|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
20 Personne(s) en ligne (20 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 20

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Comment réagir le mieux possible à la disparition inquiétante d'un mineur

Publié par Walda Colette Dubuisson Date 06-05-2014

La Child Alert permet de déclencher une communication multi-canaux tous azimuts afin de récolter des informations le plus rapidement possible concernant une disparition inquiétante. Les magistrats concernés décident, en étroite concertation avec la Cellule des personnes disparues de la Police fédérale, quand il convient de déclencher une telle alerte. ( voir vidéo )

Trois ans après le lancement de la Child Alert, les magistrats ont reçu un mode d'emploi pour réagir du mieux possible à une disparition inquiétante d'un mineur. Le scénario a été présenté lundi par la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom, accompagnée de Heide De Pauw, directrice de Child Focus. "Un scénario doit permettre de fournir un meilleur accompagnement aux magistrats amenés à prendre cette décision qui, dans certains cas, peut revêtir une importance vitale", a déclaré Annemie Turtelboom.

La Child Alert permet de déclencher une communication multi-canaux tous azimuts afin de récolter des informations le plus rapidement possible concernant une disparition inquiétante. Les magistrats concernés décident, en étroite concertation avec la Cellule des personnes disparues de la Police fédérale, quand il convient de déclencher une telle alerte.

Danger supplémentaire
Depuis son lancement en 2011, la Child Alert a été utilisée à deux reprises qui ont été couronnées de succès. La ministre de la Justice a souligné que la rareté de son emploi était "un choix délibéré: les gens ne doivent pas se familiariser à de telles alertes car leur impact disparaîtrait et nous manquerions notre objectif." De plus, dans certains cas, le lancement d'une Child Alert peut impliquer un danger supplémentaire pour le mineur disparu.

Aussi depuis l'étranger
Une Child Alert peut également être saisie à l'étranger ou de l'étranger. "Les disparitions d'enfants ne connaissent pas de frontières", a justifié un membre du FBI, Ronald Comers, venu présenter l'"Amber-alert" qui a servi de base à la mise en place de la Child Alert.



Source: http://www.7sur7.be/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
6 - 0 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10