|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
19 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 19

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
La casquette découverte en juillet près du lieu de disparition de Théo Hayez à Byron Bay, en Australie, est très certainement la sienne. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/10/2019 11:57
Affaire Xavier Dupont de Ligonnès : voici la photo de l'homme arrêté à Glasgow Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/10/2019 12:46
Affaire Narumi Kurosaki : Pourquoi le Chili n'extradera probablement pas Nicolas Zepeda Contreras ? Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/10/2019 11:46
Meurtre de Carmen Garcia Ortega à Comines : Une vie de couple assez tumultueuse révélée devant la cour d'assises. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/10/2019 11:21
Xavier Dupont de Ligonnès a été arrêté ce vendredi en Ecosse... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/10/2019 11:01
Disparition de Theo Hayez: des passionnés d’informatiques vont aider la police à retrouver des disparus ( vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/10/2019 14:06
Meurtre de Carmen Garcia Ortega : le jury de la cour d'assises de Flandre occidentale se rendra à Comines.. Et Meurtr... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/10/2019 13:03
La fondation Abbé-Pierre s’alarme de la proportion de ménages pauvres qui « augmente deux fois plus vite » en Ile-de-France. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/10/2019 12:39
Affaire Jonathan Coulom : un mandat d’arrêt européen contre un suspect allemand. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/10/2019 09:08
16 après, l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin est-elle relancée ? Trois questions sur l'enquête qui relance la piste Fourniret ! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 09/10/2019 13:30

Le corps sans vie de Jean-Baptiste Pignède, 18 ans retrouvé.

Publié par Walda Colette Dubuisson le 27-10-2015 (2506 lectures) Articles du même auteur
FRANCE : Valenciennes -> proximité frontière Belge ( Quiévrain)

27/10/2015 Triste nouvelle :

Le corps sans vie de Jean-Baptiste Pignède, étudiant en médecine de 18 ans disparu le 18 octobre dernier à Wavrechain-sous-Faulx, a été découvert dans un étang.
Nous présentons nos sincères condoléances à la famille et proches ...
R.I.P Jean-Baptiste ...


http://www.sos-enfants.org/modules/news/article.php?storyid=1033

Un étudiant âgé de 18 ans, est porté disparu depuis dimanche matin, près de Valenciennes. Inscrit en faculté de médecine à Lille, il participait à une soirée. La faculté de Lille II a donné l’alerte.


Jean-Baptiste Pignède, un étudiant de 18 ans, inscrit en deuxième année de médecine à Lille II, est introuvable depuis dimanche matin. Selon des proches qui ont lancé une alerte sur Facebook, le jeune homme a disparu au cours d’une soirée organisée près de Valenciennes, et regroupant près de 150 étudiants. Il aurait été vu, pour la dernière fois, au camping du Fleury, à Wavrechain-sous-Faulx, dimanche. Des amis l’ont quitté vers 2 h du matin alors qu’il se couchait dans sa tente mais au réveil, plus personne.
À Lille, la direction de la faculté de médecine de Lille II, prend cette disparition avec beaucoup de sérieux et d’inquiétude.


« Ce n’était pas une soirée d’intégration »

Selon un étudiant lillois, présent ce week-end à Valenciennes, les élèves en médecine organisaient une sortie en boîte de nuit. « Ce n’était pas une soirée d’intégration, mais une soirée normale rassemblant des étudiants en médecine. On était en deux groupes, la boîte avait été privatisée pour nous, on avait réservé un camping à proximité pour y dormir. La soirée s’est déroulée normalement. Le lendemain (dimanche), au moment de partir, on a retrouvé les affaires (de Jean-Baptiste), mais lui n’était plus là. »

Ce lundi après-midi, la Cellule d’urgence médico-psychologique (Cump) du Samu du Nord est arrivée à la faculté de médecine au CHRU de Lille, pour y rencontrer les étudiants.

La gendarmerie a été prévenue et des battues ont été organisées le jour même. Des recherches qui ne sont évidemment pas passées inaperçues dans ce petit village de 400 âmes, à la frontière entre le Valenciennois et le Cambrésis. « Ce (lundi) matin, j’ai vu au moins une vingtaine de gendarmes fouiller le bois en face du camping », témoigne ce riverain intrigué par le va-et-vient des militaires. Un hélicoptère survole également les lieux de la disparition à la recherche du jeune homme. Le camping « L’orée du bois » fait partie du domaine du Fleury, un parc d’attractions bien connu des familles du coin. Situé au bord de la rivière Sensée, le site accueille aussi un étang de plusieurs hectares. Selon la mère de Jean-Baptiste Pignède, les gendarmes inspectent ces plans d’eau. Une maman évidemment inquiète et qui attend les résultats des investigations de la gendarmerie. « On ne sait pas trop ce qui s’est passé, glisse-t-elle. Il y a beaucoup de choses qui ont été dites sur les réseaux sociaux, dont beaucoup de choses fausses. »


