|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
14 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 14

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
STOP MALTRAITANCE !Pour les victimes de Boko Haram, c'est sexe contre nourriture ! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 26/05/2018 13:59
VIDEO. Affaire Grégory : "Je m'en prendrai à ton mioche, ça te fera plus de mal", disait le corbeau à Jean-Marie Villemin plus d'un an avant le crime. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 26/05/2018 12:03
Journée internationale des enfants disparus : : en France plus de 1.300 qualifiées d'inquiétantes en 2017... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 26/05/2018 11:43
Journée internationale des enfants disparus : «Je n'abandonnerai pas», les bouleversants témoignages de parents d'enfants disparus ... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 26/05/2018 11:37
Affaire Magalie Méjean. Ses parents partent pour la Martinique. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 26/05/2018 11:27
L’enquête sur la noyade de la petite Léa à Mairieux s’oriente vers la piste criminelle... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/05/2018 14:42
Tentatives d'enlèvements de mineurs : Un mandat d’arrêt européen va être lancé pour permettre à la justice française d’entendre Vivian Coçu. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/05/2018 13:14
Disparition inquiétante de Léa Petitgas, 20 ans. Cinq mois d’énigme… Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/05/2018 14:37
Scandale de pédophilie: tous les évêques chiliens remettent leur démission au pape... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/05/2018 13:45
Après deux tentatives d’enlèvement sur des jeunes filles à Bertrix et Han-sur-Lesse, Vivian Coçu est aussi impliqué dans un enlèvement en France. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/05/2018 10:06

Les Etats-Unis : le professeur arrêté,l' ado de 15 ans est saine et sauve !

Publié par Walda Colette Dubuisson le 26-01-2018 (596 lectures) Articles du même auteur
Image redimensionnée


26/01/2018 : Elizabeth, kidnappée par son professeur porte plainte contre lui
*********************************************
27/09/2017 : Elizabeth Thomas, enlevée par son professeur en mars dernier, a accepté pour la première fois de revenir sur cet événement, expliquant ne rien regretter de son «aventure» avec l’homme qui est incarcéré pour kidnapping et crime sexuel.
**********************************
21/04/2017 : professeur du Tennessee, dans le sud des États-Unis, a été arrêté jeudi à l'autre bout du pays, en Californie, accusé d'avoir enlevé l'une de ses élèves âgée de 15 ans, retrouvée avec lui saine et sauve.
*******************************************
20/04/2017 : L’appel désespéré du père d’Elizabeth, kidnappée par son professeur...
***************************************
23/03/2017: C'est une disparition qui fait beaucoup parler d'elle aux Etats-Unis dans l'état du Tennessee. Une élève de 15 ans, Elizabeth Thomas a été signalée comme recherchée par les autorités. Depuis le 13 mars, elle n'a plus donné signe de vie. Son professeur de sciences Tad Cummings âgé de 50 ans, a également disparu.IL EST ARME


Suivi de l'amber alert par le TBI ( en Anglais)

C'est une disparition qui fait beaucoup parler d'elle aux Etats-Unis dans l'état du Tennessee. Une élève de 15 ans, Elizabeth Thomas a été signalée comme recherchée par les autorités. Depuis le 13 mars, elle n'a plus donné signe de vie. Son professeur de sciences Tad Cummings âgé de 50 ans, a également disparu.

Image redimensionnée


Tad Cummins, un professeur de sciences âgé de 50 ans, aurait kidnappé l'une de ses élèves, Elizabeth Thomas, 15 ans. Selon le bureau d'investigation du Tennessee (TBI), il aurait usé de son autorité pour séduire la jeune fille.

Un baiser signalé
En janvier, une camarade d'Elizabeth avait signalé avoir surpris Elizabeth et son professeur alors qu'ils s'embrassaient dans la classe de ce dernier. Le lendemain, elle est allée trouver Cummins en compagnie d'une amie pour avoir des explications avant de décider quoi faire. Le professeur lui aurait dit qu'il représentait une "figure paternelle" pour Elizabeth et qu'il la voyait comme "une grande amie très proche".

