|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
12 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 12

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Le destin incertain de Yasmine, une fillette bruxelloise, toujours en Syrie (vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/08/2018 18:49
Disparition de Mathieu Caizergues: Sa mère Delphine lance un appel aux habitants de Roche-Plate Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/08/2018 07:00
DISPARITION INQUIETANTE DE THEO HALLEZ - La famille de Théo organise une nouvelle battue, dimanche, pour rechercher l’adolescent. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 04/08/2018 12:25
Un nouvel espoir dans le traitement de la maladie d'Alzheimer... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 30/07/2018 14:17
Migrants: Des enfants sont obligés de se prostituer pour passer la frontière franco-italienne, affirme une ONG... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 29/07/2018 16:46
Il y a dix ans, Valentin Crémault était assassiné de 40 coups de couteau dans l'Ain.Sa maman, Véronique Crémault s’exprime… Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 28/07/2018 11:05
La famille de Théo, 14 ans, disparu à Lens, refuse de perdre espoir. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/07/2018 10:15
Disparus de Mirepoix (Célia et Christophe Orsaz): les doutes et les questions de la famille. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/07/2018 11:04
DISPARITION INQUIETANTE DE THEO HALLEZToujours aucun signe de l'adolescent, la PJ relance un appel à témoins. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/07/2018 17:18
Assassinat de Sofie Muylle - Le suspect Alexandru C. aussi arrêté pour viol et torture... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/07/2018 14:05

Meurtre de Carmen GARCIA ORTEGA à Comines. Et Meurtre de Sofie MUYLLE à Knokke ( Belgique)

Publié par Walda Colette Dubuisson le 10-08-2018 (1419 lectures) Articles du même auteur
Image redimensionnéeImage redimensionnée

Image redimensionnée


10/08/2018 : L’affaire du meurtre de Carmen Garcia Ortega sera jugée aux assises. Malgré les accusations dont il fait l’objet le mari Daniël D, qui a été écroué à la prison de Tournai, maintient toujours qu’il n’a absolument rien à voir avec le meurtre de sa femme.La date du jugement aux assises n’est pas encore fixée.
Nous avons appris que ce serait à la cour d’assises de Bruxelles et en néerlandais que le procès du meurtrier présumé de Carmen Garcia-Ortega se déroulerait.
****************************************
15/07/2018 : Dans l'affaire du meurtre de Sofie Muylle, le juge d'instruction a arrêté vendredi matin Alexandru C. pour les charges supplémentaires de suspicion de viol, torture et agression, a indiqué la section brugeoise du parquet de Flandre occidentale. En cas d'acquittement pour meurtre, le Roumain risque donc encore 30 ans de prison.
*********************************************
21/03/2018 : Le meurtrier présumé de Sofie Muylle reste deux mois de plus en prison.
***************************************
20/03/2018 : Le meurtrier présumé de Sofie Muylle également soupçonné de torture et de viol.
******************************************
20/09/2017 : Le rapport d'autopsie a démontré que le corps de la victime présentait des traces importantes d'antidépresseurs, de tranquillisants et des signes d'extrême hypothermie. Elément à décharge pour la défense d’ Alexandru C., suspect du meurtre de Sofie Muylle, Alexandru C passera vendredi le test du polygraphe.
*****************************************
17/08/2017 : Le meurtrier présumé de Sofie Muylle veut passer au détecteur de mensonges
************************************
25/07/2017 : La chambre du conseil de Bruges, a décidé aujourd’hui de prolonger d’un mois la détention d’Alexandru C., suspecté d’avoir tué Sofie Muylle. La défense du jeune homme d’origine roumaine, n’a pas sollicité sa libération. Il "serait" disposé à collaborer avec la police…
*******************************************
18/07/2017 :Le calvaire de Sofie Muylle avant de mourir: "Cela rend l'histoire encore plus triste"...
Les analyses ADN sont formelles: la trace retrouvée sur le corps de Sofie Muylle correspond à celle d'Alexandru C.
.................................
15:07:2017 / le suspect est arrivé en Belgique


Le Roumain de 23 ans suspecté d’avoir tué Sofie Muylle à Knokke est arrivé en Belgique. D’après la section brugeoise du parquet de Flandre occidentale, il devrait être présenté à un juge d’instruction samedi matin.
Belga
............................................
12/07/2017 : Mort violente de Sofie Muylle à Knokke: le suspect sera remis à la Belgique vendredi.
**************************************
05/07/2017 : Alexandru C., suspect du meurtre de Sofie Muylle, va être extradé et livré à la Belgique pour la suite de l'enquête, relate Het Laatste Nieuws. L'extradition fait suite à une décision prise en matinée par un tribunal roumain.
*********************************
28/06/2017 : Meurtre de Sofie Muylle: l’homme à la veste bleue a été arrêté. Il s’agit de Alexandru C., un Roumain âgé de 23 ans. Son ADN a été retrouvé sur la victime.
*******************************************
02/06/2017 : Plus de quatre mois après le meurtre de la jeune Sofie Muylle à Knokke, le mystérieux homme « à la veste bleue » est toujours recherché activement.
Contrairement à ce qui a été écrit dans la presse ce vendredi matin, l'homme auteur d'un vol à l'arraché à Anvers n'est pas le suspect à la veste bleue recherché dans le cadre du meurtre de Sofie Muylle à Knokke, indique le parquet de Bruges.
************************************************
25/04/2017 : Le mari de Carmen GARCIA ORTEGA est passé ce mardi matin devant la chambre du conseil de Tournai où sa détention a été prolongée.
*******************************************
22/04/2017 : COUP DE THEATRE ! Meurtre de Carmen Garcia Ortega à Comines: le mari sous mandat d'arrêt pour assassinat…
Le procureur du roi a confirmé samedi après-midi l'information : le mari de Carmen Garcia Ortega, tuée de 17 coups de couteau en sortant de son cours d’espagnol à Comines le 10 janvier dernier a été incarcéré à la prison de Tournai après avoir été entendu durant de longues heures par la police judiciaire puis le juge d’instruction, Jaqueline De Mol.
***********************************

29/03/2017 :Meurtre de Sofie MUYLLE à Knokke – UPDATE
Image redimensionnée


21/04/2017 Rebondissement dans l'affaire Sofie Muylle: un ADN retrouvé sur le corps.
******************************************
29/03/2017 Les émissions précédentes ont permis d'identifier l'ensemble des témoins recherchés, à l'exception de « l'homme à la veste bleue ».( Vidéo)
*************************************
22/03/2017 : Sofie Muylle, retrouvée morte à Knokke: une nouvelle piste étudiée par les enquêteurs (voir vidéo et photos de la police fédérale).
****************************************
22/01/2017
Après l’appel à témoins diffusé dans le cadre de l’émission de recherche FAROEK, 8 des 11 témoins recherchés dans le cadre de l’enquête du meurtre de Sofie MUYLLE ont été identifiés.(lire la suite dans les commentaires)

22/02/2017 :Publié le 21/02/2017 à la requête du le parquet de Flandre Occidentale, division Bruges,dans le cadre du meurtre de Sofie MUYLLE à Knokke (Belgique) :
Les enquêteurs ont déjà rassemblé beaucoup d'images de caméras de surveillance. Sur celles-ci de potentiels témoins ont été filmés. Il est demandé aux personnes qui se reconnaissent de se manifester. Il est aussi demandé aux personnes qui se trouvaient à Knokke le 22 janvier 2017 de se manifester. Ils pourraient être des témoins précieux pour l'enquête.
***************************************
07/02/2017: Sofie, Carmen et une autre jeune femme retrouvées mortes en quelques semaines et dans la même région, les enquêteurs dans l'impasse: le parquet n'exclut aucune piste…Un tueur en série sévirait-il en Belgique ?
**************************************
20/01/2017 : Publié le 20/01/2017 à la requête du Madame le Juge d’instruction De Mol à Tournai.

Le mardi 10 janvier 2017 à 22 heures, le corps sans vie de Carmen GARCIA ORTEGA, âgée de 35 ans, a été découvert rue du Commerce à Comines, à proximité de la gare et de l'Institut Saint-Henri.


La victime se déplaçait à bord d'une BMW Z3 décapotable de couleur foncée.

Dans le cadre de cette enquête, les enquêteurs sont à le recherche de tout témoignage concernant les activités de la victime. Il est aussi demandé à tout témoin qui aurait vu des agissements suspects à proximité des lieux ou de toute personne qui aurait des informations sur les faits de se manifester.

Témoignages

Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium.eu.


http://www.police.be/fed/fr/avis-de-r ... n-garcia-ortega-a-comines
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 15/07/2018 14:05  Mis à jour: 15/07/2018 14:05
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Assassinat de Sofie Muylle - Le suspect Alexandru C. aussi arrêté pour viol et torture...
Dans l'affaire du meurtre de Sofie Muylle, le juge d'instruction a arrêté vendredi matin Alexandru C. pour les charges supplémentaires de suspicion de viol, torture et agression, a indiqué la section brugeoise du parquet de Flandre occidentale. En cas d'acquittement pour meurtre, le Roumain risque donc encore 30 ans de prison.

Le corps de la victime avait été découvert le 22 janvier 2017, vers 12h00, sur la plage de Knokke (Flandre occidentale), sous une terrasse. L'autopsie avait révélé que Sofie Muylle avait été tuée de façon violente durant la nuit. Les circonstances exactes de son décès restent floues, alors qu'elle était de sortie avec son compagnon. Le 26 juin, Alexandru C. avait été interpellé en Roumanie, après l'émission d'un mandat d'arrêt européen à son encontre. Sur les images de vidéosurveillance, on pouvait voir l'homme déambuler durant plusieurs heures autour du corps de la victime, sur lequel son ADN avait été retrouvé. Le suspect continuait toutefois de nier avoir tué Sofie Muylle. En mars, le parquet avait décidé de poursuivre Alexandru C. également pour viol ayant entraîné la mort, agression ayant entraîné la mort et torture ayant entraîné la mort, ainsi que pour viol avec torture. La justice roumaine devait encore remettre le suspect à la Belgique pour ces charges supplémentaires, ce qu'elle a fait récemment. Vendredi matin, le juge d'instruction brugeois a décidé d'arrêter le suspect pour ces nouvelles mises en accusation. En théorie, celles-ci s'avèreront importantes si Alexandru C. devait être acquitté pour meurtre, une charge pour laquelle il encourt la prison à vie. Pour les trois nouvelles qualifications judiciaires, le Roumain risque jusqu'à 30 ans de réclusion. Le viol avec torture s'accompagne quant à lui d'une peine pouvant aller jusqu'à 20 ans d'emprisonnement. La chambre du conseil de Bruges décidera mardi matin si le suspect est maintenu en détention.

(Agence Belga)
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 21/03/2018 11:17  Mis à jour: 21/03/2018 11:17
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Le meurtrier présumé de Sofie Muylle reste deux mois de plus en prison.
La chambre du conseil de Bruges a prolongé mardi pour deux mois supplémentaires le mandat d'arrêt délivré à l'encontre d'Alexandru C., suspecté d'avoir assassiné Sofie Muylle. Le Roumain nie les faits reprochés. Un collège réunissant dix experts enquête toujours sur la cause précise de la mort de la victime.

