|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
26 Personne(s) en ligne (25 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 26

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Tournant dans l'enquête sur la disparition de Théo Hayez en Australie: l'affaire a été transmise. ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 16/09/2019 09:00
Une cinquantaine de témoins au procès du tueur présumé de Shashia Moreau, violée et tuée alors qu’elle venait échanger des figurines Pokémon à Anvers. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/09/2019 13:56
Encore merci Les nouvelles Visiteurs 12/09/2019 12:39
Jérémy Pierson condamné à la perpétuité pour l’assassinat de Béatrice: voici ce qu’il devra rembourser à la famille Berlaimont! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/09/2019 10:57
Le 11 septembre 2008, Antoine, 6 ans, disparaît à Issoire, tous les spécialistes sont passés par Issoire ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/09/2019 10:23
Trois hommes aux assises pour répondre du meurtre de Romain Gambier à Campagne-lès-Hesdin. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/09/2019 10:15
Re : Merci Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/09/2019 09:46
Merci Les nouvelles Visiteurs 11/09/2019 19:33
Affaire Epstein : trois femmes entendues par la police française, qui lance un appel à témoignages. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/09/2019 13:10
Pédophilie : L’affaire Jeffrey Epstein expliquée en vidéo. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/09/2019 12:44

Mathieu Caizergues, 24 ans disparu depuis le 23 juin 2017. Déclaré mort un an plus tard...

Publié par Walda Colette Dubuisson le 11-07-2019 (3527 lectures) Articles du même auteur
Image redimensionnée
Image redimensionnée

France -> île de la Réunion.
11/07/2019 : Disparition de Mathieu Caizergues : un gendarme mis en cause se pourvoit en cassation...
**********************************
03/07/2019 : Affaire Mathieu Caizergues : Les 2 suspects restent mis en examen.
***************************************
24/06/2019 : Deux ans de souffrance pour sa famille
En mars dernier, le parquet général avait demandé, devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Saint-Denis, l’abandon des charges contre les deux randonneurs qui accompagnaient le gendarme disparu. L'audience se tenait le 21 mai 2019. Le délibéré aura lieu le 2 juillet prochain.
***************************************
04/06/2019 : Gendarme héraultais disparu à la Réunion : la mère de Mathieu Caizergues veut connaître la vérité.
**************************************
22/05/2019 :Le tribunal correctionnel se prononcera le 2 juillet prochain sur la requête en nullité des mises en examen des compagnons de randonnée de Mathieu Caizergues. ( Vidéo)
*********************************************
28/04/2019 : De retour depuis ce samedi matin, les parents de Mathieu Caizergues ont directement repris le chemin du Maïdo afin de renouveler les recherches pour retrouver leur fils gendarme de 24 ans, disparu depuis juin 2017. : Les recherches reprennent, une nouvelle fausse piste…
***********************************
27/03/2019 :VIDÉO - La mère de Mathieu Caizergues lance un appel désespéré à l'épouse d'un de ses compagnons de randonnée.
**************************************
26/03/2019 : Mis en examen pour "non-assistance à personne en danger", les deux compagnons de randonnée du gendarme disparu depuis 2017 pourraient être mis hors de cause. Le parquet général de Saint-Denis à la Réunion, a demandé l'arrêt des poursuites.
*****************************************
25/09/2018 : Dans une lettre publiée sur les réseaux sociaux, la mère de Mathieu Caizergues interpelle Richard Lizurey, le directeur général de la Gendarmerie. Son fils, gendarme âgé de 23 ans a disparu le 23 juin dernier dans le cirque de Mafate.
**************************************
19/08/2018 : Nouvelle journée de recherches pour Mathieu Caizergues dimanche 19 août. Le jeune gendarme disparu en 2017 n’a jamais été retrouvé.
Les recherches continuent...

Mannequins et balises GPS
D’ores et déjà ils font savoir que d’autres recherches suivront dans les prochaines semaines. Des recherches plus poussées, durant lesquelles des mannequins équipés de balises GPS pourraient être utilisés. Il s’agira ainsi de simuler la chute qu’aurai pu faire Mathieu. Les autorités avaient reproduis de tels faits mais au moyens de sacs marins lestés, qui selon les proches ne réagissent pas de la même façon.
*************************************
10/08/2018 : La famille de Mathieu Caizergues ne baisse pas les bras. Sur la page Facebook dédiée au gendarme ("Retrouvons Mathieu") considéré comme décédé par le parquet de Saint-Denis, la mère de ce dernier, Delphine, lance un appel aux habitants de Roche-Plate à Mafate afin de l'aiguiller dans de nouvelles recherches.
**************************************
12/07/2018 : Gendarme disparu à la Réunion, deux hommes mis en examen
Il s'agit du couple d'amis qui accompagnait Mathieu Caizergues lors de la randonnée le jour de sa disparition, le 23 juin 2017. L'un des suspects est également gendarme, l'autre est l'époux d'une gendarme.
**********************************
28/06/2018 : Un an après la disparition de Mathieu Caizergues, le procureur de la République de Saint-Denis a demandé que des poursuites pour homicide involontaire soient engagées à l’encontre des deux randonneurs qui accompagnaient le jeune militaire.
***************************************
21/06/2018 : Il y a un an, le 23 juin 2017, le gendarme Mathieu Caizergues a disparu alors qu'il randonnait à La Réunion. Le parquet de Saint-Denis considère que le jeune homme est décédé, mais aucun élément n'a permis de comprendre cette mystérieuse disparition. L'information judiciaire reste ouverte.
*******************************************
28/11/2017 : Cinq mois après la disparition de Mathieu Caizergues, gendarme mobile affecté à La Réunion, sa mère a publié ce dimanche 26 novembre une offre de récompense de 3000 € à qui fournira un renseignement qui permettra de retrouver son fils.
******************************************
24/11/2017 : Ce jeudi, les gendarmes ont déployé un nouveau dispositif de recherches au Maïdo afin de retrouver Mathieu Caizergues. Le jeune homme est maintenant porté disparu depuis cinq mois. Autre élément important, l’ADN retrouvé sur une bonbonne d’eau ne correpond pas à celui du gendarme.
***************************************
08/11/2017 : La maman de Mathieu lance un nouvel appel à témoins :
Les proches du gendarme disparu veulent retrouver une "Cafrine" ( une femme) sur Saint-Paul qui aurait "porté assistance" à Mathieu Caizergues dans les "premiers jours de sa disparition". Il est demandé aux témoins de se manifester.
*******************************
06/11/2017 :Des recherches au Gol
*********************************
02/10/2017 : La maman de Mathieu Caizergues est rentrée chez elle après 15 jours passés à La Réunion, après avoir remué ciel et terre, elle ne croit pas à la thèse de l'accident de randonnée.
Continuons la diffusion de l’avis. Merci.
***************************************
17/09/2017 "On ne peut pas dire qu'il est mort".Personne ne peut dire aujourd'hui quel sort a été réservé à Mathieu Caizergues ce 23 juin 2017 où il était parti en randonnée avec deux autres marcheurs. Car l'énigme de sa disparition a gardé en suspens d'épaisses zones d'ombre qui continuent de planer sur le sentier de Roche Plate.
*********************************************
14/09/2017 : Mathieu Caizergues aurait été vu en vie dans les hauts de Saint-Joseph.
*********************************
31/08/2017 : VIDÉO - Disparition de Mathieu Caizergues : Les recherches relancées.
********************************************
24/08/2017 :La mère La mère du gendarme disparu depuis deux mois, Mathieu Caizergues, n’abandonne pas l’espoir de retrouver son fils vivant. S’exprimant dans les colonnes du Journal de l’île, Delphine Caizergues "est aujourd’hui convaincue que le corps de son fils ne se trouve pas dans le cirque de Mafate".
***********************************
29/07/2017 : Les deux compagnons de randonnée de Mathieu Caizergues sont sortis de garde à vue sans que le mystère qui entoure la disparition du jeune gendarme mobile ne soit, même partiellement, levé. Ils doivent prochainement être convoqués afin que leur soit signifiée leur mise en examen pour non-assistance à personne en danger.
***************************************
27/04/2017 : Montpellier : deux gardes à vue après la disparition du gendarme

ENQUÊTE. L’enquête sur la troublante disparition du jeune gendarme mobile originaire de Montpellier, lors d’une randonnée sur l’Île de la Réunion s’est accélérée avec l’interpellation du couple qui était en sa compagnie, un gendarme et le mari d’une femme gendarme, placés en garde à vue hier matin…
*******************************************

12/07/2017 :Un gendarme mobile de 24 ans, originaire de Montpellier, disparait à la Réunion.
Mathieu Caizergues, 24 ans, originaire de Montpellier a disparu depuis 15 jours. Ce gendarme mobile basé à Saint-Amand-Montrond dans le Cher était en mission sur l'île de la Réunion. Il n'est jamais revenu d'une randonnée dans le Cirque de Mafate.
Ses parents portent plainte pour non-assistance à personne en danger.





Le jeune gendarme mobile, originaire de Montpellier, effectuait une randonnée avec des amis le 23 juin dernier sur le sentier qui relie Maîdo à Roche Plate. Depuis, il n’a plus donné signe de vie.

La gendarmerie de La Réunion a déployé d’importants moyens sur le terrain pour le retrouver, notamment des chiens, des hélicoptères et des drones, mais pour l’instant, ces recherches sont restées infructueuses.
Ce qui surprend les enquêteurs, c'est qu'aucun indice et aucun objet lui appartenant n'a été retrouvé sur les lieux. Au moment de sa disparition, le militaire portait un short noir, un tee-shirt blanc et un coupe-vent noir…



Peu de temps avant sa disparition, il a envoyé une photo à ses parents, à ses frères et à sa petite amie, à Montpellier. Selon eux, il a le regard vague et il a une bosse et une plaie sur le front.

Les parents de Mathieu portent plainte contre X pour non-assistance à personne en danger


Les parents du gendarme disparu, que nous avons joint ce mardi par téléphone, viennent de déposer plainte contre X pour non-assistance à personne en danger.
S'étant rendus à La Réunion, ils ont participé aux recherches et ont lancé des appels dans les médias locaux. Mais en vain.

Sa mère Delphine, très inquiète, veut comprendre les raisons et les conditions de la disparition soudaine de fils.

Sur le site facebook de la famille de Mathieu, les messages arrivent et un élan de solidarité mobilise sur place les gendarmes et les pompiers. Mais avec le temps, l'espoir de le retrouver vivant s'amenuise.