Le père pas averti par l'école
Une semaine plus tard, l'école a dressé un rapport à propos de l'incident, mentionnant que le baiser ne pouvait être prouvé étant donné qu'Elizabeth et son professeur avaient tous les deux nié les faits. Le père d'Elizabeth n'a cependant pas été mis au courant par l'école. Il n'a appris ce qu'il s'était passé entre sa fille et son professeur que lorsque le bureau du shériff est venu l'interroger.

Trois semaines après le baiser, Tad Cummins a tout de même reçu une lettre du lycée l'avertissant de sa suspension pendant l'enquête. L'adolescente est restée en contact téléphonique avec son professeur, lequel a commencé à imaginer leur fuite.

Le 13 mars, avant de quitter la maison, Elizabeth a demandé à sa soeur, Sarah, d'appeler la police si elle n'était pas rentrée à 18h. Selon Sarah, Elizabeth semblait "sérieuse". Un ami a ensuite déposé l'adolescente dans un restaurant de Columbia entre 7h30 et 8h. Des caméras de surveillance ont ensuite enregistré Cummins alors qu'il faisait le plein dans une station service proche du restaurant à 8h30. Ils auraient ensuite pris la fuite à bord du véhicule du professeur, une Nissan Rogue argentée.

Devenue "épouse" sur Instagram
Le 15 mars, le bureau d'investigation du Tennessee a lancé un avis de recherche. Deux jours plus tard, Tad Cummins a rejoint la liste des dix criminels les plus recherchés de l'état. Entre temps, Elizabeth a modifié sa bio sur son compte Instagram, se décrivant désormais comme "épouse". Elle a également posté une image de la Belle et la Bête avec la phrase suivante "Chaque Belle a besoin d'une Bête pour la protéger de tout excepté de lui".

"Tad, ce n'est pas toi"
Jill, la femme de Tad Cummins avec qui il est marié depuis 32 ans, est apparue à la télévision pour demander à son mari de revenir: "Tad, ce n'est pas toi. Ce n'est pas qui tu es. Nous pouvons t'aider à traverser ceci. Ta famille veut que tu reviennes. S'il te plait, prends la bonne décision, rends-toi à la police et ramène Beth chez elle".

Le bureau d'investigation a révélé que huit jours avant de kidnapper Elizabeth, son professeur avait fait des recherches en ligne à propos du mariage avec une mineure et de l'âge du consentement. Le TBI a également diffusé la photo suivante, montrant Beth et son professeur à l'école, en janvier, quelques jours avant que leur relation ne soit mis au jour suite à l'incident du baiser.

VOIR PLUS DE PHOTOS

******************************************
20/04/2017 L’appel désespéré du père d’Elizabeth, kidnappée par son professeur

Le père d’Elizabeth Thomas, disparue depuis plus d’un mois, a lancé un nouvel appel pour tenter de la retrouver. Elle aurait été kidnappée par son professeur.

Voilà plus d’un mois qu’Elizabeth Thomas, 15 ans, a disparu avec son professeur de lycée. Son père a lancé un nouvel appel la semaine dernière pour tenter de la retrouver, a indiqué mercredi le «Christian Post». «Je veux lui dire, Elizabeth, que cet homme te raconte peut-être que personne ne te recherche, ou peut-être même qu’il te dit que personne ne veut que tu reviennes à la maison. Ne l’écoute pas. Tout ce qu’il a dit aux enfants, pas seulement à toi, est un mensonge. Ce n’est rien d’autre qu’un menteur. Nous voulons que tu rentres. Nous avons besoin de toi à la maison», a-t-il lancé espérant que l’adolescente l’entende enfin.

Le professeur et son élève ont disparu le 13 mars dernier. L’adolescente a été vue pour la dernière fois dans un restaurant de Columbia, portant un caleçon noir et une chemise à carreaux. Elle y avait été déposée par un ami dans la matinée. Huit heures plus tard, les autorités ont réussi à établir qu’elle se trouvait à plus de 100 kilomètres de là, dans l’Alabama. Quant à Tad Cummins, il a été vu pour la dernière fois dans une station-service, faisant le plein d’essence pour sa voiture. Une Amber Alerte, l’équivalant de notre «plan alerte enlèvement», a rapidement été lancée.
Vue en train d'embrasser son professeur

