|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
22 Personne(s) en ligne (20 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 22

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Re : Internet: un permis pour sensibiliser les écoliers aux dangers du web "Parents, soyez attentifs aux signaux d'alerte: plus d'1 jeune sur 4 a déjà été insulté sur internet"

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 02/05/2016 13:57:01

Quelque 27 % des élèves du secondaire ont déjà été insultés sur internet. Et un quart d’entre eux (25 %) ont affirmé avoir déjà proféré des insultes sur les réseaux sociaux, révèle un sondage Ipsos pour le compte du médiateur de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Cette étude a été présentée ce mercredi par Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit lors d’une conférence de presse de lancement d’une campagne contre le cyber-harcèlement baptisée « Le téléphone de Louise ».

Le 3 septembre 2014, Louise, 16 ans, victime de harcèlement sur internet, décidait de mettre fin à ses jours. En présence du père de Louise, la police fédérale et l’opérateur Voo ont dévoilé une campagne baptisée « Le téléphone de Louise » afin de lutter contre le cyber-harcèlement.

Sur le site internet letelephonedelouise.com, un petit film explique le vécu de la jeune fille, dont le harcèlement a duré plus de deux mois, à une moyenne de plus de 100 messages insultants reçus par jour. Les internautes sont invités ensuite à s’engager à ne pas harceler sur internet et à signaler les faits dont ils ont connaissance. La campagne sera diffusée en télévision et sur les réseaux sociaux.

Selon un sondage Ipsos mené en 2015 auprès de 2.500 élèves du secondaire en Fédération Wallonie-Bruxelles, 27 % ont affirmé avoir déjà été harcelés sur la toile. Ils sont 14 % à signaler avoir vu des photos d’eux qu’ils ne souhaitaient pas voir en ligne et 11 % à affirmer avoir été piégés par un imposteur.

À l’inverse, un quart des élèves interrogés (25 %) ont avoué avoir eux-mêmes été auteurs d’insultes. Ils sont 11 % à affirmer s’être fait passer pour quelqu’un d’autre et 8 % disent avoir déjà piraté un autre compte.

Selon cette étude, les jeunes de 13 à 19 ans passent en moyenne 13h30 par semaine sur internet. L’usage du smartphone est la norme. Plus de trois jeunes sur quatre (78 %) en possèdent un et 78 % du temps de surf est effectué avec un mobile. Près d’un jeune sur deux (48 %) n’éteint jamais son smartphone. Une moyenne de 118 messages sont échangés par jour.

Facebook est le principal réseau social utilisé (78 % des 13-19 ans disposent d’un compte), suivi par Twitter (25 %) et Instagram (14 %). Les applications Snapchat et ask.fm connaissent une popularité croissante.

Source BELGA
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
0 + 1 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10