|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
8 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 8

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Nordahl Lelandais dira «sa vérité», assure son avocat Alain Jacubowicz. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 10:50
Affaire Béatrice BERLAIMONT: Les avocats de Jérémy Pierson, condamné la semaine dernière par la cour d'assises du Luxembourg à la réclusion à perpétuité, vont introduire un pourvoi en cassation.. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 10:30
Affaire Dutroux: J-D Lejeune ( papa de Julie) reçoit un soutien en or des Etats-Unis dans son combat contre la libération de Dutroux: «Il est un danger évident pour la société» Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 10:25
Procès des disparues de la gare de Perpignan : "Je ne sais pas si je vais tenir le coup". Vidéo. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/02/2018 17:45
Un ami d'enfance de Nordahl Lelandais témoigne: "À mon avis, c'est quelqu'un qui a déjà tué". Cet ami craint également qu’il ne soit lié à d'autres disparitions. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/02/2018 13:32
Aveux Michel Fourniret : le père de Marie-Angèle Domece dans le doute, il souhaite obtenir des preuves concrètes. Sa sœur convaincue de sa culpabilité. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/02/2018 18:55
Affaire Maëlys: Pourquoi l'enquête devrait sérieusement avancer dans les prochains jours ... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/02/2018 16:00
Fourniret : "Pourquoi avouer aujourd'hui ?", se demande Roger Parrish, le père d'une victime.(Vidéo). Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/02/2018 11:33
les parents d’Anne-Cécile Pinel préparent des actions. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/02/2018 14:37
L'appel de la famille d'Arthur Noyer à Nordahl Lelandais . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/02/2018 13:14

L'enquête sur la mort de Magalie Méjean, 28 ans, relancée

Publié par Walda Colette Dubuisson le 22-10-2017 (1514 lectures) Articles du même auteur
Image redimensionnée


Martinique
22/10/2017 : N’oublions pas Magalie …
Pour la 4e année consécutive, les organisateurs du week-end Courir entre deux « O » ont dédié la journée de samedi à Magalie Méjean, jeune sapeur-pompier disparue dans des conditions dramatiques en Martinique
*******************************************
15/06/2016 : Caen : les parents de Magalie Méjean, tuée en Martinique, veulent relancer l'appel à témoins
Vendredi 17 juin 2016, la famille et les proches de Magalie Méjean participeront à une cérémonie en sa mémoire au centre de secours de Ouistreham. A cette occasion, une plaque sera dévoilée. La jeune femme y était engagée comme sapeur-pompier volontaire.
***********************************************
06/06/2016 : L'enquête relancée. La jeune femme aurait été séquestrée.Plusieurs personnes impliquées ? ( VIDÉO)
******************************
24/01/2016 : Magalie Méjean : ses parents en appellent à l'auteur de la lettre
**************************************
23/01/2016 : Deux ans après la découverte du corps de Magalie Méjean à Basse-Pointe, le procureur de la République annonce qu'une lettre anonyme relance l'affaire de cette jeune femme originaire de Caen. Elle profitait de ses vacances en Martinique lorsqu'elle a été tuée.
******************************************

Publié le 19-12-2015 :
Il y a deux ans, elle avait disparu lors d'une randonnée dans le nord de l'île. Son corps avait été retrouvé cinq semaines après. Un appel à témoins vient d'être émis pour relancer l'enquête. Le document a été diffusé à la demande du juge d'instruction .

La famille de la disparue Magalie Méjean : « On veut un appel à témoin diffusé au niveau national »


Un nouveau juge d'instruction en charge de l'enquête.



http://www.sos-enfants.org/modules/news/article.php?storyid=1096

Le 17 décembre 2013, Magalie Méjean, 28 ans, effectue une randonnée entre Sainte-Marie et Basse-Pointe, communes situées au nord de la Martinique. Portée disparue le lendemain, elle est retrouvée sans vie le 23 janvier 2014, à Basse-Pointe.