D’après le bureau d’enquête du Tennessee, Tad Cummins a «sans doute abusé de son rôle de professeur pour se rapprocher de l’adolescente dans le but de l’attirer et potentiellement l’exploiter sexuellement». D’après un camarade de classe de l’adolescente, les deux auraient été vus en train de s’embrasser dans l’enceinte de l’établissement. Interrogé par l’établissement, le professeur avait simplement affirmé «être ami» avec elle, rappelant à quel point il aimait sa femme qu’il ne tromperait jamais. Face à l’absence de preuve, la direction n’avait pas pu prendre de véritables mesures contre Tad Cummins. Elizabeth avait simplement été changée de classe.

D’après CBS, les policiers du Tennessee ont découvert dans l’historique de Ted Cummins des recherches concernant notamment les modalités pour le mariage pour les adolescents. Il aurait également cherché à savoir si certaines pièces de sa voiture, un Nissan Rogue, pouvaient être traquées par les autorités.
http://www.parismatch.com/

*********************************
21/04/2017 : professeur du Tennessee, dans le sud des États-Unis, a été arrêté jeudi à l'autre bout du pays, en Californie, accusé d'avoir enlevé l'une de ses élèves âgée de 15 ans, retrouvée avec lui saine et sauve.

Tad Cummins, 50 ans, a été interpelé jeudi à l'aube après une chasse à l'homme nationale, sans opposer de résistance. Il était recherché depuis sa disparition le 13 mars tout comme l'adolescente, Elizabeth Thomas.

Des agents du bureau des enquêtes du Tennessee (TBI) ont été dépêchés en Californie pour ramener la jeune fille chez elle.

La présence du duo avait été signalée aux autorités mercredi soir à Cecilville, dans un endroit reculé du comté de Siskiyou, dans l'ouest des États-Unis, d'après le TBI.

M. Cummins, accusé d'enlèvement aggravé et d'attouchements sexuels sur mineure, a été retrouvé après que de «bons citoyens» eurent reconnu le signalement de son 4x4 Nissan Rogue - largement diffusé par les autorités -, alertés par l'absence de plaque d'immatriculation.

La photo de l'enseignant grisonnant portant barbe et lunettes et de l'adolescente rousse aux cheveux mi-longs et portant également des lunettes avait également circulé dans les médias.

«Nous avons mobilisé la nation entière (...), personne ne peut se cacher face à tant de millions de personnes», a déclaré le chef du TBI, Mark Gwyn, lors d'une conférence de presse.

«Nos analystes du renseignement et agents ont travaillé sans relâche» et «ont étudié plus de 1.500 possibles pistes» venues du pays entier, a insisté M. Gwyn dans un communiqué.

M. Cummins enseignait dans un lycée du Tennessee d'où il avait été renvoyé pour «comportement déplacé» avec l'élève de seconde.

Dans un communiqué le mois dernier, M. Gwyn avait révélé que, selon l'enquête, le quinquagénaire «semblait avoir abusé de son rôle de professeur (...) pour attirer et exploiter sexuellement la jeune fille vulnérable».

Environ un mois avant la disparition de la jeune fille, un étudiant avait vu l'enseignant et l'adolescente s'embrasser et l'avait dit aux dirigeants de l'établissement, d'après le quotidien The Tennessean, citant les responsables scolaires.

Avant leur disparition, M. Cummins avait fait des recherches en ligne sur le thème du mariage chez les adolescents et avait aussi tenté de déterminer si les caractéristiques de son véhicule permettaient de le géolocaliser.

Un avocat cité par la BBC affirme qu'il «n'y a pas de mots (...) pour décrire le niveau de soulagement et de joie ressentis par la famille Thomas».

Jill Cummins, la femme de l'enseignant détenu sans possibilité de libération sous caution, a confié à la chaîne ABC qu'elle avait déposé une demande de divorce après un mariage d'une trentaine d'années: «Il était mon meilleur ami», c'était «le mariage parfait», «nous avions tout ce que nous avions toujours voulu, deux beaux enfants, de beaux petits-enfants, et je pensais vraiment qu'il m'aimait».

