|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
19 Personne(s) en ligne (18 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 19

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Un assassinat pour s’emparer du magot des «postiches»: le crime à part de Fourniret. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/11/2018 17:08
Affaire Fourniret : des ADN inexploités depuis 15 ans Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/11/2018 14:24
Disparition très inquiétante de Sophie Le Tan. des tracts diffusés en Allemagne. ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/11/2018 13:01
VIDEO. 11-Novembre : "On criait, on sautait, on gesticulait comme des fous" : l'armistice raconté par un soldat du front. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/11/2018 16:16
Mort de Théo Hallez : son frère prend la parole contre ceux qui “mettent en cause l'honneur de sa famille”. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/11/2018 13:45
Nordahl Lelandais a de nouveau été entendu , pour une troisième fois, pour l'assassinat du caporal Arthur Noyer , il maintient sa version . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/11/2018 13:13
Affaire Troadec Hubert Caouissin entendu par le juge une sixième fois ce jeudi. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/11/2018 12:54
8 L'enquête relative à l'homicide du jeune wanzois Valentin Vermeesch est bouclée. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/11/2018 12:39
Meurtre de Laetitia Perrais : Mini-série sur le drame de Pornic : la famille de Laetitia Perrais retire sa pétition. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/11/2018 12:32
Mort de Théo Hallez: l'autopsie livre un élément capital. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 09/11/2018 13:36

L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais

Publié par Walda Colette Dubuisson le 24-10-2018 (2287 lectures) Articles du même auteur
FRANCE/INTERNATIONAL

24/10/2018 : Affaire Nordahl Lelandais: La thèse du tueur en série s'éloigne, selon les enquêteurs
Les enquêteurs de la cellule Ariane n’ont, pour l’instant, pas trouver d’éléments permettant de rattacher Nordahl Lelandais à d’autres affaires de disparitions ou de meurtres non élucidés…
**************************************
22/10/2018 : Alpes : disparition de Kévin Fauvel, un lien avec Nordhal Lelandais ? La réouverture de l'enquête. Explications et photo de Kévin…
***************************************
18/10/2018 : Nordahl Lelandais ne lâche pas les parents de Maëlys…
"Il a arraché la tête du mannequin" : ce qu'il s'est vraiment passé pendant la reconstitution du meurtre de Maëlys.
« Il a eu le culot de déclarer aux enquêteurs que Jennifer lui avait donné l’autorisation d’emmener Maëlys… »…
***************************************
10/10/2018 : Nordahl Lelandais : ce que dit l'expertise psychiatrique
Des éléments de l'expertise psychiatrique de Nordahl Lelandais mis en examen pour le meurtre de la petite Maëlys et l'assassinat du caporal Arthur Noyer, ont été révélés ce mardi.

« Maëlys me voulait du mal », a affirmé Nordahl Lelandais lors de son expertise psychiatrique !!!
************************************
24/09/2018 : Pourquoi la reconstitution du meurtre de Maëlys a lieu la nuit ?
ÉCLAIRAGE - Selon BFM TV, les parents de la petit fille tuée en août 2017 seront présents lors de la reconstitution dans la nuit de lundi à mardi 25 septembre, en Isère.
*********************************
20/09/2018 : VIDÉO - La cellule Ariane, créée en janvier 2018 pour vérifier si Nordahl Lelandais est impliqué dans d'autres affaires de disparitions ou d'homicides non résolus, a déjà étudié 800 dossiers. Des familles ont prévu de se réunir ce jeudi après-midi pour faire le point sur l'avancement des enquêtes.
**********************************
12/09/2018 : Nordahl Lelandais: pourquoi tant d'attente avant un procès ?
Le juge d'instruction a en effet un large pouvoir, limité uniquement par les droits du mis en examen, explique pour France-Soir Jean-Philippe Morel, avocat au barreau de Dijon.
La France a déjà été condamnée par la Cour Européenne des droits de l’Homme pour l’absence de respect d’un délai raisonnable.
*****************************************
10/09/2018 : Disparus du fort de Tamié : l'homme sur les vidéos filmées en 2012 n'est pas Nordahl Lelandais …
Selon le JDD, les enquêteurs ont établi que l'homme repéré par les avocats des familles des disparus du fort de Tamié sur des vidéos datant de 2012, présentant une ressemblance avec Nordahl Lelandais, n'est pas le suspect du meurtre de la petite Maëlys.
********************************
03/09/2018 : Un an ce jour que Nordahl Lelandais a été incarcéré pour le meurtre de la petite Maëlys.
VIDÉO -> Une enquête titanesque sur Nordahl Lelandais...
**********************************
27/08/2018 : Enquête : un an sur les traces de Nordahl Lelandais
Il y a un an, la petite Maëlys disparaissait. Nordahl Lelandais a été mis en examen dans deux autres affaires et d'autres soupçons pèsent sur lui. Une cellule tente de retracer son parcours.
***************************************
11/07/2018 : Nordahl Lelandais retourne en prison.
Le tueur présumé de la petite fille, également mis en examen dans deux autres affaires, était depuis cinq mois en cellule médicalisée.
***************************************
04/07/2018 : Nordahl Lelandais mis en examen pour agression sexuelle sur sa petite cousine.

**Audition de Nordahl Lelandais: les parents de sa cousine sont dévastés (VIDÉO)
*****************************************
03/07/2018 : Nordah Lelandais doit à nouveau être entendu par les juges grenoblois, ce mardi 3 juillet 2018, sur les circonstances de la mort de la petite Maëlys. L'ex-militaire, qui a reconnu avoir tué la fillette, devrait aussi être interrogé pour des soupçons d'agression sexuelle sur une cousine.
***************************************
02/07/2018 :Petite cousine agressée par Lelandais : "un traumatisme rare"
Ce lundi, l’avocate des parents de la petite cousine de Nordahl Lelandais, qu’il aurait agressée sexuellement, s’exprime pour la première fois.
*******************************************
28/06/2018 : Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais de nouveau devant les juges…
Comme le révèle le Dauphiné Libéré dans son édition de ce jeudi 28 juin, le principal suspect mis en examen pour le meurtre de la fillette va être de nouveau entendu.
Cet interrogatoire va porter sur la personnalité de Nordahl Lelandais, sur les rapports d'autopsie du corps de la petite Maëlys et sur les expertises sur les vêtements retrouvées non loin des ossements de la fillette.
Sur la vidéo d'une agression sur une petite fille qui dort qui serait une petite cousine du suspect.
****************************************
19/06/2018 : Une vidéo circule sur les réseaux sociaux prétendant montrer Nordahl Lelandais au Fort de Tamié là où ont disparu Jean-Christophe Morin en 2011 et Ahmed Hamadou en 2012. L'identification reste cependant très hasardeuse.
Une vidéo a d'ailleurs été remise à la justice comme l'a confirmé Didier Seban, l'avocat qui défend les deux familles.
******************************************
06/06/2018 : L'étude du téléphone portable de Nordahl Lelandais a dévoilé une vidéo sur laquelle on le voit agresser une petite fille de moins de 7 ans qui serait l'une de ses cousines.
Un nouveau dossier bientôt rouvert ? Les avocats des deux familles de Jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou viennent de transmettre à la justice des images du festival où tous deux ont disparu. On y voit un homme ressemblant à Nordahl Lelandais, révèle Europe 1 mercredi.
*******************************************
Annonce : Mardi 5 Juin 2018 à 21h00 sur C8 Société - France - 2018 Durée : 2h20
« Nordahl Lelandais : dans la tête du prédateur » ( voir bande annonce).
****************************************
01/06/2018 : L'expertise psychiatrique met en évidence "la dangerosité criminologique" de Nordahl Lelandais...
**************************************
08/05/2018 : L'avocate des familles des 2 disparus du Fort Tamié en Savoie monte au créneau. Si une enquête est apparemment en cours pour tenter de déterminer une éventuelle implication de Nordahl Lelandais, les familles ne seraient pas tenues au courant. Corine Herrmann dénonce "une justice du moyen-âge".
**************************************
06/05/2018 : La colère des familles des disparus ( jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou) du Fort de Tamié face au silence de la justice.
*****************************************
04/05/2018 : La cellule Ariane cherche dans 900 dossiers pour trouver des traces de Nordahl Lelandais...( Vidéo)
*******************************************
28/04/2018 : Plusieurs familles de disparus, qui suspectent l'implication de Nordahl Lelandais, déplorent le manque de réactivité des enquêteurs et de la justice.
Comme l'explique Me Didier Seban, avocat des proches des deux hommes qui ont porté plainte pour enlèvement et séquestration, la justice "a du travail à faire, les familles sont en attente."
************************************
27/04/2018 : VIDÉO. Affaire Nordahl Lelandais: L’insupportable attente des familles dont les proches ont disparu
Plusieurs familles se réunissent, ce vendredi à Lyon, pour discuter de l’implication éventuelle de Nordahl Lelandais dans la disparition de leurs proches…
*********************************************
22/04/2018 : Lucie Roux, disparue depuis 2012, aurait déjeuné plusieurs fois avec Nordahl Lelandais...
*****************************************
17/04/2018 : Nordahl Lelandais, qui a avoué son implication dans les morts de Maëlys et d'Arthur Noyer, est désormais soupçonné d'être un tueur en série. Il est donc possible que les deux affaires (et éventuellement d'autres) soient jugées en un seul procès. Une procédure qui requiert toutefois certaines conditions. Et le choix d'un ou plusieurs procès peut également être de nature à compliquer le travail de la Justice, relève en partenariat avec "France-Soir" Thierry Vallat, avocat au barreau de Paris.
*********************************************
13/04/2018 : Nordahl Lelandais : vers une troisième affaire ? La disparition d'Eric Foray, le 16 septembre 2016…
******************************************
09/04/2018 : Ces affaires dans lesquelles la piste de Nordahl Lelandais a été étudiée puis abandonnée…
*****************************************
04/04/2018 : L'ex-petite amie de Nordahl Lelandais avait déposé une plainte à son encontre pour "mise en danger de la vie d'autrui avec risque immédiat de mort" un mois avant la mort de Maëlys. Elle estime que s’il y avait eu des suites, sa mort aurait peut-être pu être évitée, rapportent RTL et Le Parisien.
*******************************************
31/03/2018 : Nordahl Lelandais "fait beaucoup penser à Fourniret, qui n'avoue que quand on lui apporte les éléments", affirme Mtre Seban, un avocat de familles de personnes disparues...
******************************************
30/03/2018 :
** Les affaires où le nom de Nordahl Lelandais est cité
Son profil intéresse les enquêteurs, après qu'il a avoué le meurtre de Maëlys de Araujo et Arthur Noyer.
****************************************
**Raphaëlle Duchemin a rencontré Stéphane Bourgoin, spécialiste des tueurs en série et du profilage criminel. Ils évoquent ensemble sur les aveux de Nordahl Lelandais concernant le meurtre d’Arthur Noyer.( Vidéo)
*********************************************
27/03/2018 : Mtre Bernard Boulloud, avocat des parents du caporal Noyer, est également celui de trois familles de personnes majeures disparues, dans la Drôme et en Isère."On essaie de combler les trous, « On a l’impression que les dossiers de disparitions de personnes majeures n’intéressent personne » : la difficile enquête sur le passé de Nordahl Lelandais pour tenter de résoudre des "cold cases". Une occasion Pour les avocats de majeurs disparus de reprendre des enquêtes « oubliées ».
*****************************************
16/03/2018 : INFO FRANCE BLEU – Les expertises des connexions internet de Nordahl Lelandais seront au cœur de l’audition prévue lundi matin à Grenoble. Selon une source judiciaire, le principal suspect dans l'affaire Maëlys a consulté des sites pédopornographiques quelques heures avant et après la disparition.
****************************************
09/03/2018 : Ce qu'a dit Nordahl Lelandais aux enquêteurs dans l'affaire Noyer n'est pas anodin. Des éléments entre les deux affaires sont troublants. Peut-on déceler un mode opératoire ? Nordahl Lelandais est-il un tueur expérimenté ?
********************************
02/03/2018 : Les familles de Jean-Christophe Morin et d’Ahmed Hamadou, deux hommes disparus lors d’un festival de musique électronique au fort de Tamié (Savoie), portent plainte et se constituent parties civiles.
***************************************
20/02/2018 : Nordahl Lelandais dira «sa vérité», assure son avocat Alain Jacubowicz. Toujours hospitalisé, son client pourrait être entendu jeudi par les juges d’instruction.
******************************************
17/02/2018 : Nordahl Lelandais est-il un tueur en série ?
Nordahl Lelandais a reconnu avoir tué Maëlys. Mais avait-il déjà tué avant ? (VIDEO).
Invité(s) : Colonel Patrick Touron, directeur de l’Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale, et Stéphane Bourgoin, spécialiste des tueurs en série et du profilage criminel.
****************************************
10/02/2018 : Selon les informations du Monde, le suspect des meurtres de la petite Maëlys et du caporal Noyer a subitement arrêté des études au collège, après "quelque chose de grave".
*******************************
03/02/2018 : Les penchants homosexuels de Nordahl Lelandais, un axe d’enquête pour la justice.
! Un homme affirme avoir été abordé par lui en boîte de nuit.!
********************************************
27/01/2018 : LA JUSTICE SE PENCHE DÉSORMAIS SUR LA DISPARITION D'ADRIEN FIORELLO
La justice cherche a reconstituer l'emploi du temps de Nordahl Lelandais dans l'enquête sur la disparition d'Adrien Fiorello en 2010 à Chambéry. Une enquête préliminaire a été ouverte.
*****************************************
12/01/2018 : Une dizaine d'enquêteurs du SCRC (Service central de renseignement criminel) se penche sur le passé de Nordahl Lelandais. Des gendarmes ultra-qualifiés retracent le parcours du suspect sur ces 15 dernières années, pour, à terme, trouver ou non une possible implication de Nordahl Lelandais dans d'autres affaires non-élucidées.
Un nombre de données colossal, qui sera ensuite intégré au logiciel AnaCrim, outil informatique qui permet de croiser différentes informations. Le parcours de Nordahl Lelandais sur ces 15 dernières années sera ensuite comparé à la dizaine de cas de disparitions signalées dans la région.
****************************************
11/01/2018 : L'affaire Maëlys prend une autre tournure: Nordahl Lelandais, le suspect du meurtre pourrait être un serial killer. Déjà écarté de deux cas.
***********************************
07/01/2018 : Des disparitions au pays de Lelandais, avant Maëlys.
*************************************
01/01/2018 : 31/12/2017
Nordahl Lelandais : les sites de rencontre et de pornographie étudiés par les enquêteurs...
***************************************
27/12/2017 : Nordahl Lelandais: les autres affaires qui intéressent la justice ( en Vidéo)
********************************
21/12/2017 : Nordahl Lelandais a été mis en examen pour "assassinat" dans l'enquête sur la mort d'Arthur Noyer, un jeune militaire de 24 ans. Décrit comme quelqu'un pouvant être violent, l'ancien militaire de 34 ans est accablé par des indices graves. Lui continue de nier toute implication dans cette affaire, comme dans celle de la disparition de la petite Maëlys.

(Voir vidéo)
* Pour le psychiatre et criminologue Roland Coutanceau, des éléments du passé de Nordahl Lelandais "suggèrent l'existence de troubles de la personnalité" et peuvent être "la marque d'un psychopathe, ou le signe d'un caractère paranoïaque et mégalomaniaque".


Mis en examen pour "homicide précédé d'un autre crime" dans l'affaire de la disparition de Maëlys, mis en examen pour "assassinat" dans l'affaire de la mort d'Arthur Noyer, Nordahl Lelandais continue de nier toute implication. L'ancien militaire de 34 ans a regagné jeudi soir sa cellule à la prison de Saint-Quentin-Fallavier sous le coup de deux mandats de dépôt criminels. Mais alors que les "indice graves et concordants", comme l'a affirmé le procureur de la République de Chambéry, s'accumulent contre cet homme, son parcours et ses motivations intriguent et questionnent.

Ancien militaire de 34 ans, Nordahl Lelandais est entré dans l'armée en 2012 au 132e bataillon cynophile de l'armée de terre, basé à Suippes, dans la Marne. Passionné par les chiens, l'homme est pourtant renvoyé, en 2010, de l'armée pour des problèmes de comportement. Il vient alors s'installer dans la région de Chambéry, à Domessin, où ses parents habitent et se reconvertit en éducateur canin. Là, il se livre à de la petite délinquance. Le voisinage le décrit comme un petit dealer, explique France Inter.

"Homme violent"
Si aucune mention ne figure sur son casier judiciaire pour du trafic de stupéfiants, Nordahl Lelandais a été mis en cause pour l'incendie d'un restaurant. Dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Maëlys, des anciennes compagnes du suspect numéro 1 ont été entendues. Plusieurs d'entre elles le décrivent comme sujet à des accès de violences. L'une de ses femmes a même confié avoir eu peur pour sa vie. "J’ai cru vivre ma dernière heure", a-t-elle dit aux gendarmes selon Le Dauphiné Libéré.

"Ce que l’on sait c’est que c’est un homme violent, un homme renvoyé de l’armée pour des troubles du comportement, un homme qui, semble-t-il, violent avec ses compagnes, analyse Gérard Lopez, psychiatre et président de l'institut de victimologie. S’il est l’auteur des faits, il a une personnalité de type psychopathique. Par définition ce serait un serial killer très organisé."

Dans l'affaire Maëlys comme dans celle du meurtre d'Arthur Noyer, dont le crâne a été découvert par un randonneur à 15 km de Chambéry, Nordahl Lelandais a fait preuve de comportements ou d'actes qui intriguent les enquêteurs. Des preuves matérielles, comme le bornage des téléphones portables ou la présence de son véhicule sur des images de vidéosurveillance au moment des deux disparitions, incriminent l'ex-militaire. C'est d'ailleurs son véhicule, une Audi noire, qui a permis un rapprochement entre les deux affaires dans lesquelles il est mis en cause. Une voiture filmée par des caméras de vidéosurveillance dans le quartier où a disparu Arthur Noyer et qui apparaît dans l'enquête sur la disparition de Maëlys.

"Serial suspect"
D'autres éléments le mettent en cause indirectement: pourquoi cette recherche sur internet avec les mots-clé "décomposition d'un corps humain" le 25 avril dernier, soit 13 jours après la disparition d'Arthur Noyer, pourquoi avoir jeté son short lors de la fête de mariage où a disparu Maëlys, pourquoi avoir nettoyé de fond en comble son véhicule au lendemain de cette soirée. Autant de questions auxquelles Nordahl Lelandais a toujours apporté une réponse plausible, tout en niant son implication. Dans la disparition du jeune militaire, il a tout juste reconnu avoir été présent à Chambéry dans la nuit du 11 au 12 avril avant d'observer son droit au silence.

"Pour l’instant on est en présence d’un serial suspect (...), estime Dominique Rizet, spécialiste police-justice de BFMTV. Il a tout fait pour échapper à la police technique et scientifique. Il a une réponse cohérente à tout il a une mécanique dans son cerveau à répondre à tout."

Les enquêteurs cherchent désormais à savoir s'ils ont en face d'eux un tueur en série, et ce malgré la diversité de profils des victimes. "On est encore en train de regrouper les preuves, les indices qui pourraient lier Nordahl Lelandais à la découverte de ce crâne. Les éléments sont encore en train de sortir de l’inconnu", affirme Benjamin Gayrard, secrétaire général du Syndicat national des personnels de police scientifique, alors que des "vérifications" vont être réalisées dans, au moins, deux dossiers. Celui de la disparition, en juillet dernier, d'Adrien Mourialmé, un cuisinier belge de 24 ans, qui venait d'être embauché dans un restaurant de Talloires, en Haute-Savoie, et l'affaire très médiatique de la tuerie de Chevaline dans laquelle cinq personnes avaient été tuées en 2012.

"Plus une personne va mettre en œuvre une technique pour devenir invisible, plus elle va attirer l’attention, prévient le membre d ela police technique et scientifique. Le fait qu’il ait coupé son téléphone, qu’il ait lavé sa voiture sont des éléments qui nous ont amené à ce qu’il essayait d’effacer."

Justine Chevalier

VIDEO -> http://www.bfmtv.com/police-justice/l ... hl-lelandais-1332385.html
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 24/10/2018 15:05  Mis à jour: 24/10/2018 15:05
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Affaire Nordahl Lelandais: La thèse du tueur en série s'éloigne, selon les enquêteurs.
Les enquêteurs de la cellule Ariane n’ont, pour l’instant, pas trouver d’éléments permettant de rattacher Nordahl Lelandais à d’autres affaires de disparitions ou de meurtres non élucidés…

Nordahl Lelandais a été mis en examen pour le meurtre de Maëlys De Araujo, 8 ans, et pour l’assassinat d’Arthur Noyer, 24 ans.
Une cellule composée d’enquêteurs de la gendarmerie tente d’établir des liens entre le suspect et d’autres dossiers de disparitions ou de crimes non élucidés.
Pour l’instant, ils n’ont découvert aucun élément permettant de le rattacher à d’autres affaires.
Ils ont abattu un travail colossal. Sur les 900 dossiers qui leurs sont parvenus, environ 800 ont déjà été examinés par les gendarmes de la cellule Ariane, créée mi-janvier au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise (Val-d’Oise). Ces sept enquêteurs chevronnés, venant du service central du renseignement criminel, décortiquent méticuleusement la vie de Nordahl Lelandais. Ils tentent de déterminer si l’ancien militaire, mis en examen pour le meurtre de Maëlys De Araujo, 8 ans, et pour l’assassinat d’Arthur Noyer, 24 ans, peut être impliqué dans d’autres crimes ou disparitions inexpliqués.

Neuf mois après le début de leurs recherches, les gendarmes « n’ont pas trouvé d’éléments » permettant de rattacher Nordahl Lelandais, 35 ans, à d’autres affaires, explique une source proche du dossier. « Pour l’instant, il semble avoir agi à l’occasion de rencontres fortuites. Il n’y a pas de fil conducteur. Il n’avait pas prévu de rencontrer Maëlys lors de ce mariage, il a croisé Arthur Noyer après une soirée. Ce n’est pas quelqu’un qui a planifié ses actions. Par contre, il s’organise après », poursuit ce bon connaisseur de l’affaire, précisant que les premiers dossiers ont été écartés relativement facilement.

« On prend toutes ses affaires avec beaucoup de sérieux »
Nordahl Lelandais a notamment été mis hors de cause dans la disparition d’Estelle Mouzin, en mars 2003, ou d’Adrien Mourialmé, en juillet 2017. Restent les dossiers qui nécessitent plus de travail aux enquêteurs pour exclure définitivement la piste Lelandais. Après qu’il a avoué avoir tué Maëlys en août 2017, puis avoir frappé Arthur Noyer lors d’une bagarre, de nombreuses familles de disparus veulent savoir s’il n’a pas pu croiser le chemin de leur proche. En mars dernier, l’association ARPD (Assistance et recherche de personnes disparues) comptabilisait 19 cas de disparitions mystérieuses qui pourraient, selon elle, avoir un lien avec lui.

Des informations étudiées avec attention par les enquêteurs. « On prend toutes ses affaires avec beaucoup de sérieux », avait expliqué sur Europe 1 le général Jean-Philippe Lecouffe, sous-directeur de la police judiciaire de la gendarmerie nationale. « Notre préoccupation constante, ce sont les victimes et leurs familles. Alors à chaque fois que des informations nouvelles nous sont apportées sur une disparition inexpliquée, on prend les dossiers, on les travaille », ajoutait le haut gradé. Les jours de la cellule sont comptés : une fois que l’ensemble des dossiers aura été traité, elle sera dissoute.

https://www.20minutes.fr/faits_divers/ ... -eloigne-selon-enqueteurs
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 22/10/2018 10:12  Mis à jour: 22/10/2018 10:12
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Alpes : disparition de Kévin Fauvel, un lien avec Nordhal Lelandais ? La réouverture de l'enquête. Explications et photo de Kévin…
Image redimensionnée

Sans doute parti à pied et depuis introuvable. Kévin Fauvel, alors âgé de 27 ans, aurait quitté la communauté de Jansiac, à Châteauneuf-Miravail dans la vallée du Jabron, dans la nuit du 2 au 3 avril 2012.
Cette communauté fondée en 1971 - qui se composerait aujourd'hui de trois personnes - a choisi "d'expérimenter une société basée sur l'autonomie alimentaire", explique l'une de ses membres depuis 2011. La jeune fille, Maya, âgée de 27 ans, aurait côtoyé Kévin qui a vécu, selon elle, "trois ou quatre ans" au sein de la communauté jusqu'à sa mystérieuse disparition.

Kévin Fauvel devait se rendre pour les vacances en auto-stop chez sa mère à Aurey (Bretagne), en passant chez son oncle qui habite Sermérieu, en Isère. "Il se préoccupait des gens autour de lui. Il était attaché à sa petite soeur qui vivait avec sa maman. Il avait parlé d'y aller pour les vacances de Pâques. Il voyageait toujours en stop. On s'est demandé si sa disparition c'était un choix ou non", témoigne aujourd'hui Maya.
Kévin aurait quitté la communauté sans argent, ni téléphone portable. Dix jours plus tard, son papa retrouve dans le camion de Kévin, à Jansiac, ses papiers d'identité. Clôturée en mars 2017, l'enquête menée par la gendarmerie et un juge d'instruction n'a pas permis de localiser Kévin. Ni même de dire si le garçon est toujours vivant.

La réouverture d'enquête
"Il allait voir sa maman au moins trois fois par an en auto-stop en passant soit par Toulouse, soit il passait me voir en Isère. Dans tous les cas il prenait la route Chambéry - Aix-en-Provence", souligne Joël Richard, 61 ans, le cousin germain de la maman de Kévin. Pour se rendre en Bretagne chez sa mère, Kévin a-t-il traversé la vallée du Rhône ou l'Isère ?
Le 6 février 2018, l'affaire Fauvel est relancée comme une cinquantaine d'affaires, de disparitions inquiétantes ou d'homicides non résolus, dans la région Rhône-Alpes, ainsi que dans les Hautes-Alpes, les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes et le Gard. Des départements susceptibles d'avoir été fréquenté par Nordahl Lelandais.
"Nous avons dressé cette liste après la mise en cause de Lelandais dans le meurtre du caporal Arthur Noyer , six mois après le meurtre de Maëlys . Des familles nous ont alors contactés afin d'explorer la piste Lelandais pour voir s'il ne pouvait pas y avoir des liens entre Lelandais et la disparition de leur proche", rappelle Bernard Valezy.

Nordahl Lelandais a depuis reconnu l'enlèvement et le meurtre de Maëlys ainsi que le meurtre du caporal Arthur Noyer. Lelandais avait auparavant reconnu avoir pris en stop le jeune militaire. Kévin Fauvel a-t-il ainsi croisé la route de Lelandais ? Impossible à dire en l'état. "Sur les 22 familles qui ont rejoint l'association, 14 enquêtes - dont celle portant sur la disparition de Kévin - ont été soit rouvertes ou réorientées, souligne Bernard Valezy. Pour l'heure, la plupart des familles n'ont pas d'informations sur l'évolution des enquêtes en cours et un éventuel lien avec Lelandais".

Les enquêteurs de la cellule Ariane qui épluchent le passé de Lelandais examinent près de 900 dossiers d'homicides non résolus à ce jour ou de disparitions inquiétantes.
"Il a dû y avoir une altercation à Jansiac qui s'est mal terminée"

Depuis le début de la disparition de Kévin Fauvel, sa famille estime que le jeune garçon ne s'est pas volatilisé comme par enchantement. "Je n'y crois absolument pas. Sauf la thèse du suicide. Je l'ai vu trois mois plus tôt et rien ne laissait penser qu'il voulait disparaître", raconte Joël Richard, 61 ans, le cousin germain de la maman de Kévin.

Et la piste Lelandais ? "J'y crois seulement à 20 % du fait que la disparition de Kévin soit examinée par la cellule Ariane. Mais nous n'avons pas d'information qui permette d'avoir une intime conviction, poursuit Joël Richard. Il y a trop de doute sur le fait que Kévin soit bel et bien parti. Il avait toujours sa sacoche banane sur lui, avec ses papiers, dès qu'il sortait de Jansiac. Est-il cohérent que Kévin omette de s'en munir alors qu'il s'apprête à traverser la France en stop ?"

Dernière hypothèse : Kévin n'a jamais quitté la vallée du Jabron. "Nous sommes convaincus qu'il a dû y avoir une altercation à Jansiac qui s'est mal terminée. Plusieurs témoignages (dans l'enquête, NDLR) font état d'un mal-être entre lui et la communauté", confie Joël Richard.

Le soir précédent sa disparition Kévin avait réuni la communauté, expliquant ne pas être heureux au sein de Jansiac, sans pour autant tenir des propos suicidaires et être dépressif ont assuré les membres de la communauté, entendus par les enquêteurs.

"Kévin a discuté dans la nuit précédent sa disparition avec son ami Antoine. Celui-ci dit qu'il n'a pas vu Kévin le matin au petit-déjeuner alors que certains membres de la communauté ont affirmé le contraire lors de l'enquête, reprend Joël Richard. "Il (Kévin, NDLR) n'était pas là au petit-déjeuner", assure de son côté Maya, encore membre de la communauté.
"Samuel, alors membre de la communauté avec lequel Kévin avait une relation plutôt inamicale, a signalé sa disparition si vite le surlendemain matin. Il faut deux heures de marche depuis Jansiac pour rejoindre une route goudronnée. Pourquoi est-ce lui qui a prévenu les gendarmes et non pas Antoine, l'ami de Kévin ?", s'interroge encore M. Richard.
Autre élément troublant souligne Joël Richard : "Pourquoi la gendarmerie n'a pas retrouvé les papiers dans le camion de Kévin, alors que son père les a retrouvés sans difficulté quelques jours plus tard ? Où étaient ses papiers pendant ce laps de temps ?".

"Au fond de moi, mon fils est mort"

"Une disparition, c'est pire que la mort. On attend... Cela ne s'arrête jamais", lâche Corinne Richard, 59 ans. Né à Paris et originaire de Bretagne, Kévin avait intégré la communauté de Jansiac, en 2008.

"Il voulait faire des études d'ingénierie après le compagnonnage et un Bac avec mention. Au sein du compagnonnage, il a rencontré quelqu'un qui lui a parlé de Jansiac (...) Toutes les vacances, il venait nous voir en Bretagne. Il nous avait appelés en disant qu'il montait pour les vacances de Pâques", se souvient sa maman, infirmière anesthésiste, aujourd'hui, à la retraite.

"Kévin, ne nous a jamais dit qu'il avait eu le moindre souci quand il faisait du stop. Dès que j'ai entendu l'histoire de Lelandais, j'ai pensé à Kévin en une fraction de seconde car c'est dans le même secteur que Kévin faisait du stop. Aujourd'hui, au fond de moi, mon fils est mort, il n'avait aucune raison de disparaître, on était en bons termes, il adorait sa petite soeur, on était toujours en contact. Soit, il s'est passé quelque chose à Jansiac et on l'a empêché de partir, soit il a pris la route en direction de l'Isère. Tous les mois on se donnait des nouvelles au téléphone", témoigne Corinne Richard.

La cellule Ariane à la loupe

Créée en janvier 2018, la cellule Ariane se compose de sept enquêteurs qui travaillent au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise. Ces gendarmes épluchent "le parcours de vie" de Nordahl Lelandais durant les 15 dernières années et croisent différentes informations comme les bases judiciaires et les données des opérateurs privés (assurance, opérateurs téléphoniques, transporteurs etc.). Objectif : s'assurer que Nordahl Lelandais n'est pas impliqué dans des cas d'homicides non résolus à ce jour ou des cas de disparitions inquiétantes. Près de 900 dossiers dans une vingtaine de départements. La cellule doit encore traiter une centaine de dossiers.

https://www.corsematin.com/article/art ... en-avec-nordhal-lelandais
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 18/10/2018 14:49  Mis à jour: 18/10/2018 14:49
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais ne lâche pas les parents de Maëlys…
De nouveaux éléments concernant l’affaire Maëlys viennent d’être dévoilés par les proches de la fillette. Ils dessinent une image encore plus noire de Nordahl Lelandais.

Nordahl Lelandais ne lâche pas les parents de Maëlys
Nordahl Lelandais, mis en examen pour meurtre dans le cadre de l’affaire Maëlys, participait à la fin du mois de septembre à une reconstitution de la nuit du drame. Un moment qui a été très dur pour les parents de l’enfant, d’autant que le trentenaire, ex-militaire, aurait été particulièrement froid avec eux.


C’est en ce sens que vont les témoignages des proches de la famille recueillis par Paris Match (version papier) et dont Closer se fait l'écho. La tante de Maëlys de Araujo, Séverine, raconte notamment comment pendant la reconstitution, Nordahl Lelandais n’a pas lâché les parents de la fillette. "Lui qui n'a émis aucun regret, formulé aucune excuse. Pendant toute la reconstitution, il a soutenu le regard de Jennifer et de son mari. Même lorsqu'il a mimé les quatre ou cinq coups portés à Maë. Des coups de poing d'une telle violence qu'il a arraché la tête du mannequin. Devant ma soeur... ", raconte-t-elle. Jennifer Cleyet-Marrel avait déjà raconté dans un post Facebook, le regard insupportable de celui qui est également mis en examen pour l'assassinat d'Arthur Noyer.

