|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
5 Personne(s) en ligne (5 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 5

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
VIDEO. Ehpad : des pensionnaires assis devant des repas qu'ils ne peuvent pas manger, d'autres qui se blessent en tombant sans arrêt... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/09/2018 17:54
VIDEO. Ehpad : manger pour 4 euros par jour quand on paie des frais d'hébergement de plus de 3 000 euros par mois... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/09/2018 17:51
VIDEO. "Faites quelque chose pour moi, j'ai soif" : découvrez un extrait de l'enquête d'"Envoyé Spécial" sur les Ehpad privés... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/09/2018 17:48
Disparition très inquiétante de Sophie Le Tan. En Alsace, la Police judiciaire étudie d’anciennes disparitions. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/09/2018 12:34
Disparition très inquiétante de Sophie Le Tan : Jean-Marc Reiser volait de puissants anesthésiants dans des cabinets vétérinaires. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/09/2018 12:29
Affaire Sophie Le Tan :“Autoritaire, directif, impossible à cerner”: un des anciens avocats de Jean-Marc Reiser témoigne. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 21/09/2018 12:23
Nordahl Lelandais: ces 11 disparitions pour lesquelles les familles veulent savoir...( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/09/2018 15:44
Affaire Lelandais : les gendarmes analysent encore une centaine de dossiers. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/09/2018 14:46
Mort d’Haroun : les insoutenables confessions de la mère aux policiers... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/09/2018 14:38
Disparition de Tiphaine Véron : une information judiciaire ouverte. Vidéo Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/09/2018 14:32

Meurtre de Laeticia BAUWENS le 22/04/2017 à Mons.

Publié par Walda Colette Dubuisson le 04-07-2018 (2140 lectures) Articles du même auteur
Image redimensionnée


Belgique :
04/07/2018 : condamné à la perpétuité, Cédric Maton va en cassation...
*****************************************
****** 28/06/2018 : La cour d’assises du Hainaut a délibéré durant plus de deux heures pour rendre un verdict contre Cédric Maton. Ce dernier est condamné d’une peine de réclusion criminelle à perpétuité. Il sera mis à disposition du tribunal d’application des peines pour une durée de 15 ans. *****************
28/06/2018 : La justice a rendu son verdict dans le procès de Cédric Maton: voici de quoi il est reconnu coupable…

Jeudi, la défense et l'accusation débattront de la peine. Cédric Maton risque la peine de réclusion criminelle à perpétuité.
*************************************
26/06/2018 : Assises du Hainaut: Laeticia Bauwens a reçu une quarantaine de coups de couteau …
Pas de trouble mental de l'accusé.
Une stratégie de défense.
Vidéo : Maître Jean-Philippe Mayence, avocat de la maman de Laeticia.
**************************************
25/06/2018 : Cédric Maton avoue avoir voulu abuser sexuellement de Laeticia Bauwens avant de l’égorger: «Après, j’ai disqué mon couteau...»
************************************************
23/06/2018 : Accusé du meurtre de Laëtitia Bauwens, Cédric Maton est en aveux partiels. L’acte d’accusation du parquet général est accablant et pointe des éléments troublants.
**************************************
22/06/2018 : Assises du Hainaut: 7 hommes et 5 femmes pour juger le meurtrier présumé de Laeticia Bauwens.
Cédric Maton sera jugé pour meurtre dès lundi matin.
*****************************************
Ce jeudi 21/06/2018 : la cour d’assises s’est réunie pour mettre en place le jury, mais le procès a bien failli être reporté à cause d’un problème de procédure.
« L’accusé a déclaré ne pas avoir reçu la liste des jurés comme le prévoit la loi. »
"Néanmoins le procès se poursuit normalement. "
****************************************
31/05/2018 : Cédric Maton, le tueur présumé de Laeticia, a comparu jeudi lors d’une audience préliminaire à son procès. Le but de l’audience était de définir un calendrier.
Le procès débutera le lundi 25 juin 2018 à 9h avec l’instruction d’audience, il est prévu pour une durée d’une semaine.
***********************************
Le 22 avril 2017, voici tout juste un an, Laeticia Bauwens était au mauvais endroit au mauvais moment... Elle a malheureusement été la cible de Cédric Maton, un délinquant connu de la justice pour violences et stupéfiants. Il l’a poignardée mortellement en lui assénant plusieurs coups de couteau.

