|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
15 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 15

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Affaire Dutroux: Lettre de Jean-Denis Lejeune , papa de Julie. « Avis à la population ! ». « Droit de réponse suite à la sortie du livre de Dayez » -> ( avocat de Dutroux). Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 27/05/2018 11:41
Meurtre d’Angélique : David Ramault a écrit une lettre d'explication... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 27/05/2018 11:28
STOP MALTRAITANCE !Pour les victimes de Boko Haram, c'est sexe contre nourriture ! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 26/05/2018 13:59
VIDEO. Affaire Grégory : "Je m'en prendrai à ton mioche, ça te fera plus de mal", disait le corbeau à Jean-Marie Villemin plus d'un an avant le crime. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 26/05/2018 12:03
Journée internationale des enfants disparus : : en France plus de 1.300 qualifiées d'inquiétantes en 2017... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 26/05/2018 11:43
Journée internationale des enfants disparus : «Je n'abandonnerai pas», les bouleversants témoignages de parents d'enfants disparus ... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 26/05/2018 11:37
Affaire Magalie Méjean. Ses parents partent pour la Martinique. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 26/05/2018 11:27
L’enquête sur la noyade de la petite Léa à Mairieux s’oriente vers la piste criminelle... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/05/2018 14:42
Tentatives d'enlèvements de mineurs : Un mandat d’arrêt européen va être lancé pour permettre à la justice française d’entendre Vivian Coçu. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/05/2018 13:14
Disparition inquiétante de Léa Petitgas, 20 ans. Cinq mois d’énigme… Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/05/2018 14:37

Elise Dallemagne, touriste belge,30 ans, retrouvée pendue . Sept autres décès suspects sur l'île où elle a été retrouvée.

Publié par Walda Colette Dubuisson le 26-09-2017 (689 lectures) Articles du même auteur
Image redimensionnée



26/09/2017: La jeune femme est décédée il y a cinq mois sur l’île de Koh Tao. Sa mort est toujours inexpliquée.
*************************************
06/07/2017 La police collecte des preuves dans la mort de Elise Dallemagne, 30 ans, belge sur la célèbre île de Koh Tao station, y compris des informations sur son état mental et ses expériences avec la secte Baba Sathya Sai.( Grand merci au visiteur qui m’a envoyé cet article) …
************************************************
01/07/2017 : La touriste belge a été retrouvée morte en avril 2017 sur l’île Koh Tao située dans le golfe de Thaïlande. La police pensait dans un premier temps à un suicide, mais a rouvert l’enquête autour du décès (selon la presse locale).
Ses proches ne croient pas à la thèse du suicide.

Selon certains médias, son corps aurait été retrouvé à moitié dévoré par un varan. "C’est totalement faux , confie son frère Fabian, contacté par nos soins. Il ne faut pas croire ce que disent certains médias en quête de sensationnalisme. Mes parents sont allés sur place au mois de mai pour récupérer le corps. Ça fait deux mois qu’Elise est décédée. Et on n’a jamais entendu parler de cette histoire de lézards et de varan. À moins que les tabloïds soient mieux informés que les enquêteurs en charge du dossier…"


Qu’est-il vraiment arrivé à Elise Dallemagne à la fin du mois d’avril dernier ? Huit semaines après la découverte du corps de la jeune femme sur l’île de Koh Tao - aussi appelée l’île aux Tortues - en Thaïlande, de nouveaux éléments viennent contredire la thèse du suicide jusqu’ici privilégiée par la police thaïlandaise.

La jeune trentenaire, originaire du Brabant wallon où elle a fait ses études mais installée en tant que naturopathe à Bruxelles, avait entrepris un long voyage depuis plus de deux ans, passant par l’Inde, Australie, la Nouvelle-Zélande et enfin la Thaïlande. Elle a été retrouvée sans vie le 27 avril dernier.