Le corps de la victime avait été découvert le 22 janvier 2017, vers 12h00, sur la plage de Knokke (Flandre occidentale), sous une terrasse. L'autopsie avait révélé que Sofie Muylle avait été tuée de façon violente durant la nuit. Les circonstances exactes de sa mort restent floues.

Le 26 juin, Alexandru C. avait été interpellé en Roumanie, un mandat d'arrêt européen ayant été délivré à son encontre. Il a séjourné à Knokke-Heist dans les mois qui ont précédé et qui ont suivi les faits. Des caméras de surveillance ont surpris l'homme déambuler durant des heures à proximité du cadavre. Son ADN a également été retrouvé sur le corps de la victime. Le suspect a par ailleurs échoué au test du détecteur de mensonges.

La défense souligne que les circonstances dans lesquelles la victime a trouvé la mort ne sont toujours pas claires. Un collège composé de 10 experts a été créé il y a quelques mois afin de découvrir la cause du décès.

Alexandru C. est également soupçonné d'autres faits, a-t-on appris lundi, soit de torture et de viol ayant entraîné la mort. La défense n'a pas souhaité répondre à cette démarche du parquet. "Nous tenons au secret de l'enquête", a souligné Me Chantal Van den Bosch. En raison de ces qualifications supplémentaires, le suspect risquerait toujours 30 ans d'emprisonnement, même en cas d'acquittement pour le chef d'assassinat.


http://www.7sur7.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 20/03/2018 12:25  Mis à jour: 20/03/2018 12:25
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Le meurtrier présumé de Sofie Muylle également soupçonné de torture et de viol.
Dans l'affaire de l'assassinat de Sofie Muylle, Alexandru C. n'est plus seulement suspecté d'homicide. La chambre du conseil de Bruges a en effet ajouté lundi les charges de torture ayant entraîné la mort et de viol ayant entraîné la mort. Le jeune suspect risque jusqu'à 30 ans d'emprisonnement.

Alexandru C. continue de nier son implication dans l'assassinat de Sofie Muylle. En cas d'un éventuel acquittement pour homicide, pour lequel le suspect risque la perpétuité, la cour d'assises pourrait alors tout de même condamner Alexandru C. pour l'un des nouveaux chefs d'inculpation retenus.

La chambre du conseil de Bruges se prononcera mardi matin sur les prochaines mesures de détention du suspect.

http://www.7sur7.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 23/09/2017 13:38  Mis à jour: 23/09/2017 13:39
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Meurtre de Sofie MUYLLE à Knokke . Alexandru C. a filmé Sofie Muylle après le viol. Le détecteur de mensonges révèle qu’il ment !
Dans le GSM et l'ordinateur d'Alexandru C., les enquêteurs ont mis la main sur des photos et une vidéo de Sofie Muylle sur la plage de Knokke, relate le quotidien flamand Het Nieuwsblad. En outre, le ressortissant roumain suspecté de la jeune femme de Roeselare a été soumis vendredi à sa demande au détecteur de mensonges, test auquel il a échoué.

Lors de l'arrestation d'Alexandru C. chez ses parents en Roumanie le 26 juin, les enquêteurs ont saisi son smartphone et son ordinateur. En les analysant, ils ont été confrontés à des photos de Sofie Muylle prises par le suspect après le viol de la jeune femme.

Un selfie devant le corps
Alexandru C. a filmé Sofie Muylle mourante et a commenté ses blessures, selon des sources policières. Ces mêmes sources rapportent qu'il aurait également pris un selfie devant le corps de la victime, rapporte Het Nieuwsblad.

Le jeune homme maintient cependant ne pas être responsable de la mort de la jeune femme de 27 ans. Il soutient uniquement l'avoir découverte inconsciente sur la plage, avant de la violer, de lui voler son collier et de la laisser en l'état sur le sable, vivante. Le rapport d'autopsie a démontré que le corps de la victime présentait des traces importantes d'antidépresseurs, de tranquilisants et des signes d'extrême hypothermie.

Alexandru C. et son avocat comptaient beaucoup sur le détecteur de mensonges pour appuyer les dires du jeune homme. Or, le suspect a échoué. Le test s'est déroulé pendant presque toute la journée de vendredi, la présence d'un traducteur ayant été requise. Les résultats ne sont pas encore connus mais importent finalement peu: ils n'ont pas valeur de preuves devant le tribunal.

Les circonstances précises de son décès, survenu après une soirée passée avec son petit ami, demeurent cependant encore floues.



http://www.7sur7.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 20/09/2017 10:58  Mis à jour: 20/09/2017 10:58
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Le rapport d'autopsie pencherait en faveur du suspect du meurtre de Sofie Muylle à Knokke.
Alexandru C., suspect du meurtre de Sofie Muylle à Knokke en février dernier, passera vendredi le test du polygraphe auquel il a spontanément demandé de se soumettre. Si le résultat du "détecteur de mensonges" est en sa faveur, cela fera un deuxième élément à décharge pour la défense. En effet, le rapport d'autopsie a déjà démontré que le corps de la victime présentait des traces importantes d'antidépresseurs, de tranquilisants et des signes d'extrême hypothermie.

Le suspect roumain de 23 ans inquiété dans l'affaire du meurtre à Knokke entrevoit-il une peine plus légère? Suspecté de meurtre, Alexandru C. a pourtant toujours prétendu ne pas avoir donné la mort à Sofie Muylle mais uniquement l'avoir découverte inconsciente sur la plage, avant de la violer, de lui voler son collier et de la laisser en l'état sur le sable, assurément vivante. "Voilà pourquoi mon sperme a été retrouvé en elle. Mais je ne sais vraiment pas ce qui lui est arrivé après", affirme-t-il sans ciller. Selon lui, soit quelqu'un d'autre l'a tuée après le viol, soit elle est décédée d'une autre manière.

Voilà maintenant que le développement de l'enquête va dans sa direction, croit savoir Het Laatste Nieuws selon qui le rapport d'autopsie confirme les dires du jeune "homme à la veste bleue" arrêté en Roumanie après son séjour en Belgique. Des médicaments lourdement anesthésiants et une hypothermie manifeste auraient été relevés par les légistes mais cela a-t-il suffi pour causer le décès de la jeune femme? Pour la défense, le doute est permis et cela constitue une chance en or de voir son client jugé pour viol et non pour meurtre.

Qu'en est-il alors de l'asphyxie avancée en premier lieu? Les enquêteurs restent pour leur part convaincus que le jeune homme a volontairement étouffé sa victime dans le sable après le viol avant de laisser son corps à moitié dissimulé sous la terrasse d'une brasserie de la digue. L'avocate d'Alexandru C. se moque des intuitions des policiers: "Les éléments objectifs du dossier confirment simplement la version de mon client", balaie Chantal Van Den Bosch.

Cette dernière a obtenu de la chambre du conseil brugeoise un délai de deux semaines avant que le maintien en détention du suspect ne soit décidé et ce afin qu'il soit soumis au test du polygraphe, un examen auquel il souhaite absolument se plier, persuadé de prouver son "innocence". "C'est dans l'intérêt de tous que nous commencions par connaître ses résultats au détecteur de mensonges", a commenté l'avocate. Si Alexandru C. parvient à prouver qu'il a livré la vérité, l'enquête sur la mort de Sofie Muylle sera à nouveau au point mort.
http://www.7sur7.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 22/08/2017 17:06  Mis à jour: 22/08/2017 17:06
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 La détention d'Alexandru C., suspecté d'avoir tué Sofie Muylle, est prolongée d'un mois, a décidé mardi la chambre du conseil de Bruges.
Le jeune homme, âgé de 23 ans, nie avoir tué la jeune fille et se dit prêt à passer au détecteur de mensonges.
Le corps sans vie de Sofie Muylle avait été retrouvé le 22 janvier sous une terrasse située sur la plage de la station balnéaire de Knokke-Heist, en Flandre occidentale. L'autopsie avait permis de déterminer que la victime était décédée d'une mort violente la nuit précédant la découverte. Les circonstances précises de son décès, survenu après une soirée passée avec son petit ami, demeurent cependant encore floues.

Principal suspect, Alexandru C., a été interpellé à son domicile en Roumanie le 26 juin dernier, après l'émission d'un mandat d'arrêt européen à son encontre. Il a ensuite été placé sous mandat d'arrêt le 15 juillet par un juge d'instruction en Belgique. Son ADN correspondait à celui prélevé sur le corps de la victime.

La défense du jeune homme n'a une fois de plus pas sollicité sa libération. "Une importante enquête doit encore avoir lieu", a expliqué Me Pieter Filipowicz. "Ses déclarations doivent être comparées à celles du dossier. Dans tous les cas, il a répété qu'il n'avait pas tué Sofie Muylle." Lors de sa première audition, le suspect avait exercé son droit au silence.

Alexandru C. s'est dit disposé à collaborer à l'enquête en passant le test du polygraphe. Le juge d'instruction doit encore décider si le test lui sera effectivement soumis.

http://www.7sur7.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 17/08/2017 15:49  Mis à jour: 17/08/2017 15:49
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Le meurtrier présumé de Sofie Muylle veut passer au détecteur de mensonges.
Plus d'un mois après son arrestation, Alexandru C. a été pour la première fois sérieusement interrogé sur la mort de Sofie Muylle à Knokke. Le suspect de 23 ans continue de clamer son innocence. Et pour le prouver, il a même demandé à passer au détecteur de mensonges, selon une information du quotidien Het Nieuwsblad.

Alexandru C. se trouve en détention en Belgique depuis le 15 juillet. Il avait été interpellé quelques semaines plus tôt en Roumanie, son pays natal. Les enquêteurs estiment avoir suffisamment d'éléments pour le considérer comme "l'homme à la veste bleue" aperçu sur les caméras de surveillance de la plage de Knokke la nuit du meurtre.

Juste après son arrestation, le suspect avait déclaré qu'il avait vu Sofie allongée sur la plage mais qu'il ne l'avait pas touchée. Une fois en Belgique, il avait fait valoir son droit au silence.

Jusqu'à ce que les enquêteurs l'interrogent dernièrement dans le plus grand secret. Un interrogatoire poussé. "La seule chose que je peux vous dire sur cette audition, c'est que notre client reste sur sa position. Il n'a pas tué Mademoiselle Muylle. Il est formel", assurent ses avocats Pieter Filipowicz et Chantal Van Den Bosch dans Het Nieuwsblad.

Traces de sperme
Le parquet de Bruges a confirmé que l'audition avait eu lieu vendredi dernier. "Mais dans l'intérêt de l'enquête, nous ne pouvons pas faire plus de commentaires sur le contenu des déclarations", déclare Céline D'Havé, la porte-parole du parquet.

Le parquet dispose de plusieurs indices lourds qui tendent à penser que le Roumain est bien celui qui a tué Sofie. Son profil ADN a été retrouvé sur le corps de la victime. Des traces de sperme ont été relevées. Tout indique qu'il l'a violée avant de la tuer. Mais ses avocats n'ont rien voulu dire à ce sujet.

