|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
17 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 17

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org

Le nombre d'enfants trisomiques a plus que doublé en dix ans.

Publié par Walda Colette Dubuisson Date 13-07-2014

L'éthicienne de la médecine Ruth Baumann-Hölzle s'exprime : «Aujourd'hui, les femmes deviennent mère plus tard qu'avant. Cela a des conséquences biologiques, car les risques augmentent pour la mère et l'enfant».

Le nombre d'enfants nés trisomiques a plus que doublé depuis 2003 en Suisse. En un peu plus de dix ans, il est passé de 40 à 89, ce qui fait en comparaison du total des naissances de 0,56 à 1,08 pour mille.

En 2003, 71'848 sont nés en Suisse, contre 82'164 en 2012. C'est ce que révèle la statistique médicale 2014 des hôpitaux de l'Office fédéral de la statistique (OFS), publiée par l'Ostschweiz am Sonntag et que l'ats s'est procurée.

L'éthicienne de la médecine Ruth Baumann-Hölzle, interrogée par le journal alémanique, avance une cause envisageable de cette augmentation, malgré la possibilité de diagnostiquer la trisomie: «Aujourd'hui, les femmes deviennent mère plus tard qu'avant. Cela a des conséquences biologiques, car les risques augmentent pour la mère et l'enfant».

Le nombre des avortements a en revanche reculé en Suisse
. Il est passé de 10'853 en 2012 à 10'444 en 2013, selon les chiffres de l'OFS. Parmi les femmes résidant dans le pays, le taux d'interruptions volontaires de grossesse (IVG) est de 6,4 pour 1000 femmes entre 15 et 44 ans.

(ats/Newsnet)

http://www.24heures.ch/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
8 - 4 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10