*************************************
13/03/2018 : La chambre des mises en accusation de Mons a renvoyé, mardi, Cédric Maton devant la cour d'assises du Hainaut pour répondre du meurtre de Laeticia Bauwens, commis le 22 avril 2017 sur le parking du Lotto Mons Expo. C'est le premier dossier criminel renvoyé devant la cour d'assises du Hainaut depuis l'annulation du volet "correctionnalisation des crimes" de la loi Pot Pourri II. Le procès devrait avoir lieu à la fin du mois de juin.
******************************************
28/02/2018 : Inculpé du meurtre de Laeticia Bauwens , Cédric Maton a été agressé en prison. Il a comparu ce lundi devant la chambre des mises en accusation. Il sera renvoyé devant les assises.
**************************************************
01/02/2018 : La chambre du conseil de Mons a prononcé une ordonnance de prise de corps, vendredi dernier, à l'encontre de Cédric Maton (33 ans), inculpé du meurtre de Laeticia Bauwens, commis à Mons le 22avril 2017. Le dossier est donc clôturé et renvoyé devant la chambre des mises en accusation...
«Affronter celui qui a pris la vie de ma fille»
Brigitte Philippron, 57 ans, redoute le face-à-face avec le box des accusés. Elle est cependant soulagée que le procès ait lieu bientôt. «Les années passées en préventive comptent double. Or, je veux que le coupable reste le maximum de temps possible en prison».
********************************************
24/05/2017 :Meurtre de Laeticia Bauwens. Reconstitution en cours à Mons Expo (vidéo)
**************************************
La chambre du conseil de Mons a confirmé ce mercredi, 03/05/2017 , le mandat d’arrêt et la mise en détention de Cédric M., 33 ans. Selon le Parquet de Mons, celui-ci prétend toujours ne se souvenir de rien.
Ne trouvez-vous pas étrange que tous ces ************* perdent la mémoire ??? JE N’Y CROIS PAS !

03/05/2017 : Laeticia, tuée sur le parking de Mons Expo: plusieurs filles auraient été, par le passé, accostées par le meurtrier présumé, un nouvel appel à témoins lancé...
*******************************************
28/04/2017 : Un suspect a été interpellé, ce vendredi matin, dans le cadre de l'affaire du meurtre de Laeticia Bauwens
Publié le 24/04/2017 à la requête du Madame le Juge d’instruction Lonfils à Mons.
******************************************
Date:22.04.2017 . Lieu: Mons

Le samedi 22 avril 2017 vers 07h00, le corps sans vie de Laeticia BAUWENS, une jeune fille âgée de 22 ans, a été découvert sur le parking du Lotto Mons Expo à Mons (Belgique), à quelques minutes de Maubeuge (Nord)..Les médias Français relaient l'avis ...


Laeticia BAUWENS se trouvait à côté de son véhicule, une Ford fiesta grise stationnée sur le parking situé avenue Thomas Edison, à proximité du rond-point de l'Imagix. La victime a reçu de nombreux coups de couteaux.

[b]Dans le cadre de cette enquête, les enquêteurs sont à le recherche de précieux témoins qui auraient vu des agissements suspects à proximité des lieux de la découverte du corps de la victime ou de toute personne qui aurait des informations sur les faits.

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 04/07/2018 11:49  Mis à jour: 04/07/2018 11:49
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4147
 Meurtre de Laeticia BAUWENS : condamné à la perpétuite, Cédric Maton va en cassation.
Me Ricardo Bruno, l’un des avocats de Cédric Maton lors du procès qui s’est déroulé aux assises du Hainaut la semaine dernière, a introduit un pourvoi en cassation contre l’arrêt rendu jeudi dernier. Maton a été reconnu coupable du meurtre de Laeticia Bauwens et condamné à la perpétuité.

L’avocat spécialisé dans ce genre de procédure dit avoir constaté « une contradiction flagrante » dans l’arrêt qui a condamné Cédric Maton à la peine la plus forte pour une tentative de vol avec circonstance aggravante de meurtre, de tentative de viol et d’un attentat à la pudeur avec circonstance aggravante de mort. Un raisonnement qu’il avait tenu lors de sa plaidoirie, mercredi dernier.

« D’une part, le jury retient l’homicide volontaire dans la tentative de vol avec meurtre. D’autre part, il estime qu’il y a un lien causal entre la mort de Laeticia Bauwens, la tentative de viol et l’attentat à la pudeur. Cette mort serait donc involontaire. C’est contradictoire », a commenté l’avocat.

Ce pourvoi en cassation n’inquiète pas le conseil des parties civiles, Me Mayence. « Lors du procès, la défense a marqué son accord sur la formulation des questions notamment. Je ne suis pas inquiet. Cela ne changera pas grand-chose même si on doit refaire le procès », a commenté l’avocat à la RTBF.

Cédric Maton avait écopé de la réclusion criminelle à perpétuité et d’une mise à disposition du tribunal d’application des peines pour une durée de 15 ans.



http://www.sudinfo.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 28/06/2018 10:24  Mis à jour: 28/06/2018 10:24
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4147
 La justice a rendu son verdict dans le procès de Cédric Maton: voici de quoi il est reconnu coupable.
La justice a rendu son verdict dans le procès de Cédric Maton: voici de quoi il est reconnu coupable.

Cedrid Maton est coupable de vol avec circonstances aggravante de meurtre, mais aussi de tentative de viol. Le jury de la cour d'assises de Mons a rendu son verdict hier. C'est lui qui a tué Laeticia Bauwens en 2017 sur le parking de Mons Expo.
La cour d'assises du Hainaut a rendu son verdict mercredi soir dans le procès de Cédric Maton. Il est coupable d'une tentative de vol avec les circonstances aggravantes de meurtre, violence et usage d'une arme. Pour le jury, il était animé d'une intention de voler quand il a pris le bus pour se rendre à la gare de Mons, le 22 avril 2017 en matinée. Il encourt la peine de réclusion criminelle à perpétuité. Il est aussi coupable de tentative de viol et d'attentat à la pudeur.

