|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
21 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 21

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
L’enquête sur la noyade de la petite Léa à Mairieux s’oriente vers la piste criminelle... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/05/2018 14:42
Tentatives d'enlèvements de mineurs : Un mandat d’arrêt européen va être lancé pour permettre à la justice française d’entendre Vivian Coçu. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/05/2018 13:14
Disparition inquiétante de Léa Petitgas, 20 ans. Cinq mois d’énigme… Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/05/2018 14:37
Scandale de pédophilie: tous les évêques chiliens remettent leur démission au pape... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/05/2018 13:45
Après deux tentatives d’enlèvement sur des jeunes filles à Bertrix et Han-sur-Lesse, Vivian Coçu est aussi impliqué dans un enlèvement en France. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/05/2018 10:06
De plus en plus d’enfants suicidaires ... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/05/2018 12:59
Meurtre d’Angélique : Des fichiers pédopornographiques se trouvaient sur l’ordinateur de David Ramault. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/05/2018 11:13
Les parents du petit Gregory Villemin demandent que Murielle Bolle et les époux Jacob soient remis en examen.Dès la semaine prochaine le procureur général de Dijon Jean-Jacques Bosc va demander de nouvelles mises en examen. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 17/05/2018 08:49
Michel Fourniret . "L'ogre des Ardennes", qui a avoué récemment deux nouveaux meurtres, n'en a pas fini avec les enquêteurs et les magistrats, notamment dans l'affaire Estelle Mouzin. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/05/2018 15:23
Estelle Mouzin ;La colère de son père contre les enquêteurs. La police a-t-elle renoncé à retrouver Estelle Mouzin ? C'est ce que dénoncent Eric Mouzin et ses avocats. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/05/2018 15:02

Lucile Klobut, 20 ans, étudiante Erasmus, a été retrouvée morte sur les berges d'une rivière à Kufstein, en Autriche.

Publié par Walda Colette Dubuisson le 22-12-2017 (1163 lectures) Articles du même auteur
Image redimensionnée


22/12/2017Le chauffeur routier Catalin Ciolpan prend perpétuité pour le meurtre d’une joggeuse :
Le ressortissant roumain avait violé et tué une jeune femme début novembre 2016 dans un bois près de Fribourg-en-Brisgau.
!!!Il risque un autre procès en Autriche en raison du meurtre d’une étudiante française, Lucile Klobut , en 2014 !!!
*************************************
23/11/2017 Le chauffeur routier roumain de 40 ans, Catalin C., déjà soupçonné du meurtre et du viol d'une étudiante française, Lucile Klobut, en 2014 en Autriche, a reconnu mercredi, 22/11/2017, à l'ouverture de son procès en Allemagne le meurtre d'une joggeuse, tuée en novembre 2016.
****************************************
19/07/2017 :Le chauffeur de poids lourd interpellé en juin, soupçonné d'avoir tué une Française (Lucile Klobut) et une Allemande, pourrait avoir sévi ailleurs. La Roumanie fait le rapprochement avec quatre crimes qui remontent à 2000 et 2004.
Le suspect fait l'objet d'une enquête européenne.
******************************************
03/06/2017 : Un suspect arrêté en Allemagne pour le meurtre de Lucile Klobut, 20 ans.Les parents de la jeune fille ont été avertis vendredi par les enquêteurs autrichiens de l’interpellation d’un suspect.
*************************************************
06/04/2017 : La police allemande lance un appel à témoins après le viol et le meurtre d'une joggeuse près d'Endingen, au nord de Fribourg en novembre dernier. L'homme âgé d'une cinquantaine d'années serait également impliqué dans le viol et le meurtre de l'étudiante française Lucile Klobut, tuée en janvier 2014 en Autriche.
**********************************************

30/01/2017 : L'étudiante française Lucile Klobut victime d'un tueur en série ?

Deux femmes tuées — une Française en Autriche, une Allemande dont le corps a été retrouvé à la frontière franco-allemande — et une même trace ADN.
Cette énigme peut relancer les enquêtes.


Etudiante française tuée en Autriche : que s'est-il passé à Kufstein ?

Lucile K., 20 ans, étudiante Erasmus, a été retrouvée morte sur les berges d'une rivière. Les enquêteurs n'ont ni arme, ni témoin, ni suspect.