Le jeune homme est en tout cas disposé à collaborer selon ses conseillers. Pour appuyer ses déclarations, il a même demandé à passer au détecteur de mensonges. Ses avocats vont en faire la requête auprès du juge d'instruction.

http://www.7sur7.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 19/07/2017 17:43  Mis à jour: 19/07/2017 17:43
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Wouter, l'ami de Sofie Muylle qui était avec elle la nuit où elle a été tuée, a crié sa douleur dans Het Nieuwsblad. Il demande à Alexandru C., le meurtrier présumé, de parler. "Sois un homme et dis la vérité", lance-t-il.
Entre-temps, les avocats du suspect ont déjà annoncé que le jeune homme allait sortir de son silence.

Depuis qu'il a été transféré en Belgique, Alexandru C. se mure dans le silence. Le jeune homme est suspecté d'avoir tué Sofie Muylle la nuit du 22 janvier dernier. Les traces ADN retrouvées sur le cadavre de la jeune femme correspondent aux siennes. Les enquêteurs partent du principe qu'elle a été violée avant d'être étouffée. Ils le savaient depuis des mois mais n'ont rien dit pour ne pas éveiller les soupçons.

"Je savais que la vérité serait difficile à entendre. Mais ça, c'est dur à encaisser", raconte Wouter dans Het Nieuwsblad. Il est l'une des dernières personnes à avoir vu Sofie vivante puisqu'il passait la soirée avec elle au Piano Bar avant qu'elle décide de s'éclipser. Elle n'est jamais revenue.

Arrêté fin juin, Alexandru C. a fait savoir via ses avocats qu'il pourrait se mettre à parler. "J'ai peur de sa défense", poursuit Wouter. "J'ai peur de l'histoire qu'il va inventer. Je lui demande de dire la vérité, comme un homme. Cela me semble difficile de nier désormais. J'espère qu'il recevra la peine la plus sévère. En ce qui me concerne, il peut rester en prison jusqu'à la fin de ses jours."


http://www.7sur7.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 18/07/2017 11:52  Mis à jour: 18/07/2017 11:52
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Le calvaire de Sofie Muylle avant de mourir: "Cela rend l'histoire encore plus triste".. ( Vidéo).
Les analyses ADN sont formelles: la trace retrouvée sur le corps de Sofie Muylle correspond à celle d'Alexandru C., le principal suspect. Selon Het Laatste Nieuws, la jeune femme a été violée avant d'être étouffée. Une source judiciaire indique au quotidien flamand que ce sont des traces de sperme retrouvées sur le corps de la victime qui ont permis de privilégier cette piste.

"Je suis sorti fumer une cigarette et j'ai vu une femme blonde allongée sur la plage. Mais je ne l'ai pas touchée". Voilà en substance la version donnée par Alexandru C. aux enquêteurs il y a trois semaines, lors de son arrestation.

Des déclarations désormais mises à mal par les analyses ADN. Le parquet de Bruges a confirmé lundi que les traces retrouvées sur le corps de Sofie Muylle correspondent bien à celles du jeune Roumain. Le sperme du suspect aurait été retrouvé sur le corps de la victime. Les enquêteurs privilégient désormais une théorie: celle où Sofie a été violée, a tenté de se défendre avant d'être étouffée. Un véritable calvaire.

"Une nouvelle bombe"
"On nous a fait comprendre qu'il y avait de sérieuses indications de viol", a indiqué l'avocat de Daniel Muylle, le père de Sofie, dans Het Nieuwsblad. L'autopsie aurait d'ailleurs révélé un pneumothorax. Son meurtrier lui aurait longuement mis quelque chose devant la bouche, l'empêchant ainsi de respirer.

"Nous savons sans doute pourquoi Sofie a été tuée", se désole le père dans HLN, qui vient donc d'apprendre que sa fille a été abusée avant de mourir. "C'est une nouvelle bombe qui explose dans notre visage. Pour nous, l'une des plus grandes questions autour de la mort de Sofie, c'était 'Pourquoi?'. Pourquoi une jeune fille comme elle devait mourir de cette façon? Nous avons désormais la réponse, mais ça rend l'histoire encore plus triste."


Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 15/07/2017 15:39  Mis à jour: 15/07/2017 15:40
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re Assassinat de Sofie Muylle: le suspect placé sous mandat d'arrêt...
Le jeune homme de 23 ans suspecté d’avoir tué Sofie Muylle à Knokke a été entendu samedi matin par le juge d’instruction. Ce dernier l’a placé sous mandat d’arrêt pour assassinat, a indiqué la section brugeoise du parquet de Flandre occidentale.


Il comparaîtra mardi devant la chambre du conseil.

http://www.sudinfo.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 15/07/2017 15:07  Mis à jour: 15/07/2017 15:07
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Le meurtrier présumé de Sofie Muylle a été auditionné ce matin.( VIDEO)


Le meurtrier présumé de Sofie Muylle a été auditionné ce matin

Le Roumain de 23 ans soupçonné d'avoir tué Sofie Muylle à Knokke a été ramené en Belgique et présenté à un juge d'instruction ce matin. Identifié grâce à sa veste bleue, l'homme a toujours nié le meurtre.

http://www.rtl.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 12/07/2017 11:37  Mis à jour: 12/07/2017 11:37
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Mort violente de Sofie Muylle à Knokke: le suspect sera remis à la Belgique vendredi.
Le Roumain de 23 ans suspecté de l'assassinat de Sofie Muylle, à Knokke, sera remis à la Belgique vendredi, annonce mardi la section brugeoise du parquet de Flandre occidentale. Alexandru C. sera en principe présenté samedi à un juge d'instruction, après avoir été auditionné par la police.


Filmé à plusieurs reprises alors qu'il rôdait autour de son cadavre

Le corps de Sofie Muylle a été découvert le 22 janvier dernier à la mi-journée sur la plage à Knokke, en contrebas de la terrasse d'une brasserie. L'autopsie a révélé que la jeune femme était décédée de mort violente la nuit précédente. On sait que la victime a passé une partie de la nuit avec son compagnon dans un café de Knokke. Elle aurait ensuite quitté l'établissement seule mais ses dernières heures restent floues. Les caméras de surveillance ont filmé à plusieurs reprises un homme portant une veste bleue rôder autour de son cadavre, images corroborées par des témoins.


A son arrivée, son ADN sera comparé à celui prélevé sur le corps de la victime

Le suspect a été interpellé le 26 juin en Roumanie dans le cadre d'un mandat d'arrêt européen. Des photos publiées sur son profil Facebook le montrent vêtu d'une veste bleue similaire à celle des images et il affirme habiter Knokke-Heist. Un tribunal roumain avait approuvé la semaine dernière sa remise à la Belgique. A son arrivée, son ADN sera comparé à celui prélevé sur le corps de la victime.

http://www.rtl.be/info/belgique/faits ... redi-935018.aspx?dt=17:55
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 30/06/2017 17:42  Mis à jour: 30/06/2017 17:42
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Le meurtrier présumé de Sofie Muylle comparaîtra le 5 juillet pour son extradition.
Le suspect roumain dans la mort de Sofie Muylle à Knokke comparaîtra le 5 juillet devant un tribunal de Roumanie, qui devra statuer sur son extradition, a confirmé vendredi le parquet de Flandre occidentale. Celui-ci n'a pas précisé si l'homme de 23 ans s'oppose à sa remise à la Belgique.

http://www.7sur7.be
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 29/06/2017 13:25  Mis à jour: 29/06/2017 13:25
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Le meurtrier présumé de Sofie Muylle : "Elle était déjà morte quand je l'ai attrapée".
Lors de sa première audition avec la police de son pays, Alexandru C. a nié être l'auteur du crime. Mais les analyses indiquent avec la quasi certitude qu'il a croisé la route de la victime. "Le premier test-ADN l'a confondu à 99%", a indiqué une source au journal Het Laatste Nieuws.

L'homme à la veste bleue a donc enfin un nom. Arrêté en Roumanie à la demande des enquêteurs brugeois, Alexandru C. a déjà pu donner sa version des faits aux policiers de son pays. Il a reconnu avoir été présent à Knokke en janvier mais nie être l'auteur du crime. "Cette fameuse nuit du 21 au 22 janvier, j'étais effectivement sur la plage", a-t-il confié d'après Het Laatste Nieuws. "J'ai vu cette fille allongée sur la plage et je pensais qu'elle avait trop bu. En fait, j'ai voulu voler son collier. Mais quand je l'ai attrapée, elle était déjà morte".

Alexandru C. affirme qu'il a pris peur et s'est enfui. Mais les caméras de surveillance l'ont filmé à plusieurs reprises, sur une période de sept heures après les faits, sur la plage et la digue. "Je voulais savoir ce qui lui était arrivé", se justifie-t-il. Les enquêteurs privilégient la piste d'un vol qui a mal tourné. Sofie se serait mise à crier, ce qui aurait conduit Alexandru à enfoncer son visage dans le sable pour l'étouffer.

Des étranges confidences
L'arrestation du jeune homme semble s'être déroulée dans le calme, à en croire ses proches. Son frère a ainsi raconté dans la presse flamande que c'est le père d'Alexandru C. qui a lui même conduit son fils au commissariat. Il avait été convoqué pour y signer un document. "Mais il a subitement été arrêté et depuis, nous ne lui avons plus parlé", raconte le frère du suspect. "Officiellement, nous ne sommes au courant de rien. Mais nous avons visionné depuis les images de vidéosurveillance. La veste d'Alexandru a un emblème rouge sur la manche alors que l'auteur porte une veste avec un logo blanc. Cela fait quand même une grosse différence non? En plus, il n'a rien laissé transparaître ces dernières semaines et ces derniers mois. Ici, tout le monde croit à son innocence".

Pourtant, Alexandru C. avait déjà fait quelques drôles de confidences à certains proches. "Je reconnais que j'ai vu cette femme sur la plage, mais je n'ai rien à voir avec sa mort. Si je ne me rends pas à la police, c'est parce que je parle seulement le roumain".

Peu après la diffusion de l'appel à témoins dans l'émission "Faroek", C. a subitement disparu de la circulation alors qu'il était resté à Knokke plusieurs semaines après le crime. "Il est parti à la hâte", raconte une amie dans HLN. "Tout d'un coup, il devait apporter une voiture à son frère en Roumanie. Ensuite, je n'ai plus entendu parler de lui".

"Oui il porte une veste bleue. Et alors?"
Avec ses premières déclarations, les images de vidéosurveillance, ses données GSM localisées dans la zone du meurtre et ses photos sur Facebook, les enquêteurs ont en tout cas assez d'éléments pour le cuisiner. "En plus, une premier test-ADN a confirmé à 99% qu'on tient le bon suspect", confie une source à HLN. Des analyses définitives devront encore avoir lieu.

Pour sa famille, interrogée dans Het Nieuwsblad, ce ne sont pas les preuves d'un crime. "Même si ADN est retrouvé sur le corps de la victime, il doit avoir une bonne explication. Et ce n'est pas parce qu'Alexandru porte une veste bleue et qu'il habite dans le quartier qu'il a commis un meurtre".

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgi ... nd-je-l-ai-attrapee.dhtml
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 28/06/2017 18:09  Mis à jour: 28/06/2017 18:09
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Comment le meurtrier présumé de Sofie Muylle a été retrouvé ? ( VIDEO)
Le mystère autour de la mort de Sofie Muylle est proche du dénouement. Alexandru C. a été appréhendé lundi en Roumanie. Il est suspecté d'être l'homme à la veste bleue aperçu sur les images de vidéosurveillance. C'est un contrôle de routine en Belgique et une propension à trop s'afficher sur Facebook qui ont causé sa perte, d'après VTM.