Citation :


Source : http://france3-regions.francetvinfo.fr/

Gendarmerie de La Réunion: https://www.facebook.com/gendarmerie.d ... 8PIb4&fref=nf&pnref=story

26 juin, 07:42 ·

[DISPARITION INQUIÉTANTE] - Depuis vendredi 23 juin 2017 vers 18h, Mathieu Caizergues, gendarme mobile détaché à la brigade de La Possession, demeure introuvable.
Il a été vu pour la dernière fois dans la remontée de Mafate vers le Maïdo, entre la Brèche et Ticol, dans l'après midi du 23 juin. Il était porteur d'un short noir, d'un t-shirt blanc et d'un kway noir à capuche.
Toutes les recherches engagées depuis vendredi sont restées vaines. En cas de découverte ou de renseignement, faites le "17".
Merci de partager.
**********************************

27/04/2017 : Montpellier : deux gardes à vue après la disparition du gendarme

ENQUÊTE. L’enquête sur la troublante disparition du jeune gendarme mobile originaire de Montpellier, lors d’une randonnée sur l’Île de la Réunion s’est accélérée avec l’interpellation du couple qui était en sa compagnie, un gendarme et le mari d’une femme gendarme, placés en garde à vue ce matin…

Il a disparu sous les yeux de deux camarades de randonnée, sans laisser la moindre trace. Étranges circonstances.
Le lendemain, les autorités locales lançaient un appel à témoin : « La dernière fois où il a été aperçu en vie, le jeune gendarme remontait de Mafate vers le Maïdo, il se situait entre la Brèche et Ticol. Au moment de sa disparition, le militaire portait un short noir, un tee-shirt blanc et un coupe-vent noir ». Aucun retour, silence radio depuis un mois maintenant.

Fait étrange aux yeux des enquêteurs et du procureur de la République de Saint-Denis-la-Réunion : aucun indice n’a été retrouvé sur les lieux. Rien. Pas un seul petit objet appartenant au gendarme mobile. Pourtant, de gros moyens ont été engagés, dont un drone qui a longuement survolé cette zone, également inspectée par un hélicoptère, des chiens pisteurs, des plongeurs et des spécialistes du secours d’un peloton de haute montagne.
Selfies et Snapchat

Le jour de sa disparition brutale et inexpliquée, Mathieu Caizergues heureux de partir faire cette randonnée a envoyé des messages, des selfies et des photos via Snapchat à ses parents, à ses frères et à sa petite amie, à Montpellier et à Saint-Drézéry.

De repos ce jour-là, il était heureux de partir vers Roche Plate avec deux collègues, dont le mari d’une gendarme affectée dans la même compagnie de mobiles que le Montpelliérain…
Bosse et plaie

La trace de Mathieu Caizergues s’est perdue ce 23 juin, après qu’il ait envoyé une photo, sa dernière à 17h39 à ses parents, ses frères et sa petite amie, avec ce curieux message : «Ce n’est pas une bosse d’enfoiré». Pourtant, sur la photo prise de très près apparaît le visage du jeune militaire, lunette sur le front. Son regard semble dans le vague et détail intriguant, une bosse grosse comme une balle de tennis et une petite plaie rouge sont visibles sur son front au dessus de l’œil droit.
Qu’est-il devenu ?

Très inquiets, les membres de la famille lui demandent illico par retour, si tout va bien. Un mois après, ils n’ont toujours pas de réponse. Et surtout Mathieu Caizergues ne donne plus signe de vie. Des amis du gendarme mobile ont tracé un grand coeur sur le sable d’une plage de la Réunion, avec écrit au milieu Mat.

Qu’est-il devenu ? Depuis, des « limiers » de la section de recherches de Saint-Denis tentent de répondre à cette question lancinante. À Montpellier, la famille du gendarme mobile n’a jamais cru à une disparition accidentelle. Elle a déposé une plainte contre X, notamment pour non-assistance à personne en danger.

Les enquêteurs ont pris leur temps en menant de discrètes investigations autour du gendarme et du mari d’une femme gendarme, tous deux très proches : ils sont les deux derniers témoins à avoir vu vivant Mathieu Caizergues. Ils auraient livré des explications contradictoires et assez étonnantes sur les circonstances de la disparition à l’époque.

On saura à l’issue de la garde à vue s’il s’agit d’un tournant dans cette étrange affaire.
http://e-metropolitain.fr/
***************************************
29/07/2017 : Les deux compagnons de randonnée de Mathieu Caizergues sont sortis de garde à vue sans que le mystère qui entoure la disparition du jeune gendarme mobile ne soit, même partiellement, levé. Ils doivent prochainement être convoqués afin que leur soit signifiée leur mise en examen pour non-assistance à personne en danger.

Le premier est marié à une gendarme travaillant à la brigade territoriale de La Possession, où était également affecté depuis avril dernier Mathieu Caizergues.

Le second est un adjudant-chef expérimenté en poste à la compagnie de gendarmerie de Saint-Paul.

Mercredi matin, ils se sont retrouvés dans le viseur des enquêteurs de la Section de recherches, à la caserne Vérines, pour répondre du délit de non-assistance à personne en danger.

À l’instar de Mathieu Caizergues dont on n'a plus retrouvé la trace depuis le vendredi 23 juin, les deux hommes sont des randonneurs expérimentés. Christophe, le mari de la gendarme, était déjà parti en randonnée dans l'île avec le jeune gendarme mobile. C'est lui qui a fait le lien avec Pascal, le gendarme de Saint-Paul âgé d'une cinquantaine d'années.
Le jour de la disparition, ils sont tous les trois descendus à Roche Plate depuis le Maïdo. Ils ont déjeuné et sont remontés dans l'après-midi sur le sentier vertigineux, chacun à son rythme. Christophe et Pascal sont arrivés à destination, mais pas Mathieu qui se trouvait pourtant au milieu, à une demi-heure d'intervalle environ de ses camarades.

Les hommes de la Section de recherches ont longuement interrogé les deux hommes jusqu'à la levée de leur garde à vue, hier après-midi. Et la même question revient inexorablement face au flot d'explications toujours peu convaincantes des deux sportifs habitués à fouler les sentiers des hauteurs de l'île, et notamment ceux de Mafate.

Pourquoi ont-ils tardé à prévenir les secours ? Aux yeux des enquêteurs, il ne fait pas de doute que les randonneurs ne pouvaient qu'être pleinement conscients du danger que courait le jeune gendarme mobile de 24 ans.

Une halte éclair à une boutique Sur un sentier présentant d'un côté un rempart abrupt, et de l'autre, un dangereux précipice, le risque de basculer dans le vide est encore plus grand lorsque la nuit est sur le point de tomber. La chute brutale de la température ne rend pas non plus la remontée des plus facile.

Mathieu Caizergues a publié une dernière photo sur son Snapchat à 17h39. Ses proches l'ont vu avec une grosse bosse à la tête. De quoi laisser penser qu'il a pu être victime d'une mauvaise chute. Une dizaine de minutes plus tard, il a pu parler au téléphone avec Christophe. Selon ce dernier, le jeune gendarme les aurait rassurés en leur déclarant que tout allait bien.
Toujours selon les déclarations du mari de la gendarme, Mathieu Caizergues aurait alors indiqué qu'il profitait du magnifique paysage qu'il voyait.

Christophe et Pascal assurent avoir attendu le retour du gendarme. Ne voyant toujours pas arriver Mathieu Caizergues et leur téléphone étant déchargé, ils ont finalement pris la décision de redescendre en voiture. Ils déclarent s’être arrêtés à une boutique pour acheter une autre batterie mais faute d'en avoir trouvé, ils ont continué leur chemin jusqu'à Saint-Paul. Là encore, pourquoi n'ont-ils pas profité de cette halte pour prévenir les secours, et notamment leurs collègues du PGHM ?

Ils n'ont finalement donné l'alerte qu'aux environs de 20h30-21h. Les déclarations du gendarme saint-paulois et du mari de la gendarme de La Possession restent confuses et incohérentes, ce qui a conduit le procureur de Saint-Denis Eric Tufféry à ouvrir une information judiciaire pour ''non-assistance à personne en danger''. Les investigations vont à présent se poursuivre sous l'autorité d'un juge d'instruction qui devrait prochainement reconvoquer les deux hommes en vue de leur mise en examen.

Il reste toujours à déterminer quand et où Mathieu Caizergues a pu tomber. Il n'est d'ailleurs pas certain que les recherches réalisées pour tenter de retrouver le corps du gendarme aient eu lieu au bon endroit.

La mère du gendarme disparu reste quant à elle persuadée que les deux hommes n'ont pas tout dit. ''Je suis en colère contre ces deux personnes car au minimum ils n'ont pas fait le nécessaire pour donner l'alerte'', nous avait confié Delphine Caizergues lorsqu'elle se trouvait dans l'île pour participer aux recherches.

Comme cela nous a été confirmé par une source proche de l'enquête, aucun élément ne vient étayer la thèse d'une altercation ayant mal tourné, mais Delphine Caizergues, sous le poids de l'émotion, ne peut écarter cette éventualité. ''Je pense dans mes rêves les plus fous qu'il y a eu une grosse boulette et qu'ils l'ont fait disparaître, comme ça il n'y a pas d'autopsie. Quand je dis ça, je pense être au plus près de la réalité. Par contre, je ne pense pas que tout ait été prémédité''. ''Nous sommes désespérés. On ne réalise pas encore ce qui nous arrive. Tant qu'on ne l'a pas retrouvé, on ne pourra pas faire notre deuil c'est certain. Il avait 24 ans... Ce n'est pas un âge pour partir''.

Harry Amourani et Jérôme Talpin https://www.clicanoo.re/
***********************************************

24/08/2017 :La mère La mère du gendarme disparu depuis deux mois, Mathieu Caizergues, n’abandonne pas l’espoir de retrouver son fils vivant. S’exprimant dans les colonnes du Journal de l’île, Delphine Caizergues "est aujourd’hui convaincue que le corps de son fils ne se trouve pas dans le cirque de Mafate".

Attendue prochainement dans l’île pour de nouvelles recherches avec son mari, elle aurait besoin d’une photo aérienne de la falaise faite par drone où son fils aurait été aperçu une dernière fois, pour aider un de ses contacts basé dans l’île qui "se propose de mener de nouvelles recherches avec du matériel d’escalade", ajoute le JIR.


Jeudi 24 Août 2017 - 07:47 http://www.zinfos974.com/
*****************************************************
31/08/2017 : VIDÉO - Disparition de Mathieu Caizergues : Les recherches relancées.

MAÏDO. Un mois après la garde à vue des camarades du jeune gendarme porté disparu sur le sentier de Roche Plate, un important dispositif de recherches a à nouveau été mis en place au niveau de Ti Col, le temps d'une demi-journée. Le préfet et le numéro un de la gendarmerie ont eux aussi sillonné le sentier d'où n'est jamais revenu le militaire de 24 ans.