Affaire Maëlys : ce que Nordahl Lelandais a dit au cours d’une audition
D'autre part, via les témoignages qu'a obtenusParis Match, c'est une nouvelle cartographie de ce qu’il s’est passé pendant la fête de mariage qui se dessine. Juste avant que Nordahl Lelandais ne fasse monter Maëlys de Araujo dans sa voiture. Alors qu’il n’était pas invité, il apparaît sur des images prises par les invités. "Lors du vin d’honneur, à Pont-de-Beauvoisin, au moment du traditionnel lancer de bouquet. Au fond, Lelandais fume, seul. En short et tee-shirt, comme un touriste égaré sur le chemin de la plage", écrit ainsi le magazine, photos à l'appui.

Six mois après avoir été écroué, Nordahl Lelandais a finalement avoué le meurtre de Maëlys de Araujo, qu’il assure être accidentel. D’après Séverine, au cours d’une audition avec les gendarmes, l’ancien maître-chien – "un monstre, dénué de sentiments et d'humanité" - aurait même assuré que "Jennifer [la mère de l’enfant] lui avait donné l’autorisation d’emmener Maëlys".
Des assertions et des comportements qui sont très durs à encaisser pour les proches de l’enfant. Et sa tante d’ajouter : "Mes parents ont perdu l'appétit de vivre".



Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 10/10/2018 10:18  Mis à jour: 11/10/2018 11:31
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais.Nordahl Lelandais : ce que dit l'expertise psychiatrique .
Des éléments de l'expertise psychiatrique de Nordahl Lelandais mis en examen pour le meurtre de la petite Maëlys et l'assassinat du caporal Arthur Noyer, ont été révélés ce mardi.

Nordahl Lelandais, mis en examen pour le meurtre de la petite Maëlys et l'assassinat du caporal Arthur Noyer, a raconté les nuits des deux meurtres dans son expertise psychiatrique, que révèle L'Express ce mardi.

Il s'agit des conclusions de trois experts psychiatres, qui disent n'avoir pas détecté de psychose chez lui et ne croient pas à la thèse d'un épisode délirant lors des meurtres. "Nous avons le sentiment qu'il s'agit d'un discours appris et répété", observent-ils.

Ils en concluent que l'homme présente "une personnalité clivée de type pervers": une partie "fonctionnant de façon à peu près adéquate à la réalité" et "une partie fonctionnant en dépit des interdits".
Sur les meurtres de Maëlys et d'Arthur Noyer

Le 13 avril, Nordahl Lelandais racontait notamment qu'il se serait battu avec Arthur Noyer la nuit de sa disparition, en avril 2017. "Quand je me suis battu avec lui, j'étais spectateur, j'étais comme un satellite au-dessus qui regarde la voiture d'en haut, comme un drone", a-t-il dit. Il a ensuite raconté avoir posé le corps du caporal au bord d'une route de montagne. "J'espérais qu'il soit vivant et qu'une voiture vienne le récupérer", assurait-il.

Quant à Maëlys, qu'il avait embarquée dans son Audi A3 lors d'un mariage, "je lui ai mis un coup de poing, je ne sais pas pourquoi", affirme-t-il, expliquant que la fillette aurait demandé à retourner dans la salle des fêtes. Lors de cet examen, il déclarait encore que la fillette "lui voulait du mal" et qu'Arthur Noyer "était revenu en elle".
Sur ses centres d'intérêt et d'affection

L'un des médecins note que Nordahl Lelandais porte un "attachement" et une "admiration quelque peu immature" à son père de 73 ans. "Mon père, c'est quelqu'un de très intelligent (...) Il a fait beaucoup de recherches sur notre famille jusqu'en 1300. (...) "Il nous expliquait tout, les fleurs, les animaux".

Il a affirmé n'avoir pas d'attirance sexuelle pour les enfants. Quant à ses aventures homosexuelles : "C'était une attirance en sachant que je préfère largement les femmes", assurait-il.

Nordahl Lelandais porte par ailleurs beaucoup d'affection... à ses chiens et s'est "effondré en larmes" en évoquant la mort de l'un d'eux devant les médecins.
Sur des troubles psychologiques

"La nuit, des fois, je suis tiré de mon lit, de mon corps, c'est comme un autre qui me vole, qui me prend, depuis que je suis tout petit j'ai l'impression qu'on me filme et qu'on m'écoute comme si tout le monde était en lien et pas moi", racontait Nordahl Lelandais en avril.

L'ex-maître-chien n'aurait pas d'antécédents psychiatriques, mais aurait vécu un épisode anxieux lors de son passage à l'armée entre 2001 et 2005, et "une crise d'angoisse dans un tunnel" au travail en 2007. "La psychologue m'a expliqué que c'était pas grave, elle a dit d'arrêter les consultations", dit-il.

https://www.leprogres.fr/

Maëlys « me voulait du mal »
Le 13 avril 2017, près de Chambéry (Savoie), l’ancien militaire explique s’être battu avec Arthur Noyer, après l’avoir pris en stop la nuit de sa disparition. « Quand je me suis battu avec lui, j’étais spectateur, j’étais comme un satellite au-dessus qui regarde la voiture d’en haut, comme un drone », décrit Nordahl Lelandais. Celui-ci raconte avoir posé le corps du caporal au bord d’une route de montagne. « J’espérais qu’il soit vivant et qu’une voiture vienne le récupérer », ajoute-t-il.

Après le récit de l’assassinat du caporal, le suspect livre celui de la mort de Maëlys, la fillette de 9 ans disparue dans la nuit du 26 au 27 août 2017, à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. Il raconte avoir emmené l’enfant dans son Audi A3. « Je lui ai mis un coup de poing, je ne sais pas pourquoi », affirme le tueur présumé qui décrit un passage dans un épisode délirant. Maëlys « me voulait du mal », déclare alors Nordahl Lelandais qui affirme que « ce n’est pas Maëlys qui l’attaquait » mais Arthur Noyer, le caporal assassiné, qui était « revenu en elle ».
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 29/09/2018 15:35  Mis à jour: 29/09/2018 15:35
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais : "une âme damnée".
Les échecs ont marqué la vie de Nordahl Lelandais. Sa perversité l'a conduit jusqu'au crime de Maëlys.
Dans la nuit du 24 septembre dernier, une reconstitution du meurtre de la petite Maëlys de Araujo par Nordahl Lelandais a été organisée par la justice à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Au cours de celle-ci, Lelandais a livré une énième version, reconnaissant avoir porté plusieurs coups à la fillette et non une seule giffle comme il le prétendait alors. Plus d'un an après, de nombreuses zones d'ombre demeurent sur les circonstances du crime. Mais aussi sur la personnalité, le parcours et les motivations du meurtrier présumé. Enquête de Thibaut Solano.

Episode 1 - Où l'on se rend à Pont-de-Beauvoisin, dans l'Isère, pour tenter de cerner la personnalité de Nordahl Lelandais, grâce aux témoignages d'amis et d'habitants de la ville.
Didier et Cécile Noyer ne prononcent jamais son nom. Ils disent "l'autre" pour ne pas avoir à nommer Nordahl Lelandais. Celui qui est mis en examen pour l'assassinat de leur fils Arthur, 23 ans, après une soirée en boîte de nuit à Chambéry, dans la nuit du 11 au 12 avril 2017. Pourtant l'ombre du tueur présumé hante la salle municipale impersonnelle au carrelage froid, à Lyon, où les deux parents sont venus exprimer leur douleur devant une assemblée d'une quarantaine de personnes. De temps en temps, la voix du père se brise sous le coup de l'émotion, mais il se reprend aussitôt, combatif, "en mode guerrier", comme il dit. "Il ne faut pas donner à "l'autre" une victoire en se recroquevillant sur nous-mêmes."

Face à eux, ce jeudi 20 septembre, de part et d'autre d'une table rectangulaire, une quinzaine de familles ont pris place, invitées par l'association Assistance et recherche de personnes disparues. Chacune d'entre elles a perdu un fils, une soeur, un frère, un compagnon dans la région Rhône-Alpes. Du jour au lendemain, sans explication. Longtemps, leurs recherches sont restées vaines et leurs combats anonymes.

Désormais, ils s'interrogent. Et si Lelandais était l'homme qui a tué leur proche? Car les enquêteurs sont allés de découverte en découverte depuis qu'il a reconnu un coup mortel sur Maëlys de Araujo, puis ceux qui ont tué Arthur Noyer. Sa double vie, son goût pour les images pédophiles, le film d'une agression sexuelle d'une enfant retrouvé sur son portable. Et la question se pose. Cet individu secret tairait-il d'autres crimes oubliés ?

Un gars taiseux, emmuré

L'énigme Lelandais se noue à Pont-de-Beauvoisin. Ma première visite dans cette petite ville, à la frontière de l'Isère et de la Savoie, remonte au mois de janvier dernier, sous un triste ciel d'hiver neigeux. Devant la salle des fêtes, un petit mémorial a poussé dans un virage. C'est ici que Maëlys, 8 ans, a disparu pour toujours dans la nuit du 26 au 27 août 2017. Des bougies, des peluches et des mots écrits comme des prières s'accumulent autour de la photo de la fillette brune au regard vif. De temps en temps, une voiture s'arrête. Un grand type, cheveux noirs et mine grave, vient se recueillir, les mains à l'abri au fond de ses poches. "Dans la vie, il y a le bien et le mal, me glisse cet homme qui se dit musulman pratiquant. Mais il y a des gens qui choisiront toujours le mal... C'est comme ça, on ne peut rien y faire."

Je trouve refuge au café central de Pont-de-Beauvoisin, Le Rendez-vous. Les habitués jettent un oeil blasé à la télévision branchée en permanence sur BFMTV. Au comptoir, je croise Aïssa, un petit homme affable d'une soixantaine d'années. Un bon client : pour l'établissement comme pour les journalistes, parce qu'il trouve toujours une histoire à raconter. "Ah oui, j'ai connu Nordahl, commence-t-il. Il était à l'école primaire avec mon fils. Vous savez, c'était un gars taiseux, emmuré." Il y a à boire et à manger dans ce qu'Aïssa rapporte, des choses qu'il sait, d'autres qu'il a lues dans les journaux. Au menu : une salle de sport que Lelandais aurait saccagée. Des trafics de drogue. Un frangin à la réputation de "type bizarre". Et ces disparitions mystérieuses dans la région auxquelles "l'emmuré" pourrait être lié. "Mon cousin, Ahmed Hamadou, a disparu près d'ici en 2012, s'inquiète Aïssa... C'est peut-être un coup de Lelandais "

Je passe d'un café à l'autre à la recherche de témoins plus jeunes, plus proches de l'âge de Lelandais. Devant ce qui fait office de pub, l'Apéro Kub, niché sur une petite place, deux clients d'une trentaine d'années bravent les flocons de neige pour finir leur cigarette. Nordahl ? Bien sûr qu'ils connaissent. Parce qu'ici "c'est petit" et que "tout le monde se connaît plus ou moins". La serveuse, elle, se souvient d'un "péteux qui frimait sur sa moto" quelques années auparavant, un "beau gosse musclé", conscient de ses attraits physiques. L'un des clients lève les yeux au ciel : "Les médias exagèrent." La drogue ? "Un peu de shit, rien de grave." L'alcool ? "Il prenait un demi au bar et alors ?" Quant à son frère, sa réputation tiendrait du délit de sale gueule "parce qu'il boîte depuis toujours". Plus tard, l'ancien entraîneur d'une salle de sport dédouanera aussi Lelandais d'un quelconque vandalisme : "Au maximum, il jetait des haltères au sol brutalement après les avoir soulevées. Il avait dû voir ça à la télé."

Un " mytho" qui faisait du "tuning"
Tout de même, l'un des deux trentenaires de l'ApéroKub précise : "Nordahl ne faisait pas partie d'une bande. Il se greffait, il squattait." Un instable, en somme. Une autre de ses connaissances, croisée dans la ville, ajoute plus tard : "Il s'inventait une vie." Oh, pas grand-chose. "Il disait qu'il partait dans le Sud et, finalement, on le croisait les jours suivants à Pont-de-Beauvoisin." Dans le CV qu'il fournit aux agences d'intérim, et que les enquêteurs ont consulté, il mentionne des jobs aux quatre coins du monde, où il n'a probablement jamais mis les pieds. Lelandais ? "Un mytho de petite envergure qui faisait du tuning avec sa bagnole", résume un "acteur du dossier". Ce même me raconte qu'après la première garde à vue de Lelandais, le 31 août 2017, quatre jours après la disparition de Maëlys, un copain est venu le chercher en voiture pour l'emmener dîner et lui changer les idées. Dans l'appartement où ils ont mangé un morceau avec d'autres amis, le récit du fait divers tournait en boucle à la télé. Lelandais n'a rien dit : pas une parole d'émotion, pas un commentaire, pas une explication sur sa garde à vue. Pas le moindre trouble sur son visage. Malgré cette indifférence glaçante, des semaines après le meurtre, certains amis de jeunesse, s'exprimant sur les réseaux sociaux, lui accordaient encore le bénéfice du doute.

disparition de la petite fille. AFP PHOTO/PHILIPPE DESMAZES
Un mois et demi après ma première visite, le 14 février 2018, Lelandais craque. Les gendarmes ont isolé une trace de sang de la fillette dans son Audi A 3. Impossible de nier l'évidence de cette preuve. L'ancien militaire reconnaît avoir tuée la petite fille "par accident". Elle criait dans sa voiture. Il l'aurait frappée. Ses amis se sentent trahis. Arrivent la haine, l'envie de vengeance. Le soir de ses aveux, son ami David, qui le connaissait depuis seize ans, enrage dans un message posté sur Facebook : "Comment as-tu pu faire ça à une enfant ? J'espère une chose, c'est que l'on te fasse souffrir autant que cette pauvre petite ainsi que toute sa famille. Comment est-ce que j'ai pu être ami avec un monstre comme toi ?"

Un mot revient, celui de "dissonance"
Je retourne à Pont-de-Beauvoisin en mai. La ville tente de panser ses plaies. Maëlys va être enterrée, après l'autopsie des restes de son corps. Le maire, Michel Serrano, accepte de me recevoir. Non, il n'avait jamais entendu parler de Lelandais avant l'affaire. Plusieurs de ses administrés ont frappé à la porte de sa mairie, ces derniers mois, réclamant d'exercer eux-mêmes une justice expéditive : "Il ne veut pas avouer, on peut se charger de le faire parler ! Qu'on nous le confie !"

Le jour de la disparition de la petite fille, l'édile se remémore "avoir passé une tête" au vin d'honneur du mariage. Le lendemain matin, à 7 heures, alors qu'il enfourche son vélo pour une balade dominicale, un coup de téléphone le fige sur place. Au bout du fil, l'une des invitées de la cérémonie : "Venez vite, monsieur le maire, un enfant a disparu."

Lors de notre rencontre, le mot qui revient spontanément dans sa bouche, c'est "dissonance". Entre l'atmosphère du mariage et l'horreur du lendemain. Entre la chaleur de la fête, les petits qui jouent, et les gendarmes qui déboulent pour quadriller le secteur. Entre les habitants qui courent dans tous les sens à la recherche de la gamine. "L'air qui s'électrise". Et lui, le maire dépourvu, qui cherche ses mots, face aux parents de Maëlys, "livides, tétanisés". Lorsqu'il regarde les photos du vin d'honneur publiées dans la presse, où Lelandais apparaît en bermuda, hilare au milieu des convives, Michel Serrano se répète le même mot : "dissonance".

En sortant de son bureau, je retourne à l'Apéro Kub. Le patron me reconnaît et se livre un peu. Il me raconte un épisode qui remonte à l'année 2009. Ce jour-là, Nordahl Lelandais s'adonne à l'une de ses occupations favorites, la pêche, avec son ami David, sur les bords du Guiers. Cette rivière qui traverse Pont-de-Beauvoisin plonge dans les gorges de Chailles, au milieu de la végétation épaisse et des pentes abruptes. Dans ce décor reculé, une découverte sordide attend les deux jeunes hommes : un squelette. C'est celui d'un homme disparu quatre ans plus tôt.

Depuis la mort de Maëlys, les rumeurs déforment à l'envi l'histoire. Certes, personne ne prétend que ce malheureux serait la première victime de Lelandais. Il s'agirait d'un décès accidentel d'un prétendu "voleur". Mais on imagine que Nordahl s'est souvenu de l'endroit pour cacher le corps de Maëlys. C'est faux. Les ossements de la fillette ont été retrouvés dans la montagne, au mont Grêle. Mais à Pont-de-Beauvoisin, l'inquiétude monte. Et si Nordahl était aussi à l'origine de tel ou tel autre meurtre inexpliqué, disparition subite, de l'une de ces "cold cases", affaires oubliées faute d'explication ?

Episode 2 - Où l'on s'interroge sur les choix et les échecs qui ont marqué l'enfance et le passage à l'âge adulte de Nordhal Lelandais.
Poser des questions sur la construction de la personnalité de Lelandais, c'est se heurter à beaucoup de portes fermées. Épuisés par les allers-venues des caméras, glacés par les rebondissements de l'affaire, rares sont ceux qui acceptent de témoigner. Quelques bribes de son parcours personnel émergent cependant des récits des amis, connaissances ou voisins. Lelandais n'habitait pas à Pont, mais à Domessin (Savoie), un village distant de six kilomètres. Ses parents, employés du secteur médical, ont quitté la région parisienne pour la Savoie en 1990.

Après l'école primaire, il étudie au collège du bourg de Saint-Genix, en Isère, où le conseiller d'éducation, à qui je téléphone, se souvient de sa mère, mais peu de lui. Puis Lelandais intègre la section sport-études au collège du Châtelard en Savoie, à une heure de Domessin. On y accepte les élèves en difficulté, à qui l'on apprend l'escalade, le ski ou la spéléo. Lelandais n'y passe qu'une année. Il échoue ensuite dans un collège privé à Pont-de-Beauvoisin. Son directeur me décrit un élève "dans une mauvaise dynamique", ni turbulent ni agressif, mais qui "créait une ambiance négative pour la classe". Le chef d'établissement convoque une fois son père, persuadé qu'il l'aidera à le recadrer. Au lieu de cela, Jean-Pierre Lelandais menace d'inscrire son fils ailleurs et le défend avec vigueur : "C'est vous qui vous y prenez mal !" Soutenu par ses parents, le garçon tente un CAP carrosserie mais abandonne avant la fin.

Les loisirs de l'adolescent Lelandais ressemblent à ceux des autres gosses du coin. A Pont, les endroits où sortir tard se comptent sur les doigts d'une main. Avec ses 3 500 habitants, son centre-ville en déclin et sa population vieillissante, la commune ne peut tabler que sur les clubs de sport pour retenir sa jeunesse. Nordahl tape le ballon sur la pelouse et, à la nuit tombée, décapsule ses bières à côté du terrain de tennis.

Résistance mentale
A 18 ans, sans le bac, il décide de vivre de sa passion pour les chiens. Il prend le large et rejoint l'armée au 132e bataillon cynophile de Suippes (Marne). Un soir, il s'enferme dans sa chambre pour fumer un joint. "Il s'est assoupi et le joint a commencé à brûler le matelas", se souvient son ancien commandant, Alain Gausse. Le gradé avait demandé son renvoi au bout de six mois, en vain. "C'était la fin de la conscription. On n'était qu'au début de la professionnalisation. On manquait de personnel." Lelandais reste, mais "il ne faisait pas le poids, selon Gausse. C'était un type fuyant et plutôt isolé."

Le jeune Savoyard n'effectuera que deux missions extérieures en Guyane, cantonné au gardiennage quand les meilleurs éléments partent sur des terrains de conflit exercer des missions plus variées. Son amour des animaux ne saute pas aux yeux : "Si son chien n'obéissait pas, il le prenait au collier et le suspendait jusqu'à ce qu'il s'étrangle, se remémore Alain Gausse. Quelqu'un avait dû lui montrer ça : c'était vraiment un dressage à l'ancienne." L'armée sera donc un nouvel échec pour Lelandais, dont le contrat n'est pas reconduit. "Il a au moins appris ce qui lui a servi aux interrogatoires, lance le commandant : la résistance mentale." Comme une prémonition.

Nono, le pique-assiette
De retour en 2005, Lelandais aurait changé. "Il était mal dans sa peau", me confie une mère de famille qui l'a vu grandir. "Nono", comme on le surnomme, commence à travailler par intérim et file un mauvais coton. Avec deux compères, il incendie un snack à Paladru, en 2008. Il venait de se faire virer. David, l'un de ses meilleurs amis, le met en garde contre ces mauvaises fréquentations, mais, "comme d'habitude, Nordahl n'en a fait qu'à sa tête", poursuit la mère de famille. Condamné à un an de prison, il purge sa peine sous bracelet électronique. On le surnomme désormais "Nono le barjo".

Au début des années 2010, Lelandais emménage au troisième étage d'un immeuble de Chambéry avec sa petite amie. Il propose sans succès des cours de dressage de chiens à domicile. Des commerçants de sa rue refusent de placarder ses affichettes commerciales, et ses voisins le prennent vite en grippe. "Il laissait ses clébards dehors sur le balcon avec leurs déjections, m'explique l'un d'entre eux. Il était sale et agressif. Il a fallu que le propriétaire vende l'appartement pour le faire partir."

Ce n'est pas sa petite entreprise, fermée au bout d'un an, qui fait vivre Lelandais, mais le soutien financier de ses parents. Il fait un peu d'intérim, notamment dans une usine de sirop. Progressivement, le jeune homme se marginalise et s'éloigne de ses copains d'adolescence. Devenus trentenaires, la plupart d'entre eux s'installent en ménage, fondent des familles et évitent de plus en plus "ce pique-assiette avec un poil dans la main qui sonne à l'impromptu sur les coups de 19 heures pour se faire inviter à dîner".

A Pont-de-Beauvoisin, "Nono" se fait plus rare. Parfois, il disparaît un mois durant, sans donner de nouvelles à ses amis. Il traîne du côté de Chambéry, avec une autre bande à laquelle il s'est collé. C'est aussi là qu'il va commettre le premier de ses crimes connu à ce jour.

Episode 3 - Où l'on découvre, dans la vie intime de Nordahl Lelandais, conquêtes féminines, masculines et images pédophiles.
Dans la nuit du 11 au 12 avril 2017, quatre mois avant le meurtre de Maëlys de Araujo, Arthur Noyer disparaît. Ce caporal de 23 ans est alors intégré au 13e bataillon de chasseurs alpins, à Barby, près de Chambéry. On le décrit comme un militaire prometteur, sain de corps et d'esprit, bon camarade. C'est un mardi et son régiment sort en boîte, au Carré Curial, en plein centre de la ville, place forte des noctambules, où cinq établissements se partagent la clientèle. Le week-end, 3 000 personnes se croisent, mais, en ce début de semaine, ils sont moins de 200. La faible affluence n'empêche pas le jeune homme et ses collègues de faire la fête. Parce qu'il est de garde le lendemain, il décide de rentrer seul, avant les autres. Sa trace se perd vers 4 heures du matin près du centre-ville, où il est filmé une dernière fois par une caméra de vidéosurveillance.

Assis à la terrasse de son royaume nocturne, Philippe, l'un des patrons du Carré Curial, me décrit "l'atmosphère étrange" qui s'installe dès l'annonce de la disparition du militaire. Ses parents venus placarder leurs avis de recherche quelques jours plus tard. "Ils avaient l'air perdu. Il m'a semblé, en voyant le visage de la mère, qu'elle avait déjà compris..." Dans le monde de la nuit, où l'on aime se raconter des histoires, des supputations effrayantes circulent : "On a parlé de mafieux, de trafic d'organes, explique Philippe. Un jeune homme en pleine santé qui disparaît, ça stimule l'imagination..."

Beaucoup plus prosaïques, les enquêteurs de Chambéry recherchent une Audi grise, repérée sur les images de la vidéosurveillance prises dans la nuit de sa disparition. Il faudra attendre plusieurs mois pour qu'un rapprochement s'établisse avec le véhicule qui a emporté la petite Maëlys, lui aussi filmé par une caméra. Une même Audi, un seul conducteur : Lelandais, qui était un client occasionnel du Carré Curial. Les indices sont accablants. Lelandais craque et avoue le meurtre d'Arthur Noyer, le 29 mars 2018. Deux homicides à quatre mois d'intervalle, donc. Que s'est-il passé en 2017 pour que Lelandais "mytho de petite envergure" se change en criminel ?

Une passion qui tourne mal
Cette année-là, à l'âge de 34 ans, il est en arrêt maladie pour une double hernie discale. Il revient vivre chez ses parents, dont il ne s'est jamais trop longtemps éloigné. Comme un retour à la case départ. A l'été, peu avant le meurtre de Maëlys, l'une de ses ex-petites amies, Céline, porte plainte pour mise en danger de la vie d'autrui, après une rupture difficile. Son avocat, Me Roland Gallo, me reçoit dans son bureau, près de la gare de Grenoble, pour me parler de la relation qu'elle a entretenue avec Lelandais.

Céline fait la connaissance de l'ancien militaire au cours de l'année 2015, par le biais d'un site de rencontres. Leur passion commune pour les chiens transforme leur premier rendez-vous en un quasi-coup de foudre. "Elle était proche de la quarantaine. Lelandais lui parlait d'avenir, de fonder une famille, me rapporte son avocat. Tout ce qu'elle désirait entendre." Las, leur romance s'engage mal. Une première fois, Céline est avertie par téléphone des infidélités de son petit ami. Elle le quitte, mais, toujours amoureuse, renoue peu après. A la suite d'autres infidélités, toujours révélées au téléphone, Céline rompt pour de bon. "Ma cliente a ensuite croisé Lelandais en forêt, où elle promenait ses chiens, poursuit Me Gallo. Puis en allant à la banque. Il l'a menacée en public." Selon la version de la jeune femme, Lelandais tentera aussi de percuter volontairement son véhicule, en juillet 2017.

A la gendarmerie, lorsqu'elle va déposer sa plainte, elle tombe sur Lelandais qui l'a devancée pour l'accuser des mêmes faits. Le parquet de Chambéry assure que la plainte de Céline est toujours "en cours".

Céline n'est pas la seule avec laquelle Lelandais entretient des relations amoureuses houleuses. A ce sujet, les témoignages cités dans son dossier judiciaire sont éloquents. Plusieurs de ses anciennes amies rapportent un comportement inquiétant au moment de la rupture, comme s'il ne supportait pas d'être quitté. L'une d'entre elles se souvenant qu'il a menacé de la "balancer du haut d'une falaise". D'autres déclarations féminines sont plus nuancées. A l'exemple de celui d'Adeline, sa première longue relation, qui s'est exprimée sur TF1, un mois avant qu'il ne passe aux aveux. Il était "doux et compréhensif [...]. C'était quelqu'un qui me faisait rire. C'était une belle personne", a-t-elle décrit. "Il a pu terrifier certaines de ses copines et en mystifier d'autres, tempère une source proche de l'enquête. Ça correspond à son caractère manipulateur."

Sans avoir à beaucoup chercher, je trouve facilement sur Internet des images de sa vie intime. Lelandais filmait ses ébats avec son téléphone portable, avant de les partager sur un célèbre site porno, sans prévenir certaines de ses partenaires.

Son ex-petite amie Céline a encore déposé une plainte contre lui pour "violation de la vie privée". Lelandais mettait en ligne ses courts films sous le pseudonyme Tyron 973. Tyron comme l'un de ses deux chiens, 973 comme l'immatriculation de la Guyane.

Lire la suite ->
https://www.lexpress.fr/actualite/soci ... e-ame-damnee_2036959.html
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 24/09/2018 17:50  Mis à jour: 24/09/2018 17:50
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 SUIVRE "Reconstitution du meurtre de Maëlys : Nordahl Lelandais extrait de sa cellule en fin d'après-midi ."
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 24/09/2018 17:48  Mis à jour: 24/09/2018 17:48
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Affaire Maëlys : Pourquoi la reconstitution du meurtre de Maëlys a lieu la nuit ?
Les zones d'ombre n'ont toujours pas été éclaircies dans le meurtre de Maëlys. Nordahl Lelandais a fini par avouer après des mois à se dédouaner de toute responsabilité dans la disparition, puis la mort de la petite fille. Mais il maintient la thèse de l'accident. Il soutient avoir donné un coup au visage de l'enfant, sans vouloir entraîner sa mort.

Pour enfin tenter de dévoiler la vérité sur les conditions de la mort de la petite Maëlys, une reconstitution des faits va se dérouler dans le nuit de lundi à mardi 25 septembre.

Pourquoi cette reconstitution se déroule-t-elle en pleine nuit ? Simplement pour que les enquêteurs soient plongés dans des conditions au plus proche de celles du soir de la disparition de l'enfant lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, le 27 août 2017. Elle avait été déclarée introuvable en plein milieu de la nuit, avant que les convives ne se mettent à la chercher partout.
Comprendre les allers-retours de Nordahl Lelandais

En présence du suspect, les gendarmes vont tenter de vivre le déroulé des événements la nuit du drame. Ils vont notamment tenter de comprendre les différents allers-retours de Nordahl Lelandais, mis en évidence par son portable.

Une forte présence policière est prévue pour permettre aux événements de se dérouler dans le calme. Selon BFM TV, ce ne sont pas moins de 200 gendarmes qui seront mobilisés. Le site d'informations révèle également que les parents de la victime devraient aussi se rendre sur les lieux de la reconstitution.

https://www.rtl.fr
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 20/09/2018 15:44  Mis à jour: 21/09/2018 10:51
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais: ces 11 disparitions pour lesquelles les familles veulent savoir...( Vidéo)
Onze familles de personnes disparues à proximité de la région où vivait Nordahl Lelandais se sont une nouvelle fois réunies ce jeudi. Elles attendent de la justice une réouverture de l'enquête, notamment pour vérifier la piste du meurtrier présumé de Maëlys et d'Arthur Noyer.


La piste de Nordahl Lelandais a été comparée à près d'un millier de dossiers de disparitions survenues en France ces dernières années. Elle a été rapidement écartée dans la grande majorité des cas, mais une centaine restait encore fin août à étudier.

De nombreuses familles sont donc dans l'attente, car les enquêteurs ne leur ont pas encore dit si la piste de l'homme qui a reconnu son implication dans la mort de la petite Maëlys et celle d'Arthur Noyer a été retenue dans leur cas.

Lorsque l'ombre d'un tueur en série a commencé à planer sur cette affaire, 11 de ces familles de disparus se sont ainsi réunies. Elles se sont retrouvées une nouvelle fois ce jeudi 20 septembre sous l'égide de l'association Assistance et recherche de personnes disparues . Un moyen de se soutenir et de tenter de faire avancer les investigations.

Elles cherchent à savoir ce qui est arrivé à Eric Foray, disparu en septembre 2016 dans la Drôme, Anne-Charlotte Poncin (janvier 2016 dans l'Ain), Florent Bonnet (janvier 2014 en Savoie), Stéphane Chemin (septembre 2012 en Isère), Lucie Roux (Septembre 2012 en Savoie), Malik Boutvillain (mai 2012 dans l'Isère), Jean-Christophe Morin (septembre 2011 en Savoie), Nelly Balmain (août 2011 dans la Drôme), Adrien Fiorello (octobre 2010 en Savoie), Nicolas Suppo (septembre 2010 dans l'Isère) et Rachid Rameche (juin 2009 en Savoie).

Il ne s'agit pas pour elles d'accuser Nordahl Lelandais mais de demander à ce que cette piste soit prise en compte. Mais elles portent aussi un message pour que les enquêtes pour disparition ne soient plus abandonnées si vite. "Qu'on nous entende et qu'on arrête de nous dire «la personne est majeure, elle a le droit de disparaître» parce qu'il y a des familles derrière qui souffrent et qui cherchent", a témoigné à Franceinfo la mère de Malik Boutvillain.

Depuis la mise en examen de Nordahl Lelandais pour l'assassinat d'Arthur Noyer, des vérifications ont notamment été menées concernant les affaires Estelle Mouzin, Adrien Mourialmé ou Lucas Tronche. A chaque fois, le trentenaire a été mis hors de cause.

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 20/09/2018 14:46  Mis à jour: 20/09/2018 14:46
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Affaire Lelandais : les gendarmes analysent encore une centaine de dossiers.
VIDÉO - La cellule Ariane, créée en janvier 2018 pour vérifier si Nordahl Lelandais est impliqué dans d'autres affaires de disparitions ou d'homicides non résolus, a déjà étudié 800 dossiers. Des familles ont prévu de se réunir ce jeudi après-midi pour faire le point sur l'avancement des enquêtes.

