|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
23 Personne(s) en ligne (22 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 23

plus...

Condamné à 19 ans de prison, le plus dangereux pédophile de Belgique se rend à la police cambodgienne...

Publié par Walda Colette Dubuisson le 29-10-2016 (3492 lectures) Articles du même auteur
29/10/2016 : Jugé pour pédophilie, Pieter Ceulen, 61 ans, demande à être castré chimiquement… ???

Note : cette demande est faite par les avocats de Pieter Ceulen, pour ma part : je ne crois pas du tout aux effets de la castration chimique, NOUS AVONS CONNU UNE MULTITUDE DE RÉCIDIVES VOIRE MEURTRES de ces détraqués mentaux sous castration chimique + bracelet électronique !!!
IL FAUT ARRÊTER DE METTRE NOS ENFANTS INNOCENTS EN DANGER !!!
Qu’en pensez-vous ?
Colette

****************************************
11/03/2016 : Pieter Ceulen, un pédophile anversois de 60 ans condamné en janvier par le tribunal correctionnel d'Anvers à 19 ans de prison pour abus sexuels sur des enfants, s'est rendu à la police au Cambodge, indique son avocat Dirk Grootjans vendredi.
*************************************

05/03/2016 : Le pédophile belge condamné s'enfuit et présente sa candidature dans une école du Cambodge.
La Belgique souhaite que le Cambodge arrête l'intéressé et le livre à la justice belge. Le gouvernement aurait déjà contacté le roi du Cambodge au sujet de cette affaire.
*************************************
22/01/2016 :On le présente comme le plus dangereux pédophile Belge. Un sexagénaire originaire de la région anversoise vient d'être condamné à 19 ans de prison. Les faits pour lesquels il a été condamné sont très graves. L'ennui, c'est que l'homme a pris la fuite, avant le jugement, comme l'a expliqué ce matin le journaliste Antonio Solimando sur Bel RTL.( Vidéo)

Il fait désormais l'objet d'un mandat d'arrêt international et est recherché.


Il payait des mères pour violer leurs enfants devant la webcam.

La double vie d'un riche Belge pédophile qui avait bâti un orphelinat au Cambodge
Lire la suite ...



http://www.sos-enfants.org/modules/news/article.php?storyid=1125

Dimanche, l'homme regardait une émission où l'on parlait de lui, sur une chaîne de télévision flamande. On y a mentionné son pseudonyme, sur internet. L'homme comprend tout de suite: il est publiquement démasqué, et décide de quitter la Belgique.

Mardi, le sexagénaire s'est envolé sans problème pour le Cambodge. Sans attendre la fin du procès en cours, au tribunal correctionnel.

Mercredi, le juge anversois lui a infligé une peine record. 19 ans de prison. Trois ans de plus que ce que le procureur avait requis.


Abus sexuels sur 3 de ses 4 enfants adoptifs

Le condamné était un homme d'affaire néerlandais établi à Anvers jusqu'à ce que le FBI le signale à la justice belge. On a retrouvé chez cet homme, près de 400.000 photos de pornographie infantile. Il est également reconnu coupable d'abus sexuel, sur trois de ses 4 enfants adoptifs. Des fillettes d'origine cambodgienne.

Maryse Rolland, porte-parole Child Focus, explique: "Pendant 15 ans, il a littéralement collectionné des images d'enfants agressés sexuellement et a lui-même abusé sexuellement d'enfants parfois très très jeunes. On parle de bébés".

Après son arrestation, le procès s'est fait attendre. Il a donc été donc remis en liberté conditionnelle. Des conditions qu'il avait respectées. Jusqu'à la veille du jugement. Le procureur déplore cette fuite à l'étranger, et confie à la presse flamande toute sa frustration. Mais le procureur a aussi affirmé que dans ce dossier, la loi a été respectée. Il n'était pas possible de maintenir le prévenu en prison avant le jugement.

Devant le tribunal correctionnel, seuls de nouveaux faits commis auraient permis le maintien en détention préventive.

