|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
22 Personne(s) en ligne (18 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 22

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
DISPARITION INQUIETANTE DE THEO HALLEZToujours aucun signe de l'adolescent, la PJ relance un appel à témoins. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/07/2018 17:18
Assassinat de Sofie Muylle - Le suspect Alexandru C. aussi arrêté pour viol et torture... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/07/2018 14:05
Affaire Dutroux: L'ancien complice de Marc Dutroux, Michel Lelièvre, demande sa libération sous bracelet électronique: "Tous les voyants sont au vert"... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/07/2018 14:53
Affaire Daval : la sœur et le beau-frère d’Alexia réagissent aux accusations "invraisemblables" de Jonathann Daval. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/07/2018 11:50
Meurtre d'Alexia Daval. Ce que Jonathann Daval a dit au juge... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/07/2018 11:31
Mathieu Caizergues , deux hommes mis en examen... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/07/2018 11:04
Meurtre d'Elodie Kulik: le renvoi aux assises du suspect validé en cassation Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/07/2018 19:16
Nordahl Lelandais retourne en prison, il était depuis cinq mois en cellule médicalisée. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/07/2018 09:02
Disparition de Narumi Kurosaki : vers la fin des recherches du corps. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/07/2018 08:55
Les résultats de l'autopsie d'Alexia Daval révèlent plusieurs fractures crâniennes et faciales... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 06/07/2018 10:13

Le corps sans vie de Silas AERSCHMAN , 13 ans a été retrouvé.

Publié par Walda Colette Dubuisson le 29-01-2017 (1614 lectures) Articles du même auteur
Communiqué de la police cantonale de Fribourg ( Suisse)…
Triste nouvelle:
Le jeune Silas AERSCHMANN, disparu depuis dimanche dernier a été retrouvé sans vie, hier, dans la région de Riggisalp.

Der junge Silas AERSCHMANN, seit vergangenem Sonntag vermisst, wurde gestern in der Region Riggisalp tot aufgefunden.


Image redimensionnée



Aujourd'hui, 90 policiers ainsi que 23 membres du sauvetage alpin Suisse, station de secours du Lac Noir, ont effectué des recherches élargies dans la région. Les rives du Lac Noir ont été contrôlées par les plongeurs de la police cantonale fribourgeoise. Plusieurs chiens de recherche des cantons de Fribourg, Berne et Vaud ont été engagés.

Les investigations des enquêteurs se sont également focalisées sur son entourage social. Pour l'heure, plusieurs informations émanent de la population sont parvenues à la police. Ces dernières sont systématiquement vérifiées. Les recherches intensives sont maintenues et les investigations se poursuivent.

Avis de disparition

A disparu depuis un parking au Lac Noir (Schwarzsee, commune de Planfayon),
depuis le dimanche 22 janvier 2017, vers 13h00

AERSCHMANN Silas, né le 04.10.2003, domicilié à Zumholz

Signalement: jeune homme, 13 ans, 170 cm, corpulence mince, cheveux châtin clair, yeux bleus. Il porte une veste grise/noir avec fermeture éclair orange (comme sur la photo), bonnet rouge foncé, pantalon de training bleu foncé, pull bleu foncé avec motif " Garfield ", chaussure brun clair, reste fait défaut.

Appel à témoins: tout renseignement concernant la personne disparue est à communiquer à la Police cantonale Fribourg au 026 304 17 17 ou au poste de police le plus proche.

http://www.fr.ch/pol/fr/pub/actualite ... n_pre=Detail&NewsID=58943

Vermisstmeldung

Vermisst seit Sonntag, 22. Januar 2017, um zirka 13:00 Uhr ; in Schwarzsee



AERSCHMANN Silas, geb. 04.10.2003, wohnhaft in Zumholz

Signalement: 170 cm, schlank, kurze, hellbraune Haare, blaue Augen, spricht deutsch, trägt eine grau/schwarze Jacke mit einem orangen Reissverschluss (Bild), eine dunkelrote Mütze, eine dunkelblaue Trainigshose, einen dunkelblauen Pullover mit einem Garfieldmotiv sowie hellbraune Schuhe.


