|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
15 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 15

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Meurtre de Cyril Beining et Alexandre Beckrich. 11/12/2018 : Direct. Procès Heaulme: " Il ne sortira pas de prison, ça sert à rien"..... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/12/2018 15:59
L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais ; «Je ne différenciais pas une femme d'une enfant» !!! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/12/2018 15:17
Meurtre de Cyril Beining et Alexandre Beckrich. Direct. Procès de Francis Heaulme: Patrick Dils entendu comme témoin. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/12/2018 11:17
Meurtre de Cyril Beining et Alexandre Beckrich. Procès de Francis Heaulme : audition très attendue de Patrick Dils lundi matin. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/12/2018 09:51
Double meurtre de Montigny-lès-Metz: revivez le quatrième jour du procès de Francis Heaulme. Le Calvaire de Cyril Beining et Alexandre Beckrich… Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 08/12/2018 14:12
Jonathann Daval ,le principal suspect du meurtre de sa femme Alexia a avoué l'avoir tuée seul avant de transporter son corps, a annoncé le procureur. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 07/12/2018 16:42
L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais Nouvelle mise en examen pour Nordahl Lelandais... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 07/12/2018 13:16
Affaire Grégory Villemin: LA MALÉDICTION DE LA VOLOGNE EN REPLAY (12 vidéos)-> que pour les Français !!! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 07/12/2018 12:22
Affaire Grégory Villemin. Affaire Grégory: le cousin de Murielle Bolle porte plainte après la sortie du livre Briser le silence ... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 07/12/2018 12:09
Meurtre d'Anne-Sophie Girollet : Jacky Martin condamné en appel à la réclusion criminelle à perpétuité ( Vidéos) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 07/12/2018 09:59

La police judiciaire veut relancer 97 "cold case" en France.

Publié par Walda Colette Dubuisson le 25-03-2016 (1026 lectures) Articles du même auteur
Image redimensionnée


La police judiciaire souhaite recenser les "cold case", les anciennes affaires non élucidées. Elles représentent 20% des dossiers en France. La PJ a ainsi demandé à ses unités de rédiger une liste exhaustive des meurtres non résolus en France. ( France TV infos)

ENQUÊTE METRONEWS- C’est une première en France : les policiers de l’OCRVP viennent de répertorier les cas de crimes "sans mobile apparent" non résolus pour tenter d’opérer des croisements. A l’heure actuelle, 97 "cold case" jugés "intéressants" ont été sélectionnés par la police judiciaire. Metronews se penche sur la façon dont ces enquêteurs travaillent sur ces meurtres ou disparitions restées jusqu’ici mystérieux.



http://www.sos-enfants.org/modules/news/article.php?storyid=1191


La police judiciaire veut recenser ses "cold case"

Les unités de la police judiciaire (PJ) doivent établir une liste exhaustive des crimes et tentatives de meurtres non résolus.

La police judiciaire souhaite recenser les "cold case", les anciennes affaires non élucidées. Elles représentent 20% des dossiers en France. La PJ a ainsi demandé à ses unités de rédiger une liste exhaustive des meurtres non résolus en France.

L'objectif d'une telle procédure ? Voir si de nouveaux éléments peuvent relancer les investigations. "C'est difficile de convaincre les magistrats que face à l'afflux du quotidien, il faut reprendre le travail sur les crimes les plus graves. On peut les résoudre", assure l'avocat Didier Seban, au micro de France 2.

Une base de données appelée Salvac

Pour travailler sur les dossiers non résolus, l'Office central pour la répression des violences aux personnes utilise déjà un logiciel d'analyse criminelle, Salvac. Il permet de recenser tous les crimes résolus ou non élucidés. Mais l'outil serait incomplet. "Sur les dossiers anciens, la base datant de 2009, il est possible qu'il nous manque des informations", admet Philippe Guichard, le chef de l'Office central pour la répression des violences aux personnes.

Une telle mise à jour peut s'avérer utile. En Normandie, une affaire de viol a été élucidée plus de dix ans après les faits, grâce à des analyses ADN.

http://www.francetvinfo.fr/faits-dive ... ses-cold-case_840161.html


La police judiciaire veut recenser ses "cold case"

Rendues populaires par la série américaine du même nom, les « cold case » sont des enquêtes non résolues, rouvertes des années plus tard. En France aussi des familles de disparus continuent à se battre pour que la vérité soit faite envers et contre tout, et parfois même contre la justice qui n'a pas toujours les moyens de poursuivre ces investigations longues et délicates.



*************************************************************************************
INFO METRONEWS : la police judiciaire veut relancer 97 "cold case" en France

ENQUÊTE - C’est une première en France : les policiers de l’OCRVP viennent de répertorier les cas de crimes "sans mobile apparent" non résolus pour tenter d’opérer des croisements. A l’heure actuelle, 97 "cold case" jugés "intéressants" ont été sélectionnés par la police judiciaire. Metronews se penche sur la façon dont ces enquêteurs travaillent sur ces meurtres ou disparitions restées jusqu’ici mystérieux.