La disparition du gendarme mobile Mathieu Caizer-gues, à l'issue d'une randonnée entre le Maïdo et Roche Plate le 23 juin dernier, reste toujours aussi mystérieuse.

Malgré les moyens considérables engagés à l'époque par la gendarmerie dans le cirque de Mafate, avec le concours de l'équipe cynotechnique des pompiers du SDIS et même un chien pisteur venu de métropole, les autorités n'étaient pas parvenues à retrouver la trace de ce sportif confirmé arrivé fin avril dans l'île pour une mission qui était censée durer trois mois.

Les soupçons se sont peu à peu portés sur ses deux camarades de marche : Christophe, le mari d'une collègue de Mathieu Caizer-gues à la brigade de la Possession avec lequel il était déjà parti en randonnée, ainsi que Pascal, un militaire expérimenté de la brigade de Saint-Paul que Mathieu avait rencontré le jour-même de la randonnée. Il ne leur est rien reproché de criminel. Mais à l'issue de leur garde à vue qui a eu lieu entre les 26 et 27 juilllet dernier, les deux hommes ont appris qu'ils allaient être reconvoqués par la juge dionysienne en charge de l'instruction en vue de leur mise en examen pour ''non-assistance à personne en danger'' (nos éditions précédentes).

Toujours aucune trace du disparu


Car leur comportement, ce jour-là, reste des plus intriguants et malgré plusieurs heures d'interrogatoire dans les locaux de leurs camarades de la Section de recherches de Saint-Denis, ils n'ont pas véritablement su convaincre leurs interlocuteurs.

Les enquêteurs ne comprennent toujours pas pourquoi ils ont tardé à alerter les secours quand ils se sont rendus compte en fin d'après-midi que Mathieu, qui s'était blessé sur le sentier, ne les avait pas rejoint à Ti Col, lors de la remontée du sentier depuis Roche Plate. Les deux hommes étaient redescendus sur le littoral saint-paulois avant de contacter les secours aux alentours de 20h30-21 heures, alors qu'ils sont censés bien connaître les services du PGHM, le Peloton de gendarmerie de haute montagne. Ils expliquent que la batterie de leur téléphone portable était vide. Ils ont pourtant fait une halte à une boutique du secteur avant de descendre. Avec ces déclarations confuses et incohérentes, le mystére demeure entier et les parents du jeune Mathieu Caizergues, qui ont eux aussi participé aux recherches, n'ont jamais caché qu'ils n'excluaient pas qu'une altercation ayant dégénéré aient pu avoir lieu entre leur proche et l'un de ses camarades de marche, même si aucun élément matériel ne vient étayer cette piste.

Tout juste arrivé dans l'île, le général Xavier Ducept, le nouveau commandant de la gendarmerie de la Réunion, suit à présent lui aussi avec attention ce dossier dirigé par la juge Fabienne Mouli-nier. Hier, il se trouvait en compagnie du nouveau préfet Amaury de Saint-Quentin sur ce même sentier vertigineux et a pu se rendre compte concrètement de la situation. Les deux hommes forts de l'île ont accompagné la quarantaine d'hommes mobilisés dans les opérations de recherches qui ont redémarré très tôt hier matin dans le secteur, sous la direction du capitaine Olivier Fernandez, le commandant du PGHM, et avec l'étroite collaboration des enquêteurs de la Section de recherches de Saint-Denis.

Le dispositif a été levé à la mi-journée. ''Il faut s'attendre à d'autres dispositifs aussi importants prochainement, nous confiait hier une source de la gendarmerie. Entre-temps, l'enquête judiciaire se poursuit''. Il n'est pas exclu que les habitants de Mafate ou du Maïdo voient arriver des enquêteurs toujours en quête de témoignages ou de détails qui pourraient faire avancer leur travail.

Textes et photos : Harry Amourani : https://www.clicanoo.re/

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 11/07/2019 13:15  Mis à jour: 11/07/2019 13:15
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Disparition de Mathieu Caizergues : un gendarme mis en cause se pourvoit en cassation.
Le 2 juillet dernier, la Cour d’Appel a décidé de rejeter la requête en nullité de la mise en examen des deux compagnons de randonnée de Mathieu Caizergues, poursuivis pour non-assistance à personne en danger.

Poursuivi pour non-assistance à personne en danger, l’un des gendarme mis en cause a décidé de se pourvoir en cassation, relatent nos confrères du JIR.

Un gendarme se pourvoit en cassation
L’un des compagnon de randonnée de Mathieu Caizergues a décidé de se pourvoir en cassation, suite à la décision de la Cour d’Appel de maintenir la mise en examen.

Le gendarme conteste la décision.

Les 2 suspects restent mis en examen
La Cour d’Appel s’est prononcée le mardi 2 juillet 2019 et a décidé de maintenir la mise en examen des compagnons de randonnée de Mathieu Caizergues.

Les poursuites contre eux, pour non assistance à personne en danger. "C’est un soulagement pour la famille des victimes", explique l’avocat de la famille.

Disparition de Mathieu Caizergues
Âgé de 24 ans, Mathieu Caizergues était parti en randonnée avec deux camarades le jour de sa disparition.

Le gendarme - affecté pour une mission à La Réunion - s’est volatilisé dans la nature pendant cette randonnée. Et depuis le 23 juin 2017, plus aucune trace de ce jeune homme.

L’enquête n’a toujours pas réussi à déterminer ce qui lui est arrivé. Il a été prononcé mort par la Justice.

Un des gendarme décoré
La mère de Mathieu Caizergues déplore que l’un des randonneurs présents le jour de la disparition du jeune homme, aussi gendarme, recevra bientôt une médaille pour ses années de service.

https://www.linfo.re/la-reunion/faits- ... -se-pourvoit-en-cassation
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 03/07/2019 11:07  Mis à jour: 03/07/2019 11:07
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Affaire Mathieu Caizergues : Les 2 suspects restent mis en examen.
La Cour d’Appel a décidé de rejeter la requête en nullité de la mise en examen des deux compagnons de randonnée de Mathieu Caizergues poursuivis pour non-assistance à personne en danger.


La Cour d’Appel s’est prononcée ce mardi 2 juillet 2019 et a décidé de maintenir la mise en examen des compagnons de randonnée de Mathieu Caizergues. Les poursuites contre eux, pour non assistance à personne en danger. "C’est un soulagement pour la famille des victimes", explique l’avocat de la famille.

Mathieu Caizergues, gendarme porté disparu depuis le 23 juin 2017, est toujours introuvable. L’homme a été déclaré décédé par les autorités un an après sa disparition.

Les arguments de l’avocat de Delphine Caizergues
Maître Jean Marc Darrigade représente la mère du gendarme disparu. Il était présent à l’audience et a expliqué pourquoi selon lui, les mises en examen des deux compagnons de randonnée doivent être maintenues.

"Le fait qu’il existe des indices graves et concordants est avéré dans ce dossier. Il est avéré par des mensonges qui sont la clé de voûte des témoignages des mis en examen. Mensonges sur la connaissance qu’ils n’avaient pas, disent-ils, que Mathieu Caizergues s’était fait une bosse sur le front à 17h09 a minima et qu’ils en aient discuté pendant presqu’une minute au téléphone. Mensonge sur le fait sur le fait qu’une heure après, il ait dit à l’un ou à l’autre, ’t’inquiète, j’arrive’. Mensonge sur leur alcoolisation qui était telle que le gendarme avait oublié son téléphone au gîte, telle que le raideur qui devait faire la course arc-en-ciel le lendemain, a pu percevoir l’état de fatigue et le fait qu’ils n’étaient pas à jeûn. L’un a écrasé un message de Mathieu Caizergues de 70 secondes à 23 heures alors que les secours sont déclenchés et que l’enquête va se déclencher : Ce sont des attitudes suspectes. Sans que ce soit une charge, c’est suffisant pour une mise en examen."

Disparition de Mathieu Caizergues
Âgé de 24 ans, Mathieu Caizergues était parti en randonnée avec deux camarades le jour de sa disparition.

Le gendarme - affecté pour une mission à La Réunion - s’est volatilisé dans la nature pendant cette randonnée. Et depuis le 23 juin 2017, plus aucune trace de ce jeune homme.

https://www.linfo.re/la-reunion/faits- ... cts-restent-mis-en-examen
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 24/06/2019 09:34  Mis à jour: 24/06/2019 09:34
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Disparition de Mathieu Caizergues: Deux ans de souffrance pour sa famille.
2018: Un an est passé, ses parents mobilisés plus que jamais

Alors que les parents de Mathieu ainsi que ses proches n'ont jamais cessé de le rechercher, le 22 juin 2018, le parquet décidait, à la veille du triste anniversaire de la disparition de Mathieu, de le déclarer décédé. "Malheureusement, pour nous, ce jeune homme est considéré comme décédé. D'ailleurs, son décès a été déclaré pour permettre à la famille d'effectuer les démarches nécessaires d'état-civil", avait déclaré le procureur de Saint-Denis, Eric Tuffery.

Selon le parquet, c'était la seule solution afin de saisir un juge d'instruction. Dès la fin du mois de juin 2018, une enquête pénale était ouverte car les circonstances de disparition voulaient être identifiées. Suite à cela, fin juillet 2018, un juge d'instruction avait été saisi. Notamment pour les plaintes déposées pour non assistance à personne en danger, contre les deux amis qui accompagnaient le jeune gendarme. Les compagnons de randonnée de Mathieu Caizergues seront finalement mis en examen pour non-assistance à personne en danger le 11 juillet 2018 et laissés libres.

2019: Les recherches se poursuivent, réponse de la cour d'appel le 2 juillet

De l’enquête, le parquet général conclut finalement que les deux hommes n’ont pas eu "conscience de la gravité du danger et de son imminence" et qu’il n'est "pas avéré qu’ils se sont sciemment abstenus de déclencher les secours".

En mars dernier, le parquet général avait demandé, devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Saint-Denis, l’abandon des charges contre les deux randonneurs qui accompagnaient le gendarme disparu. L'audience se tenait le 21 mai 2019. Le délibéré aura lieu le 2 juillet prochain.
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 04/06/2019 09:55  Mis à jour: 04/06/2019 10:01
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Gendarme héraultais disparu à la Réunion : la mère de Mathieu Caizergues veut connaître la vérité ( Vidéo)


Depuis le 23 juin 2017, Mathieu Caizergues, le gendarme de 24 ans en poste à La Réunion n’a plus donné signe de vie

Bientôt deux ans que Mathieu Caizergues, gendarme mobile héraultais stationné à la Réunion, a disparu lors d’une randonnée dans le massif du Maïdo. Sa famille, et en particulier sa mère basée dans l’Hérault, remue ciel et terre pour le retrouver et faire la lumière sur ce qui lui est arrivé le 23 juin 2017.