Samedi 11 janvier, peu avant minuit. Lucile K., une étudiante française de 20 ans, est au téléphone avec une amie. La jeune femme est en route, à pied, pour la rejoindre chez elle, à Kufstein, une petite ville du Tyrol autrichien. Soudain, la communication est coupée. Inquiète, l'amie tente de rappeler Lucile. Sans succès. La jeune femme ne la rejoint pas chez elle non plus. Pas plus qu'elle ne rentre à l'appartement où elle vit en colocation depuis quatre mois dans le cadre d'un échange Erasmus. Le dimanche matin, les proches de Lucile signalent sa disparition à la police. En milieu de journée, son corps est retrouvé sur les rives de l'Inn, la rivière qui traverse la petite ville autrichienne de 17.000 habitants. L'étudiante porte la trace de blessures au crâne.

Accident ou meurtre ? Les enquêteurs n'excluent dans un premier temps aucune hypothèse. Mais après l'autopsie menée lundi matin, il n'y a plus de doutes : Lucile a été tuée. "La jeune femme a été frappée à la tête", affirme le responsable de la police de Kufstein, Walter Pupp, lors d'une conférence de presse, précisant que "les coups n'ont pas été nombreux, mais très violents". Avec quelle arme ont-ils été portés ? "Il pourrait s'agir d'un morceau de bois ou d'un objet en fer", estime le chef de la police. Les enquêteurs n'ont rien retrouvé sur les lieux. Ni témoin ni suspect de l'agression non plus.

Vol qui a mal tourné ? Agression sexuelle ?

Pour quel motif Lucile a-t-elle été tuée ? Son téléphone portable et son sac à main n'ont pas été retrouvés. S'agit-il d'un vol qui a mal tourné ? Le directeur de la police criminelle de Kufstein a souligné la violence inhabituelle des coups. La piste d'une agression sexuelle semble écartée par les enquêteurs, qui notent qu'il n'y a "pas d'éléments" accréditant cette piste. Lucile connaissait-elle son ou ses agresseurs ? Combien étaient-ils ? Marchait-elle en leur compagnie sur le chemin goudronné qui borde l'Inn, fréquemment emprunté pendant la journée par les piétons et les cyclistes", ou les a-t-elle croisés ?

Les enquêteurs mènent des interrogatoires dans le voisinage pour essayer d'éclaircir les circonstances du drame. Des plongeurs de la police cherchent également depuis mardi des indices ou les affaires de Lucile dans la rivière. Le sac de la jeune femme, composé de bandes de cuir multicolores cousues en patchwork, est décrit comme très caractéristique.

http://tempsreel.nouvelobs.com/
******************************************

Image redimensionnée


Deux femmes tuées — une Française en Autriche, une Allemande dont le corps a été retrouvé à la frontière franco-allemande — et une même trace ADN. Cette énigme peut relancer les enquêtes.


La révélation est glaçante mais elle peut relancer l'enquête sur le meurtre d'une étudiante française en Autriche en 2014. L'assassin, qui n'a toujours pas de nom ni de visage, vient de récidiver. Son empreinte ADN a été relevée sur une scène de crime en Allemagne, tout près de la frontière française. A 500 km de son premier meurtre.

La Française, Lucile Klobut, a été tuée en décembre 2014 à Kufstein. Son corps avait été découvert dans la rivière Inn. L'étudiante en marketing, âgée de 20 ans, était venue s'installer, dans cette ville, en plein cœur du Tyrol autrichien, quatre mois auparavant dans le cadre du programme Erasmus. « Elle a été agressée sexuellement puis tuée de plusieurs coups de barre de fer au niveau de la tête », relate Walter Pupp, l'officier en charge de l'enquête en Autriche. Une enquête vaine pour l'instant, malgré la présence de traces ADN sur l'arme du crime, découverte à plusieurs centaines de mètres de son cadavre. Mais l'empreinte génétique n'apparaissait jusqu'alors sur aucun fichier autrichien ou européen... Jusqu'à la semaine dernière.


A 500 km de là, à Endingen, petite bourgade à la frontière franco-allemande, d'autres policiers enquêtent sur le meurtre de Caroline Gruber, une joggeuse allemande de 27 ans, tuée en novembre 2016. Son corps a été retrouvé quatre jours après sa disparition, à l'orée d'un bois. La police pense d'abord que le crime est lié à un autre viol, suivi d'un meurtre, survenu à 30 km de là, trois semaines plus tôt. Mais les traces ADN recueillies sur les deux scènes de crime ne collent pas. Et contre toute attente, c'est avec le meurtre de Lucile Klobut qu'une correspondance est établie.