Pour les jurés, quand Cédric Maton est monté dans un bus à Wasmes pour rejoindre la gare de Mons, le 22 avril 2017 à 6h24, une heure matinale assez inhabituelle pour lui, il part dans l'intention de voler puisqu'il emporte avec lui une cagoule, un coup-de-poing américain et un couteau. Toxicomane, il était très nerveux ce matin-là comme a pu le constater le chauffeur du bus.

Il s'est rendu à un endroit qu'il connait, situé non loin de chez sa maman, un parking qui est très peu fréquenté le samedi matin. Son but est alors de voler dans des voitures stationnées sur le parking du Lotto Mons Expo pour assouvir sa consommation de drogues car il dispose de peu de moyens financiers.

Là-bas, sur le parking nord, peu avant 7h, il repère trois voitures dont une Ford Fiesta qui a une portière entrouverte. Mais il aperçoit aussi une voiture Ores qui est occupée. Il attend, fait un tour et revient vers la Ford après avoir enfilé sa cagoule, quelques secondes plus tard. Il s'en prend alors tout de suite à la jeune femme qui se trouve dans l'auto, Laeticia Bauwens.

L'étudiante attendait des amis pour partir à un congrès à Bruxelles mais elle s'était trompée de parking. Sous la menace d'un couteau, il la contraint à se dénuder et il commet donc un attentat à la pudeur. Il tente ensuite de la violer mais la jeune Binchoise résiste au point qu'elle se saisira du couteau pour tenter de désarmer son agresseur, les lésions sur ses mains l'attestent.

Fâché, Cédric Maton réagit alors comme d'habitude quand il est confronté à une résistance, il se déchaîne et frappe la victime à plus de 40 reprises avec son couteau. L'intention de tuer est alors établie par la violence et la localisation des coups. La scène a duré 2 minutes 49.

Face à la mort de la jeune femme, il ne commet pas de vol et ne viole pas la victime. Il prend la fuite et part se changer chez son parrain qui vit à moins d'un kilomètre de la scène de crime. Là, il prend le temps de casser l'arme du crime en trois morceaux et de changer de vêtements. Il repart ensuite chez lui pour changer de chaussures et revient à Mons plus tard.

Cédric Maton, confondu par des images enregistrées à la gare de Mons et au dépôt du TEC, est arrêté six jours après le crime. Il soutiendra tout le long de l'enquête que son but était de commettre un vol. En début de procés, il a changé de mobile en déclarant qu'il voulait abuser sexuellement de Laeticia. Le jury a tranché.

Jeudi, la défense et l'accusation débattront de la peine. Cédric Maton risque la peine de réclusion criminelle à perpétuité.

https://www.rtl.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 26/06/2018 10:21  Mis à jour: 26/06/2018 10:21
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4147
 Assises du Hainaut: Laeticia Bauwens a reçu une quarantaine de coups de couteau …
Marie-Anne Brilot & Vincent Clérin https://www.rtbf.be/

"Un ou deux pas plus mais je ne me souviens pas de lui avoir mis autant de coups de couteau. Si on voit 50 coups sur les photos, c'est que je l'ai fait." Cédric Maton semble découvrir qu'il s'est littéralement acharné sur sa victime Laeticia Bauwens le 22 avril 2017 sur le parking du Lotto Mons Expo. Les images projetées en fin de journée ce lundi sont insupportables. La maman de Laeticia ne les verra pas, elle sort dès que l'on montre des photos de sa fille unique poignardée, morte en quelques minutes en suffoquant dans son sang. Laeticia qui aura lutté jusqu'à son dernier souffle et dont le corps présente des dizaines de plaies de défense. Le travail du médecin légiste et des experts est accablant pour l'accusé. Lui qui avait bredouillé quelques excuses à la famille de la jeune étudiante de 22 ans un peu plus tôt. "Au lieu de présenter des excuses de façon un peu lamentable" rétorque l'avocat de la maman, Me Jean-Philippe Mayence, "de vraies excuses seraient de s'expliquer clairement et correctement."

Pas de trouble mental
Et Cédric Maton d'élever la voix quand le président Morandini l'interroge après l'exposé des experts psychiatres :"ça fait 50 fois que je raconte la même chose, qu'est-ce que tu veux que je te dise de plus?" D'explications floues en versions contradictoires, Cédric Maton est dans le "déni" de ce qu'il a fait insiste l'expert même "s'il est confondu avec des éléments matériels." Les tests de personnalité confirment un retard mental léger mais l'accusé a des "critères de capacité". Il a suivi des formations pendant 3 ans, il a acheté une maison. Mais il est surtout dépendant des drogues dures et abuse de l'alcool. il est impulsif avec un passage à l'acte qui peut se faire facilement. Les experts qui n'ont relevé aucun trouble mental. Cédric Maton est bien responsable de ses actes même si on note un léger retard.

Pendant son interrogatoire le matin, Cédric Maton avait avoué "avoir sexuellement agressé" Laeticia alors qu'il a toujours nié cette intention. L'accusé a toujours parlé d'un vol qui avait mal tourné, de coups de couteau accidentels. On a assisté à un interrogatoire laborieux tant l'homme de 33 ans a du mal à s'exprimer.