Deux ans après la disparition de cette jeune métropolitaine, la gendarmerie de Fort-de-France vient d'émettre, mardi 15 décembre, un appel à témoins. Le document a été diffusé à la demande du juge d'instruction :

Image redimensionnée


Le choix de cette date n'est pas fortuit. Il s'agit d'une "période au cours de laquelle de nombreux touristes ont l'habitude de revenir en vacances dans l'île et s'adonner à la randonnée ", indique l'officier de communication de la gendarmerie à Fort-de-France.

"Réveiller des souvenirs"

Selon le gendarme, certains touristes peuvent avoir été témoins de faits liés à la disparition de la jeune femme, ou ont pu l'avoir croisée sur un chemin de randonnée. Et cet appel à témoin pourrait contribuer à "réveiller des souvenirs".

Peu après la découverte du corps de la jeune femme, son appareil photo avait été retrouvé dans le secteur, de même que plusieurs effets personnels. Rapidement, l'enquête s'était orientée vers la piste criminelle.

"Trop de temps a été perdu"


Cependant, Eric Méjean, le père de la victime, déplore samedi, dans les colonnes du "Parisien, que l'enquête n'ait "pas été prise au sérieux dès le départ". "Trop de temps a été perdu d'emblée", dit-il.

L'appel à témoin indique que "toute personne ayant vu ou discuté avec cette randonneuse le jour de sa disparition ou les jours précédents, ou toute personne pouvant apporter des renseignements sur cette disparition est invitée à prendre contact avec la gendarmerie de Fort-de-France au 05 96 59 90 40".

DE l'étranger : +33 5 96 59 90 40


En outre, le "sentier de randonnée (où a disparu Magalie Méjean) est habituellement emprunté par les touristes en villégiature sur l'île", peut-on lire dans le document.

La jeune femme, âgée de 28 ans, "venait de réussir le difficile concours des officiers du corps des pompiers. Et devait intégrer une caserne dans l'est de la France à son retour en métropole", rapporte "Le Parisien".

E.H. avec AFP http://tempsreel.nouvelobs.com/societ ... ime=1450526637#xtor=AD-55

*************************************

La famille de la disparue Magalie Méjean : « On veut un appel à témoin diffusé au niveau national »

Enquête. Deux ans que le corps de Magalie Méjean, 28 ans et originaire de Caen a été retrouvé en Martinqiue. Aujourd’hui, un nouvel appel à témoins est lancé par les gendarmes pour faire avancer les investigations.Sa mère, Patricia, témoigne.

La voix chevrotante, la mère de Magalie, reste digne. Sa fille de 28 ans, Magalie Méjean, a disparu il y a deux ans, le 17 décembre 2013, alors qu’elle faisait une randonnée entre Sainte-Marie et Basse-Pointe, communes situées au Nord de la Martinique. Elle a été retrouvée dénudée et sans vie, le 23 janvier 2014, dans une ravine à proximité du parking de Chalvet à Basse-Pointe.

« La douleur est de plus en plus importante »

« On se sent toujours très mal, comme si c’était hier. La douleur est de plus en plus importante. Nous n’avons pas la vérité. Rien ne tombe. C’est très compliqué pour nous », confie à notre rédaction, Patricia Méjean, 58 ans, qui vit ce drame avec son mari Éric et leur fils Cédric, 26 ans, dans l’agglomération de Caen. La gendarmerie de Fort-de-France (Martinique), qui avait déjà lancé un appel à témoins « fin octobre, début novembre, appel à témoins qui n’avait rien donné », assure la maman, en a relancé un autre cette semaine, avec l’autorisation du nouveau magistrat instructeur, nommé en juillet 2014, qui a repris l’affaire. « On espère que ça va donner quelque chose. On veut y croire mais un appel à témoins relayé par les médias au niveau national serait plus efficace. C’est ce que l’on demande. On a contacté différentes grandes rédactions et des politiques. Mais rien ne bouge », déplore la quinquagénaire. Le but pour cette famille est qu’un « maximum de personnes soient touchées ». C’est bel et bien l’objectif de la gendarmerie à travers ce nouvel appel. Il s’agit d’une « période au cours de laquelle de nombreux touristes ont l’habitude de revenir en vacances dans l’île et de s’adonner à la randonnée », a indiqué la gendarmerie à Fort-de-France. Selon cette dernière, certains d’entre eux peuvent avoir été témoins de faits liés à la disparition de la jeune femme ou ont pu l’avoir croisée sur un chemin de randonnée.

