|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
14 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 14

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Re : Sébastien Ribière et Alexandrine Brugerolle de Fraissinette : le procès du meurtre d'une jeune Marseillaise : un portable sème la zizanie au procès.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 01/04/2016 12:34:55

Un téléphone portable a été découvert, par hasard à l'audience, lors de l'inventaire de la valise des accusés, saisie dans l'appartement de la victime.

Nouveau coup de théâtre au procès Ribière-Brugerolle de Fraissinette. Après le refus de comparaître de l'accusé, le malaise d'un magistrat, l'ajournement des débats et leur reprise à zéro pour informer l'assesseur remplaçant, voici... le téléphone dans la valise !

Depuis l'ouverture des débats devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône à Aix, une imposante valise bleue est entreposée au milieu des pièces à convictions. Sans que personne, ou pas grand monde, y prête attention. Cette valise, appartenant au couple d'accusés, avait été saisie dans l'appartement de leur amie, Carine Desiles, retrouvée morte dans sa baignoire, le 15 juin 2011 à Marseille. Hier après-midi, quelques heures avant la clôture des débats, peu avant que la partie civile prenne la parole, la défense a demandé l'ouverture de cette valise. Muni de gants en latex pour éviter d'y déposer ses empreintes, l'huissier a donc procédé à l'inventaire. Après en avoir sorti des vêtements d'homme et de femme, appartenant à Sébastien Ribière et à Alexandrine Brugerolle de Fraissinette, l'auxiliaire de justice brandissait... un téléphone portable !

Stupeur et tremblements dans la salle d'audience. Et si c'était l'appareil mystérieusement disparu de la victime ? La découverte incongrue passe de main en main, est examinée sous tous les angles. On apprend que c'est un appareil de marque Sony Ericsson, qu'il a été décoré d'une figurine Hello Kitty et qu'il a encore sa puce. "C'est le mien", assure Alexandrine Brugerolle de Fraissinette. Après ouverture de l'engin, le numéro de série confirme qu'il n'appartenait pas à Carine Desiles. Mais peut-il révéler des secrets ?

"L’inventaire précis de cette valise n’a jamais été réalisé"

Au bout de deux heures de flottement et de tergiversations, Me Giletta, avocat de la soeur de la victime, se lève d'un bond. "Je vais prendre des conclusions. Je demande le renvoi du procès. On doit savoir ce qu'il y a dedans", assène-t-il. Entre-temps, la brigade criminelle de la PJ de Marseille, sollicitée par le président Vogt par fax au sujet de cette curieuse découverte, apporte une réponse pour le moins légère. "Le contenu de la valise a été examiné sur place. L'inventaire précis n'a jamais été réalisé", confesse l'enquêteur en terminant son propos par un "cordialement" déplacé qui aurait pu être précédé d'un "avec toutes nos excuses". Aucun enquêteur n'avait donc vu ce téléphone... "La lecture de ce mail finit de me convaincre du caractère impératif des investigations que je vais demander, poursuit Me Giletta. Il est ubuesque de lire ça sous la plume d'un enquêteur. Nous avons été décontenancés par cette découverte. La cour n'est plus dans la sérénité pour rendre une décision éclairée. Je suis effaré. Il faut expertiser ce portable, sa carte Sim, voir s'il y a des photos, des textos ou des vidéos utiles aux débats. Il nous reste une journée d'audience. Insuffisant pour cette expertise et nos prises de parole !" "Loin de moi l'idée de soutenir le caractère parfait de cette enquête, tacle à son tour l'avocate générale. Même bien avant la découverte de ce téléphone... Mais son expertise peut être faite d'ici à demain matin."

Du côté de la défense, on ne cachait pas son agacement, ni ses critiques envers l'enquête et l'instruction. "Toutes nos demandes ont été refusées par le juge. À tel point que la chambre de l'instruction l'a dessaisi. C'est rarissime !, fustige Me Canis en s'opposant au renvoi. L'ouverture de cette valise, on la demande depuis le début ! S'ils avaient été les auteurs du crime, ils n'auraient pas pris le risque de laisser leur valise. Repartir une nouvelle fois à zéro serait contraire à une bonne administration de la justice."

Après une énième suspension, la cour a rejeté le renvoi. Un expert a été missionné pour examiner le téléphone dans la nuit et rendre son rapport ce matin, à 9 h...

"Si on avait des doutes sur l'enquête et son efficacité, ben on en a la preuve aujourd'hui", a résumé, depuis son box, Sébastien Ribière, tout sourire...

Laetitia Sariroglou http://www.laprovence.com/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
5 + 8 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10