Nordahl Lelandais, déjà mis en examen dans trois affaires, est-il lié à d'autres disparitions? C'est la question que de nombreuses familles se posent depuis que l'ancien maître-chien a avoué, en février dernier, les «morts accidentelles» de la petite Maëlys puis du caporal Arthur Noyer. Confrontées à la disparition d'un proche sur la Région Rhône-Alpes, elles ont pour la plupart d'entre elles demandé la réouverture d'une enquête judiciaire pour que la piste Lelandais soit explorée.

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 12/09/2018 09:30  Mis à jour: 12/09/2018 09:30
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais: pourquoi tant d'attente avant un procès ?
Cela fait plus d'un an que Nordahl Lelandais est en détention provisoire en attendant un probable procès pour le meurtre de la petite Maëlys. Il a fallu cinq ans pour que celui du meurtre de Clément Méric débute. Le juge d'instruction a en effet un large pouvoir, limité uniquement par les droits du mis en examen, explique pour France-Soir Jean-Philippe Morel, avocat au barreau de Dijon.

Cinq ans après la mort de Clément Méric lors d'une bagarre en plein Paris, trois personnes sont jugées depuis le 4 septembre devant la cour d'assises de Paris pour coups mortels.

Le même jour, Nordal Lelandais entamait sa deuxième année de détention provisoire. Et la date de son procès semble encore loin d'être établie.

Que s’est-il passé depuis l'interpellation du meurtrier présumé de Maëlys ou pendant les cinq années qui se sont écoulées depuis la mort de Clément Méric jusqu’à l’ouverture du procès d’assises? C’était le temps de l’instruction du dossier préparatoire au procès.

C’est l’occasion de mieux comprendre le mécanisme judiciaire de l’instruction pénale.

L’instruction pénale ou "information judiciaire", est la phase durant laquelle le juge d'instruction est saisi afin d'enquêter sur des faits susceptibles d'être constitutifs d'un crime ou d'un délit, et au cours de laquelle il rassemble des éléments de preuve, à charge et à décharge.

L'instruction est particulièrement importante en matière pénale, bien qu'elle ne soit obligatoire que pour les crimes, facultative pour les délits, et très exceptionnelle pour les contraventions (article 79 du code de procédure pénal).

En cas d'infraction, c’est le parquet qui peut demander la saisine d’un juge d’instruction, la partie civile, une fois sa plainte classée sans suite, pouvant à son tour déclencher l’ouverture d’une information judiciaire comme en dispose l’article 85 du code de procédure civile.

> Combien de temps peut s’écouler avant un procès?

L’article 116 alinéa 8 du code de procédure pénale fait référence à un délai de 18 mois en matière criminelle, et de douze mois en matière correctionnelle: "S’il estime que le délai prévisible d’achèvement de l’information est inférieur à un an en matière correctionnelle ou à dix-huit mois en matière criminelle, le juge d’instruction donne connaissance de ce délai prévisible à la personne et l’avise qu’à l’expiration dudit délai, elle pourra demander la clôture de la procédure (…). Dans le cas contraire, il indique à la personne qu’elle pourra demander (…) la clôture de la procédure à l’expiration d’un délai d’un an en matière correctionnelle ou de dix-huit mois en matière criminelle".

Ce délai de 12 ou 18 mois n’est donc pas en soi impératif, mais permet le cas échéant de demander la clôture de la procédure.

> Les raisons d’une longue instruction?

En pratique, la durée de l’instruction dépend à la fois du nombre de victimes et de mis en examen à interroger, de l’importance des investigations à accomplir (commissions rogatoires, expertises), des recours, des demandes d’actes sollicités par les parties.

Le placement en détention des mis en examen a cependant un impact très direct sur la durée de la procédure. Dès lors qu’il y a des détenus, présumés innocents, il est fondamental que leur privation de liberté soit encadrée strictement par des délais.

Dans cette hypothèse le juge d’instruction sera contraint par des délais maximum de détention provisoire (article 145–2 du code de procédure pénale). A l’expiration de ces délais le détenu serait remis en liberté, d’où la nécessité de pouvoir instruire dans les temps prévus.

En matière criminelle (lorsque la peine encourue hors récidive est supérieure à dix ans), le mandat de dépôt criminel est fixé à un an, avec renouvellement de six mois.

Ce délai passe à deux ans pour les crimes punis de moins de 20 ans de réclusion comme par exemple le viol puni de 15 ans par le code pénal, et à trois ans, pour les crimes punis de plus de 20 ans de réclusion comme le meurtre (30 ans) ou l’assassinat (perpétuité).

Le délai est porté à quatre ans lorsque la personne est poursuivie pour terrorisme (on pense à Salah Abdeslam co-auteur des attentats de Paris détenu depuis le mois de novembre 2015), proxénétisme, extorsion de fonds ou pour un crime commis en bande organisée.

L’article précisé par ailleurs "à titre exceptionnel, lorsque les investigations du juge d'instruction doivent être poursuivies et que la mise en liberté de la personne mise en examen causerait pour la sécurité des personnes et des biens un risque d'une particulière gravité, la chambre de l'instruction peut prolonger pour une durée de quatre mois" les durées de détention fixée par la loi.

Par ailleurs en application de l’article 6, de la Convention européenne des droits de l’Homme et du citoyen, toute personne a le droit à ce que sa cause soit entendue dans un délai raisonnable par un tribunal indépendant et impartial qui décidera du bien-fondé de l’accusation dirigée contre elle.

La France a déjà été condamnée par la Cour Européenne des droits de l’Homme pour l’absence de respect d’un délai raisonnable. Un exemple récent du 8 février 2018, Goetschy C. France, (req n°63323/12) la CEDH a sanctionné la France pour dépassement du "délai raisonnable" après avoir détaillé l’ensemble des diligences réalisées par les juges successifs à l’occasion d’une instruction de plus de 7 ans.

La Cour veille "à ce que la justice ne soit pas rendue avec des retards propres à en compromettre l’efficacité et la crédibilité". Le caractère raisonnable de la durée d’une procédure s’apprécie selon les circonstances de la cause à l’aune des critères dégagés par la jurisprudence de la Cour, à savoir: la complexité de l’affaire, le comportement du requérant et des autorités compétentes, ainsi que l’enjeu du litige pour l’intéressé.

En matière pénale, le calcul de ce délai a pour point de départ le moment où la personne fait initialement l’objet d’une "accusation" et se termine avec la décision définitive rendue par les autorités judiciaires nationales. Quand bien même les différentes phases de la procédure se seraient déroulées à un rythme acceptable, la durée totale des poursuites peut néanmoins, dans son appréciation globale, de l’instruction au procès, excéder un "délai raisonnable".

Au sujet de l’instruction, et de cette phase essentielle d’avant procès criminel, Napoléon Ier aurait dit-on considéré que le juge d'instruction était "l'homme le plus puissant de France"!

http://www.francesoir.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 10/09/2018 10:39  Mis à jour: 10/09/2018 10:39
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Disparus du fort de Tamié : l'homme sur les vidéos filmées en 2012 n'est pas Nordahl Lelandais.
Image redimensionnée

Les avocats de deux hommes disparus après un festival de musique électronique avaient repéré un homme ressemblant à l'ex-militaire sur des vidéos de concerts. Selon le "JDD", les vérifications des enquêteurs n'ont rien donné.
Les vérifications n'ont rien donné. Selon le JDD, les enquêteurs ont établi que l'homme repéré par les avocats des familles des disparus du fort de Tamié sur des vidéos datant de 2012, présentant une ressemblance avec Nordahl Lelandais, n'est pas le suspect du meurtre de la petite Maëlys.

Des vidéos transmises par les avocats. Les vidéos avaient été transmises par Corinne Herrmann et Didier Seban, défendant les proches de Jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou. Respectivement sept et six ans après la disparition des jeunes hommes, volatilisés après avoir assisté au même festival de musique électronique, les familles cherchent à savoir si Nordahl Lelandais, également mis en examen pour le meurtre d'un jeune militaire, a pu les rencontrer.

Pas de tatouage au cou. Sur plusieurs extraits de films de concerts, les avocats avaient repéré un homme portant une chevalière et les cheveux ras, dont les traits évoquaient celui de l'ancien militaire, résidant dans la région du fort de Tamié. Mais la cellule Ariane, qui traque les affaires avec lesquelles Nordahl Lelandais pourrait avoir un lien, a établi que l'homme en question avait un tatouage au cou, alors que le suspect n'en avait pas.

Cette avancée ne permet cependant pas d'exclure définitivement la présence de Nordhal Lelandais à ce festival, toujours selon le Journal du Dimanche.

https://www.lejdd.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 03/09/2018 13:03  Mis à jour: 03/09/2018 13:04
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais. VIDÉO -> Une enquête titanesque sur Nordahl Lelandais...1 an que ce ... a été incarcéré.
Une enquête titanesque sur Nordahl Lelandais

Un an ce jour que Nordahl Lelandais a été incarcéré pour le meurtre de la petite Maëlys. Il a reconnu être coupable, sans donner de réelles explications. Depuis un an, la cellule Ariane a été créée pour retracer le parcours et le passé de la vie de cet ancien maître-chien. Qu'est-ce que la cellule Ariane ? Comment est-elle constituée ? Comment avance l'enquête ? - On en parle avec: Jean-Philippe Lecouffe, Général de division et sous-directeur de la police judiciaire.

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 27/08/2018 12:11  Mis à jour: 27/08/2018 12:11
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais : la cellule Ariane a déjà analysé plus de 800 dossiers, il en reste "120 en cours d'étude".
Douze enquêteurs travaillent à temps plein sur l’affaire Maëlys, un an après sa disparition lors d’un mariage à Pont-de-Beauvoisin en Isère, le 27 août 2017. Nordahl Lelandais a avoué l'avoir tué "accidentellement", cinq mois et demi après.

Quatre à cinq enquêteurs travaillent également à temps plein sur l'assassinat du jeune caporale Arthur Noyer qui avait disparu dans la nuit du 11 au 12 avril 2017, à côté de Chambéry (Savoie). Fin mars, Nordahl Lelandais a avoué le meurtre du jeune militaire du 13e bataillon de chasseurs alpins.

Une cellule dédiée à 900 affaires
À ces enquêteurs, il faut ajouter la cellule Ariane installée à Pontoise (Val-d’Oise), créée en janvier 2018 pour "s’assurer que Nordahl Lelandais n’a pas pu être impliqué dans un autre dossier", a expliqué à franceinfo le colonel Marc de Tarlé du bureau PJ de la gendarmerie nationale. "C’est un travail énorme", a-t-il ajouté. La cellule Ariane doit analyser "900 dossiers". Actuellement, "il reste 120 dossiers en cours d’étude. Quelques-uns ont donné lieu à des vérifications complémentaires", a assuré Marc de Tarlé.

Cette cellule a pour but de répondre aux questions des familles
Le colonel Marc de Tarlé à franceinfo

Il faut encore un mois ou deux pour venir à bout de l'ensemble des dossiers. Les cas d'homicides non résolus ou de disparitions inquiétantes situés dans un environnement proche géographiquement de Nordahl Lelandais, sont "traités prioritairement". Cette cellule de sept gendarmes a pour but de s’assurer que l’ancien maître-chien de 35 ans n’est pas impliqué "dans des cas d’homicides non résolus à ce jour ou des cas de disparitions inquiétantes", a poursuivi le colonel.

Un travail en trois étapes
Cette cellule, basée au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise, travaille en trois étapes : "Dans un premier temps, elle va recenser un certains nombres de faits par rapport aux zones d’actions potentielles de Nordahl Lelandais sur une période d’une quinzaine d’années", et cela sur environ une vingtaine de départements.

Ensuite, "dans un deuxième temps, on va se poser la question pour chacun de ces dossiers si Nordahl Lelandais a pu ou non être impliqué, et ce dans le respect de la présomption d’innocence. Et là, on va confronter une coïncidence de présence avec des données un peu plus précises tirées d’un parcours de vie effectué sur l’intéressé. On va écarter de très nombreux dossiers, mais à un moment donné, ce dossier-là, vous allez vous dire, on ne peut pas l’écarter donc la question il faut continuer à se la poser."

La piste Lelandais écartée dans de nombreux dossiers
La cellule Ariane va prendre attache avec le service d’enquête qui est en charge de la disparition inquiétante ou de l’homicide non résolu. Là, un certain nombre de dossiers vont être écartés pour diverses raisons. Mais, et c'est le troisième temps, "dès lors que la question continue de se poser, cela ne fait pas de Nordahl Lelandais un auteur", mais les gendarmes poursuivent leur enquête et prennent alors contact avec le magistrat en charge des dossiers Lelandais.

Les données récoltées sont ensuite intégrées au logiciel AnaCrim qui permet de croiser différentes données. Avec cette méthode, plusieurs affaires ont déjà été écartées comme la disparition d'Estelle Mouzin en janvier 2003 à Guermantes (Seine-et-Marne). Nordahl Lelandais n'était pas dans le secteur au moment où la fillette de 9 ans s'est volatilisée.

https://www.francetvinfo.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 27/08/2018 10:52  Mis à jour: 27/08/2018 10:52
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Enquête : un an sur les traces de Nordahl Lelandais.( Vidéo)
Il y a un an, la petite Maëlys disparaissait. Nordahl Lelandais a été mis en examen dans deux autres affaires et d'autres soupçons pèsent sur lui. Une cellule tente de retracer son parcours.



Il est au centre d'une enquête tentaculaire depuis près d'un an : Nordahl Lelandais, 35 ans, a déjà avoué deux meurtres. Ceux de Maëlys, 8 ans, et du caporal Arthur Noyer, 23 ans.

Aujourd'hui, la justice a rouvert 900 dossiers de disparition ou d'homicide, et tente de répondre à une question : l'ancien militaire a-t-il fait d'autres victimes ? Tout commence il y a un an, dans une salle de Pont-de-Beauvoisin dans l'Isère. En pleine fête de mariage, Maëlys, 8 ans, disparait. Très vite, les enquêteurs soupçonnent l'un des convives, Nordahl Lelandais, un ancien maitre-chien à la personnalité instable. L'homme nie toute implication, jusqu'à une découverte accablante six mois plus tard : des traces de sang de la fillette sont retrouvées dans sa voiture. Il passe alors aux aveux.

Il aurait tué Arthur Noyer "par accident"

Pourquoi et comment Maëlys a-t-elle été tuée ? Aucune réponse, et le mystère Lelandais s'épaissit.

À quelques kilomètres de là, à Chambéry (Savoie), les enquêteurs font le lien avec une autre disparition, celle d'Arthur Noyer en avril 2017. Là encore, en pleine nuit, à la sortie d'une discothèque de Chambéry. Et là encore, c'est acculé par les preuves que Nordahl Lelandais avoue. Il aurait tué Arthur Noyer dit-il "par accident". Un homme, deux victimes présumées, et des dizaines d'autres affaires suspectes.

Depuis les aveux de Nordahl Lelandais, Farida Hamadou a repris espoir de voir un jour élucidée la disparition de son frère Ahmed, une nuit de septembre 2012.

Image redimensionnée

Comme 900 autres dossiers, la disparition d'Ahmed Hamadou est désormais entre les mains d'une cellule spécialisée. Sept gendarmes y retracent l'emploi du temps précis de Nordahl Lelandais depuis le début des années 2000, et cherchent d'éventuels liens avec les disparitions inexpliquées dans 20 départements du sud-est de la France.

https://www.francetvinfo.fr/f
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 11/07/2018 09:02  Mis à jour: 11/07/2018 09:02
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais retourne en prison, il était depuis cinq mois en cellule médicalisée.
Le tueur présumé de la petite fille, également mis en examen dans deux autres affaires, était depuis cinq mois en cellule médicalisée.
Nordahl Lelandais a quitté mardi l’Unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA) du Vinatier, près de Lyon, pour retrouver la prison de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Il avait été admis à l’UHSA le 16 février, deux jours après ses aveux sur la mort de la petite Maëlys, qu’il dit avoir tuée involontairement. Il en a été extrait mardi après-midi, a indiqué une première source, un convoi de la gendarmerie arrivant peu après à la prison, selon une autre source, confirmant une information du Dauphiné Libéré.

Une hospitalisation en psychiatrie très longue
Cette sortie de l’UHSA s’est faite sur avis médical, sans que l’on sache si c’était à la demande du détenu ou de la justice. L’avocat de Nordahl Lelandais, Me Alain Jakubowicz, n’a pas souhaité s’exprimer.


Famille visée par des tirs en Dordogne : aucune piste n’est écartée
Un jeune s’immole par le feu en Dordogne : ce que l’on sait
Selon une des sources, l’hospitalisation en psychiatrie d’un détenu est rarement aussi longue dans ce type d’affaires. À Saint-Quentin-Fallavier, Lelandais sera placé "en cellule normale mais avec des consignes de surveillance".

Déjà mis en examen pour le "meurtre" de la petite Maëlys en Isère et l’"assassinat" du caporal Arthur Noyer en Savoie, il a été mis en examen une 3e fois la semaine dernière, cette fois-ci pour l’"agression sexuelle" d’une de ses cousines âgée de 6 ans.

https://www.sudouest.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 04/07/2018 11:41  Mis à jour: 04/07/2018 11:41
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Audition de Nordahl Lelandais: les parents de sa cousine sont dévastés ( Vidéo)
VIDÉO ET ARTICLE -> https://www.bfmtv.com/police-justice/a ... ont-devastes-1482996.html

L'avocate des parents de la cousine de Nordahl Lelandais exprime le désarroi de ses clients sur BFMTV. L'ancien maître-chien est soupçonné d'agression sexuelle sur l'enfant.
La dernière audition aura tourné court. Ce mardi, Nordahl Lelandais était de nouveau entendu par la justice. Une rencontre dont aucune information n'a filtré, ni dans le cadre de l'affaire Maëlys ni concernant les soupçons d'agression sexuelle sur sa cousine de 6 ans. L'avocate des parents de cette dernière fait part de leur déception, ce mardi sur BFMTV:

"Ce sont de parents qui sont dévastés, traumatisés. Ils attendaient aujourd’hui d’avoir d’ores et déjà quelques réponses", explique Me Caroline Rémond. "Ça viendra certainement par la suite, nous l’espérons, si Nordahl Lelandais se décide à parler."

Les soupçons d'attouchements sur cette enfant pèsent sur Nordahl Lelandais depuis la découverte d'images à caractère pédopornographique trouvées sur son téléphone. Selon l'avocate, "ce sont des cousins qui se fréquentaient lors de fêtes de famille, lors de vacances. À aucun moment ils n’ont pu déceler chez ce cousin de passage à l’acte potentiel." Me Caroline Rémond ajoute que Nordahl Lelandais n'a pas eu "de comportement particulier pouvant éveiller un soupçon".

Du nouveau dans l'affaire Maëlys
L'enfant était endormie au moment des faits supposés. De fait, "elle ne sait pas ce dont elle a été victime, ce qui ne veut pas dire qu’elle n’ait pas de traumatisme psychologique plus tard." L'avocate rappelle également qu'elle a pu être "semi-endormie". "Je ne comprendrais pas qu'il n'y ait pas de mise en examen", ajoute-t-elle.

Nordahl Lelandais est incarcéré dans l'unité psychiatrique de la prison de Lyon-Corbas. Lors de cette nouvelle audition, il a également été confronté aux derniers résultats de l'autopsie de Maëlys, qui semblent fragiliser sa version; l'ancien maître-chien de 35 ans affirme que la petite fille est morte accidentellement, après une gifle.
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 04/07/2018 11:24  Mis à jour: 04/07/2018 11:24
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais mis en examen pour agression sexuelle sur sa petite cousine...
Déjà mis en examen pour la mort de Maëlys et celle d'Arthur Noyer, Nordahl Lelandais est accusé d'attouchements sur sa petite cousine âgée d'environ 7 ans.



Nordahl Lelandais a été mis en examen, mercredi 4 juillet, pour agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans, ont appris France Bleu Isère et France 3 de source judiciaire, confirmant une information de BFMTV. Déjà mis en examen pour la mort de Maëlys et celle d'Arthur Noyer, il est accusé d'attouchements sur sa petite cousine âgée d'environ 7 ans.

Nordahl Lelandais a été entendu mardi par les juges d'instruction grenoblois, dans le cadre de l'enquête sur la mort de Maëlys en août dernier, mais aussi pour l'agression sexuelle de sa jeune cousine. Une audition qui a duré environ une heure et demie.

L'exploitation technique de son téléphone a permis de retrouver une vidéo, sur laquelle une fillette subit des attouchements de la part d'un homme soupçonné d'être Nordahl Lelandais lui-même.

Il s'agit d'une cousine de Nordahl Lelandais, âgée d'environ 7 ans et qui vit dans la région de Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard, avait indiqué le procureur de la République de Nîmes Eric Maurel à France Bleu Gard Lozère.

De source proche du dossier, la vidéo a été tournée au domicile des parents de Nordahl Lelandais, où il vivait, à Domessin (Savoie), environ une semaine avant la disparition de la petite Maëlys.

https://www.francetvinfo.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 03/07/2018 08:44  Mis à jour: 03/07/2018 08:44
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Pourquoi Nordahl Lelandais doit-il à nouveau être interrogé ce mardi 3 juillet ?
Nordah Lelandais doit à nouveau être entendu par les juges grenoblois, ce mardi 3 juillet 2018, sur les circonstances de la mort de la petite Maëlys. L'ex-militaire, qui a reconnu avoir tué la fillette, devrait aussi être interrogé pour des soupçons d'agression sexuelle sur une cousine.

Ce mardi 3 juillet 2018, Nordahl Lelandais doit à nouveau être entendu par les juges grenoblois chargés de l'enquête sur la mort de la petite Maëlys, en août dernier, lors d'une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. L'ancien maître-chien devrait aussi être interrogé sur des soupçons d'agression sexuelle sur une fillette de sa famille.


Dans quelles circonstances Maëlys a-t-elle été tuée ?

C'est évidemment ce que cherchent à savoir les enquêteurs. Lors de sa dernière audition, au début du mois d'avril, Nordahl Lelandais avait expliqué avoir tué la fillette en lui assénant un coup au visage. Selon lui, elle aurait paniqué après être monté à bord de sa voiture et il lui aurait donné "une claque".

Nordahl Lelandais avait aussi expliqué, lors de son dernier interrogatoire, avoir d'abord déposé le corps près de chez lui, à Domessin en Savoie, puis être retourné au mariage. Il était ensuite revenu à son domicile pour récupérer le corps et le déposer dans la forêt, dans le massif de la Chartreuse.

"Toutes les expertises" sur les restes de la victime et de ses vêtements retrouvés en février ont été versées au dossier, selon une source proche des enquêteurs. La dépouille de l'enfant a été rendue à ses parents fin mai et les obsèques ont été célébrées début juin, soit neuf mois après sa mort.


L'avocat des parents de Maëlys assistera à l'interrogatoire


Ce sera la première fois depuis le début de l'affaire. Maître Rajon, avocat des parents de Maëlys, sera autorisé à prendre part à l'interrogatoire de l'ex maître-chien. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Grenoble s'est prononcée en faveur de cette demande, a indiqué Me Fabien Rajon.


De nouveaux soupçons pèsent désormais sur Lelandais

Nordahl Lelandais devrait aussi être interrogé sur une autre affaire révélée il y a peu. Une semaine avant le meurtre de Maëlys, l'ancien militaire pourrait avoir agressé sexuellement une jeune cousine, alors en séjour au domicile de ses parents à Domessin. Une vidéo à caractère pédopornographique aurait été retrouvée dans son téléphone portable, une vidéo sur laquelle une petite fille, identifiée comme une des ses cousines, subit des attouchements. Ce nouvel interrogatoire pourrait déboucher sur une nouvelle mise en examen pour "agression sexuelle sur mineur".

Nordahl Lelandais est poursuivi pour le meurtre de Maëlys, ainsi que pour l'assassinat du Caporal Arthur Noyer. Après quelques semaines passées à la prison de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère, il a été transféré dans une unité psychiatrique dépendant de la prison de Lyon-Corbas.
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 02/07/2018 09:51  Mis à jour: 02/07/2018 09:51
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Ce lundi, l’avocate des parents de la petite cousine de Nordahl Lelandais, qu’il aurait agressée sexuellement, s’exprime pour la première fois.
Lors des investigations sur la mort de la petite Maëlys, les enquêteurs découvrent, dans le téléphone portable du principal suspect, Nordahl Lelandais, une vidéo à caractère pédopornographique.

Après examen des images, la petite fille victime des attouchements qui ont été filmés est identifiée. Il s'agirait de l'une des petites cousines de Nordahl Lelandais, âgée de juste 6 ans. Ce lundi, à la veille d'une nouvelle audition de l'ancien militaire par les juges, l'avocate des parents de la fillette a livré son témoignage à BFMTV.

VIDEO / https://www.bfmtv.com/mediaplayer/vide ... ais-temoigne-1086641.html

La vidéo montrée aux parents

Convoqués par les enquêteurs en juin dernier, les parents de la fillette pensent tout d'abord que ce sont leurs liens familiaux avec Nordahl Lelandais qui leur valent cette convocation. Très vite, ils comprennent leur méprise.

"Les enquêteurs leur ont montré des passages de cette vidéo, explique leur avocate, Me Caroline Rémond. Ce qu'ils ont vu, c'est une main, un bras qui écarte la culotte d'une petite fille endormie."
Le visage de l'auteur des attouchements pas visible sur la vidéo

Sur cette vidéo, on ne voit pas le visage de l'homme qui commet les attouchements sur l'enfant, mais, ceux-ci auraient été commis au domicile des parents de Nordahl Lelandais. A cette date, la petite fille et ses parents passaient le week-end dans cette maison de Domessin, en Savoie. C'était une semaine jour pour jour avant la disparition de la petite Maëlys.

Vidéo ->
https://twitter.com/twitter/statuses/1013640445753200640



Selon les enquêteurs, l'auteur des attouchements serait Nordahl Lelandais, déjà mis en examen pour l'enlèvement et le meurtre de Maëlys, fin août 2017, au Pont-de-Beauvoisin (Isère) et pour l'assassinat du caporal Noyer, en avril 2017, à Chambéry (Savoie).

"La douleur, le traumatisme que j'ai vu chez ses parents, c'est rare"

Me Caroline Rémond, avocate des parents de la cousine de Nordahl Lelandais qu'il aurait agressée sexuellement, à BFMTV

"On peut imaginer qu'ils sont totalement bouleversés." D'autant plus, qu'au début des investigations sur la mort de Maëlys, ils ont soutenu leur cousin maternel qu'ils "appréciaient". "Ils n'ont remarqué à aucun moment un comportement pouvant expliquer ce qui est arrivé", ajoute Me Caroline Rémond.
Vers une nouvelle mise en examen ?

Toujours détenu dans une unité psychiatrique du centre pénitentiaire de Lyon-Corbas (Rhône), Nordahl Lelandais sera confronté à cette vidéo dans le bureau des juges d'instruction grenoblois ce mardi.

Celui qui a reconnu avoir tué Maëlys de Araujo et le caporal Arthur Noyer pourrait se voir signifier une nouvelle mise en examen. Les parents de la fillette identifiée dans la vidéo ont porté plainte pour agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans.

Des investigations sont encore en cours pour confirmer s'il est lié à une vingtaine d'autres disparitions.

https://www.estrepublicain.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 30/06/2018 15:50  Mis à jour: 30/06/2018 15:50
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 VIDEO -REPLAY - "Comme une partie d’échecs"... Revoir l’enquête inédite de LCI sur les mystères de Nordahl Lelandais…
REPLAY - Après des mois de dénégation, Nordahl Lelandais a fini par reconnaître son implication dans la mort de Maëlys, 8 ans, et Arthur Noyer, 24 ans. Qui est l'homme qui a avoué avoir tué en 2017 par deux fois ? Pourrait-il être lié à d’autres disparitions non élucidées ? Gendarmes, spécialistes, familles de disparus, avocats... les acteurs clés du dossier ont accepté de se confier à LCI. "Les mystères de Nordahl Lelandais", une enquête inédite à découvrir vendredi 20h30 sur LCI et à revoir en replay.

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 19/06/2018 13:01  Mis à jour: 19/06/2018 13:01
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais . Une vidéo circule sur les réseaux sociaux prétendant montrer Nordahl Lelandais au Fort de Tamié.
Nordahl Lelandais au Fort de Tamié? Une vidéo circule sur les réseaux sociaux

Une vidéo circule sur les réseaux sociaux prétendant montrer Nordahl Lelandais au Fort de Tamié là où ont disparu Jean-Christophe Morin en 2011 et Ahmed Hamadou en 2012. L'identification reste cependant très hasardeuse.

La vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux chez les internautes qui suivent de près les affaires criminelles où le nom de Nordahl Lelandais est cité. Elle montre des images d'une fête techno où l'on voit le militaire, qui a reconnu son implication dans la mort de Maëlys et d'Arthur Noyer. Or, ces images ont été prises au Fort de Tamié, non loin d'Albertville (Savoie) là où ont disparu Jean-Christophe Morin en 2011 et Ahmed Hamadou en 2012, affaires dans lesquelles Nordahl Lelandais pourrait être suspect.

Une vidéo a d'ailleurs été remise à la justice comme l'a confirmé Didier Seban, l'avocat qui défend les deux familles. Rien n'indique toutefois que la vidéo étudiée par la justice est bien celle qui circule sur les réseaux sociaux.

Sur ces images, un homme ressemblant effectivement à Nordahl Lelandais est visible même si ses lunettes noires, son visage relativement fermé et son corps en mouvement rendent l'identification particulièrement hasardeuse. Autre signe, selon ceux qui assurent qu'il s'agit bien du suspect, une chevalière carrée portée au même doigt que sur certaines photos bien réelles, celles-là, de Nordahl Lelandais.

Image redimensionnée

Nordahl Lelandais n'a pas été interrogé pour ces deux affaires, ni sur aucun autre cas étudié pour l'instant par la cellule Ariane qui travaille sur 900 dossiers de disparition suspecte.

La recherche de vidéo montrant l'ancien militaire avait déjà agité les réseaux sociaux lorsque la vie intime du suspect était au centre des spéculations, avec des rumeurs de films ponographiques, y compris gays, ayant circulé sur Internet sans que l'enquête ne retienne sérieusement ces éléments faute d'identification.

http://www.francesoir.fr/societe-fait ... e-sur-les-reseaux-sociaux
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 06/06/2018 14:54  Mis à jour: 07/06/2018 13:57
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais : Une vidéo relance les espoirs de réponses des proches des disparus du Fort de Tamié . Les familles des disparus lancent un appel.
Les familles de Jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou ont découvert des images du festival où les deux hommes ont disparu. On y voit un homme ressemblant à l'ancien militaire...

Aucune certitude mais suffisamment de doute pour venir nourrir les espoirs de vérité des familles de Jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou. Six et sept ans après la disparition de ces deux hommes en Savoie, les avocats de leurs familles viennent de transmettre à la justice une vidéo du festival du Fort de Tamié où les deux hommes ont été vus pour la dernière fois. Des images sur lesquelles apparaît un homme ressemblant à Nordahl Lelandais.

« C’est un témoin qui a cru reconnaître Nordahl Lelandais qui a donné cette vidéo à la mère de Jean-Christophe Morin. Nous l’avons transmise au juge d’instruction. C’est à la justice de vérifier son éventuelle présence lors de ce festival en 2012 », indique à 20 Minutes l’une des avocates des familles, Corinne Herrmann, confirmant une information d'Europe 1.

Une information judiciaire ouverte
Cette année-là, Ahmed Hamadou, 45 ans, s’était volatilisé après avoir assisté au festival du Fort de Tamié (Savoie). Un an plus tôt, Jean-Christophe Morin, 22 ans, avait également disparu après avoir participé à ce rendez-vous des amateurs de musiques électroniques. Dans ces deux dossiers, les hommes ont été inscrits sur le fichier des personnes disparues et une procédure de recherche a été lancée. Mais aucune enquête judiciaire n’a été lancée.

Depuis que Nordahl Lelandais a avoué avoir tué Maëlys et le caporal Arthur Noyer, les familles des deux disparus se sont mobilisées pour que la piste de l’ancien militaire soit sérieusement étudiée. Début mars, elles ont déposé une plainte pour « enlèvement et séquestration » qui a abouti, il y a quelques jours, à l’ouverture d’une information judiciaire.

« Les familles ont besoin de réponses »
« Il n’y a aucune certitude que ce soit Nordahl Lelandais sur cette vidéo. Mais forcément, ces images donnent de l’espoir aux familles car elles ont besoin de réponses, en l’absence d’enquête depuis des années », ajoute Me Corinne Herrmann.

Sur cette vidéo, apparaissent certains groupes qui se produisaient au festival de 2012 mais également des spectateurs. Un homme filmé dans la foule, portant un sweat à capuche bleu, ressemble à Nordahl Lelandais. Selon Europe 1, la forme du visage, la physionomie, la coupe de cheveux de l’homme filmé et la chevalière qu’il porte à un doigt de la main droite, rappellent l’ancien militaire, tel qu’il apparaît sur d’anciennes photos diffusées depuis plusieurs mois sur les réseaux sociaux.

