|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
12 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 12

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Les conséquences du phénomène climatique El Niño sur les enfants.

Publié par Walda Colette Dubuisson le 08-07-2016 (1629 lectures) Articles du même auteur
Image redimensionnée

Somalie, avril 2016


Le phénomène climatique naturel El Niño, qui entraîne une hausse des températures à la surface de l'eau dans le Pacifique, a pris fin mais ses conséquences risquent de compliquer la situation des enfants les plus vulnérables, annonce vendredi l'Unicef dans son rapport "Ce n'est pas fini - les conséquences de El Niño pour les enfants". En Afrique de l'Est et en Afrique australe, 26,5 millions d'enfants ont besoin d'aide à cause de la malnutrition, des maladies, des sécheresses et des inondations.

L'ONU souligne dans un communiqué que ce phénomène a "provoqué des besoins massifs d'aide sur l'ensemble de la planète", notamment en Afrique de l'est, Afrique australe, Amérique centrale et Pacifique.



http://www.sos-enfants.org/modules/news/article.php?storyid=1255

El Niño s'est manifesté cette année sous une des formes les puissantes jamais enregistrées et son phénomène inverse, La Niña, devrait exacerber la crise humanitaire "sévère" qui touche des millions d'enfants, annonce l'Unicef.

"Les ressources de nombreux pays déjà soumises à une forte pression ont atteint leurs limites et les familles menacées ont épuisé les moyens de faire face à la situation", déplore l'organisation. "À moins qu'une aide plus importante ne soit prochainement obtenue, des décennies de développement risquent d'être fragilisées."

L'Unicef établit un lien entre la propagation de maladies meurtrières pour les enfants et les difficultés d'accès à une eau salubre à cause de El Niño. Au Brésil, le phénomène climatique a par exemple favorisé la multiplication de moustiques susceptibles de transmettre Zika, dengue, fièvre jaune et chikungunya.

Le rapport pointe également la situation "préoccupante" en Afrique du Sud, épicentre mondial de la pandémie du Sida. Le manque de nourriture provoqué par El Niño a des conséquences sur la thérapie antirétrovirale car les patients préfèrent utiliser leurs ressources limitées pour se nourrir plutôt que pour se rendre à un dispensaire.

"Des millions d'enfants et leurs communautés ont besoin de soutien pour survivre", insiste Afshan Khan, la directrice des programmes d'urgence à l'Unicef. "Ils ont besoin d'aide pour améliorer leurs mesures de réduction des risques de catastrophes naturelles, ainsi que leurs mesures d'adaptation aux changements climatiques qui sont la cause de phénomènes météorologiques de plus en plus intenses et fréquents."

L'ONU nomme deux envoyés spéciaux pour El Nino


Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a nommé vendredi l'ancienne présidente irlandaise Mary Robinson et le diplomate kenyan Macharia Kamau comme envoyés spéciaux pour le phénomène El Nino et le climat.

El Nino est un phénomène climatique affectant le régime des pluies et qui se traduit aussi bien par des sécheresses que par des inondations. Il survient tous les deux à sept ans.

L'ONU souligne dans un communiqué que ce phénomène a "provoqué des besoins massifs d'aide sur l'ensemble de la planète", notamment en Afrique de l'est, Afrique australe, Amérique centrale et Pacifique.

"Un monde gravement affecté par le changement climatique"

"Cette année, ajoute le communiqué, El Nino intervient dans un monde déjà gravement affecté par le changement climatique". Les nouveaux envoyés spéciaux seront chargés "d'accroître la sensibilisation et de donner l'alerte", a expliqué M. Ban, cité dans le communiqué. "Il est essentiel d'augmenter d'urgence l'ampleur de notre réponse humanitaire", a-t-il ajouté.

