|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
17 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 17

plus...

Re: Garçon mort en colonie : "J'ai confié mon fils à des gens qui n'ont pas pris soin de lui" . La commune de Villeneuve-le-Roi se constitue partie civile.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 13/07/2014 16:34:29



Quatre jours après le décès d'un enfant de huit ans qui séjournait dans une colonie de l'Ariège, sa famille a porté plainte pour "homicide involontaire et non-assistance à personne en danger". Son père a raconté les circonstances du drame qui a coûté la vie à son fils unique.


Vidéo ci-dessus. "Colonie en Ariège : la famille de l'enfant décédé porte plainte"

"C'est un choc terrible et je ressens de la tristesse, de la colère, d'avoir confié mon fils à des gens qui n'ont pas pris soin de lui au point qu'il revienne dans un cercueil", déclare Nacir Ghedir, le père de la victime, dans une interview au Parisien. Samedi, la famille de l'enfant de huit ans décédé d'une infection digestive alors qu'il était en colonie dans les Pyrénées a porté plainte pour homicide involontaire et non-assistance à personne en danger.

Le petit garçon séjournait au centre de vacances Le Saint-Bernard d'Ascou (Ariège) lorsqu'il a été pris de "diarrhées importantes", deux jours après son arrivée dans cet établissement situé en montage (1 500m). Transporté mercredi matin au Centre hospitalier du Val d'Ariège, près de Foix, il est décédé peu après son arrivée.

"Votre fils il a trop mal, il faut venir vite"

Nacir Ghedir explique avoir envoyé son fils en Ariège faute de pourvoir aller en Algérie cet été. Mais son fils, Abdelrezak, "voulait aller en colonie. Ça fait un mois qu'il me demande d'aller à la colonie. Il était très content, il chantait, il dansait". "Mercredi la directrice m'a appelé. Elle a dit : votre fils a vomi la nuit et le matin il a eu la diarrhée, on a appelé le Samu, les pompiers. Moi je me suis dit c'est rien, une diarrhée", explique-t-il. Mais à 14H30, le médecin de l'hôpital de Foix, où était hospitalisé l'enfant, l'appelle. "Il me dit : votre fils il a trop mal il faut venir vite". 750 km, venir vite comme ça, j'ai rien compris", avoue le père, "le petit, il est parti en colo en bonne santé". "On a pris la route (...) on s'est perdu, la nuit, on connait pas", a-t-il raconté.

Mais à leur arrivée aux urgences à 02H30, "tout le monde se cachait, ils savaient. Le petit, il était décédé à 14H00-14H10". Le petit Abdelrazak appartenait au groupe venant de Villeneuve-le-Roi après un voyage en train de nuit jusqu'à Aix-les-Thermes puis un trajet en bus jusqu'au Chalet du village d'Ascou.

La commune de Villeneuve-le-Roi se constitue partie civile

Didier Gonzales, le maire (UMP) de Villeneuve-le-Roi, d'où était originaire l'enfant décédé, a de son côté annoncé que la commune allait "se porter partie civile pour avoir accès au dossier et déposer plainte contre X". "Le préjudice est très fort pour notre ville. Nous avions acheté un service et l'on se retrouve avec un mort, des enfants hospitalisés et d'autres qui ont dû être rapatriés en urgence à nos frais", a souligné l'édile.

Une enquête judiciaire et une administrative ont été ouvertes pour tenter d'expliquer les raisons du décès à l'occasion de ce séjour au centre de vacances Le Saint-Bernard d'Ascou. L'enquête judiciaire donnera lieu à des investigations sans doute longues. Les autorités avaient évoqué dans un premier temps la piste de "l'ingestion d'une eau non potable" mais le ministère de la Santé a dit vendredi ne privilégier pour l'heure "aucune hypothèse". "Des investigations épidémiologiques et environnementales sont en cours pour déterminer l'origine de la contamination et préciser les causes du décès" mais "à ce stade, aucune hypothèse n'est privilégiée" avait indiqué, jeudi, le procureur de Foix Olivier Caracotch. Les résultats d'autopsie devraient être connus en début de semaine.



Une infection connue depuis début juillet



L'autopsie a montré que l'enfant avait succombé à "une infection digestive aiguë" sans "vulnérabilité digestive particulière préexistantes". Les autorités sanitaires ont évoqué une eau non potable à l'origine de la contamination. Le ministère de la Santé ne privilégie aucune hypothèse et attend les dernières analyses qui doivent déterminer les causes de l'infection. "L'eau du robinet du chalet était contaminée depuis début juillet par une bactérie coliforme, a expliqué la préfète Nathalie Marthien qui précise que le contrôle avait été fait par l'Agence régionale de santé (ARS). Tous les enfants buvaient de l'eau en bouteille depuis leur arrivée, a-t-elle ajouté.

Au total, la colonie comptait 140 enfants, originaires de Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne), d'Aubergenville (Yvelines) et de la Ciotat (Bouches-du-Rhône). Certains d'entre eux ont également souffert de vomissements et de maux de ventre. Le centre de vacances a été fermé jusqu'à nouvel ordre. Et tous les enfants qui participaient à la colonie à Ascou, dans l'Ariège, ont progressivement regagné leur famille. Non sans mal comme ce groupe d'enfants franciliens rentrés en train et dont l'un d'eux a été pris de vomissements, d'autres de maux de ventre, obligeant le TGV à s'arrêter.

Au sein de la colonie, une cellule d'urgence médico-psychologique a été activée. Un numéro d'appel d'urgence (05 61 02 11 86) a également été ouvert.




Vidéo.Les enfants de la colonie de l'Ariège sont rentrés chez eux


http://lci.tf1.fr/france

D'autres parents ont témoigné de leur colère face aux circonstances de l'infection dont ont été victimes leurs enfants. C'est le cas de Farid Khider, père de trois garçons partis en Ariège. Il va lui aussi porter plainte pour «mise en danger» de ses enfants. Il rapporte notamment les maux de ventre qu'a eu l'aîné de ses fils durant le séjour.

Didier Gonzales, le maire de Villeneuve-le-Roi, d'où était originaire le petit garçon, a également annoncé à BFMTV vouloir porter plainte contre X avec constitution de partie civile pour avoir accès au dossier. «Nous allons aussi nous associer à une action en justice», a-t-il indiqué samedi soir.

Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
7 - 2 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10