Selon certains médias, son corps aurait été retrouvé à moitié dévoré par un varan. "C’est totalement faux , confie son frère Fabian, contacté par nos soins. Il ne faut pas croire ce que disent certains médias en quête de sensationnalisme. Mes parents sont allés sur place au mois de mai pour récupérer le corps. Ça fait deux mois qu’Elise est décédée. Et on n’a jamais entendu parler de cette histoire de lézards et de varan. À moins que les tabloïds soient mieux informés que les enquêteurs en charge du dossier…"

Immédiatement après la découverte du corps de la Brabançonne, la police locale avait conclu à un suicide. Une thèse balayée par Fabian Dallemagne et Michèle Van Egten, la mère de la jeune femme, qui l’avait eue en ligne quelques jours auparavant.

À ce moment-là, la jeune femme lui aurait parlé d’un retour prochain en Belgique. "Nous redoutons qu’une autre personne soit impliquée dans cette affaire, a expliqué Michèle Van Egten au quotidien thaïlandais Samui Times . Nous ne croyons pas la police. Elle dit que ma fille s’est pendue. Pourquoi aurait-elle fait ça ? La dernière fois où je me suis entretenue avec elle, tout allait bien."

Michèle Van Egten a depuis lancé un appel à témoins sur les réseaux sociaux. "Écrivez-moi en privé si vous êtes un ami d’elle ou peut-être un témoin de ce qui lui est arrivé , écrivait récemment la maman d’Elise sur Facebook. L’enquête de police n’est pas terminée et nous attendons toujours le rapport d’autopsie."

Selon le Samui Times , Elise aurait loué un bungalow sur Turtle Island. Lequel aurait pris feu suite à un court-circuit, ce qui aurait imposé à Elise de prendre une chambre dans un autre hôtel avant de réserver un billet pour Bangkok. Plus personne ne la reverra vivante. Selon le quotidien britannique The DailyMail, les bagages d’Elise seraient arrivés à Chumphon, d’où Elise aurait dû prendre un bus pour rejoindre Bangkok.

Plein d’interrogations persistent donc sur le décès de la jeune femme. Aucune lettre de suicide n’a été trouvée à proximité de son corps. Et, toujours selon le DailyMail, Elise aurait été retrouvée emmitouflée dans des t-shirts avec une bouteille d’essence à proximité. "Trop de choses nous montrent que quelqu’un est impliqué" , aurait expliqué Michèle Van Egten au Samui Times . "Je ne peux pas croire que ma fille se soit suicidée. Elle était normale lors de la dernière conversation et aucun signe de dépression n’était visible. Je ne vois pas pourquoi elle aurait réservé un transfert à Bangkok avant d’aller dans la jungle pour se suicider. Je suis dévastée par les événements."



Sept autres décès suspects sur cette île
Un tueur en série sévit-il sur l’île des Tortues, en Thaïlande?


La question mérite d’être posée au vu du nombre de décès suspects recensés sur l’île ces trois dernières années. Selon nos confrères du quotidien britannique The DailyMail, pas moins de sept jeunes auraient trouvé la mort lors des 36 derniers mois. Et Elise Dallemagne serait la dernière victime en date.

Le DailyMail explique ainsi que les Britanniques Hannah Witheridge et David Miller ont été tués à Koh Tao en 2014 alors qu’ils marchaient vers leur hôtel le long d’une plage. Peu auparavant, Nick Pearson, âgé de 25 ans et originaire de Derby, avait été retrouvé noyé dans l’océan le premier jour de l’année 2014. Un décès classé comme un suicide par la police locale.

En janvier 2015, c’est Christina Annesley, 23 ans, qui avait été retrouvée morte, confie le DailyMail. Visiblement après un détonnant mélange entre l’alcool et des antibiotiques.

En janvier 2016, le jeune Luke Miller aurait été retrouvé noyé dans une piscine tandis qu’en mars dernier, la Russe Valentina Novozhyonova, âgée de 23 ans, disparaissait dans la nature. Sans plus laisser de traces.


Y. N.

*******************************************************************
Dans quelles circonstances est décédée Élise Dallemagne, 30 ans, en Thaïlande ?

La mère de la jeune belge ne croit pas la version officielle des autorités locales. Elle cherche des informations supplémentaires et des témoignages éventuels sur la mort de sa fille.