« Pour l'instant, nous avons la quasi-certitude que les deux affaires sont liées mais il est encore trop tôt pour parler de tueur en série », insiste Walter Pupp.

Le mode opératoire confirme ce rapprochement. Caroline a aussi été violée puis battue à mort avec un objet contondant. « Nous pensons qu'il pourrait s'agir d'une barre de fer ou d'un objet s'en rapprochant, même si pour l'heure nous n'avons toujours pas retrouvé l'arme du crime, avance Walter Roth, l'officier presse de la police de Freiburg. Nous explorons de nombreuses pistes mais, jusqu'à présent, ça n'a rien donné. Le problème dans ce dossier, c'est qu'il n'y a aucun témoignage direct. »

Voilà donc les policiers allemands et autrichiens face à un tueur sériel, mobile, et pour l'instant inconnu des fichiers. Une énigme mais aussi une « chance » de relancer les investigations sur le meurtre de la Française. Jusqu'ici, l'enquête a été pavée de désillusions : chaque piste a mené à une impasse.

Un portrait-robot a pourtant été établi sur la base du témoignage d'une automobiliste qui affirme avoir vu un homme, vraisemblablement alcoolisé, remonter la berge de la rivière Inn autour de minuit. Malgré la promesse d'une récompense de 10 000 €, aucun renseignement n'a jamais permis de l'identifier.

http://www.leparisien.fr/
****************************************
06/04/2017 : La police allemande lance un appel à témoins après le viol et le meurtre d'une joggeuse près d'Endingen, au nord de Fribourg en novembre dernier. L'homme âgé d'une cinquantaine d'années serait également impliqué dans le viol et le meurtre de l'étudiante française Lucile Klobut, tuée en janvier 2014 en Autriche.

a police allemande est sur la piste d'un violeur et tueur en série, impliqué dans la mort en novembre dernier d'une joggeuse, Caroline Gruber, à Endingen, au nord de Fribourg (Allemagne) et de celle de Lucile Klobut, étudiante française tuée en Autriche en 2014. Les traces ADN retrouvées sur les deux scènes de crime ne laissent aucun doute et appartiennent bien au même homme, dont le portrait robot a été diffusé ces dernières heures, rapporte France Bleu Alsace.

Selon la radio, ce portrait-robot très précis, accompagné d'un appel à témoins, a pu être établi grâce à une femme qui a vu le meurtrier dans le secteur d'Endingen, à la date de son dernier crime. L'individu recherché est âgé de 50-55 ans, porte des lunettes et mesure environ 1,80 m.

Cet homme est soupçonné d'avoir tué Caroline Gruber, 27 ans, dont le corps avait été retrouvé le 10 novembre 2016, dans un petit bois entre Endingen et Bahlingen, au nord de Fribourg. La jeune femme, qui avait disparu depuis quatre jours, avait été violée avant d'être tuée à l'aide d'une barre de fer.

Un même ADN pour les deux crimes


Les enquêteurs étaient parvenus à recueillir l'ADN du suspect et à le rapprocher d’un second viol suivi de meurtre non résolu datant du 12 janvier 2014, celui de Lucile Klobut, à Kufstein, en Autriche.

L'étudiante française en marketing, âgée de 20 ans,originaire de Saint-Bernard (Ain), était venue s'installer à Kufstein, en plein cœur du Tyrol autrichien, quatre mois auparavant dans le cadre du programme Erasmus. « Elle a été agressée sexuellement puis tuée de plusieurs coups de barre de fer au niveau de la tête », avait expliqué Walter Pupp, l'officier en charge de l'enquête en Autriche.

Si, au départ, les enquêteurs se montraient prudents sur un éventuel rapprochement entre les deux affaires, le recoupement des traces ADN retrouvées sur les deux scènes de crime ne laissent planer aucun doute. En Autriche comme en Allemagne, les policiers ont affaire à un violeur et tueur en série. Depuis le meurtre à Endingen, la police allemande a recueilli plus de 3300 témoignages, mais aucun n’a mené à une piste concrète, précise le journal l'Alsace. Une récompense de 28 500 euros est offerte à toute personne qui livrerait des informations permettant l'arrestation de ce tueur.
Les personnes qui peuvent apporter des éléments sur cette double enquête et sur l'homme recherché par la police allemande peuvent contacter la Sonderkommission Erle au 0049 7641/582-114.

http://www.leparisien.fr/
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 23/11/2017 10:15  Mis à jour: 23/11/2017 12:01
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3980
 Catalin C., soupçonné du meurtre et du viol de Lucile Klobut a reconnu le meurtre d'une joggeuse, tuée en novembre 2016.
Un chauffeur routier roumain de 40 ans, déjà soupçonné du meurtre et du viol d'une étudiante française en 2014 en Autriche, a reconnu mercredi à l'ouverture de son procès en Allemagne le meurtre d'une joggeuse, tuée en novembre 2016.

