|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
19 Personne(s) en ligne (18 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 19

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Harcèlement scolaire : de la dépression au suicide ... Violence à l’école : comment réagir quand mon enfant en est victime ? Une vidéo LCI .fr Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/06/2018 18:01
e mystère des disparues de Perpignan reste entier !« J'étais le dernier rendez-vous de Benitez ». Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/06/2018 15:57
STOP MALTRAITANCE ! Le groupe Boko Haram a utilisé 6 fillettes dans des attentats suicides et des attaques à la grenade, ce week-end. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/06/2018 13:04
Affaire Alexia Daval : “La justice doit réentendre Jonathann Daval, il y a trop de zones d'ombres”(Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/06/2018 14:28
Hommage à Christophe et sa fille, Célia, à La Tour-du-Pin.( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/06/2018 14:03
Mise en examen des parents d’Inass Touloub, la "petite martyre de l’A10" : les voisins effarés, les frères et sœurs muets. (Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/06/2018 13:55
Enfin un prénom pour la petite puce "martyre de l'A10" , elle s'appelait Inass. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/06/2018 21:26
Léa Petitgas, 20 ans.Six mois d’attente : Son père, Christophe Petitgas, se confie pendant cette difficile attente «Le temps passe, mais j'essaye de me dire que je reverrai ma fille». Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/06/2018 14:04
Comment des réseaux pédophiles diffusent des vidéos trouvées sur YouTube. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/06/2018 13:51
INFORMATION EUROPE 1 - 31 ans après, le mystère de "la martyre de l'A10" enfin résolu.( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/06/2018 10:16

ATTENTION : Tentative d'enlèvement à SAINT-ETIENNE-AU-TEMPLE (51). (FRANCE)

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 02/02/2014 13:54:14

SAINT-ETIENNE-AU-TEMPLE (51). Une enquête a été diligentée par le parquet de Châlons-en-Champagne après le signalement d’un inconnu circulant à bord d’un fourgon blanc, par deux adolescentes de 11 et 13 ans, dont le comportement leur a paru plus que suspect.

Le 7 janvier, alors qu’elles rejoignaient le domicile familial de Saint-Étienne-au-Temple, elles auraient été approchées, selon leurs déclarations, par un individu qui, au volant de son véhicule, les aurait suivies de près, sur le bord de la route menant de l’arrêt de bus scolaire à leur habitation située rue de Chantraine, face aux entreprises Rocha, en direction de l’Épine.

« Il gardait la tête tournée vers nous, sans rien dire »

« C’était un mardi, vers 17h30, se souvient Lucie, l’aînée. Le bus venait de nous déposer. La voiture est arrivée dans notre dos, puis s’est garée un peu plus loin devant nous, au niveau de la rue des Artisans, sans éteindre le moteur. Le conducteur a ensuite reculé puis s’est mis à rouler à côté de nous, très doucement, à la même vitesse que nous. Sa vitre était à moitié baissée. »

Et sa petite sœur d’ajouter : « Il ne regardait même pas la route, mais gardait la tête tournée vers nous, sans rien dire ».

De quoi effrayer la grande sœur. « Alors, on s’est mis à courir jusqu’à la maison, poursuit-elle. Puis, il a fait demi-tour dans le lotissement. Une fois chez moi, j’ai regardé par la baie vitrée, seulement il n’était déjà plus là. »

D’autres signalements

dans le secteur


Mais plus inquiétant encore, le fameux fourgon se trouvait encore sur les lieux le lendemain matin, vers 7 heures, au moment de partir à l’école. « Le moteur tournait et le plafonnier était allumé, raconte Lucie. Il semblait attendre. Le temps d’aller chercher ma mère, il avait disparu. »

Le cas de ces deux sœurs ne semble cependant pas isolé. Le 10 janvier, une autre collégienne de 11 ans, demeurant elle aussi à Saint-Étienne-au-Temple, dit également avoir été suivie par un fourgon blanc.

De même que dans le village proche de Cuperly, quelques jours plus tard, où une adolescente du même âge aurait aussi été filée par un véhicule similaire, alors qu’elle promenait son chien.

Éviter l’effet de psychose

Ces signalements n’ont pas manqué d’être pris très au sérieux par le parquet châlonnais tandis que le maire de la commune, Jean-Paul Thilly, préférerait pour sa part éviter tout effet de psychose parmi ses administrés. « Il n’y a rien de fondé » se contente-t-il de conclure.

Une enquête de voisinage a en tout cas été menée par les gendarmes, en plus d’une surveillance opérée pendant une dizaine de jours sur le secteur. Les adolescentes et leurs parents ont été entendus, de même que le chauffeur de bus scolaire. Toutefois, sans résultat. Aucun rapprochement avec d’autres faits n’a pu, non plus, être établi pour le moment, mais les hommes de la compagnie de gendarmerie de Châlons-en-Champagne poursuivent leur enquête.

« Il y a quelque chose d’inquiétant, admet cependant le procureur de la République, Christian de Rocquigny, mais nous devons rester prudents. » D’autant plus prudents, d’ailleurs, que la description du suspect diverge quelque peu d’une adolescente à l’autre.

Pour certaines, il s’agirait en effet d’un homme âgé de 30 à 40 ans, aux cheveux courts et à la peau blanche. Pour d’autres, d’un homme à la peau plus mate.
Source : http://www.lunion.presse.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
4 - 2 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10