Jill Cummins a également confié qu'elle connaissait Elizabeth Thomas, que son mari et elle l'emmenaient parfois à l'église: «Je l'appelais notre troisième fille parfois».

Voir vidéo
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 26/01/2018 12:37  Mis à jour: 26/01/2018 12:37
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3985
 Les Etats-Unis : Elizabeth Thomas, enlevée par son professeur en mars dernier, porte plainte contre lui.
Elle avait 15 ans, lui 50. Elizabeth Thomas et son père ont décidé de porter plainte contre le professeur qui avait enlevé l’adolescente en mars dernier aux Etats-Unis. D’après les documents de justice cités par «People», les plaignants -qui accusent Tad Cummins ainsi que le district scolaire du Tennessee où il était enseignant en sciences de la santé- demandent un «montant raisonnable» de dommages-intérêts. Ils estiment que l’intégrité physique de la jeune fille a été bafouée alors que l’homme qui était marié a profité de son statut de professeur pour abuser d’elle sexuellement. Quant au district scolaire du Tennessee, le père et l’adolescente l’accusent de n’avoir pas su la protéger de ce «prédateur».

Selon un camarade de classe de l’adolescente, les deux auraient été vus en train de s’embrasser dans l’enceinte de l’établissement. Interrogé par la direction, le professeur avait simplement affirmé «être ami» avec elle, rappelant à quel point il aimait sa femme qu’il ne tromperait jamais. Cette dernière a demandé le divorce rapidement après que son mari a été retrouvé. «Je ne crois pas qu’une personne de 15 ans soit en position de consentir à être avec un homme de 50 ans. Je pense qu’elle est une victime, peu importe le processus par lequel elle est passée, c’est une victime et lui un prédateur sexuel», avait indiqué le shérif du comté de Siskiyou la presse.

Alors que son professeur est incarcéré pour enlèvement et crime sexuel, l’adolescente, elle, a été déscolarisée et suit des cours à domicile. Elle est rentrée à Columbia en juillet dernier, après des mois de thérapie loin de chez elle. Si elle porte aujourd’hui plainte, quelques mois après sa disparition, elle avait toutefois fait savoir être partie délibérément avec l’enseignant. Interrogée par le «Columbia Daily Herald», Elizabeth avait fait savoir ne «rien regretter de tout ça». «Je ne dis pas que j’ai bien fait. Mais c’est une expérience qui va me suivre jusqu’à la fin de mes jours. C'est bien et c'est mal», avait-elle dit.

http://www.parismatch.com/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 27/09/2017 13:08  Mis à jour: 27/09/2017 13:08
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3985
 Les Etats-Unis : "Je ne regrette rien" : Elizabeth Thomas, kidnappée par son professeur, parle pour la première fois
La relation entre Elizabeth Thomas et son professeur a toujours été confuse. Si pour les autorités, il ne fait aucun doute que Tad Cummins, âgé de 50 ans, a profité de son statut pour manipuler l’adolescente alors âgée de 15 ans, cette dernière, elle, considère toute cette histoire comme une épreuve avec laquelle elle va devoir vivre toute sa vie.

Interrogée par le «Columbia Daily Herald», Elizabeth explique ne «rien regretter de tout ça». «Je ne dis pas que j’ai bien fait. Mais c’est une expérience qui va me suivre jusqu’à la fin de mes jours. C'est bien et c'est mal».

Elizabeth Thomas avait disparu avec son professeur le 13 mars dernier. C’est finalement au bout de six semaines que la jeune fille du Tennessee a été retrouvée avec son professeur. La police a pu remonter jusqu’à eux grâce à un appel indiquant aux enquêteurs que les deux vivaient reclus dans une cabane en forêt. L’habitation de fortune se trouvait en Californie, à 4000 kilomètres de Columbia, où la jeune fille avait été vue pour la dernière fois. Une Amber Alerte, l’équivalant de notre «plan alerte enlèvement», avait rapidement été lancée. Selon un camarade de classe de l’adolescente, les deux auraient été vus en train de s’embrasser dans l’enceinte de l’établissement. Interrogé par la direction, le professeur avait simplement affirmé «être ami» avec elle, rappelant à quel point il aimait sa femme qu’il ne tromperait jamais. Cette dernière a demandé le divorce rapidement après que son mari a été retrouvé. «Je ne crois pas qu’une personne de 15 ans soit en position de consentir à être avec un homme de 50 ans. Je pense qu’elle est une victime, peu importe le processus par lequel elle est passée, c’est une victime et lui un prédateur sexuel», avait indiqué le shérif du comté de Siskiyou la presse.