L'accusé, un père de famille présenté comme Catalin C., a avoué devant le tribunal de Fribourg (sud-ouest) avoir mortellement frappé une jeune joggeuse allemande de 27 ans avec "une bouteille de schnaps", sans reconnaître l'avoir violée.

"Je sais que ce que j'ai fait est impardonnable. Il y avait de l'agression en moi, mais aucune motivation sexuelle", a-t-il indiqué dans une lettre lue par son avocat à l'audience.

"Choqué" par son propre geste qu'il est incapable d'expliquer, il a indiqué qu'il était "saoul" et "dépressif" au moment des faits.

Selon l'accusation, le chauffeur-routier est accusé d'avoir agressé et violé en novembre 2016 Carolin Gruber alors qu'elle faisait son jogging dans un bois dans la région de Fribourg, près de la frontière avec la France.

Selon les éléments de l'enquête, la victime a été frappée à plusieurs reprises à la tête avec une barre de fer après avoir été violée. Son corps avait été découvert quelques jours après sa disparition.

Domicilié dans la région de Fribourg, le routier avait été interpellé en juin.

Catalin C. est également soupçonné d'avoir violé et tué en janvier 2014 en Autriche Lucile Klobut, une jeune étudiante Française de 20 ans originaire de la région lyonnaise.

Elle avait été retrouvée morte le 12 janvier 2014 au matin sur les bords de la rivière Inn à Kufstein, au Tyrol autrichien, victime de plusieurs violents coups à la tête.

La police et le parquet autrichiens avaient annoncé en janvier que les deux meurtres étaient liés par un mode opératoire identique et par les mêmes traces d'ADN relevées sur les lieux de ces deux crimes, pourtant commis à environ 400 km de distance.

Catalin C. ne pourra être déféré devant la justice autrichienne qu'une fois le verdict rendu par le tribunal de Fribourg, probablement fin décembre, a indiqué un porte-parole de la juridiction à l'agence de presse allemande DPA.

© 2017 AFP et https://www.ladepeche.fr/
Répondre
Visiteurs
Posté le: 18/07/2017 16:08  Mis à jour: 19/07/2017 11:01
 Le meurtrier présumé de Lucile Klobut soupçonné de cinq autres crimes...
Bonjour,
Le meurtrier de Lucille Klobut est soupçonné d'avoir commis 4 meurtres en Roumanie.


http://www.leparisien.fr/faits-divers ... es-18-07-2017-7140540.php
**************************************
Grand merci visiteur,
Colette
**************************************


Image redimensionnée


Le chauffeur de poids lourd interpellé en juin, soupçonné d'avoir tué une Française et une Allemande, pourrait avoir sévi ailleurs. La Roumanie fait le rapprochement avec quatre crimes qui remontent à 2000 et 2004.

Il a le visage du mari idéal et du père de famille protecteur. Mais ce chauffeur routier roumain, écroué en juin en Allemagne pour les meurtres d'une Française et d'une Allemande, fait l'objet d'une enquête européenne. Son profil génétique a été transmis à tous les services de police de l'Union dans le cadre d'une demande d'entraide judiciaire internationale. Les polices criminelles allemande et autrichienne veulent savoir si Catalin Ciolpan, 40 ans, n'a pas commis d'autres viols et meurtres au cours de ses longs voyages routiers.

Les autorités judiciaires roumaines pourraient apporter une réponse qui ferait de ce détenu un tueur en série transeuropéen. En effet, elles soupçonnent cet homme marié et père de deux enfants de quatre autres viols et meurtres dans les régions de Vaslui et Husi (Roumanie), où il a vécu. En octobre 2000, la police y avait découvert, le long de chemins forestiers, les cadavres de Marcela Tomoze, 29 ans, et de Safta Ciubutaru, 30 ans. En août de la même année, le corps de Maria Biru, 48 ans, a été retrouvé. Puis, en 2004, celui de Miora Manea, 29 ans, violée puis massacrée alors qu'elle se rendait dans sa famille en faisant du stop. A cette époque, Catalin Ciolpan travaillait comme transporteur grumier et parcourait les chemins de ces régions avec son tracteur.