« Réveiller des souvenirs »


Et cet appel à témoins pourrait contribuer à « réveiller des souvenirs ». D’autant plus que le chemin de randonnée où Magalie a été retrouvée était « habituellement emprunté par les touristes en villégiature sur l’île ». L’appel à témoins indique que « toute personne ayant vu ou discuté avec cette randonneuse le jour de sa disparition ou les jours précédents, ou toute personne pouvant apporter des renseignements sur cette disparition est invitée à prendre contact avec la gendarmerie de Fort-de-France au 05 96 59 90 40 ». Depuis les événements, cela fait trois que la famille Méjean se rend en Martinique. « On ira une nouvelle fois quand l’enquête aura abouti ou si les enquêteurs nous demandent de venir », explique la mère de la victime.

SUZELLE GAUBE (AVEC AFP)http://www.paris-normandie.fr/

s.gaube@presse-normande.com

******************************

Un nouveau juge d'instruction en charge de l'enquête

Deux après les faits, l'enquête vient d'être confiée à un nouveau juge d'instruction et un appel à témoin a été lancé. "En Martinique normalement, tout se sait, les gens parlent. Et là il y a un blocage", déclare le père de Magalie au micro de France 3. L'appel à témoin commence à porter ses fruits, un homme aurait déclaré avoir vu Magalie avec un Martiniquais, quelques minutes avant sa disparition.


Justice : le tueur de Magalie Méjean toujours en liberté

**********************************
23/01/2016 :
Deux ans après la découverte du corps de Magalie Méjean le 23 janvier 2014 à Basse-Pointe, le procureur de la République annonce qu'une lettre relance l'enquête sur la mort de la jeune femme originaire de Caen. Elle profitait de ses vacances en Martinique lorsqu'elle a été tuée.



Eric Corbaux (Procureur) par martinique1ere

Dans cette lettre reçue le 31 décembre 2015 par les gendarmes de Basse-Pointe, l'auteur fait des révélations mais qui sont insuffisantes aux yeux du procureur. Il souhaite que cette personne accepte de se confier aux enquêteurs avec les garanties de protection nécessaires.

Deux récents appels à témoins

Cette enquête a eu beaucoup de mal à avancer jusqu'à provoquer la suspicion sur les responsables de la gendarmerie et de la justice quant à leur capacité à faire aboutir l'enquête. Face à l'attente insoutenable des parents et des citoyens, le juge chargé d'instruire l'affaire a lancé un appel à témoins le 2 octobre 2015. Les gendarmes ont lancé un deuxième appel à témoins le 15 décembre 2015 avant la révélation de cette lettre par le procureur de la république ce vendredi (22 janvier 2016).

Disparition après une randonnée

Le mercredi 18 décembre 2013, la gendarmerie nationale est avisée de la disparition inquiétante de Magalie Méjean, née le 29/05/1985. Partie le mardi 17 décembre 2013 effectuer une randonnée sur le sentier littoral à partir du Lorrain en direction du nord. Sa voiture, un véhicule de location, a été retrouvée sur le parking de départ de la randonnée, au lieu-dit la Crabière.

Un corps retrouvé en état de décomposition

Le corps de Magalie Méjean, 28 ans, agent de la SNCF et pompier volontaire à Caen (Calvados) a été retrouvé le 23 janvier 2014 à Chalvet, à flanc de falaise, sur la commune de Basse-Pointe. C'est là que la jeune femme, qui était partie seule en randonnée le 17 décembre dernier, avait été vue pour la dernière fois par des riverains.
http://martinique.la1ere.fr/2016/01/2 ... agalie-mejean-324611.html

*******************************************
24/01/2016 : Magalie Méjean : ses parents en appellent à l'auteur de la lettre


