|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
24 Personne(s) en ligne (23 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 24

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Disparus de Mirepoix (Célia et Christophe Orsaz): les doutes et les questions de la famille. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/07/2018 11:04
DISPARITION INQUIETANTE DE THEO HALLEZToujours aucun signe de l'adolescent, la PJ relance un appel à témoins. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/07/2018 17:18
Assassinat de Sofie Muylle - Le suspect Alexandru C. aussi arrêté pour viol et torture... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/07/2018 14:05
Affaire Dutroux: L'ancien complice de Marc Dutroux, Michel Lelièvre, demande sa libération sous bracelet électronique: "Tous les voyants sont au vert"... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/07/2018 14:53
Affaire Daval : la sœur et le beau-frère d’Alexia réagissent aux accusations "invraisemblables" de Jonathann Daval. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/07/2018 11:50
Meurtre d'Alexia Daval. Ce que Jonathann Daval a dit au juge... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/07/2018 11:31
Mathieu Caizergues , deux hommes mis en examen... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/07/2018 11:04
Meurtre d'Elodie Kulik: le renvoi aux assises du suspect validé en cassation Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/07/2018 19:16
Nordahl Lelandais retourne en prison, il était depuis cinq mois en cellule médicalisée. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/07/2018 09:02
Disparition de Narumi Kurosaki : vers la fin des recherches du corps. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/07/2018 08:55

Josiane Amoureux épouse Bézard , 52 ans ( RELANCE)

Publié par Walda Colette Dubuisson le 26-04-2018 (11127 lectures) Articles du même auteur
Image redimensionnée


26/04/2018 :Alpes - Affaire Bézard : un père de famille soupçonné d'avoir fait disparaître sa femme Josiane Amoureux !
Josiane Amoureux-Bézard disparaît brusquement le 9 janvier 2014 sans laisser de trace. Son mari qui clame son innocence sera jugé devant une cour d'assises pour assassinat


09/01/2018 : QU'EST-IL ARRIVE A JOSIANE ?

Message de sa fille
"Cela fait 4ans que tu as disparue si brutalement que ma vie c'est arrêter ???????????? j'ai tout perdu ce jeudi 9 janvier????????????. Ma vie se résume désormais à un enfer sur terre sans toi. Je donnerais ma vie pour savoir où tu es.
Maman tu me manques tellement je t'aime de tout mon âme ❤❤❤ "
***************************************
21/03/2017 : Relance, toujours aucune nouvelle de Josiane au grand désespoir de sa fille Élodie et de ses proches.
Aujourd'hui c'est ton anniversaire, Josiane tu as 56 ans, où que tu sois nous te souhaitons un heureux anniversaire. Ta fille est en grand désespoir de "ne pas savoir" ...
Courage Élodie !!!
---------------------------------------------
17/01/2015 : Josiane Amoureux , disparue depuis le 9 janvier 2014 aurait été assassinée !!!
C'est la conclusion qu'a donnée le procureur de la république ( voir article de presse en bas de l'article ...
Courage à ses enfants , comme promis nous vous accompagnons .
Tout notre soutien !
**************************************************

14/05/2014 :Qu'est-il vraiment arrivé à Josiane Amoureux ?
"Nous ferons notre deuil quand on aura retrouvé son corps" disent ses proches ...
Lire l'article en cliquant sur le titre
----------------------------



24/02/2014: Selon les informations de la fille de Josiane , il semble que quelque chose de grave soit arrivé à sa maman : si vous avez la moindre information , si vous avez " entendu dire que" .... Merci d'en avertir les enquêteurs en charge du dossier ( voir dans l'article) ...
Soyez " humains " ne laissez pas souffrir les enfants de Josiane de la sorte .
Merci


Citation :
Elo Lilou Leila Bounty

A 26ans je peux dire que j'ai plu rien que j'ai tout perdu, j'ai perdu une partie de moi , j'ai perdu la joie de vivre je me sens seule au monde sans toi... l'autre va payer maman t'inquiète pas il est en prison au baumettes pour 1ans en attendant que la vérité éclate au grand jour. Les gendarmes mon dit de ne pas me voiler la face que tu as quitté ce monde je n'arrive pas a y croire je t'aime

--------------------------------

10/02/2014 : toujours aucune nouvelle de Josiane, ses enfants sont au désespoir , merci de partager ce lien
http://www.sos-enfants.org/modules/news/article.php?storyid=131


16/01/2014 : Jeudi 9 janvier, la brigade de gendarmerie de Manosque a été saisie d'une enquête relative à la disparition de Josiane Amoureux, 52 ans, qui a quitté son domicile de Sainte-Tulle entre 7 heures et 11 heures

Image redimensionnée


– La gendarmerie renouvelle son appel à témoin après la disparition, jugée inquiétante, de Josiane Bézard (Amoureux), âgée de 52 ans et habitant Sainte-Tulle.

Un important dispositif, environ trente gendarmes, et un hélicoptère, a été déployé lundi, afin de fouiller un bois situé à proximité du domicile de la personne disparue. Les enquêteurs poursuivent leurs investigations auprès de la famille, des proches et de l’environnement professionnel.