Les familles des disparus lancent un appel
Pour faire avancer les enquêtes, les familles des disparus lancent aujourd’hui un appel à toutes les personnes ayant assisté à ce festival en 2011 et 2012. Les spectateurs sont invités à communiquer aux gendarmes, à la justice ou aux avocats des familles, Me Corinne Herrmann et Me Didier Seban, les vidéos ou les photos qui auraient pu être prises au Fort de Tamié. « Il faut que toutes les personnes qui sont susceptibles d’avoir des informations puissent témoigner », ajoute Corinne Herrmann.

https://www.20minutes.fr/

Seul son sac à dos avait été retrouvé, quelques jours plus tard, à proximité du fort. La dernière fois qu'il a été vu, Jean-Christophe Morin, 22 ans, quittait les lieux du festival de musique électronique du fort de Tamié, sur la commune de Mercury, à une quinzaine de kilomètres d'Albertville, en Savoie. C'était dans la nuit du 9 au 10 septembre 2011. Un an plus tard, Ahmed Hamadou, qui s'était rendu au même festival avec un ami, ne sera, lui non plus, jamais revu. Les deux hommes ont-ils pu croiser la route de Nordahl Lelandais, qui fréquentait alors la région ?

C'est ce que leurs proches veulent vérifier. Début mars, ils ont porté plainte auprès du parquet d'Albertville pour que ces disparitions soient réexaminées à l'aune du dossier Lelandais, qui a avoué le meurtre de la petite Maëlys puis du jeune caporal Arthur Noyer. Selon les informations d'Europe 1, leur constitution de partie civile vient d'être acceptée et une information judiciaire a été ouverte. La radio révèle en outre ce mercredi que les familles ont fait part aux enquêteurs d'un élément susceptible de les intéresser : des images vidéo du festival sur lesquelles se trouve un homme qui, selon eux, pourrait être Nordahl Lelandais.

Un homme en sweat à capuche bleu
Europe 1 précise que la vidéo, disponible sur YouTube, date de l'édition 2012 du festival.

"Dans la foule, un homme en sweat à capuche bleu présente une physionomie, une forme de visage et une coupe de cheveux évoquant celles de Nordahl Lelandais."
La radio ajoute que cet homme porte des lunettes de soleil et une chevalière à la main droite, à l'instar de l'ancien maître-chien sur certaines photos.

Corinne Herrmann et Didier Seban, avocats des familles, invitent aujourd'hui toutes les personnes ayant participé aux éditions 2011 et 2012 du festival et qui disposeraient d'images ou de vidéos à les communiquer aux enquêteurs, rapporte encore Europe 1.

"Pendant un moment, j'ai cru, je me suis persuadée que c'était son choix [de disparaître, NDLR], a confié à la station Annick, la mère du jeune homme, ajoutant : "On a le droit de savoir. La justice, il faut qu'elle fasse son devoir."

"De grandes chances qu'il soit passé par là"
"Il vaut mieux savoir plutôt que de rester dans le doute", a aussi déclaré à France Bleu Pays de Savoie la sœur de Jean-Christophe Morin, Adeline Morin, qui dit n'avoir jamais cru que son frère ait pu disparaître sans donner de nouvelles à leur mère. La jeune femme ajoute, en outre, avoir été contactée, "il y a environ un an", par le frère de Nordahl Lelandais pour un emploi de saisonnier. "Ça s'est passé tout à fait normalement", dit-elle à la radio, ajoutant : "Je n'ai rien contre lui."

Ces proches font partie des nombreuses familles qui espèrent de la justice des vérifications dans les dossiers de disparitions inexpliquées de leurs proches. Interrogés par "l'Obs" à l'occasion d'une enquête sur Nordahl Lelandais publiée en avril, les avocats Didier Seban et Corinne Herrmann confiaient aussi :

"Ce lieu [le fort de Tamié, NDLR] est réputé pour sa consommation de stupéfiants. Il y a de grandes chances que Lelandais soit passé par là. En outre, Hamadou était du Pont-de-Beauvoisin, il connaissait forcément Nordahl. Nous avons déposé plainte. La famille de Morin détient deux téléphones portables qui appartenaient à leur fils. Ils n'ont toujours pas été saisis par la justice. Ils peuvent 'parler'."

C.R. https://www.nouvelobs.com

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 06/06/2018 14:37  Mis à jour: 06/06/2018 14:37
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'étude du téléphone portable de Nordahl Lelandais a dévoilé une vidéo sur laquelle on le voit agresser une petite fille de moins de 7 ans qui serait l'une de ses cousines.
Un nouveau dossier bientôt rouvert ? Les avocats des deux familles de Jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou viennent de transmettre à la justice des images du festival où tous deux ont disparu. On y voit un homme ressemblant à Nordahl Lelandais, révèle Europe 1 mercredi.

Nordahl Lelandais, qui a reconnu avoir tué en 2017 la petite Maëlys De Araujo et le caporal Arthur Noyer, est soupçonné d'agression sexuelle sur une fillette de sa famille, une cousine, a-t-on appris mercredi de sources proches du dossier, confirmant une information de BFMTV.
Cet élément provient de l'analyse des téléphones portables de l'ancien maître chien de 35 ans: "une vidéo sur laquelle une petite fille subit des attouchements a été retrouvée", selon les mêmes sources.

"Le film a été tourné avec l'un des téléphones, au domicile de Lelandais (en Savoie, ndlr) et on voit une main qui pourrait (lui) appartenir", a-t-on ajouté, en précisant que les parents de la fillette avaient été prévenus.

La vidéo tournée peu de temps avant l'enlèvement de Maëlys
D'après les éléments de l'enquête, la vidéo a été tournée une semaine avant l'enlèvement de Maëlys, survenu dans la nuit du 26 au 27 août, alors que la petite victime et ses parents, originaires du Sud, étaient en week-end chez les parents de Nordahl Lelandais.

Selon une autre source proche du dossier, le suspect a été extrait mercredi matin de sa cellule de l'unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA) de la prison de Lyon-Corbas au sein de l'hôpital psychiatrique du Vinatier, près de Lyon. Sa destination n'a pas été précisée par cette source mais, selon une autre, une perquisition du domicile de ses parents à Domessin (Savoie) était prévue par les gendarmes chargés de l'enquête, où le détenu devrait donc se rendre sous escorte.

Nordahl Lelandais n'a pas encore été interrogé par les juges d'instruction grenoblois sur ces nouveaux éléments. Une audition était prévue en juin mais la date n'est "pas encore programmée", a indiqué une des sources. Les obsèques de Maëlys ont eu lieu samedi à La Tour-du-Pin (Isère), trois mois et demi après les aveux de Lelandais sur sa mort et la découverte de ses restes.

https://www.7sur7.be/

Voir vidéo -> https://twitter.com/twitter/statuses/1004224660479848448
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 01/06/2018 19:18  Mis à jour: 01/06/2018 19:19
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais : l'expertise psychiatrique met en évidence "la dangerosité criminologique" de Nordahl Lelandais.
L'expertise psychiatrique de Nordahl Lelandais, qui a reconnu le meurtre de la petite fille de neuf ans, met en évidence que l'ex-militaire ne présente pas d'abolition du discernement. Il est également décrit comme "une personnalité clivée de type pervers".

"La dangerosité criminologique" de Nordahl Lelandais "est extrêmement importante du fait de sa pathologie de personnalité". L'expertise psychiatrique de l'ancien militaire qui a reconnu le meurtre de Maëlys, neuf ans, mais aussi d'Arthur Noyer, un militaire de 24 ans, dresse un portrait inquiétant. Entre le mois de février et le mois d'avril, l'homme de 35 ans a été expertisé par trois experts psychiatriques mandatés par la justice.

Les conclusions de ces entretiens sont importantes d'un point de vue judiciaire puisqu'elles mettent en évidence que Nordahl Lelandais n'était pas atteint d'un "trouble psychique ou neuropsychique ayant aboli son discernement ou le contrôle de ses actes". En clair, l'homme de 35 ans est responsable pénalement du meurtre de la petite fille qu'il a avoué le 14 février dernier, six mois après la disparition de la fillette à une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère.

Conscient de ses gestes

Deux mois plus tard, Nordahl Lelandais a expliqué aux juges avoir donné une "claque" à l'enfant quand cette dernière, montée dans son véhicule pour voir ses chiens, s'était mise à paniquer. Après se geste, il dit avoir constaté la mort de Maëlys, avoir déposé son corps dans une cabane près de la maison de ses parents, avant de le déplacer dans une zone très reculée où il a été découvert. Pour les experts, l'homme était conscient de ses gestes alors qu'il "présente une personnalité clivée de type pervers".



Une personnalité "avec une partie fonctionnant de façon à peu près adéquate à la réalité, et une partie fonctionnant en dépit des interdits avec des possibilités de passage à l’acte hétéro-agressif extrêmement important", concluent les trois experts psychiatriques.

Après avoir livré sa version du meurtre de Maëlys, Nordahl Lelandais avait également livré des éléments circonstanciés sur la soirée du 11 au 12 avril 2017, au cours de laquelle Arthur Noyer a trouvé la mort. L'ancien militaire a admis avoir pris en stop le jeune homme. Lors du trajet, une bagarre a éclaté, selon ses dires. Admettant avoir mis plusieurs coups au visage du caporal, ce dernier aurait fait une chute. Nordahl Lelandais dit alors avoir abandonné le corps sur le bord d'une route. Le procureur de la République de Chambéry précisait alors qu'il était question de violences volontaires, "pas de pulsions".

Justine Chevalier avec Rym Bey https://www.bfmtv.com/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 08/05/2018 14:34  Mis à jour: 08/05/2018 14:34
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Disparus du Fort Tamié ( Savoie) : “une justice du moyen âge” pour l'avocate Corinne Herrmann ( Vidéos).
Cela fait plusieurs mois que nous avons contacté la justice" semble presque s'excuser Corinne Herrmann pour justifier sa prise de parole aujourd'hui. L'avocate spécialisée dans les affaires de disparition représente les familles de Jean-Christophe Morin et de Ahmed Hamadou. Tous deux se sont littéralement volatilisés, à 1 an d'intervalle, en 2011 et 2012, alors qu'ils assistaient à un festival de musique au Fort Tamié en Savoie. Avec l'affaire Lelandais les familles ont appris par la presse que de nouvelles investigations allaient être entreprises mais elles affirment ne jamais avoir été contactées par la justice. C'est pour cette raison que leur avocate a décidé de sortir du silence ce vendredi 27 avril 2018.

Nordahl Lelandais a-t-il fait d'autres victimes que la petite Maëlys et que le caporal Noyer ? Au total, une vingtaine de dossiers de disparitions auraient été rouverts mais les familles ne seraient pas tenues au courant dénonce Corinne Herrmann : "Cela fait 2 mois que nous avons déposé plainte avec constitution de partie civile et nous n'avons pas de réponse de la justice".

Plus grave encore pour l'avocate, la famille de Jean-Christophe Morin aurait retrouvé 2 téléphones appartenant au disparu mais ces pièces à conviction ne semblent pas intéresser la justice : "on sait (pourtant) que le dossier de Lelandais tient sur beaucoup d'éléments de téléphonie, on peut le pister de cette façon là" expliquait-elle ce vendredi à l'une de nos équipes.



Et Maître Herrmann enfonce le clou. Pour elle, dans ce dossier, on a affaire à "une justice du moyen-âge" : "C'est une justice qui s'est enfermée dans son bastion, qui date d'une autre époque parce qu'elle ne communique pas, au moins avec les familles". Et de conclure : "c'est une question d'humanité" !



https://france3-regions.francetvinfo.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 07/05/2018 09:19  Mis à jour: 07/05/2018 09:19
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais. L'ombre de Lelandais plane autour de plusieurs affaires de disparition.
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 06/05/2018 13:14  Mis à jour: 06/05/2018 13:14
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais : La colère des familles des disparus ( jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou) du Fort de Tamié face au silence de la justice. ( Vidéo)
Image redimensionnée



COLÈRE - Les familles de jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou, disparus à un an d'intervalle lors d’un festival au fort de Tamié en Savoie, dénoncent la lenteur de la justice pour vérifier un lien éventuel avec Nordahl Lelandais. Leur avocat s'est exprimé sur LCI.
06 mai 10:56 - La rédaction de LCI

Les familles des "disparus du Fort de Tamié" sont en colère. Elles dénoncent le silence et la lenteur de la justice pour vérifier la piste Nordahl Lelandais.


Jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou avaient disparu à un an d’intervalle au même endroit. Le premier âgé de 23 ans avait participé à un festival électro organisé au fort de Tamié près d’Alberville en Savoie. Mais depuis ce 10 septembre 2011, ses proches n’ont plus aucune nouvelle. Les gendarmes n’ont retrouvé que son sac à dos. Au même endroit, en septembre 2012, après le même évènement, Ahmed Hamadou, 45 ans, se volatilisait également.


Les proches estiment que les deux hommes auraient pu croiser la route de Nordahl Lelandais qui vit dans la région et grand amateur de ce type de festival. En mars, ils ont décidé de porter plainte "pour enlèvement et séquestration" avec constitution de parties civiles. "Depuis maintenant quatre mois, la justice ne nous répond pas. La seule chose qu’elle a faite, c’est de demander les bulletins d’imposition de nos clients (pour déposer une caution)", déplore auprès de LCI leur avocat Didier Seban.

https://www.lci.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 04/05/2018 09:21  Mis à jour: 04/05/2018 09:21
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais. La cellule Ariane cherche dans 900 dossiers pour trouver des traces de Lelandais.




Le général Jean-Philippe Lecouffe, superviseur de la cellule Ariane, détaille les méthodes mises en place pour recouper les informations dans toutes les affaires avec lesquelles Nordahl Lelandais pourrait avoir un lien.
INTERVIEW
"C'est un travail colossal", glisse le général Jean-Philippe Lecouffe, sous-directeur de la police judiciaire de la Gendarmerie nationale, et superviseur de la cellule Ariane et de toutes les enquêtes de gendarmerie. Invité d'Europe 1 Matin vendredi, le militaire détaille le fonctionnement de la cellule mise en place pour chercher des liens entre Nordahl Lelandais et toutes les affaires de disparitions mystérieuses non élucidés à ce jour.

900 dossiers à fouiller. "On a regroupé 900 dossiers qu'on essaye de reprendre, de retravailler, pour voir s'il y a des liens avec Nordahl Lelandais", indique Jean-Philippe Lecouffe. "Créée en janvier 2018, la cellule Ariane regroupe des enquêteurs du service central du renseignement criminel de la gendarmerie, à Pontoise". "Ils sont sept à travailler au sein de la cellule en région parisienne, sans compter toutes les sections de recherche, tous les enquêteurs sur place qui sont concernés par des affaires qui peuvent éventuellement impliquer Nordahl Lelandais", déroule le sous-directeur au micro d'Europe 1.

Deux méthodes. "On a privilégié deux approches pour travailler sur ces dossiers", révèle le superviseur de la cellule Ariane. "La première, très méthodique, où l'on travaille sur chaque dossier pour voir s'il y a quelque chose à faire par rapport à ce que l'on sait du parcours de Nordahl Lelandais. Et une seconde, plus intuitive, quand des dossiers sont plus proches de sa zone d'action habituelle, sur lesquels on travaille en priorité", dévoile-t-il. Traces d'ADN, agenda, relevés topographiques, aucun élément n'est mis de côté pour essayer de trouver un lien avec Nordahl Lelandais, ou au contraire, écarter une piste.

Une aiguille dans une botte de foin. "On va avoir des coïncidences de la présence de Nordahl Lelandais à proximité des lieux où ont pu se produire des disparitions", explique Jean-Phgilippe Lecouffe. "On peut avoir aussi par moment des liaisons dans des dossiers par exemple avec la téléphonie, même si c'est compliqué à mettre en oeuvre", avoue-t-il. "Notre travail est de faire un rapprochement pour démontrer, ou écarter, la possibilité qu'éventuellement, il y ait pu avoir une coïncidence de présence entre ces disparus et Nordahl Lelandais". "Mais je tiens à le rappeler, Nordahl Lelandais est actuellement considéré présumé innocent dans les dossiers dans lesquels ont n'a pas pu prouver qu'il était impliqué", tempère le militaire.


Un dispositif similaire mis en place dans l'affaire Angélique.

Dans l'affaire sur la mort d'Angélique Six, David R., a été mis en examen des chefs de séquestration de mineur de 15 ans pour faciliter un crime ou un délit, de viols et meurtre sur mineur de 15 ans. Il avait déjà été condamné à neuf ans de prison en 1996 pour viol avec arme, déjà sur une jeune fille de 13 ans, il figurait également parmi les 70.000 inscrits au fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles ou violentes (FIJAISV). "Je n'ai pas de doutes sur le fait que la police nationale, qui est saisie de l'affaire, va travailler de la même façon sur cette affaire", indique Jean-Philippe Lecouffe. "Ils vont remonter la vie de cet homme pour essayer de voir s'il n'y a pas de coïncidences entre sa présence dans certains lieux et des crimes commis et non résolus à ce stade". "C'est un travail difficile, long, laborieux, méthodique, mais un travail que font tous les enquêteurs dans des dossiers importants", a-t-il également précisé.

http://www.europe1.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 28/04/2018 18:11  Mis à jour: 28/04/2018 18:11
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'ombre de Lelandais plane autour de plusieurs affaires de disparition (Vidéo).
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 28/04/2018 13:16  Mis à jour: 28/04/2018 17:59
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 "Depuis l'affaire Lelandais, les familles attendent", Didier Seban parle au micro de BFMTV "On travaille encore comme au Moyen Âge" ( Vidéo)


Didier Seban, avocat des familles des deux disparus du Fort de Tamié (Savoie), a répondu aux questions de Thomas Misrachi. Il est revenu sur la démarche entreprise par ses clients, qui suspectent Nordahl Lelandais d'être impliqué dans la disparition de leurs proches. Dans la foulée, pour la seconde fois depuis le début de l'affaire Lelandais, des familles de disparus se sont réunies à Lyon ce vendredi, dans le but de "connaître enfin la vérité".

- BFM Story, du vendredi 27 avril 2018, présenté par Thomas Misrachi, sur BFMTV.

L'avocat, qui représente les familles de Jean-Christophe Morin et d'Ahmed Amadou, disparus en 2011 en Savoie, a déposé une plainte pour "enlèvement" et "séquestration" à l'encontre de Nordahl Lelandais le 2 mars dernier. Depuis, Me Seban déplore la lenteur de la justice. "Je crois qu'elle vit dans un rapport aux victimes qui date de très longtemps", confie-t-il au micro de RTL.

"On ne prend pas au sérieux ces affaires", continue l'homme de loi, et qui demande des moyens supplémentaires pour les enquêtes liées à Nordahl Lelandais. "C'est vraiment un profil sur lequel il faudrait travailler et coordonner les efforts", en désignant, par exemple, un groupe de juges d'instruction. "On travaille encore comme au Moyen Âge, on n'a pas compris que les tueurs en série ne connaissaient pas les limites administratives", conclut Me Seban.
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 27/04/2018 10:34  Mis à jour: 27/04/2018 10:34
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 VIDEO. Affaire Nordahl Lelandais: L’insupportable attente des familles dont les proches ont disparu.
Plusieurs familles se réunissent, ce vendredi à Lyon, pour discuter de l’implication éventuelle de Nordahl Lelandais dans la disparition de leurs proches…

Chacun a sa propre manière de réagir face à la peur. Certains bégayent. D’autres pleurent. Bernard Poncin, lui, se marre. Bruyamment. Franchement. Comme si c’était le seul moyen de conjurer le mauvais sort qui le hante depuis deux mois. « Si c’est lui qui est derrière tout ça, ce n’est vraiment pas bon pour Anne-Charlotte… », finit-il par expliquer. « Lui », c’est Nordahl Lelandais. Depuis qu’il a avoué, en février, les « morts accidentelles » de la petite Maëlys puis, du caporal Arthur Noyer, Bernard Poncin se demande s’il n’est pas également responsable de la disparition, en 2016, de sa fille, Anne-Charlotte.

Dalila Boutvillain se pose la même question au sujet de son frère Malik, volatilisé en mai 2012. Olga Roux s’interroge sur sa fille Lucie. Marie-France Fiorello pense, elle, à son fils Adrien. Sans parler d’Ahmed, de Jean-Christophe ou de Rachid… Les familles de tous ces disparus se retrouveront, ce vendredi, à Lyon pour discuter du « cas » Nordahl Lelandais.

« Lelandais aimait les chiens, ma fille aussi… »



Secret de l’enquête oblige, les familles n’ont, pour l’instant, aucun retour sur les investigations menées par les gendarmes. Et en sont donc réduites à tirer, elles-mêmes, des conjectures. Pour Olga Roux, elles sont aussi précises qu’effrayantes. Le 18 avril, un témoin l’a appelée pour lui dire que sa fille, Lucie, avait déjeuné « à plusieurs reprises » avec Nordahl Lelandais avant de disparaître sans laisser de traces, en 2012.

Pour d’autres familles, les liens sont beaucoup plus ténus. « On sait juste que le téléphone de mon fils Adrien a borné à Chambéry le jour de sa disparition alors qu’il ne connaissait personne là-bas, indique Marie-France Fiorello. Et on sait que Lelandais fréquentait Chambéry… »

« Lelandais aimait les chiens, ma fille aussi… »

Bernard Poncin, lui, a simplement retenu que Lelandais est un ancien militaire « comme [sa] fille », qu’il aimait les chiens et qu’elle « en possédait un »… C’est mince. Mais suffisant pour lui « faire peur ».

Impatientes de connaître la vérité, même si elle est terrible
Deux mois après les aveux de Nordhal Lelandais, les familles de tous ces disparus se retrouvent aujourd’hui dans une situation paradoxale. Torturées entre l’idée d’apprendre le pire et en même temps impatientes de pouvoir connaître enfin la vérité sur la disparition de leurs proches. « Dans la plupart des cas, notamment les plus anciens, les familles se sont faites à l’idée que leurs proches sont morts, indique, tout de même Bernard Valézy. Ce qu’elles attendent aujourd’hui, c’est de connaître enfin la vérité, qu’on s’occupe de leurs dossiers. » Ce qui n’a pas toujours été le cas.

« On a enfin l’impression d’être pris au sérieux par les autorités, assure à ce propos Dalila Boutvillain. Je me souviens que quand je suis allée déclarer la disparition de Malik en 2012, on m’a dit qu’il n’y avait pas d’effectif pour faire ne serait-ce qu’une enquête de voisinage ! Et que de toute façon, il était majeur ! »

« Il a fallu la mort d’une petite fille pour que ça bouge…
La faute au code pénal français qui prévoit quasiment un droit à la disparition pour toute personne majeure qui souhaite couper les ponts avec ses proches. « Depuis 2013, il n’y a plus de recherches dans l’intérêt des familles, critique Bernard Valézy qui plaide, désormais, pour la création d’une cellule interministérielle chargée de gérer les cas de disparition. Cela permettrait d’avoir un vrai fichier recensant tous les cas et tous les indices. »

Et de ne pas devoir courir après pour les retrouver a posteriori. « Ce qui est dingue, c’est qu’il a fallu la mort d’une petite fille et d’un jeune homme pour que les choses bougent enfin, résume Marie-France Fiorello. Le problème, c’est que certaines preuves ont dû disparaître avec le temps. Or, Nordahl Lelandais n’avoue que si on lui met les preuves sous le nez ! »

Bernard Poncin n’a aucune preuve. Pas même le moindre élément sur la disparition de sa fille. « J’attends donc simplement que les enquêteurs me disent si le téléphone de Lelandais a 'bippé’dans la ville où elle se trouvait le 5 janvier 2016. Si c’est le cas, je saurai à quoi m’en tenir… »

https://www.20minutes.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 23/04/2018 10:28  Mis à jour: 23/04/2018 15:06
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Re : L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais.Où en est l'étude des " affaires étudiées "?.
Image redimensionnée

La piste Nordahl Lelanadais a été évoqué dans une quinzaine d'affaires, outre les meurtres de Maëlys de Araujo et d'Arthur Noyer pour lesquels l'homme a reconnu son implication.

Et si plusieurs enquêtes ont été rouvertes parfois à la demande des familles, les éléments qui ont conduit à ces suspicions sont très divers. Dans certains cas, Nordahl Lelandais aurait pu connaître les disparus. Dans d'autres, il aurait simplement pu se trouver dans la même région.

> Les affaires où il aurait eu des liens avec les disparus

Ce lundi 23, c'est la piste Lucie Roux qui semble la plus sérieuse. La femme de 43 ans a disparu de l'hôpital psychiatrique de Bassens (Savoie) en septembre 2012. Or, un témoin entendu par l'avocat de la famille assure que Nordahl Lelandais y était hospitalisé en même temps et qu'il aurait même côtoyé Lucie Roux.

Quelques jours avant ces révélations, la piste Eric Foray a également été relancée à cause d'un lien -indirect cette fois- entre le disparu et le suspect. Nordahl Lelandais aurait connu un membre de la famille de l'homme de 46 ans introuvable depuis 2016.

> Les affaires où il aurait pu les croiser

Dans deux autres affaires, ce sont les habitudes du suspect et des disparus qui posent question. C'est notamment le cas pour Jean-Christophe Morin, 22 ans, et Ahmed Hamadou, 45 ans. Ils ont disparu lors du festival de musique électronique du fort Tamié, respectivement en 2011 et 2012. Or Nordahl Lelandais aurait selon certains témoignages fréquenté l'évènement, notamment pour y vendre de la drogue.

Il est également possible que l'ex-militaire, ait croisé la route d'Adrien Fiorello à Chambéry. C'est la piste des sites et lieux de rencontres homosexuelles qui est étudiée dans cette affaire.

Le nom de Nordahl Lelandais a également été cité dans les disparitions de deux mineurs dans le Gard: Coralie Moussu et Antoine Zoia. Cela car le Savoyard a de la famille dans la région et aurait donc pu s'y rendre à l'époque des faits.

> Les disparitions proches géographiquement

La justice a également décidé de rouvrir les dossiers concernant ,Stéphane Chemin (33 ans), Malik Boutvillain (32 ans) et Nicolas Suppo (30 ans). Cette décision du procureur ne s'appuyait cependant que sur la proximité géographique avec les lieux de disparition, aucun autre lien n'avait alors été relevé.

Plus généralement, toutes les affaires non-résolue s'étant déroulée dans la région où vivait Nordahl Lelandais laissent forcément une place au doute. Et entre l'absence d'autres éléments et la nécessité de ne pas laisser une piste inexplorée, la justice semble parfois hésiter à les rouvrir. On peut ainsi citer les cas de Nelly Balmain, Nordine Seghiri, Rachid Rameche ou Eve Monteil.

La piste Lelandais a en revanche été écartée concernant les disparitions d'Estelle Mouzin, Lucas Tronche et Adrien Mourialmé. Celle de son implication éventuelle dans la tuerie de Chevaline n'a rien donné pour l'instant.

http://www.francesoir.fr
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 23/04/2018 10:18  Mis à jour: 23/04/2018 10:18
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Affaire Nordahl Lelandais: Lucie Roux : «Elle était hospitalisée en même temps que Nordahl Lelandais», témoigne sa sœur
La sœur de Lucie Roux, mystérieusement disparue il y a six ans en Savoie, exprime le désir de nouvelles investigations judiciaires et la terrible crainte de découvrir l’horreur.

C’est un témoignage troublant, qui pourrait établir un lien direct entre Nordahl Lelandais et une jeune femme mystérieusement disparue il y a 6 ans. Lucie Roux, 43 ans, était hospitalisée à l’hôpital psychiatrique de Bassens (Savoie), dans la banlieue de Chambéry, lorsqu’elle s’est proprement volatilisée le 16 septembre 2012. Or, Nordahl Lelandais, qui a avoué les meurtres de Maëlys et du caporal Arthur Noyer, se trouvait dans le même établissement pour des problèmes de dépression et d’alcoolisme.


Suite à la médiatisation de « l’affaire Lelandais », l’avocat de la famille de Lucie Roux, Maître Christian Saint-André, a été contacté par une connaissance d’une ancienne patiente de l’hôpital de Bassens, amie de la disparue : « Selon elle, Lucie a déjeuné plusieurs fois, avant sa disparition, avec une amie et Nordahl Lelandais. Elle affirme être prête à apporter son témoignage aux enquêteurs », a déclaré l’avocat au Dauphiné Libéré.

Ce témoignage laisse donc penser que Lelandais et Lucie Roux se connaissaient. Maître Christian de Saint-André a décidé d’alerter le procureur de la république de Chambéry. La sœur de Lucie Roux, qui souhaite conserver l’anonymat, est extrêmement troublée par ces dernières informations. « Mon espoir maintenant, c’est que l’enquête soit rouverte. Car avec ce témoignage qui semble sérieux, on sait que Lelandais et Lucie étaient à l’hôpital psychiatrique en même temps. Et qu’ils ont déjeuné ensemble dans un réfectoire de l’établissement. Et ils se sont parlé. Il est donc confirmé un lien entre ma sœur et Nordahl Lelandais. Ils étaient peut-être amis. Ça ajoute de l’horreur à l’horreur. Une disparition, c’est déjà épouvantable. Mais relier cette disparition avec un homme qui a tué une petite fille et un jeune militaire, cela suscite chez moi de l’effroi. Si c’est Lelandais qui est responsable, qu’il avoue ! On pourra alors retrouver le corps de Lucie et faire notre deuil ».
« Cela fait vraiment beaucoup de coïncidences »

Le dimanche 16 septembre 2012, Lucie Roux, qui souffrait de phobie sociale, est partie sans son téléphone portable, sans ses lunettes, sans argent, juste avec un petit sac à dos, comme si elle allait se promener. Depuis, il n’y a eu aucun mouvement sur son compte en banque. Son corps n’a jamais été retrouvé. « Au départ, j’ai d’abord pensé à un enlèvement par un réseau de prostitution. Car elle était assez jolie », explique la sœur de la disparue.

« Ensuite, je me suis dit que Lucie s’était peut-être suicidée et qu’elle s’était cachée pour mourir, ce qui expliquerait que l’on n’ait pas retrouvé son corps, poursuit-elle. Mais aujourd’hui, avec les affaires Lelandais, je vois les choses autrement. Cela fait vraiment beaucoup de coïncidences. » « Ça fait froid dans le dos, continue la sœur de Lucie. Je ressens des sentiments ambivalents. On a envie que ce soit lui pour savoir ce qui est arrivé à ma sœur et pas envie que ce soit lui car on refuse aussi de penser au pire ».

Tout en étant hospitalisée à l’hôpital psychiatrique de Bassens, Lucie Roux vivait à l’extérieur de l’établissement, dans un appartement thérapeutique. Depuis sa disparition, ce logement n’a jamais été reloué. La famille de Lucie Roux pense que des indices concernant la disparition peuvent peut-être encore y être retrouvés, six ans après la disparition de la jeune femme.

http://www.leparisien.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 22/04/2018 10:17  Mis à jour: 22/04/2018 11:23
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Affaire Nordahl Lelandais: Lucie Roux, disparue depuis 2012, aurait déjeuné plusieurs fois avec Nordahl Lelandais.( Vidéo)
Dans le cadre de l’enquête sur la disparition de Lucie Roux, un nouveau témoignage pourrait relancer cette affaire.

Une amie de Lucie Roux a contacté l’avocat de la famille. Elle affirme que Lucie a déjeuné plusieurs fois avant sa disparition, avec une autre amie et Nordahl Lelandais.

Ces repas auraient été pris dans un lieu de vie en commun de l’hôpital. L’avocat a jugé l’information suffisamment sérieuse pour alerter la justice.

Lucie Roux, 43 ans, a disparu le 16 septembre 2012. Elle souffrait de dépression et vivait dans un logement, dépendant de l’hôpital psychiatrique de Bassens, en Savoie, avec trois autres patients.

Depuis on n’a plus aucun signe de vie.

https://radiocapitole.fr/

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 17/04/2018 15:40  Mis à jour: 17/04/2018 15:40
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Affaires Maëlys-Noyer: un procès unique pour Nordahl Lelandais?
Les aveux obtenus de Nordahl Lelandais dans les affaires Maëlys de Araujo et Arthur Noyer, ainsi que des soupçons pesant sur ce dernier pour d’autres affaires de personnes disparues en cours d’investigations qui pourraient l’impliquer, posent la question de l’organisation des audiences à venir.

A ce stade, un juge d’instruction suit l’affaire Noyer à Chambéry, tandis que trois magistrats instructeurs ont été co-saisis à Grenoble sur l’affaire Maëlys. Deux affaires distinctes donc aujourd’hui, mais qui pourraient être regroupées en un seul dossier.

C’est que juger et détenir un criminel en série implique que l'institution judiciaire s'organise de façon adaptée afin de répondre aux contraintes exceptionnelles posées par ce type de criminel et on peut donc s’interroger sur la tenue d’un seul ou de plusieurs procès à organiser.

> Un ou deux procès en vue?

La sérialité ne peut être retenue qu’à partir du moment où elle est suffisamment démontrée. Si elle est établie par des éléments matériels -tels le mode opératoire- éventuellement renforcés par les aveux de l’auteur (comme en l’occurrence avec Nordahl Lelandais), le regroupement des procédures est alors possible.