Maryse Rolland déplore cette évasion qui, selon elle, est due à une lacune de la justice belge: "Il a pu profiter de cette lacune pour s'enfuir. On pense qu'il est au Cambodge et évidemment notre souhait le plus profond est que la justice belge fasse tout pour le localiser". S'il est bien au Cambodge, le récupérer risque d'être une tâche complexe. En effet, aucun traité d'extradition n'existe entre la Belgique et ce pays.


Un dangereux pédophile condamné a réussi à s'enfuir !

http://www.rtl.be/info/belgique/faits ... e-du-jugement-788304.aspx

**************************************
Pieter Ceulen a été condamné hier à Anvers à 19 ans de prison. Mais le sexagénaire n'a pas attendu le verdict pour décider de quitter la Belgique: il a pris l'avion pour le Cambodge dimanche soir juste après un reportage diffusé à son sujet sur la chaîne flamande Canvas. Il fait désormais l'objet d'un mandat d'arrêt international et est recherché. Des années durant, l'homme d'affaires a mené une double vie: en marge de l'argent qu'il investissait "pour la bonne cause", notamment un orphelinat au Cambodge, il a abusé d'au moins cinq enfants en Asie et y tournait des films pédopornographiques à l'insu de ses collaborateurs et de sa famille.
A la vue du reportage du magazine d'informations flamand Panaroma (Canvas), le pédophile Pieter Ceulen n'a pas demandé son reste et a fui le territoire belge, quelques jours avant le prononcé de son verdict. Dirk Grootjans, son avocat, avait demandé à ce que les débats soient rouverts car il estimait que son client n'avait pas eu un procès équitable. Il a également déposé plainte contre les réalisateurs de l'émission de télévision, estimant qu'elle avait été néfaste pour l'accusé. "Un reportage de télévision, quel que soit le timing malheureux de sa diffusion, même s'il jette le trouble dans l'opinion publique sur la présomption d'innocence de l'accusé, aussi indélicat puisse-t-il être à son égard, n'influencera jamais le verdict d'un tribunal", a balayé la cour devant cette argumentaire.

Extradition compliquée à mettre en place

Diverses sources confirment désormais que Ceulen s'est envolé pour le Cambodge, en Asie du sud-est, plus tôt dans la semaine. Une fuite qui a mené le tribunal à demander son arrestation immédiate. Mais pour pouvoir arrêter le pédophile anversois, la collaboration du gouvernement cambodgien est nécessaire car la Belgique n'a jamais signé de traité d'extradition avec cet état.

"Double-vie parfaite"

On vous l'expliquait la semaine dernière, Pieter Ceulen avait été démasqué en 2012 par un agent du FBI alors qu'il développait son réseau pédophile sur internet. "Il disposait de logiciels pour surfer anonymement et pour assurer ses arrières. L'homme savait parfaitement ce qu'il faisait", a estimé le tribunal. "Il menait la double-vie parfaite, illustrée par des dons à des fins artistiques ou philanthropiques avec cet exemple marquant: le sponsoring en 2001, en Belgique, de la salle d'auditions pour mineurs de la police d'Anvers".

Il payait des mères pour violer leurs enfants devant la webcam
Très actif sur les sites spécialisés, il avait une quantité phénoménale de contenus du genre chez lui. L'accusé était notamment entré en contact avec des mères philippines et avait fait violer deux fillettes de 2 et 4 ans, filmées par webcam. A quatre reprises, il avait également tourné ses films lui-même aux Philippines.

Créer un orphelinat, terrain de jeu pour le pédophile
Mais la perversité de l'homme ne s'arrêtait pas là: il avait financé la création d'un orphelinat au Cambodge et avait violé trois de ses enfants adoptifs par ce biais et avait filmé ses actes pour les échanger avec d'autres pédophiles sur internet. Sa femme, qui l'accompagnait voir leurs enfants sur place, ne se doutait de rien et croyait à la générosité feinte de son époux. "L'accusé dément avoir adopté des enfants dans le but d'abuser d'eux, mais peu de temps s'est écoulé entre l'adoption et la date des premiers éléments matériels de pédopornographie où ses filles adoptives sont mises en scène", a noté le tribunal. De plus, le pédophile avait fièrement démontré sur les réseaux qu'il était bien l'auteur des abus, avec une feuille de papier apposée à côté de l'enfant de deux ans qu'il violait.

