|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
17 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 17

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Elle a donné de faux espoirs aux parents de David Collin… Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/11/2018 13:17
Deuxième peine de réclusion à perpétuité pour Michel Fourniret.20 ans pour Monique Olivier. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/11/2018 11:59
Affaire Grégory Villemin : la garde à vue de Murielle Bolle de 1984 annulée Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/11/2018 12:51
Michel Fourniret a-t-il livré tous ses secrets ? A son procès, Fourniret parle par énigmes et nargue les parties civiles... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/11/2018 10:24
Michel Fourniret a-t-il livré tous ses secrets ? «Je ne sais pas s’il y a d’autres victimes», répète Monique Olivier. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/11/2018 10:22
EN DIRECT - Fourniret à son procès ( 3° jour) : «La raison pour laquelle j'ai tué Farida est abjecte : une question d'argent»... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/11/2018 18:33
La malédiction de la Vologne, la série documentaire inédite sur l’affaire Grégory, les 05 et 06/12/18 à 21h sur France 3. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/11/2018 14:20
Annonce sur TMC : Non élucidé, l'enquête continue : L'affaire Patricia Bouchon . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/11/2018 12:39
Théo Hallez ,, «c’était quelqu’un qui cherchait pas les problèmes, on rigolait bien avec lui»… Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/11/2018 14:13
Affaire Grégory Villemin: un ex-enquêteur dénonce des «mensonges» dans le livre de Murielle Bolle... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/11/2018 11:33

Re : Affaire Narumi : l'ex-petit ami, devant la justice chilienne, souhaite éviter son extradition en France.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 15/02/2017 08:04:34

Image originale
Nicolas Zepeda, devant la Cour suprême du Chili ce mardi matin 14 février © AFP - Pablo Vera


Pour la première fois, mardi 14 février, l'ex-petit ami de Narumi Kurosaki s'est présenté à la justice chilienne. L'avocat de Nicolas Zepeda souhaite éviter son extradition en France où il est suspect dans la disparition de l'étudiante japonaise, en décembre 2016 à Besançon.


A 9h ce mardi matin, pour la première fois, le suspect n°1 dans l'affaire Narumi, Nicolas Zepeda s'est présenté à la justice chilienne. Le jeune homme, âgé de 26 ans, avait rendez-vous à la Cour suprême de Santiago. La mine grave, sans un regard pour les journalistes, ni une déclaration, Nicolas Zepeda s’est rendu au tribunal pour signer la notification du juge. Il a rencontré l’une des secrétaires de la Cour Suprême, pas le magistrat. Il est resté 5 minutes, à peine, au tribunal, avant de s'engouffrer dans un taxi. Il n'a pas le droit de quitter le territoire chilien pendant deux mois.

Pendant ce temps là, l'avocat de Nicolas Zepeda s'est entretenu trois minutes avec les médias : quelques journalistes chiliens et beaucoup de télévisions japonaises, venues enquêter à Santiago sur la disparition de Narumi Kurosaki, cette étudiante japonaise dont les enquêteurs français pense qu'elle a été assassinée.



'Assurer sa défense en France, c'est impossible" - Me Vial, l'avocat de Nicolas Zepeda

L’avocat de Nicolas Zepeda, Pelayo Vial, souhaite éviter une extradition vers la France, comme il l'explique à Laurie Fachaux pour France Bleu Besançon : "Pour mon client, assurer sa défense en France c’est impossible. Pour des raisons physiques et économiques. En cas d’extradition, notre idée est donc de préparer la défense ici au Chili, comme il se doit". La justice française souhaite entendre Nicolas Zepeda sur la disparition de son ancienne petit amie, une étudiante japonaise de 21 ans.

La France a deux mois pour compléter sa demande d'extradition


Prochaine étape : le juge chilien pourrait réexaminer la demande d’extradition de la France, ainsi que le placement en détention provisoire du jeune Chilien, mais seulement une fois reçues les pièces complémentaires de la justice française. La France a deux mois pour fournir ces pièces. Début février, seule une interdiction de quitter le territoire de deux mois a été ordonnée contre Nicolas Zepeda. Le placement en détention provisoire avait été refusé.

https://www.francebleu.fr/infos/faits- ... tion-en-france-1487083842
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
5 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10