Une information judiciaire a été ouverte pour non-assistance à personne en danger au cours de laquelle ses deux accompagnateurs ont été mis en examen par un juge d’instruction réunionnais. Mais son combat, notamment judiciaire, de cette maman de trois enfants est loin d’être fini.

Les zones d’ombre
La demande de nullité des mises en examen pour nonassistance à personne en danger des deux randonneurs qui accompagnaient le jeune militaire le 23 juin 2017, jour de sa disparition, est une incompréhension totale pour ses proches.

D’autant plus qu’elle est également soutenue par le parquet général de Saint-Denis de La Réunion, qui soutient qu’il n’existait pas d’indices graves et concordants à l’encontre des mis en cause au moment de leur mise en examen. Pour l’avocat de la famille Caizergues, Me Darrigade, « le débat de la nullité n’existe pas ».

Les charges sont avérées selon Me Darrigade « par des mensonges » des deux randonneurs. Qui prétendent ne pas avoir eu connaissance que Mathieu s’était blessé à la tête, alors qu’ils en auraient discuté au téléphone pendant une minute. Ils auraient même tenté de dissimuler leur alcoolisation au moment des faits.

Un état qui pourrait expliquer, selon l’avocat, le déclenchement tardif des secours à 20 h 44 par le planton de la gendarmerie de la Possession, alors que d’autres appels sont passés à des proches bien plus tôt et que la nuit est tombée depuis 18 h 10.

Il note un autre indice troublant dans l’enquête : un message vocal enregistré à 17 h 48, de Mathieu à l’un de ses accompagnateurs. Message découvert « écrasé » du téléphone d’un des mis en cause, vers 23 h. Des éléments suffisants pour être débattus lors d’un procès selon la famille Caizergues.


Votre fils a dû être déclaré mort au sens civil, il y a un an, pour que le dossier avance. Désormais les mises en examen pourraient être annulées. Pensiez-vous que le combat judiciaire serait si ardu ?

Pas du tout. Je ne m’attendais pas à ce que l’avocat général soutienne la demande de nullité des mises en examen des deux accompagnateurs de mon fils (un gendarme et le mari d’une autre). C’est une étape supplémentaire. On ira jusqu’au bout parce que ce n’est pas possible que ces deux personnes soient exonérées des charges qui pèsent sur elles.

Elles clament leur innocence. Alors c’est qu’elles ont fait ce qu’il fallait pour sauver Mathieu et pourquoi mentir ? On savait que ce serait un combat justement car un des mis en cause est gendarme. Mais on ne pensait pas que la justice allait faire barrage. Nous sommes toujours les dommages collatéraux dans cette histoire.

Depuis des mois vous évoquez les mensonges des deux randonneurs. L’audience devant la chambre de l’instruction le 21 mai vous a-t-elle confortée dans cette idée ?

Le problème de cette audience (à huis clos), c’est que l’avocat général ne se base pas sur l’ensemble du dossier d’instruction. On n’a rien appris de plus. Leurs avocats estiment que leurs clients sont injustement harcelés par moi et qu’il faut que leur “calvaire” cesse. C’est vrai que pour nous, c’est une partie de plaisir ! Après l’audience, j’ai ressenti de la colère. Aux dires de notre avocat, la décision semblait déjà prise par les juges (le délibéré est attendu le 2 juillet, NDLR). Nous, on vit loin de La Réunion, on ne peut pas être présent tout le temps, c’est énormément de frais. On nous prend pour des andouilles. Mais on ne renoncera pas.

Vous répétez souvent que vous gardez l’espoir. Se transforme-t-il au fil des mois d’absence ?

On a des hauts et des bas. Des doutes. Mais il n’y a pas 50 000 solutions. On a exploré avec des dronistes et des cordistes, la zone où il a disparu et on n’a rien trouvé. Soit il s’est passé quelque chose de grave et on s’est débarrassé du corps ailleurs que dans le Maïdo. Soit il est parti de lui-même du cirque. Mais depuis le début les enquêteurs n’ont travaillé que sur la piste accidentelle. Notre mission, c’est de travailler sur les autres. Pour moi, Mathieu, c’est plus dans le cirque de Mafate. Je ne peux pas l’affirmer mais je n’ai jamais ressenti de vide. Cet espoir ne me quitte pas sinon je serais chez les fous. Leurs mensonges cachent la vérité.

Vous n’avez cessé de mener vos propres recherches. Vous êtes allée quatre fois sur place. Qu’est-ce que cela vous a apporté réellement ?

Ça ne s’explique pas. Il est là-bas, sur cette île. Chaque fois que l’on revient de La Réunion, on est au fond du gouffre. Mais si on n’avait pas médiatisé cette affaire, ça n’aurait jamais bougé. Là-bas, la disparition de notre fils est devenue celle du fils de La Réunion. C’est viscéral. La population veut autant savoir que nous. On a eu beaucoup de déceptions jusqu’au jour où il se passera quelque chose. Mais on a été surpris que la justice examine la demande nullité des mis en examen alors que l’enquête n’est pas encore finie.

Si les mises en examen sont annulées, quel recours envisagez-vous ?

On fera appel devant la chambre de l’instruction et, s’il le faut, on ira en cassation. Il faut un procès, je veux savoir ce qu’ils ont à dire à une mère qui cherche son fils depuis deux ans. Pourquoi ces deux randonneurs ne sont pas allés le chercher ? Et si c’était leur enfant, auraient-ils agi de la même manière ? S’il y a eu un accident, ils auraient dû prévenir les secours.

Source : Midi Libre

http://www.profession-gendarme.com/ge ... veut-connaitre-la-verite/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 22/05/2019 13:24  Mis à jour: 22/05/2019 13:27
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Mathieu Caizergues: Le tribunal correctionnel se prononcera le 2 juillet prochain sur la requête en nullité des mises en examen des compagnons
La Cour d’Appel se prononcera le 2 juillet 2019 et décidera alors si les compagnons de Mathieu Caizergues, mis en examen pour non assistance à personne en danger, verront les poursuites contre eux être abandonnées ou pas.

Mathieu Caizergues, gendarme porté disparu depuis le 23 juin 2017, est toujours introuvable. L’homme a été déclaré décédé par les autorités un an après sa disparition.

Les arguments de l’avocat de Delphine Caizergues
Maître Jean Marc Darrigade représente la mère du gendarme disparu. Il était présent à l’audience et a expliqué pourquoi selon lui, les mises en examen des deux compagnons de randonnée doivent être maintenues.

"Le fait qu’il existe des indices graves et concordants est avéré dans ce dossier. Il est avéré par des mensonges qui sont la clé de voûte des témoignages des mis en examen. Mensonges sur la connaissance qu’ils n’avaient pas, disent-ils, que Mathieu Caizergues s’était fait une bosse sur le front à 17h09 a minima et qu’ils en aient discuté pendant presqu’une minute au téléphone. Mensonge sur le fait sur le fait qu’une heure après, il ait dit à l’un ou à l’autre, ’t’inquiète, j’arrive’. Mensonge sur leur alcoolisation qui était telle que le gendarme avait oublié son téléphone au gîte, telle que le raideur qui devait faire la course arc-en-ciel le lendemain, a pu percevoir l’état de fatigue et le fait qu’ils n’étaient pas à jeûn. L’un a écrasé un message de Mathieu Caizergues de 70 secondes à 23 heures alors que les secours sont déclenchés et que l’enquête va se déclencher : Ce sont des attitudes suspectes. Sans que ce soit une charge, c’est suffisant pour une mise en examen."



https://www.linfo.re/la-reunion/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 28/04/2019 11:53  Mis à jour: 28/04/2019 11:53
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Disparition Mathieu Caizergues: Les recherches reprennent, une nouvelle fausse piste...
De retour depuis ce samedi matin, les parents de Mathieu Caizergues ont directement repris le chemin du Maïdo afin de renouveler les recherches pour retrouver leur fils gendarme de 24 ans, disparu depuis juin 2017.

Pour eux, tout prêtait à croire que la piste de leur fils s'arrêtait au niveau de la table d'orientation du Belvédère. Cependant ils n'avaient jamais eu l'autorisation d'explorer cette zone.

Avertis par Sébastien Chamoix, un professionnel du drone, de la présence d'un sac militaire en contrebas du Belvédère, entre Ti-col et Roche Plate, Delphine et Jérôme Caizergues ont eux-même fait appel à des cordistes aguerris pour mener leurs propres recherches.

Mais... c'est de nouveau un faux espoir pour la famille du gendarme. Il s'agissait en réalité d'un sac militaire lesté par des gendarmes lors des précédentes recherches. Mais Delphine Caizergues est loin de baisser les bras et de perdre espoir.

Les parents de Mathieu souhaitent désormais se tourner vers la cour d'appel de Saint-Denis. Car mardi, une audience pourrait décider de mettre fin aux poursuites judiciaires contre les deux autres randonneurs qui l'accompagnaient.

Charline Bakowski https://www.zinfos974.com/Disparition- ... fausse-piste_a139868.html
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 27/03/2019 11:35  Mis à jour: 27/03/2019 11:35
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 VIDÉO - La mère de Mathieu Caizergues lance un appel désespéré à l'épouse d'un de ses compagnons de randonnée.
Cela fait bientôt deux ans qu'on est sans nouvelles de Mathieu Caizergues, ce gendarme originaire de l'Hérault qui a disparu alors qu'il effectuait une randonnée sur l'île de la Réunion. Sa mère lance un appel à l'épouse d'un de ses deux compagnons de randonnée pour qu'elle "libère sa conscience".



Montpellier - France
Dans deux mois, cela fera tout juste deux ans qu'on est sans nouvelles de Mathieu Caizergues. Ce gendarme mobile de 24 ans de l'escadron mobile de Saint-Amand (Cher) et originaire de l'Hérault a subitement disparu alors qu'il effectuait un trek dans le cirque de Mafate, sur l'île de la Réunion. Le mystère persiste aujourd'hui.

Le parquet de Saint-Denis le considère depuis plusieurs semaines comme officiellement décédé. Mais, dernière information en date, la justice pourrait abandonner les poursuites contre ses deux compagnons de randonnée qui avaient pourtant été mis en examen pour non-assistance à personne en danger.

Un mystère qui persiste
Quand le 23 juin 2017, Mathieu s'élance pour une randonnée sur un sentier escarpé du Maïdo, un secteur très sauvage de l'île de la Réunion, il n'est pas tout à fait seul. Il est en compagnie d'un autre gendarme de l'île et de l'époux d'une collègue gendarme. Mais le petit groupe finit par se séparer. Les deux autres arrivent à destination en premie et Mathieu termine sa rando en solitaire.