Un chien des Yvelines est attendu

À 17 heures, ce lundi, les gendarmes de la compagnie de Valenciennes attendaient l’arrivée d’un chien avec « un odorat plus développé que le précédent. Il s’agit d’un saint-Hubert qui retrouver des personnes plusieurs jours après, indique le commandant Christophe Cordelette ». Il s’agit d’un chien qui vient des Yvelines et dont l’arrivée est attendue sous peu. Beaucoup de moyens sont déployés pour retrouver le jeune étudiant. « Des plongeurs de la brigade fluviale de Noyon sont en train actuellement en train d’explorer le dernier étang du camping », poursuit le chef d’escadron valenciennois. Les autres étangs du camping viennent d’être sondés par la brigade fluviale de La Bassée, à l’aide d’un sonar. En vain jusqu’à présent.


Des auditions en parallèle

Depuis qu’ils ont été avisés, vers 14 heures, ce dimanche, de la disparition de l’étudiant, les militaires ont d’ors et déjà déployé un important dispositif pour le retrouver. « On a perdu sa trace dans la nuit de samedi à dimanche après que son dernier copain l’ai ramené dans une tente. Avant minuit, il avait envoyé des textos à un ami. Mais depuis 2 h 11 du matin, son téléphone est éteint. » Dimanche, les gendarmes ont donc commencé par fouiller « tout le camping, le parc d’attractions et la discothèque ». Dès hier, un chien de pistage-défense a été déployé sur le site. En vain. Un hélicoptère a également survolé la zone, hier après-midi, et ce lundi après-midi également. Ce lundi matin encore, « on a parcouru chaque bosquet des environs », poursuit le commandant Cordelette. En parallèle, des auditions et des vérifications sont également en cours au sein de la brigade de gendarmerie de Bouchain.


Appel à témoins

Des battues ont été organisées toute la journée de dimanche mais n’ont pas permis de le retrouver.

Toute personne disposant d’informations est invitée à contacter
FRANCE la gendarmerie de Bouchain au 03 27 35 82 22.
Numéro d'urgence Européen : 112


http://www.nordeclair.fr/

----------------------------
20/10/2015
Disparition de Jean-Baptiste, étudiant en médecine : l'appel de sa mère

La mère de Jean-Baptiste Pignède, l'étudiant en médecine disparu dimanche matin à Wavrechain-sous-Faulx, lance un appel à témoins pour aider les gendarmes à retrouver son fils


Sa mère demande à tous ceux qui pourraient avoir des informations, même mineures, de se rapprocher de la gendarmerie de Bouchain, chargée des recherches : "Même s'ils pensent que ce sont des détails, sur la journée de samedi, précise-t-elle. S'ils pensent l'avoir reconnu... Il faut nous aider amener des indices. Toutes les informations sont importantes." Gendarmerie de Bouchain : 03 27 35 82 22



**************************************

21/10/2015 : Ce que l'on sait sur la disparition d'un étudiant en médecine à Wavrechain-sous-Faulx

Ce mercredi matin, les recherches reprennent dans le camping "L'Orée du bois", à Wavrechain-sous-Faulx, où a disparu dans la nuit de samedi à dimanche (suite à une soirée entre étudiants) Jean-Baptiste Pignède, un étudiant en 2e année de la faculté de médecine de Lille.



***********************
21/10/2015 :Quatrième jour de recherches pour l’étudiant disparu dans le Denaisis et... toujours rien

Les gendarmes du peloton de Valenciennes sont, une nouvelle fois, à pied d’œuvre depuis ce matin dans l’enceinte du campling du Fleury, à Wavrechain-sous-Faulx. Là où été aperçu pour la dernière fois Jean-Baptiste Pignède, étudiant lillois disparu dans la nuit de samedi à dimanche. Malgré le renfort de quatre chiens de sapeurs-pompiers, les recherches restaient ce mercredi après-midi toujours infructueuses.

À nouveau, ce mercredi matin, comme depuis trois jours, les plongeurs de la gendarmerie vont sonder l’un des étangs du camping du Fleury. Le dernier. Cela devrait leur prendre la journée. S’ils ne trouvent aucune trace de l’étudiant, les militaires devraient quitter le site ce soir. « Les recherches sur le site et ses environs seront alors terminées. On va alors poursuivre sur la phase enquête judiciaire en renforçant les moyens de l’enquête, en recueillant un maximum de renseignements », analyse le chef d’escadron Christophe Cordelette. Des auditions, menées par la gendarmerie de Bouchain, ont déjà eu lieu. Et les forces de l’ordre comptent également sur les appels à témoin.