A ce stade de l’enquête, et selon les informations rendues publiques par le parquet, des aveux ont été recueillis suite aux décès de la petite Maëlys et du caporal Noyer.

Lorsque le juge d'instruction met en évidence des indices sérieux de sérialité, il se trouve alors confronté au problème du regroupement de procédures judiciaires parfois suivies sur plusieurs ressorts.

Si le magistrat instructeur peut être tenté de revendiquer sa compétence sur l’intégralité des faits sériels, une telle option n’est cependant pas forcément privilégiée. En dehors du fait qu’il n'est pas toujours gérable, le regroupement n'est pas nécessairement souhaitable.

En effet, joindre toutes les procédures peut conduire à retarder inutilement la clôture de l'instruction car certains faits exigeront des investigations supplémentaires alors même que d’autres seraient en mesure d'être jugés.

Par conséquent, il n'est pas opportun de systématiser le regroupement des procédures.

C’est l’examen de l’ensemble du dossier pour déterminer les faits susceptibles de faire l'objet d'une jonction pour une plus grande efficacité dans la manifestation de la vérité qui déterminera l’opportunité ou non de cette jonction. Il s'agit là d'une démarche d'analyse au cas par cas.

Par exemple on se souviendra que la jonction à l’affaire Michel Fourniret du dossier d’une autre affaire avec celles pour lesquelles il devait passer devant la Cour d’Assises avait été refusé par la Cour de cassation en juillet 2007 sur appel du Parquet général. Et le procès avait pu se dérouler en 2008 devant la Cour d’assises des Ardennes sur les sept premiers meurtres perpétrés.

Mais dans le cadre des dossiers dans lesquels Nordahl Lelandais est pour l’instant mis en examen, il semble prématuré de pouvoir se prononcer sur la tenue d’un seul ou de plusieurs procès.

> La gestion du procès à venir

La place tenue par les criminels en série dans l'imaginaire collectif rend particulièrement nécessaire la communication de l'institution judiciaire et une parfaite gestion du ou des procès.

Elle s'impose d'autant plus que ce type de procès est de nature à faire naître de multiples insatisfactions notamment de la part des familles de victimes qui jugent bien souvent que la peine prononcée est insuffisante et sans rapport avec les conséquences de l'acte.

Par ailleurs, l’ouverture d’un second procès après une éventuelle première condamnation, frappée ou non d’un appel, ne manque jamais d’impacter les débats dans la nouvelle affaire lors de laquelle les faits déjà précédemment jugés sont fatalement évoqués.

C’est pourquoi il est important que la dimension médiatique du procès, qui est devenue un élément incontournable que tous les protagonistes sont contraints d’intégrer, soit bien maitrisée pour éviter tout dérapage.

Elle passera notamment par la désignation d'un magistrat référent et la gestion d'un dispositif spécifique pour les médias, afin que les droits des parties civiles, mais aussi bien entendu ceux de l’accusé, soient respectés et que leur défense s’opère le plus sereinement possible compte tenu de l’émotion hors norme que suscite cette affaire.

http://www.francesoir.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 13/04/2018 08:57  Mis à jour: 13/04/2018 08:57
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais : vers une troisième affaire ? La disparition d'Eric Foray, le 16 septembre 2016…( Vidéos)
Les enquêteurs ont découvert, il y a quelques jours, dans le carnet d'adresses de Nordahl Lelandais un nom qui va retenir leur attention. Il s'agit d'un membre de la famille d'Eric Foray. Les forces de l'ordre tentent désormais de déterminer si les deux hommes se seraient croisés au moment de la disparition d'Eric Foray.

Dix-huit mois que Régis Pique sillonne les routes de la Drôme à la recherche du moindre indice qui l'aiderait à retrouver son compagnon Eric Foray.
Le 16 septembre 2016, peu avant midi, son ami quitte le domicile pour aller faire quelques courses.
À 12h15, c'est dans cette boulangerie qu'il est vu pour la dernière fois. Eric reste introuvable. Son compagnon décide alors de porter plainte. Mais au commissariat, ses inquiétudes ne provoquent que des railleries.




TÉMOIGNAGE FRANCE 3. "Je ne veux pas croire qu’il est mort" : et si la disparition du compagnon de Régis Pique avait un lien avec Nordahl Lelandais ?par franceinfo


Pendant un an et demi, l'enquête reste au point mort. "Tout vous passe par la tête, vous vous dites : 'Est-ce qu'il est mort quelque part ? Est-ce qu'on l'a agressé ? Est-ce qu'il est retenu quelque part ?'", s'inquiète Régis Pique. Mais il y a quelques jours, les enquêteurs font une découverte qui va relancer l'enquête. Dans le carnet d'adresses de Nordahl Lelandais, un nom va retenir particulièrement l'attention. Il s'agit d'un membre de la famille d'Eric Foray. Un lien entre le disparu et Nordahl Lelandais vient d'être établi. Aujourd'hui, les enquêteurs multiplient les auditions pour savoir si Eric Foray a croisé la route de celui qui est déjà mis en examen pour les meurtres de la petite Maëlys et du caporal Arthur Noyer.

https://www.francetvinfo.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 09/04/2018 15:57  Mis à jour: 09/04/2018 15:57
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Ces affaires dans lesquelles la piste de Nordahl Lelandais a été étudiée puis abandonnée…
Depuis les mises en examen de Nordahl Lelandais dans les affaires Maëlys et Noyer, le nom de l'ancien militaire est apparu dans d'autres dossiers de disparition. Pour trois d'entre eux

- Adrien Mouralmié, Lucas Tronche, Estelle Mouzin -, cette piste a été abandonnée.

Depuis mi-janvier, la cellule Ariane, basée au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise, étudie à la loupe le parcours de vie de Nordahl Lelandais, cet ancien militaire qui est passé aux aveux dans les affaires Maëlys et Noyer.
Objectif : recouper les informations, et voir si certaines d'entre elles permettent d'établir des liens avec plusieurs disparitions inexpliquées, notamment dans les régions qu'il a fréquentées.

Depuis ses mises en examen dans ces deux dossiers, beaucoup de noms ont été cités dans les médias ou par les familles des disparus elles-mêmes. Dans certains cas, les enquêtes ont été rouvertes par la juridiction qui en avait la charge, dans d'autres, ce sont les familles qui l'ont demandé, mais n'ont pas toujours été entendues, selon les cas.

Concrètement, des affaires ont été relancées par plusieurs parquets : 4 à Grenoble, 2 à Albertville, 2 à Valence, 3 à Nîmes, 1 à Saint-Etienne. Mais pour trois d'entre elles, le nom de Nordahl Lelandais a été écarté : Adrien Mouralmié, Lucas Tronche et Estelle Mouzin. Le dossier de la tuerie de Chevaline a également été, en l'état, exclu.

Adrien Mouralmié, 24 ans, disparu le 5 juillet 2017
Adrien Mouralmié, jeune cuisinier belge de 24 ans, a disparu le 5 juillet 2017. Originaire de la province de Namur, il était venu travailler dans un restaurant de Talloire-Montmin, sur les rives du lac d'Annecy.

Selon une source judiciaire citée la semaine dernière par l'AFP, Nordahl Lelandais n'est pas impliqué dans cette disparition. Le parquet d'Annecy a été moins catégorique, prudence oblige : "Les vérifications ont été effectuées dans le cadre de l'instruction actuellement en cours pour la disparition d'Adrien Mouralmié. Aucun élément ne permet en l'état d'impliquer Nordahl Lelandais."

Le jeune homme n'a plus donné signe de vie à sa mère depuis 5 juillet dernier, alors qu'il avait l'habitude de l'appeler tous les jours. Une information judiciaire a été ouverte le 8 juillet par le parquet d'Annecy.

Lucas Tronche, 16 ans, disparu le 18 mars 2015
Lucas Tronche, 16 ans, a disparu le 18 mars 2015 à Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard. Les investigations ont été relancées début janvier, notamment en raison de la présence d'un cousin de Nordahl Lelandais dans la même ville et de l'une de ses cousines dans le même département.

Mais les vérifications téléphonique ont permis d'établir que Nordahl Lelandais ne se trouvait pas dans le Gard le jour de la disparition du lycéen. "La téléphonie de Nordahl Lelandais le positionne en Isère, et pas dans le Gard, le 18 mars 2015", a ainsi déclaré une source proche du dossier au quotidien Midi-Libre.

"Il a plusieurs téléphones à cette période-là, mais celui qu'il utilise habituellement borne sans discontinuer sur sa région", a précisé une autre source. "Il n'y a aucun trou dans sa téléphonie qui pourrait lui laisser le temps de venir depuis l'Isère jusqu'à Bagnols-sur-Cèze, et les contacts téléphoniques qu'il a ce jour-là sont ses contacts habituels", a-t-elle encore commenté.

Estelle Mouzin, 9 ans, disparue le 9 janvier 2003
Dans le cas d'Estelle Mouzin, Nordahl Lelandais a totalement été mis hors de cause. La petite fille âgée de 9 ans avait disparu le 9 janvier 2003 à Guermantes, en Seine-et-Marne. L'enquête avait été relancée à la demande de son père, qui avait argué que Nordahl Lelandais était basé au camp militaire de Suippes, dans la Marne, à environ 150 kilomètres du lieu de la disparition de la petite fille.

Mais la piste Nordahl Lelandais a été "refermée" fin décembre : le 9 janvier 2003, Nordahl Lelandais se trouvait en effet en mission en Guyane avec le 132e bataillon cynophile auquel il appartenait alors.

La tuerie de Chevaline?
Six ans après les faits, la tuerie de Chevaline demeure inexpliquée. En 2012, trois membres d'une famille britannique avaient été tués par balles sur une route forestière de Haute-Savoie ainsi qu'un cycliste. Plusieurs pistes ont été explorées, en vain jusqu'à présent.

Plusieurs sources jugent improbable l'implication de Nordahl Lelandais. Fin décembre, la procureure d'Annecy, Véronique Denizot, avait-elle-même déclaré qu'il n'y avait "pas de lien, en l'état des éléments connus". Mais le parquet d'Annecy laisse une porte ouverte, expliquant que les "vérifications" sont toujours en "cours".

Les enquêtes toujours en cours :

Au parquet de Grenoble, 4 affaires :
*Nicolas Suppo, 30 ans, disparu en 2010 en quittant son travail ;* Malik Boutvillain, schizophrène de 32 ans disparu en 2012 à Echirolles ;* Stéphane Chemin, 33 ans, disparu en 2012 à Bourg d'Oisans après s'être enfui de l'ambulance qui le transportait à l'hôpital ; *Georgette Bonnet, 79 ans, partie randonner de La Chapelle-du-Bard, non loin de l'endroit où le crâne du caporal Noyer a été retrouvé.

Au parquet d'Albertville :
Deux enquêtes ont été "relancées en février", selon le parquet, sur les disparitions de *Jean-Christophe Morin, 22 ans, en septembre 2011, et *Ahmed Hamadou, 45 ans, en septembre 2012, tous deux disparus à la sortie d'un festival de musique électronique au Fort Tamié, en Savoie.

Au parquet de Saint-Etienne :
* Adrien Forello, un étudiant en droit disparu à l'âge de 22 ans, le 6 octobre 2010. Son portable avait "borné" ce jour-là à Chambéry, où habitait alors Nordahl Lelandais.

A Valence, les dossiers de *Nelly Balmain, 29 ans, partie en scooter en août 2011 à Jean-en-Royans ; et *Eric Folay, 48 ans, disparu le 16 septembre 2013 à Chatuzange-le-Goubet. La famille d'Eric Folay a le même avocat que la famille d'Arthur Noyer, ce jeune caporal que Nordahl Lelandais a reconnu avoir tué, au cours d'une bagarre, selon lui.

A Nîmes, la justice enquête sur les disparitions en 2009 de *Coralie Moussu, 32 ans, Antoine Zoia, 16 ans, en mars 2016 à Clarensac. L'enquête sur Lucas Tronche y est aussi toujours ouverte.

http://www.lejdd.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 04/04/2018 08:59  Mis à jour: 04/04/2018 08:59
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'ex-petite amie de Nordahl Lelandais avait déposé plainte un mois avant la mort de Maëlys !
Pour l'avocat de cette plaignante,"elle se dit que si sa plainte avait été prise au sérieux, Lelandais aurait été entendu, inquiété, suspecté, surveillé par les gendarmes et la justice. Et peut-être que le drame subi par Maëlys ne serait jamais survenu.

Je pense que ce n'est pas déraisonnable de penser de cette manière". Et l'avocat de poursuivre: "Ma cliente a été saisie d'effroi lorsqu'elle a découvert ce qui était reproché à Nordahl Lelandais dans l'affaire Maëlys puis dans le dossier du caporal Arthur Noyer.

Elle a le sentiment d'avoir échappé au pire. Elle a d'ailleurs cette phrase terrible : 'J'ai été sauvée par la mort de Maëlys.'

L'ex-petite amie avait rencontré Nordahl Lelandais via un site de rencontres en mai 2015. L'amoureuse de 38 ans reste marquée par la violence dont ce dernier a fait preuve lors de leur séparation. Trompée, elle le quitte en décembre 2016. C'est à ce moment-là que Nordahl Lelandais aurait usé de violence. "Il l'a giflée violemment. Il ne voulait pas de cette séparation explique Me Gallo, son avocat.

Elle aurait enduré des menaces et Nordahl Lelandais la harcèlerait.

Selon son avocat, Nordahl l'aurait même menacée avec un taille-haie lors d'une balade en forêt.
C'est finalement le 18 juillet 2017 que les actes de violence auraient atteint leur point culminant. Au volant de son véhicule, Lelandais a foncé sur ma cliente qui se trouvait dans sa voiture, relate Me Gallo. Elle dit avoir échappé de peu à la collision et à un accident. Le jour même, elle va porter plainte, en dépit des tentatives de dissuasion de Nordahl Lelandais.

L'avocat explique au Parisien: "Les gendarmes ont pris sa plainte et le parquet de Chambéry a qualifié les faits de mise en danger de la vie d'autrui avec risque immédiat de mort. Ce qui n'est quand même pas rien !" Mais la plainte est classée sans suites.

C'est un mois plus tard, le 27 août 2017, que Nordahl Lelandais enlève et tue la petite Maëlys, "involontairement"selon ses déclarations.

En septembre 2017, la plaignante avait déposé une autre plainte après s'être aperçue que Nordahl Lelandais diffusait sur le site pornographique YourPorn des sex tapes du couple. Au cours des derniers mois, révèle Le Parisien, elle avait été interrogée par les gendarmes à propos de la personnalité et du parcours de Nordahl Lelandais.

De témoin, elle voudrait être considérée comme victime. Aussi, son avocat a demandé aux autorités judiciaires de réactiver les plaintes de sa cliente.
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 31/03/2018 15:43  Mis à jour: 31/03/2018 15:43
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais : les aveux d’un tueur en série ? c dans l’air du 30.03.2018 ( replay vidéo).


On ne sait pas si ce sont les dernières analyses des experts de la gendarmerie qui ont poussé Nordahl Lelandais a parler ou s'il avait déjà commencé à la suite de ses aveux dans l’affaire Maëlys, en février dernier.

Toujours est-il que s’il a reconnu son implication hier, il n’aurait pas donné d’autres détails. Exactement comme il l’a fait dans le dossier Maëlys où il a refusé d’expliquer les circonstances de la mort de la fillette.

De nombreuses zones d’ombre demeurent encore et le profil de cet homme, actuellement interné au sein de l'hôpital psychiatrique du Vinatier à Bron, interpelle les enquêteurs, qui étudient sa piste dans d'autres affaires de disparition non-résolues. Une cellule de coordination, baptisée Ariane, a été créée en janvier au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise, afin de détecter d'éventuels recoupements entre "le parcours de vie" de Nordahl Lelandais et des disparitions et crimes non élucidés.

Plus d’une dizaine de dossiers seraient actuellement réétudiés par les gendarmes et les toutes dernières déclarations du suspect devraient les inciter à poursuivre leurs investigations.
Invités : - Jean Marc DUCOS, grand reporter, chef de service au quotidien Le Parisien -

Stéphane BOURGOIN, écrivain, spécialiste des tueurs en série. Son dernier ouvrage, à paraître le 5 avril prochain aux éditions Ring, s’intitule L’homme qui rêvait d’être Dexter -

Evelyne SIRE-MARIN, magistrate, vice-présidente du Tribunal de Grande Instance de Paris -

Paul BENSUSSAN, psychiatre, expert agréé par la Cour de cassation
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 31/03/2018 13:28  Mis à jour: 31/03/2018 13:28
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais "fait beaucoup penser à Fourniret, qui n'avoue que quand on lui apporte les éléments", affirme Mtre Seban, un avocat de familles de personnes disparues.
Didier Seban, avocat de familles de deux disparus dans la région d'Albertville (Savoie), a réagi vendredi 30 mars sur franceinfo aux aveux de Nordahl Lelandais. L'ancien maître-chien a reconnu jeudi le meurtre du caporal Arthur Noyer, après avoir avoué qu'il a tué "involontairement" la petite Maëlys. Nordahl Lelandais est mis en examen pour ces deux affaires. Par ailleurs, d’autres dossiers de disparition intéressent les enquêteurs, dont ceux de Jean-Christophe Morin et Ahmed Amadou, disparus à un an d'intervalle en 2011 et 2012 lors d’un festival d’électro au fort de Tamié (Savoie). Didier Seban est l’avocat des deux familles.

franceinfo : Que vous évoque les derniers aveux de Nordahl Lelandais dans l'affaire d'Arthur Noyer ?

Didier Seban : Cela me fait beaucoup penser à Michel Fourniret qui n'avoue que quand on lui apporte effectivement les éléments. Il dit : "C'est aux travailleurs d'enquêter. S'ils trouvent et bien je parlerai, s'ils font un travail minutieux et sérieux". Ça fait partie d'une forme de perversité, de jeu avec les enquêteurs et la police. On a un peu ce sentiment-là à propos de M. Lelandais. Il faut vraiment qu'il soit coincé pour qu'il avoue. Jusque-là, il nie avec toute la virulence possible. Ce type de personnage met à l'épreuve les enquêteurs et les forces de police. Mais quand le travail est fait, on voit qu'on peut trouver et qu'on peut le faire parler.

Pensez-vous que Nordahl Lelandais est un tueur en série ?

On dit souvent que les tueurs en série tuent le même type de personnes. Là, on a une très jeune fille [Maëlys], on a un homme [le caporal Arthur Noyer]. On voit dans tous les parcours des tueurs en série qu'ils font des expériences. Ils sont dans une forme de jouissance de disposer de la vie de quelqu'un. Ça été le parcours de Michel Fourniret, de Francis Heaulme, ça été le parcours de tous les tueurs en série.

Pensez-vous que Nordahl Lelandais est impliqué dans la disparition de Jean-Christophe Morin et Ahmed Amadou ?

Il n'y a quasiment eu aucune enquête au moment de leur disparition. Seules les familles, par Facebook et par des appels à témoins, ont essayé de réunir des témoignages. Mais cela n'intéresse pas les autorités judiciaires, les disparitions d'adultes, malheureusement, parce qu'on peut penser que beaucoup d'entre elles sont liées à des faits criminels. Il faut commencer l'enquête, reprendre les témoignages, aller dans le festival [où Morin et Amadou ont été aperçus pour la dernière fois], interroger les gens qui ont participé, voir si Nordahl Lelandais y était présent. Et, il y a un deuxième travail à faire en parallèle, qui est celui d'enquêter sur sa ligne de vie.

https://www.francetvinfo.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 30/03/2018 11:53  Mis à jour: 30/03/2018 18:48
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Les affaires où le nom de Nordahl Lelandais est cité.
Plusieurs mois de déni avant le dénouement, jeudi soir : Nordahl Lelandais a finalement avoué avoir tué Arthur Noyer, au printemps dernier. Au lendemain de ce bouleversement dans la disparition du caporal et un mois et demi après ses aveux dans l’affaire Maëlys, Nordahl Lelandais reste détenu dans l’unité hospitalière spécialement aménagée (UHSA) de la prison de Lyon-Corbas, au sein d’un hôpital psychiatrique de Bron, dans le Rhône. Le mystère demeure cependant épais sur son implication éventuelle dans d’autres affaires de disparitions, qui remontent parfois à plusieurs années. Coralie Moussu, Jean-Christophe Morin, Malik Boutvillain, Adrien Fiorello… Plusieurs familles s’interrogent sur le rôle qu’aurait pu jouer l’ancien maître-chien dans ces affaires.

Parmi ces dossiers pour lesquels le nom de Nordahl Lelandais est évoqué, les pistes qui mènent à lui ne sont pas toutes de la mêmes épaisseurs. Une partie de ces cas sont activement étudiés par la cellule Ariane, chargée de faire la lumière sur ces nombreuses disparitions grâce, entre autres techniques, au logiciel de recoupement AnaCrim.

Plusieurs affaires relancées par la justice
*Nicolas Suppo, 30 ans, disparu le 15 septembre 2010 en Isère
L’affaire suscite nombre d’interrogations. Comment Nicolas Suppo, ouvrier spécialisé et habitant d’Echirolles, près de Grenoble, a-t-il pu disparaître durant sa pause déjeuner, ce 15 septembre 2010? "Je veux savoir si mon fils a pu le croiser! Depuis 7 ans, nous n'avons reçu aucun signe de vie de Nicolas. On ne sait pas ce qui lui est arrivé. C'est terrible", regrettait fin décembre son père, sur France Bleu, avant la réouverture de l'enquête par le procureur de la République de Grenoble, le 19 janvier.

*Malik Boutvillain, 32 ans, disparu le 6 mai 2012 en Isère
Comme Nicolas Suppo, Malik Boutvillain a disparu à Echirolles. L’enquête avait été classée mais a été rouverte le 19 janvier à la lumière de l’implication de Nordahl Lelandais dans les affaires Maëlys et Noyer. "Il y a un pas qui s'est fait et une porte qui s'ouvre. On saisit l'opportunité de pouvoir parler de Malik et de savoir ce qui lui est arrivé surtout", déclarait sa sœur lors d’un rassemblement de 11 familles de disparus à Lyon, début février.

*Stéphane Chemin, 33 ans, disparu le 24 septembre 2012 en Isère
"Est-ce que Lelandais y est pour quelque chose dans la disparition de mon fils? Je suis bien incapable de le dire", a dit le père de Stéphane Chemin, très ému, lors du rassemblement de Lyon. L’homme, qui souffrait de schizophrénie, a disparu à Bourg d’Oisans, près de Grenoble. L'enquête a aussi été rouverte le 19 janvier.

*Georgette Bonnet, 79 ans, disparue le 9 septembre 2016 en Isère
La septuagénaire allait faire une balade dans le massif de Belledonne, en Isère, lorsqu’elle a disparu. L’hypothèse de l’accident de montagne fut un temps privilégiée, avant que l'enquête ne soit rouverte, le 19 janvier.

*Adrien Fiorello, 22 ans, disparu le 6 octobre 2010 dans la Loire
"On ne peut pas coller toutes les disparitions de France sur le dos de Nordahl Lelandais, qui est présumé innocent, mais il était dans la région au moment de celle de mon fils Adrien. Ca bouscule, forcément…" Ainsi s’exprimait auprès du JDD Marie-France Fiorello, mère du jeune Adrien Fiorello, fin décembre. L’étudiant en droit a disparu en 2010. Le 6 octobre de cette année, son téléphone a borné à Chambéry, où vivait l’ancien maître-chien et où a été vu Arthur Noyer pour la dernière fois. L'enquête a été rouverte le 19 mars.


*Antoine Zoia, 16 ans, disparu le 1er mars 2016 dans le Gard
L’adolescent a mystérieusement disparu en mars 2016 à Clarensac, quand il a été vu la dernière fois chez un buraliste, où il a acheté un briquet. Des vérifications sont en cours pour vérifier l’alibi de Nordahl Lelandais. "Ces investigations n’ont pour le moment rien donné, expliquait le procureur du Gard à Midi Libre, début mars. Dans un sens ou dans un autre. Et toutes les données n’ont pas encore été exploitées."

*Adrien Mourialmé, 24 ans, disparu le 5 juillet 2017 en Haute-Savoie
Le cuisinier belge de 24 ans venait d’être embauché à Taroilles, dans la région du lac d’Annecy, quand il a disparu. Des vérifications ont été entreprises entre cette affaire et le profil de Nordahl Lelandais. "Pour l’instant, je ne veux pas y penser, pas tant que les vérifications n’auront pas été effectuées, tant qu’il n’y a rien de sûr", avançait sa mère au Parisien, en décembre.

*Coralie Moussu, 32 ans, disparue le 6 novembre 2009 dans le Gard
Ses parents n’ont jamais cru à un suicide quand le corps de la jeune Gardoise a été retrouvé dans le Rhône, à la fin de l’année 2010. Avant les aveux de Nordahl Lelandais dans l’affaire Maëlys, le 14 février, le parquet de Nîmes a écrit "fin janvier au juge d'instruction chargé du dossier Lelandais, pour lui demander de vérifier sa présence éventuelle dans le Gard à l'époque des faits", a précisé début février l'avocat de la famille Me Patrick Gontard à l'AFP, confirmant une information de LCI. Un cousin et une cousine de l’ancien militaire habiteraient dans le département, selon l’avocat : "C'est une piste à creuser, ce n'est absolument pas une certitude absolue, il s'agit uniquement de voir si cette porte peut être refermée."

*Nordine Seghiri, 49 ans, disparu le 10 juillet 2015 en Savoie
Il avait fugué de l’hôpital de Chambéry à l’été 2015, où il était soigné depuis plusieurs jours. Des restes de son corps ont été découverts en mai 2016 sur un terrain vague d’une commune proche de Chambéry. Fin mars, Le Dauphiné libéré a indiqué que la cellule Ariane menait des investigations dans cette affaire, pour laquelle la mort naturelle avait été évoquée dans un premier temps.

Des familles demandent la réouverture de plusieurs enquêtes

*Ahmed Hamadou, 45 ans, disparu le 7 septembre 2012 en Savoie
Il venait assister au festival electro Elements du Fort de Tamié, sur les hauteurs d’Albertville, en Savoie, quand il a disparu. Un cas qui rappelle étrangement celui de
*Jean-Christophe Morin, disparu le 9 septembre 2011 au même endroit. Les familles de ces disparus ont d’ailleurs décidé, début mars, de porter plainte auprès du parquet d'Albertville, en Savoie, pour "enlèvement et séquestration", afin de rouvrir une enquête.

"C'était la seule manière de permettre une information des familles, ce qui n'a pas été fait jusqu'à aujourd'hui. Jusqu'à l'émergence de l'affaire Lelandais dans l'assassinat du caporal Noyer", s’est justifié Me Didier Seban, qui s'occupe de ces deux dossiers. Pour lui, les indices ne manquent pas pour relier le trentenaire à ces deux affaires : "Nordahl Lelandais était trafiquant, un de nos clients était un peu consommateur (de drogue, NDLR). Visiblement, Nordahl Lelandais allait dans les endroits festifs. Les deux disparus ont tous les deux fait de l'auto-stop. On est en Savoie."

*Nelly Balmain, 29 ans, disparue le 8 août 2011 dans la Drôme
La famille de Nelly Balmain a porté plainte début mars pour que l’enquête soit relancée sur la disparition de cette jeune femme, qui n’est pas réapparue après avoir quitté le domicile familial drômois de Saint-Jean-en-Royans, en scooter.

*Eric Foray, 48 ans, disparu 16 septembre 2016 dans la Drôme
Représentée par le même avocat que la famille de Nelly Balmain, celle d’Eric Foray a aussi porté plainte. "J'espère qu'on ne l'a pas enterré quelque part, qu'il est pas en train de pourrir quelque part [...] C'est horrible de ne pas savoir", a affirmé son compagnon à LCI. Il quittait alors son domicile de Chatuzange-le-Goubet, dans la Drôme, pour aller faire des courses.

*Florent Bonnet, 37 ans, disparu le 18 janvier 2014 en Savoie
Le casque et la moto de Florent Bonnet avaient été retrouvés près de l’entrée du tunnel de Siaix, en Savoie, en janvier 2014. Depuis, l’homme n’a pas donné signe de vie.

*Lucie Roux, 43 ans, disparue le 16 septembre 2012 en Savoie
Elle souffrait de dépression et vivait dans un logement adapté, avec trois autres patients de l’hôpital psychiatrique de Bassens, en Savoie. "Lucie a été soignée de 2006 à 2012. Et il semble, à la lecture de la presse que Nordahl Lelandais ait été suivi par le centre médico-psychologique de Chambéry de 2012 à 2013", expliquait sa mère Olga au Dauphiné libéré, en janvier, pour demander la réouverture du dossier.

La piste Nordahl Lelandais écartée ou très peu probable
Lucas Tronche, 16 ans, disparu le 18 mars 2015 dans le Gard
Les investigations autour de la disparition de Lucas Tronche, adolescent disparu à Bagnols-sur-Cèze, ont été relancées à la demande de la juge d’instruction de Nîmes, début janvier. Elles ont été refermées fin février, lorsque les vérifications téléphoniques ont permis d’établir que Nordahl Lelandais ne se trouvait pas dans le Gard le jour de la disparition du lycéen, en mars 2015.

Estelle Mouzin, 9 ans, disparue le 9 janvier 2003 en Seine-et-Marne
Quinze ans que le mystère de la disparition d’Estelle Mouzin, 9 ans quand elle a été vue pour la dernière fois, ne trouve pas son épilogue. Le nom de Nordahl Lelandais a un temps été évoqué, mais les enquêteurs ont refermé cette hypothèse fin décembre. Cette piste "a été vérifiée. On a gratté et la porte a été refermée", a affirmé une source judiciaire à l'AFP. Pour autant, "on ne fermera jamais le dossier Estelle Mouzin. On reçoit des courriers toutes les semaines."

La tuerie de Chevaline, quatre morts le 5 septembre 2012 en Haute-Savoie
"C’est une blague", résumait un gendarme auprès d’Europe 1. Vraisemblablement, Nordahl Lelandais n'est pas le meurtrier des trois membres d'une famille britannique, les al-Hilli, en vacances sur les bords du lac d'Annecy lorsqu’ils ont été tués par balles lors d'une promenade sur une route forestière de Haute-Savoie. Un cycliste avait également été retrouvé mort sur les lieux. “En l'état des éléments connus, il n'y a pas de liens", précisait fin décembre la procureure d'Annecy chargée du dossier, Véronique Denizot, dans les colonnes du Parisien.

http://www.lejdd.fr/ Par Thibaud Le Meneec
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 30/03/2018 11:22  Mis à jour: 30/03/2018 11:22
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Stéphane Bourgoin, spécialiste des tueurs en série et du profilage criminel évoque les aveux de Nordahl Lelandais concernant le meurtre d’Arthur Noyer. ( Vidéo)
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 27/03/2018 13:19  Mis à jour: 27/03/2018 13:19
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais : ."On essaie de combler les trous, « On a l’impression que les dossiers de disparitions de personnes majeures n’intéressent personne » ...
«Rien n’a été fait dans plusieurs dossiers de personnes disparues dont j’ai désormais la charge. Ni enquête de voisinage, ni exploitation des téléphones ou des GPS, ni perquisition… C’est pourquoi je vais saisir ces jours-ci les inspections réciproques de la gendarmerie et de la police ».


« On a l’impression que les dossiers de disparitions de personnes majeures n’intéressent personne »

Maître Bernard Boulloud est un avocat très en colère. En colère depuis vendredi, date à laquelle il a été longuement reçu par la doyenne des juges d’instruction de Valence, avec son client Régis Pique, dont le compagnon Éric Foray s’est volatilisé le 16 septembre 2016 à Chatuzange-le-Goubet (Drôme). Disparition pour laquelle la piste Nordahl Lelandais est évoquée. « Nous avons appris que le procureur de la République voulait s’assurer du caractère sérieux de notre plainte avec constitution de partie civile pour arrestation, enlèvement et séquestration arbitraire. Je ne comprends pas. Cela fait un an et demi que le procureur est directeur de l’enquête, un an et demi qu’il aurait pu se soucier de l’avancement de l’enquête. C’est tout simplement ahurissant. C’est rajouter de la douleur à la douleur de mon client », déclarait hier l’avocat grenoblois.

Et ce n’est pas le seul dossier pour lequel Me Boulloud pointe des dysfonctionnements. « Il en est de même dans le dossier portant sur la disparition de l’Échirollois Malik Boutvillain, le 6 mai 2012, ou encore celle de Nelly Balmain, le 8 août 2011 à Saint-Jean-en-Royans (Drôme). De nombreux manquements d’enquête sont également évidents dans ces deux dossiers. Pour Malik Boutvillain, le procureur de la république de Grenoble, en charge du dossier, a depuis fait amende honorable. En accord avec les familles, je vais saisir les deux inspections, mais également le ministère de la Justice, pour vérifier si le travail qui devait être fait a été fait ou pas. Mais à l’évidence, il ne l’a pas été car on a l’impression que les dossiers de disparitions de personnes majeures n’intéressent personne, alors que ce sont les premières heures qui sont décisives dans ce type d’enquête et que toute disparition impose aux services d’enquêtes de réagir de suite ».

