui aurait alors donné un petit coup de pied.

Le garçon est allé alors chercher un couteau en céramique dans la cuisine avant donner deux coups à sa petite amie dans l’aine et le genou. Il lui a tranché l’artère fémorale, ce qui a été finalement fatal à la jeune fille. Le suspect au casier judiciaire vierge avait déjà fait l’objet d’une ordonnance pénale pour des menaces proférées sur la victime.

La victime a succombé à ses blessures sur place, selon des sources concordantes. Elle était en fugue du domicile familial depuis le 10 janvier, partie vivre avec son petit ami.
L'agresseur doit être déféré ce mercredi

Inconnu de la justice, l'auteur de l'agression a été interpellé par la police, alertée par le voisinage, puis placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête ouverte pour "homicide volontaire". Il doit être déféré mercredi après-midi au parquet de Lyon en vue de sa mise en examen.

S.Z avec AFP http://www.bfmtv.com/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 02/12/2017 11:41  Mis à jour: 02/12/2017 11:41
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Une adolescente en fugue réduite à la prostitution dans un hôtel !
Ouest-France avec AFP

L’adolescente âgée de 15 ans a fui son foyer dans le Val-de-Marne, avant d’être retrouvée dans un hôtel de Grigny, dans l’Essonne, où elle était forcée de se prostituer. Un homme a été arrêté dans cette affaire.

Une adolescente de 15 ans, qui avait fugué d’un foyer du Val-de-Marne, a été retrouvée dimanche dans un hôtel de Grigny (Essonne), séquestrée et réduite à la prostitution, a-t-on appris mercredi de source proche de l’enquête.

L’adolescente était séquestrée dans un hôtel

L’adolescente a été découverte, « nue et avec des bleus sur le corps », par le personnel de l’hôtel, a expliqué cette source, confirmant une information du journal Le Parisien.

« On lui avait pris ses vêtements, probablement pour l’empêcher de sortir. Elle n’avait ni papiers, ni téléphone ».

Le procureur de la République d’Évry, Éric Lallement, a confirmé une « affaire de mœurs » datant de dimanche, sans autre précision.

Un homme arrêté soupçonné de proxénétisme

Un homme, soupçonné d’être le proxénète, a été arrêté dimanche soir, a ajouté la source proche de l’affaire. Les enquêteurs étaient encore sur place lorsqu’il est arrivé à l’hôtel, situé au pied des tours de Grigny 2, une cité difficile de grande banlieue parisienne.

« Il se rendait à la chambre de la victime pour lui donner à manger », selon cette source. Âgé d’un peu moins de 30 ans, il a « exploité une proie facile », a-t-elle estimé : l’adolescente a des antécédents psychiatriques.

L’enquête a été confiée à la Sûreté départementale de l’Essonne.
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 19/07/2016 11:36  Mis à jour: 19/07/2016 11:37
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Regarez cette vidéo SVP : "La fugue, c'est pas ce que tu crois "
En France, en 2015, ce sont 47 970 fugues qui ont été déclarées aux forces de Police et de Gendarmerie.Luttons toutes et tous pour protéger nos enfants !

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 29/06/2016 15:55  Mis à jour: 29/06/2016 15:55
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : : Luttons toutes/ tous pour protéger nos enfants. La fugue, c'est pas ce que tu crois !!! ( VIDEO) .
France : En 2015, ce sont 47 970 fugues qui ont été déclarées aux forces de Police et de Gendarmerie. Avec le 116000 Enfants Disparus luttons tou(te)s pour protéger nos enfants !


Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 06/09/2014 17:50  Mis à jour: 06/09/2014 17:50
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Tournai: une fille de 13 ans tombe amoureuse sur Facebook, son "amoureux" l'envoie en Allemagne pour la violer!!! MEFIEZ VOUS BON SANG !!!
Une jeune fille de 13 ans était tombée amoureuse de son bourreau sur Facebook. Elle voulait le rejoindre à Bruxelles mais un homme l’a emmenée en Allemagne où son « amoureux » l’a violée et sa famille l’a encouragé.