Des antécédents judiciaires



Lorsqu'il est arrêté, le 2 juin dernier, à Endingen, en Allemagne, au moment où il allait embarquer dans son semi-remorque, Ciolpan est soupçonné du meurtre de l'Allemande Carolin Gruber, 27 ans, le 6 novembre 2016. Elle faisait son jogging dans les vignes autour d'Endingen. Il est aussi suspecté d'être le meurtrier de Lucile Klobut, une étudiante française de 20 ans, tuée et violée deux ans plus tôt, le 12 janvier 2014, à Kufstein (Autriche), où elle résidait pour un échange universitaire. La jeune fille avait disparu alors qu'elle se rendait chez une amie. Son corps sera retrouvé sur les berges de l'Inn, le torrent qui traverse la petite ville du Tyrol.

Les deux femmes ont été frappées avec une barre métallique qui se révèle être un levier utilisé par les routiers pour renverser leur cabine et accéder au moteur de leur camion. Fin janvier 2017, les enquêteurs allemands et autrichiens ont isolé un ADN identique sur les deux scènes de crime, qui conduira à identifier Catalin Ciolpan, inconnu jusqu'alors des services de police... sauf en Roumanie. Il y avait été arrêté après un viol avec violences sur Ionela, 23 ans, le 22 mai 2005. Il avait été laissé libre et n'avait pas été poursuivi.

Le suspect nie les meurtres


Le rigoureux travail d'enquête qui a permis de mettre un nom et un visage sur le tueur de l'Allemande Carolin et de la Française Lucile aboutira-t-il à d'autres victimes ? «Quand nous avons eu la certitude qu'un levier de camion était bien la même arme du crime, nous avons compris qu'il pouvait s'agir d'un chauffeur routier. Les deux crimes ont eu lieu à chaque fois un dimanche, jour où la plupart des camions sont au repos en Europe», détaille Michael Mächtel, le procureur général de Fribourg. «Le premier meurtre, celui de Lucile, a été commis en Autriche. Nos collègues ont alors recensé tous les poids lourds qui ont passé le péage routier de Kufstein durant le week-end du 11 au 13 janvier. Nous avons examiné 5 000 chauffeurs routiers», précise le magistrat avant de poursuivre : «Notre suspect était le 4 334e.» Les enquêteurs s'intéresseront de plus près encore à Catalin Ciolpan quand ils constateront qu'il travaille pour une entreprise de transport d'Endingen, lieu du décès de Carolin.

Depuis son arrestation pour ces meurtres qu'il nie, Ciolpan a été mis à l'abri dans un hôpital-prison du Bade-Wurtemberg après avoir été tabassé lors d'une rixe avec d'autres détenus.
Le Parisien
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 03/06/2017 16:02  Mis à jour: 03/06/2017 16:02
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3980
 Re : Meurtre Lucile Klobut, 20 ans : un rebondissement en Allemagne.
Selon nos informations, la police allemande aurait arrêté un homme qui pourrait être le meurtrier de Lucile Klobut, l’étudiante lyonnaise originaire de Saint-Bernard (01), tuée le 12 janvier 2014 en Autriche. Les parents de la jeune fille ont été avertis vendredi par les enquêteurs autrichiens de l’interpellation d’un suspect. 

Selon le journal allemand Bild et le site Baden on line , l’individu serait un routier qui travaille à Fribourg. L’enquête autrichienne avait rebondi au mois de janvier en Allemagne. Les policiers avaient découvert qu’un même ADN reliait le dossier de Lucile à celui d’une autre jeune femme, Caroline Gruber, une Allemande de 27 ans qui avait été violée et assassinée alors qu’elle faisait son jogging. Très vite, ils ont eu la conviction que le « tueur du Tyrol » avait frappé une seconde fois. En avril, la police publiait un nouveau portrait-robot qui a permis de recueillir des témoignages sans doute déterminants pour la suite des investigations.

Lucile, 20 ans, étudiante dans une école de commerce lyonnaise était partie à Kufstein, dans le Tyrol autrichien, dans le cadre d’un échange Erasmus. Elle avait été frappée à la tête sur une petite route alors qu’elle se rendait à une soirée étudiante. Nous n’avons pu obtenir ce vendredi soir, de confirmation officielle de cette arrestation par les autorités françaises ou autrichiennes. On devrait en savoir plus aujourd’hui, une conférence de presse étant annoncée pour ce samedi à 15 heures à Fribourg en Allemagne.

http://www.leprogres.fr/lyon/
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
0 + 3 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10