|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
16 Personne(s) en ligne (16 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 16

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Reconnaissance faciale : gare aux photos d'enfants sur les réseaux sociaux !!! ( RAPPEL)

Publié par Walda Colette Dubuisson Date 06-06-2018

Vous avez l'habitude de poster des photos de vos enfants sur les réseaux sociaux ? Une pratique qui n'est pas sans risque... Prenez-vous les précautions nécessaires ? Retrouvez les conseils de Maître Valery Montourcy spécialisé en droit de la famille.
Droit à l'image de l'enfant : les réseaux sociaux pointés du doigt !!!
******************************************
17/05/2014 : Ammy Webb, l’une des stratèges américaines les plus pertinentes aujourd’hui sur les développements du web, met en garde contre la mise en ligne des photos de vos enfants sur Facebook… ou ailleurs. En cause : les techniques de reconnaissance faciale.


A la tête de Webbmedia Group, Ammy Webb, l’une des plus influentes stratège actuelle, ne mâche pas ses mots : « poster » en toute insouciance sur les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou YouTube des photos de ses enfants peut gravement compromettre leur avenir.
Car les techniques de reconnaissance faciale n’en sont qu’à leur début. « A terme, ces enfants devenus adultes pourront aisément être identifiés » prévient-elle. Et ce d’autant plus facilement qu’un nombre considérable de documents peut se retrouver mis en ligne. Fini l’anonymat !

Aucun adulte ne pourra plus échapper aux « tags » si ses parents, agissant en toute innocence, ont posté des photos de leur première communion, de leur premier plongeon dans la piscine, de leur anniversaire avec papy et mamie… ou de leur large sourire cerné par l’acier disgracieux d’un appareil dentaire.

Chacun devra donc assumer, à son corps défendant, un passé qu’il ne tient pas forcément à exposer surtout à l’heure où les entreprises « scannent » les réseaux au moment de recruter un collaborateur. On peut également penser aux services de police de tous ordres, très intéressés par ces développements qui permettraient si nécessaire de remonter des pistes familiales ou amicales lointaines pour des individus recherchés…

Pour l’heure, les techniques de reconnaissance sont loin d’établir de telles performances, et ne seront sans doute jamais à même de le faire pour des visages d’enfants âgés de moins de sept ans : leurs traits sont en effet trop changeants et différents de ceux qu’ils seront adultes pour pouvoir établir des points de comparaison nécessaires aux algorithmes.
C’est du moins ce que montrent les recherches de Stuart Gibson, chercheur à l’université de Kent.
Mais dans quelques courtes années, voire décennies ?

Des essais de « vieillissement » des visages sont d’ores et déjà tentés, notamment dans le cadre de la recherche d’enfants disparus depuis de longues années. Voilà pour le « bon » côté de cette application. Mais l’inverse ? Si l’on parvenait à « rajeunir » le visage, quelle boîte de Pandore ouvrirait-on ?

Publié le 15/05/2014
Source: http://sciencepoliceetjustice.blogs.sciencesetavenir.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
3 - 1 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10