Josiane Bézard (Amoureux) mesure 1 mètre 69 et pèse environ 60 kilos. Elle a les cheveux mi-longs de couleur blond, avec des mèches blondes.
Lors de sa disparition, Josiane Bézard (Amoureux) était vêtue d'une robe noire, bariolée de vert et d’orange, et possédait des bottes en cuir noir.

En cas d’informations, vous pouvez contacter la brigade de gendarmerie de Manosque au ++ 33 (0) 4.92.72.00.48.
Ou appelez le poste de police le plus proche


Image redimensionnée


********************************

14/05/2014 :Qu'est-il vraiment arrivé à Josiane Amoureux ?
"Nous ferons notre deuil quand on aura retrouvé son corps" disent ses proches ...


Image redimensionnée

****************************************
17/01/2015 : Josiane Amoureux aurait été assassinée !!!

Image redimensionnée


"Josiane Amoureux a été assassinée"

L'année 2014 a vu se succéder dans le département quatre crimes de sang, terribles. Dont la disparition de Mme Bézard, avec hélas, tous les éléments permettant de conclure à son homicide volontaire, même si le corps n'a pas encore pu être retrouvé".

La déclaration est signée du procureur de la République de Digne, Stéphane Kellenberger et date du 9 janvier dernier, soit un an jour pour jour après la disparition de Josiane Amoureux-Bézard.

Pour la première fois, un représentant de l'institution judiciaire lâchait tout haut ce que tant de gens pensaient tout bas, depuis plusieurs mois. Pour le parquet, c'est donc sûr, Josiane Amoureux-Bézard a bel et bien été assassinée.

Déjà, au mois de mai, la soeur de la victime, Sylvie Amoureux nous confiait ses certitudes quant à la mort de Josiane (notre édition du 14 mai 2014) :

"Nous ferons notre deuil quand on aura retrouvé son corps". Mais à l'époque, les enquêteurs, malgré de fortes présomptions, n'avaient pas encore officiellement conclu à un homicide volontaire. Huit mois ont passé, et Sylvie Amoureux garde ce douloureux sentiment d'inachevé...


"Ça fait déjà plus d'un an...


Quand elle a disparu, j'ai pensé qu'on la retrouverait rapidement. Là, nous vivons toujours le même cauchemar. Nous ne retrouverons pas notre vie normale tant que le corps ne sera pas découvert", raconte Sylvie, qui peine toujours à chasser l'émotion des premières semaines après la disparition de sa soeur .

Le mari en détention provisoire.


L'annonce du procureur de la République semble toutefois apaiser le chagrin des proches de Josiane Amoureux-Bézard : "Maintenant que le voile est levé pour tout le monde, ça coupe court aux rumeurs que l'on pouvait entendre.

Quelque part, c'est une bonne chose". Dès lors que les enquêteurs de la brigade de recherche de Forcalquier et de la section de recherche de Marseille ont flairé la piste criminelle, il s'agissait d'appréhender rapidement un suspect. Parmi eux, le mari de Josiane Amoureux-Bézard.

Ce dernier a été mis en examen par un juge d'instruction du pôle pénal d'Aix-en-Provence puis incarcéré, en mars 2014, à la prison des Baumettes de Marseille dans le cadre d'une détention provisoire. Aussi, l'homme n'a jamais avoué avoir assassiné Josiane Amoureux-Bézard. Ce que déplorent sa soeur Sylvie et le fils de Josiane, Guillaume, persuadés de la culpabilité du détenu.

"Et on a peur qu'il sorte", lâche Sylvie entre deux sanglots. "Nous n'avons plus de nouvelles depuis longtemps, c'est interminable !"

Du côté de la défense, un homme suit le suspect depuis sa première garde à vue. Il s'agit de son avocat, Me Mohand Chibout. "Cette garde à vue a été particulièrement éprouvante. Et il a crié son innocence. Il a ensuite été transféré au pôle pénal d'Aix-en-Provence.

Devant la juge d'instruction, il a crié soninnocence. Il a de nouveau crié son innocence devant le juge des libertés et de la détention, martèle l'avocat bas-alpin. On peut donc légitimement se poser la question de sa culpabilité, insiste-t-il.

Tout cela laisse supposer que peut-être, peut-être, répète Me Chibout,il serait innocent !Le travail d'instruction n'est pas terminé et je souhaite que toutes les pistes soient exploitées".

Mais avant même de devoir se défendre du meurtre de Josiane Amoureux-Bézard devant les Assises, le détenu a rendez-vous avec les juges du tribunal correctionnel de Digne-les-Bains, en mars : il est accusé d'avoir mis le feu au véhicule familial, quelques jours avant la disparition de Mme Amoureux. Des faits que le suspect a déjà reconnus.

