|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
12 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 12

plus...

Appel à témoins : (Vidéo) Justice pour Fouzia et ses trois enfants: El Kadaoui reste introuvable...

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 21/06/2019 09:38:18

Suite à l’appel lancé sur le réseaux sociaux pour arrêter le meurtrier de Fouzia et de ses trois enfants, qui se trouverait caché au Maroc, la Direction générale de la Sécurité nationale (DGSN) vient de réagir.


En réponse à cet appel, la DGSN affirme que, grâce à un mandat d’arrêt international, émis par les autorités judiciaires françaises, à l’encontre du mis en cause, le Bureau d’Interpol de Rabat a alors mené « toutes les recherches et investigations nécessaires », sans pour autant « réussir à localiser le mis en cause sur le territoire national ». Ceci a conduit à « la généralisation des recherches », afin de « faciliter son arrestation conformément aux dispositions de la coopération sécuritaire et judiciaire internationale « .

La DGSN dit rester mobilisée, interagissant avec l’appel diffusé. Elle a rassuré de la poursuite des recherches par le Bureau d’Interpol de Rabat. En coordination avec les autorités sécuritaires françaises, elle « facilitera l’arrestation du mis en cause ».

Pour rappel, les faits remontent au 24 juin 2013, Abdelkarim El Kadaoui a tué de 47 coups de couteau sa femme Fouzia. Son corps avait été retrouvé par sa mère. Le lendemain matin, dans la voiture du suspect, les corps des trois enfants du couple, Yasmine, Omayma et Hayoub, âgés de 2, 8 et 9 ans, étaient eux aussi trouvés sans vie, morts par asphyxie.

L’émission « crimes et faits divers, La quotidienne » diffusé sur NRJ 12 avait relaté les faits de cet abominable crime…



https://www.lepetitjournalmarocain.com/

Le combat d’une famille

La famille des victimes ne baisse pas les bras pour autant. Elle continue de se battre, en réclamant que justice soit rendue pour Fouzia et ses enfants. Dans un entretien avec le HuffPost Maroc, Myriam Kabdani, la soeur de Fouzia, raconte la bataille juridique que sa famille et son avocate mènent depuis le drame: “Nous avons écrit dernièrement à Emmanuel Macron, à son épouse, à Mohammed VI, au ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, et au ministre de la Justice. Tout ce qu’on demande, c’est que les autorités se mobilisent et arrêtent cet homme”.

À la question de savoir comment reconstruire une famille après un tel drame, Myriam se confie: “Je n’ai pas seulement perdu une sœur et mes neveux, j’ai perdu des personnes pleines de vie. Ma sœur m’a toujours soutenue. En tuant Fouzia et ses enfants, il a aussi tué une partie de nous. Ma mère, à ce jour, n’attend plus qu’une chose: qu’il purge sa peine, pour qu’elle puisse enfin partir en paix. On ne pourra faire le deuil de notre sœur et de nos neveux que lorsque qu’il aura été attrapé”.

A ce sujet, l’avocate de la famille, maître Nadia El Bouroumi, espère beaucoup des derniers avancements de l’enquête: “On a reçu le 19 juin des nouvelles de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), nous prévenant que tout était mis en place à l’heure actuelle pour retrouver El Kadaoui, qui est à ce jour quelque part au Maroc”, explique-t-elle au HuffPost Maroc.

Selon l’agence MAP, on apprend, effectivement, que le bureau d’Interpol de Rabat avait reçu le mandat d’arrêt international émis par les autorités judiciaires françaises à l’encontre du suspect. Des recherches et investigations ont été menées, mais n’ont pas permis de localiser le mis en cause sur le territoire national, ce qui a conduit à généraliser ces recherches pour faciliter son arrestation, conformément aux dispositions de la coopération sécuritaire et judiciaire internationale.

La DGSN, qui a affirmé avoir interagi avec l’appel diffusé, tient à assurer que le bureau d’Interpol de Rabat poursuivra son étroite coordination avec les autorités sécuritaires françaises, en vue de faciliter l’arrestation du suspect pour le présenter devant les autorités judiciaires compétentes.

Pour une plus grande mobilisation, la famille et les amis de Fouzia ont créé une page sur Facebook qui a très rapidement rencontré un franc succès. Ils y détaillent les derniers avancements de l’affaire, en espérant que cet ultime recours, poussé par le soutien des internautes, puisse faire avancer les choses. “Se sentir épaulé par des messages de personnes qu’on ne connait pas, mais qui nous souhaitent de réussir notre combat, ça fait chaud au cœur. On a passé des années à se sentir seuls. Ces mots nous font du bien, et nous encouragent à ne rien lâcher”.
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
7 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10