Début janvier, Alexandru C. se trouve à Knokke en compagnie de trois autres Roumains pour une mission professionnelle au noir. Les quatre hommes séjournent illégalement dans notre pays et résident dans un tout petit studio, qui n'est pas adapté pour accueillir autant de personnes. Lorsque le propriétaire de l'habitation l'a découvert, un conflit a éclaté et l'agent de police de quartier a été mis au courant. Ce dernier a auditionné les quatre hommes: leurs empreintes digitales ont été relevées et des photos ont été prises.

L'enquête sur la mort de Sofie Muylle était alors au point mort, malgré les appels à témoins lancés à la télévision flamande. Les enquêteurs recherchaient un homme à la veste bleue au comportement suspect près du lieu où le corps de la victime avait été retrouvé.

Il s'affichait fièrement sur Facebook

Ce n'est finalement que bien plus tard que l'agent de quartier, qui avait entendu les quatre Roumains quelques semaines plus tôt, a finalement fait le lien. L'enquête a alors connu un fameux coup d'accélérateur, d'autant que les policiers disposaient de la photo et des empreintes du suspect.

En consultant le profil Facebook d'Alexandru C., ils ont probablement tiré de grands yeux, tant le jeune s'y affichait sans aucun complexe. Et surtout, avec une veste bleue qui ressemblait à celle aperçue dans l'appel à témoins.

Après la mort de Sofie Muylle, le suspect est resté encore quelques mois à Knokke, comme on peut le constater sur son profil où il s'annonçait régulièrement dans les bars et restaurants du coin. Sur plusieurs clichés, il pose même avec sa veste bleue. Comme s'il n'avait jamais entendu parler de l'appel à témoins?

On y apprend aussi qu'il a voyagé au cours de ces derniers mois, en passant par Paris et Londres. A force de trop s'afficher sur Facebook, il s'est finalement "grillé" tout seul.


Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 28/06/2017 13:49  Mis à jour: 28/06/2017 13:49
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Meurtre de Sofie Muylle: l’homme à la veste bleue a été arrêté.
Il s’agit de Alexandru C., un Roumain âgé de 23 ans. Son ADN a été retrouvé sur la victime.

Le principal suspect dans l’affaire du meurtre de Sofie Muylle à Knokke – l’homme à la veste bleue – a été arrêté, selon Sudpresse et Het Nieuwsblad. Il s’agit de Alexandru C., un Roumain âgé de 23 ans. Son ADN a été retrouvé sur la victime.

Le 22 janvier 2017, le corps sans vie de Sofie Muylle, 27 ans et tuée par asphyxie, avait été découvert sur une plage de Knokke, alors qu’elle passait le week-end avec son petit ami. Considéré un temps comme suspect, il avait été longuement interrogé, alors qu’il clamait son innocence. Mais les caméras de surveillance ont permis de conforter sa version des faits. Sur les images, les enquêteurs ont en effet aperçu un homme avec une veste bleue errer à plusieurs reprises à proximité du cadavre, jusqu’à sa découverte.

Jusqu’ici, l’homme était introuvable. Mais son ADN a finalement parlé. Alexandru C. habitait à Knokke au moment des faits mais s’est visiblement enfui en Roumanie, où il a été retrouvé. Faisant l’objet d’un mandat d’arrêt européen, il a été remis aux autorités belges.

http://www.lesoir.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 03/06/2017 15:33  Mis à jour: 03/06/2017 15:33
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : L'enquête sur le meurtre de Sofie Muylle à Knokke piétine (vidéo)
L'homme arrêté, portant une veste bleue comme le suspect recherché, n'est pas l'assassin de la jeune femme. Le corps sans vie de la victime de 27 ans avait été découvert le 22 janvier dernier sur la plage de Knokke.

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 26/04/2017 12:12  Mis à jour: 26/04/2017 12:12
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re :D'après l'intime conviction des enquêteurs, Carman Garcia Ortega (35 ans) a été poignardée par son mari, Daniel D. Les déclarations d'un témoin qui l'aurait aperçu ce soir-là le mettent dans de sales draps.
Et puis, l'image du couple "sans problème" avancée par le mari ne colle pas du tout avec la réalité. L'enquête a révélé que les deux époux entretenaient chacun une relation extraconjugale.

Ce qui a permis de faire rebondir l'enquête notamment, c'est un témoignage crucial. Quelqu'un a aperçu le soir du meurtre, le 10 janvier dernier, à proximité des lieux du drame, un individu rentrer rapidement dans une vieille Ford Fiesta, avec un phare arrière cassé, et prendre la fuite. Selon ce témoin, l'homme était vêtu d'un pull foncé et il était 21h30. "Je me rappelle encore avoir entendu sonner les cloches de l'Eglise", dit-il. C'est précisément à cette heure-là que Carmen venait de quitter ses cours d'espagnol.

Problèmes conjugaux
Au domicile de Daniel et Carmen à Houthem, petite commune située à 4 km de là à peine, un véhicule de même type, avec un phare arrière brisé et non immatriculé, a été retrouvé. Le mari, lui, affirme qu'il ne l'utilise plus jamais et qu'il roule tout le temps avec son 4x4. Une explication qui laisse les enquêteurs dubitatifs.

Autre élément interpellant à charge du mari: les problèmes conjugaux de Camen et Daniel. Carmen entretenait une relation extraconjugale depuis dix ans et Daniel avait lui aussi une maîtresse. La situation conjugale, après quinze ans de mariage, était-elle devenue intenable? Le mobile du crime pourrait bien se situer là.

Daniel: "Je ne pouvais pas répondre à ses appels"

Le soir du meurtre, Carmen avait constaté que l'un des pneus de sa BMW Z3 était crevé. Du coup, elle avait passé plusieurs coups de fil à son mari, qui n'a jamais répondu. "Je ne pouvais pas lui répondre parce que j'effectuais un petit travail de rénovation. J'avais de la mousse d'isolation sur les mains", se défend-il. Le gsm de la jeune femme a été retrouvé complètement détruit près des lieux du drame. Seulement une heure après les faits, Daniel a tenté de la joindre.

Les déclarations d'un deuxième témoin, qui s'est présenté à la police, plaident en revanche en faveur de Daniel. Selon cette personne, le chauffeur de la Fiesta avait de longs cheveux, alors qu'il a le crâne rasé. Le suspect conteste son arrestation et comparaîtra dans deux semaines devant la chambre du conseil.


http://www.7sur7.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 25/04/2017 17:19  Mis à jour: 25/04/2017 17:19
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Assassinat de Carmen Garcia Ortega à Comines: son mari reste en prison...
La Chambre du conseil du Hainaut, division de Tournai, a confirmé, cet après-midi, le mandat d’arrêt délivré vendredi dernier par le juge d’instruction Jacqueline De Mol contre Daniel D., inculpé pour l'assassinat de son épouse, Carmen Garcia...

Date de publication mardi 25 avril 2017 à 14h03
Source : RTBF

La Chambre du conseil du Hainaut, division de Tournai, a confirmé, cet après-midi, le mandat d’arrêt délivré vendredi dernier par le juge d’instruction Jacqueline De Mol contre Daniel D., inculpé pour l'assassinat de son épouse, Carmen Garcia Ortega, le 10 janvier dernier à Comines.

Un témoignage tardif

L’enquête a été au point mort durant deux mois. En mars, suite à un appel à témoins lancé par la police judiciaire à la demande du juge d’instruction, un homme a déclaré qu’il avait vu, le soir des faits vers 21h30, un homme vêtu de vêtements sombres, qui marchait rapidement non loin de la scène de crime et que cet homme a pris la fuite à bord d’une Ford Fiesta, type années 90, dont un feu arrière était défectueux. Un témoignage tardif qui étonne la défense de l’inculpé.

Lors d’une nouvelle perquisition au domicile de la victime, les policiers ont retrouvé une voiture identique mais cette voiture n’était pas immatriculée. Cette voiture répondrait aux caractéristiques précises, données par le témoin. Entendu dès le début de l’enquête à titre de témoin, le mari de la victime est rapidement devenu suspect. Vendredi, il a été inculpé d’assassinat mais il nie les faits.

L'alibi n'a pas convaincu le juge

Le mari prétend qu’il est resté chez lui le soir des faits mais qu’il ne pouvait pas répondre aux appels téléphoniques de son épouse car il effectuait des travaux d’isolation. Il prétend qu’il a tenté de la joindre plus tard mais Carmen ne répondait plus.

Le magistrat instructeur prétend, quant à lui, d’avoir assez d’indices pour inculper le mari qui aurait été trompé par Carmen il y a quelques années. Se dirige-t-on vers un crime passionnel? Ce n’est pas impossible.

Mardi après-midi, la chambre du conseil a donc confirmé le mandat d’arrêt délivré contre Daniel D., lequel reste présumé innocent. Selon son avocat, l'inculpé a décidé de faire appel de cette décision devant la chambre des mises en accusation.

Cédric Ketelair http://www.vivreici.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 23/04/2017 13:20  Mis à jour: 23/04/2017 13:20
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re :Carmen Garcia Ortega est décédée après avoir été poignardée à multiples reprises: le mari a été arrêté!
Carmen Garcia Ortega suivait des cours du soir d’espagnol. Moins de trois quarts d’heure avant d’être retrouvée sans vie, elle avait quitté ses compagnons de classe du cours du soir qu’elle suivait depuis un an et demi à l’Institut Saint-Henri de Comines.

Lorsque les enquêteurs débarquèrent sur place, ils constatèrent que le vol du véhicule ne semblait pas être le motif de ce meurtre, car les clés se trouvaient sur le contact de la BMW série Z de la victime.

"C’était une femme sans histoires, gentille, régulière aux cours. Elle ne laissait rien transparaître. Aucune difficulté, aucun problème", avait déclaré à l’époque à La DH, David Coudron, directeur de l’école de promotion sociale à Comines-Warneton, où Carmen suivait ses cours d’Espagnol .

L’entourage de la victime, née à Ypres, mariée, habitant Houthem depuis peu, avait été entendu par la police judiciaire fédérale.

Ce samedi , nous avons appris que le mari de Carmen Garcia Ortega a été placé sous mandat d’arrêt. Son mandat d’arrêt lui a été décerné ce vendredi.

Selon le procureur du roi de Tournai-Mons, Christian Henry, le mari nie les faits qui lui sont reprochés, mais les enquêteurs disposeraient de divers éléments à charge. Le mari de Carmen Garcia Ortega, dont l’identité ne nous a pas été communiquée, a été écroué à la prison de Tournai.



Yves Boucau http://www.dhnet.be/actu/faits/carmen ... -58fbc59fcd70812a65981c87
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 21/04/2017 12:27  Mis à jour: 21/04/2017 12:27
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Rebondissement dans l'affaire Sofie Muylle: un ADN retrouvé sur le corps.
Trois mois après le meurtre de Sofie Muylle sur une plage à Knokke, l'enquête connaît une avancée majeur. Une trace ADN a pu être détectée sur le bras de la jeune femme, tuée par asphyxie dans la nuit du 21 au 22 janvier dernier après une sortie nocturne avec son copain.