Mme Robinson, ancienne présidente irlandaise, a été également Haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme et envoyée spéciale de M. Ban pour le changement climatique. Mr. Kamau est actuellement l'ambassadeur du Kenya auprès des Nations unies. Il avait notamment co-présidé le groupe de travail de l'Assemblée générale de l'ONU sur les objectifs du développement durable, parmi lesquels le lutte contre le changement climatique.


http://www.7sur7.be/
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 19/08/2016 12:01  Mis à jour: 19/08/2016 12:01
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : Le virus Zika pourrait aussi attaquer le cerveau adulte
Des recherches menées sur des souris ont révélé l’effet dévastateur du virus Zika sur un certain type de cellules du cerveau adulte, et pas seulement celui de fœtus, selon une étude publiée jeudi 18/08/2016 aux États-Unis.

Selon l’étude, publiée dans la revue Cell Stem Cell, des cellules adultes impliquée dans l’apprentissage et la mémoire peuvent être détruites par ce virus.

«Il est avéré que Zika peut pénétrer le cerveau adulte et faire des ravages», a affirmé l’une des co-auteures, Sujan Shresta, qui est professeure à La Jolla Institute of Allergy and Immunology.

Si l’effet du virus sur le fœtus est bien documenté, en particulier le risque que Zika ne provoque une microcéphalie, il n’en va pas de même pour les effets sur les adultes.

«Les effets sur le cerveau adulte sont sans doute plus subtils mais maintenant nous savons à quoi nous attendre», a-t-elle déclaré.

Les chercheurs se sont concentrés sur des cellules qui sont destinées à devenir des neurones, l’équivalent de cellules souches pour le cerveau.

Celles-ci se sont révélées particulièrement sensibles au virus mais seulement dans deux parties du cerveau, dont l’hippocampe.

Outre le fait que les modèles établis sur des souris ne sont pas forcément transposables à l’homme, les chercheurs ont aussi souligné que les effets sur le cerveau à long terme étaient difficiles à prédire.

Selon le docteur Shresta, la sensibilité de ce type de cellules au virus pourrait expliquer l’apparition du syndrome de Guillain-Barré (SGB) chez certains malades infectés par le Zika, une fois que le virus a disparu. Le SGB frappe le système nerveux périphérique et se manifeste par un affaiblissement général voire une paralysie progressive.

Mais pour éventuellement arriver à le prouver il faudra de plus amples recherches.

http://www.lavenir.net/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 09/08/2016 18:30  Mis à jour: 09/08/2016 18:30
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : Un bébé mort du virus du Zika, une première au Texas ! ATTENTION aux vacances dans certains pays !!!
International

Un bébé né avec une grave malformation du cerveau due au Zika est mort au Texas, premier décès dû à ce virus dans cet État du sud des États-Unis, selon les autorités de santé mardi.

Sa mère avait été infectée à l'occasion d'un voyage en Amérique latine.


"Le bébé est mort peu après sa naissance, c'est le premier décès lié au Zika au Texas", indique un communiqué des autorités.

"De récents tests ont confirmé l'état du bébé et le lien avec le virus du Zika. La mère et l'enfant sont classés comme des patients infectés durant un voyage et il n'y a pas de risque accru au Texas", poursuit le communiqué.

Cet État a enregistré 97 cas de Zika, dont deux enfants atteints de microcéphalie, une malformation du cerveau et de la boîte crânienne qui peut être mortelle. Tous les cas sont "liés à des voyages à l'étranger dans des zones où la transmission du virus est active", notent encore les autorités sanitaires.

A l'heure actuelle les Etats-Unis n'ont enregistré que 17 cas de transmission autochtone du virus, tous dans un même quartier de Miami, en Floride.

Le virus est principalement transmis par des piqûres de moustique, mais il peut également se transmettre par contact sexuel. Les personnes touchées n'ont que peu de symptômes, mais la maladie peut être dramatique pour les femmes enceintes car le virus peut provoquer de graves malformations du foetus.

Les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont enregistré 15 naissances dans le pays d'enfants atteints de malformations liées au Zika, et six fausses couches.

http://www.lalibre.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 05/08/2016 12:20  Mis à jour: 05/08/2016 12:20
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re :Cinq terribles maladies provoquées par le changement climatique (L'anthrax, Le virus zika, Les maladies de zombies, Les maladies de tiques, Le choléra)...
En Sibérie, la fonte de la glace polaire a provoqué l'apparition de la maladie du charbon ou anthrax. Ce ne serait qu'un début puisque le réchauffement de la planète risque d'entraîner le réveil d'anciennes et de nouvelles maladies à des endroits où on les croyait éradiquées.