Que s'est-il passé ? La question reste posée presque deux ans après sa disparition. Ses deux compagnons de randonnée, à qui la famille de Mathieu reproche de ne pas avoir déclenché l'alerte, ont été mis en examen il y a quelques mois pour non-assistance à personne en danger. Mais aujourd'hui, le parquet général estime que les deux hommes n’ont peut-être pas eu conscience de la gravité de la situation et qu’il n'est donc pas avéré qu’ils se soient sciemment abstenus de déclencher les secours. Une position qui pourrait donc mettre un terme aux poursuites engagées à leur encontre.

Un coup dur pour la famille du jeune gendarme héraultais. Mais la mère de Mathieu ne compte pas en rester là : Delphine Caizergue lance aujourd'hui un appel à l'épouse d'un des deux compagnons de randonnée de Mathieu qui selon elle, sait forcément des choses.

"Ceux qui savent doivent parler et libérer leur conscience..."

"Je suis mère, elle l'est aussi. Cette femme est en dépression depuis la disparition de Mathieu alors qu'elle n'a rien à se reprocher. Il faut qu'elle parle, qu'elle libère sa conscience" affirme la mère du jeune gendarme.

Si la justice confirme dans quelques semaines les réquisitions de l'avocat général en abandonnant officiellement les poursuites à l'encontre des deux compagnons de randonnée de Mathieu, Delphine Caizergues a d'ores et déjà annoncé son intention de faire appel.

https://www.francebleu.fr/infos/faits- ... -compagnons-de-1553597051
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 26/03/2019 15:46  Mis à jour: 26/03/2019 15:46
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Disparition de Mathieu Caizergues : possible abandon des poursuites contre les deux randonneurs mis en examen.
Mis en examen pour "non-assistance à personne en danger", les deux compagnons de randonnée du gendarme disparu depuis 2017 pourraient être mis hors de cause. Le parquet général de Saint-Denis à la Réunion, a demandé l'arrêt des poursuites.

Le procès des deux suspects dans l’affaire de la disparition de Mathieu Caizergues n'aura peut-être jamais lieu.
Le parquet général de Saint-Denis à la Réunion a requis l'abandon des poursuites pour les deux randonneurs mis en examen pour " non-assistance à personne en danger ".
Les deux compagnons de randonnée du gendarme disparu depuis 2017 verraient ainsi levées les charges qui pèsent contre eux.
Pas de refus d'assistance
Pour le parquet général, les deux randonneurs n'ont pas refusé de porter assistance à Mathieu Caizergues le 23 juin 2017 dans le sentier de La Brèche entre Mafate et Maïdo à la Réunion.

Tous deux n’auraient pas eu conscience de l’existence d’un péril grave : les appels échangés durant la remontée ne laissent à aucun moment penser qu’un accident ait pu se produire.
Secours déclenchés
Pourtant Mathieu Caizergues n’arrivera jamais à bon port. Dès lors, les deux compagnons de marche ont-ils trop tardé à donner l’alerte ? Là encore, le parquet général ne remet pas en cause leur bonne foi et considère que malgré les délais, les deux hommes ont bien déclenché les secours.

D’ailleurs s’ils ont abandonné le gendarme, seul, sans voiture, ce serait justement pour recharger leurs téléphones et donner l’alerte.
La balle dans le camp de la chambre de l'instruction
C'est désormais à la chambre de l’instruction de la cour d'appel de Saint-Denis de se prononcer.
Si elle suit les réquisitions du parquet général déclarant la nullité des mises en examen des deux randonneurs, ceux-ci ne seront pas jugés

https://france3-regions.francetvinfo.f ... s-mis-examen-1644710.html
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 25/09/2018 11:52  Mis à jour: 25/09/2018 12:25
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 La mère de Mathieu Caizergues interpelle le patron de la gendarmerie.
Dans une lettre publiée sur les réseaux sociaux, la mère de Mathieu Caizergues interpelle Richard Lizurey, le directeur général de la Gendarmerie. Son fils, gendarme âgé de 23 ans a disparu le 23 juin dernier dans le cirque de Mafate.

C’est une démarche de plus dans son combat. Sur les réseaux sociaux, ce lundi 24 septembre, la mère de Mathieu Caizergues interpelle Richard Lizurey, le directeur général de la Gendarmerie Française. Elle publie sur la page Facebook "Retrouvons Mat" la lettre qu’elle lui a adressée. "Où est mon fils", s’exclame en majuscule Delphine Caizergues qui estime que la déclaration de décès de son fils "est établie sur des suppositions et des mensonges".

"Zones d’ombre"
Dans ce texte, elle dénonce aussi "un manque de recherches" de la part des autorités pour retrouver son fils. Parti en randonnée dans Mafate avec un gendarme et le mari d’une autre gendarme, Mathieu Caizergues a disparu vers le Maïdo, le 23 juin 2017.

"Comment expliquez-vous que des cordistes acceptent de descendre sur la zone concernée et que la gendarmerie refuse d’y envoyer ses hommes ?" s’interroge la mère du gendarme disparu qui dénonce des "zones d’ombre qui semblent ne déranger personne !" "Comment expliquez-vous qu'un haut gradé de la Réunion ait refusé de laisser sortir l'hélicoptère équipé d'une caméra thermique, invoquant les mauvaises conditions climatiques alors que deux témoignages indiquent un ciel étoilé ce soir-là ?", poursuit-elle. Ne pensez-vous pas que nous aurions immédiatement retrouvé Mathieu dans ces conditions ?"


"Où êtes-vous depuis 15 mois ?"
Par le biais de cette lettre, la mère de Mathieu Caizergues sollicite le directeur général de la Gendarmerie nationale pour tenter d’obtenir des réponses à ses questions. "Mathieu était l’un de vos hommes avant que vous ne vous hâtiez de le reléguer au rang de cadavre. Il est de votre devoir, Monsieur, de résoudre cette affaire et de nous rendre notre fils. Vous n’avez pas le droit d’abandonner vos soldats. Où êtes-vous depuis 15 mois, Monsieur ?", concut la mère de famille.

Depuis la disparition de son fils, Delphine Caizergues demande que la vérité soit faite. Elle multiplie les démarches et assure qu’elle continuera de chercher son fils.

Contenu de la lettre :

15 mois...

Lettre ouverte à Monsieur Richard Lizurey,
directeur général de la gendarmerie Française

« Ouverte », parce que les milliers de personnes qui nous suivent et nous soutiennent depuis ces longs mois sont en droit de savoir, elles aussi...

La déclaration de décès de Mathieu est établie sur des suppositions et des mensonges. Monsieur Lizurey, vous me demandez si j’ai des questions, oui, j’en ai une et une seule :
OÙ SE TROUVE MON FILS ?!

Si comme l’enquête le conclu (sans aucune preuve tangible), il est tombé au Maïdo, alors, qu’on aille le chercher et qu’on nous le ramène !
Ce n’est pas à des civils de le faire. Comment expliquez-vous que des cordistes acceptent de descendre sur la zone concernée et que la gendarmerie refuse d’y envoyer ses hommes ?
Comment expliquez vous que moi, sa mère, et une poignée de bonne volontés sur place, organisions des journées de recherches, au vu et au su de tous, sans qu’à aucun moment la gendarmerie Réunionnaise ou de métropole, ne réagisse à cela ?!
Comment expliquez-vous que les premiers jours des recherches, il ait été refusé à ses camarades les plus aguerris de l’escadron de Saint-Amand ainsi qu’aux hommes de l’escadron de montagne présents sur place, d’aller renforcer le PGHM afin d’effectuer les premières recherches ?
Comment expliquez-vous qu’un haut gradé de la Réunion ait refusé de laisser sortir l’hélicoptère équipé d’une caméra thermique, invoquant les mauvaises conditions climatiques alors que 2 témoignages indiquent un ciel étoilé ce soir là ? Ne pensez vous pas que nous aurions immédiatement retrouvé Mathieu dans ces conditions ?

Il reste encore tellement de zones d’ombre qui semblent ne déranger personne !

L’IGGN n’a pas répondu à toutes nos questions. Pourquoi ?
Qui et sur quelle base légale s’est autorisé à demander ; en tant qu’employeur ; à ce que mon fils soit déclaré décédé ?
De quel droit cet homme a -t-il menti à un procureur de la République en affirmant le faire en accord avec la famille ?
Des sanctions ont-elles été prises ?

Mathieu était l’un de vos hommes avant que vous ne vous hâtiez de le reléguer au rang de cadavre !
Il est de votre devoir, Monsieur, de résoudre cette affaire et de nous rendre notre fils. Vous n’avez pas le droit d’abandonner vos soldats.

Où êtes vous depuis 15 mois, Monsieur ??


https://la1ere.francetvinfo.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 10/08/2018 07:00  Mis à jour: 10/08/2018 07:00
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Disparition de Mathieu Caizergues: Sa mère Delphine lance un appel aux habitants de Roche-Plate
La famille de Mathieu Caizergues ne baisse pas les bras. Sur la page Facebook dédiée au gendarme ("Retrouvons Mathieu") considéré comme décédé par le parquet de Saint-Denis, la mère de ce dernier, Delphine, lance un appel aux habitants de Roche-Plate à Mafate afin de l'aiguiller dans de nouvelles recherches.

Lors de sa venue à La Réunion, Delphine Caizergues avait fait la rencontre du radiesthésiste réunionnais Michel Bourgeois, qui pensait à l'époque avoir retrouvé la trace de Mathieu. En vain.

Mais après la publication postée hier par Delphine Caizergues, de nombreux internautes ont relayé l'information et se sont dits prêts à aider la mère de Mathieu dans ses recherches.

Le jeune gendarme mobile avait disparu dans des conditions très mystérieuses le vendredi 23 juin 2017, alors qu'il effectuait une randonnée sur le sentier allant de Roche Plate au Maïdo. Il était accompagné dans sa sortie par deux amis, un autre gendarme en poste à la compagnie de Saint-Paul et le compagnon d'une femme gendarme en poste dans l'ouest.

Ces derniers avaient été mis en examen pour non-assistance à personne en danger et laissés libres.

Citation

"
Retrouvons Mat
8 août, 17:17 ·
Bonjour à tous, habitants du secteur, randonneurs, trailers...

Monsieur Bourgeois et moi avons besoin de vos lumières :

Savez vous si le bas de la falaise (à pic lorsque l’on regarde du point de vue/table d’orientation du sentier Ti-Col/Roche Plate) est accessible à pied et s’il est possible d’atteindre la végétation (depuis le sol) sans risquer sa vie.