La police pensait dans un premier temps à un suicide, mais a rouvert l'enquête autour du décès, rapporte la presse locale. Le ministère des Affaires étrangères a été avisé de ce décès. "Nous sommes en contact avec la famille. L'enquête est en cours et l'ambassade sera tenue informée", a indiqué un porte-parole.

La Belge de 30 ans avait été retrouvée morte le 27 avril. Le 17 avril, la jeune femme avait encore eu une conversation sur Skype avec sa mère dans laquelle elle indiquait qu'elle allait rentrer à la maison après son tour du monde de 18 mois, selon le Bangkok Post.

La mère cherche des informations supplémentaires et des témoignages éventuels sur la disparition de sa fille puisqu'elle ne croit pas la version officielle des autorités locales. D'après elle, Élise a été retrouvée "pendue et à moitié dévorée par des lézards" au beau milieu de la jungle.

Surtout, Michele van Egten, a assuré à nos confrères de Der Farang et du Daily Mail que sa fille n'a montré aucun signe de dépression et n'aurait jamais décidé de se suicider. "Nous redoutons qu'une autre personne soit impliquée dans cette affaire. Nous ne croyons pas à la police. Elle dit que ma fille s'est pendue dans la jungle. Je ne sais pas pourquoi elle aurait fait ça. La dernière fois où je me suis entretenue avec elle, tout allait bien. Je n'ai constaté aucun signe de dépression chez elle."

Certains journalistes locaux la confortent indirectement dans cette thèse en déclarant être sous pression pour ne pas relayer ce type de faits divers qui pourrait avoir un impact négatif sur le tourisme.



Rédaction en ligne avec Belga
http://www.lalibre.be/actu/internatio ... -59551dddcd70d65d2475ea83
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 26/09/2017 12:35  Mis à jour: 26/09/2017 12:35
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3987
 Elise Dallemagne, touriste belge,30 ans, décédée il y a cinq mois sur l’île de Koh Tao. Sa mort est toujours inexpliquée.
Près de cinq mois jour pour jour après le décès d’Élise Dallemagne alors qu’elle se trouvait sur l’île de Koh Tao, en Thaïlande, le mystère autour de l’origine de la mort de la trentenaire bruxelloise n’est toujours pas dissipé. Une enquête a bien été ouverte, mais elle semble piétiner face au faible nombre d’indices permettant d’indiquer avec certitude qu’il s’agit d’un crime.

Car, dans les jours qui ont suivi le décès d’Élise, âgée de trente ans, ses parents ont immédiatement émis des doutes sur la thèse du suicide, privilégiée par les enquêteurs. Il faut dire qu’Élise Dallemagne avait été retrouvée en pleine forêt, la corde autour du cou, et qu’elle avait déjà été internée après avoir tenté de se suicider trois semaines avant son décès, dans une gare à Bangkok. Selon le Bangkok Post, un journal ayant pignon sur rue en Thaïlande, la jeune femme n’aurait été sauvée que par le geste providentiel de navetteurs et de membres de la police des chemins de fer thaïlandais qui l’auraient empêchée de sauter sur les voies au passage d’un train.

Toujours est-il que la maman d’Élise avait aussitôt émis des doutes sur la thèse du suicide. Quelques jours avant son décès, Élise aurait fait part à sa maman de son intention de rentrer dans son pays. "Nous redoutons qu’une autre personne soit impliquée dans cette affaire, avait expliqué Michèle Van Etgen au quotidien thaïlandais Samui Times. Elle était normale lors de notre dernière conversation, et aucun signe de dépression n’était visible. Je ne vois pas pourquoi elle aurait réservé un transfert à Bangkok avant d’aller dans la jungle pour se suicider."

Le dossier avait ensuite été rouvert. Et il est rapidement apparu quelques éléments troublants. Dont le fait qu’Élise entretenait une relation nébuleuse avec un gourou allemand résidant sur l’île de Koh. Interrogé, l’homme avait confirmé qu’il avait été en contact avec la jeune femme, mais avait nié toute implication dans son décès.