Depuis les années 70, le permafrost est de plus en plus sous pression. Sa couche inférieure gelée fond suite au changement climatique, mais il est aussi convoité par l'industrie à cause de la présence possible de sources d'énergie naturelles. Le réchauffement risque de libérer des bactéries qui ont survécu des siècles dans les restes d'humains et d'animaux contaminés.

En outre, la hausse des températures entraînera les insectes qui propagent les maladies à étendre leur territoire. Les maladies limitées aux tropiques pourraient apparaître plus au nord.

1. L'anthrax

En Sibérie, 72 bergers, dont 41 enfants, ont été hospitalisés après l'apparition de la maladie du charbon, également connue sous le nom d'anthrax. Un garçon de douze ans n'a pas survécu, plus de deux mille rennes sont morts et soixante personnes ont été évacuées. La maladie avait été signalée pour la dernière fois dans la région 1941.

Selon les autorités locales, l'émergence de la maladie est liée au changement climatique. Les traces d'anthrax peuvent survivre des centaines d'années dans les restes gelés d'humains et d'animaux. Quand le temps se réchauffe, les bacilles de la maladie peuvent se libérer. Ces dernières semaines, la zone a connu des températures particulièrement élevées.

2. Le virus zika

Hormis une légère fièvre et de l'eczéma dans certains cas, il est rare que le virus zika provoque des symptômes parmi les adultes. Cependant, les conséquences pour les femmes enceintes sont désastreuses, car le virus peut causer une fausse couche ou une microcéphalie du nourrisson. Le virus est transmis par le moustique Aedes, également porteur de dengue et de chikungunya.

Les moustiques Aedes piquent la journée et pour l'instant on les trouve dans les Tropiques, surtout en Amérique du Sud et en Amérique Centrale, mais aussi en Asie du Sud-Est, dans certaines parties d'Afrique et depuis peu dans les états du sud-est des États-Unis. Mais à en croire une étude de 2014 relayée par Geospatial Health, dans un monde de plus en plus chaud, le terrain de ces porteurs de maladie pourrait même s'étendre en Australie, en Iran du Sud, sur la péninsule arabe et d'autres régions en Amérique du Nord. Les régions frappées par la sécheresse risquent de voir les moustiques Aedes se multiplier quand les gens commenceront à récolter de l'eau de pluie pour leur propre usage. Les réservoirs d'eau sont en effet d'excellents lieux d'incubation pour ces moustiques.

3. Les maladies de zombies

La maladie du charbon n'est pas la seule pathologie enfouie sous la glace qui attend son moment. En 2015, les scientifiques ont découvert qu'un virus gigantesque caché dans le permafrost sibérien était toujours contagieux après 30 000 ans. Le virus Pithovirus sibericum est si grand que contrairement aux autres virus, il est visible sous un microscope. Le Pithovirus sibericum mesure 1,5 micromètre et est le plus grand exemplaire qu'on n'ait jamais trouvé. Heureusement, le virus contamine uniquement les amibes et il ne représente pas de danger pour les humains et les animaux. Pourtant, il soulève la question d'autres maladies mortelles enfouies dans le permafrost telles que la variole ou des virus inconnus dont on pensait qu'ils étaient exterminés. Si le virus de la variole survit de la même façon que le virus Pitho, cette maladie risque de réapparaître.

4. Les maladies de tiques

Tout comme les moustiques, les tiques, qui prospèrent quand il fait chaud, trouveront également un nouvel habitat à mesure que la terre se réchauffe et colporteront leurs maladies. Elles sont porteuses de la babésiose, une infection causée par le parasite Babesia. Cette maladie touche surtout le nord-est et le Midwest des États-Unis, et les infections apparaissent surtout en été, quand tant les tiques que les humains sont plus actifs. Les étés plus longs et plus chauds accroissent les risques de contamination par la babésiose.