Merci pour votre aide ❤️
Delphine."

https://www.facebook.com/lareunionavec ... 122369531/?type=3&theater
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 12/07/2018 11:04  Mis à jour: 12/07/2018 11:04
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Mathieu Caizergues , deux hommes mis en examen...
Gendarme disparu à la Réunion, deux hommes mis en examen
Il s'agit du couple d'amis qui accompagnait Mathieu Caizergues lors de la randonnée le jour de sa disparition, le 23 juin 2017. L'un des suspects est également gendarme, l'autre est l'époux d'une gendarme.

Sur demande du procureur de la République Eric Truffery, le juge d'instruction en charge de l'enquête avait lancé des poursuites contre les deux randonneurs qui accompagnaient Mathieu Caizergues, rappelle Le Journal de l'île de la Réunion.

Jusqu'à présent porté disparu, Mathieu Caizergues a été déclaré mort au mois de juin. C'est cette déclaration qui a permis au procureur de la République de se saisir du dossier en ouvrant une enquête pénale, explique Réunion 1ère.

La radio télévision régionale a annoncé ce jeudi que les deux compagnons de marche de Mathieu Caizergues ont été mis en examen ce mercredi.

L'un des deux suspects est lui-même gendarme. Le deuxième et le mari d'une gendarme, collègue de Mathieu Caizergues.

Les deux hommes se sont vus notifier, par le juge d'instruction, leurs mises en examen pour homicide involontaire et non-assistance à personne en danger.

Les deux hommes ont été remis en liberté plus tard dans la journée.

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 28/06/2018 10:43  Mis à jour: 28/06/2018 10:43
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Mathieu Caizergues : les randonneurs qui l’accompagnaient risquent des poursuites pour homicide involontaire.
Un an après la disparition de Mathieu Caizergues, le procureur de la République de Saint-Denis a demandé que des poursuites pour homicide involontaire soient engagées à l’encontre des deux randonneurs qui accompagnaient le jeune militaire.

Trois maîtres-chiens et leurs malinois, venus de Métropole, se sont rendus à La Réunion pour une nouvelle tentative afin de retrouver Mathieu Caizergues.

http://www.linfo.re/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 21/06/2018 19:33  Mis à jour: 21/06/2018 19:33
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Disparition d'un gendarme de Montpellier à La Réunion : Mathieu Caizergues est déclaré décédé...
"Malheureusement, pour nous, ce jeune homme est considéré comme décédé. D'ailleurs, son décès a été déclaré pour permettre à la famille d'effectuer les démarches nécessaires d'état-civil", a indiqué le procureur de Saint-Denis, Eric Tuffery qui a ouvert une information judiciaire pour non-assistance à personne en danger le 28 juillet 2017.

Une disparition mystérieuse

Disparu le 23 juin dernier dans le cirque de Mafate, inaccessible en voiture, Mathieu Caizergues allait avoir 24 ans. Gendarme mobile détaché pour trois mois à la brigade de La Possession, il randonnait avec deux hommes, un gendarme et le mari d'une gendarme, sur un sentier montagneux et parfois dangereux.
Selon les déclarations de ces randonneurs, Mathieu Caizergues aurait été vu pour la dernière fois, à une demi-heure de marche du parking où les trois hommes étaient censés se retrouver.

Il n'est jamais arrivé jusqu'au point de rendez-vous. En fin d'après-midi, il a envoyé à ses proches de métropole une photo de lui, avec une bosse sur le front, via le réseau social Snapchat. Un selfie laissant penser qu'il aurait pu faire une chute.
Partis du lieu de randonnée sans l'attendre, les deux hommes qui l'accompagnaient ont été placés en garde à vue un mois après sa disparition. L'un d'eux a affirmé avoir reçu un appel de Mathieu Caizergues lui disant que tout allait bien.

Les deux hommes avaient fini par alerter les secours, ne le voyant pas revenir.
Ils ont indiqué n'avoir pu le faire qu'en début de soirée, une fois de retour en ville, car leurs batteries de téléphone portable étaient déchargées.
Mais pour la mère du disparu, Delphine Caizergues, "ils ont menti en disant qu'ils avaient attendu Mathieu alors qu'ils sont allés tout de suite retrouver leur voiture. Ils l'ont abandonné dans la montagne".

Les deux gardés à vue ont été relâchés sans poursuite. "Ils pourraient être mis en examen si le juge d'instruction estime avoir assez d'élément pour leur reprocher une non-assistance à personne en danger ou une autre infraction", selon le procureur de Saint-Denis.

Ce que la famille de Mathieu Caizergues espère. "Ils doivent être punis pour ne pas avoir donné l'alerte dès que possible, quand il faisait encore jour", déclare Delphine Caizergues.

Un détective privé

Après avoir reçu l'alerte, les gendarmes du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) ont entamé des recherches.

La famille Caizergues, résidente dans l'Hérault, s'est aussi déplacée sur les lieux pour participer aux investigations.
D'importants moyens ont été déployés, des chiens spécialisés dans la recherche de cadavres sont venus de métropole. En vain.

La famille a aussi fait appel à un détective privé. Sans succès.

L'enquête pour non-assistance à personne en danger est toujours en cours. "Les enquêteurs continuent à réfléchir où pourrait se trouver le corps de Mathieu Caizergues ou du moins ce qu'il en reste", dit le procureur.

"On privilégie une chute, une fois la nuit tombée, lorsqu'il remonte au point de rendez-vous. Mais on ne sait pas où exactement. C'est bien là le problème".


La famille trouve l'hypothèse plausible. Même si des zones d'ombre subsistent.

"La plupart des témoins et des habitants de Mafate le disent : quand on tombe, il y a des objets qu'on retrouve comme des lunettes, des bouts de tissu, un sac, etc. Là, on n'a absolument rien trouvé", affirme Delphine Caizergues.

Selon le détective privé, "une affaire comme celle-là, on n'en voit pas souvent sur l'île. Surtout dans le milieu de la gendarmerie". Pour le parquet, c'est "très fréquent" sur le territoire national.

A La Réunion, le 8 septembre 2010, un homme de 20 ans a disparu dans les locaux du Régiment du service militaire adapté de Saint-Pierre (sud) où il passait un test d'aptitude.
Autre disparition mystérieuse, qui a défrayé la chronique il y a 30 ans : celle d'une institutrice de 24 ans, habitante de Saint-Joseph (sud), disparue la veille du scrutin des élections municipales de 1988.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 28/11/2017 13:08  Mis à jour: 28/11/2017 13:08
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 La Réunion : la mère de Mathieu Caizergues offre une récompense à qui permettra de retrouver son fils disparu .
Cinq mois après la disparition de Mathieu Caizergues, gendarme mobile affecté à La Réunion, sa mère a publié ce dimanche 26 novembre une offre de récompense de 3000 € à qui fournira un renseignement qui permettra de retrouver son fils.

“J’offre donc ce que j’ai, 3000 euros, à la personne qui nous mènera à toi, parce que cette angoisse et ces incertitudes ont assez duré. Parce que l’entêtement des autorités ne nous a mené nulle part. Parce que nous, ta famille, sommes en train de mourir à petit feu. Parce que tu te trouves forcément quelque part et que quelqu’un sait… Toute information capitale, qui justifiera notre retour sur l’île, ainsi que son auteur seront protégés par la confidentialité, c’est une promesse que je vous fais.” écrit-elle sur la page Facebook “Retrouvons Mat“.

L'Essor de la gendarmerie.

En savoir plus sur http://lessor.org/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 24/11/2017 10:27  Mis à jour: 24/11/2017 10:27
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Disparition de Mathieu Caizergues : de nouvelles recherches menées au Maïdo
Ce jeudi, les gendarmes ont déployé un nouveau dispositif de recherches au Maïdo afin de retrouver Mathieu Caizergues. Le jeune homme est maintenant porté disparu depuis cinq mois. Autre élément important, l’ADN retrouvé sur une bonbonne d’eau ne correpond pas à celui du gendarme.



De nouvelles recherches sont menées ce jeudi pour retrouver Mathieu Caizergues, le gendarme porté disparu depuis le 23 juin à Mafate.


Les gendarmes lancent des "sacs du poids de Mathieu Caizergues" afin de pouvoir détecter dans quel secteur le jeune homme aurait pu tomber.

L’ADN retrouvé sur une bouteille n’appartient pas au gendarme


Selon nos informations, les résultats de l’analyse de la bouteille d’eau fournie par des témoins qui auraient donné à boire à un homme qui ressemblait à Mathieu Caizergues ont été communiquées.

Une nouvelle tentative pour retrouver Mathieu Caizergues


Les gendarmes sont déployés sur différents secteurs à la recherche du gendarme porté disparu. Mathieu Caizergues est porté disparu depuis maintenant 5 mois.


Depuis maintenant près de cinq mois, la famille et les proches tentent de comprendre ce qui a pu se passer. Tous veulent connaître la vérité et retrouver la trace du jeune gendarme porté disparu.


Âgé de 24 ans, Mathieu Caizergues était parti en randonnée avec deux camarades le jour de sa disparition.


Le gendarme - affecté pour une mission à La Réunion - s’est volatilisé dans la nature pendant cette randonnée. Et depuis le 23 juin dernier, plus aucune trace de ce jeune homme.

http://www.linfo.re/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 08/11/2017 12:36  Mis à jour: 08/11/2017 12:41
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 La mère de Mathieu Caizergues lance un nouvel appel à témoins.( VIDEO)
De retour ce dimanche 5 novembre à La Réunion pour entamer de nouvelles recherches, la famille de Mathieu Caizergues s’est entretenue cet après-midi avec le nouveau juge chargé de l’instruction de ce dossier.

Suite à cet entretien, la mère de Mathieu Caizergues n’a pas souhaité communiquer, souhaitant respecter le secret de l’instruction. Elle a toutefois lancé un appel à témoins sur la page Facebook dédiée aux recherches.

Elle indique ainsi être à la recherche "d’une cafrine sur Saint-Paul et les environs, qui aurait porté assistance à Mathieu dans les premiers jours de sa disparition, le 23 juin 2017."

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 06/11/2017 11:02  Mis à jour: 06/11/2017 11:02
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Mathieu Caizergues, 24 ans : des recherches au Gol.
SAINT-LOUIS. Voilà presque 5 mois qu’il n’a donné aucun signe de vie. Parti en randonnée avec deux autres personnes, Mathieu Caizergues, 24 ans (notre photo), a disparu dans le secteur du Maïdo.

Une enquête est en cours autour des circonstances étranges de cette disparition. Pour autant, la priorité de la famille est de retrouver ce jeune homme, gendarme mobile originaire de métropole.

Signalé à maintes reprises par des témoins, les derniers bruits parvenus à ses proches auraient fait état de sa présence dans le secteur de Saint-Louis, et plus particulièrement du Gol. La famille Caizergues, réunie autour de sa mère, Delphine, a donc décidé de revenir à la Réunion pour mener de nouvelles recherches dans cette zone. Cette initiative spontanée fait appel à toutes les bonnes volontés, sachant qu’il s’agira de scruter les alentours et d’aller au contact des habitants pour recueillir d’éventuels renseignements.