Cela n’a, pour l’heure, rien donné. Malgré la bonne volonté de certains, comme cet habitant du village croisé hier matin et qui venait dire qu’il avait vu une caravane stationnée sur le parking du camping ce week-end. Une caravane déjà fouillée par les gendarmes, mais l’homme soupire : « Je pense surtout aux parents. J’ai moi aussi des enfants et je me mets à leur place. » Des parents, dans l’angoisse, qui attendent à l’entrée du Fleury les résultats des investigations. « On lance un appel à tous les gens qui ont des informations, implore Marie-Rose, la mère de Jean-Baptiste. Tous les éléments sont bons à prendre. Il n’y a pas de mauvaise indication, tout est capital. Il faut ouvrir les pistes. »

L’étudiant en médecine serait-il sorti du camping dans un véhicule ? Les chiens déployés sur les lieux ont détecté son odeur, mais elle ne sort pas du périmètre du Fleury. Deux hypothèses donc : soit le jeune homme est toujours là, soit il est parti, mais, dans ce cas, pas à pied.


En attendant, les gendarmes ont conservé, sur la zone, un gros dispositif depuis dimanche. Hélicoptère équipé d’une caméra thermique, chiens, plongeurs… Sans oublier de nombreuses battues organisées dans les champs et les bois environnants. Le terrain, bordé par une zone marécageuse, une rivière (la Sensée) ainsi que de nombreux bosquets, ne leur facilite pas la tâche.

Un appel à témoin est lancé auprès de la gendarmerie de Bouchain (Tel : 0327358222).
http://www.lavoixdunord.fr

**************************
23/10/2015 : Les gendarmes de la compagnie de Valenciennes lancent un nouvel appel à témoins pour retrouver Jean-Baptiste Pignède


Les gendarmes de la compagnie de Valenciennes lancent un nouvel appel à témoins pour retrouver Jean-Baptiste Pignède. Ce jeune étudiant en médecine de 18 ans qui a disparu, depuis la nuit de samedi à dimanche, alors qu’il participait à une soirée étudiante organisée au camping « L’orée du bois » qui jouxte le parc d’attractions du Fleury, à Wavrechain-sous-Faulx, dans le Valenciennois.

Image redimensionnée


La dernière fois que les étudiants l’ont aperçu, c’était vers 2 heures du matin, lorsqu’un camarade l’a raccompagné jusqu’à sa tente. Une dizaine de minutes plus tard, son téléphone était éteint. Chiens, hélicoptère, battues, plongeurs et sonars pour fouiller les nombreux plans d’eaux… Malgré l’important dispositif déployé depuis dimanche pour retrouver Jean-Baptiste, le jeune homme n’a pas toujours pas été retrouvé ce jeudi soir.

Cependant, « un témoin l’aurait vu marcher, avec un sac à dos et un sac de couchage sur la tête », explique le chef d’escadron Christophe Cordelette. Le témoin, qui pense avoir reconnu Jean-Baptiste, l’aurait ainsi aperçu en train de marcher seul sur le CD 130 à Erre vers 10 heures du matin, ce dimanche 18 octobre. Le jeune homme marchait en direction d’Abscon.( c'est environ à une quinzaine de kilomètres de Wavrechain-sous-Faulx. Ce témoin est-il fiable ? L'hypothèse est en train d'être vérifiée par les enquêteurs. Un chien renifleur a été envoyé sur la CD 130. Mais ça n'a rien donné...)

Il aurait été aperçu à Erre dimanche matin

« C’est une hypothèse que nous devons vérifier », poursuit le chef d’escadron Cordelette qui invite donc toute personne susceptible d’avoir vu un jeune homme avec un sac à dos et un sac de couchage, en train de marcher sur le CD 130, dans le secteur d’Erre, à se rapprocher de la brigade de gendarmerie de Bouchain. Erre se situe à la limite du Douaisis, à une quinzaine de kilomètres de Wavrechain, où l’étudiant participait à une fête étudiante le week-end dernier.

Si vous avez des informations, merci de contacter la brigade de gendarmerie de Bouchain au 03 27 35 82 22. Jean-Baptiste mesure environ 1 m 70 et est de corpulence mince. Ses cheveux courts sont bruns, et ses yeux marron. Le soir de sa disparition, il portait un jean, un pull gris en laine et des tennis bleus.