La maladie de Lyme aussi peut s'étendre, c'est déjà le cas en Europe. Une étude de 2008 relayée par Ecohealth révèle ainsi que la tique du cerf Ixodes scapularis aura 213% plus d'habitat au Canada d'ici 2080 si le changement climatique se poursuit à la même vitesse.

5. Le choléra

La maladie mortelle qu'est le choléra se propage par l'eau polluée. Dans un monde qui se réchauffe, les apparitions de choléra pourraient bien s'empirer. Les températures plus chaudes et une recrudescence des inondations entraînent une hausse du choléra dans les régions déjà touchées par le manque d'hygiène. Les inondations peuvent entraîner les eaux sales au loin alors que les périodes de sécheresse peuvent provoquer une concentration de bactéries du choléra dans de petits volumes d'eau.

(TE)
http://www.levif.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 28/07/2016 17:35  Mis à jour: 28/07/2016 17:35
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : Zika: 32 cas de virus importés ont été signalés en Belgique , en France (616 cas) !

Au 8 juillet 2016, le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC) a recensé 32 cas de malades du virus Zika importés en Belgique. Il s’agit de personnes qui ont été contaminées en voyageant dans des pays infectés. Pour l’Europe entière, 862 de ces cas ont été reportés, répartis sur 14 pays.


En Europe, après la France (616 cas), l'Espagne se trouve en première ligne car près de 21% des étrangers qui y habitent viennent de la zone Amérique latine-Caraïbes, avec laquelle ils gardent des liens étroits.

Image redimensionnée


Au 22 juillet, l'Espagne avait répertorié 190 personnes touchées par le virus. Toutes l'ont contracté lors de déplacements dans des régions touchées, sauf une femme qui a été contaminée par voie sexuelle.

Ce lundi, une femme porteuse du virus Zika a donné naissance en Espagne au premier bébé en Europe atteint de microcéphalie liée à ce virus, selon des responsables de l'hôpital de Barcelone où l'enfant est né.

Pas de risque de propagation en Belgique

"Le risque de propagation du virus Zika en Belgique est quasi inexistant, vu qu'il n'y a pas de moustiques du genre Aedes en Belgique", affirmait en février dernier la ministre de la Santé publique Maggie De Block. Elle conseillait cependant aux voyageurs à destination de l'Amérique du Sud de prendre "leurs précautions" et préconisait aux femmes enceintes ainsi qu'aux femmes qui envisagent une grossesse de reporter leur voyage.

Zika, un virus transmis par le moustique Aedes aegypti, entraîne des malformations dévastatrices dont la microcéphalie, de même qu'un développement insuffisant du cerveau.

Au total, plus de 90 millions de personnes, dans toute l'Amérique latine et les Caraïbes, pourraient avoir été infectées à la fin de l'épidémie, qui a débuté en 2015 sur le continent, estiment des chercheurs dont les travaux sont publiés dans la revue Nature Microbiology.

http://www.rtbf.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 26/07/2016 15:03  Mis à jour: 26/07/2016 15:05
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Re : VIDEO : Zika: naissance du premier bébé atteint de microcéphalie en Europe.
Rappel de l’article précédant :
« L'Unicef établit un lien entre la propagation de maladies meurtrières pour les enfants et les difficultés d'accès à une eau salubre à cause de El Niño. Au Brésil, le phénomène climatique a par exemple favorisé la multiplication de moustiques susceptibles de transmettre Zika, dengue, fièvre jaune et chikungunya. »


La maman avait effectué un voyage en Amérique Latine, foyer du virus Zika.

Image redimensionnée


Le premier bébé atteint de microcéphalie est né ce lundi à Barcelone, en Espagne. La maman avait effectué un voyage en Amérique Latine, foyer du virus Zika. Elle l'avait alors contracté, puis avait guéri mais l'a transmis au fœtus. Ce virus a pu se transmettre par une piqure de moustique ou par voie sexuelle.

Selon Olivier Bouchaud, spécialiste des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Avicenne, les futures mamans devraient "retarder" leur voyage " jusqu’à une période où l’épidémie aura beaucoup diminuée".


Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
9 - 0 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10