Une stratégie de défense
L'aveu d'une intention d'agression sexuelle amène l'avocat de la maman à parler de "stratégie de défense" : "Quand on est juriste" argumente Me Jean-Philippe Mayence, "on en a compris la raison puisque si les faits sont à caractère sexuel et qu’ils ont entraîné la mort la peine est moins lourde que s’il s’agissait d’une tentative de vol avec violence et meurtre, donc le maximum n’est pas le même (…) Je pense que c’est une évidence que la phrase est sortie tout de suite alors qu’il avait toujours dit le contraire juste pour essayer de trouver un système de défense". (Vous pouvez entendre ci-dessous l'interview de Maître Mayence).

Ce mardi, on entendra les proches de Laeticia. Des proches qui n'ont pas bronché lorsque Cédric Matin a présenté ses excuses.

Vidéo : Maître Jean-Philippe Mayence, avocat de la maman de Laeticia
https://www.rtbf.be/auvio/detail_proce ... an-de-laeticia?id=2367167
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 25/06/2018 12:39  Mis à jour: 25/06/2018 12:39
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4147
 Cédric Maton avoue avoir voulu abuser sexuellement de Laeticia Bauwens avant de l’égorger: «Après, j’ai disqué mon couteau...»
Cédric Maton (33 ans), accusé d’une tentative de vol, d’une tentative de viol, d’un attentat à la pudeur avec la circonstance aggravante du meurtre de Laeticia Bauwens et d’un port d’arme, a été interrogé lundi matin par le président de la cour d’assises sur les faits qui ont eu lieu sur le parking du Lotto Mons Expo, le 22 avril 2017.

L’accusé a avoué avoir voulu abuser sexuellement de la jeune Binchoise. Il avait fait cet aveu en cours d’enquête avant de se rétracter.

Cédric Maton a été interrogé par le président de la cour d’assises, Philippe Morandini. Après avoir exposé sa vie, l’accusé a expliqué qu’il avait consommé de l’héroïne et de la cocaïne durant la nuit qui a précédé les faits. Tôt le matin, il a pris le bus à Wasmes pour se rendre chez son parrain à Mons. Sur le chemin, il a vu Laeticia dans sa voiture, stationnée près du Lotto Mons Expo. «Elle était dans sa voiture, du côté chauffeur. La portière était ouverte. Je suis monté, elle est partie du côté passager et se débattait avec ses pieds. Je lui ai demandé d’enlever son pantalon, je ne me souviens plus si elle criait ou pas».

Il prétend que le premier coup de couteau, porté à la gorge, était accidentel. «Dans la bagarre, elle a essayé de prendre mon couteau tombé sur le siège conducteur mais j’ai été plus rapide qu’elle. Ses cheveux, que je tenais, ont craqué et le couteau est tombé accidentellement sur sa gorge. En voulant reprendre le couteau, je l’ai égorgée. J’ai fait le tour de l’auto, je l’ai vue étendue à côté de la voiture, du côté passager. J’ai vu qu’elle ne bougeait plus et je suis partie chez mon parrain où j’ai lavé mes vêtements et disqué mon couteau que j’ai jeté ensuite».

Le 22 avril 2017, Laeticia Bauwens a quitté son domicile binchois à 06h30 pour se rendre à Mons où elle avait rendez-vous avec des amis, également étudiants en diététique. Ils devaient se rendre en voiture à une conférence donnée à l’hôpital Erasme à Bruxelles.

Laeticia est arrivée à Mons peu avant 07h00. A 06h58, elle a appelé sa mère pour lui signaler qu’elle était arrivée à Mons. Deux minutes plus tard, elle envoyait un message à ses amis pour manifester sa présence sur le parking du Lotto Mons Expo mais ceux-ci l’attendaient un peu plus loin. A 07h22, ils appelaient les secours. Le corps de la jeune fille, à moitié déshabillée, gisait sur le sol, dans une mare de sang. Elle ne respirait plus.

L’autopsie du corps a révélé plusieurs plaies au niveau du cou. Une lame a sectionné la veine jugulaire gauche.

C’est grâce à des caméras installées au dépôt du TEC que les enquêteurs ont pu identifier un homme présent sur la scène de crime entre 06h58 et 07h22. Cédric Maton a été interpellé six jours plus tard.

Le procès se poursuit avec l’audition du magistrat instructeur et des enquêteurs.

http://www.sudinfo.be
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 23/06/2018 12:13  Mis à jour: 23/06/2018 12:13
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4147
 Accusé du meurtre de Laëtitia Bauwens, Cédric Maton est en aveux partiels. L’acte d’accusation du parquet général est accablant et pointe des éléments troublants.
Accusé du meurtre de Laeticia Bauwens, le Colfontainois est en aveux partiels
Les faits pour lesquels Cédric Maton doit répondre devant la cour d’assises du Hainaut sont abjects : meurtre, tentative de viol, attentat à la pudeur, tentative de vol au préjudice de Laeticia Bauwens, 22 ans, une étudiante binchoise, sans histoire scabreuse.

L’acte d’accusation du parquet général est accablant et pointe des éléments troublants. Dix ans séparaient Cédric Maton de Laeticia Bauwens. Ils ne se connaissaient pas, n’avaient aucun ami en commun et des vies diamétralement opposées. Et pourtant, leurs routes se sont croisées ce matin-là.