En saisissant ces différents services, l’avocat grenoblois entend faire avancer la façon dont sont traitées ces enquêtes de disparition. « La justice, les services d’enquête, doivent absolument changer leur méthode de travail, leur regard, afin de procéder à des recoupements le plus vite possible ».

Aurait-il été possible d’arrêter Lelandais avant la disparition de Maëlys ? L’avocat se pose la question.

Et Maître Boulloud ne veut pas en rester là. Il s’interroge désormais également sur l’enquête de l’assassinat du caporal Arthur Noyer, en Savoie, pour lequel Nordahl Lelandais a été mis en examen le 20 décembre 2017 : « Nous avons de nombreuses interrogations par le flou entretenu depuis le début de cette disparition, en avril 2017. Je n’ai toujours pas pu consulter le dossier en tant que partie civile alors que c’est un droit en tant que partie civile, sans en divulguer bien entendu le contenu. Depuis le début, on nous rétorquait que l’enquête se poursuivait, sans nous en dire le contenu. On peut légitimement se poser la question de savoir si le BA-ba a effectivement été réalisé dans cette enquête. Et s’il y a eu investigations, encore faut-il savoir si les résultats de ces investigations ont été exploités au bon moment, et si cela aurait permis de mettre la main sur Lelandais avant le mois d’août. On aurait peut-être ainsi évité le meurtre de Maëlys. Tout cela, nous allons le vérifier scrupuleusement ».

Par Vincent WALES
Contactés par nos soins hier soir, les services de police et de gendarmerie n’ont pas souhaité réagir.

http://www.ledauphine.com/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 16/03/2018 16:52  Mis à jour: 16/03/2018 16:52
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais. Nordahl Lelandais a consulté des sites pédopornographiques quelques heures après la mort de la fillette.
Grenoble, France

Lundi, Nordahl Lelandais quittera l’unité hospitalière du Vinatier à Bron (Rhône) pour être entendu une nouvelle fois au palais de justice de Grenoble par les juges d’instruction chargés de l’enquête sur la mort de Maëlys.

Si le procureur de la république de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, a démenti jeudi la présence de traces ADN au domicile du suspect, contredisant des supposées fuites relayées dans la presse, les juges ont bien d’autres zones d’ombre à lever dans cette enquête, pour tenter d’établir le scénario de cette nuit du 27 août à Pont-de-Beauvoisin durant laquelle la fillette de 9 ans a été enlevée.

https://www.francebleu.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 10/03/2018 15:48  Mis à jour: 10/03/2018 15:50
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Affaires Nordahl Lelandais : les parents de Nelly Balmain, disparue en 2011, veulent savoir...( Vidéo)


Dans combien de dossiers Nordahl Lelandais est-il impliqué ? La question se pose désormais pour 11 familles de disparus. Dans la Drôme, deux plaintes viennent d'être déposées afin que des enquêtes soient relancées. LCI a pu rencontrer les familles de ces deux disparus, Nelly Balmain, une jeune femme de 29 ans, disparue en 2011 et Eric Foray, disparu en 2016.


Elles sont dans une insupportable attente. Les familles de deux disparus de la Drôme se sont confiées à LCI après le dépôt de deux plaintes par leur avocat. Elles veulent que l'enquête concernant leur proche disparu soit relancée et savoir notamment, si Nordahl Lelandais, pourrait ou non être impliqué.


Nelly Balmain avait 29 ans lorsqu'elle a disparu en août 2011. Cette jeune femme a quitté le domicile de ses parents à Saint-Jean-en-Royans (Drôme) pour ne jamais réapparaître. Son scooter n'a jamais été retrouvé non plus. "J'ai mis 8 ans pour avoir Nelly. Quand on a un enfant comme ça, ce n'est pas pour le voir partir", témoigne sa mère, au micro de LCI, des sanglots dans la voix.

https://www.lci.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 10/03/2018 12:37  Mis à jour: 10/03/2018 12:37
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais consultait des sites pédopornographiques.
L’ancien militaire mis en examen pour deux meurtres fréquentait depuis peu des sites pédopornographiques avant d’être arrêté.
Hormis les consultations répétées de sites de rencontres homosexuelles (un élément qui reste un axe d’enquête pour les gendarmes), Nordahl Lelandais avait une « récente habitude de consultation » de sites pédopornographiques peu de temps avant de devenir un tueur. Une connexion à ces sites a notamment été enregistrée la nuit de la disparition de la petite Maëlys.

C’est ce qui ressort de l’analyse de l’ensemble de ses connexions Internet par les enquêteurs. Un élément à la fois troublant mais peut-être révélateur de sa personnalité ambivalente. Ce nouvel élément majeur pourrait permettre de comprendre les choix très différents des victimes présumées de l’ancien maître-chien. Car leur typologie est pour l’instant déroutante.

Aucun lien entre les victimes
Parmi elles, il y a d’un côté, Maëlys De Araujo, une petite fille âgée de 9 ans, enlevée et tuée dit-il de « manière accidentelle » lors d’une noce à Pont-de-Beauvoisin (Isère) le 27 août au petit matin. Et de l’autre, Arthur Noyer, 23 ans, un caporal de la prestigieuse unité des chasseurs alpins du 13 ème BCA de Chambéry (Savoie), enlevé et assassiné après une soirée dans un bar discothèque le 12 avril 2017, que Nordahl Lelandais a pris en stop ce soir-là.



Deux victimes que tout oppose. Et n’ont aucun lien entre elles sauf d’avoir croisé un jour la route de cet ex-maître chien qui pourrait être mis en cause dans bien d’autres dossiers, en cours de vérifications et d’évaluation par les enquêteurs de la cellule Ariane de la gendarmerie.

Nordahl Lelandais, déjà connu pour avoir « une sexualité parfois violente » selon certaines de ses amies féminines, consultait, en le dissimulant à ses proches, des sites de rencontre gays. Les enquêteurs ont découvert certaines annonces où il se met en scène avec des partenaires. Trois des victimes présumées de Lelandais sont homosexuelles.

Un homme, un militaire qui a reconnu Nordahl Lelandais comme l’un de ses « dragueurs dans un établissement de nuit gay a raconté comment il avait été poursuivi en voiture par Nordahl jusque sur une aire d’autoroute de la A 43.

Surnommé « Tonton Nono »
Mais la consultation de sites pédopornographiques pourrait être un moment de bascule dans le parcours de vie de cet homme que les gendarmes doivent reconstituer désormais au plus précis. Des vérifications avaient déjà été entreprises à l’automne dans l’entourage de cet ancien militaire, devenu par ailleurs dealer d’habitude, pour savoir s’il avait déjà été mis en cause ou soupçonné d’avoir agressé de très jeunes enfants. Sans résultat.

Une proche de Nordahl, surnommé « Tonton Nono », assistante maternelle, avait assuré n’avoir jamais rien remarqué ni soupçonné la moindre allusion sur des actes pédophiles. Une autre proche de la famille qui avait fait du baby-sitting à domicile a démenti toute approche malsaine de la part de cet homme qui recèle sans doute encore des zones d’ombre.

http://www.leparisien.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 09/03/2018 15:48  Mis à jour: 09/03/2018 15:48
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais : des aveux sur Maëlys, sur Arthur Noyer... Et après ?
LELANDAIS - Ce qu'a dit Nordahl Lelandais aux enquêteurs dans l'affaire Noyer n'est pas anodin. Des éléments entre les deux affaires sont troublants. Peut-on déceler un mode opératoire ? Nordahl Lelandais est-il un tueur expérimenté ?

L'ESSENTIEL
Nordahl Lelandais est-il un tueur en série ? L'hypothèse est désormais sur la table, elle est même relancée depuis les révélations faites par Le Dauphiné Libéré ce vendredi 9 mars : l'homme qui a avoué avoir tué Maëlys a reconnu avoir fait monter dans sa voiture Arthur Noyer, la nuit de sa disparition. Plusieurs éléments sont désormais à prendre en considération : Nordahl Lelandais a mis son téléphone en mode avion cette nuit-là, comme lors de cette soirée où il a enlevé Maëlys avant sa mort. S'agit-il d'un "mode opératoire" qu'il aurait pu répété ? On sait désormais qu'il a confié à des amis qu'il savait "comment faire disparaître un corps" et le procureur a confirmé que Nordahl Lelandais a fait des recherches Internet sur ce sujet macabre. Autre élément : Nordahl Lelandais a menti plusieurs fois. Dans l'affaire Maëlys bien sûr, mais aussi dans l'affaire Arthur Noyer. Avant ses aveux, qu'il n'a fait que confronté à des éléments tangibles, il se contentait de dire qu'il s'était rendu à Chambéry la nuit de la disparition du jeune caporal. tout indique qu'il ajuste son discours devant les enquêteurs aux preuves découvertes au fil des investigations. Désormais, la possibilité que Nordahl Lelandais soit impliqué dans de multiples disparitions survenues dans la région est prise au sérieux. Suivez sur cette page les derniers éléments de ce qu'il convient d'appeler "l'affaire Nordahl Lelandais".

EN DIRECT
15:37 - L'avocat de Nordahl Lelandais ne s'est toujours pas exprimé sur l'affaire Arthur Noyer
La dernière fois qu'Alain Jakubowicz, l'avocat qui assure la défense de Nordahl Lelandais, s'est exprimé devant les journalistes, c'est à l'issue de la conférence de presse du procureur de Grenoble, le 14 février dernier, après les aveux de son client. Il avait refusé de commenter l'affaire Arthur Noyer, alors que Nordahl Lelandais avait déjà avoué aux enquêteurs qu'il avait pris en stop Arthur Noyer la nuit de sa disparition. Alain Jakubowicz a fait savoir que son client lui avait menti dans le dossier Maëlys, mais qu'il allait continuer à le défendre. le 22 février, les journalistes l'ont interpellé à la sortie du tribunal de Grenoble, lors de la dernière audition de son client - entendu dans l'affaire Maëlys. Il ne s'était pas arrêté pour répondre aux questions.

15:26 - La piste Nordahl Lelandais étudiée dans deux autres cas de disparitions inexpliquées
Ce jeudi 8 mars, le parquet de Valence a annoncé que la piste Nordahl Lelandais allait être explorée dans deux autres enquêtes sur la disparition de deux autres individus : un homme de 48 ans, en 2016, et une femme de 29 ans, en 2011. Selon le parquet de Valence, les cas Eric Folay et Nelly Balmain représentent les deux seuls cas actuels de personnes disparues n'ayant jamais été retrouvées dans le département de la Drôme. Début mars, ce sont les familles de deux hommes volatilisés en Savoie, en 2011 et 2012, qui avaient porté plainte. Nordahl Lelandais est aussi soupçonné par la justice depuis décembre dernier d'avoir assassiné un jeune militaire, le caporal Arthur Noyer, en 2017 à proximité de Chambéry, également en Savoie.

14:15 - Nordahl Lelandais risque-t-il la prison à perpétuité ?
L'homme qui a avoué avoir tué Maëlys sait que la durée de son incarcération dépend de comment les faits seront qualifiés par les juges. Son silence devant les magistrats n'est sans doute pas anodin. Si la thèse de l'accident est retenue, c'est-à-dire si l'enquête démontre qu'il s'agit probablement d'un homicide involontaire ou de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, alors la peine encourue est de quelques années de prison, en fonction des circonstances aggravantes, pouvant aller jusqu'à 20 ans. Mais Nordahl Lelandais risque une peine beaucoup plus lourde si les faits sont qualifiés d'homicide volontaire ou d'assassinat. En France, la peine maximale est la perpétuité incompressible. Elle s'applique pour les meurtres les plus graves : ceux effectués avec tortures, acte de barbarie ou viol sur un mineur de moins de quinze ans. Si les circonstances aggravantes ne sont pas retenues, alors la période de sûreté est d'au maximum 22 ans.

13:44 - Aveux de Nordahl Lelandais : les parents d'Arthur Noyer n'ont toujours pas réagi
Ni l'avocat des parents d'Arthur Noyer ni eux-mêmes n'ont pour le moment commenté les révélations du Dauphiné Libéré et de BFMTV sur les aveux de Nordahl Lelandais. Pourtant, le père d'Arthur Noyer s'était forgé la certitude, il l'avait dit aux médias, que son fils et Nordahl Lelandais s'étaient croisés le soir de sa disparition inexpliquée. On sait aujourd'hui que ce pressentiment était exact. La dernière fois que les parents d'Arthur Noyer se sont exprimés publiquement, c'était le 19 février, au micro de France Ble. Ils interpellaient alors directement Nordahl Lelandais : "Il y a tellement de familles qui sont vraiment dans l'angoisse, lui n'a pas le droit d'employer ce mot. Il ne pense qu'à jouer de sa toute-puissance pour rester maître du jeu et exister dans les médias, et on ne le supporte pas...", faisant allusion à l'hospitalisation de Nordahl Lelandais, pour des "crises d'angoisse".

13:06 - "Nous pensons très fort à la famille d'Arthur Noyer", a déclaré le père de Maëlys
Ce jeudi soir, au cours de la conférence de presse, après avoir remercié l'ensemble des personnes soutenant la famille de Maëlys dans cette "terrible épreuve", Joachim De Araujo, son père, a conclu sa prise de parole en déclarant : "Nous pensons très fort à la famille d'Arthur Noyer, dans notre combat commun pour la vérité." Rappelons que Nordahl Lelandais a été mis en examen pour l'assassinat du jeune militaire Arthur Noyer dans la foulée de la découverte de son crâne le 7 septembre dernier, près de Montmélian (Savoie). Le 20 décembre dernier, le procureur de la République de Chambéry, Thierry Dran, tenait par ailleurs une conférence de presse dans laquelle il faisait état d'indices "graves et concordants" pesant sur Nordahl Lelandais pour l'affaire "Arthur Noyer".

12:54 - Nordahl Lelandais dit avoir fait monter Arthur Noyer ivre dans sa voiture
Selon les informations du Dauphiné Libéré, dans la version qu'il a livré aux enquêteurs dans ce dossier, l'ancien militaire assure que le jeune caporal était alcoolisé lorsqu'il l'a fait monter dans sa voiture. Le jeune homme venait de quitter une boîte de nuit, tard dans la soirée.

12:53 - Nordahl Lelandais a avoué avoir "pris en stop" Arthur Noyer le soir de sa disparition
Selon BFMTV et la Dauphiné Libéré, Nordalh Lelandais a reconnu, le 5 février dernier, avoir "pris en stop" le caporal Arthur Noyer le soir de sa disparition. Avant cet aveu, il était déjà mis en examen pour l'assassinat du militaire. Jusqu'à maintenant, Nordalh Lelandais reconnaissait juste avoir été présent dans le secteur au moment de la disparition d'Arthur Noyer, dans la nuit du 11 au 12 avril 2017.D'après "les éléments recueillis" par la chaîne d'infos en continu, c'est il y a un mois environ, le 5 février, alors qu'il était auditionné par des juges, que Nordahl Lelandais a avoué la prise en stop du caporal Arthur Noyer cette nuit-là. Nordahl Lelandais nie en revanche être à l'origine de sa mort. L'ancien militaire assure en effet avoir déposé Arthur Noyer quelques kilomètres plus loin, à la demande de son auto-stoppeur, à un endroit que ce dernier avait désigné lui-même.

12:21 - Affaire Noyer : pourquoi Nordahl Lelandais a-t-il fait de nouveaux aveux ?
Si Nordahl Lelandais n'a encore reconnu aucune responsabilité dans la mort du jeune caporal Arthur Noyer. Or, un élément a rapidement intrigué tout particulièrement les enquêteurs chargé de l'affaire Noyer : une étude de téléphonie a prouvé que les portables de Nordahl Lelandais et Arthur Noyer ont "borné" au même moment aux mêmes endroits. De quoi suggérer un déplacement commun. Il semblerait donc que le suspect ait fait évolué sa version devant les enquêteurs, acculé par des preuves tangibles et scientifiquement établis. Pour rappel, ce n'est que confronté à des preuves - des traces de sang retrouvées dans sa voiture -, qu'il était passé aux aveux concernant la mort de Maëlys.

12:14 - Ce que l'on sait sur Nordahl Lelandais, éléments biographiques (2/2)
Nordahl Lelandais était connu des services de police pour des délits de droit commun. Par le passé il s'était fait connaître de la justice à cause d'usages de stupéfiants et dans une affaire d'incendie. "Celui d'un restaurant, dont il n'était pas directement à l'origine", a vaguement précisé sa mère à la presse. Mais ce portrait assez négatif a été contrebalancé par les témoignages de proches (une amie, son frère), mais aussi de voisins dépeignant Nordahl Lelandais "un petit garçon tranquille", "sympa" ou "incapable de faire du mal" à une fillette comme Maëlys...

http://www.linternaute.com/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 08/03/2018 12:04  Mis à jour: 08/03/2018 12:04
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais cité dans une autre affaire de disparition, celle de Nelly Balmain, 29 ans.
Image redimensionnée

Le procureur a également rouvert, le 11 janvier, une enquête clôturée depuis 2015, portant sur la disparition de Nelly Balmain, 29 ans. En août 2011, cette jeune femme quittait le domicile de ses parents à Saint-Jean-en-Royans (Drôme) pour ne jamais réapparaître. Son scooter n’a jamais été retrouvé non plus.
«La famille nous a réactivés là-dessus en émettant des hypothèses de travail. Raison pour laquelle on a rouvert pour faire tous les recoupements envisageables», indique le procureur.
Il s’agit des deux seuls cas de personnes disparues jamais retrouvées dans le département, selon le parquet.
Début mars, les familles de deux hommes disparus en Savoie en 2011 et 2012 en marge d’un festival de musique électronique ont également porté plainte.
Une cellule de coordination, baptisée Ariane, a été créée en janvier au pôle judiciaire de la gendarmerie nationale à Pontoise, afin de détecter d’éventuels recoupements entre «le parcours de vie» de Nordahl Lelandais et des disparitions et crimes non élucidés.
Nordahl Lelandais est également mis en cause, depuis décembre, pour l’assassinat d’un jeune militaire, le caporal Arthur Noyer, en avril 2017 près de Chambéry.

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 08/03/2018 11:29  Mis à jour: 08/03/2018 12:05
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais cité dans une nouvelle affaire de disparition, celle d'Eric Foray, 48 ans, disparu dans la Drôme en 2016.
Eric Foray a disparu dans la Drôme en 2016. Aujourd’hui, son compagnon souhaite faire rouvrir l’enquête pour explorer la piste Nordahl Lelandais.
Nordahl Lelandais a-t-il un lien avec la disparition d’Eric Foray dans la Drôme en 2016 ? Le compagnon du quadragénaire disparu souhaite faire rouvrir l’enquête afin d’explorer cette piste.

Selon BFMTV, Régis Piquet a porté plainte contre X mardi pour "arrestation" et "séquestration arbitraire" et s’est constitué partie civile pour tenter de faire avancer les recherches. Le parquet de Valence a ouvert le dossier.

Eric Foray a disparu le 16 septembre 2016 à Chatuzanne-le-Goubet, dans la Drôme, alors qu’il était parti faire des courses en voiture. Depuis, ni l’homme ni sa voiture n’ont été retrouvés.

"Il n’est pas parti de son plein gré", indique son compagnon.

"On avait plein de projets, il s’était beaucoup investi dans notre maison, on était très heureux."
Régis Piquet cherche aujourd’hui à savoir si Nordahl Lelandais peut être lié d’une quelconque manière à cette disparition.

Image redimensionnée

Entendu depuis septembre dans l’affaire Maëlys, l’ex-militaire a avoué mi-février qu’il avait tué la petite fille. Il est également mis en examen dans le cadre de l’enquête sur le meurtre d’Arthur Noyer, 34 ans, disparu à Chambéry l’an dernier et dont les ossements ont été découvert à Chambéry en septembre, à une centaine de kilomètres du lieu de disparition d’Eric Foray.

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 02/03/2018 17:27  Mis à jour: 02/03/2018 17:27
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Affaire Lelandais : les familles des disparus du fort de Tamié portent plainte.
Image redimensionnée

À un an d’intervalle, en 2011 et 2012, deux hommes ont disparu après avoir assisté à un festival de musique électronique dans ce fort. Deux disparitions où le nom de Nordahl Lelandais apparaît à chaque fois.
Les familles de Jean-Christophe Morin, 22 ans, et d’Ahmed Hamadou, 45 ans, deux hommes disparus lors d’un festival de musique électronique au fort de Tamié (Savoie), respectivement en septembre 2011 et 2012, viennent de déposer plainte ce vendredi pour « enlèvement et séquestration » devant le tribunal d’Albertville (Savoie) et se constituent comme parties civiles.

« C’est le seul moyen de mettre la justice en mouvement dans ces deux dossiers inertes et faire ouvrir une enquête », martèle Me Didier Seban, l’avocat spécialiste des « cold cases » qui défend les deux familles. « Il est temps que la justice comprenne que les disparitions cachent parfois des crimes », insiste l’avocat aux multiples dossiers résolus grâce à l’acharnement « contre une machine judiciaire qui tourne parfois sur elle-même ».

« Il s’agit de faire étudier les faits en perspective et par rapport à la proximité supposée avec Nordahl Lelandais », ajoute Me Corinne Herrmann, l’autre avocate des familles.

«On nous a abandonnés»
« À l’époque en 2011, quand Jean-Christophe a disparu, j’ai remué ciel et terre. J’ai fait imprimer des affichettes, et diffuser des appels dans la presse locale mais la justice m’a dit que mon fils avait certainement fugué », se désole Daniel Morin, 62 ans, le père de Jean-Christophe.

Désemparé, il s’est tourné, tour à tour, vers les gendarmeries locales, puis vers le tribunal d’Albertville, « sans jamais obtenir une explication pour [lui] dire ce qu’il fallait faire comme démarche ». « J’appelais régulièrement mais à la fin on ne me répondait même plus… On nous a abandonnés. »

À Sallanches, là où Jean-Christophe vivait non loin de sa sœur Adeline, l’ADN avait été néanmoins prélevé par la gendarmerie au cas où son corps serait retrouvé et pour l’identifier. Le dossier est ensuite transféré à la brigade d’Albertville et le jeune homme est inscrit au fichier des personnes recherchées (FPR). Une simple procédure de recherche dans l’intérêt des familles est mise en place. Rien d’autre.

Pas d’enquête judiciaire
Ce fut le même cas pour Ahmed Hamadou, 45 ans, dont les proches ont signalé à l’époque la disparition au commissariat de Chambéry. Mais point d’enquête judiciaire alors que ces deux hommes ont disparu lors du même festival. Et sans raison connue.

« En France, on m’a expliqué que mon fils était majeur et qu’il avait le droit de disparaître et de ne plus donner signe de vie… Et cela n’inquiète aucune autorité. Qui peut savoir si ces deux affaires ne sont pas liées si personne n’enquête ! » tranche, avec son bon sens, Daniel Morin, épuisé qui depuis « n’a jamais été contacté par une quelconque autorité judiciaire », s’étonnent Me Seban et Me Herrmann.

Nordahl Lelandais, dealer à l’occasion, fréquentait selon plusieurs témoignages les soirées de musique électro comme le festival de Tamié qui depuis n’existe plus. Selon un cousin d’Ahmed Hamadou, ce dernier aurait pu connaître Nordahl. Des informations qui ne sont pas encore confirmées officiellement. Quant à Jean-Christophe Morin, jeune homme qui rêvait d’une vie différente à la montagne, les liens avec Nordahl restent à établir.

Les quinze dernières années de Nordahl
Ces deux dossiers font l’objet de vérifications comme d’autres de la cellule de coordination « Ariane ». Une équipe de gendarme du pôle judiciaire est en charge de détecter des recoupements plausibles sur des affaires de disparitions ou de crimes non élucidés liés ou pas à Nordahl Lelandais, cet ex-maître-chien déjà mis en cause dans le meurtre de la petite Maëlys De Araujo, 9 ans, en août 2017 et de l’assassinat du caporal Arthur Noyer, 23 ans.

Depuis le début du mois de janvier, « le parcours de vie » de Nordahl Lelandais durant les quinze dernières années est passé au crible des enquêteurs, en interrogeant notamment toutes les bases judiciaires, mais aussi les prestataires privés comme les opérateurs téléphoniques, les transporteurs ou les assurances.

Ce travail vise à « fixer dans le temps et dans l’espace » le suspect pour permettre des rapprochements et relancer des enquêtes criminelles non résolues. Les données récoltées sont intégrées au logiciel AnaCrim, un outil informatique qui permet de croiser les différentes informations.

http://www.leparisien.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 26/02/2018 10:00  Mis à jour: 26/02/2018 10:00
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Vidéo du 22 février 2018 : "Envoyé spécial" " a rencontré les familles d'autres disparus dans un rayon de 50 kilomètres autour de Chambéry. Nordahl Lelandais « L'ombre d'un tueur en série. »
Le mystère Lelandais.

"Envoyé spécial" a rencontré les familles d'autres disparus dans un rayon de 50 kilomètres autour de Chambéry, la ville où habitait Nordahl Lelandais. Jean-Christophe Morin, Ahmed Hamadou, Malik Boutvillain… Des disparitions inexpliquées dont le magazine remonte la piste. Et sur lesquelles plane désormais l’ombre du mystérieux Nordahl Lelandais.


Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 20/02/2018 13:07  Mis à jour: 20/02/2018 13:07
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Affaire Maëlys: une cellule spéciale enquête sur le passé de Nordahl Lelandais.
Nordahl Lelandais est mis en examen dans deux dossiers: la mort de Maëlys et celle d'Arthur Noyer, un jeune caporal disparu en avril dernier. Les enquêteurs s'interrogent sur les quinze dernières années de la vie du maître-chien.

Nordahl Lelandais a-t-il commis d'autres crimes? Avant ses aveux, la semaine passée dans l'affaire Maëlys, l'homme avait été mis en examen dans deux dossiers: la mort de Maelys et la mort d'Arthur Noyer, un jeune caporal disparu en avril dernier. Les enquêteurs s'interrogent, comme de nombreuses familles de disparus, sur le passé du suspect.

Si Alain Jakubowicz, l'avocat de Nordahl Lelandais, s'offusque de l'étiquette de "serial killer" qui est désormais attachée à son client, "sans l'ombre du commencement d'une preuve", le parquet de Grenoble a déjà rouvert quatre dossiers de disparitions survenues en Isère entre 2010 et 2016. L'enquête est également menée à une échelle nationale.

Estelle Mouzins, Malik Boutvillain, Antoine Zoia
Depuis mi-janvier, les enquêteurs ont ainsi mis en place une cellule spéciale "Arianne", qui retracent les quinze dernières années de la vie de l'ancien militaire. L'objectif: "fixer" Nordahl Lelandais dans le temps et l'espace depuis le début des années 2000. Ses adresses, ses données bancaires, ses voyages, les dates et les endroits où il aurait pu être contrôlé. Tout est référencé.

Les informations sont ensuite croisées pour établir le parcours de vie de Nordahl Lelandais, et le confronter aux dossiers de personnes disparues.

Entre six et neuf enquêteurs du Service Central de Renseignement Criminel à Pontoise travaillent sur une dizaine d'affaires. Si certains dossiers sont très vite refermés, comme celui d'Estelle Mouzins disparue en 2003 en Seine-et-Marne, d'autres sont ré-ouverts à la demande des procureurs. C'est ainsi le cas pour Malik Boutvillain, un jeune homme de 32 ans disparu en 2012 à Echirolles, ou Antoine Zoia, 16 ans, disparu en 2016 près de Nîmes.

Voir vidéo -> http://rmc.bfmtv.com/emission/affaire ... hl-lelandais-1378175.html
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 20/02/2018 10:50  Mis à jour: 20/02/2018 10:50
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais dira «sa vérité», assure son avocat Alain Jacubowicz.
Toujours hospitalisé, son client pourrait être entendu jeudi par les juges d’instruction.
Alors que Nordahl Lelandais est hospitalisé depuis vendredi soir après avoir avoué avoir tué la petite Maëlys, son avocat a pris la parole ce mardi matin. Interrogé sur RMC, Alain Jakubowicz a assuré qu’il n’était pour rien dans la décision d’hospitaliser son client pour des «angoisses». Le conseil de Lelandais dit « comprendre la souffrance des familles ».

Nordahl Lelandais « est hospitalisé par la médecine comme cela doit se faire ». Ce qui n’empêche pas l’enquête de se poursuivre. S’il « ignore » si son client sera sur pied jeudi pour une nouvelle audition, Alain Jakubowicz explique que « les magistrats instructeurs pourront se déplacer au centre hospitalier pour l’entendre ».

« Une seule personne connaît la vérité : lui »
« Mon rôle est d’être à côté de l’homme dont on attend qu’il fasse des déclarations et qu’il dise la vérité. C’est le rôle de l’avocat […] mon rôle est de l’assister. Une seule personne connaît la vérité : lui. »

Selon le conseil de l’ancien maître-chien de 34 ans, ce dernier a passé plusieurs mois à «exprimer sa vérité, qui s’est avérée inexacte, aux magistrats et à la famille de Maëlys » mais il rappelle qu’en droit français, « le mensonge fait partie des axes de défense […] on a le droit de mentir, à ses risques et périls ».

L’avocat balaye la thèse de l’assassinat. Mercredi au moment des aveux qui ont mené à la découverte des restes de la petite fille, Nordahl Lelandais a expliqué que la mort de Maëlys était « accidentelle » : « C’est sa vérité, il aura à l’étayer ».

«Je persiste à dire que l’on ne voit rien sur cette photographie»
Alain Jakubowicz est revenu sur sa première entrevue avec Nordahl Lelandais : « J’ai rencontré un homme, je n’ai pas rencontré un monstre […] J’ai rappelé qu’il faisait partie de l’humanité. Un homme peut commettre des actes monstrueux ça n’en fait pas un monstre. Mais je ne dis pas qu’il a commis des actes monstrueux ».

Début décembre, l’avocat était apparu sur BFMTV. Très virulent, il avait envoyé une salve à Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble qui selon lui en avait trop dit sur l’instruction. « Ce qu’il a dit ne correspondait pas à la réalité, alors je suis sorti du silence », explique-t-il. On sait désormais, que Nordahl Lelandais a bien emmené Maëlys dans sa voiture le 27 août dernier durant une soirée de mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Les enquêteurs analysaient notamment une image de vidéosurveillance où l’on voyait une silhouette, qui pouvait être celle de Maëlys sur le siège passager de la voiture de Lelandais. « Je persiste à dire que l’on ne voit rien sur cette photographie », insiste Me Jakubowicz.

http://www.leparisien.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 19/02/2018 13:32  Mis à jour: 19/02/2018 16:56
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Un ami d'enfance de Nordahl Lelandais témoigne: "À mon avis, c'est quelqu'un qui a déjà tué". Cet ami craint également qu’il ne soit lié à d'autres disparitions.
Un ami de Nordahl Lelandais, qui l'a fréquenté durant l'adolescence, témoigne. Il assure n'avoir jamais rien remarqué d'anormal dans son comportement mais craint qu'il ait fait d'autres victimes.
Alors que Nordahl Lelandais a été hospitalisé vendredi soir dans un établissement psychiatrique, l'un de ses amis d'enfance témoigne.

"Tous ses amis sont choqués et en colère contre lui. Du jour au lendemain, on s'aperçoit que c'est un tueur de petite fille (...) On imagine le monstre que ce doit être. On est tous dégoûté, sidéré", se confie-t-il au Parisien, évoquant un "monstre".

L'ancien militaire de 34 ans a été hospitalisé "par précaution" à la demande de son avocat, près de Lyon. Après la découverte mercredi des premiers ossements de Maëlys, les enquêteurs ont retrouvé jeudi la "quasi-totalité" des restes de la fillette disparue depuis fin août. Mais les circonstances de la mort de l'enfant restent inconnues. Si Nordahl Lelandais a reconnu l'avoir tuée "involontairement", il n'a pas donné davantage de précisions.

"Il est venu plusieurs fois dormir à la maison"
Cet ami qui le connaît depuis l'adolescence avait dans un premier temps pris sa défense. Il assure qu'il n'a jamais rien remarqué d'étrange dans son comportement. "Nordahl s'est toujours fondu dans la masse. Il avait des amis, des copines, il participait à des soirées. Pour moi, il était complètement normal. Et insoupçonnable." Il se souvient avec aigreur des moments qu'ils ont passé ensemble lorsqu'ils étaient tous deux adolescents.

"Lorsqu'on était jeune, il est venu plusieurs fois dormir à la maison. J'avais un lit deux places dans ma chambre. On dormait donc dans le même lit. Il y avait aussi dans la maison mes parents, ma petite sœur, mes deux petits frères. Je me dis aujourd'hui: et s'il avait eu une envie de tuer... Rétrospectivement, ça fait peur. Aujourd'hui, en tant qu'ami de Nordahl, j'ai l'impression d'avoir été abusé, naïf."

"Il ne s'est jamais confié à personne"
Il assure être sous le choc et très en colère.