Pour l'instant, les enquêteurs ignorent si le profil génétique retrouvé sur le corps de la victime correspond à du sang, de la salive ou autre chose. Quinze personnes citées dans le dossier ont été invitées à effectuer un prélèvement ADN mais aucun n'a "matché", révèle Het Nieuwsblad. Malgré tout, les policiers sont persuadés que le profil génétique est celui du meurtrier de Sofie.

Le suspect principal dans cette affaire reste "l'homme à la veste bleue", qui ne s'est toujours pas manifesté auprès de la police. L'individu a traîné pendant 7 heures autour du corps de Sofie après les faits et son comportement très étrange intrigue fortement les enquêteurs. L'homme avait été aperçu pour la dernière fois à 14h.


4.000 contacts dans son téléphone portable
Dans tous les cas, ce nouveau rebondissement devrait donner un coup d'accélérateur à l'enquête, qui s'enlisait depuis quelques temps déjà. Les enquêteurs tentent désormais de déterminer avec qui la jeune femme a eu des contacts les derniers jours et les dernières heures avant sa mort. Au total, plus de 4.000 contacts figurent dans son gsm, dont des personnes d'Italie, d'Albanie ou de Russie. Selon l'une des hypothèses privilégiées, il n'est pas impossible qu'elle menait une double vie et qu'elle ait donné rendez-vous à quelqu'un, peut-être un ressortissant étranger, ce soir-là.

Le parquet de Bruges confirme qu'une trace ADN a bien été retrouvée sur le corps mais se refuse à tout commentaire pour l'instant.

http://www.7sur7.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 29/03/2017 09:32  Mis à jour: 29/03/2017 10:01
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Meurtre de Sofie MUYLLE à Knokke - UPDATE... Le suspect a tourné autour du corps de Sofie Muylle pendant sept heures..
Les émissions précédentes ont permis d'identifier l'ensemble des témoins recherchés, à l'exception de « l'homme à la veste bleue ».
Grâce aux témoignages et aux analyses approfondies des images des caméras de surveillance, les enquêteurs peuvent désormais certifier que « l'homme à la veste bleue », vu par des témoins et par des caméras de surveillance, est en réalité la même personne.

L'enquête révèle que cet homme est resté traîner plusieurs heures sur les lieux de la découverte du corps de Sofie Muylle.

Un peu avant 07 heures, le matin du 22 janvier, les caméras enregistrent une petite lumière scintillant sur la plage. Les enquêteurs pensent qu'il s'agit de l'homme à la veste bleue, qui produit cette lumière avec son gsm ou avec une lampe de poche.
Une heure plus tard, le jour se lève mais les caméras continuent à enregistrer en mode nocturne. On peut y voir un homme qui vient de l'endroit où Sofie a été retrouvée. Cette personne marche lentement et regarde en direction du lieu d'où il vient.

Un peu plus tard, il zigzague sur la plage en direction de la mer tout en regardant vers le sol. De temps à autre, il frappe le sable avec sa chaussure, comme s'il cherchait quelque chose.

A 08h12, la caméra passe en mode diurne et les couleurs apparaissent. La personne semble porter un dessus de couleur bleue. Il a probablement une capuche sur la tête et porte un pantalon foncé. Il marche avec la tête cachée. Un peu plus tard, il se penche sans qu'on sache pourquoi. Puis peu après, il retourne en direction du site où Sofie a été retrouvée.

Vers 08h30, l'homme à la veste bleue réapparait à l'image. Il court cette fois en direction de la mer. Il est encore régulièrement aperçu pendant les prochaines heures. Il se comporte étrangement. A un moment, il saute.
Il reste encore un long moment sur les lieux où ont été constatées ultérieurement des marques de trainées.

Peu avant 10h30, il est à nouveau filmé alors qu'il est occupé à faire un jogging. Avant de quitter l'image, il regarde encore une fois en arrière.

Entre 11h25 et 11h40, il reste tout le temps à l'image. Il frappe le sable, comme s'il était en colère, et semble se parler à lui-même.

Ensuite, il faut attendre plus de 2 heures pour qu'il réapparaisse à l'image.
Le corps de Sofie a entretemps été retrouvé. L'homme à la veste bleue court maintenant sur la digue. Il est alors un peu après 14 heures. L'homme est encore filmé alors qu'il marche en direction de la Lichttorenplein. Il emprunte la Kustlaan puis entre dans la Diksmuidestraat. Ce sont les dernières images en possession de la police.

Les enquêteurs recherchent toute personne pensant connaître cet individu ou pensant le reconnaître à sa démarche ou son style vestimentaire, ou qui pense l'avoir encore aperçu ailleurs, ou même qui le connaît, sait où il réside ou aurait séjourné dans le passé. Toute information à son sujet pourrait faire avancer l'enquête. Il est aussi demandé à cet homme de se manifester auprès des services de police. Discrétion assurée.

Il s'agit d'un jeune homme, mesurant entre 1m70 et 1m75.Il porte cette veste à capuche bleue, une sorte de veste matelassée. Il porte aussi un bonnet foncé, un pantalon foncé et des chaussures de sport. On peut constater, sur les images, qu'il donne régulièrement des appels téléphoniques ou qu'il fait semblant d'en donner. Ces éléments d'enquête ont déjà été exploités.

Le dimanche 22 janvier 2017 vers 12h20, le corps sans vie de Sofie MUYLLE, âgée de 27 ans, a été découvert sur la plage de Knokke à hauteur de l'habitation située au n°671 de la Zeedijk.

Sofie Muylle et son petit ami ont été déposés par un taxi à 04h47 devant le Casino de Knokke (Jozef Nellenslaan). Ils avaient l'intention de se rendre dans le club situé dans le casino mais celui-ci fermait. Alors, ils se sont rendus au Piano Bar KZ situé Canadasquare. Ce soir-là, Sofie portait une veste noire de marque Benetton, un foulard clair à motifs foncés, une blouse blanche à courtes manches, une jupe courte noire, des bas noirs et des bottes brunes à talons. Elle portait un collier de perles blanches et une montre argentée. Sofie a probablement quitté le Piano Bar KZ entre 04h50 et 05h13. A ce jour, aucune caméra de surveillance n'a filmé Sofie après 04h50.

Il se pourrait que Sofie ait rencontré quelqu'un alors qu'elle se promenait sur la plage. Les enquêteurs n'excluent pas qu'elle ait rencontré une personne à proximité du Casino ou qu'elle ait rejoint la plage, située à plus ou moins 1 Km, en voiture.

Les enquêteurs ont déjà rassemblé beaucoup d'images de caméras de surveillance. Sur celles-ci de potentiels témoins ont été filmés. Il est demandé aux personnes qui se reconnaissent de se manifester. Il est aussi demandé aux personnes qui se trouvaient à Knokke le 22 janvier 2017 de se manifester. Ils pourraient être des témoins précieux pour l'enquête.

Images de caméras de surveillance :


A 05h03 : une personne se trouve à l'angle du Canadasquare et de la Jozef Nellenslaan. Qui reconnaît cette personne ? (cela pourrait être Sofie).

A 05h04 : une personne marche dans la Zonnelaan et traverse en direction de la Zeedijk. Qui peut s'identifier sur cette image ?

Vêtements

A 11h00, la veste de Sofie, a été retrouvée sur la plage. A 3 mètres du bord de l'eau, près de la Rubensplein. La veste est de marque « BENETTON TO YOU TO ». Elle a été retrouvée, par un témoin, à la hauteur de la terrasse du restaurant ELLIS situé sur la Zeedijk - plus ou moins à droite de la plage dans le prolongement de la Meerminlaan. Y-a-t-il des personnes qui ont vu cette veste entre 05h00 et 11h00 ? Y a-t-il des personnes qui aurait enaperçu cette veste ailleurs ou vu quelqu'un porter cette veste entre 05h00 et 11h00 ?

Sofie portait un foulard clair à motifs foncés. Ce foulard n'a pas encore été retrouvé. Y a-t-il des personnes qui auraient vu ce foulard ?

Identification de personnes à proximité du lieu de découverte de Sofie

Entre 08h30 et 09h00, un homme se trouvait sur la plage et y est resté un certain temps en regardant la mer. Il a ensuite rejoint la Zeedijk. Il mesure environ 1m70 et est de corpulence normale. Il a la peau légèrement hâlée. Il portait un bonnet ou une casquette et une veste matelassée bleu vif de type « Millet » à tirette.

A 10h30, un jeune homme passe dans l'ouverture du filet placé pour retenir le sable. Une fois qu'il a franchi l'ouverture, il commence à jogger (pas marcher ni courir). Ce qui est étonnant, c'est qu'il ne porte pas de vêtements de sport. Le jeune homme est âgé d'une vingtaine d'années et est de corpulence plutôt mince et de taille normale. Il a les cheveux bruns et courts. Il portait un jean moulant bleu foncé et une veste matelassée brillante sans capuche et des chaussures.

Vers 14h00, après la découverte du corps de Sofie, une personne est aperçue sur la Zeedijk. Il porte une veste bleu vif.
Les enquêteurs souhaitent connaître son identité.

Traces de sang


Le vendredi 3 févier 2017 vers 16h00, des traces de sang se trouvaient à environ à 100 mètres de l'endroit où le corps de Sofie a été retrouvé. Les traces se situaient à hauteur du N° 9 de la Marie-Joséstraat sur le passage d'une cour menant à des boxes de garage.

Depuis quand les traces se trouvent-elles là ? Peuvent-elles être liées au fait ? Les enquêteurs cherchent des personnes qui pourraient donner des informations sur ces traces.

Toutes informations, même infimes, peuvent être importantes pour les suites de l'enquête. Si vous avez des informations sur ce fait, veuillez prendre contact avec les enquêteurs.

Publié le 28/03/2017 à la requête du le parquet de Flandre Occidentale, division Bruges.

Op zondag 22 januari 2017, omstreeks 12u.20, werd op het strand in Knokke, ter hoogte van de woning Zeedijk nr. 671, het levenloze lichaam aangetroffen van de 27-jarige Sofie Muylle.




http://www.police.be/fed/fr/avis-de-r ... ie-muylle-a-knokke-update
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 22/03/2017 16:08  Mis à jour: 22/03/2017 16:08
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Sofie Muylle, la victime de Knokke avait-elle rendez-vous avec son meurtrier?
Deux mois après la découverte de son corps sous la terrasse d'une brasserie de la digue de Knokke, on en sait toujours peu sur les circonstances du meurtre de Sofie Muylle. Les enquêteurs pensent cependant que la jeune femme a été attirée par un inconnu - peut-être le fameux homme à la veste bleu électrique - qui l'a tuée car elle ne suivait pas ses instructions.

Le 22 janvier dernier, des promeneurs repéraient le corps sans vie de l'esthéticienne de 27 ans à peine dissimulé sous la terrasse de la brasserie Le P'tit Bedon à Knokke. La mort de la jeune femme serait survenue quand l'auteur lui a enfoui la tête dans le sable jusqu'à l'étouffement. Il aurait ensuite traîné son corps à travers la plage pour s'arrêter à proximité de la digue et l'abandonner finalement sous la terrasse en bois.