Dès son plus jeune âge, Cédric Maton va montrer une grande nervosité. Il sera suivi par différents médecins qui le médicamenteront pour le calmer. Il présente un quotient intellectuel de 61,3, ce qui révèle un retard mental léger. Impulsif et pauvre dans ses raisonnements, il n’est cependant pas atteint d’un trouble mental qui aurait altéré sa capacité de raisonnement ou le contrôle de ses actes.

À 17 ans, Cédric Maton a quitté l’enseignement spécial. Cela coïncidait aussi avec ses premières consommations d’héroïne et de cocaïne. La méthadone qui lui est prescrite ne lui suffit pas. Ses calmants non plus. Depuis, il est sans emploi même s’il a suivi quelques formations en maçonnerie. Il vivait dans une maison à Wasmes et bénéficiait d’allocations du CPAS. Il a déjà vécu en couple, un enfant est même né.

Cédric Maton se décrit comme "serviable" mais ne se "laissant pas faire", "capricieux", "nerveux" lorsqu’il n’obtient pas ce qu’il veut. Une sorte de "loup solitaire", "violent" aussi, sans amis très proches. Il est connu de la police pour des faits de vols, de tentative de vol, de coups, de port d’arme prohibée. Il est connu de la justice pour des infractions à la législation sur les stupéfiants. Ce lundi, le président de la cour d’assises entamera les débats avec son audition, qui s’annonce difficile.

Des citoyens face à l'horreur

Avec presque 40 sessions d’assises à son actif, le président Philippe Morandini n’est pas un novice pour conscientiser les citoyens qui ont été tirés au sort pour composer un jury populaire. Durant toute la matinée, il s’est attelé, avec fermeté et respect, à expliquer les différentes étapes du procès du meurtre de Laeticia Bauwens. Il s’est aussi et surtout attaché à pointer l’importance du débat oral et du rôle joué par ces citoyens.

"Nous ne sommes pas dans une série américaine, ce n’est pas celui qui crie le plus fort ou qui sort un lapin de son chapeau qui a forcément raison, précisait-il aux jurés. Votre rôle est essentiel. La justice n’est pas réservée à des personnes dans des bureaux. Notre institution a pour but de tendre à une paix sociale, d’éviter que les personnes se fassent justice elles-mêmes. Juger, c’est une sacrée garantie démocratique !" Le président a aussi rappelé la notion de présomption d’innocence, qui doit prévaloir coûte que coûte. "Je vous fais confiance", a-t-il conclu à l’attention des douze jurés en leur fixant rendez-vous ce lundi à 9 heures.

Caroline Tichon http://www.dhnet.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 13/03/2018 18:45  Mis à jour: 13/03/2018 18:45
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4147
 Le meurtrier présumé de Laeticia Bauwens renvoyé en assises.
La chambre des mises en accusation de Mons a renvoyé, mardi, Cédric Maton devant la cour d'assises du Hainaut pour répondre du meurtre de Laeticia Bauwens, commis le 22 avril 2017 sur le parking du Lotto Mons Expo. C'est le premier dossier criminel renvoyé devant la cour d'assises du Hainaut depuis l'annulation du volet "correctionnalisation des crimes" de la loi Pot Pourri II. Le procès devrait avoir lieu à la fin du mois de juin.

Le meurtre s'est produit le 22 avril 2017 en matinée sur le parking du Lotto Mons Expo à Mons.

Vers 7h00, le corps sans vie de Laeticia Bauwens avait été retrouvé gisant dans son sang par ses amis. Laeticia les attendait pour se rendre avec eux à un colloque à Bruxelles. Elle s'était trompée de lieu de rendez-vous et s'était à la place rendue sur un parking où elle avait croisé Cédric Maton qui lui avait porté des coups de couteau.

Originaire de Binche, la victime était étudiante à Mons et travaillait dans une boutique pour financer ses études.

http://www.7sur7.be
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 27/05/2017 12:07  Mis à jour: 27/05/2017 12:08
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4147
 Re :MONS (B) :Le meurtre de Laeticia Bauwens reconstitué .
Mercredi, les enquêteurs de la police judiciaire de Mons ont procédé à une reconstitution du meurtre de Laeticia Bauwens sur le site du Lotto Mons Expo. Dans la matinée du 22 avril, le corps sans vie de cette Binchoise de 22 ans était découvert sur le parking de l’établissement. La jeune femme a péri après avoir reçu plusieurs coups de couteau. Identifié et arrêté grâce aux caméras de surveillance, Cédric M., un Colfontainois de 33 ans, est le seul suspect dans ce dossier.

POUR RAPPEL
Le matin du 22 avril, Laeticia et ses amies s’étaient donné rendez-vous à 7 h sur le parking du Lotto Mons Expo. Toutes projetaient de se rendre à Bruxelles, en covoiturage. Quand la jeune Binchoise est arrivée là-bas, aucune n’était sur place. En réalité, ses copines se trouvaient non loin de là, à 300 mètres seulement.