La police thaïlandaise avait alors décidé de créer une task force pour déterminer la cause exacte du décès d’Élise Dallemagne. La maison occupée par le gourou et dans laquelle a logé Élise avait été perquisitionnée. Sans qu’aucun élément ne vienne étayer la thèse du meurtre et l’implication du gourou.



Y. N. http://www.dhnet.be/regions/brabant/d ... -59c7ce44cd70129e4188f444
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 06/07/2017 16:46  Mis à jour: 06/07/2017 16:50
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3987
 La police collecte des preuves sur la mort de Elise Dallemagne, 30 ans, belge sur la célèbre île de Koh Tao station, y compris des informations sur son état mental et ses expériences avec la secte Baba Sathya Sai.
Le gourou de la secte, Raaman Andreas, a déclaré à un tabloïd en ligne que Elise Dallemange était heureuse et semblait normale quand elle a quitté Koh Phangan, où le groupe religieux détient des activités.

Pendant ce temps, le Satya Sai Organisation internationale (Thaïlande), dont le siège est à Bangkok, a déclaré à la Nation,qu'il ni avait aucun lien avec la secte ou la fille belge. L'organisation a dit qu'il avait neuf branches en Thaïlande, et aucune à Koh Tao.

L'affaire a été rouverte suite aux commentaires par la mère de Dalle-manger Michele van Egten aux médias étrangers que la police thaïlandaise peut avoir couvert la mort de sa fille et qu'elle ne croyait pas la police qui affirme que sa fille avait pris sa propre vie en se pendant.

Pol colonel Pumin Pumpanmuang était en train de recueillir des informations auprès des agents du poste de police Noppawong sur les rapports que Dallemange avait tenté de se suicider en se lançant devant un train en mouvement dans le district Noppawong le 4 Avril, a déclaré une source hier.

************************************************
POLICE are collecting evidence in the death of a 30-year-old Belgian tourist on the notorious Koh Tao resort island, including information about her mental condition and her experiences with the Sathya Sai Baba sect.

The sect’s guru, Raaman Andreas, told an online tabloid that Elise Dallemange was happy and seemed normal when she left Koh Phangan, where the religious group holds activities.

Meanwhile, the Satya Sai International Organization (Thailand), headquartered in Bangkok, told The Nation it had no links with the sect or the Belgian girl. The organisation said it had nine branches in Thailand, and none in Koh Tao.

Lire la suite et voir photos : https://sootinclaimon.wordpress.com/20 ... sought-in-belgians-death/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 05/07/2017 16:41  Mis à jour: 05/07/2017 16:41
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3987
 Re : Les dernières images d'Elise Dallemagne avant sa mort..
La chaîne thaïlandaise Channel 3 s'est procurée les dernières images où l'on aperçoit Elise Dallemagne vivante.

La naturopathe originaire d'Etterbeek a été filmée le vendredi 21 avril dernier, soit six jours avant la découverte de son corps, à 8h du matin, dans une supérette de l'île de Koh Tao. Elle y achète du riz, de l'eau et deux billets, nous apprend Sudpresse. Le premier pour se rendre en ferry le 24 avril à 14h30 à Chumphon, le second pour rejoindre Bangkok en bus. Un voyage qu'elle n'effectuera jamais.

La jeune femme de 30 ans aurait également été filmée par une caméra de vidéosurveillance en train de marcher dans une petite rue, munie d'un sac en bandoulière, ainsi qu'en bord de mer un peu plus tard.

Enregistrée sous un faux nom
Globe-trotteuse et amoureuse de la nature, elle logeait depuis le 19 avril dans un bungalow du Triple B sous un faux nom. Elle dormait dans le bungalow numéro 4, réservé pour 400 baht, soit environ 10 euros la nuit. Deux jours plus tard, son logement avait pris feu et la jeune femme avait fui dans la jungle. Le 27 avril, son corps sans vie, à moitié dévoré par des lézards, était découvert dans un buisson. D'après le procès-verbal, elle portait un T-shirt gris et un sarong pourpre. Des effets personnels ainsi que son passeport belge ont été retrouvés près du cadavre.