Le 14 juillet 2012, une Renaisienne déboule au commissariat de police. L’une de ses filles est portée disparue. La dernière fois qu’on l’a vue, c’était dans le centre de Tournai. La jeune fille a été retrouvée le 16 juillet en Allemagne. Quarante-huit heures d’enfer pour elle. Quarante-huit heures d’angoisse pour ses proches.

Le contact sur Facebook


Natacha (prénom d’emprunt) est une jeune fille moderne, qui partage ses émotions sur les réseaux sociaux et non plus dans un journal intime. Elle est surtout vulnérable, une proie facile pour les pervers. En surfant sur Facebook, elle tombe sur Albert I., un homme qui a les mêmes origines ethniques qu’elle. Ils discutent et la petite fille tombe naïvement amoureuse de l’inconnu. Un rendez-vous entre eux est fixé. Ils doivent passer un ou deux jours ensemble en Belgique. C’est un certain Srgan qui doit venir la chercher pour l’emmener à Bruxelles où Albert l’attend. Il lui dit de prendre un sac et ses papiers d’identité.

Rendez-vous à Tournai


Le 14 juillet, Natacha quitte le domicile familial de Renaix, direction Tournai. C’est dans le Piétonnier qu’elle doit rencontrer Srgan, un autre Macédonien, qui embarque la petite fille dans sa voiture. Au lieu de l’emmener à Bruxelles comme prévu, il conduit la petite vers l’Allemagne. Le frère d’Albert est présent dans l’auto. Il lui confisque son GSM et sa carte d’identité. À 23h30, Natacha appelle sa mère depuis une cabine téléphonique. « Tout va bien mais je ne peux pas te dire où je suis ».

L’arrivée en Allemagne

Quand Natacha arrive en Allemagne, Srgan la dépose dans un immeuble occupé par des Tziganes. L’homme remonte dans son auto et repart vers la Belgique. La famille d’Albert s’occupe de la petite. La tante Leïla la prépare selon les traditions tziganes. Dans une autre pièce, l’étalon macédonien attend son heure. « Sa famille m’a forcé à avoir une relation avec lui, ils étaient tous agressifs », racontera plus tard la petite. Albert l’a violée deux fois. Et après ? Avocat de la partie civile, M e Jean-Philippe Rivière craint que la jeune fille était destinée à la prostitution. « Le père d’Albert a été arrêté à Skopje pour avoir enlevé et séquestré des mineurs en vue de les prostituer », dit-il. Chez les Tziganes, la tradition veut aussi qu’une fille épouse l’homme avec lequel elle a eu sa première relation sexuelle et les filles se marient parfois très jeunes…

La libération

C’est le 16 juillet que la police allemande a délivré la petite fille qui a perdu son innocence. Grâce aux moyens technologiques et aux échanges d’information entre les deux pays, la petite fille est retrouvée et ramenée chez elle. « Elle est restée très traumatisée par cette affaire. Elle a dû interrompre une thérapie car les effets étaient négatifs. Elle tente de se reconstruire en famille, mais ce n’est pas facile », explique M e Rivière. L’avocat a réclamé 25.000 euros de dommages. « Cette histoire me rappelle une histoire qui a marqué notre pays. Les préventions étaient identiques », ajoute l’avocat sans citer l’affaire Dutroux.

Le procès

Jeudi, Natacha et ses parents n’ont pas voulu comparaître à l’audience. Le ministère public a requis une peine de huit ans de prison minimum contre Albert, poursuivi pour enlèvement, séquestration et viol. Un an de prison minimum a été requis contre Srgan dont le rôle s’est limité à enlever la petite fille. « J’ignorais qu’elle avait 13 ans, elle semblait plus âgée », dit-il. La date de naissance sur la carte d’identité ne l’a même pas interpellé…
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
1 + 4 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10