Ses regrets, de la manipulation
"L'accusé maintient avoir des regrets, mais les faits tendent à prouver le contraire. Des années durant, il a persévéré dans ses actes parce qu'il n'était pas inquiété", a relevé la cour. Jusqu'à son arrestation en effet, Ceulen n'a jamais semblé vouloir se remettre en question ou se freiner dans ses actes insoutenables.

"Il avait construit une vie stable"

Sa défense a avancé le fait qu'il avait lui-même été abusé par un prêtre alors qu'il était, à 12 ans, pensionnaire dans l'internat d'Amersfoort, mais le tribunal n'a pas accepté une telle excuse. "L'accusé avait construit une vie familiale mais aussi professionnellement et financièrement stable. Il aurait pu chercher une aide spécialisée, ce qu'il n'a jamais fait", a analysé le juge qui a remarqué que l'appel à des professionnels n'a été fait que depuis sa prison, ce qui semblait être une manoeuvre purement stratégique pour amadouer le tribunal.

Peine exemplaire de 34 ans

Pieter Ceulen a finalement écopé de 19 ans de prison et une mise à disposition du tribunal d'application des peines de 15 ans supplémentaires. En deux mots, cette peine de 34 ans au total est la plus lourde jamais prononcée à l'encontre d'un pédophile. Cependant, l'homme est en fuite en Asie du sud-est et ne devra, jusqu'à nouvel ordre, pas s'en inquiéter.
********

La double vie d'un riche Belge pédophile qui avait bâti un orphelinat au Cambodge

Un Anversois de la soixantaine comparaît au tribunal pour faits de pédophilie et tournage vidéo de ses abus. L'homme partageait, échangeait et revendait ses films avec d'autres pervers. Près de 400.000 fichiers de pornographie infantile ont été retrouvés chez lui. L'homme est un homme d'affaires accompli qui avait fait fortune et menait ses activités pédophiles au Cambodge sous couvert d'oeuvres humanitaires.

Un agent infiltré du FBI a démasqué P.C., un habitant d'Anvers d'origine néerlandaise, en le conviant dès 2011 à échanger de la pornographie infantile sur internet. L'agent secret a alors pu avoir un aperçu de l'immense collection de fichiers pédophiles dont il disposait et en a informé les autorités belges. Celles-ci ont mené des perquisitions dans la villa anversoise de l'homme d'affaires et les enquêteurs ont découvert une foule inédite de fichiers soigneusement cachés chez lui à l'insu de sa famille.

"Sa collection de 396.160 fichiers était méthodiquement rangée dans 8.657 dossiers différents", a expliqué le procureur au début du procès qui se tient à Anvers. "Un tiers de ces fichiers était encore inconnu au bataillon, ce sont donc de nouveaux fichiers. On y voit de très jeunes enfants et même des vidéos de maltraitance extrême sur des nouveaux-nés. Sur une photo, il y a un manuscrit A4. Celui-ci est censé prouver que les images sont 'maison'. La fierté ultime pour un pédophile", a-t-il exposé.

Quinze ans de "pratique"
Sur l'ordinateur de l'accusé, des conversations instantanées d'une nature hallucinante ont également été retrouvées. L'homme y fait état de sa vision de la pédophilie: "Vous devez leur apprendre ça très jeunes, comme ça ils trouvent cela normal", apprend-il à un autre internaute. Les enquêteurs ont par ailleurs retrouvé une foule de logiciels lui permettant de surfer anonymement tout en effaçant toute trace de son passage. Tout sauf un novice, donc. "L'accusé savait très bien ce qu'il faisait et mettait tout en oeuvre pour cacher au mieux ses activités pédophiles. Il a quinze ans d'expérience en la matière".

Le sexagénaire avait pris contact avec des femmes philippines via un site payant. Contre rémunération, ces mères prêtes à tout acceptaient de procéder à des abus sur leurs enfants devant la webcam. Sur demande de P.C., des enfants extrêmement jeunes étaient par exemple forcés de se masturber. "L'accusé versait mensuellement entre 150 et 290 euros à chacune de ces femmes", explique l'accusation. "Il s'est également rendu sur place à trois reprises afin de violer deux enfants et de filmer ses crimes".