La méprise à propos du lieu de rencontre lui a été fatale. Un inconnu l’apostrophe, violemment, et lui assène plusieurs coups de couteau. Bien qu’aucune trace d’agression sexuelle n’ait été décelée, ce mobile n’est pas à exclure. De toutes ses forces, Laeticia se débat. Mais malheureusement, un coup de couteau à la jugulaire ne lui a laissé aucune chance.

Près d’une semaine après, le vendredi 28 avril, Cédric M. était appréhendé. Même s’il était à Mons chez des proches, il réside à Wasmes. Âgé de 33 ans, le Colfontainois a déjà eu affaire à la justice, pour des affaires impliquant des stupéfiants et de la violence. Manifestement, lui et la victime, une jeune femme brillante, étudiante en diététique, ne se connaissaient pas.

Une reconstitution précoce
Ce mercredi au petit matin, des barrières bloquaient l’accès au parking du Lotto Mons Expo. Aux différentes entrées, des effectifs de la police judiciaire interdisaient à quiconque d’entrer. Une charge qui revient d’habitude aux policiers de la zone de Mons-Quévy, réquisitionnés exceptionnellement suite à la visite de Donald Trump, à Bruxelles.

De grandes bâches ont été disposées autour du site pour permettre à la reconstitution de se dérouler à l’abri des regards.

Aux alentours de 8 heures, celle-ci a débuté, en présence des avocats des deux parties, d’un médecin légiste, du juge d’instruction, du magistrat et surtout du suspect. « Une reconstitution se fait au départ d’un scénario établi par les enquêteurs. Elle a lieu plus tard généralement », a commenté Christian Henry, procureur du roi.

« Mon client a refait tous les gestes dont il se souvient. Il était très stressé. Ce n’est pas toujours évident de se rappeler », a expliqué Me Catherine Hupez, l’avocate montoise qui défend Cédric M., présente à la reconstitution.

Selon nos sources, l’inculpé n’a pas pleuré, ni fait montre d’aucun état d’âme
. Espérons que cette reconstitution aura en tout cas permis à la justice d’y voir plus clair et de retracer avec précision le fil des événements.
http://www.lavoixdunord.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 26/05/2017 07:41  Mis à jour: 26/05/2017 07:41
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4147
 Re :Reconstitution du meurtre de Laeticia BAUWENS à Mons Expo : « le présumé coupable »Cédric M. a coopéré.
Ce mercredi, les enquêteurs de la police judiciaire de Mons ont procédé à une reconstitution du meurtre de Laeticia Bauwens sur le site du Lotto Mons Expo. La jeune femme a péri après avoir reçu plusieurs coups de couteau. Identifié et arrêté grâce aux caméras de surveillance, Cédric M., un Colfontainois de 33 ans est le seul suspect dans ce dossier .
lanouvellegazette.be
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 24/05/2017 11:11  Mis à jour: 24/05/2017 11:11
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4147
 Re : Meurtre de Laeticia Bauwens: reconstitution en cours à Mons Expo (vidéo)
Les enquêteurs de la police judiciaire fédérale procèdent actuellement à la reconstitution du meurtre de Laeticia Bauwens, 22 ans. Le samedi 22 avril dernier, le corps de la jeune Binchoise a été retrouvé sans vie sur un parking du Lotto Mons Expo. Après une semaine de recherches acharnées, Cédric M., un Colfontainois de 33 ans, avait été placé sous mandat d’arrêt.

Pour rappel, le corps sans vie de la jeune femme a été retrouvé le 22 avril dernier sur le parking du Lotto Mons Expo, à 7h du matin. Laeticia Bauwens et ses amies devaient se retrouver sur le parking, afin de faire du covoiturage pour aller à une conférence à Bruxelles dans le cadre de ses études.

Mais la jeune femme s’est trompée de parking. Elle avait envoyé un sms à ses copines ne les voyant pas arriver. En fait, la Binchoise se trouvait à 300 mètres à peine d’elles quand elle a croisé la route de son agresseur qui lui a asséné plusieurs coups de couteau. Il a également tenté de l’agresser sexuellement, sans y parvenir. Laeticia a tout fait pour se débattre, mais un coup de couteau porté au niveau de la jugulaire lui a été fatal. Ce sont ses copines qui ont fait l’effroyable découverte. Le corps de leur amie était dans une mare de sang à côté de sa voiture.

Cédric M. était chez des proches domiciliés non loin du lieu du meurtre, quand il a été épinglé par les enquêteurs, le vendredi 5 mai. Selon le parquet, le suspect ne connaissait visiblement pas du tout la victime. Habitant de Wasmes, mais originaire de Mons, il est par contre bien connu de la justice, pour des faits de stupéfiants essentiellement et des faits de violence

Il a d’ailleurs déjà écopé d’une condamnation de 15 mois suite à des détentions de stupéfiants. Le parquet explique que ce sont les caméras de surveillance des entreprises voisines, notamment celles des TEC, qui ont permis de mettre les enquêteurs sur la piste de cet individu. Selon nos sources, il a été aperçu sur les images à l’heure du meurtre avec une veste, puis il est repassé sans la veste. Pour l’heure, le principal suspect a toujours nié les faits, arguant ne se souvenir de rien. Mais une première correspondance ADN a déjà pu être réalisée par les enquêteurs de le PJF.