*********************************************

25/10/2015 : LES PROCHES FONT APPEL A TOUS LES ÉTUDIANTS DE MÉDECINE DE LILLE



Muriel Pollet
Citation :
· Marcq-en-Barœul ·

APPEL A TOUS LES ETUDIANTS DE MEDECINE DE LILLE Si vous savez quelque chose IL FAUT PARLER sans avoir peur. La situation est beaucoup trop grave. Il faut soulager les consciences et aider la famille de Jean Baptiste qui est au fond du gouffre .... STOP AU MUR DU SILENCE : imaginez que ce soit votre petit ou grand frère, votre cousin, votre meilleur ami qui soit à la place de JB .... Imaginez le désespoir inhumain de Marie Rose, de Georges et de son grand frère. Un enfant est notre bien le plus précieux. Ecoutez votre coeur. Vous qui faites des études pour aider et soigner les hommes, réfléchissez ... Merci à tous ceux qui auront LE COURAGE de parler .... vous ne pourrez jamais le regretter ...
Merci de partager ....

*****************************

27/10/2015: Disparition de Jean-Baptiste Pignède : une information judiciaire ouverte.


Alors que l’on est sans nouvelles de Jean-Baptiste Pignède, un étudiant en médecine de 18 ans, depuis le dimanche 18 octobre, Christophe Delattre, vice-procureur de la République près le tribunal de grande instance de Valenciennes, indique qu’une information judiciaire a été ouverte ce lundi matin pour disparition inquiétante.

« Le magistrat instructeur devrait délivrer dans les prochaines heures une commission rogatoire au service d’enquête afin de poursuivre les investigations », précise-t-il dans un communiqué.

Malgré les efforts déployés, Jean-Baptiste Pignède n’a pu être localisé à ce jour.




Information judiciaire, constitution de partie civile

Ce lundi, 8 jours après la disparition de l'étudiant, le parquet de Valenciennes a ouvert une information judiciaire pour disparition inquiétante. Un juge d'instruction a donc été nommé et il dirige désormais les investigations. L'ouverture de l'instruction permet maintenant aux parents de Jean-Baptiste Pignède de se constituer partie civile, afin d'avoir accès au dossier d'enquête avec l'appui d'un ou plusieurs avocats.

Au-delà de l'enquête, la famille de Jean-Baptiste compte sur d'éventuels témoignages qui pourraient surgir et apporter des pistes menant à leur fils. "Il n'est manifestement pas sur place, donc il peut-être n'importe où et donc n'importe qui peut le croiser, et nous sommes à la recherche de toute information sur un endroit, un lieu, un moment ou toute chose suspecte qui pourraient nous conduire à Jean-Baptiste", dit son père.

"Fugue complètement impossible"
Du point de vue de l'enquête, pas d'avancée connue à ce jour. Les recherches n'ont rien donné et il est toujours impossible de localiser Jean-Baptiste Pignède. Son téléphone portable est "désactivé" depuis la nuit de sa disparition, et tous ses effets personnels ont été retrouvés là où il les avait laissés au camping.

"On cherche les scénarii les plus plausibles", raconte Georges Pignède. Le père de Jean-Baptiste refuse de croire à la thèse de la fugue, selon lui "complètement impossible". " C'est un garçon brillant. tout marchait pour lui, il n'a pas de pression particulière, il vit à la maison, a une vie saine. C'est quelqu'un de joyeux et plein d'entrain, qui a a priori un avenir intéressant devant lui... avec une trajectoire qui semble bien dessinée".

De son côté, la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Valenciennes est chargée de poursuivre l'enquête. "Il va y avoir une intensification des recherches, notamment sur la téléphonie avec des investigations au niveau des bornages etc. Mais cela prend du temps parce qu'il y avait beaucoup de monde ce soir là", indique ce mardi le vice-procureur de Valenciennes Christophe Delattre. Il n'est pas exclu que les plans d'eau qui se trouvent à proximité du camping où a disparu Jean-Baptiste Pignède soient à nouveau sondés.

En attendant, "la situation est terrible" pour les parents du jeune homme. "On va faire appel à des professionnels pour nous aider à tenir le coup psychologiquement", dit le père.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/

*************************
27/10 Wavrechain-sous-Faulx : découverte du corps sans vie de Jean-Baptiste Pignède


Le corps sans vie de Jean-Baptiste Pignède, étudiant en médecine de 18 ans disparu le 18 octobre dernier à Wavrechain-sous-Faulx, a été découvert dans un étang.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 29/10/2015 09:35  Mis à jour: 29/10/2015 09:35
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4818
 Re : Jean-Baptiste Pignède, 18 ans :retrouvé dans le Denaisis : la thèse de l’accident privilégiée
« Selon les conclusions de deux médecins légistes qui ont pratiqué l'autopsie, la cause de la mort de Jean-Baptiste Pignède résulte d'une noyade », indique ce mercredi en fin d’après-midi le parquet de Valenciennes. Selon ce dernier, c’est la piste de l’accident qui est privilégiée pour expliquer la mort de cet étudiant lillois repêché ce mardi dans un étang d’un camping du Denaisis.