"Nous ne voulons pas d'un cold case"
Deux mois révolus et toujours pas une seule preuve supplémentaire de ces allégations ou de la responsabilité de "l'homme en bleu", et ce malgré les efforts quotidiens des enquêteurs de la police judiciaire. L'appel à témoins et la diffusion d'images issues des caméras de surveillance n'ont offert aucun témoignage probant. Pourtant, onze personnes sont bel et bien visibles sur lesdites images et pas moins de 40 "tuyaux" ont été ajoutés au dossier.

Malgré tout cela, la justice n'a mis la main sur aucun suspect. "Cela s'avère être une enquête très difficile, mais nous faisons tout pour que cette affaire ne devienne pas un cold case", résume un enquêteur.


"Je sors faire un tour"

Sofie Muylle a été vue en vie pour la dernière fois au café KZ Piano Bar, où elle s'est rendue au petit matin avec son compagnon, le Brugeois W.C. Pourtant, après seulement quelques minutes à l'intérieur, la jeune femme a annoncé sortir pour une petite promenade seule. "Je vais faire un petit tour", a-t-elle laconiquement dit à son petit ami. Celui-ci pensait la voir revenir rapidement, vu qu'elle avait laissé son GSM et son sac à main à l'intérieur. Il n'en fut rien.

De là, c'est l'inconnu: une ombre qui pourrait être Sofie Muylle, mais dont les enquêteurs ne sont pas certains qu'il s'agit d'elle, a ensuite été vue à deux reprises sur les images de vidéosurveillance de la rue. L'endroit où son corps a été retrouvé est à plus d'un kilomètre du KZ Piano Bar; quant à sa veste, elle a été découverte au bord de l'eau, à quelques centaines de mètres de son cadavre.

Mauvaise fréquentation?
La justice se demande désormais si la jeune femme n'est pas montée dans une voiture, après quoi elle aurait marché jusqu'à la plage, probablement avec son assassin. Cela expliquerait pourquoi on ne la voit pas descendre dans le sable sur les images de vidéosurveillance à l'arrière du casino. Les enquêteurs envisagent par exemple qu'elle ait pu rejoindre un autre homme avec qui elle avait incognito convenu d'un rendez-vous rapide, ce qui expliquerait qu'elle ait laissé son petit ami dans le bar avec ses affaires en prétextant vouloir prendre l'air.

Des éléments indiquent que la victime aurait été attirée dans un piège par un individu évoluant dans le milieu criminel et aurait assassinée parce qu'elle ne suivait pas ses directives. L'individu en question pourrait être l'homme à la veste bleue qui a été repéré sur les images de vidéosurveillance mais cet inconnu ne s'est jamais présenté à la police pour être auditionné, ce qui jusqu'ici aurait été le cas comme témoin et non comme suspect. L'homme a non seulement été filmé sur la digue, mais également été vu deux fois plus tôt dans la matinée, par des joggers, alors qu'il était sur la plage à hauteur de la terrasse où gisait le corps sans vie de Sofie Muylle. Sur les images vidéo, on le voit encore rôder sur la digue alors que la police fait déjà les constatations d'usage. La raison pour laquelle il a si longtemps "traîné" dans les alentours des lieux du crime sans jamais se signaler pose question. La police n'est par contre pas certaine que "l'homme à la veste bleu électrique" que l'on voit sur les images était à chaque fois le même homme.

Trop présent puis trop absent

Après la diffusion des images dans l'émission flamande "Faroek", huit personnes des onze visibles sur les images ont pu être identifiées, la plupart se présentant spontanément à la police en se sachant concernées ou témoins potentiels. Le fait que cet homme au centre de toutes les questions a évité toute audition confirme qu'il a sans doute quelque chose à cacher. Son attitude fuyante ne "colle" pas avec le profil d'un éventuel badaud curieux qui a ensuite forcément dû se renseigner sur l'affaire du corps qu'il a entrevu à la plage, et donc vraisemblablement lu ou entendu dans les médias qu'on recherchait activement un homme avec une veste similaire à la sienne.

Quant au compagnon de la victime, W.C., il n'a été entendu que comme témoin. Il a livré sa version de la dernière soirée passée avec sa petite amie avant le drame mais aucun élément à charge n'a pu être retenu contre lui. "Mon client n'est pas dans le viseur des enquêteurs. Il n'y a donc aucune indication d'une quelconque culpabilité", a tenu à rappeler son avocat, Luc Arnou. On sait également que le patron et qu'un client du KZ Piano Bar ont été interrogés, mais ces deux proches du couple n'auraient rien pu apporter au dossier.

http://www.7sur7.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 22/03/2017 11:50  Mis à jour: 22/03/2017 11:51
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Sofie Muylle, retrouvée morte à Knokke: une nouvelle piste étudiée par les enquêteurs (voir vidéo et photos de la police fédérale).
Cette piste, c’est celle d’un homme avec qui la victime aurait pu avoir un rendez-vous le 21 janvier dernier, dans la soirée. Sofie Muylle serait sortie d’une voiture avant de prendre la direction de la plage pour un rendez-vous. Certains éléments laissent penser qu’elle aurait pu être tuée par un membre d’une organisation criminelle car « elle ne satisfaisait pas à ses besoins », peut-on lire sur le Nieuwsblad.

Il y a quelques jours, la police avait diffusé les images des caméras de surveillance afin d’essayer d’identifier plusieurs personnes qui pourraient avoir des informations.

POLICE FEDERALE

Sofie Muylle et son petit ami ont été déposés par un taxi à 04h47 devant le Casino de Knokke (Jozef Nellenslaan). Ils avaient l'intention de se rendre dans le club situé dans le casino mais celui-ci fermait. Alors, ils se sont rendus au Piano Bar KZ situé Canadasquare. Ce soir-là, Sofie portait une veste noire de marque Benetton, un foulard clair à motifs foncés, une blouse blanche à courtes manches, une jupe courte noire, des bas noirs et des bottes brunes à talons. Elle portait un collier de perles blanches et une montre argentée. Sofie a probablement quitté le Piano Bar KZ entre 04h50 et 05h13. A ce jour, aucune caméra de surveillance n'a filmé Sofie après 04h50.

Il se pourrait que Sofie ait rencontré quelqu'un alors qu'elle se promenait sur la plage. Les enquêteurs n'excluent pas qu'elle ait rencontré une personne à proximité du Casino ou qu'elle ait rejoint la plage, située à plus ou moins 1 Km, en voiture.

Les enquêteurs ont déjà rassemblé beaucoup d'images de caméras de surveillance. Sur celles-ci de potentiels témoins ont été filmés. Il est demandé aux personnes qui se reconnaissent de se manifester. Il est aussi demandé aux personnes qui se trouvaient à Knokke le 22 janvier 2017 de se manifester. Ils pourraient être des témoins précieux pour l'enquête.

Images de caméras de surveillance :

A 05h03 : une personne se trouve à l'angle du Canadasquare et de la Jozef Nellenslaan. Qui reconnaît cette personne ? (cela pourrait être Sofie).

A 05h04 : une personne marche dans la Zonnelaan et traverse en direction de la Zeedijk. Qui peut s'identifier sur cette image ?

Vêtements

A 11h00, la veste de Sofie, a été retrouvée sur la plage. A 3 mètres du bord de l'eau, près de la Rubensplein. La veste est de marque « BENETTON TO YOU TO ». Elle a été retrouvée, par un témoin, à la hauteur de la terrasse du restaurant ELLIS situé sur la Zeedijk - plus ou moins à droite de la plage dans le prolongement de la Meerminlaan. Y-a-t-il des personnes qui ont vu cette veste entre 05h00 et 11h00 ? Y a-t-il des personnes qui aurait enaperçu cette veste ailleurs ou vu quelqu'un porter cette veste entre 05h00 et 11h00 ?

Sofie portait un foulard clair à motifs foncés. Ce foulard n'a pas encore été retrouvé. Y a-t-il des personnes qui auraient vu ce foulard ?

Identification de personnes à proximité du lieu de découverte de Sofie

Entre 08h30 et 09h00, un homme se trouvait sur la plage et y est resté un certain temps en regardant la mer. Il a ensuite rejoint la Zeedijk. Il mesure environ 1m70 et est de corpulence normale. Il a la peau légèrement hâlée. Il portait un bonnet ou une casquette et une veste matelassée bleu vif de type « Millet » à tirette.

A 10h30, un jeune homme passe dans l'ouverture du filet placé pour retenir le sable. Une fois qu'il a franchi l'ouverture, il commence à jogger (pas marcher ni courir). Ce qui est étonnant, c'est qu'il ne porte pas de vêtements de sport. Le jeune homme est âgé d'une vingtaine d'années et est de corpulence plutôt mince et de taille normale. Il a les cheveux bruns et courts. Il portait un jean moulant bleu foncé et une veste matelassée brillante sans capuche et des chaussures.

Vers 14h00, après la découverte du corps de Sofie, une personne est aperçue sur la Zeedijk. Il porte une veste bleu vif.
Les enquêteurs souhaitent connaître son identité.

Traces de sang

Le vendredi 3 févier 2017 vers 16h00, des traces de sang se trouvaient à environ à 100 mètres de l'endroit où le corps de Sofie a été retrouvé. Les traces se situaient à hauteur du N° 9 de la Marie-Joséstraat sur le passage d'une cour menant à des boxes de garage.

Depuis quand les traces se trouvent-elles là ? Peuvent-elles être liées au fait ? Les enquêteurs cherchent des personnes qui pourraient donner des informations sur ces traces.

Toutes informations, même infimes, peuvent être importantes pour les suites de l'enquête. Si vous avez des informations sur ce fait, veuillez prendre contact avec les enquêteurs.

Voir photos et vidéo


http://www.police.be/fed/fr/avis-de-r ... -de-sofie-muylle-a-knokke

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 28/02/2017 10:32  Mis à jour: 28/02/2017 10:32
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Meurtre de Carmen GARCIA ORTEGA à Comines : où est l'enquête?
Depuis un mois et demi, les Cominois se demandent ce qui a bien pu se passer dans la rue du Commerce à Comines. Ce jour-là, le corps sans vie de Carmen Garcia Ortega a été retrouvée sans vie. La victime a été tuée de 12 coups de couteau.

Image redimensionnée


Depuis un mois et demi, les Cominois se demandent ce qui a bien pu se passer dans la rue du Commerce à Comines. Ce jour-là, le corps sans vie de Carmen Garcia Ortega a été retrouvée sans vie. La victime a été tuée de 12 coups de couteau.

Du côté de Comines-Warneton, certains annonçaient qu’un suspect avait été interrogé. Renseignement pris, il n’en est rien. « Plusieurs personnes ont été entendues ou réentendues. Mais personne ne l’a été en tant que suspect. Personne n’a été placé en garde à vue », explique une source proche de l’enquête.