"Il faut qu'il paye pour ce qu'il a fait. Il doit être fou, il doit être taré. Oui, c'est ça, je pense que c'est un fou qui s'est bien caché pendant des années. À mon avis, il a un problème psychiatrique, un vice. Il doit être malade. Il devait savoir qu'il avait un problème, mais il ne s'est jamais confié à personne."

Cet ami craint également que Nordahl Lelandais ne soit lié à d'autres disparitions. "On ne se réveille pas un matin en se disant, 'tiens, je vais tuer une gamine aujourd'hui'. À mon avis, c'est quelqu'un qui a déjà tué. Il n'en est pas à son coup d'essai." Nordahl Lelandais a également été mis en examen pour l'assassinat d'Arthur Noyer en avril 2017.

VIDÉO : http://www.bfmtv.com/police-justice/a ... e-de-monstre-1377120.html
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 17/02/2018 12:54  Mis à jour: 17/02/2018 12:54
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais est-il un tueur en série ?
Nordahl Lelandais a reconnu avoir tué Maëlys. Mais avait-il déjà tué avant ?

Invité(s) : Colonel Patrick Touron, directeur de l’Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale, et Stéphane Bourgoin, spécialiste des tueurs en série et du profilage criminel.

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 10/02/2018 20:03  Mis à jour: 10/02/2018 20:03
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Selon les informations du Monde, le suspect des meurtres de la petite Maëlys et du caporal Noyer a subitement arrêté des études au collège, après "quelque chose de grave".
Nordahl Lelandais, suspect des affaires Maëlys et Noyer, aurait connu un événement traumatique durant son adolescence.

Selon les informations du Monde, le suspect des meurtres de la petite Maëlys et du caporal Noyer a subitement arrêté des études au collège, après "quelque chose de grave".

Nordahl Lelandais cache-t-il un lourd secret d'enfance? C'est ce qui semble ressortir d'une enquête sur la personnalité de l'ex-militaire de 34 ans, publiée ce samedi dans Le Monde. Le quotidien rapporte des extraits des dépositions d'amis et de membres de la famille du suspect, mis en examen pour "meurtre" dans l'affaire Maëlys (Isère) et "assassinat" dans celle d'Arthur Noyer (Savoie). Ces proches décrivent un individu à la personnalité complexe et instable, sans toutefois le charger et émettre des convictions sur sa culpabilité ou non.

Ainsi, devant les gendarmes, la mère de Nordahl Lelandais a expliqué que son fils avait connu "une adolescence comme tous les jeunes de son âge" mais que celle-ci était marquée par le sceau d'un mystère: Nordahl Lelandais a brutalement interrompu sa scolarité en "sport-études" lorsqu'il était au collège. "Il n'a fait qu'une année. Il s'est passé quelque chose mais il n'a jamais voulu m'en parler", a-t-elle témoigné. Le suspect a ensuite quitté le système scolaire avant le baccalauréat puis s'est engagé -sans grande conviction- dans l'armée avant d'en être expulsé. Il a par la suite monté sa propre activité de dressage canin en menant, en parallèle, des petits boulots d'intérimaire.
"Il pleurait et ne voulait plus y aller"

Si la mère de Nordahl Lelandais dit ignorer les raisons qui ont poussé son fils à arrêter le collège, ses amis se sont forgés une opinion, explique le quotidien. "Il se serait passé quelque chose de grave lors de cette période. [...] C'est une partie de sa jeunesse qui est un point d'interrogation pour nous", a confié un certain David lors de son audition. Quant à sa dernière petite-amie, Anouchka, celle-ci pense connaître les dessous du tabou: Nordahl Lelandais aurait été victime d'attouchements sexuels au sein de son établissement.

"J'en ai parlé une fois à sa mère, elle m'a dit qu'elle s'était posé la question. Elle avait mis Nordahl en sport-études. Au départ, cela se passait bien, mais après il pleurait et ne voulait plus y aller. Par la suite, le directeur de l'établissement a été renvoyé pour avoir commis des attouchements sur des élèves", a-t-elle raconté aux enquêteurs, tout en assurant que "Mme Lelandais avait ce doute également".
Aucun élément de nature pédophile

Nordahl Lelandais nie être responsable de la disparition de Maëlys -dont le corps reste introuvable- et du meurtre du jeune caporal Noyer -dont le crâne a été retrouvé sur un chemin de montagne en Savoie. Si la justice pense disposer "d'indices graves et concordants" pour le mettre en cause dans ces deux affaires comme des éléments de téléphonie et de vidéosurveillance-, elle reste dans le flou quant à ses possibles mobiles. Pourquoi cibler une fillette rencontrée à un mariage et un jeune militaire adulte lors d'une soirée en discothèque?

D'après Le Monde, les enquêteurs n'ont retrouvé aucun élément de nature pédophile lors des exploitations informatiques. Si ce n'est "une conversation sur Facebook" datée de 2012 avec une adolescente de 14 ans au cours de laquelle il semble vouloir la séduire.

https://www.lexpress.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 06/02/2018 11:56  Mis à jour: 06/02/2018 13:36
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais : Ébauche d’un « profil de délinquant sexuel ».Les gendarmes enquêteraient sur sa bisexualité présumée.
Dans l’affaire du caporal Noyer, les enquêteurs sont convaincus qu’Arthur Noyer et Nordahl Lelandais se sont vus et ont même fait « chemin commun » lors de la tragique nuit.

Arthur Noyer serait monté à bord de l’Audi de l’ancien maître-chien, comme le suggère le bornage des téléphones. Or Nordahl Lelandais ne s’est jamais manifesté les jours suivants auprès des services de police ou de gendarmerie, malgré la diffusion d’un appel à témoin pour retrouver le caporal.

Une source judiciaire a confié au Dauphiné Libéré que : « le profil d’un prédateur sexuel semble s’ébaucher ». L’audition d’hier, dans le bureau des juges, a duré près de 10 heures.

Lelandais a-t-il parlé cette fois ?

Nordahl Lelandais, mis en examen pour les disparitions de la petite Maëlys et du caporal Arthur Noyer, était entendu lundi par les juges d'instruction de Chambéry enquêtant sur la mort du jeune militaire. C'est la première fois que l'ex-maître chien de l'armée de terre est entendu depuis sa mise en cause le 20 décembre dans l'assassinat d'Arthur Noyer.

L'avocat des parents du caporal Noyer, Me Bernard Boulloud a estimé que cette audition ne lui «paraissait pas anormale». «L'instruction suit son cours», a-t-il déclaré.

Cette audition se déroule le lendemain de la révélation, par «Le Dauphiné libéré», du témoignage d'un homme à qui Lelandais aurait fait des avances de façon insistante en discothèque.

******************************************


les gendarmes enquêteraient sur sa bisexualité présumée

Selon Le Dauphiné libéré et Le Parisien, les enquêteurs s'intéresseraient à l'orientation sexuelle de l'ancien militaire mis en examen pour les meurtres de la petite Maëlys et du caporal Arthur Noyer. Les deux quotidiens affirment qu'il fréquentait des sites de rencontres homosexuelles.

Les enquêteurs chercheraient à identifier les hommes avec qui il a pu avoir rendez-vous, afin de mieux cerner sa personnalité. Ils disposeraient en outre du témoignage d'un homme que le suspect aurait suivi jusqu'à une aire d'autoroute après l'avoir abordé dans une boîte de nuit de Chambéry.

Fréquentation "très assidue" de sites de rencontres homosexuelles

Les gendarmes chargés de l'enquête cherchent à cerner la personnalité de Nordahl Lelandais. Selon Le Dauphiné libéré et Le Parisien, ils s'intéresseraient aux éventuelles rencontres qu'il aurait faites via des sites homosexuels. Ils éplucheraient minutieusement, dans ce but, son matériel informatique.

Alors que l'ex-militaire n'a officiellement fréquenté que des femmes, les deux quotidiens évoquent un homme affirmant avoir été abordé dans une discothèque de Chambéry par un Nordahl Lelandais insistant, qui l'aurait ensuite suivi jusqu'à une aire d'autoroute. Le Parisien affirme, le 3 février, que le suspect avait une fréquentation "très assidue" de sites de rencontres homosexuelles. Les enquêteurs plancheraient sur les listes "interminables" de ses contacts et échanges sur des forums. "Les gendarmes veulent savoir notamment si ces rencontres auraient pu déboucher sur des rendez-vous", explique le quotidien. "L'enquête doit établir si, parmi ces contacts, il n'y a pas aussi des personnes portées disparues".

Il aurait abordé et suivi un homme en boîte de nuit

Un témoignage intéresserait particulièrement les gendarmes. Celui d'un homme qui se serait récemment présenté dans une gendarmerie des Yvelines, selon Le Dauphiné libéré le 4 février. Ce témoin serait sûr de lui : il a reconnu en Nordahl Lelandais l'homme qui l'aurait abordé dans une boîte de nuit de Chambéry à une date non précisée. "Il confie qu'à plusieurs reprises il a refusé ses avances. Nordahl Lelandais l'aurait alors suivi en voiture jusque sur une aire de l'autoroute A43 où Nordahl Lelandais l'aurait relancé", révèle le journal régional. L'aire du Guiers est "connue pour être un lieu de rendez-vous sur des forums spécialisés, précise Le Parisien. Elle se trouve aussi à proximité immédiate de la sortie de l'autoroute pour rejoindre Domessin, où vivait Nordahl Lelandais", rappelle le quotidien. En outre, "ce scénario s'apparente au mode opératoire présumé de la disparition du caporal Noyer, sans doute pris en stop par son assassin à la sortie de la boîte de nuit en avril dernier", souligne Le Parisien.

Le suspect aurait toujours dissimulé son attirance pour les hommes à ses proches, expliquent les deux journaux. Le Parisien évoque même "un tabou cadenassé" par celui qui n'a affiché que des relations amoureuses avec des femmes.

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 03/02/2018 20:15  Mis à jour: 04/02/2018 13:59
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Les penchants homosexuels de Nordahl Lelandais, un axe d’enquête pour la justice. Un homme affirme avoir été abordé par lui en boîte de nuit.
Mis en examen pour meurtre dans deux affaires, Nordahl Lelandais fait l’objet de vérifications dans quinze dossiers différents. L’homme de 34 ans fréquentait des sites de rencontres homosexuelles, ce qui intéresse la justice.
C’est sans doute la part la plus mystérieuse du profil de Nordahl Lelandais que les gendarmes sont en train d’examiner. Ils ont découvert, au fil de leurs investigations sur le meurtre et la disparition de la petite Maëlys, 9 ans, à Pont-de-Beauvoisin (Isère), et sur l’assassinat du caporal Arthur Noyer, 23 ans, à Chambéry (Savoie) en avril 2017, qu’il avait une fréquentation très assidue de sites de rencontres homosexuelles.

Un travail de titan pour les enquêteurs car il faut retrouver des listes interminables de contacts et des échanges de messages sur des forums. Les gendarmes veulent savoir notamment si ces rencontres auraient pu déboucher sur des rendez-vous.


L’objectif est clair : il s’agit d’identifier des partenaires éventuels de l’ex-maître-chien pour mieux cerner son profil et son comportement avec ces hommes. L’enquête doit établir si, parmi ces contacts, il n’y a pas aussi des personnes portées disparues depuis. Un travail de longue haleine.

Car la bisexualité de Nordahl est un tabou cadenassé qu’il n’aurait jamais avoué à ses proches. S’il a bien eu des aventures féminines, et dès son plus jeune âge comme avec Delphine qui le décrit comme « un garçon doux » et « gentil », « incapable de faire du mal », il a aussi approché des hommes plus tardivement pour des relations souvent furtives. Toute l’enquête technique sur les supports informatiques doit retracer la vie intime de l’ex-maître-chien.

Un homme affirme avoir été abordé par lui en boîte de nuit
Un élément troublant est venu récemment alimenter cet axe d’enquête. Un homme s’est présenté dans une brigade de gendarmerie en région parisienne, assurant avoir reconnu Nordahl Lelandais comme étant l’inconnu qui l’avait abordé dans un établissement de nuit à Chambéry. Il a décliné ses avances à plusieurs reprises avant de partir. Mais le même homme a eu la surprise de découvrir que celui qu’il désigne bien comme Nordahl Lelandais l’avait suivi en voiture pour le relancer sur une aire d’autoroute de la région où il s’était arrêté. Une aire d’autoroute identifiée comme celle du Guiers sur l’A 43, connue pour être un lieu de rendez-vous sur des forums spécialisés. Elle se trouve aussi à proximité immédiate de la sortie de l’autoroute pour rejoindre Domessin, où vivait Nordahl Lelandais.

Ce scénario s’apparente au mode opératoire présumé de la disparition du caporal Noyer, sans doute pris en stop par son assassin à la sortie de la boîte de nuit en avril dernier.

http://www.leparisien.fr

En étudiant minutieusement le passé du principal suspect dans l’affaire Maëlys, les enquêteurs ont fini par trouver des traces de son passage sur des forums et des sites de rencontres homosexuelles.

L’enquête commence à porter ses fruits et donne de nouvelles pistes aux enquêteurs. Après des mois de recherches dans le passé de Nordahl Lelandais, ex maître-chien de l’armée de Terre mis en examen pour la disparition de Maëlys et l’assassinat du caporal Arthur Noyer, les gendarmes en savent un peu plus sur sa personnalité et sa vie intime.

Comme le révèle ce dimanche Le Dauphiné Libéré et Le Parisien, un travail minutieux sur les téléphones portables et le matériel informatique du suspect a permis aux enquêteurs de la cellule spéciale de retrouver des passages de Nordahl Lelandais sur des forums et des sites de rencontres homosexuelles.

Cette découverte a, dans un premier temps, intrigué les enquêteurs. Nordahl Lelandais a eu plusieurs liaisons avec des jeunes femmes et aurait ainsi dissimulé à ses proches son attirance pour les hommes. En recoupant les différents pseudos utilisés par le suspect, les profils contactés et les messages échangés, les gendarmes cherchent à savoir si ces rencontres ont pu déboucher sur des rendez-vous. Et surtout, si parmi ces éventuels partenaires, des personnes sont portées disparues depuis.
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 01/02/2018 12:23  Mis à jour: 26/02/2018 10:01
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais : après Maëlys et Arthur Noyer, des liens avec onze autres affaires ?
Le Parisien a révélé que onze familles ayant un proche disparu allait se réunir à Lyon ce jeudi. L'objectif : faire pression sur la justice pour obtenir des vérifications quant à une éventuelle implication de Nordahl Lelandais.

L'ESSENTIEL
Déjà mis en examen pour "meurtre" et "assassinat" dans les affaires Maëlys et Arthur Noyer, Nordahl Lelandais pourrait se retrouver lié à d'autres histoires de disparition. Ce jeudi, onze familles se réunissent à Lyon afin d'échanger sur leur point commun : toutes ont un proche disparu dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Le but étant de faire pression sur la justice pour que celle-ci examine s'il peut exister des liens entre la disparition de leur proche et Nordahl Lelandais, qui a longtemps résidé dans la région. Cette réunion intervient alors que la semaine dernière, une enquête a été ouverte pour la disparition d'un homme en 2012 dans la banlieue de Grenoble.

EN DIRECT
11:15 - Affaire Lelandais : un autre cas de disparition inexpliquée réexaminé
Depuis que Nordahl Lelandais a été mis en examen pour "assassinat" dans l'affaire Arthur Noyer, d'autres affaires de disparitions irrésolues ont été rouvertes. Parmi celles qui vont être réexaminées sous le prisme d'une possible implication de Nordahl Lelandais, on trouve désormais celle concernant Adrien Fiorello. Le parquet de Chambéry a accepter la requête des parents du jeune homme, disparu en 2010 alors qu'il avait 22 ans. Selon les informations de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, les enquêteurs ont déjà mis au jour un élément troublant qui leur permet d'envisager une connexion entre le suspect de l'affaire Maëlys et Adrien Fiorello : le téléphone du jeune homme a borné à 17h37 à Chambéry, à l'époque où se trouvait Nordahl Lelandais.

10:47 - Pourquoi les familles se réunissent
Les familles qui se réunissent ce jeudi à Lyon espèrent que la justice entendront leur message. Pour eux, Nordahl Lelandais peut potentiellement être lié à la disparition de leurs proches et il faut réexaminer ses positions géographiques. "En se regroupant, nous, familles de disparus, on veut faire bouger les choses. Il faut que l’on nous entende", explique Badra Boutvillain, la mère de Malik, disparu en 2012 près de Grenoble (Isère).

10:28 - "Beaucoup de questions sur Nordahl Lelandais"
Parmi les familles des disparus se réunissant à Lyon ce jeudi, il y a celle de Malik Boutvillain, cet homme de 32 ans disparu depuis six ans dans la banlieue de Grenoble (Isère). La mère de ce disparu, Badra Boutvillain, explique avoir des doutes quant à l'implication potentielle de Nordahl Lelandais dans la disparition de son fils. "Je me pose beaucoup de questions sur Nordahl Lelandais. Il y a une certaine proximité géographique. Il a très bien pu venir dans la région de Grenoble. Il faut examiner cette piste", explique-t-elle à BFMTV.

10:12 - 11 familles réunies pour évoquer leur proche disparu et Lelandais
Le Parisien annonce que onze familles se réunissent à Lyon ce jeudi avec pour sujet de discussion leur proche disparu et l'éventuelle possibilité que Nordahl Lelandais soit impliqué dans ces disparitions. L'ancien militaire de 34 ans a pour point commun avec ces disparus d'avoir été proche géographiquement lors de leurs disparitions et ces familles espèrent ainsi faire pression sur la justice pour établir avec plus de précision ces liens possibles.

31/01/18 - 23:23 - Nordahl Lelandais est-il lié à la disparition de Malik Boutvillain ? Une enquête ouverte
FIN DU DIRECT - Comme l'a annoncé lundi France Bleu, une enquête a été ouverte par le parquet de Grenoble mercredi 24 janvier dernier afin de déterminer s'il y a un potentiel lien entre Nordahl Lelandais et la disparition de Malik Boutvillain. Ce dernier a disparu le 6 mai 2012. Cet homme de 32 ans, lors de sa disparition, était revenu vivre chez sa mère, à Échirolles, dans la banlieue de Grenoble, après une rupture amoureuse. Il n'est jamais revenu de son footing. À l'époque, comme le rapporte France Bleu, la police n'avait rien pu faire estimant que l'homme avait peut-être voulu changer de vie. "C’est un grand espoir ! Enfin, on s’intéresse à mon frère, à ce qui a pu lui arriver. On n'est plus seul ! On ne sait pas si cela a un rapport avec Lelandais, mais on va explorer cette piste !", a confié Dalila, la soeur de Malik Boutvillain, à France Bleu.

31/01/18 - 22:34 - Une réunion entre les familles de personnes disparues organisée ce jeudi
Comme le rapporte Le Parisien ce mercredi soir, 11 familles de personnes qui ont mystérieusement disparues ces dernières années dans la région Auvergne-Rhône-Alpes doivent se réunir ce jeudi à Lyon afin d'échanger des informations sur leur dossier et l'éventuel lien qu'il pourrait y avoir avec Nordahl Lelandais. Toutes espèrent trouver des réponses et voient en cette nouvelle piste un espoir, même si pour l'heure, rien ne prouve quoi que ce soit et que Nordahl Lelandais, déjà mis en examen dans l'affaire Maëlys et Arthur Noyer, bénéficie toujours de la présomption d'innocence. "Ces familles veulent se rencontrer pour échanger des informations sur leur dossier respectif. Et surtout demander des vérifications sur le parcours de Nordahl Lelandais afin de savoir s’il a pu croiser la route de leur proche disparu", explique au Parisien Bernard Valézy, président régional d’Assistance et recherches de personnes disparues (ARDP), à l’origine de cette réunion.

31/01/18 - 21:29 - Pourquoi il est difficile d'identifier un tueur en série
Depuis plusieurs semaines maintenant, Nordahl Lelandais est soupçonné dans d'autres affaires que celle de la disparition de Maëlys. Si la présomption d'innocence est toujours d'actualité, l'idée d'avoir affaire à un tueur en série a plusieurs fois été évoquée. Mais comme l'a récemment souligné Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble, il faut trois homicides pour pouvoir parler de tueur en série. Or Nordahl Lelandais est pour le moment mis en examen pour meurtre et assassinat dans deux affaires. Interrogé quelques jours après avoir proposé différentes mesures dont l'objectif est de mieux armer la justice face aux tueurs en série, Jean-Yves Coquillat est revenu à la mi-janvier pour LCI sur les difficultés d'identifier un tueur en série. "Pour identifier un tueur en série, encore faut-il avoir identifié ses victimes. Existe deux types de serial killer. Il y a d’abord ceux qui ne dissimulent pas les corps, mais dont il faut cerner le phénomène de série. Il y a ensuite, et là les affaires sont plus difficiles, les tueurs en série qui font disparaître les victimes par inhumation, crémation, anthropophagie... Il est très peu probable de retrouver un corps dissimulé, sauf si l'on sait où chercher. Parfois, cependant, le hasard permet la découverte d'une victime ou d'une partie de celle-ci. Mais cela reste difficile", a-t-il expliqué.

31/01/18 - 20:22 - Un documentaire inédit diffusé ce mercredi soir sur l'affaire Maëlys
Dans quelques dizaines de minutes sera diffusée ce mercredi 31 janvier sur W9 l'émission Enquêtes criminelles. Ce soir, le programme propose un numéro "Spéciale Maëlys : et si le suspect était un tueur en série ?", tel est son intitulé exact. Comme le rapporte Le Dauphiné Libéré, suite à la diffusion de ce documentaire inédit, "les journalistes François Vignolle (directeur adjoint de la rédaction de M6) et Vincent Wales (Le Dauphiné Libéré), l’avocat Joseph Cohen-Sabban ainsi que Philippe Folletet, commissaire de police à la retraite investi dans l’association ARPD, Assistance et recherche de personnes disparues" seront les invités de Nathalie Renoux.

31/01/18 - 19:29 - Les dates de l'affaire Maëlys à retenir
L'affaire Maëlys a débuté le dimanche 27 août dernier. Ce jour-là, la petite fille de 9 ans, qui assistait à un mariage sur la commune de Pont-de-Beauvoisin, en Isère, avec ses parents et d'autres membres de sa famille, disparaît au cours de la soirée. Le jeudi 31 août 2017, Nordahl Lelandais, l'un des invités du mariage, toujours suspecté dans l'affaire de la disparition de Maëlys près de cinq mois après les faits, est placé en garde à vue. Le domicile de ses parents à Domessin (Savoie), où il réside, est, lui, perquisitionné. Le samedi 2 septembre 2017, Nordahl Lelandais est mis en examen pour "enlèvement et séquestration", notamment après que l'ADN de la petite fille a été découvert dans sa voiture. Enfin, jeudi 30 novembre 2017, Nordahl Lelandais a été mis en examen pour "meurtre". En cause : de nouveaux éléments, comme des images de vidéosurveillance sur lesquelles on aperçoit un véhicule qui pourrait être celui du principal suspect ou encore l'expertise du téléphone portable de ce dernier. À cela s'ajoute la mise en examen pour "assassinat" mercredi 20 décembre de Nordahl Lelandais dans une seconde affaire criminelle : celle d'Arthur Noyer.

31/01/18 - 17:48 - Maëlys : le point sur les dernières déclarations de l'avocat de Nordahl Lelandais (3)
Le Parisien indiquait la semaine dernière que la mère de Maëlys avait visionné, à plusieurs reprises, les images de la vidéosurveillance, prise à Pont-de-Beauvoin, la nuit de la disparition de sa fille. Elle aurait identifié Maëlys dans un véhicule passant à 2h47 devant un commerce, véhicule identifié par le procureur comme celui de Nordahl Lelandais. Pour Alain Jakubowicz, cette présentation des faits est erronée. Pour lui, qui a accès au dossier dans les détails, la mère de Maëlys a bien reconnu une silhouette blanche dans la voiture, mais n'a pas "formellement" identifié son enfant. Il indique à ce sujet que, selon lui, l'avocat des parents de Maëlys n'est lui-même pas d'accord avec la manière dont les choses ont été présentées.

31/01/18 - 17:45 - Maëlys : le point sur les dernières déclarations de l'avocat de Nordahl Lelandais (2)
Selon Alain Jakubovicz, les affirmations de BFM TV au sujet du témoignage du cousin de la mère de Maëlys ne remet pas en cause sa ligne de défense. Selon BFMTV, cet homme est revenu sur son témoignage, indiquant qu'il n'a pas vu Maëlys à 3h15, mais bien avant. "Cela est inexact. Ce témoin a été auditionné le lendemain du mariage. Il indique l'heure de 3h15 à ce moment-là. A l'occasion d'une troisième audition, il parle d'un autre horaire oubliant un peu ce qu'il avait dit plusieurs semaines avant. La synthèse des gendarmes est claire, ils disent que l'enfant a été vue après 3 heures", a martelé l'avocat sur RTL.

31/01/18 - 17:43 - Maëlys : le point sur les dernières déclarations de l'avocat de Nordahl Lelandais (1)
L'avocat de Nordhal Lelandais est intervenu sur RTL mercredi dernier. Selon lui, il existe d'autres suspects potentiels dans l'affaire Maëlys. "Lorsque je vous dis que cet enfant a disparu entre 3h15 et 3h30, malheureusement, l'enquête ne tient pas compte de cela. Parce que, où est-ce qu'on doit chercher ? On doit chercher parmi les gens qui étaient encore présents au mariage entre 3h15 et 3h30, mais on est tellement convaincus que c'est lui, qu'on néglige toute autre piste. Tout cela est simplement révoltant", a-t-il regretté sur la radio.

31/01/18 - 17:41 - Affaire Maëlys : la mère de la fillette s'exprime, la famille de Nordahl Lelandais ne parle plus
Alors que Nordahl Lelandais est toujours incarcéré, que sa demande de remise en liberté a été rejetée, seul son avocat a pris la parole dans les médias. La mère et le père du seul suspect dans l'affaire Maëlys - comme dans l'affaire Arthur Noyer - n'interviennent plus, alors qu'ils acceptaient encore il y a quelques semaines de répondre aux questions des journalistes. Selon les informations du JDD, ce sont les avocats de Nordahl Lelandais, à commencer par Me Alain Jakubowicz, qui ont recommandé à tous les proches du suspect de ne pas s'exprimer dans les médias. La mère de Maëlys, elle, a choisi de communiquer à partir de Facebook et a pris la liberté de dire ce qu'elle pensait de la responsabilité de Nordahl Lelandais dans la disparition de sa fille.

31/01/18 - 17:25 - Affaires Lelandais : ce que l'on sait sur la disparition d'Adrien Mourialmé
Parmi les dossiers de disparitions réexaminés par les enquêteurs, on trouve celui d'Adrien Mourialmé. Ce jeune Belge âgé de 24 ans s'est évaporé le 5 juillet dernier, dans la région du lac d'Annecy. Cuisinier saisonnier, il travaillait à l'époque dans un hôtel-restaurant de Talloires-Montmin, en Haute-Savoie. Le 5 juillet très précisément, il n'a plus donné signe de vie alors qu'il contactait sa mère tous les jours. "Il n'a pris que quelques vêtements, un petit sac à dos et une paire de baskets. Sa valise, ses chaussures de randonnée, sa mallette de cuisine sont restées dans sa chambre d'hôtel", a indiqué cette dernière au Parisien. Comme le rapportait franceinfo en décembre, "à ce stade, aucun lien n'est établi", mais selon la procureure d'Annecy, le fait que les disparitions de Maëlys et d'Adrien Mourialmé soient proches à la fois géographiquement et temporellement a suffi à justifier des vérifications.

31/01/18 - 17:22 - Nordahl Lelandais : deux disparitions réexaminées dans le Gard
C'est un nouveau choc dans ce qu'il faut appeler désormais l'affaire Nordahl Lelandais. Deux dossiers vont être réexaminés, selon BFMTV, à l'aune des dernières informations sur cet homme de 34 ans, déjà mis en examen pour meurtre dans deux disparitions, celle de la petite Maëlys et celle d'Arthur Noyer. Cette fois, c'est une autre disparition qui avait défrayé la chronique en 2015 qui est évoquée : celle de Lucas Tronche, à Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard. Cet ado de 15 ans, mystérieusement volatilisé, n'a plus donné signe de vie depuis le 18 mars 2015. Les enquêteurs en charge de la disparition d'Antoine Zoia, 16 ans, le 1er mars 2016, à Clarensac, près de Nîmes, ont aussi demandé de nouvelles investigations. Pour l'instant peu de choses peuvent lier Nordahl Lelandais à ces deux cas, mais "la justice étudie toutes les hypothèses" selon la chaîne d'info.

LIRE PLUS -> http://www.linternaute.com/actualite/ ... vec-onze-autres-affaires/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 27/01/2018 15:57  Mis à jour: 27/01/2018 15:57
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais : LA JUSTICE SE PENCHE DÉSORMAIS SUR LA DISPARITION D'ADRIEN FIORELLO...
Nordahl Lelandais, principal suspect dans les affaires Maelys et Noyer, est-il impliqué dans une autre disparition? C'est pour répondre à cette question que le parquet de Grenoble a ouvert une enquête préliminaire pour vérifier si l'ancien maître-chien est impliqué dans la disparition d’un étudiant disparu en 2010, Adrien Fiorello.

En effet, le jeune homme avait quitté son domicile de Firminy (Loire) le 6 octobre 2010 pour se rendre en cours de droit à Saint-Etienne et n’avait plus donné signe de vie. Son téléphone avait borné une dernière fois à Chambéry, en fin d'après-midi, avant qu'il ne cesse démettre.

Très vite, l’enquête officielle s'est orienté sur une disparition inquiétante. "Notre fils avait toujours pour habitude de nous prévenir. Toutefois, on a découvert sur son ordinateur, peu de temps après sa disparition qu’il s’intéressait à cette zone", ont fait savoir ses parents à l'époque.

"Notre avocate avait fait un courrier au juge d’instruction quand nous avons appris que la justice retraçait le parcours de Nordhal Lelandais. En 2010, il avait un élevage de chiens à Chambéry. La dernière trace que nous ayons de notre fils Adrien remonte au 6 octobre… À Chambéry", a expliqué la mère du disparu au journal Le Progrès.

Au sujet des autres affaires qui concernent Nordahl Lelandais, afin de retrouver la petite Maëlys, disparue depuis le 27 août dernier, les gendarmes auraient entamé de nouvelles recherches. Ceux-ci se sont concentrés mercredi 24 sur les environs du lieu où des ossements d'Arthur Noyer, que l'ancien militaire est aussi soupçonné d'avoir tué, ont été découverts vendredi 12.

De nouveaux plans d'eau comme le lac de La Thuile devraient aussi être sondés dans les prochains jours dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Maëlys.

http://www.francesoir.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 13/01/2018 12:20  Mis à jour: 13/01/2018 12:20
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Affaire Nordahl Lelandais : de nouveaux ossements découverts ( Vidéo)
Selon les informations du Dauphiné Libéré, de nouveaux ossements ont été découverts ce vendredi après-midi, à proximité des restes du crâne du caporal Noyer, sur les hauteurs de Montmélian (Savoie). Pendant deux heures, cet après-midi, un hélicoptère de la section aérienne de gendarmerie de Bron a survolé et filmé les lieux. Des ossements ont été alors repérés. Les lieux ont aussitôt été gelés. Pour l’heure, il est bien trop tôt pour affirmer que ces restes humains sont ceux du caporal.

Les restes du crâne du caporal Noyer avaient été découverts le 7 septembre dernier. Dans un premier temps, le crane "pouvait apparaître comme ancien", avait alors indiqué le procureur de la République de Chambéry, le 20 décembre dernier en conférence de presse. Une correspondance avec l'ADN d'Arthur Noyer avait été depuis établie. Nordahl Lelandais est depuis mis en examen pour l’assassinat du caporal, mais également pour l’enlèvement et le meurtre de la petite Maëlys.

Toujours selon les informations du Dauphiné libéré, les enquêteurs sont bien en présence d’ossements humains. Des experts sont attendus sur place. « Leur décoloration est différente des autres débris découverts en septembre », précise ce soir une source proche de l’enquête.

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 11/01/2018 14:54  Mis à jour: 11/01/2018 14:54
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Une équipe de gendarmes spécialisés va être créée la semaine prochaine pour fouiller le passé du suspect et chercher des liens avec des dossiers de disparitions non élucidés.
De mémoire de gendarme, c'est la première fois qu'une telle structure est mise en place pour un criminel présumé. Une cellule spéciale composée d'une dizaine d'enquêteurs du Service central du renseignement criminel (SCRC), rompus à l'analyse des dossiers difficiles, va passer au crible le parcours de vie de Nordahl Lelandais, mis en examen dans l'affaire Maëlys et Arthur Noyer. Cette équipe de coordination sera officiellement lancée la semaine prochaine, indique à L'Express une source proche du dossier, confirmant une information de RTL.