Zeugenaufruf: allfällige Zeugen die Auskunft über die vermisste Person geben können, werden gebeten, sich mit der Kantonspolizei Freiburg, Tel: 026 304 17 17, in Verbindung zu setzen.


INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES

«La police n’a pas connaissance d’une précédente fugue. Nous ne savons rien du tout sur la raison de cette soudaine disparition.» Bernard Vonlanthen, du Secteur communication de la police cantonale de Fribourg, concède que le déploiement policier est conséquent. «Plus de 110 personnes sont engagées pour retrouver ce jeune garçon. Des policiers, des plongeurs et des membres du Secours alpin suisse de la section du Lac-Noir. À notre demande, des collègues des polices bernoise et vaudoise sont aussi venus en renfort avec des chiens.»

Pistes infructueuses


Silas Aerschmann, 13 ans, domicilié à Zumholz (FR), n’a plus donné signe de vie depuis dimanche, vers 13 h. Sa maman venait le récupérer, après une sortie à skis, sur le parking au pied du domaine skiable du Lac-Noir, près du Restaurant Gypsera. «La mère et le fils se sont retrouvés et parlé, poursuit le sergent Vonlanthen. Le garçon a ensuite soudainement quitté les lieux, laissant toutes ses affaires derrière lui, y compris son téléphone portable. Nous ne savons pas dans quelle direction il s’est dirigé.»

Très inquiets, les parents de l’adolescent ont alerté, peu après, les forces de l’ordre fribourgeoises. Les chiens policiers ont flairé plusieurs pistes qui se sont finalement révélées infructueuses. Lundi, en fin de journée, un avis de disparition était diffusé aux médias. La maman de Silas lançait de son côté un appel sur Facebook. Un post partagé 15 000 fois en 24 heures. La fondation Missing Children Switzerland relaie également la sombre nouvelle.

Recherché sans relâche

Pour être le plus efficace possible, la police a installé un QG provisoire dans la buvette du terrain de football de Planfayon, non loin du domicile de l’enfant. Sur le terrain, les patrouilles étendent les recherches à tout le district de la Singine, ainsi que sur le territoire bernois où le jeune Silas aurait pu se réfugier chez des connaissances. Le lac gelé et, plus particulièrement ses abords, sont passés au peigne fin, tandis que les chalets alentour, les granges et les garages sont visités par les multiples patrouilles. S’agissant des alpinistes mobilisés, ils s’activent dans les zones retirées et inaccessibles aux véhicules, notamment en suivant le cours de la Singine, du Lac-Noir à Zumholz. Hier soir, l’adolescent restait malheureusement introuvable.

Il s’exprime en allemand.

Contactés chez eux, les parents du jeune disparu, extrêmement affectés, n’ont tout simplement pas réussi à nous parler. (Le Matin)


Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Visiteurs
Posté le: 30/01/2017 08:58  Mis à jour: 30/01/2017 09:20
 Cavale tranquille pour le meurtrier présumé de Narumi
Cavale tranquille pour le meurtrier présumé de Narumi

http://www.leparisien.fr/faits-divers ... mi-30-01-2017-6635976.php

-----------------------------------------------------------------------------------------------

Le Chili attend des preuves pour agir contre le suspect n° 1 dans l'affaire de l'étudiante japonaise du Doubs.

Il y a deux semaines, c'est sa sœur qui sortait de l'appartement familial, arborant un tee-shirt estampillé « fuck you ! ». Le lendemain, c'est sa mère qui en portait un, barré dans le dos d'un ironique « c'est une belle journée ». A la Serena (400 km au nord de la capitale du Chili, Santiago) une véritable guerre d'usure oppose désormais les médias, notamment japonais, à la famille de Nicolas Zepeda Contreras.