Un orphelinat pour mieux violer ses "enfants adoptifs"
Mais ce n'est pas tout. En plus d'être un habile pédophile, l'homme d'affaires se cachait de la plus abjecte des manières. En 2005 en effet, il avait fait construire, avec l'aide d'un ami anversois, un orphelinat à Siem Reap au Cambodge. L'accusé et sa femme y avaient même adopté quatre enfants et ils prenaient régulièrement l'avion pour l'Asie afin de leur rendre visite. Lors de leurs voyages, les enfants logeaient avec eux. Le pédophile en profitait évidemment, à l'insu de son entourage, pour abuser des enfants placés "sous son aile". Dans sa collection de pédopornographie, les enquêteurs ont notamment trouvé des photos de viols sur une de ses filles adoptives, dans un hôtel local.

"Cet homme agissait dans les hautes sphères des réseaux pédophiles. Il a grimpé tous les échelons: du surf au téléchargement de fichiers puis à l'échange de ceux-ci avant de produire lui-même de la pédopornographie. Il a fini dans le groupe des experts pédophiles", a clamé l'accusation qui refuse qu'il passe pour un simple "amateur".

Double vie
Pour l'entourage de P.C., le monde s'est effondré avec la mise au jour de ses activités perverses et criminelles. L'homme se faisait passer un philanthrope et en plus de ses pseudos-activités caritatives en Asie, il finançait des projets belges. Il avait par exemple sponsorisé en 2001 la rénovation de la salle d'audition des mineurs de la police locale d'Anvers. Le lieu-même où, ironie du sort, des enfants victimes d'abus sexuels sont interrogés et filmés lorsqu'ils confient leur terrible vécu. Il avait également payé la restauration d'une oeuvre du Musée Royal des Beaux-Arts et effectuait des dons au Fonds Rubenianum. Des actes nobles dont ses avocats se sont évidemment servis pour assurer sa défense, en espérant dresser de lui le portrait d'un homme généreux et désintéressé.

Ses proches ne sont quant à eux pas inquiétés, ils n'avaient apparemment pas conscience de la double vie de l'homme d'affaires richissime.

Violé par un prêtre à 12 ans

Le chef de réalisation de pédopornographie est contesté par la défense, à l'inverse de la détention et de la diffusion de ces contenus, les preuves étant incontestables. Mais là encore, la défense ne s'est pas laissée démonter: "Mon client a été abusé par un prêtre dans un internat d'Amersfoort alors qu'il n'avait que 12 ans. Ce traumatisme est à l'origine de sa déviance sexuelle qui a commencé dès son plus jeune âge", a tenté de justifier l'avocat.

Child Focus s'est portée partie civile dans le dossier et a réclamé un euro symbolique.


http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgi ... osinfosnationales&ref=yfp

************************

05/03/2016 : Le pédophile belge condamné s'enfuit et présente sa candidature dans une école du Cambodge.
La Belgique souhaite que le Cambodge arrête l'intéressé et le livre à la justice belge.



Un pédophile anversois, comdamné à 19 ans de prison et réfugié au Cambodge, a présenté sa candidature à une école de Siem Reap pour y être enseignant, écrivent samedi les journaux de Mediahuis et Het Laatste Nieuws.

"Il ne voulait donner des leçons que quelques jours", a relaté une enseignante flamande de l'école cambodgienne aux journaux. Celle-ci a reconnu l'homme en question quelques jours plus tard sur un site d'information. "A ma grande surprise, j'ai découvert que l'homme était recherché en Belgique pour abus sur mineurs. J'ai immédiatement envoyé un avertissement à toutes les écoles de la région", a-t-elle déclaré.

La Belgique souhaite que le Cambodge arrête l'intéressé et le livre à la justice belge. Le gouvernement aurait déjà contacté le roi du Cambodge au sujet de cette affaire.

http://www.rtl.be/info/monde/

----------------------------

11/03/2016 : Pieter Ceulen, un pédophile anversois de 60 ans condamné en janvier par le tribunal correctionnel d'Anvers à 19 ans de prison pour abus sexuels sur des enfants, s'est rendu à la police au Cambodge, indique son avocat Dirk Grootjans vendredi.