Ce mercredi matin, un large périmètre de sécurité a été établi autour du site de Mons Expo. De grandes bâches ont été installées pour permettre aux enquêteurs de travailler en toute discrétion. La reconstitution a commencé à 8h avec le principal suspect Cédric M.. Juge d’instruction, magistrat et une équipe de la – décidément très utile, faut-il le rappeler ! – protection civile de Ghlin sont présents. Étant donné la venue du président américain Donald Trump à Bruxelles, des policiers de la zone de Mons-Quévy ont été réquisitionnés. Ce sont donc les hommes de la police judiciaire qui procèdent à cette reconstitution.



Reconstitution du meurtre de Laeticia - Mons Expo par sudpresse
par Sudinfo.be
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 03/05/2017 09:48  Mis à jour: 03/05/2017 10:42
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4147
 Re : Laeticia, tuée sur le parking de Mons Expo: plusieurs filles auraient été, par le passé, accostées par le meurtrier présumé, un nouvel appel à témoins lancé.A LIRE ABSOLUMENT !
Image redimensionnée


Ce mercredi, la chambre du conseil de Mons doit se prononcer sur le sort de Cédric M. Ce Colfontainois de 33 ans a été placé sous mandat d’arrêt et incarcéré, ce vendredi. Il est accusé du meurtre de Laeticia Bauwens, 22 ans.
Selon le Parquet de Mons, ce sont les caméras de surveillance de diverses entreprises autour de Mons Expo qui ont mis les enquêteurs sur la piste de Cédric M. Une première concordance ADN a également pu être établie avec l’intéressé.



Appel à témoins

Ces derniers jours, un appel à témoins a été lancé sur Facebook. Plusieurs jeunes filles auraient en effet, par le passé, déjà été suivies ou accostées par le meurtrier présumé. Toute personne pouvant fournir des témoignages susceptibles d’aider les enquêteurs de la police judiciaire dans leur enquête est appelée à se manifester au numéro gratuit 0800 30 300.
L’anonymat est garanti.

Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium.eu.

*****************************************************
NOTE : j'ai enseigné un certain nombre d'années dans la région , si vous qui avez été victimes, ou vos parents qui me connaissent sont rassurés de me parler, vous pouvez laisser un commentaire sur ce site, je serai la seule à le voir et transmettrai à qui de droit , je vous téléphonerai, vous soutiendrai si vous le désirez!!!

Merci à vous tous qui nous lisez de PARLER ( écrire) si vous avez quelque renseignement que ce soit sur quelque dossier que ce soit , je suis assermentée de par ma profession et je vous garanti que j'agirai en vous protégeant , ce ne serait pas la première fois et aucun de vous n'a eu connaissance des confidences reçues, par contre , les dossiers ont AVANCE, certains ont été résolus !!!
Merci de votre attention
Walda Colette Dubuisson
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 30/04/2017 18:00  Mis à jour: 30/04/2017 18:00
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4147
 Meurtre de Laeticia sur le parking de Mons Expo: le suspect Cédric M. était déjà connu des services de justice. Des indices précis, concordants et graves en possession des enquêteurs.
Cédric M. a été arrêté pour le meurtre de Laeticia Bauwens ce vendredi. L’homme est âgé de 33 ans, et domicilié à Wasmes (Colfontaine) mais originaire de Mons. Et c’est dans la cité du Doudou, dans le domicile de ses proches, que la police judiciaire fédérale a été l’interpeller ce vendredi matin, à 8 h 43.

Plusieurs témoignages ont suivi l’appel à témoins lancé mercredi par la police, permettant de déterminer l’allure générale du suspect. Sur cette base, les différentes caméras privées des alentours ont fourni des images, et permis de retracer le parcours de Cédric M. avant et après l’agression.

Ce vendredi soir, le suspect niait toujours les faits, avançant qu’il ne se souvenait pas. Cela laisse à penser qu’il était sous influence au moment du drame, une hypothèse à confirmer. Il est en effet déjà connu des services de justice pour des faits de stupéfiants.

Un premier recoupement ADN a déjà donné des résultats, explique le commissaire divisionnaire François Farcy, de la police judiciaire fédérale. Mais d’autres indices doivent encore être traités.

Les enquêteurs de la PJF l’ont interrogé toute la matinée et une bonne partie de l’après-midi, avant de le remettre à la juge d’instruction Lonfils. Celle-ci l’a entendu en présence de son avocat, et a délivré un mandat d’arrêt pour meurtre.

Laeticia Bauwens, une binchoise âgée de 22 ans, a été retrouvée le samedi 22 avril sur le parking de Mons Expo, vers 7 heures du matin. Ses amies, avec qui elle avait rendez-vous pour partir à un colloque à Bruxelles, étaient arrivées sur place après elle et avaient trouvé son corps. Un coup de couteau fatal dans sa jugulaire alors qu’elle essayait de se défendre de son agresseur serait la cause de la mort.

