|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
19 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 19

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org

Meurtre de Cyril Beining et Alexandre Beckrich: décision de la Cour de cassation en janvier sur le cas Leclaire.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 15/12/2016 10:35:18

La Cour de cassation rendra sa décision le 10 janvier concernant le non-lieu dont a bénéficié Henri Leclaire pour le meurtre de deux petits garçons en 1986 à Montigny-les-Metz, affaire dans laquelle le tueur en série Francis Heaulme est renvoyé devant la cour d'assises.

Lors de l'audience devant la chambre criminelle mercredi, l'avocat général a estimé qu'une erreur de droit a été commise dans la procédure. En 2014, des témoignages de dernière minute susceptibles de mettre en cause Henri Leclaire avaient conduit la cour d'assises de la Moselle à suspendre le procès de Francis Heaulme.

Un juge d'instruction avait alors été saisi d'une nouvelle information judiciaire. A l'issue de celle-ci, Henri Leclaire, mis en examen, avait dans un premier temps été renvoyé devant les assises, malgré ses dénégations. Puis la chambre d'instruction, qu'il avait saisie en appel, lui avait accordé un non-lieu le 7 juillet dernier.

Au lieu d'ouvrir une nouvelle information judiciaire, il aurait fallu rouvrir le dossier pour "charges nouvelles", a estimé mercredi l'avocat général à la Cour de cassation. Henri Leclaire avait été le premier à avouer en 1986 le meurtre d'Alexandre Beckrich et Cyril Beining, morts le crâne enfoncé à coups de pierre sur un talus SNCF sur lequel ils jouaient à Montigny-lès-Metz.

Mais il s'était rapidement rétracté. Les enquêteurs avaient fini par écarter la piste Leclaire, relevant des inexactitudes dans ses déclarations, et estimant, après une reconstitution, que sa corpulence l'empêchait de monter sur le talus.
Quelques mois plus tard, un adolescent de 16 ans, Patrick Dils, avait aussi avoué les meurtres avant de se rétracter. Premier mineur condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, il fut, en 2001, l'un des rares détenus français à bénéficier d'une procédure de révision, qui aboutit à son acquittement.

La présence du tueur en série Francis Heaulme à proximité du lieu du crime le jour du meurtre, le 28 septembre 1986, avait été un élément clef de cet acquittement. Mais lorsqu'il a été entendu sur l'affaire, Francis Heaulme, le "routard du crime" - qui n'a jamais avoué celui-là - a mis en cause Henri Leclaire: il l'aurait vu, ensanglanté, à proximité des lieux du crime ce même 28 septembre 1986.

- Henri Leclaire, premier suspect a avoir avoué le double meurtre -

http://loractu.fr/metz/14797-double-m ... -sur-le-cas-leclaire.html
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
6 + 7 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10