Image redimensionnée


Accueil › Normandie ›
Recevez gratuitement notre newsletter
Chaque jour, l'essentiel de l'actualité est dans votre boite mail

mon.adresse@mail.fr
Je m'inscris !
Magalie Méjean : ses parents en appellent à l'auteur de la lettre
Normandie - Modifié le 23/01/2016 à 19:27 | Publié le 23/01/2016 à 18:17
écouter
Patricia et Cédric Méjean, les parents de Magalie Méjean. Patricia et Cédric Méjean, les parents de Magalie Méjean. | Archives Ouest-France
Facebook17 Twitter Google+
Achetez votre journal numérique
Par Ouest-France

Patricia et Cédric Méjean lancent à leur tour un appel à témoins et demandent à l'auteur du courrier anonyme de se rapprocher du procureur de la République de Martinique.


Eric Corbaux, procureur de la République de la Martinique, a annoncé vendredi 22 janvier que la gendarmerie de Basse-Pointe avait reçu, le 31 décembre, un courrier anonyme.

Ce courrier contiendrait des éléments relatifs à la mort de la Caennaise Magalie Méjean, 28 ans, agent SNCF en région parisienne et pompier volontaire à Ouistreham.

À la fin de l’année 2013, elle avait disparu alors qu’elle passait des vacances en Martinique. Son corps avait été retrouvé le 23 janvier 2014.

Le procureur de la République de la Martinique demande "solennellement et avec une insistance particulière à la personne qui a transmis cette lettre anonyme, de se manifester afin qu'elle puisse aider à la manifestation de la vérité."

Patricia et Cédric Méjean, les parents de Magalie Méjean, étaient au courant depuis quelques jours de l'existence de ce courrier.

"Nous aussi nous lançons un appel à témoin et demandons à la personne à l’origine du courrier de se manifester auprès du procureur de la République…" déclare Patricia Méjean.

Plus d'informations dans Dimanche Ouest-France du 24 janvier, édition papier ou numérique.

http://www.ouest-france.fr/normandie/ ... teur-de-la-lettre-3989685
******************************************

06/06/2016 : L'enquête relancée. La jeune femme aurait été séquestrée.Plusieurs personnes impliquées ?


Selon un média martiniquais, un nouveau témoignage pourrait relancer l'enquête dans l'affaire de la mort de Magalie Méjean. Originaire de Caen (Calvados), la jeune touriste normande avait été retrouvée morte en Martinique, en janvier 2014.

L'enquête sur la mort de la Caennaise Magalie Méjean va-t-elle connaître un rebondissement ? C'est ce que pourrait laisser penser une récente audition menée par les autorités martiniquaises.

La jeune femme aurait été séquestrée

Selon le média Martinique Première, un témoin a en effet récemment apporté des informations nouvelles dans l'affaire de la mort de Magalie Méjean. Il déclare que la jeune femme aurait été séquestrée à Ajoupa-Bouillon.
Le 17 décembre 2013, Magalie Méjean effectue une randonnée entre Sainte-Marie et Basse-Pointe. Elle emprunte le sentier du littoral puis se rend à Chalvet. Le 18 décembre 2013, sa disparition est signalée par des proches et le 23 janvier 2014, son corps est retrouvé dans une ravine à proximité du parking de Chalvet.

Plusieurs personnes impliquées ?


Plusieurs personnes d'Ajoupa-Bouillon affirment que des habitants de la commune sont à l'origine de la mort de Magalie Méjean. Ils auraient séquestré la jeune femme dans les ruines d'une ancienne distillerie. Le ou les auteurs des faits seraient en fuite, depuis les faits.

Magalie Méjean, 28 ans, agent de la SNCF et pompier volontaire à Caen (Calvados), était en vacances en Martinique. Une semaine après la découverte macabre, ses effets personnels apparaissent dans une zone pourtant déjà passée au crible. En juillet 2015, des témoins racontent avoir vu la jeune femme violentée par un homme après l’annonce de sa disparition. Mais, depuis, aucune piste n’a pu aboutir sur des interpellations

http://www.lamanchelibre.fr/

Qu'est-il arrivé à la randonneuse de Normandie ?