Les semaines, les mois puis les années passent. Les indices se font de plus en plus rares. Les enquêteurs se concentrent sur d’autres crimes. Au fil du temps, les dossiers non résolus deviennent ce qu'on appelle des "cold case". Et s’amoncellent dans les étagères des enquêteurs. Un jour, un nouveau témoignage, une nouvelle expertise ADN, une nouvelle piste jusqu'ici peu explorée, éclairent la vérité. Dans "La fille de Brooklyn", le nouveau thriller de Guillaume Musso, un policier et un écrivain parviennent à exhumer deux affaires classées. A l’occasion de sa sortie ce jeudi 24 mars, metronews a décidé de se pencher sur le travail des enquêteurs de l’office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP), des policiers spécialisés dans les énigmes criminelles.

A LIRE AUSSI >> Guillaume Musso : "Je voulais que mon livre soit aussi addictif qu'une bonne série télé"
http://www.metronews.fr/culture/guill ... e-tele/mpcw!P1T6akzAfMXc/

200 dossiers consultés, 97 retenus

Dans les bonnes années, un homicide sur cinq n’est pas résolu au cours des premiers mois. Dans les mauvaises, un sur quatre. Lorsqu’une affaire ne trouve pas de dénouement rapide, les services locaux n’ont plus le temps d’y consacrer du temps. "Une affaire chasse l’autre", commente un fin limier. Pour éviter que les dossiers ne s’empilent au fond des placards, la police judiciaire s’est dotée d’un service qui consacre l’essentiel de son activité à relancer des cold case, ces affaires de meurtres restés sans explication. Les policiers de l’OCRVP ont comme mission d’apporter un œil neuf sur l’enquête en réexaminant l'environnement des victimes. "Les mobiles de ces dossiers tournent la plupart du temps autour du sexe et de l'argent", nous explique-t-on.

Pour la première fois en France, on connaît enfin l'ampleur de ces dossiers. Selon nos informations, une trentaine d'enquêteurs s'est récemment attachée à recenser, dans un répertoire commun, toutes les affaires de morts violentes ou d’enlèvements restés sans explication. Un travail titanesque qui leur a pris plusieurs mois. Sur les 200 dossiers qui leur ont été présentés par les services locaux, ils en ont retenu, au final, 97 "intéressants" selon des critères bien précis. "Ce sont des dossiers anciens, non prescrits, qui n’ont pas de mobiles apparents et qui présentent une réelle énigme. Les dossiers de stups et de terrorisme ont été écartés", précise auprès de metronews Philippe Guichard, à la tête de l’OCRVP. Les "cold case" les plus récents ont entre trois et quatre ans. Les plus anciens, entre 20 et 25 ans.

EN SAVOIR + >> PHOTOS - Ces crimes qui sont devenus de célèbres "cold case"
http://www.metronews.fr/info/photos-c ... -case/mpcw!a8p9ttA0gafoo/

Il manque encore les "affaires" des gendarmes


Chaque dossier est minutieusement "rentré" dans le logiciel SALVAC (système d'analyse des liens de la violence associée aux crimes), un outil d’analyse criminelle et comportemental susceptible de détecter des liens entre plusieurs crimes. Une tâche monumentale puisqu’il faut entre une et deux semaines pour inscrire dans ce fichier l’ensemble des items de l’affaire. "L’analyste peut ensuite effectuer des rapprochements, savoir si toutes les pistes ont été explorées et si tous les scellés ont été exploités", poursuit Philippe Guichard.

En quelques mois, les policiers de la PJ ont donc fait remonter une liste de près d’une centaine de meurtres non résolus en France. A ce nombre doivent s’ajouter bientôt ceux des gendarmes et quelques autres du célèbre 36, Quai des Orfèvres. Lorsque l’ensemble de ces "cold case" seront intégrés à SALVAC, les policiers espèrent faire rapidement des rapprochements. Ils comptent aussi relancer des enquêtes en réalisant de nouvelles expertises ADN grâce aux avancées techniques de la police scientifique. Et offrir de un nouvel espoir aux familles de ces victimes de voir, un jour, l’assassin de leur proche traduit devant une cour d’assises.

Le "cold case", une notion floue qui se construit petit à petit

Les policiers n'ont pas de définition précise de ce type de dossiers. "Ce n'est pas une notion qui existe en droit", précise Philippe Guichard, chef de l'OCRVP. Passé le temps de l'enquête de flagrance, puis celui des premières semaines de l'information judiciaire, faute de pistes, les enquêteurs se détachent du dossier, poussés par d'autres affaires. Un meurtre non résolu ou un enlèvement ne devient pas un "cold case" du jour au lendemain, à la faveur d'une date anniversaire. "Ce n'est que petit à petit qu'on le considère comme cold case", poursuit le policier. Ces affaires détiennent intrinsèquement une part de mystère. "Pour nous, il s'agit de morts violentes dont le mobile n'est pas apparent", ajoute-t-il. Bref, une véritable énigme criminelle qui nécessite un regard en hauteur pour explorer de nouvelles pistes.

En savoir plus :

http://www.metronews.fr/info/info-met ... news#link_time=1458824639

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
4 - 3 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10