Le meurtrier présumé de Narumi Kurosaki, disparue le 4 décembre à Besançon (Doubs), où elle faisait ses études, est toujours en liberté. S'il fanfaronne moins que ses proches, sa « cavale » semble assez placide. Il aurait ainsi été aperçu mi-janvier par un journaliste, se dissimulant derrière la baie vitrée de l'appartement. Alors même qu'un mandat d'arrêt international a été émis à son encontre par la France, et que la procureur de Besançon le disait « aussi recherché que quelqu'un peut l'être », tout indique que les autorités chiliennes ne se pressent guère pour l'appréhender.

Certes, Jorge Abbott, le haut procureur du Chili, a assuré ses homologues français et japonais de l'entière collaboration de ses services, ainsi que d'un avis favorable à une éventuelle extradition. Mais dans les faits, rien ne bouge. L'ambassade du Chili en France ne souhaite pas s'exprimer, et il semble qu'à Santiago on attende des éléments de preuve complémentaires avant d'agir. « Si Zepeda se cache, c'est des médias, pas de la police », dit Enrique Bàez, un journaliste local.

On ignore si le dossier a été évoqué lors de la récente visite de François Hollande, l'Elysée s'abstenant de le confirmer. « Le temps judiciaire n'est pas le temps médiatique », avait tancé début janvier le parquet de Besançon, agacé par les révélations de la presse sur le dossier. La formule sonne aussi comme une allusion à l'interpellation avortée du Chilien. Dans les trois jours suivant son retour au Chili depuis la France, le 12 décembre, le jeune homme s'était présenté à la police de son pays. Etonnamment, il a été laissé en liberté. Il est vrai que le mandat d'arrêt le concernant n'a été notifié par Interpol que le 15.

Au Chili, les médias se sont aussi interrogés sur la protection dont Nicolas pourrait bénéficier du fait de la profession de son père, Humberto Zepeda. Cadre pour l'opérateur de téléphonie Movistar, ce dernier est un notable suffisamment aisé pour loger ses trois enfants (Nicolas et ses deux sœurs) dans un appartement de 100 m 2 de Las Condes, quartier huppé de Santiago. L'assassin présumé, âgé de 26 ans, y a séjourné en décembre.


Enfant, il a vécu et a grandi à Temuco, au sud du pays, où il a fait ses études au collège. « Un étudiant calme et très bon élève », relevait le journal local. « Un garçon extrêmement intelligent », notaient en écho les enquêteurs bisontins. Il s'est en tout cas employé avec brio à brouiller les pistes, laissant croire par des envois de message que Narumi était encore vivante début décembre, ce que la justice française juge improbable. Dans les jours précédant la disparition de la Japonaise, le Chilien avait acheté du matériel de bricolage, des sacs-poubelles, du détergent et du carburant au détail dans un centre commercial de Dijon.
Le Parisien
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 29/01/2017 11:10  Mis à jour: 29/01/2017 12:14
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4085
 Re : Le corps sans vie de Silas AERSCHMAN , 13 ans a été retrouvé.
29.01.2017 / 08:45
Disparition de Silas AERSCHMANN

Hier, vers 16 heures 30, une tierce personne, par l'intermédiaire de la Centrale de la Rega, informait la Police cantonale qu'elle avait découvert le corps d'une personne dans la région du Lac Noir

Les investigations ont permis d'identifier formellement le jeune Silas AERSCHMANN, né le 04.10.2003, lequel se trouvait au pied d'une falaise dans un secteur difficilement accessible, au lieu-dit Roggos Hürli (région Riggisalp).

De ce fait, l'engagement de l'hélicoptère a été nécessaire afin de prendre en charge le défunt.

L'enquête tentera d'établir les circonstances de sa mort. A ce stade, aucune piste n'est privilégiée.

Silas AERSCHMANN avait été annoncé disparu depuis le Lac Noir, par sa maman dimanche dernier, le 22 janvier 2017.



http://www.fr.ch/pol/fr/pub/actualite ... n_pre=Detail&NewsID=59039
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
4 + 6 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10