Rendez-vous est donné ce dimanche 5 novembre à 14 h sur le parking du Gol. Toute personne pouvant aider dans les recherches peut aussi contacter le 06 50 48 40 13.

https://www.clicanoo.re/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 17/10/2017 15:44  Mis à jour: 17/10/2017 15:44
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Mathieu Caizergues, 24 ans. Les fins limiers font chou blanc...
Les trois chiens d'élite arrivés sur l'île en début de mois, sont repartis samedi en métropole sans avoir trouvé traces de Mathieu Caizergues. Ce gendarme de 24 ans, disparu le 23 juin dernier, alors qu'il randonnait. Durant deux semaines, les quadrupèdes ont sillonné sans relâche les crêtes du Maïdo. "Si Mathieu est tombé dans une crevasse, ou que son corps se trouve en contrebas, les chiens vont le sentir", expliquait alors le commandant de gendarmerie Pascal Jourdhier, officier de communication. Pour autant, l'hypothèse d'une chute accidentelle n'est pas entièrement close. "Il y a des zones où les chiens n'ont pas pu se rendre en raison de la végétation, ou de l'escarpement. Nous avons des milliers d'heures de vidéos de ces endroits, que nous filmons en hélicoptère ou avec des drones", explique-t-on du côté de la brigade de recherche. Des images patiemment épluchées à l'heure actuelle, dans l'espoir d'y découvrir un indice.

Quid en ce cas de l'enquête ' Toutes les pistes restent pour le moment ouvertes. Les témoignages de personnes qui déclaraient de bonne foi avoir rencontré un Mathieu Caizergues bel et bien vivant début septembre, ont été pris au sérieux par les militaires. Mais l'homme qui s'était présenté à la gendarmerie de Saint-Joseph le 7 octobre dernier en expliquant être cet individu, a semble-t-il éteint l'espoir de voir se jumeler Mathieu Caizergues et cet inconnu qui parcourait le sud le 9 septembre dernier. Les enquêteurs gardent néanmoins une oreille tendue, en attendant un possible rebondissement dans l'affaire.

https://www.clicanoo.re/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 13/10/2017 09:15  Mis à jour: 13/10/2017 09:15
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Mathieu Caizergues, 24 ans . fausse piste !
Trois mois après sa disparition au Maïdo, sur l'île de la Réunion, le gendarme mobile Mathieu Caizergues reste introuvable. Sa famille héraultaise vit une déception de plus: l'homme qu’on a pris pour lui début septembre, s’est rendu à la gendarmerie ce week-end.

Par Isabelle Bris
Publié le 12/10/2017 à 17:55

Alors que des recherches ont repris le 4 octobre sur l’île de la Réunion pour retrouver Mathieu Caizergues avec trois maîtres-chiens spécialisés dans la recherche de corps, sa famille vient d’apprendre une mauvaise nouvelle : l’homme que l’on avait pris pour ce militaire originaire de Saint-Drézéry, s’est signalé samedi dans une gendarmerie de ce département d’outre-mer pour mettre fin au malentendu.

Selon le Quotidien de la Réunion, ce jeune homme assure que c'est lui qui, début septembre, est venu demander de l'eau à une famille en train de pique-niquer à Saint Joseph, commune située à plusieurs heures de marche du cirque de Mafate où le gendarme avait disparu, et que ces personnes l'ont confondu avec Mathieu Caizergues.

Disparu lors d’une randonnée

Mathieu Caizergues, 24 ans, a n’a plus donné signe de vie depuis le 23 juin dernier. Ce gendarme mobile, en mission à la Réunion, a disparu au cours d'une randonnée à Mafate qu’il effectuait avec le mari d’une collègue gendarme et un gendarme rencontré le matin même.

Ces deux randonneurs étaient expérimentés. Partis le matin, les 3 marcheurs ont déjeuné ensemble sur place avant de remonter du cirque naturel dans l’après-midi.

Cette célèbre rando réunionaise est difficile, ses compagnons ont perdu sa trace durant la marche.
La dernière trace de vie du jeune homme est un « selfie » envoyé à ses proches via les réseaux sociaux vers 17h30. Sur cette photo, on peut voir le militaire, blessé à la tête, une grosse bosse et une plaie sur le front.

L'alerte est donnée, de multiples recherches sont engagées, en vain.

Nouvel espoir pour la famille

L'espoir renaît pour ses proches samedi 9 septembre, quand une famille partie pique-niquer dans les Hauts de Saint-Joseph, au sud de l'île, croise un jeune homme désorienté qui cherche de l'eau. Pour ses six membres, pas de doute, c'est Mathieu Caizergues.

L'homme a laissé sur place un bidon d'eau vide récupéré par les gendarmes. Des analyses ADN, toujours en cours de décryptage en métropole, doivent permettre de déterminer s'il s'agit bel et bien du jeune homme disparu.

La mère de Mathieu Caizergues part à la Réunion pour poursuivre les recherches. Elle y reste trois semaines, en vain. Aucune trace de son fils.

Colère et méfiance

Mardi, la famille du disparu a donc appris la mauvaise nouvelle: l'homme que l'on a pris pour leur fils ruine cet espoir. Néanmoins, les parents du disparu trouvent la réaction tardive de ce nouveau témoin suspecte et se demandent si son histoire est crédible.


Sur la page Facebook " Retrouvons Mat", les parents interpellent avec colère les enquêteurs :


" Qu’est ce qui vous permet aujourd’hui d’affirmer aux journalistes que la personne qui s’est présentée à vous samedi est la même que celle qui a demandé la bouteille d’eau ce 9 septembre à cette famille de pique niqueurs ?
- Les résultats des recherches ADN ?
—> Ils ne sont pas arrivés !
Selon les parents de Mathieu Caizergues, la confrontation entre les témoins du pique-nique et le jeune homme qui vient de se signaler auprès des autorités n’a pas eu lieu et ne serait même pas prévue.

http://france3-regions.francetvinfo.fr
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 11/10/2017 09:31  Mis à jour: 11/10/2017 09:31
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Mathieu Caizergues, 24 ans. 11/10/2017 : 90 jours après sa disparition, le gendarme reste introuvable.
Mathieu Caizergues, 24 ans, reste introuvable depuis une randonnée le 23 juin sur l'île de la Réunion.

Où est Mathieu Caizergues ? C'est la question qui, depuis quatre-vingt-dix jours, brûle les lèvres de la quasi-totalité de l'île de la Réunion. Est-il mort après une chute mortelle pendant une randonnée en montagne au pied du pic de Maïdo (2 205 m d'altitude) ? Ou bien est-il vivant, errant d'une cachette à l'autre dans le sud de l'île ? Ce jeune gendarme de 24 ans natif de Montpellier (Hérault) a disparu le 23 juin en fin de journée au cours d'une randonnée avec un collègue gendarme et le mari d'une femme gendarme. Vers 17h30, il envoie à sa famille par Snapchat une photo de son visage avec une blessure au front et une bosse. Puis, il échange au téléphone portable avec un des randonneurs, plus avancé dans l'ascension. Pour dire qu'il va arriver au point de départ. Et puis, plus rien.

L'engagement de moyens importants (cinquante gendarmes, peloton de haute montagne et hélicoptère) dans cette zone escarpée du cirque de Mafatte n'a pas permis de relever le plus petit indice de son passage ou de sa chute. Le placement en garde à vue des deux autres randonneurs, en juillet dernier, n'a pas permis d'éclairer cette «évaporation». Le 13 septembre, pourtant, Mathieu a été vu par des pique-niqueurs qui l'ont formellement identifié, sur les hauteurs de Saint-Joseph, à 70 km de la randonnée du 23 juin. Le jeune homme, assoiffé, est entré en contact avec eux pour réclamer de l'eau. Ce qui accrédite la thèse qu'il serait toujours vivant.

«Pour nous, c'est du 50-50. Aujourd'hui encore, nous ne sommes pas en mesure d'abandonner définitivement l'hypothèse de la chute accidentelle, mais les enquêteurs travaillent sur les différents scénarios avec la même détermination», explique-t-on dans l'entourage de la section de recherches. Elle vérifie les témoignages qui arrivent dans les gendarmeries de l'île.

En mission depuis début mai à la Réunion avec son détachement de gendarmerie mobile, Mathieu Caizergues n'avait aucune raison apparente de fuir un quotidien qui semblait l'enthousiasmer.

Le Parisien http://www.leparisien.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 05/10/2017 13:04  Mis à jour: 05/10/2017 13:04
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Mathieu Caizergues toujours introuvable
Disparition. Depuis le 23 juin dernier, les hypothèses se sont multipliées pour tenter de percer le "mystère Mathieu Caizergues". Aucun signe avéré du jeune militaire de 24 ans à ce jour. Trois chiens spécialisés dans la recherche de personne viennent de débarquer de métropole, pour tenter de faire la lumière sur cette affaire.

Joker, Juno et Grace. Derrière ces trois noms, se cache le redoutable flair de deux malinois et d'un springer entraînés dans la recherche de personne. Engagés hier matin au Maïdo, là où le gendarme Mathieu Caizergues avait été aperçu vivant pour la dernière fois, les trois chiens d'élites accompagnés de leurs maîtres respectifs ont sillonné les abords du cirque.

Au départ des sentiers à Ti Col, les militaires se laissent guider à flan de falaise par les canidés qui les accompagnent. "La brise fait remonter les odeurs depuis le contrebas", explique un membre de la section de recherches. Des effluves que reniflent sans discontinuer les trois toutous, en quête d'une senteur à laquelle ils sont particulièrement sensibles.

"Ils sont entraînés, et le fait que beaucoup de randonneurs sillonnent également la zone n'est pas un problème", assurent les équipes.

L'opération qui a démarré hier sous le regard de membres de la famille toujours présents sur l'île, se déroule dans la droite ligne des recherches amorcées fin juin.

"Nous n'écartons toujours aucune piste pour le moment", explique le commandant de gendarmerie Pascal Jourdhier, officier de communication. "Nous engageons ici des recherches dans l'hypothèse où Mathieu serait tombé dans une crevasse, par exemple".

Dans le cas d'un décès, les chiens ne tarderaient pas à trouver le corps. "La mise en place de ce dispositif a lieu maintenant, car les chiens étaient déjà engagés sur d'autres missions jusque-là", souligne Pascal Jourdhier.

À l'image de Jocker, un malinois de trois ans, dont les talents étaient déployés en Isère il y a peu, à la recherche de la petite Maëlis.