Son corps, retrouvé penduà un arbre, ne présentait aucun signe extérieur de violence. L'autopsie a révélé qu'elle est morte par asphyxie, ce qui conforte les enquêteurs dans leur hypothèse du suicide. Selon les autorités judiciaires locales, Elise était sous l'emprise d'un gourou allemand et faisait partie d'une secte. Elle aurait déjà tenté de mettre fin à ses jours le 4 avril en se jetant sous un train dans une gare de la banlieue de Bangkok.

Lire la suite, voir photos et vidéo -> http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgi ... magne-avant-sa-mort.dhtml
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 04/07/2017 19:25  Mis à jour: 04/07/2017 19:25
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3987
 Re : Elise Dallemagne, touriste belge,30 ans . La maison du gourou perquisitionnée.
Un groupe de travail spécial a été mis sur pied pour reprendre l'enquête au début

La police thaïlandaise a décidé de créer une Task Force pour déterminer la cause exacte du décès d’Elise Dallemagne, retrouvée sans vie, une corde autour du cou à la fin du mois d’avril sur l’île de Koh Tao, en Thaïlande.

Si la police avait dans un premier temps privilégié la thèse du suicide, la famille de la jeune trentenaire avait émis des doutes importants. Au point que l’enquête ait été rouverte. Le groupe de travail mis sur pied a pour objectif de réanalyser tous les éléments de l’enquête.

Pour rappel, l’autopsie avait confirmé une mort par strangulation sans qu’aucun indice permette de déduire qu’Elise Dallemagne ait été assassinée. Le suicide serait donc toujours privilégié. D’autant que la trentenaire aurait déjà fait une tentative en gare de Bangkok, le 4 avril.

Les enquêteurs tentent désormais de déterminer si la secte qu’aurait rejointe Elise pourrait être liée à sa tentative de suicide. La maison occupée par le Guru de la secte et dans laquelle a logé Elise a été perquisitionnée ce mardi. Des perquisitions qui n’auraient rien donné.


Y. N. http://www.dhnet.be/regions/brabant/b ... -595bbed1cd70d65d2491177a
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 04/07/2017 14:38  Mis à jour: 04/07/2017 14:38
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3987
 Re : Mort mystérieuse d'Elise Dallemagne, touriste belge,30 ans : son gourou brise le silence
Pour élucider la mort mystérieuse d'Elise Dallemagne, une Belge retrouvée pendue dans la jungle de Koh Tao, la police de Surat Thani (Sud de la Thaïlande) a décidé de constituer un groupe de travail spécial pour approfondir les investigations. Pour l'instant, les enquêteurs n'ont aucun élément permettant d'établir qu'elle serait décédée d'une mort violente. Sa mère, elle, ne croit pas à un suicide.

Selon le porte-parole de la police locale, le résultat d'autopsie a révélé qu'elle était morte par asphyxie. Aucune trace de mort violente n'a été décelée sur son corps, retrouvé à moitié dévoré par des lézards le 27 avril dernier.

Les premiers indices récoltés par la police accréditent la thèse du suicide. Selon la Division de la répression du crime de Bangkok (CSD), cité par le Bangkok Post, la jeune Bruxelloise de 30 ans aurait déjà tenté de mettre fin à ses jours peu avant sa mort. Le 4 avril dernier, elle aurait tenté de se jeter sous un train dans une gare de la périphérie de Bangkok, juste avant l'intervention salutaire de navetteurs et du personnel de la police des chemins de fer.

Dans un état mental très fragile, elle aurait alors été conduite à l'hôpital psychiatrique de Somdet Chaopraya, à Bangkok, où elle a subi une expertise psychiatrique. Quelques jours plus tard, elle aurait reçu l'autorisation de sortir et se serait rendue alors sur l'île de Koh Tao, où elle a été retrouvée morte. Des éléments qui devront encore être corroborés dans les prochains jours.

"Le comportement d'Elise était normal"


Pour les enquêteurs, il n'est pas impossible que la ressortissante belge ait été sous l'emprise d'une secte locale. Dans la région de Koh Phangan, elle aimait suivre des séances de yoga. Elle était disciple du controversé Sathya Sai Baba (un maître spirituel indien décédé en 2011) et aurait rencontré à plusieurs reprises Raaman Andreas, un gourou allemand de la secte.

