|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
19 Personne(s) en ligne (18 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 19

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org

ATTENTION : Tentative d'enlèvement, MEFIEZ VOUS ET EVITEZ DE SORTIR SEULE ... Où que ce soit !!!L.B 16 ans, a failli être enlevée à Tournai: "L'individu circulait dans une Audi A3 gris métallisé"

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 06/04/2015 12:13:24

Laura Beniest, 16 ans, a failli être enlevée à Tournai: "L'individu circulait dans une Audi A3 gris métallisé"

Alors qu’il a été question d’enlèvements d’enfants à la fin des années 90, il semble que cela existe encore et toujours de nos jours. En effet, Laura Beniest y a été confrontée voici une dizaine de jours. C’est parce qu’elle a eu beaucoup de chance qu’elle peut en témoigner aujourd’hui…

Image originale
B.LIBERT/D.R. http://www.nordeclair.be/

Laura marchait dans la rue Saint-Eleuthère à Tournai quand elle a été abordée.


Le 25 mars dernier, Laura Beniest, 16 ans, est allée se balader dans les Bastions à Tournai durant son mercredi après-midi de congé. Habitant la résidence Carbonnelle, la jeune fille a décidé de rentrer chez elle à pied. Et, malheureusement pour elle, cette courte distance aurait pu lui être fatale… « Il était aux alentours de 17h ou 17h30 lorsque je me suis retrouvée à quelque 200 mètres de mon domicile », raconte l’adolescente. « Je me trouvais dans la rue Saint-Eleuthère et j’écoutais de la musique à l’aide d’écouteurs. C’est à ce moment-là que j’ai été accostée. »

En effet, une voiture arrivant en sens inverse de la marche de Laura, s’est arrêtée à sa hauteur. « Bloquant la route, plusieurs voitures se trouvaient derrière l’Audi A3 gris métallisé de la personne de couleur noire qui m’a interpellée. L’homme, âgé d’une quarantaine d’années, portait des rastas ainsi qu’une veste de couleur camel. Directement, je l’ai trouvé très bizarre. »

Alors que l’homme semblait juste demander son chemin au départ, il a rapidement dévié des cartes routières. « Lorsqu’il m’a appelé, il voulait que je lui indique le chemin de la Grand-Place de Tournai. C’est ce que j’ai fait, mais il ne s’est pas contenté de mes renseignements. En effet, il m’a alors dit : « je te propose un deal ». Il m’a donc proposé 300 euros pour coucher, ce à quoi j’ai répondu que c’était non. Il a ensuite dit que c’était 400 euros puis 500. Comme je répondais à chaque fois non, il a ouvert sa portière afin de m’attraper. »

Heureusement, lorsque Laura s’était approchée de l’auto, elle avait attiré l’attention d’une conductrice bloquée par l’Audi. « J’avais fait une mimique pour montrer que je n’étais pas à l’aise. Du coup, dès que l’homme a ouvert sa portière, j’ai foncé dans la voiture de cette dame. »

La dame a alors reconduit la jeune fille chez elle. Toutefois, l’homme de couleur ne s’est pas arrêté là. « Il nous a suivies jusque devant chez moi. J’ai vraiment eu beaucoup de chance que cette dame soit présente, sans quoi je n’aurais pas pu m’échapper. C’en était terminé pour moi, j’en suis certaine. Tant la dame que moi, nous avons eu très peur. »

Malheureusement, aucune des deux femmes n’a relevé le numéro de plaque de la voiture. « Vingt minutes après ce qui s’est passé, je pleurais évidemment beaucoup et nous avons donc appelé la police. Cette dernière a fait un tour du quartier afin de voir si l’homme ne rôdait pas, mais elle n’a rien trouvé. »

Si la jeune fille n’a pas porté plainte parce qu’elle juge ne pas avoir suffisamment d’éléments pour permettre à la police de retrouver l’individu, elle invite les jeunes filles à faire attention. « Elles doivent vraiment être sur leurs gardes, ça peut arriver à tout moment. La preuve, il n’y a plus d’heure pour ce genre de choses puisque ça m’est arrivé vers 17 heures, soit en pleine journée. À présent, je prends mes précautions et me balade avec une bombe lacrymogène. Ce n’est pas grand-chose pour assurer ma défense, mais c’est déjà ça… »

L.D.
http://www.nordeclair.be
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
0 + 0 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10