|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
20 Personne(s) en ligne (20 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 20

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org

Migrants: Des enfants sont obligés de se prostituer pour passer la frontière franco-italienne, affirme une ONG...

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 29/07/2018 16:46:22

« Il est inacceptable que dans notre pays, enfants et adolescents tombent dans les réseaux d'exploiteurs sans scrupule », s'alarme Raffaela Milano, directrice des programmes Italie-Europe de Save the Children. Dans un rapport [en italien], l'ONG affirme que les enfants migrants doivent se prostituer pour payer les passeurs afin de traverser la frontière de l'Italie vers la France.????

Ces migrants mineurs, principalement originaires d'Afrique sub-saharienne, n'ont d'autre recours que la prostitution s'ils ne peuvent payer les 50 à 150 euros exigés par les conducteurs pour les prendre à bord. Ils sont parfois aussi obligés de vendre leur corps en échange de nourriture ou d'un abri, précise le rapport de l'ONG.????

Plus de 1.900 filles auraient été exploitées
« Ce sont des filles très jeunes et particulièrement à risque, qui sont parmi le flot invisible de migrants non accompagnés en transit à la frontière nord de l'Italie dans l'espoir de retrouver leurs proches dans d'autres pays européens », écrit Raffaela Milano dans le rapport, traduit par le Guardian. La situation se serait encore aggravée après le démantèlement en avril d'un camp de migrants dans le lit de la rivière Roya, près de Vintimille.

Selon l'ONG, plus de 1.900 filles auraient été exploitées sexuellement entre janvier 2017 et mars 2018, parmi lesquelles la présence de 160 enfants était avérée. Les autres auraient soit atteint récemment l'âge de 18 ans, soit se feraient passer pour des adultes.

http://actualite.20minutes.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
6 + 8 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10