|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
19 Personne(s) en ligne (16 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 19

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Harcèlement scolaire : de la dépression au suicide ... Violence à l’école : comment réagir quand mon enfant en est victime ? Une vidéo LCI .fr Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/06/2018 18:01
e mystère des disparues de Perpignan reste entier !« J'étais le dernier rendez-vous de Benitez ». Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/06/2018 15:57
STOP MALTRAITANCE ! Le groupe Boko Haram a utilisé 6 fillettes dans des attentats suicides et des attaques à la grenade, ce week-end. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/06/2018 13:04
Affaire Alexia Daval : “La justice doit réentendre Jonathann Daval, il y a trop de zones d'ombres”(Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/06/2018 14:28
Hommage à Christophe et sa fille, Célia, à La Tour-du-Pin.( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/06/2018 14:03
Mise en examen des parents d’Inass Touloub, la "petite martyre de l’A10" : les voisins effarés, les frères et sœurs muets. (Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/06/2018 13:55
Enfin un prénom pour la petite puce "martyre de l'A10" , elle s'appelait Inass. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/06/2018 21:26
Léa Petitgas, 20 ans.Six mois d’attente : Son père, Christophe Petitgas, se confie pendant cette difficile attente «Le temps passe, mais j'essaye de me dire que je reverrai ma fille». Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/06/2018 14:04
Comment des réseaux pédophiles diffusent des vidéos trouvées sur YouTube. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/06/2018 13:51
INFORMATION EUROPE 1 - 31 ans après, le mystère de "la martyre de l'A10" enfin résolu.( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/06/2018 10:16

FUGUE = DANGER , si vous ne le croyez pas, lisez ceci !!! Méfiez vous tous : des violeurs, des pédophiles sont dans la nature !

Publié par Walda Colette Dubuisson le 25-12-2013 (1867 lectures) Articles du même auteur
Charleroi: il embarquait ses victimes dans sa voiture pour les violer dans des endroits isolés ...

Ce genre de " spécimen" existe PARTOUT !


Solimane M., un habitant de Châtelet, a comparu ce mardi devant le tribunal correctionnel de Charleroi pour deux viols commis en 2003 et 2004 sur des jeunes filles de moins de 16 ans. Il avait embarqué les victimes dans sa voiture pour les emmener dans des endroits isolés. Son ADN n’a été identifié qu’en 2008, à la suite d’un nouveau fait.



Le tribunal correctionnel de Charleroi a examiné ce mardi le dossier de Solimane M., un habitant de Châtelet poursuivi pour deux viols sur des jeunes filles de moins de 16 ans.

En 2003, il avait embarqué une adolescente de force dans sa voiture, alors qu’elle faisait ses lacets. Il l’avait emmenée sur le Ravel et l’avait violée avant de s’essuyer avec des mouchoirs qu’il avait jetés sur place. L’année suivante, le prévenu avait attiré une autre adolescente dans son véhicule en lui demandant son chemin. Il s’était alors rendu dans un endroit isolé pour abuser d’elle. Un préservatif usagé avait été découvert par les enquêteurs, mais à l’époque, l’ADN du prévenu n’était pas encore enregistré dans la banque de données. Une troisième victime avait elle aussi été embarquée dans la voiture de l’intéressé, mais elle était parvenue à prendre la fuite après quelques caresses. L’attentat à la pudeur, aujourd’hui prescrit, n’a donc pas été poursuivi devant le tribunal.

Données génétiques

Ce n’est qu’en 2008, à la suite d’un nouvel attentat à la pudeur commis par Solimane M. et sanctionné par la cour d’appel que son empreinte génétique a été introduite dans la banque de données. Des correspondances ont alors été trouvées avec les deux faits de viol de 2003 et 2004.

D’abord dans le déni, le prévenu a fini par reconnaître les faits. Ce mardi, le parquet a requis une peine exemplaire à son encontre. Son conseil, Me Mayence, a pour sa part sollicité une peine complémentaire de la condamnation déjà prononcée par la cour d’appel, à condition qu’elle soit assortie d’un sursis probatoire. Selon l’avocat, son client a évolué positivement depuis dix ans. Il suit une thérapie et a indemnisé partiellement l’une des victimes. Le tribunal a remis l’affaire en date relais au 18 février, afin que le prévenu puisse être examiné par le centre de santé mentale.

Source : http://www.lanouvellegazette.be
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
1 + 3 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10