"Tout le monde devrait se calmer. Je suis un être humain"

«On a dit tellement de choses à mon sujet. Il y a des gens qui ont dit : "elle refuse de parler pour ci et pour ça". Ce n’est pas ça. C’est juste que toute la médiatisation autour de cette histoire blesse des gens. Tout le monde devrait se calmer. Je suis un être humain. Je peux répondre franchement. Mais les gens me demandent des choses trop personnelles. Les gens parlent de moi comme s’ils me connaissaient alors qu’ils ne me parlaient pas avant. Ils n’ont pas cherché à me connaître avant. Ils viennent vers mois uniquement depuis mon retour», confie la jeune fille aujourd’hui âgée de 16 ans.

Alors que son professeur est incarcéré pour enlèvement et crime sexuel, l’adolescente, elle, a été déscolarisée et suit des cours à domicile. Elle est rentrée à Columbia en juillet dernier, après des mois de thérapie loin de chez elle. Elle vit à présent chez son grand frère et estime n’être pas à plaindre. «Je garde des enfants, je travaille à Columbia et j’étudie à la maison, dit-elle. C’est plus sûr pour moi de vivre chez mon frère plutôt qu’au milieu de toute cette agitation». Au moment de son enlèvement, elle habitait chez son père. Quelques semaines plus tôt, sa mère avait été inculpée pour abus sur mineurs, indiquaient des documents officiels cités par «People». Elle était accusée d’abus et négligence envers ses enfants et d’un nombre grave d'abus sur un enfant de moins de huit ans. En tout, elle aurait maltraité cinq de ses 10 enfants, dont Elizabeth. Tad Cummins, de son côté, encourt jusqu'à 10 ans de prison.

http://www.columbiadailyherald.com/ne ... live-with-rest-of-my-life

http://www.parismatch.com/Actu/Faits- ... -la-premiere-fois-1357085
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 28/04/2017 11:24  Mis à jour: 28/04/2017 11:24
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3985
 Les Etats-Unis : Le calvaire d’Elizabeth Thomas, abusée par sa mère puis kidnappée par son prof….Et si Elizabeth, en fuyant avec son professeur, avait surtout voulu échapper à sa vie quotidienne ?
Elizabeth Thomas, avant d’être kidnappée et manipulée par son professeur, a été abusée physiquement par sa mère.

Et si Elizabeth, en fuyant avec son professeur, avait surtout voulu échapper à sa vie quotidienne ? L’adolescente de 15 ans, qui a été retrouvée dans une cabane au fond d’une forêt à 4000 kilomètres de son état natal du Tennesse avec l’homme de 50 ans, a été abusée par une mère violente durant des années. Un peu plus d’un an avant le kidnapping de la jeune fille, sa mère avait été inculpée pour abus sur mineurs, indiquent des documents officiels cités par «People». Le 12 mai, Kimberly Thomas, âgée de 48 ans, doit d’ailleurs être présentée devant un tribunal.

Elle est accusée d’abus et négligence envers ses enfants et d’un nombre grave d'abus sur un enfant de moins de huit ans. En tout, elle aurait maltraité cinq de ses 10 enfants, dont Elizabeth. Cette dernière aurait notamment subi de nombreux coups, aurait été jetée du haut des escaliers dans la cave et enfermée à clef, ou encore aurait été cognée contre la machine à laver. Les documents de la justice révèlent également que la mère frappait ses enfants jusqu’à les faire saigner. Elle aurait aussi jeté une chaise contre l’une de ses filles. Une autre aurait perdu connaissance après avoir été frappée avec un bâton en bois.