Débarqué à l'aéroport de Roland-Garros mardi matin, Jocker a tout juste eu le temps de se remettre des onze heures de vol avant d'être de nouveau sur le pont.

"C'est comme nous. Il faut compter avec la fatigue", explique sa maîtresse, qui impose à son fidèle assistant des pauses régulières. Les oreilles en arrière et les traits tirés, il faut dire que le chien halète fortement après la première heure de marche. "Il sollicite énormément son odorat quand il travaille. Il s'hyperventile". Entre le terrain accidenté, les effets de l'altitude et la chaleur, Joker n'hésite donc pas à s'allonger de temps en temps pour reprendre son souffle.

Pour autant, le quadrillage de la zone est efficace à allure canine. En milieu de matinée, une bonne partie de la crête a été avalée. Présentes pour une quinzaine de jours sur l'île, les trois équipes cynophiles "prendront des repères, avant d'étudier les différents éléments récoltés et de balayer progressivement l'ensemble du site".

En ce qui concerne les différents témoignages recueillis qui évoquaient Mathieu Caizergues bel et bien vivant, l'oreille des enquêteurs reste tendue. "Tous ces renseignements sont vérifiés systématiquement. Les recherches n'ont jamais cessé, et nous continuons de travailler sur les différents cas de figure", conclut Pascal Jourdhier.

https://www.clicanoo.re/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 03/10/2017 13:58  Mis à jour: 03/10/2017 13:58
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Disparition de Mathieu Caizergues : de nouveaux maîtres-chiens à La Réunion.
Les gendarmes vont déployer une nouvelle équipe cynophile au Maïdo quelques mois après la disparition de Mathieu Caizergues.

Les recherches vont reprendre pour retrouver Mathieu Caizergues, le gendarme porté disparu depuis le 23 juin à Mafate. Une information révélée par Imaz Press Réunion.

Une équipe cynophile est arrivée de métropole. Trois maîtres-chiens et leurs malinois sont à La Réunion pour une nouvelle tentative pour retrouver Mathieu Caizergues, selon Le Quotidien de La Réunion.

Les maîtres-chiens seront déployés sur différents secteurs à la recherche du gendarme porté disparu. Les animaux pourraient notamment être utilisés sur les lieux où des témoins affirment avoir vu le jeune homme il y a quelques semaines, détaille Le Journal de l’Île.

Mathieu Caizergues disparu depuis près de 3 mois

Depuis maintenant près de trois mois, la famille et les proches tentent de comprendre ce qui a pu se passer. Tous veulent connaître la vérité et retrouver la trace du jeune gendarme porté disparu.

http://www.linfo.re/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 26/09/2017 13:06  Mis à jour: 26/09/2017 13:06
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Mathieu Caizergues, 24 ans disparu depuis le 23 juin ...La mère de Mathieu Caizergues à l’Essor “: je veux comprendre ce qu’il s’est pass锑…Trois mois après, ses amis ne l’oublient pas.
Plus de trois mois après la disparition inexpliquée du gendarme mobile Mathieu Caizergues de l’escadron de St-Amand-Montrond lors d’une randonnée à La Réunion, ses amis ont participé ce dimanche 24 septembre au semi-marathon de Belfort, “La course du Lion“.


Chacun avait revêtu un tee-shirt à l’effigie de Mathieu avec cette inscription ” Mat, on court pour toi, où que tu sois, on pense à toi”. Les photos sont publiées sur la page Facebook “Retrouvons Mat” ouverte par la mère du militaire disparu, Delphine Caizergues, dans le but de collecter toutes les informations concernant la disparition de son fils.
Celle-ci avait accordé une interview à l’Essor fin août. Elle nous confiait sa conviction concernant la disparition de Mathieu. “Je ne pense pas qu’il se soit passé quelque chose de crapuleux. Je pense aujourd’hui que Mathieu n’est plus à Mafate. Il a du réussir à en sortir car il a disparu depuis deux mois. Or, le PGHM n’a jamais mis plus de 12 jours avant de retrouver quelqu’un.”

La mère de Mathieu Caizergues à l’Essor “: je veux comprendre ce qu’il s’est pass锑

Disparu depuis la fin du mois de juin durant une randonnée dans le cirque de Mafate, le gendarme mobile de St-Amand-Montrond Mathieu Caizergues reste introuvable malgré toutes les recherches. Déterminée, sa famille qui a lancé un appel à l’aide se rendra prochainement sur place une deuxième fois pour tenter de comprendre ce qu’il s’est passé.

En savoir plus sur http://lessor.org/gendarme-disparu-a- ... ient/#RMP4PX4Lbl4d0ebz.99
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 17/09/2017 11:32  Mis à jour: 17/09/2017 11:32
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Mathieu Caizergues, 24 ans disparu depuis le 23 juin . "On ne peut pas dire qu'il est mort"...
Personne ne peut dire aujourd'hui quel sort a été réservé à Mathieu Caizergues ce 23 juin 2017 où il était parti en randonnée avec deux autres marcheurs. Car l'énigme de sa disparition a gardé en suspens d'épaisses zones d'ombre qui continuent de planer sur le sentier de Roche Plate. Les hommes du PGHM, d'abord, ont exploré les moindres crevasses d'un précipice noyé dans la végétation. À quatre reprises, ces gendarmes aguerris se sont acharnés à tout vérifier et re-vérifier avec tous les moyens techniques à leur disposition. Sans résultat.

Les gendarmes de la SR de Saint-Denis, en charge du volet judiciaire, ont auditionné les témoins de cette journée tragique. Ils ont placé en garde à vue le gendarme et le mari d'une gendarme partis en randonnée avec Mathieu Caizergues sans obtenir de réponses susceptibles de les orienter de manière précise sur le sort réservé au jeune homme. Ils seront finalement poursuivis pour non-assistance à personne en danger, signifiant que le drame a une origine accidentelle.

Si tel est le cas, cela revient à épouser l'hypothèse de la simple chute. Deux versions restent alors plausibles. Soit Mathieu Caizergues gît sans vie dans le précipice. Soit il est parvenu à remonter sur le sentier après le passage du mari de la gendarme, troisième de cordée. À partir de là, le jeune militaire, choqué et désorienté, aurait pu achever la montée ou rebrousser chemin sans être vu. D'autant que les deux hommes qui l'accompagnaient sont assez vite repartis sur la côte et qu'ils ont mis près de 3 heures avant de donner l'alerte aux environs de 20h30 - 21 heures. L'autre hypothèse, la plus sombre, serait celle d'une agression. Mais rien ni personne n'a permis de l'étayer en l'état de l'enquête. Comme le confiait hier soir un gendarme : "On ne peut rien dire avec certitude et je comprends la réaction de la famille qui se rattache au fait qu'il soit en vie." Et de conclure : "Moi je n'imagine rien.... Si on s'en tient aux faits, on ne peut pas dire qu'il est mort."

E.L https://www.clicanoo.re/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 14/09/2017 12:43  Mis à jour: 14/09/2017 12:51
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4757
 Re :Mathieu Caizergues aurait été vu en vie dans les hauts de Saint-Joseph.( Nouvelle Photo)
Mathieu Caizergues, le jeune gendarme portait disparu depuis le vendredi 23 juin 2017, aurait été vu par des pique-niqueurs ce samedi 9 septembre à la Crête dans les hauts de Saint-Joseph. Amaigri mais bien en vie, le jeune homme aurait été "formellement identifié" par des témoins affirme la famille du gendarme. La mère de Mathieu Caizergues est arrivée à La Réunion ce mercredi pour participer à la relance des recherches. Le jeune homme a disparu a disparu dans le cirque de Mafate alors qu’il était en randonnée avec deux amis



"Mathieu est en vie ! Il a été vu et formellement identifié samedi dernier sur la Crête de Saint-Joseph" s’exclame le message de la famille du disparu posté sur la page Facebook Retrouvons Mat. Une nouvelle photo du jeune homme y est publiée. Elle serait "plus ressemblante selon les témoins (...) en beaucoup plus amaigri" précise le post de la famille qui lance un appel "à tous les habitants du sud de l’île" en leur demandant "si vous l’apercevez, merci de nous contacter directement au 06 50 48 40 13".

Selon les pique-niqueurs qui l’auraient vu samedi Mathieu Caizergues est vêtu d’un tee-shirt noir avec des inscriptions jaunes, d’un jean, et de chaussures de rando marrons. "Il se peut qu’il soit désorienté, abordez-le avec précaution et appelez nous aussi vite que possible" demande la famille.

Le gendarme mobile de 24 ans, détaché à la brigade de La Possession, était aperçu pour la dernière fois dans la montée du cirque vers le Maïdo, entre la Brèche et Ticol le vendredi 23 juin dans l’après-midi. Il participait à une randonnée en compagnie de deux amis, un autre gendarme et le marie d’une gendarme, lorsqu’il a disparu. Selon ces témoins le jeune homme serait tombé sur la tête et se serait blessé mais semblait aller bien la dernière fois où il l’ont vu.

Les deux hommes qui accompagnaient le gendarme Mathieu Caizergue lors de sa disparition étaient placés en garde à vue ce mercredi 26 juillet 2017 dans le cadre d’une enquête pour non assistance à personne en danger. Ils étaient remis en liberté le lendemain.

Suite à leur audition, le procureur de Saint-Denis, Éric Tuffery, ouvrait une information judiciaire pour "non assistance à personne en danger". Depuis les investigations continuent sous l’autorité d’un juge d’instruction. Les enquêteurs s’attachaient à savoir pourquoi ces deux hommes ont mis autant de temps avant de prévenir les secours. en effet, de retour au point de départ de la randonnée sur le parking du Maïdo, peu après 17 heures, ses deux compagnons n’ont donné l’alerte peu après 20 h 30. Que s’est-il passé dans ce laps de temps ? C’est ce que veulent déterminer les enquêteurs.


À noter que depuis le mardi 29 août, les recherches pour retrouver Mathieu Caizergues ont repris avec d’importants moyens aériens ont été déployés à l’aide de l’hélicoptère du PGHM (Peloton de gendarmerie de haute montagne) et de la reconnaissance via des drones.

La famille du jeune homme qui est donc de retour à La Réunion depuis ce mercredi va participer à une nouvelle vague de recherches.

http://reunion.orange.fr/

Les pique-niqueurs affirment avoir vu Mathieu amaigri, avec une petite barbe et une moustache.


Sa mère, son frère et son beau-père nous ont communiqué une photo qui correspondrait plus à son physique aujourd’hui


Selon nos informations ce scénario est toutefois jugé peu crédible par la justice, mais la famille relance un appel à témoin.

Image redimensionnée


http://www.linfo.re/la-reunion/faits- ... relance-un-appel-a-temoin
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
4 + 5 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10