|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
12 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 12

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org

INTERNET, RESEAUX SOCIAUX --> DANGER : Trois femmes organisent leur suicide collectif sur un réseau social

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 01/02/2014 16:13:04

Trois femmes de 49, 44 et 23 ans, originaires de différentes régions d’Allemagne ont été retrouvées mortes dans une cabine située dans un bois. Elles étaient enfermées dans la salle de bain où elles se sont intoxiquées au monoxyde de carbone. Elles avaient organisé leur suicide collectif sur les réseaux sociaux.

Les corps de trois Allemandes ont été retrouvés dans la salle de bain d’une cabine dans les bois. C’est sur les réseaux sociaux que ces trois femmes se sont rencontrées et ont organisé leur suicide collectif.

C’est le propriétaire de la cabine, qui leur avait loué son bien, qui a averti la police. Il était inquiet de ne pas avoir eu de leurs nouvelles depuis plusieurs jours.

Avant de pénétrer dans la cabine, les policiers ont été obligés d’inonder la pièce avec de l’oxygène. Le monoxyde de carbone était toujours présent.

C’est la plus âgée des trois Allemandes qui avaient fait une réservation pour deux nuits lundi soir.

Un précédent


Un précédent a déjà eu lieu en 2011. À l’époque, trois adolescentes de 16,18 et 19 ans avaient, elles aussi, commis l’irréparable. Les jeunes filles s’étaient rencontrées sur un site de rencontres intitulé « Suicide Area ». Le jour de leur rencontre, elles avaient expliqué à leurs parents qu’elles allaient camper avec des amis près de la forêt de Damme, en Allemagne.
Source: http://www.sudinfo.be
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
0 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10