|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
21 Personne(s) en ligne (21 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 21

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Re : En France, les disparitions d'enfants concernent plus de 50 000 mineurs par an. Le père de Cécile Vallin confie son combat contre l'oubli. "Vivre des années sans rien savoir est épouvantable"

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 20/07/2016 09:41:48

Citation :
"Il y a 19 ans que ma fille a disparu, mais je la cherche encore"


En France, les disparitions d'enfants concernent plus de 50 000 mineurs par an. Un père confie son combat contre l'oubli.


"Quelque part, quelqu'un sait ce qui est arrivé à ma fille Cécile." Jonathan Oliver en est convaincu.( Note sos-enfants : c'est le cas pour nombreux disparus de longue durée, raison pour laquelle nous nous consacrons particulièrement aux " cold case" dans l'espoir, qu'avec le temps, la conscience de ceux/ celles qui savent se libèrent d'un poids trop lourd à porter ...)

Studieuse, la lycéenne était restée seule à la maison pour réviser le bac. Elle est sortie prendre l'air, sans sac, sans argent, sans laisser de mot à sa mère et à son beau-père, partis à un baptême. L'adolescente de 17 ans a disparu le 8 juin 1997 près de son village de Saint-Jean-de-Maurienne, en Savoie. Des témoins l'ont aperçue qui marchait "l'air triste" en bord de route.

"J'ai passé plus de temps à chercher ma fille qu'à vivre avec elle..."


Depuis, Cécile s'est volatilisée. La piste de la fugue a vite été écartée. Personne n'a élucidé la disparition de cette jeune fille qui, à une semaine du bac, se voyait déjà prof de sport. C'était il y a dix-neuf ans. Dix-neuf années de questions sans réponse pour ses parents, ses frères et sœurs qui vivent avec le poids de l'absence au fond du cœur. "J'ai réalisé récemment que j'avais passé plus de temps à chercher ma fille chérie qu'à vivre avec elle. Soit 17 ans avec Cécile et 19 ans sans elle. Ça m'a fait mal », dit Jonathan.

En France, les disparitions touchent plus de 50 000 mineurs par an (50 793 en 2014, source : ministère de l'Intérieur). Si 97 % concernent des fugues, les disparitions inquiétantes (1 077 en 2014) et les enlèvements parentaux (455 en 2014) sont en hausse.

Derrière chaque chiffre, il y a un enfant : Lucas, Estelle, Marion, Charazed, Jérôme... Pour mobiliser l'opinion publique, le 25 mai est devenu la Journée internationale des enfants disparus et un numéro d'appel gratuit européen, le 116 000, peut relancer l'espoir. Certains cas restent un mystère, tel celui de Maddie McCann, la petite Anglaise.


"Vivre des années sans rien savoir est épouvantable"

En France, Cécile Vallin fait partie de ces jeunes disparus sans laisser de trace.
"Elle n'a pas disparu toute seule, assure son père.Ecrire un livre et parler de Cécile, c'est peut-être réveiller la conscience d'un témoin, celui qui fera avancer l'affaire."

Un livre pour lutter contre l'oubli. Car, depuis des années, la justice menace de clore l'enquête autour de Cécile. "Si la justice fermait son dossier, ce serait l'achèvement de l'espoir, s'insurge Jonathan. Si ensuite la moindre piste émergeait, ça serait trop tard."

Elucider une disparition, c'est parfois retrouver un corps, mais aussi retrouver quelqu'un de vivant. "Quand je pense à Natascha Kampusch, je me dis quel soulagement pour ses parents, dit Jonathan. Parce que vivre des années sans rien savoir, c'est épouvantable. Moi, je ne vis pas dans l'attente quotidienne d'un coup de fil miraculeux. Je ne spécule pas sur le devenir de ma fille, mais je dois savoir ce qui s'est passé. Et comme les autres parents, je n'abandonnerai jamais ma quête de vérité." Chaque jour, Jonathan adresse des mots d'amour à sa fille. Des mots doux pour faire taire le silence de l'absence.

http://www.closermag.fr/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
7 - 0 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10