|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
15 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 15

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
La famille de Théo, 14 ans, disparu à Lens, refuse de perdre espoir. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/07/2018 10:15
Disparus de Mirepoix (Célia et Christophe Orsaz): les doutes et les questions de la famille. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/07/2018 11:04
DISPARITION INQUIETANTE DE THEO HALLEZToujours aucun signe de l'adolescent, la PJ relance un appel à témoins. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/07/2018 17:18
Assassinat de Sofie Muylle - Le suspect Alexandru C. aussi arrêté pour viol et torture... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/07/2018 14:05
Affaire Dutroux: L'ancien complice de Marc Dutroux, Michel Lelièvre, demande sa libération sous bracelet électronique: "Tous les voyants sont au vert"... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/07/2018 14:53
Affaire Daval : la sœur et le beau-frère d’Alexia réagissent aux accusations "invraisemblables" de Jonathann Daval. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/07/2018 11:50
Meurtre d'Alexia Daval. Ce que Jonathann Daval a dit au juge... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/07/2018 11:31
Mathieu Caizergues , deux hommes mis en examen... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/07/2018 11:04
Meurtre d'Elodie Kulik: le renvoi aux assises du suspect validé en cassation Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/07/2018 19:16
Nordahl Lelandais retourne en prison, il était depuis cinq mois en cellule médicalisée. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/07/2018 09:02

Une pièce de théâtre qui évoque le meurtre d'Élodie Kulik.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 25/08/2017 12:33:15

Le metteur en scène de la compagnie saint-quentinoise "Viromandui" Fabien Richard a créé une pièce de théâtre, "Meurtres à domicile", qui a pour point de départ l'affaire Élodie Kulik. Une pièce validée par le père de la défunte.

Par Célia Mascré http://france3-regions.francetvinfo.fr
Publié le 24/08/2017

Tout le monde se souvient du terrible meurtre de la jeune Elodie Kulik, dont le corps en partie calciné a été retrouvé un 12 janvier 2002, dans un champ près de Tertry, dans la Somme. C'était il y a 15 ans mais ce fait divers reste gravé dans les mémoires. D'ici quelques mois, le metteur en scène Fabien Richard offrira sa toute première représentation de "Meurtres à domicile", une pièce qui a pour point de départ cette affaire.

Élodie Kulik comme fil conducteur

"Au départ, on n'avait pas vraiment de fil conducteur, nous voulions explorer les meurtres historiques dans la région de 1866 à 1965", relate Fabien Richard. À la même époque, le metteur en scène rédige un texte en hommage à Elodie Kulik. Il le présente à son père via l'intermédiaire de sa meilleure amie. Ce dernier l'approuve. "Des monstres, il y en a eu hier et il y en a aujourd'hui", réalise M. Richard, qui décide de faire de cette affaire son fil conducteur. "Toutes les histoires racontent en quelque sorte celle d'Elodie".

Toutes les histoires racontent en quelque sorte celle d'Elodie


La pièce raconte l'histoire d'un policier qui, en 2002, découvre ce meurtre à la télévision. Il réalise qu'il sera chargé de l'enquête, ce qui le rend fou. Et se produit un phénomène de dédoublement de la personnalité : "le flic devient également un coupeur de tête du XIXe siècle", raconte le metteur en scène.

Une manière de parcourir les siècles et de mener une réelle réflexion sur la place de la justice dans la société. La pièce mêle rêve et réalité. Le policier est-il fou ? Alcoolique ? Le public ne le saura jamais. "Avec cette affaire, il ouvre une boîte de pandore qui va le faire retomber dans le passé", décrit Fabien Richard.

Un succès inexpliqué ?

"S'il n'y avait pas l'accord du papa, il n'y avait pas d'Élodie dans la pièce", se souvient M. Richard. "Il était important qu'il soit d'accord à 100%". Pourtant, de nombreuses personnes, ayant écho de la pièce, ont accusé le metteur en scène de tirer avantage du drame. "Nous n'avons pas de positionnement de profit", précise-t-il. C'est pour cette raison, entre autres, qu'il a tenu à ce que le tarif soit unique et peu élevé (5€). "Je veux aussi que la pièce soit accessible. Et montrer aux gens que ce qu'ils voient à la télé, c'est de la poudre aux yeux".

Depuis l'annonce de cette pièce, les villes se bousculent pour avoir leur représentation. "Ils sont quinze à m'avoir appelé, ils n'ont pourtant pas vu la pièce !", s'étonne le metteur en scène, qui a toutefois son idée à propos d'un tel succès. "Les gens veulent connaître la vérité. On veut comprendre, savoir qui est le méchant".

Sur Facebook, une page en hommage à Élodie Kulik regroupe plus de 5000 personnes. "Les gens ont du ressentiment, ils sont en quête de la vérité, en plein questionnement sur cette histoire", interprète-t-il.

La pièce va être éditée en livre. La première aura lieu à Péronne le 29 décembre.
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
7 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10