|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
23 Personne(s) en ligne (22 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 23

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org

David Collin , tué sur la route par un fuyard .. « On a parfois l’impression qu’ils nous oublient. Si on ne se bat pas pour avoir des informations, on ne sait rien.(...)" dit sa maman .

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 06/08/2014 12:44:28

Les accidents de la route mortels avec délit de fuite sont de plus en plus nombreux: "Intolérable de ne pas savoir", lance une maman

Par Sudinfo.be

En trois ans, 53 délits de fuite ont été commis en Belgique. Et la plupart d’entre eux n’ont toujours pas été élucidés. Un constat insupportable pour les familles des victimes. Hélas, ce genre d’événements sont de plus en plus nombreux.

Les délits de fuite sont malheureusement de plus en plus courants dans le cadre des accidents de la route mortels en Belgique. La police fédérale en a dénombré 19 en 2013, 17 en 2012 et 17 en 2011, soit 53 cas. Parfois, les auteurs sont retrouvés ou se dénoncent à la police après quelques jours. Mais de nombreux cas n’ont pas encore été élucidés.

«Ce n’est pas vivable de ne pas savoir», lance la maman de David, tué par un chauffard. Comme elle, de nombreux parents n’en finissent pas de chercher le responsable de la mort de leur enfant tué sur la route.

« Ça fait deux ans que Priscillia est morte… On ne sait toujours pas qui a fait ça », souffle Michaël Macors, de Hamois (province de Namur). Il y a deux ans, sa petite amie, Priscillia Teise (21 ans), a été victime d’un chauffard près de Ciney. Le responsable de l’accident a pris la fuite. Malgré les nombreux appels à témoins, il reste introuvable.

Souvent, les parents se battent pour que la vérité soit établie. Et se sentent parfois exclus par la police et la justice. « On a parfois l’impression qu’ils nous oublient. Si on ne se bat pas pour avoir des informations, on ne sait rien. Comme s’ils oubliaient que, nous aussi, sommes des victimes », regrette Martine Maufort, de Bastogne et maman de David Collin, 26 ans.
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
7 - 5 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10