|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non résolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
21 Personne(s) en ligne (21 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 21

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans Ă  nous deux.
Depuis 22 ans nous portons Ă  bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Laura, 15 ans, raconte son mois de fugue

Publié par Walda Colette Dubuisson le 10-11-2013 (3101 lectures) Articles du même auteur
FUGUES / GRANDS DANGERS : nous conseillons aux jeunes de chercher une personne avec laquelle discuter , afin de "minimiser les problèmes " ET SURTOUT : ÉVITEZ DE FUGUER !!!

Un mois jour pour jour après sa disparition, Laura a mis fin à son escapade.

La jeune fille de 15 ans a retrouvé les siens .


Partie sans un sou en poche

Ni bagages, elle raconte comment elle a échoué à Lille « Ma famille me manquait trop. » C'est ainsi que Laura explique son retour chez elle, après son départ sur un coup de tête vendredi 4 octobre. Après avoir assisté à ses cours du matin au collège Septentrion de Bray-Dunes, la jeune fille quitte l'établissement. En dehors d'un léger ras-le-bol, ses explications restent floues. « Je ne sais pas pourquoi je suis partie. J'en avais marre, il fallait que je respire », justifie-t-elle. Dans son aventure, elle entraîne une amie de 13 ans. Une experte ès fugues selon la police, une camarade débrouillarde pour Laura. « Je voulais partir et elle a voulu m'accompagner, rapporte la fugueuse. J'ai accepté, car elle savait où on pouvait dormir. Elle avait des solutions à tout. » Sans argent, sans vêtements et sans rien dire à personne de leur fuite, les deux adolescentes prennent le train Dunkerque-Lille de 18h32.

« Certains jours, on ne mangeait pas »

Arrivées dans la capitale des Flandres à 19h15, les deux jeunes filles passent plusieurs nuits dehors. La période la plus difficile de son expédition. « Parfois, j'avais peur. Certains quartiers de Lille sont chauds ! Il y avait des garçons qui nous accostaient dans la rue et demandaient si on voulait les épouser ! On disait non et on s'enfuyait, mais ils nous couraient après ! » Laura sortira saine et sauve de sa courte mais intense expérience de la rue. Les deux amies parviennent ensuite à dénicher un toit. « Nous avons d'abord dormi chez Céline, une amie, raconte la fugueuse. À partir du 22 octobre, nous nous sommes réfugiées chez Aymeric, le petit ami de ma copine. » Ce dernier habite Porte d'Arras avec son père. Le paternel ne s'est a priori pas étonné outre mesure de voir s'installer chez lui les deux mineures.
Si résoudre le problème du gîte n'a pas été simple, se nourrir s'est révélé un combat quotidien. « Certains jours, on ne mangeait pas.

Parfois, nos amis nous donnaient du pain et des oeufs. »

« J'ai attrapé une conjonctivite »

Pour se vĂŞtir, Laura et sa compagne empruntent des vĂŞtements Ă  leurs copines. Mais pas toujours Ă©vident de trouver des habits Ă  leur taille.

L'hygiène et la santé en prendront également un coup. « J'avais parfois mal au ventre, se souvient la jeune fille. J'ai aussi attrapé une conjonctivite. Mes yeux étaient rouges, je ne voyais rien et je ne pouvais plus les ouvrir.»

L'infection est aujourd'hui passée. Laura a d'ailleurs vu un médecin. « Physiquement, elle va bien, rassure sa mère Sabrina Fever. Je suis très heureuse qu'elle soit rentrée. C'est un poids en moins, un soulagement. » L'adolescente retournera au collège la semaine prochaine. Elle promet en attendant que cette première fugue sera la dernière. C'est à espérer. ....


Par Thibault CARON
Source : L'Echo de la Lys
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent Ă  leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
DĂ©poser un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
1 + 7 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10