"Elizabeth a très, très peur de sa mère"


Les violences auraient commencé en novembre 2014 et auraient continué jusqu’en 2015. Cette année-là, le couple aurait décidé de se séparer et le père avait obtenu la garde des enfants. Lundi, il a officiellement demandé le divorce. Une ordonnance de restriction a été signée contre la mère de famille, qui n’a plus droit d’avoir aucun contact avec ses enfants. Le juge souhaiterait par cette décision protéger l’adolescente déjà traumatisée par ces dernières semaines. «Nous avons peur que Madame Thomas donne des interviews ou se mette à parler. Si elle s’exprime publiquement, Elizabeth sera terrifiée. Elle a très, très peur de sa mère», a déclaré l’avocat du père de famille, Cory Ricci.

Suite ->http://www.parismatch.com/Actu/Faits- ... ource=Facebook&xtor=CS2-8

Source: https://fr.news.yahoo.com/avant-d-apos ... app%C3%A9e-094031301.html
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 25/04/2017 15:10  Mis à jour: 25/04/2017 15:10
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3985
 Etats-Unis : Traumatisée, Elizabeth Thomas, 15 ans, kidnappée par son professeur, "n’est plus la même" …
Elizabeth Thomas, qui été retrouvée la semaine dernière après avoir été kidnappée pendant un mois par son professeur, a pu rentrer chez elle. Son père et sa sœur ont expliqué qu’elle n’était plus tout à fait la même.

Elle est rentrée chez elle, avec ses secrets, ses douleurs et sa peine. Elizabeth Thomas, kidnappée il y a un mois par son professeur, a été retrouvée la semaine dernière dans une cabane située au fond d’une forêt, en Californie, à 4000 kilomètres de son Tennessee natal. Coupée du monde, elle vivait recluse avec Tad Cummins. L’appel d’un témoin qui a aperçu la voiture de ce dernier a permis à la police de remonter jusqu’à eux et de libérer l’adolescente de 15 ans. Si elle n’était pas blessée et semblait en bonne santé, son état mental a en revanche provoqué l’inquiétude des autorités mais également de ses proches. Son père, qui n’a cessé d’appeler à l’aide pendant des semaines, a confié à ABC News qu’il aimerait voir sa fille redevenir «comme avant». «Mais elle ne sera sans doute pas exactement… la même personne que celle qu’elle était à cause de l’expérience qu’elle a vécue», a-t-il commenté. Il a ajouté que physiquement aussi, elle avait l’air d’être transformée. «Elle a perdu beaucoup de poids», a-t-il indiqué.

Pour tenter de lui faire oublier ce mois passé loin de chez elle, Anthony Thomas essaye de «rester positif». «Je vais la voir et je lui dit à quel point elle m’a manquée, à quel point je l’aime, je lui parle de son chien. Je n’ai pas le droit de lui demander ce qu’elle a vécu quand elle était absente», a-t-il encore expliqué. D’après lui, sa fille est non seulement choquée, mais elle a demandé rapidement aux secours si son père était en colère contre elle. «Je pense que ce que Tad lui a dit, c’est "tu ne peux pas rentrer chez toi parce que ton père va tellement t’en vouloir"», a raconté Anthony Thomas, selon qui sa fille a subi un véritable lavage de cerveau avant même de s’enfuir avec son professeur.
"C’est vraiment traumatisant pour elle de se souvenir de toutes ces choses"

La sœur d’Elizabeth a elle aussi fait savoir que l’adolescente n’était plus elle même. La jeune fille de 15 ans, qui se trouve à présent en sécurité dans une clinique où elle s’entretient régulièrement avec un thérapeute, a pu être réunie avec sa sœur vendredi dernier. «Que dites-vous dans ce genre de circonstances ? Vous voulez demander tellement, mais après, vous vous souvenez que ce n’est pas ce dont elle a besoin. Alors vous restez sans pouvoir parler», a expliqué Kat Bozeman. Et d’ajouter : «Elle nous a dit qu’elle n’avait pas accès à son téléphone, à Internet, ou à tout autre appareil électronique. Elle n’avait pas tout le temps accès à de la nourriture. Nous faisons tout pour ne pas la presser, parce que c’est vraiment traumatisant pour elle de se souvenir de toutes ces choses».
Lire la suite : http://www.parismatch.com/Actu/Faits- ... ource=Facebook&xtor=CS2-8
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
9 - 4 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10