"Après cette condamnation à une lourde peine, il avait besoin de temps. Maintenant, il souhaite rentrer en Belgique pour faire appel. Je m'occupe des préparatifs de son retour depuis début février. Il devrait rentrer samedi ou dimanche", déclare son avocat. Il s'est rendu aux autorités judiciaire de Phnom Penn hier soir, selon son conseil.

"Gentlemen's agreement"
"La Belgique n'a pas de convention d'extradition avec le Cambodge, donc nous avons conclu une sorte de 'gentlemen's agreement' pour qu'il puisse être placé dans un avion le plus rapidement possible", commente Luc De Mot, porte-parole du parquet général d'Anvers.

"Dès que Ceulen se trouvera sur le sol belge, il tombera sous le coup d'un mandat d'arrêt européen et il sera transféré à la prison d'Anvers en attendant son procès en appel. Ce dernier est prévu le 12 mai", ajoute Luc De Mot.

Pour son avocat, un séjour provisoire dans une prison cambodgienne n'était pas une option. "Avec la médiatisation de l'affaire, il y a de sérieuses raisons de penser que mon client aurait été en danger."

Des abus sexuels sur ses propres filles adoptives
Ce conseiller en placements anversois avait écopé fin janvier devant le tribunal correctionnel d'Anvers d'une peine de 19 ans de prison, assortie d'une mise à disposition de la justice de 15 ans. Ce sexagénaire a été reconnu coupable d'abus sexuels sur des enfants au Cambodge et aux Philippines, ainsi que sur ses propres filles adoptives. Il avait filmé ses actes et possédait au moins 700 Gb de fichiers de pornographie infantile. Le tribunal avait ordonné son arrestation immédiate.

Son avocat espère que la cour d'appel tiendra compte du fait que son client à lui-même été abusé durant son enfance lorsqu'il était à l'internat Amersfoort.

Pour Child Focus, partie civile dans ce dossier, son arrestation montre que "les abus sexuels sur des enfants sont intolérables. Il ne peut y avoir nulle part dans le monde d'endroits où des personnes qui se livrent à de tels actes peuvent se réfugier." L'organisation espère que l'homme sera rapidement extradé vers la Belgique "afin que la procédure judiciaire puisse suivre son cours". "En tant que partie civile dans cette affaire, Child Focus veut représenter les innombrables victimes et leur donner une voix."
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgi ... police-cambodgienne.dhtml
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 29/10/2016 13:41  Mis à jour: 29/10/2016 13:41
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5544
 Re : Jugé pour pédophilie, Pieter Ceulen, 61 ans, demande à être castré chimiquement… ???
Les avocats de Pieter Ceulen (61), jugé pour pédophilie, ont demandé à la Cour d'appel d'Anvers d'infliger à leur client une peine lui permettant de suivre un traitement. Les avocats soulignent que des études démontrent que la castration chimique offre les meilleures chances de succès si elle est associée à de la psychothérapie.

Ce conseiller en investissement anversois comparaît pour abus sexuels sur ses trois filles adoptives d'origine cambodgienne et sur deux fillettes philippines. Il avait filmé ses ébats et partagé ces images avec d'autres pédophiles. Il possédait près de 750 GB de matériel pédopornographique.

Le ministère public a, lors de l'audience précédente, requis la confirmation de la peine infligée en première instance: 19 ans de prison et une mise à disposition du tribunal d'application des peines pour 15 années supplémentaires.

"Ce réquisitoire sévère dépasse totalement les conclusions de l'examen scientifique réalisé par nos experts et dont il ressort qu'il a développé, de par son enfance problématique, des troubles qui l'ont mené à collectionner de façon compulsive de la pédopornographie. Son problème peut être soigné", a plaidé Me Dirk Grootjans.

Condamner Pieter Ceulen à la prison pour de longues années n'aidera personne, a estimé la défense. "Notre proposition est la meilleure d'un point de vue social. La répression aveugle est une erreur", selon Me Van Steenbrugge.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgi ... castre-chimiquement.dhtml
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
3 - 2 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10