Des habitants de la commune l’auraient séquestrée
Plusieurs personnes d’Ajoupa-Bouillon affirment que des habitants de la commune sont à l’origine de la mort de Magalie Méjean. La jeune femme originaire de Caen aurait été séquestrée dans les ruines d’une ancienne distillerie. Le ou les auteurs des faits seraient en fuite, depuis les faits, explique Martinique Première.

Une enquête qui piétine ?
Ce n’est pas la première fois que l’enquête est relancée. La disparition de la jeune femme avait été signalée le 18 décembre 2013. Selon un témoignage, elle aurait pu être agressée dans une rue de Fort-de-France. Le témoin a affirmé avoir aperçu une jeune femme correspondant au signalement de Magalie Méjan, la veille de sa disparition. Elle se trouvait, selon lui, « dans un état second ».

J’ai été surpris de voir un gars en train de faire l’amour de manière sauvage avec une métropolitaine à même le sol, sur le trottoir », avait-il indiqué à la chaîne Martinique Première.
Le 16 octobre 2015, les gendarmes avaient lancé un appel à témoins. L’enquête s’était orientée, dès le départ, vers la piste criminelle.

Plusieurs personnes auditionnées
Les gendarmes de Basse-Pointe (Martinique) ont reçu également, le 30 décembre 2015, une lettre anonyme : « Ce sont des gens d’Ajoupa-Bouillon qui ont commis les faits ».

Le reportage de Martinique Première :

Mejean

*************************************************
15/06/2016 : Caen : les parents de Magalie Méjean, tuée en Martinique, veulent relancer l'appel à témoins


Lundi 13 juin 2016, Patricia et Eric Méjean rencontraient à Caen (Calvados) le juge d'instruction en charge de l'enquête sur la mort de leur fille, Magalie, en Martinique. La disparation de la jeune femme de 28 ans avait été signalée en décembre 2013, avant que son corps sans vie ne soit découvert sans vie plusieurs semaines plus tard.

C'est une affaire longue et douloureuse. Qu'est-il arrivé à Magalie Méjean, 28 ans, alors qu'elle était en vacances chez une amie en Martinique ? Partie randonner seule le 17 décembre 2013, la jeune femme originaire de Caen (Calvados) avait été portée disparue pendant plusieurs semaines avant que sa dépouille ne soit découverte dans le secteur de Basse-Pointe en Martinique.

La thèse accidentelle écartée

Un temps envisagée, la thèse accidentelle a été rapidement écartée par les enquêteurs.

Un nouveau témoignage révélé au début du mois de juin 2016 par nos confrères de Martinique 1ère laisse à penser que Magalie aurait pu être séquestrée avant d'être assassinée. De quoi redonner un nouvel élan à cette enquête qui patine : aucun suspect n'a été interpellé et aucun indice n'a permis de mettre les gendarmes sur une piste.

Lundi 13 juin 2016, les parents de Magalie Méjean ont rencontré à Caen (Calvados) le juge d'instruction en charge de l'enquête. "Il n'y a pas d'avancées notables", indique Eric Méjean, le père de la victime, au lendemain de cet entretien. "Le juge a confirmé que les auditions en Martinique se poursuivent. Des examens complémentaires doivent aussi avoir lieu. Mais on n'a rien..."

Relancer l'appel à témoin de Sainte-Marie


La famille de Magalie Méjean espère toutefois qu'en relançant un appel à témoins dans le secteur de Sainte-Marie, au nord-est de la Martinique, de nouveaux éléments pourraient permettre de faire éclater la vérité sur la mort de leur fille. "Les enquêteurs savent que Magalie est passée par Sainte-Marie. Il faut retrouver des témoins", assure Eric Méjean.

Vendredi 17 juin 2016, la famille et les proches de Magalie Méjean participeront à une cérémonie en sa mémoire au centre de secours de Ouistreham. A cette occasion, une plaque sera dévoilée. La jeune femme y était engagée comme sapeur-pompier volontaire.



Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
0 + 8 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10