Pour le moment, aucune piste n’est privilégiée. On ne sait toujours pas s’il s’agit d’un tueur en série ou d’une affaire plus personnelle. « Des vérifications sont en cours pour voir si on peut la relier à d’autres affaires. Beaucoup de résultats d’analyse sont aussi en attente. »

http://www.nordeclair.be/1797528/arti ... -comines-ou-est-l-enquete
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 27/02/2017 10:08  Mis à jour: 27/02/2017 10:08
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Meurtre de Sofie MUYLLE à Knokke : l'homme à la veste bleue est toujours recherché, est-il le meurtrier? (vidéo)

Enquête au point mort un mois après le meurtre d'une jeune fille à Knokke

Le meurtre de Sophie Muylle, commis il y a un mois à Knokke, reste toujours non élucidé. Le corps sans vie de cette jeune femme de 27 ans avait été retrouvé sur la plage. Le meurtrier court toujours, et l'enquête est au point mort...

Le dimanche 22 janvier 2017 vers 12h20, le corps sans vie de Sofie Muylle, une jeune femme âgée de 27 ans, a été découvert sur la plage de Knokke, à hauteur de l'habitation située au numéro 671 de la Zeedijk. L'autopsie a révélé que la jeune femme était décédée de mort violente dans la nuit du samedi au dimanche.

Il est établi que Sofie a passé la nuit avec son compagnon dans un café de Knokke. Elle aurait ensuite quitté l'établissement seule. Ce qui est arrivé ensuite reste pour l'instant flou. Il se pourrait que Sofie ait rencontré quelqu'un alors qu'elle se promenait sur la plage. Les enquêteurs n'excluent pas qu'elle ait rencontré une personne à proximité du Casino ou qu'elle ait rejoint la plage, située à plus ou moins 1 km, en voiture. L'enquête est toujours en cours et le meurtrier de Sofie court toujours...

http://www.rtl.be/info/belgique/faits ... rtrier-video--894725.aspx
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 25/02/2017 12:04  Mis à jour: 25/02/2017 12:04
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : FEEDBACK - Meurtre de Sofie MUYLLE à Knokke le 22/01/2017.
Après l’appel à témoins diffusé dans le cadre de l’émission de recherche FAROEK, 8 des 11 témoins recherchés dans le cadre de l’enquête du meurtre de Sofie MUYLLE ont été identifiés. Les témoins se sont reconnus et se sont manifestés spontanément auprès des services de police. Cet appel a permis d’obtenir des informations utiles qui doivent encore être vérifiées par les enquêteurs.

Si vous avez des informations concernant : la veste et le foulard de Sofie MUYLLE, concernant les trois hommes, avec une veste bleue ou avec la petite lumière qui a été aperçue vers 07 heures du matin près du lieu de découverte de Sofie MUYLLE, veuillez prendre contact avec les enquêteurs via le numéro de téléphone gratuit 0800/30.300 ou par mail via avisderecherche@police.belgium.eu

Copyright (C) Belga
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 23/02/2017 13:33  Mis à jour: 22/03/2017 11:52
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Meurtre de Sofie MUYLLE à Knokke : : qui est le mystérieux "homme à la veste bleue"?
Image redimensionnée


Au lendemain de l'appel à témoins diffusé par les enquêteurs dans le cadre du meurtre de Sofie Muylle à Knokke la nuit du 21 au 22 janvier dernier, une quarantaine d'informations ont été communiquées à la police. En revanche, le mystérieux "homme à la veste bleue", qui a été aperçu à proximité de l'endroit où le corps de la jeune femme a été retrouvé, reste introuvable.

Un mois après la mort brutale de Sofie, par étouffement, l'enquête était au point mort. L'appel à témoins diffusé mardi dans l'émission "Faroek" sur la chaîne flamande vtm, en collaboration avec les enquêteurs, a permis de lui donner un nouveau souffle. La police judiciaire a bon espoir d'identifier les témoins qu'elle recherche activement.

Aperçu à plusieurs reprises à proximité du corps
Le témoin qui intrigue le plus les enquêteurs est un "homme à la veste bleue", qui traînait sur la digue à hauteur de l'endroit où le corps de la jeune Roularienne de 27 ans a été retrouvé à 12h19. Il y aurait été aperçu dans l'après-midi, vers 14h. L'air patibulaire, d'apparence assez nerveux, le téléphone à l'oreille, on le voit marcher d'un point à l'autre sur la digue. Sa démarche intrigue beaucoup les enquêteurs.

Selon d'autres témoins, un homme vêtu... lui aussi d'une veste bleue - un bleu vif - se trouvait vers 8h30 le matin, bien avant la découverte du corps, sur la plage, en regardant dans la direction de l'endroit où le corps de Sofie se trouvait. Rien ne dit qu'il s'agit d'une seule et même personne, mais la coïncidence est pour le moins troublante. Les enquêteurs ont la conviction que ce témoin à la veste bleue peut faire avancer l'enquête, même s'ils refusent pour l'instant de lui coller l'étiquette de suspect.

Aucune nouvelle du témoin
En exploitant les données de l'antenne relais qui a capté son appel téléphonique, il devrait être possible de l'identifier. Cela dit, la tâche s'annonce compliquée car des centaines de numéros ont probablement été enregistrés.

Jusqu'à mercredi soir, "l'homme à la veste bleue" était toujours dans la nature. Il ne s'est pas manifesté auprès de la police après l'appel à témoins.


http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgi ... me-a-la-veste-bleue.dhtml
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 22/02/2017 09:06  Mis à jour: 22/02/2017 11:49
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Appel à témoins dans le cadre du meurtre de Sofie MUYLLE à Knokke (Belgique)
Le dimanche 22 janvier 2017 vers 12h20, le corps sans vie de Sofie MUYLLE, âgée de 27 ans, a été découvert sur la plage de Knokke à hauteur de l'habitation située au n°671 de la Zeedijk.

Sofie Muylle et son petit ami ont été déposés par un taxi à 04h47 devant le Casino de Knokke (Jozef Nellenslaan). Ils avaient l'intention de se rendre dans le club situé dans le casino mais celui-ci fermait. Alors, ils se sont rendus au Piano Bar KZ situé Canadasquare. Ce soir-là, Sofie portait une veste noire de marque Benetton, un foulard clair à motifs foncés, une blouse blanche à courtes manches, une jupe courte noire, des bas noirs et des bottes brunes à talons. Elle portait un collier de perles blanches et une montre argentée. Sofie a probablement quitté le Piano Bar KZ entre 04h50 et 05h13. A ce jour, aucune caméra de surveillance n'a filmé Sofie après 04h50.

Il se pourrait que Sofie ait rencontré quelqu'un alors qu'elle se promenait sur la plage. Les enquêteurs n'excluent pas qu'elle ait rencontré une personne à proximité du Casino ou qu'elle ait rejoint la plage, située à plus ou moins 1 Km, en voiture.

Les enquêteurs ont déjà rassemblé beaucoup d'images de caméras de surveillance. Sur celles-ci de potentiels témoins ont été filmés. Il est demandé aux personnes qui se reconnaissent de se manifester. Il est aussi demandé aux personnes qui se trouvaient à Knokke le 22 janvier 2017 de se manifester. Ils pourraient être des témoins précieux pour l'enquête.

Images de caméras de surveillance :

Voir photos et lire la suite.


Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 08/02/2017 12:23  Mis à jour: 08/02/2017 12:23
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Belgique, Knokke: Assassinat de Sophie Muylle, l'enquête se poursuit.
Image redimensionnée


On se souvient que le 22 janvier, le corps sans vie d'une jeune femme avait été retrouvée sur la plage de Knokke, cachée sous une terrasse d'un établissement en bord de digue. Depuis cette nuit tragique pour l'habitante de Roulers, personne ne sait se qu'il s'est vraiment déroulé, et comment cette pauvre femme fut tuée.

L'enquête se poursuit, et cinq personnes furent arrêtées et longuement interrogées, mais pas d'inculpation. On sait qu'il fut question d'une longue nuit de "sortie", avec son petit ami, mais qu'à un certain moment celui-ci se retrouva seul dans un bistro de la cité balnéaire, et qu'il ne devait plus revoir sa copine.

La police a visionné énormément d'images de vidéos surveillance, mais pas d'indice pour les faits recherchés.

Aussi, un appel est lancé pour plus d'informations, si cela est possible, à communiquer à la police fédérale Belge au numéro gratuit 0800/30300 ou par courriel à l'adresse opsporingen@police.belgium.eu.


http://lacotebelge.blogs.sudinfo.be
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 07/02/2017 15:00  Mis à jour: 07/02/2017 15:09
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : VIDEO - Jeune femme inconnue retrouvée à Geluwe ( Belgique).
Publié le 31/01/2017 à la requête du le parquet de Flandre Occidentale, division Ypres.

Le samedi 31 décembre 2016 vers 09h30, le corps sans vie d'une femme a été retrouvé dans un fossé le long de la Beselarestraat à Geluwe, entité de Wervik. A ce jour, cette femme reste non identifiée. Le corps de la victime a été brûlé. Le décès aurait eu lieu entre le 21/11 et le 30/12 mais la jeune femme est peut-être décédée dans la 1ère ou 2ème semaine de décembre, environ 2 à 3 semaines avant que des chasseurs ne retrouvent son corps.

La victime est une jeune femme âgée entre 18 et 25 ans. Elle mesure entre 1m45 et 1m50 et est de corpulence mince. Elle est d'origine asiatique. Elle avait un motif particulier sur les ongles de ses orteils.

Sur la dépouille de la victime ont été retrouvés une montre pour femme et un collier. La montre est de marque "Citizen Eco drive" et a un bracelet métallique. Cette montre a été produite à 200 exemplaires au Japon et sa valeur est estimée entre 230 et 250 euros. Le cadran de la montre est biseauté.

Un morceau de lunette a été retrouvé enfoui dans la terre sous le corps de la victime. Il n'est pas certain que ce morceau de lunette appartienne à la victime.

L'enquête a pu établir que la femme est décédée avant d'être brûlée. L'endroit où on a retrouvé le corps pourrait être l'endroit où il a brûlé. Sur la scène de crime, des fragments du journal Metro, version néerlandophone, ont été retrouvés.

La Beselarestraat est parallèle à l'autoroute A19 entre Ypres et Courtrai. Des témoins auraient remarqué ce feu depuis la A19. Il leur est demandé de prendre contact avec la police.

Les enquêteurs demandent aux personnes qui connaissent une jeune femme de type asiatique et de petite taille ne s'étant plus manifestée, de le signaler à la police. Souvent l'excuse utilisée dans le cadre d'une disparition est que la personne est retournée dans son pays d'origine.


Témoignages

Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium.eu.



http://www.police.be/fed/fr/avis-de-r ... connue-retrouvee-a-geluwe

Toegevoegd op 1 februari 2017

Op zaterdag 31 december, 2016, rond 09:30, werd het lichaam ontdekt door een onbekende vrouw. Het slachtoffer werd gevonden in een greppel langs de Beselarestraat Geluwe, een deel van Wervik.
De overblijfselen werden verbrand. Het houdt rekening met een tijd van overlijden tussen 21/11 en 30/12, maar kan - de jonge vrouw die is overleden kan zijn in de eerste of tweede week van december zou kunnen zijn, ongeveer 2 tot 3 weken voor jagers vonden haar verkoolde lichaam.

Beschrijving van het slachtoffer

is een jonge vrouw van waarschijnlijk 18 tot 25. Ze is Aziatisch (Mongoloid), slank en klein als 1m45- 1.50m lang.
De vrouw had een perfect gebit en verzorgde voeten.
Haar nagels waren beschilderd met een speciale nagellak.