"Et quelqu'un qui s'en prend à du matériel ne s'en prend généralement pas à un être humain, avance Me Chibout. C'est de la psychologie de base, qui se vérifie souvent devant les tribunaux".

http://www.laprovence.com/article/edi ... eux-a-ete-assassinee.html

***********************************
26/04/2018 :Alpes - Affaire Bézard : un père de famille soupçonné d'avoir fait disparaître sa femme Josiane Amoureux !
Josiane Amoureux-Bézard disparaît brusquement le 9 janvier 2014 sans laisser de trace. Son mari qui clame son innocence sera jugé devant une cour d'assises pour assassinat


La mystérieuse disparition de Josiane Amoureux-Bézard, 53 ans, à Sainte-Tulle cacherait donc un crime. Cette mère de deux enfants n'a jamais donné signe de vie depuis le 9 janvier 2014.
Après plus de trois ans d'enquête, le juge d'instruction du pôle criminel d'Aix-en-Provence - en charge du dossier - a décidé dernièrement de renvoyer devant une cour d'assises le mari de Josiane et père de leurs deux enfants. Philippe, 64 ans, clame pourtant son innocence depuis sa garde à vue.

"On a compris très vite. Partir comme ça, du jour au lendemain ça ne lui ressemble pas", confiait à La Provence Sylvie Amoureux, quatre mois après la disparition inquiétante de sa soeur. "On ne peut pas faire notre deuil. On le fera quand on aura retrouvé le corps. Mais ça peut durer des années, des décennies", soufflait alors Sylvie, intimement persuadée du meurtre de sa soeur. Et surtout de la culpabilité de son beau-frère.

Josiane et Philippe vivaient séparément depuis près d'un an. Une séparation ponctuait de disputes. "Nous avons entendu tout et n'importe quoi. Et pour la famille, c'est particulièrement difficile car cette dame n'est pas partie vivre ailleurs avec quelqu'un. Et puis c'est une personne parfaitement saine d'esprit. C'est un problème familial, c'est sûr", soutenait à l'époque l'avocate de Sylvie, Me Emmanuelle Orta.

Ce 9 janvier 2014, Josiane amène vers 6 heures du matin son fils à la gare, avant, semble-t-il, de rejoindre son domicile de Sainte-Tulle. Sylvie qui habite juste en face s'interroge : pourquoi Josiane ne va-t-elle pas travailler ? Sylvie se rend au domicile de sa soeur. Aucune trace de Josiane mais Philippe se trouve à l'intérieur de la maison pour, dira-t-il, chercher du bois. Les enquêteurs découvriront dans la maison, une veste et un sac à main appartenant à Josiane ainsi qu'un collier dans le jardin. Mais pas de trace de sang.

Pendant les semaines qui suivent la disparition de Josiane, les gendarmes multiplient les recherches. Des survols en hélicoptère, des plongées dans le canal de la Durance, des battues avec plus de 2 000 chasseurs, des avis de disparition dans la presse ou placardés chez les commerçants. Rien de concluant.

Deux mois après la disparition de Josiane, Philippe est mis en examen et placé en détention provisoire.

La maison de Sainte-Tulle comme mobile du crime ?
"Une multitude d'éléments du dossier convergent vers la culpabilité de Philippe. Il n'acceptait pas, ni la séparation avec Josiane, ni le fait de ne plus vivre dans la maison de Sainte-Tulle qu'il considérait entièrement à lui, alors qu'elle appartenait à Josiane", décrit, aujourd'hui, Me Emmanuelle Orta.
Le mobile du crime : conserver la maison de Sainte-Tulle en tant que "conjoint survivant" comme le prévoit la loi ?

"L'obsession de l'époux face à la demande en divorce que lui avait annoncée Josiane était de ne pas vouloir perdre la maison", estime également Me Orta. Mais quelle obsession ?

Philippe avait déjà été condamné en correctionnelle pour avoir volontairement incendié la voiture de Josiane. Philippe a depuis fait appel de sa condamnation. "Mon client nie et me semble-t-il avec force de conviction", insiste Me Frédéric Monneret.
L'avocat de Philippe, estime que "l'enquête a été menée à charge. On n'a pas découvert le corps, ni de trace concernant la mort de la victime et surtout aucune trace pouvant incriminer mon client".
Ce dernier, "explique que sa femme a vu le matin son amant". À savoir le meilleur ami de Philippe."Curieusement, cet amant s'est suicidé quelques mois après.

Pourquoi cet homme s'est-il donné la mort ? Chagrin ou remords inhérents à la disparition ? Cette piste n'a pas réellement été exploitée", s'interroge Me Monneret qui relève "un paradoxe", selon lui : "le fils de mon client a épousé la thèse de la soeur de Josiane et il s'est porté partie civile. Alors que la soeur croit fermement à l'innocence de son père".

"Le suicide de l'ami commun du couple duquel s'était rapprochée Josiane, n'a pas démontré de lien avec sa disparition. Cet ami a toujours regretté de ne pas avoir pu la (Josiane) protéger de son époux", rétorque Me Emmanuelle Orta.
Le procès devant la cour d'assises des Alpes-de-Haute-Provence à Digne-les-Bains pourrait se dérouler dans les prochains mois. L'accusé encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

https://www.laprovence.com/
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
2 + 7 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10