Une autopsie a été pratiquée ce mercredi qui conclut à la noyade. « Diverses analyses ont été faites et sont en cours de traitement. Il faut attendre les résultats, poursuit le parquet de Valenciennes dans un communiqué. Les investigations vont se poursuivre dans le cadre d'une information judiciaire pour recherche des causes de la mort. »

Malgré un impressionnant dispositif de recherche mis en place dès le premier jour de sa disparition, il a donc fallu attendre dix jours pour retrouver le corps sans vie du jeune étudiant de la fac de médecine de Lille. Pourquoi un tel délai ? On l’a déjà dit : la topographie des lieux n’a pas aidé les enquêteurs. La semaine dernière, le chef d’escadron de la gendarmerie de Valenciennes, en charge des recherches, nous indiquait déjà la difficulté du site : un camping de plusieurs hectares, constitué d’étangs, avec énormément de bosquets d’arbres et de bungalows.

Les dessous des bungalows, par exemple, ont été inspectés un par un par les dizaines de gendarmes présents dans le camping « L’orée du parc », mais il aura fallu attendre ce week-end, soit une semaine après la disparition du jeune homme pour que les derniers bungalows fermés à clef puissent être ouverts et inspectés.

Le corps bloqué par des branches ?

De la même manière, de nombreuses battues ont été réalisées dans les bois, les champs de maïs aux environs ou encore dans les marécages bordant le site.

Quant aux étangs du camping, ils ont été à de multiples reprises sondés sans succès jusqu’à ce mardi. « Il y avait certes déjà eu des sondages, mais on n’était pas à l’abri que le corps ne soit bloqué par des branches ou dans le fond », détaille le vice-procureur de Valenciennes, Christophe Delattre, joint par téléphone ce mercredi matin. « C’est d’ailleurs pour cela qu’une information judiciaire avait été ouverte et qu’il avait été convenu de poursuivre les recherches avec les plongeurs de la gendarmerie. » Des plongeurs qui ont finalement retrouvé le corps ce mardi, à 16 h 30.

http://www.lavoixdunord.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 28/10/2015 13:18  Mis à jour: 28/10/2015 13:18
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4818
 Re : L'étudiant lillois qui avait disparu retrouvé mort dans un étang L'étudiant lillois qui avait disparu retrouvé mort dans un étang : Une mort encore mystérieuse...
Ses proches gardaient espoir, postant encore de nombreux messages sur les réseaux sociaux pour tenter de le retrouver. Mardi, les gendarmes ont découvert le corps de Jean-Baptiste Pignède dans un étang du camping où il avait disparu, après une soirée alcoolisée.

"Une autopsie va être réalisée dans les prochaines heures. En l'état actuel, aucune piste n'est écartée pour déterminer les causes de son décès", indique le parquet de Valenciennes à La Voix du Nord. La veille, la justice avait ouvert une information judiciaire pour disparition inquiétante, alors que le jeune homme, âgé de 18 ans, s'était volatilisé dix jours auparavant.

Une mort encore mystérieuse

Les faits se sont déroulés le samedi 18 octobre dernier. Jean-Baptiste Pignède, qui venait de fêter sa majorité une semaine auparavant, participait à une soirée d'intégration organisée par sa promotion de médecine, dans un camping non loin de Lille, à Wavrechain-sous-Faulx. Ivre d'après plusieurs témoignages, Jean-Baptiste avait été raccompagné dans sa tente par quelques amis, puis avait échangé par texto avec eux.

Le lendemain matin, l'étudiant avait disparu, ses affaires étant encore dans la tente, son téléphone portable demeurant éteint. Dans les jours suivants, les gendarmes avaient mené plusieurs battues, y compris des survols de la zone en hélicoptère et des plongées dans les environs, sans succès.

Son corps a finalement été retrouvé dans la vase d'un étang du camping, près de sa tente, quelques heures seulement après l'affichage de plusieurs milliers d'avis de recherche par ses proches dans le département. L'enquête se poursuit désormais pour déterminer l'origine de sa mort.
http://www.bfmtv.com/
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
5 - 4 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10