Des perquisitions ont déjà eu lieu dans l'une de ses maisons - transformée en lieu de culte -, mais l'homme ne s'y trouvait pas. Deux membres de la secte se trouvaient en revanche à l'intérieur, selon le Bangkok Post. Ceux-ci ont affirmé qu'Andreas avait quitté la Thaïlande pour l'Inde et le Sri Lanka il y environ deux mois et qu'ils ignoraient quand il comptait revenir.

"Elise avait l'intention de retourner en Belgique"

La presse britannique, elle, est parvenue à joindre par messagerie instantanée le gourou allemand, qui réfute le fait qu'il vivait avec la jeune femme. "Elle avait son mode de vie. C'est pourquoi elle voyageait seule. (...) Lors de sa dernière visite au centre, je n'ai pas vraiment pu discuter avec elle, faute de temps. Par contre, je sais qu'elle était contente d'avoir pu parler à ses parents via Skype. Son comportement était normal, elle n'avait certainement pas l'air malheureuse", confie-t-il, en précisant qu'Elise avait l'intention de retourner en Belgique pour gagner un peu d'argent, ce qui devait lui permettre de financer ces prochains voyages en Thaïlande.

Dérive sectaire
Le mouvement Sathya Sai Baba, du nom de son leader indien décédé en 2011, est connu pour ses enseignements sur la vie après la mort et ses phénomènes miraculeux. S'il compte plus de 1.200 centres dans 126 pays à travers le monde, il présente, pour ses détracteurs, tous les aspects d'une dérive sectaire. Les dernières années, l'organisation avait été la cible de diverses plaintes pour abus sexuels et fraude.

http://www.7sur7.be
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 02/07/2017 18:31  Mis à jour: 02/07/2017 18:31
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3987
 Elise Dallemagne retrouvée pendue : Thaïlande : les 8 mystères de “l’île de la mort”
Avec ses eaux turquoises et sa végétation luxuriante, l’île de Koh Tao ressemble à première vue au paradis sur terre. Mais pour les touristes qui y posent le pied, cet Eden a souvent tendance à devenir leur tombeau. Ce n’est pas sans raison que ce territoire thaïlandais est aussi surnommé « l’île de la mort »…

Le 28 avril dernier, la nouvelle crée une terrible onde de choc en Belgique : Elise Dallemagne, une jeune Bruxelloise de 30 ans qui séjournait depuis peu à Koh Tao, est retrouvée morte en pleine jungle. Selon la police locale, sa dépouille, « pendue à un arbre », aurait été « à moitié dévorée par des lézards ».

Très vite, les autorités thaïlandaises concluent au suicide avant de procéder à la hâte à l’incinération du cadavre. Bien que promis à sa famille, aucun rapport d’autopsie n’est communiqué. Plus surprenant encore, aucune photo de la découverte du corps n’est jointe au dossier enquête. En existe-t-il seulement une ? Bizarre…

Pour la maman d’Elise, Michele van Egten, il paraît évident que les autorités thaïlandaises lui cachent quelque chose. « Elise n’avait aucune tendance suicidaire. On n’a jamais constaté aucun signe de dépression chez elle » précise-t-elle. De plus, quelques jours avant sa mort, la jeune femme avait réservé un billet d’avion pour Bangkok : un vol prévu le 24 avril. « Je ne vois pas pourquoi Elise aurait réservé un vol pour Bangkok pour aller ensuite se pendre dans la jungle ! » poursuit cette maman dévastée. Difficile de lui donner tort.

Alors que s’est-il réellement passé? Le mystère a beau être total, ce qui est certain en revanche, c’est que le décès de cette jeune Bruxelloise est loin d’être la première mort suspecte survenue sur cette île maudite. Au cours des trois dernières années, en effet, pas moins de sept touristes y ont trouvé la mort dans des circonstances extrêmement troublantes.



Lire la suite et voir photos des 7 touristes ayant trouvé la mort sur cette île :

https://www.lenouveaudetective.com/koh ... mystere-elise-dallemagne/
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
4 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10