|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
21 Personne(s) en ligne (20 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 21

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org

Un Néerlandais suspecté d'abus de 400 enfants via webcam: l'enquête s'étend à la Belgique ...

Publié par Walda Colette Dubuisson Date 10-01-2014

Parents ATTENTION AUX DANGERS D'INTERNET !!!!!


L'enquête menée aux Pays-Bas au sujet d'un Amstellodamois de 40 ans suspecté d'avoir abusé d'environ 400 enfants via webcam s'étend également à la Belgique, a révélé le ministère public vendredi pendant une audience préparatoire au tribunal d'Amsterdam.


Un homme habitant Amsterdam est derrière les barreaux depuis plus de six mois pour des abus d'enfants via webcam.

Police et justice ont déjà identifié 56 de ses victimes, aussi bien des petits garçons que des fillettes.

Selon la justice néerlandaise, le suspect était enregistré sous différents pseudos sur plusieurs chatrooms, dans le but d'amener des enfants à effectuer des manipulations sexuelles face à leur webcam. Il aurait également menacé certaines de ses petites victimes de divulguer les images en question sur internet ou à leurs connaissances et leur famille.

L'enquête est en cours en Belgique et aux Pays-Bas, mais également en Espagne et aux Etats-Unis. La première déclaration à la police date de 2012.

L'enquête avait quant à elle réellement démarré en avril 2013, après des recherches effectuées dans l'habitation et l'ordinateur du suspect.

Le ministère public espère la clôturer dans les prochains mois, et il est attendu que le dossier pénal n'aille pas au-delà des 56 victimes actuellement identifiées.

Source : http://www.rtl.be/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
5 + 7 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10