|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
6 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 6

plus...

Re :Les murs de Facebook se sont encore remplis de photos d'enfants pendant les dernières vacances. Les parents se rendent-ils compte des risques encourus ?

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 07/01/2017 12:29:55

Voici toutes les raisons de ne pas livrer l'image de vos enfants en place publique.
Le droit à l'image est aussi un droit exercé par les enfants

Le droit à l’image appartient à l’enfant, il est co-géré par ses parents.


Pour Justine Atlan, directrice de l'association e-enfance, "Il est difficile de dire aux parents qu'ils commettent une faute en postant les photos de leurs enfants ou de leurs adolescents sur Facebook. Mais ils doivent savoir qu'ils construisent une e-réputation à leurs enfants, sans leur accord finalement. Par ailleurs rappelons que les enfants ne sont pas des prolongements des parents, ce ne sont pas des objets de valorisation des parents."

L’enfant a donc son mot à dire quand il est enfant, et plus tard quand il sera adulte.


En France, on risque un an de prison et 45.000 euros pour la publication d'une photo d'une personne sans son accord. Un mineur, accompagné d'un adulte, peut se retourner contre un adulte qui publie des photos de lui sans son autorisation.

Dans les couples séparés, les parents doivent se demander mutuellement le droit de publier l'image de leur enfant. Récemment, un homme a poursuivi son ex-femme et la justice a obligée celle-ci à fermer le compte Facebook de sa fille de 8 ans.

Les enfants peuvent donc se retourner contre leurs parents pour des photos postées alors qu’elles les rendent ridicules par exemple.

C’est le cas de la jeune Autrichienne qui à l’âge de 18 ans estime que ses parents n’ont observé aucune retenue ou pudeur en postant quelques 500 photos d’elle toute petite.

Et ce n’est sûrement qu’un début. Les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain. Il y aura sûrement d’autres cas de mécontents. A priori il sera difficile d'imposer aux parents le retrait des photos, car il faudrait apporter la preuve que l’enfant avait manifesté son refus de publication.

Toutefois la loi pour une République numérique votée en France améliore les conditions du droit à l'oubli et au déréférencement.

Par ailleurs, cette loi permet aux mineurs d’obtenir plus rapidement la mise en œuvre du droit à l’oubli numérique.


https://www.franceinter.fr/societe/fac ... nfants-photos-droit-image
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
0 + 1 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10