Sommige sieraden werden ook gevonden op het lichaam. In het land onder het lichaam wierp een stuk van een bril. Het is niet bekend of het slachtoffer.
Op zijn pols droeg de vrouw dameshorloge met metalen armband en een zilveren ketting om haar nek.
De beweging is het merk Citizen Eco-drive en dit horloge, slechts 200 werden geproduceerd voor de Japanse markt. Het heeft een waarde van 230-250 euro.
Het is een klokje met een opvallend patroon in het glas gesneden.

De studie toont aan dat de vrouw dood was voordat ze werd ontslagen. De plaats waar het slachtoffer werd gevonden kan ook de plek waar het gaar is. Op de plaats delict gevonden fragmenten van een Nederlandse krant Metro, editie van 21/11/2016. De Beselarestraat is parallel aan de snelweg A19 tussen Ieper en Kortrijk. Brand kan zeker merkte de Ieperstraat Geluwe. De politie vraagt ​​getuigen naar voren te komen.

De onderzoekers pleiten voor mensen die iemand kent van de Aziatische soort, is jong en overeenkomen met de hoogte om dit te melden. Het is heel vaak een excuus gebruikt door een verdwijning dat de persoon wordt teruggestuurd naar het land van herkomst en verplicht zich niet - er andere kwesties.

Denk je dat je weet wie deze vrouw is of heeft informatie over de sieraden, of waren - Stookt u alle informatie is welkom meegemaakt.
Ook, als je iemand die past bij de beschrijving van een tijdje kennen en heb niet gezien dan vragen de onderzoekers om u te laten weten.

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 07/02/2017 14:43  Mis à jour: 07/02/2017 14:43
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re :Meurtre de Sofie MUYLLE à Knokke ( Belgique)
Publié le 03/02/2017 à la requête du Parquet de Flandre occidentale – division Bruges.

Image redimensionnée


Le dimanche 22 janvier 2017 vers 12h20, le corps sans vie de Sofie MUYLLE, une jeune femme âgée de 27 ans, a été découvert sur la plage de Knokke, à hauteur de l'habitation située au numéro 671 de la Zeedijk.

Dans le cadre de cette enquête, les enquêteurs ont déjà récolté de nombreuses images de caméras de surveillance mais sont encore à la recherche de nouvelles images en possession de particuliers ou de commerçants.

Les enquêteurs recherchent plus particulièrement des images de la région située entre la frontière néerlandaise et Zeebrugge (commune limitrophe) ainsi que la région située entre la plage et les axes N34, Elisabethlaan, Bayeauxlaan, Lippenslaan, Dumortierlaan et la Kustlaan.

Les personnes qui possèderaient de telles images pour la journée du dimanche 22 janvier, sont invitées à se manifester auprès des enquêteurs. Ceux-ci contacteront les personnes et viendront chercher les images de caméras de surveillance.

Témoignages

Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium.eu.


http://www.police.be/fed/fr/avis-de-r ... de-sophie-muylle-a-knokke
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 07/02/2017 14:35  Mis à jour: 07/02/2017 14:35
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Sofie, Carmen et une autre jeune femme retrouvées mortes en quelques semaines et dans la même région.Un tueur en série sévirait-il en Belgique ?
Sofie Muylle à Knokke, Carmen Garcia Ortega à Comines et une jeune femme asiatique à Geluwe. En quelques semaines, trois jeunes femmes ont été retrouvées mortes dans une même région. Et dans les trois cas, les enquêteurs sont dans l’impasse. Selon nos confrères du Nieuwsblad, le parquet n’exclut aucune piste…



Jusqu’à présent, il n’y a aucun lien entre ces trois décès, tous les trois considérés jusqu’à présent comme suspects, « mais nous ne pouvons rien n’exclure », a expliqué Céline D’Havé du parquet de Bruges à nos confrères du Nieuwsblad.

Force est toutefois de constater que les décès de ces trois jeunes femmes plusieurs points communs : la région et les questions. De la à évoquer un tueur en série ? Pas forcément, mais certaines évidences ne peuvent être niées.

1- Une femme asiatique a été retrouvée morte à Geluwe, en Flandre-Occidentale, le 30 décembre dernier. Elle a été tuée puis brûlée, probablement pour effacer toutes les traces. Les enquêteurs peinent à déterminer son identité. Il se pourrait qu’il s’agisse d’une touriste ou d’une prostituée active dans le nord de la France.

2- Carmen Garcia Ortega, retrouvée morte le 10 janvier dernier dans une petite ruelle de Comines, à quelques kilomètres de la frontière avec la Flandre-Occidentale. Originaire de Houtem, la jeune femme a quitté l’école dans laquelle elle donnait cours avant d’être tuée. Il n’y a toujours aucune trace du coupable.

3- Sophie Muylle, la jeune fille originaire de Roulers, retrouvée morte le 22 janvier sur une plage à Knokke.
Après une soirée dans un bar avec son petit copain, elle a été repérée errant dans les rues de Knokke, seule. Cinq personnes ont été interrogées mais son décès reste un mystère.

http://www.sudinfo.be
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 24/01/2017 10:31  Mis à jour: 24/01/2017 10:31
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : Meurtre à Comines: le tueur connaissait-il Carmen Garcia Ortega ?
C'est toujours le mystère absolu autour du meurtre de Carmen Garcia Ortega (35 ans), cette jeune femme originaire d'Ypres mortellement poignardée à Comines après ses cours d'espagnol. Deux semaines après le drame, aucun suspect n'a été interpellé. Quant au mobile du crime, les enquêteurs sont également face à une énigme.

Faute de piste concrète, la police fédérale a lancé un appel à témoins vendredi à la requête du juge d'instruction Jacqueline De Mol à Tournai. Depuis la diffusion de l'avis, un certain nombre d'informations ont été communiquées, mais elles n'ont pas permis de débloquer l'affaire, nous apprend Het Nieuwsblad. La police et le parquet observent toujours le silence pour ne pas compromettre le bon déroulement de l'enquête.

Tuée de 17 coups de couteau
Le mardi 10 janvier dernier, jours des faits, des riverains ont fait la macabre découverte aux alentours de 22h, à seulement 150 mètres de l'Institut Saint-Henri, situé Rue du Commerce à Comines. Fille d'un père espagnol et d'une mère flamande, la victime suivait des cours du soir d'espagnol une fois par semaine. L'infortunée a été retrouvée baignant dans son sang, face contre terre. Elle a été tuée de 17 coups de couteau (dans le visage, la poitrine et le cou), preuve d'un véritable acharnement du tueur.

Le mobile du vol de voiture a été écarté par les enquêteurs. Seuls son sac à main a disparu, alors que les clés de voiture (une BMW Z3 Cabriolet) ont été retrouvées sur le contact. Selon l'hypothèse la plus probable, le tueur a attendu la victime près de son véhicule, dont l'un des pneus avait été crevé. Ce qui laisse penser que l'agresseur connaissait la victime. A moins que le tueur n'ait vu entrer Carmen au sein de l'établissement, avant de l'attendre à sa sortie pour passer à l'acte? C'est une autre hypothèse.

"Toutes les personnes qui ont vu la victime durant les dernières heures avant sa mort ont été interrogées, c'est-à-dire l'enseignant, les autres élèves, son mari et les membres de sa famille", commente Frédéric Bariseau, porte-parole du parquet de Tournai. "Cela n'a pas débouché sur l'arrestation d'un suspect et n'a pas permis de faire progresser l'enquête. Ce qui est troublant, c'est que la voiture de la victime était garée dans une rue sombre, alors qu'il y avait suffisamment de place sur le parking situé juste devant l'institut où elle suivait des cours d'espagnol", prolonge-t-il.

Aucun mobile
Entre-temps, les enquêteurs se sont plongés (en vain) dans la vie privée de la jeune femme. Elle n'avait aucun ennemi, était toujours prête à rendre service et semblait appréciée de tous. Bref, personne n'avait de motif particulier pour lui en vouloir.

Daniel, son mari, a été entendu 16 heures par la police "en qualité de témoin". Lors de la perquisition de leur domicile, son ordinateur et son gsm ont été saisis. Le couple était marié depuis 2001 mais n'avait pas d'enfants. Ils étaient domiciliés à Houthem, petite commune située à la frontière linguistique où ils exploitent un élevage de bergers allemands. L'homme gère une petite société dans le domaine de la sécurité. Carmen, elle, travaillait comme employée chez Alpro à Wevelgem, en Flandre occidentale.

http://www.7sur7.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 21/01/2017 10:01  Mis à jour: 21/01/2017 10:01
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4093
 Re : On en sait un peu plus sur le meurtre de Carmen GARCIA ORTEGA à Comines, le meurtrier s'est acharné ! .
La cellule d’aide aux victimes va intervenir dans la classe du cours d’espagnol que suivait la victime.

Le mystère plane toujours autour du meurtre de Carmen Garcia Ortega, une femme de 35 ans habitant Houthem (entité de Comines-Warneton), poignardée à de multiples reprises au niveau de la cage thoracique et du bas de la gorge. Son corps a été retrouvé dans une mare de sang ce mardi vers 22 h près de sa voiture stationnée rue du Commerce à Comines. Elle avait quitté 40 minutes plus tôt le cours d’espagnol qu’elle suivait depuis un an et demi à l’Institut Saint-Henri de Comines, dans le cadre de la promotion sociale. Un établissement situé à quelques dizaines de mètres de son auto.

"Je ne possède pas encore les éléments de l’autopsie réalisée ce mercredi après-midi, mais l’enquête suit son cours. L’enquête de voisinage notamment", a indiqué ce jeudi Frédéric Bariseau, substitut du procureur du Roi de Tournai, relevant au passage "un certain acharnement", vu le nombre important de coups de couteau. Une dizaine.

La BMW série Z de la victime, véhicule dans lequel les clés se trouvaient sur le contact, a été saisie par la police.

L’entourage de la victime née à Ypres, mariée, habitant Houthem depuis peu, a été entendu par la police judiciaire fédérale, qui mène l’enquête. Les étudiants du cours d’espagnol ont aussi reçu la visite d’agents.

"Je ne parviens toujours pas à mettre des mots sur mes sentiments", glissait hier David Coudron, directeur de l’école de promotion sociale à Comines-Warneton.

Et d’ajouter plus tard : "En fait, c’est juste dramatique. Choquant. Comines-Warneton est une petite ville et cela se passe devant chez nous… C’était une femme sans histoires, gentille, régulière aux cours. Elle ne laissait rien transparaître. Aucune difficulté, aucun problème."

Le professeur et les étudiants du cours d’espagnol sont encore sous le choc. "Il faut maintenant gérer l’après", a souligné David Coudron. "Nous allons tout faire pour soutenir le professeur et les membres du groupe qui se côtoient depuis près de 2 ans."

La zone de police de Comines-Warneton a proposé son aide. "Nous disposons d’un service d’aide aux victimes qui va notamment intervenir dans la classe d’espagnol lors du prochain cours. Notre assistante sociale, qui peut être épaulée par d’autres intervenants, sera à l’écoute", a précisé Marie Vandenbroucke, directrice administrative de la police locale.

.dhnet.be
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
0 + 4 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10