Julie Duthy http://www.dhnet.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 28/04/2017 10:49  Mis à jour: 28/04/2017 14:34
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4147
 Re : Meurtre de Laeticia BAUWENS à Mons.Un suspect a été interpellé, ce vendredi matin. ( Vidéo)
Un suspect a été interpellé, ce vendredi matin, dans le cadre de l'affaire du meurtre de Laeticia Bauwens, cette jeune Binchoise de 22 ans poignardée mortellement sur le parking du Lotto Mons Expo. Son corps avait été découvert à côté de son véhicule samedi dernier, aux alentours de 7h du matin, alors qu'elle avait rendez-vous avec des amies pour faire du covoiturage.

Selon la RTBF, l'homme arrêté est un habitant de Colfontaine, âgé de 33 ans. "Il a des antécédents de violence, mais pas pour ce genre de faits", précise encore le service public.

L'auteur présumé du meurtre ne connaissait pas sa victime. Son arrestation a été rendue possible grâce à l'exploitation des images de vidéosurveillance issues des entreprises situées à proximité des lieux du drame.

Selon le procureur du Roi, Christian Henry, la victime n'a pas été violée, mais le viol pourrait peut-être être le mobile de l'auteur de ce crime.


Meurtre sur le parking de Mons Expo, infos en direct
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 26/04/2017 14:47  Mis à jour: 26/04/2017 14:47
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4147
 Re : Binche: funérailles de Laeticia Bauwens, tuée samedi matin à Mons.
C'est le silence et la consternation qui règnent devant la Collégiale Saint-Ursmer de Binche

À Binche, ils étaient nombreux à se rassembler ce mercredi en matinée pour les funérailles de Laeticia Bauwens, tuée sauvagement ce samedi matin. Sa famille, ses camarades de cours de la Haute-Ecole provinciale de Hainaut-Condorcet, ses amis et ses proches, mais aussi quelques riverains touchés par cette mort tragique.

C'est le silence et la consternation qui règnent devant la Collégiale Saint-Ursmer de Binche. En attendant le début des obsèques et avant de dire au revoir une dernière fois à Laeticia, tous ses proches ont pris le temps de se recueillir et d'échanger dans le calme. Leur fille, leur amie, ou simplement Laeticia leur a été enlevée de la manière la plus tragique qui soit.

Image redimensionnée


Laeticia Bauwens a été retrouvée morte sur le parking de Mons Expo ce samedi 22 avril. Elle devait y retrouver des amies pour partir à un colloque à Bruxelles. Elle a été agressée et tuée vers sept heures du matin. A l'heure actuelle, le mystère et les nombreuses questions subsistent toujours. L'enquête s'annonce relativement compliquée.

Julie Duthy http://www.dhnet.be/regions/mons-cent ... -590064dccd70e8051314ce9e
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 25/04/2017 14:55  Mis à jour: 25/04/2017 14:55
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4147
 Re : La patronne de Laeticia, 22 ans, retrouvée morte sur un parking à Mons, ne comprend pas: "Elle venait de téléphoner à sa maman pour dire qu’elle était bien arrivée" ( Vidéo)
Suite au décès de Laeticia, 22 ans, dont le corps a été retrouvé à côté de sa voiture sur le parking du Lotto Mons Expo, RTL INFO a rencontré Anne, la gérante du magasin dans lequel la jeune femme travaillait comme étudiante depuis 6 ans.

Depuis 6 ans, Laeticia travaillait comme étudiante dans une boutique de vêtements à Binche. La jeune fille est décrite comme souriante, à l’écoute et très appréciée. Sa patronne, Anne, a du mal à encaisser la terrible nouvelle. "Je la considérais comme ma fille, elle a l’âge de mes garçons, on était très intimes, très proches, c’était une amie, une confidente, c’était beaucoup pour moi, et je pense que j’étais aussi beaucoup pour elle, c’est un grand vide", a-t-elle confié à Justine Roldan Perez.

Samedi dernier, vers 7h, le corps sans vie de la jeune femme âgée de 22 ans a été découvert sur le parking du Lotto Mons Expo à Mons. La gérante a confié à notre équipe qu’elle ne comprend pas comment cela a pu arriver, puisque Laeticia était une jeune fille extrêmement prudente. "Elle venait de téléphoner à sa maman pour dire qu’elle était bien arrivée à Mons, elle devait toujours téléphoner à sa maman, quand elle arrivait ici, elle lui téléphonait, quand elle repartait elle lui téléphonait, donc, oui, c’est vraiment quelqu’un de très prudent, je ne comprends pas comment elle s’est retrouvée en dehors de sa voiture, je ne comprendrai jamais".

Les circonstances de la mort de la jeune femme sont difficiles à élucider. L’enquête est d’autant plus compliquée qu’aucune caméra de surveillance n’est installée sur le parking du Lotto Mons Expo, où Laeticia a été tuée samedi dernier. "Il faut savoir que de tels faits, aussi graves et malheureux comme on a connu ce week-end, c’est les premiers faits qu’on a constatés à cet endroit-là, donc ça nous permet aujourd’hui de tirer enseignement et de voir ce qu’on peut faire sur ce parking", explique Philippe Borza, commissaire de la zone de Police Mons-Quevy.

Le mystère autour de la mort de Laeticia reste pour le moment entier. La police a lancé un appel à témoins et espère rapidement obtenir des informations.

http://www.rtl.be/


Très peu d'indices sur le meurtre de Laetitia Bauwens au Lotto Mons Expo
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
6 - 1 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10