L'objectif pour ces gendarmes spécialisés est de regrouoper toutes les affaires de disparitions non élucidées en France puis de mener des vérifications sur une possible implication de l'ex-militaire de 34 ans. "Ils ont commencé à collecter des données et à répondre aux sollicitations des magistrats. Ils ne substitueront pas aux services d'enquête saisis dans ces dossiers mais formeront une structure unique d'assistance et de coordination", précise cette source, qui évoque un dispositif d'une ampleur inédite.

Établir où se trouvait Lelandais au moment des disparitions
Depuis la mise en cause de Nordahl Lelandais dans le meurtre d'Arthur Noyer en Savoie, quatre mois avant la disparition de Maëlys en Isère, la justice se demande si le suspect n'a pas sévi avant. La première tâche de cette équipe du SCRC sera de sélectionner les dossiers pertinents. "Est-ce que l'on ne prendra uniquement les affaires qui remontent au maximum à trois ou quatre ans? Ou bien plus anciens?", s'interroge la source proche du dossier.


A chaque fois, ces gendarmes devront établir à quels endroits se trouvaient Nordahl Lelandais au moment de la disparition de la victime. Certaines investigations seront simples: dans le dossier Estelle Mouzin, il a suffi aux enquêteurs d'interroger l'armée pour apprendre qu'il était en mission en Guyane au moment de la disparition de la fillette en 2003 en Seine-et-Marne. D'autres s'annoncent bien plus complexes.

Téléphonie, comptes bancaires, relations...
Comme l'explique RTL, la cellule devra éplucher la téléphonie du suspect, pour déterminer certains de ses déplacements, analyser ses comptes bancaires mais aussi sonder ses relations. Le passé du suspect devra être totalement retracé. Ces données seront ensuite intégrés au logiciel Anacrim. Cet outil permet de trier des masses entières d'informations pour ensuite définir des schémas relationnels, chronologiques ou encore de trouver d'éventuelles failles, trous dans l'emplois du temps ou contradictions.

C'est notamment l'utilisation d'Anacrim qui a permis à l'affaire Grégory de rebondir en juin dernier, 33 ans après les faits. Les gendarmes du SCRC ont repris l'ensemble du dossier, l'ont passé dans le logiciel et ont ensuite établi le scénario d'un crime collectif, avec une possible participation du grand-oncle et grand-tante de l'enfant, jamais suspectés jusqu'ici.

Plusieurs dossiers ont déjà été sélectionnés en vue d'un possible rapprochement avec Nordahl Lelandais: la disparition de Lucas Tronche dans le Gard en 2015, celle d'un cuisinier belge à Annecy à l'été 2017 et celles de deux hommes à la sortie d'un festival de musique en Savoie en 2011 et 2012.

https://www.lexpress.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 11/01/2018 13:35  Mis à jour: 11/01/2018 13:37
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'affaire Maëlys prend une autre tournure: Nordahl Lelandais, le suspect du meurtre pourrait être un serial killer. Déjà écarté de deux cas.
En France, la police s'intéresse de très près à Nordahl Lelandais, l'homme inculpé de l'enlèvement et du meurtre de la petite Maëlys et du meurtre du caporal Arthur Noyer Les enquêteurs sont convaincus d'être en face d'un tueur en série.

Depuis le mois de décembre, une petite dizaine d'enquêteurs s'attaquent à une tâche colossale: retracer le parcours de Nordahl Lelandais ces quinze dernières années, rapporte notre confrère Guillaume Chièze, pour RTL France. En quelque sorte, ils doivent recréer un agenda du suspect. Pour cela, les gendarmes français du service central du renseignement criminel disposent de nombreuses sources d'informations: les différentes adresses du suspect, les véhicules qu'il a utilisés, ses téléphones portables, comptes bancaires ou encore les emplois qu'il a pu occuper.


Déjà écarté de deux cas

Ce parcours pourra alors être comparé à la dizaine de cas de disparition signalés dans la région. L'objectif est de savoir si Lelandais aurait pu croiser le chemin d'une victime. Le travail a permis d'écarter le suspect de tous soupçons dans deux affaires: celle de la disparition d'Estelle Mouzin et de la tuerie de Chevaline, une piste qualifiée de fantaisiste par les enquêteurs.

https://www.rtl.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 07/01/2018 12:20  Mis à jour: 07/01/2018 12:20
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Des disparitions au pays de Lelandais, avant Maëlys.
Pour lire l'article et voir les photos, cliquez sur ce lien .
DEPUIS LE CHANGEMENT INTERNET DU HTTP EN HTTPS, il m'est TRÈS DIFFICILE de publier , surtout que les photos de cet article sont importantes.

https://www.parisdepeches.fr/65536-Fai ... 2C_avant_Ma%C3%ABlys.html
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 01/01/2018 17:31  Mis à jour: 01/01/2018 17:31
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais: les sites de rencontre et de pornographie ( sur lequel il postait des vidéos) étudiés par les enquêteurs
Dans le cadre de l'enquête sur Nordahl Lelandais, déjà impliqué dans la disparition de Maëlys et du caporal Noyer, la section de recherche de Grenoble et de Chambéry a découvert que l’homme de 34 ans consultait régulièrement des sites de rencontres et de pornographie.

Sur les sites de rencontres, les enquêteurs sont en train de vérifier que les personnes entrées en contact avec le suspect ne sont pas des personnes portées disparues.

D'autre part, les gendarmes ont appris que l'ancien militaire était inscrit sur un site de pornographie amateur connu, sur lequel il postait des vidéos.

Dans ces films, il se serait mis en scène avec plusieurs jeunes femmes.

Des vérifications sont également effectuées sur ce point.

https://www.faitsdivers.org/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 27/12/2017 12:56  Mis à jour: 27/12/2017 12:56
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais: les autres affaires qui intéressent la justice ( en Vidéo).
Les enquêteurs travaillent sur plusieurs affaires de disparitions signalées ces dernières années mais jamais résolues…

Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 22/12/2017 10:41  Mis à jour: 22/12/2017 10:41
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais.Serial killer qui es-tu ? L’éclairage de Stéphane Bourgoin.
21/12/17 – France.
Mis en examen dans l’affaire Maëlys et celle de la disparition d’Arthur Noyer, Nordahl Lelandais intrigue de plus en plus les enquêteurs. Le terme de “serial killer” est même déjà évoqué. Mais en a-t-il le profil ? Les précisions de Stéphane Bourgoin, spécialiste en criminologie.

LND : Une première question toute simple, quelle est la définition exacte d’un serial killer ?
Stéphane Bourgoin : Le terme de serial killer ou de tueur en série n’existe pas dans le code pénal français, mais selon la définition utilisée dans les pays anglo-saxon ou encore par le FBI, un serial killer est quelqu’un qui a tué au moins trois personnes avec un intervalle de temps entre chaque crime. J’ajoute également que le tueur en série a, en général, un mobile d’ordre psychologique, ce n’est pas forcément des motivations sexuelles.
Ce sont des menteurs et des manipulateurs

Quel est le parcours de vie d’un serial killer ?
On le devient en franchissant en général un certain nombre d’étapes dans la délinquance : des actes de cruauté sur des animaux, de la pyromanie… Pour Nordahl Lelandais, qui reste bien évidemment présumé innocent, on sait qu’il s’est montré violent vis à vis d’une ex-compagne, qu’il a eu des troubles du comportement qui ont fait qu’il a été renvoyé de l’armée. Il aussi sombré dans la délinquance. Après, il n’y a pas de profil type du tueur en série. Pour en avoir interrogé beaucoup, ils sont tous très différents. Toutefois dans 98 % des cas, ils sont reconnus comme totalement responsables de leurs actes et sont psychopathes, ils ont un trouble du comportement, n’ont aucune empathie, ce sont des menteurs et des manipulateurs.

Ils peuvent manipuler la police par exemple…
Oui, ils sont habitués à mentir depuis leur tendre enfance, ils sont capables de mentir à leur avocats, pendant les interrogatoires, cela peut aller dans la négation des crimes qu’ils ont commis. Parfois, ils avouent même des crimes qu’ils n’ont pas commis pour se glorifier. Certains criminels peuvent être animés par des sentiments de frustration, de colère, car pour eux, ils ne sont pas reconnus à leur juste valeur.
Dans le cas de Nordahl Lelandais, ce ne serait pas atypique de passer d’un adulte à une fillette

Et concernant le choix des victimes, elles ont souvent le même profil non ?
Dans environ 75 % des cas, le tueur va s’attaquer à un type spécifique, toujours des personnes qui sont en position de faiblesse par rapport à eux-même. Mais il y a le tueur qui va aussi bien tuer des fillettes, des hommes que des personnes âgées. C’était le cas de Francis Heaulme ou encore de Michel Fourniret. Ce n’est pas aussi rare qu’on le pense. Et dans le cas de Nordahl Lelandais, ce ne serait pas atypique de passer d’un adulte à une fillette…. Le mobile du crime peut être à chaque fois totalement différent. Car les tueurs en série sont en recherche permanente d’excitation, une envie d’adrénaline de plus en plus forte. Ils sont toujours dans ce désir de toute puissance…

https://www.lenouveaudetective.com/ser ... airage-stephane-bourgoin/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 22/12/2017 10:24  Mis à jour: 22/12/2017 10:24
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Affaire Nordahl Lelandais : comment les enquêteurs travaillent sur des affaires très anciennes ?
ENTRETIEN - Corinne Herrmann, avocate, spécialisée dans les "cold case", ces fameux cas d'affaires non résolus, répond aux questions de France Bleu Pays de Savoie.



Savoie, France

Aprés la double mise en examen de Nordahl Lelandais dans les dossiers Maëlys et Arthur Noyer, une question se pose : le suspect numéro un du meurtre de la fillette et de l'assassinat d'un jeune militaire à Chambéry pourrait il être impliqué dans d'autres disparitions inquiétantes dans la région ? Serait il un tueur en série ?

Les parquets de Chambéry et d'Annecy confirment que plusieurs dossiers vont être réexaminés : la disparition inexpliquée d'un jeune belge, Adrien Mourialmé, en juillet dernier à Talloires, ou encore celles de Jean-Christophe Morin lors d'un festival electro à Tamié en 2011, et celle d'Ahmed Hamadou au même endroit l'année suivante.

Comment les enquêteurs travaillent sur ces pistes plus ou moins anciennes ? La réponse de Corinne Herrmann, avocate spécialisée dans les "cold case", ces fameuses affaires irrésolues, et notamment les affaires de disparitions*. Elle défendait notamment les familles de victimes dans l'affaire Emile Louis des disparus de l'Yonne.
Comment font les enquêteurs pour travailler sur des affaires anciennes ?

Il peut y avoir beaucoup d'éléments qui nous ramènent vers un suspect. En reprenant un dossier, on peut trouver un scellé à analyser sur lequel on peut retrouver de l'ADN, on peut trouver des traces de sang qui sont analysées, on peut trouver des vidéos, de la téléphonie... On peut trouver toutes sortes d'éléments d'enquête qui sont à réactualiser et réanalyser à la vue du suspect sur lequel les enquêteurs travaillent.
En matière de téléphonie, les enquêteurs peuvent-ils remonter sur plusieurs années ? Par exemple les deux disparitions de Tamié en Savoie remontent à 2011 et 2012.

On peut remonter en matière de téléphonie si on a déjà fixé un certain nombre d'éléments dans la procédure initiale. Si en 2011 on a vérifié la téléphonie et le bornage autour de leurs disparitions et de leurs lieux de disparition, on va avoir des listes de numéros de téléphones qui pourront être comparés avec le ou les téléphones que pourraient avoir le suspect (Nordhal Landais NDRL) ou ses proches. On peut donc le faire si on a fixé des informations dès le départ.

Sinon, remonter ensuite, c'est plus compliqué si on n'a pas gelé les informations au moment des faits.
Le temps ne joue pas forcément en défaveur de la justice ?

Au contraire. Nous qui travaillons sur des dossiers qui ont 15,20 ou 30 ans, on voit que le temps peut nous aider à avoir un regard différent sur une enquête qui a été faite à chaud et où on n'a pas tout traité. Le temps nous permet de revenir sur des choses qui n'ont pas été analysées jusqu'au bout et au contraire, le temps est peut-être un atout parce qu'on a pris du recul par rapport à une affaire et on a de nouvelles techniques d'exploitation en matière de police technique.

On peut aussi avoir des suspects qui le temps passant sont de plus en plus stressés par les actes qu'ils ont commis et le fait qu'on les interroge. Donc, le temps peut être un atout et on aime travailler sur ces dossiers anciens et tout reprendre à zéro.
Selon vous, sommes-nous au début d'une affaire hors-normes ?

En matière de presse c'est déjà une affaire hors-normes. En matière judiciaire il faut être prudent et attendre d'avoir des éléments complémentaires. Mais oui, on peut être en présence d'une affaire de tueur en série, pas forcément hors-normes, mais classique.

https://www.francebleu.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 22/12/2017 09:51  Mis à jour: 22/12/2017 09:51
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Les investigations autour de cas de disparitions non résolues en Savoie en 2011 et 2012 sont relancées, après la découvertes d'élements troublants concernant celle du caporal Noyer.
Dans la Loire, une famille demande que le cas de leur fils, disparu en 2010 soit examiné.

Par Christian Conxicoeur
https://france3-regions.francetvinfo.fr/

Nordahl Lelandais, déjà soupçonné d'avoir tué la petite Maëlys en août en Isère, a été mis en examen mercredi pour l'assassinat du caporal
Arthur Noyer, disparu en Savoie en avril. Depuis, deux autres disparition en 2011 et 2012 dans le même département intéressent les enquêteurs.

A la lumière de cet événement, de nombreux "cold cases" ressurgissent, des affaires non élucidées que les familles aimeraient voir réexaminées pour savoir si Nordhal Lelandais pourrait y avoir joué un rôle.

Dans ce cas, il y a notamment la famille d'Adrien Fiorello, étudiant de 22 ans disparu le 6 octobre 2010, alors qu'il se rendait à l'université. Parti à 9h de Firminy (Loire), son téléphone bornait à 17h37 à ... Chambéry, d'où le lien possible avec Nordhal Lelandais que les parents du disparu aimeraient voir exploré par les enquêteurs. Et les disparitions non résolues sont nombreuses.



Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 21/12/2017 17:10  Mis à jour: 21/12/2017 17:10
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Ces affaires dans lesquelles le nom de Nordahl Lelandais est évoqué.
Outre les disparitions de la petite Maëlys et du militaire Arthur Noyer en 2017, pour lesquelles il est mis en examen, cet ancien maître-chien pourrait être impliqué dans d'autres affaires irrésolues.

L'affaire Maëlys s'est muée en affaires Nordahl Lelandais. Le suspect numéro un dans l'enlèvement et le meurtre de cette fillette, disparue lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère) en août dernier, est désormais mis en examen dans une autre affaire : l'assassinat d'un militaire, Arthur Noyer, qui n'a plus donné signe de vie depuis la nuit du 11 au 12 avril. Si le corps de l'enfant n'a toujours pas été retrouvé, l'ADN du caporal a été identifié sur un crâne découvert début septembre par un promeneur à Montmélian (Savoie).

Au-delà de ces deux dossiers, le nom de cet ancien maître-chien de 34 ans est désormais cité dans plusieurs cold case. Rien d'étonnant à cela, selon la procureure d'Annecy, Véronique Denizot. "Dans l'hypothèse où Nordahl Lelandais est un criminel réitérant, tous les rapprochements possibles avec d'autres affaires irrésolues, dans un même secteur géographique, vont être faits", explique la magistrate à franceinfo. Voici, à ce stade, les affaires dans lesquelles Nordahl Lelandais est mis en cause et celles qui vont être réétudiées, à la recherche d'un éventuel lien avec l'ex-militaire.

Maëlys, 9 ans, disparue à Pont-de-Beauvoisin en août 2017

Les faits. Il est 2h45, selon le procureur de Grenoble, lorsque la petite Maëlys, 9 ans, se volatilise de la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin (Savoie), où un mariage est célébré. Elle n'a jamais réapparu depuis la nuit du 26 au 27 août. Nordahl Lelandais figure parmi les invités et a été vu à plusieurs reprises en train de discuter avec la fillette, lui montrant des photos de ses chiens sur son portable.

Le lien avec Nordahl Lelandais. Il est mis en examen pour "enlèvement et séquestration" suivi de "meurtre". A "2h46 et 12 secondes", l'ancien militaire met son téléphone en "mode avion", selon le procureur de Grenoble. A 2h47, une voiture correspondant à son Audi A3 est filmée dans le centre-ville de Pont-de-Beauvoisin. D'après l'accusation, les caméras de surveillance permettent de distinguer "sur le siège passager avant (...) une silhouette frêle, de petite taille, vêtue d'une robe blanche". "A 3h24 et 29 secondes, le véhicule est de nouveau filmé en sens inverse. Le conducteur est alors seul dans la voiture", poursuit le procureur.

Parmi les autres éléments à charge qui pèsent sur l'ex-militaire, la présence de l'ADN de l'enfant sur le tableau de bord de la voiture et le nettoyage méticuleux du véhicule le lendemain de la fête. Pourtant, Nordahl Lelandais nie en bloc. Son avocat, Alain Jakubowicz, conteste formellement la chronologie du procureur : "Nous savons avec une quasi-certitude qu'avant 3h30 personne ne s'inquiète de la disparition de Maëlys", plaide-t-il. Or "toute l'accusation du procureur repose sur le postulat selon lequel l'enfant a disparu à 2h45". Selon lui, la silhouette à l'avant de la voiture n'est pas celle d'un enfant mais d'une femme.
Arthur Noyer, 23 ans, disparu en avril 2017 à Chambéry

Les faits. Ce jeune caporal est vu pour la dernière fois vers 4 heures du matin, dans la nuit du 11 au 12 avril, alors qu'il fait du stop à Chambéry (Savoie). Il tente de rejoindre sa caserne située à Barby, à quelques kilomètres, après avoir passé la soirée dans une discothèque d'un quartier animé de la ville. Pendant des mois, sa famille remue ciel et terre pour tenter de le retrouver. Des tests menés en décembre sur les "restes d'un crâne humain", découvert par un promeneur sur un chemin de randonnée début septembre à Montmélian, à 16 km de Chambéry, réduisent à néant leurs espoirs. Son ADN est identifié.

Le lien avec Nordahl Lelandais. Il est mis en examen pour assassinat. Le procureur de Chambéry, Thierry Dran, a pointé des "indices graves et concordants". Premier élément troublant : les téléphones de l'ancien maître-chien et du militaire ont "borné" au même endroit et au même moment entre 23h48 et 3h41. Puis, le portable d'Arthur Noyer s'est éteint en fin de nuit, approximativement vers 5 heures du matin. Selon Le Parisien, un témoin aurait vu Nordahl Lelandais dans la discothèque où a été aperçu le militaire pour la dernière fois. Une de ses ex-petites amies affirme également qu'il était un habitué de l'établissement. Autre point clé de l’instruction : "Les images de vidéosurveillance ont démontré que le véhicule de Lelandais [une Audi A3 noire] se trouvait à 2h58 à Chambéry, puis à 3h08 sur la commune de Saint-Baldoph", a précisé le procureur.

Le suspect conteste "l'ensemble des faits tout en admettant s'être trouvé à Chambéry et Saint-Baldoph" en même temps que le caporal la nuit de sa disparition. De nouvelles recherches vont être menées sur les lieux de la découverte des ossements. Sollicité par franceinfo, l'avocat Alain Jakubowicz n'a pas souhaité commenter cette nouvelle affaire.
Adrien Mourialmé, 24 ans, disparu en juillet 2017 au bord du lac d'Annecy

Les faits. Le 5 juillet, Adrien Mourialmé, un jeune cuisinier belge employé dans un hôtel-restaurant de Talloires-Montmin (Haute-Savoie), sur les bords du lac d’Annecy, ne se présente pas à son travail. Originaire de Namur, le jeune homme de 24 ans, ancien employé d'un candidat de l’émission "Top Chef", vient de décrocher ce travail au mois de juin, afin de mettre de l’argent de côté pour ouvrir sa propre affaire. Dans Le Parisien, sa mère Patricia explique que sa dernière conversation téléphonique avec son fils remonte au 4 juillet. Ce jour-là, cet amateur de randonnée assure qu’il a pris "des super photos de la région". Après, c'est le silence radio.

Adrien Mourialmé semble s’être volatilisé sans emporter ses affaires avec lui. "Il n’a pris que quelques vêtements, un petit sac à dos et une paire de baskets. Sa valise, ses chaussures de randonnée, sa mallette de cuisine sont restées dans sa chambre d’hôtel", explique sa mère dans le journal francilien. Par ailleurs, ni son téléphone, ni son compte bancaire n’ont connu de mouvements depuis. Le parquet d’Annecy ouvre une information judiciaire le 8 juillet. Depuis, la famille du cuisinier n’a eu aucun élément nouveau.

Le lien avec Nordahl Lelandais. La proximité géographique et temporelle avec les disparitions de la petite Maëlys et du militaire de 23 ans Arthur Noyer justifient des vérifications, a indiqué la procureure d'Annecy à franceinfo. Mais à ce stade, aucun lien n'est établi.
Ahmed Hamadou, 45 ans, disparu en septembre 2012 au Fort de Tamié

Les faits. Il est 5 heures du matin, dans la nuit du 7 au 8 septembre, en contrebas du Fort de Tamié, à une dizaine kilomètres d’Albertville (Savoie), quand Ahmed Hamadou est vu pour la dernière fois. Ce soir-là, les rythmes électro résonnent dans ces fortifications du XIXe au siècle au cœur des Alpes. C’est la troisième édition du festival Elements. Ahmed Hamadou est accompagné d’un autre homme, Yan Kersuzan.

"Ils faisaient des dérapages sur le parking et avaient un comportement agressif. La sécurité ne les a pas laissés rentrer sur le site et a même prévenu la gendarmerie locale. Ils ne sont jamais venus à la soirée", explique David de Sousa, l'organisateur de festival, au Dauphiné libéré. Après cette dispute et dans ces circonstances floues, Yan et Ahmed se séparent. Au petit matin, Yan retourne avec sa voiture chez un ami commun à Chambéry, rapporte Le Dauphiné libéré. Ahmed, lui, s’évanouit dans la nature.

Sa famille est très inquiète. Car un an plus tôt, Jean-Christophe Morin, un jeune homme de 23 ans, a disparu au même endroit durant la deuxième édition du festival. Les recherches ont dû être abandonnées. Les deux affaires, instruites par deux gendarmeries différentes, celles de Sallanches et d'Albertville, n'ont jamais été rapprochées, faute d'éléments concordants.

Le lien avec Nordahl Lelandais. Un cousin d’Ahmed Hamadou, Abdallah Hamadou, assure à France 3 que Nordahl et Ahmed "se connaissaient de vue". Les deux hommes habitaient à quelques kilomètres l’un de l’autre. Farida Hamadou, la sœur d'Ahmed, attend beaucoup des nouvelles vérifications entamées, selon France 2, par les gendarmes pour établir ou non un lien avec l'ancien maître-chien.
Jean-Christophe Morin, 23 ans, disparu en septembre 2011 au Fort de Tamié

Les faits. Il est environ 3 heures du matin, dans la nuit du 9 au 10 septembre, lorsqu'un dernier témoin aperçoit Jean-Christophe Morin en train de quitter la deuxième édition du festival Elements, au Fort de Tamié (Savoie). Ce jeune homme de 23 ans, qui habite Sallanches, était venu avec des amis. Selon France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, il est, semble-t-il, inquiet au moment de son départ. Trois jours plus tard, sa petite amie et sa grande sœur, sans nouvelles, signalent sa disparition. Les recherches menées quelques jours plus tard ne donnent rien. Les chiens ratissent la zone, en vain. Seul son sac à dos est retrouvé fin septembre près d'un container.

En octobre, les gendarmes survolent la zone en hélicoptère, puis poursuivent l'exploration avec l'aide d'une équipe cynophile. Des bénévoles participent aux recherches. En vain. Les investigations menées par la gendarmerie d'Albertville s'interrompent mais l'enquête reste ouverte à la brigade de Sallanches. "Dans les semaines qui ont suivi la disparition de Jean-Christophe Morin, tout a été mis en œuvre dans les moindres détails, jusqu'à récupérer sa trace ADN", précise un enquêteur au Dauphiné Libéré. "Nous espérions que les chasseurs trouveraient de nouveaux éléments, mais rien. Aujourd'hui, il reste inscrit au fichier des personnes recherchées", assure un autre gendarme au quotidien local.

En 2013, la famille de Jean-Christophe Morin a parcouru 600 km depuis l'Essonne pour revenir sur ses derniers pas. Sa sœur Adeline a remué "ciel et terre", distribué des tracts, collé des affiches, créé une page sur Facebook... Sans résultat.

Le lien avec Nordahl Lelandais. Selon France 2, les investigations vont être relancées au vu de la proximité géographique de cette disparition avec les lieux fréquentés par Nordahl Lelandais. "Je suis sidéré", réagit au téléphone le père de Jean-Christophe Morin, contacté par franceinfo. Daniel Morin n'avait pas encore été informé par les gendarmes, mercredi 20 décembre, de cet éventuel rapprochement. "S'ils rouvrent le dossier, c'est déjà un grand pas", estime-t-il.
D'autres affaires irrésolues, dont la tuerie de Chevaline, en septembre 2012

Le travail de recoupement des enquêteurs avec d'autres cold case ne devrait pas s'arrêter là. Une éventuelle implication de Nordahl Lelandais dans la tuerie de Chevaline (Haute-Savoie) est même envisagée par les enquêteurs. Quelques jours avant la disparition d'Ahmed Hamadou, la famille britannique Al-Hilli est en vacances sur les bords du lac d'Annecy. Le 5 septembre 2012, sur une route forestière, le père, la mère et la grand-mère sont retrouvés tués par balles dans leur voiture. Un cycliste français qui passait par là figure aussi parmi les victimes. Après cinq ans d'enquête, le meurtrier n'a toujours pas été identifié. La piste d'un ancien militaire avait été évoquée par les gendarmes à l'époque car l'arme du crime, un Luger P06 de calibre 7,65, est un pistolet qui a équipé l’armée suisse.

"On tient un individu suspecté d'avoir enlevé et tué une fillette et un militaire dans le même le secteur. Ça ne m'étonne pas qu'on aille vérifier s'il n'est pas lié à Chevaline", souligne une source judiciaire auprès de franceinfo. "On va évidemment se pencher sur la question", confirme la procureure d'Annecy Véronique Denizot. Et d'ajouter : "Mais il y a d'autres dossiers prioritaires, qui correspondant davantage à un même mode opératoire, avec une disparition la nuit." "S'il était derrière Chevaline, il serait vraiment multi-cartes", abonde un autre magistrat, dubitatif. Après les deux disparitions inexpliquées au Fort de Tamié, les enquêteurs de la tuerie de Chevaline avaient déjà rapproché les trois affaires pour voir si, au-delà la géographie proche et la concordance des dates, rien d'autre ne pouvait les lier. Mais comme le signale le journal local Le Messager, cette piste n'avait rien donné.

Au-delà de la Savoie et de la Haute-Savoie, les gendarmes devraient également passer au crible les dossiers non résolus dans le secteur de la Marne. Nordahl Lelandais a en effet été en poste à Suippes, au sein du 132e bataillon cynophile de l'armée de terre, entre 2002 et 2007. "Quand on a repris le parcours de Michel Fourniret, on a fait la France entière", commente Véronique Denizot. Une seule et même cellule d'enquête, mobilisant les gendarmes de différentes unités géographiques, pourrait alors être consacrée à Nordahl Lelandais, comme cela avait été fait pour Francis Heaulme, surnommé le "routard du crime".

https://www.francetvinfo.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 21/12/2017 15:14  Mis à jour: 21/12/2017 15:14
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais, une personnalité ambivalente qui glace les enquêteurs .
L’ancien maître-chien est le principal suspect de deux affaires de disparition, celle d’un militaire en avril et celle de la petite Maëlys en août.

Un cliché posté sur Facebook par son frère Sven le montre torse nu sur une plage, un tigre en peluche brandi fièrement à bout de bras. L’ovale de son visage est cerclé par des cheveux courts et une barbe naissante. « Avec Nono », mentionne sobrement la légende. C’est ainsi que ses proches surnomment Nordahl Lelandais, 34 ans, principal suspect des deux plus mystérieuses enquêtes judiciaires ayant défrayé la chronique ces derniers mois dans les Alpes. Il a été mis en examen, mercredi, pour l’assassinat d’un jeune militaire.
Lire aussi : Nordahl Lelandais mis en examen pour l’assassinat d’un militaire disparu

Depuis sa première garde à vue dans l’affaire de la disparition de Maëlys, 9 ans, le 31 août, le profil de l’ancien maître-chien et militaire domicilié en Savoie, à Domessin, intrigue par son ambivalence. La sérénité affichée lors des interrogatoires par le trentenaire et son sang-froid à se jouer de ses interlocuteurs ont glacé les enquêteurs. « Sa personnalité nous intéresse grandement. Il est peu de dire qu’elle est au cœur de l’enquête », rapporte un bon connaisseur du dossier de la petite Maëlys.



Pour sa famille, Nordahl Lelandais est ce « tonton » sensible et souriant, un peu bagarreur mais « inoffensif », comme le soulignera un ami dans la presse. D’autres, comme ses ex-compagnes ou d’anciens employeurs, dépeignent au contraire un portrait autrement plus ombrageux de cet adepte de vitesse et de sports de combats, capable de « manipulations », « d’intimidations » et de « violences ».

« Comportement psychologique instable »
Elevé dans un milieu modeste par ses parents aujourd’hui retraités, Nordahl Lelandais intègre les rangs de l’armée de terre en 2002, alors qu’il a 19 ans. L’adolescent, « un peu marginal » et rompu à l’échec, est passionné de chiens et de dressage. Mais après cinq ans passés au 132e bataillon cynophile de Suippes, dans la Marne, il est réformé pour « comportement psychologique instable ». Son addiction aux stupéfiants, qu’il continuera à « dealer » jusqu’à son incarcération, signe également son renvoi.



De retour en Savoie, il lance sans succès une société d’élevage canin, puis apparaît dans les radars de la justice pour l’incendie volontaire d’un restaurant en Isère en octobre 2008. Il écope d’un an de prison ferme, une peine aménagée qu’il purgera avec un bracelet électronique.

Avant qu’il ne soit arrêté et mis en examen, Nordahl Lelandais avait été contraint de regagner le domicile de ses parents dans un village savoyard en raison d’une double hernie discale, apparue après une série de petits boulots en intérim grâce auxquels il s’était « rangé ». C’est là, le 3 septembre, qu’il a été appréhendé par les gendarmes.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/police-justice/ ... .html#0ib8z10qAhVVhcK2.99
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 21/12/2017 14:30  Mis à jour: 21/12/2017 14:30
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Harcèlement, menaces physiques et verbales, les témoignages des ex compagnes de Nordahl Lelandais font froid dans le dos.
C'est un portrait inquiétant que dressent plusieurs jeunes femmes qui ont fréquenté le principal suspect dans l’affaire de la disparition de Maëlys à Pont-de-Beauvoisin en Isère.

Auditionnées par les enquêteurs, les ex de ce savoyard de 34 ans originaire de Domessin ont toutes décrit un homme qui les harcelait.

"Elles ont très peur de lui" confie une source proche de l’enquête.

Après les ruptures, toutes auraient en effet été suivies, menacées verbalement et même physiquement.

Un portrait bien éloigné de la version de la famille de cet ancien militaire toujours en détention provisoire au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier en Isère.

Par ailleurs, l’individu aurait semble-t-il posté sur internet des vidéos de ses ébats avec ses compagnes.

Celles-ci se seraient rapprochées de l’avocat de cet homme pour que les documents soient retirés du web.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 21/12/2017 14:18  Mis à jour: 21/12/2017 14:18
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 Nordahl Lelandais->Affaires Maëlys et Noyer : «Faire disparaître un corps suppose un sang-froid singulier».
Pour le psychiatre et criminologue Roland Coutanceau, des éléments du passé de Nordahl Lelandais "suggèrent l'existence de troubles de la personnalité" et peuvent être "la marque d'un psychopathe, ou le signe d'un caractère paranoïaque et mégalomaniaque".

« Nous sommes dans l'hypothèse », souligne en préambule le psychiatre Roland Coutanceau*. Criminologue réputé, ce coutumier des cours d'assises décrit, au regard de son expérience, ce que lui inspire le comportement de Nordahl Lelandais, suspect n o 1 dans l'affaire de la petite Maëlys et désormais mis en examen pour l'assassinat d'un jeune militaire de 23 ans. S'appuyant sur des éléments du dossier rendus publics et sur ce que l'on sait de son parcours, il suggère des pistes d'analyse de la personnalité et du profil criminologique de cet ancien maître-chien militaire de 34 ans qui, rappelons-le, nie les faits et reste présumé innocent.

Deux disparitions, deux victimes présumées aux profils très différents : qu'en dites-vous ?
Roland Coutanceau. Si les faits étaient avérés, on aurait en effet un sujet responsable de deux disparitions très différentes -un jeune homme, une petite fille- et, donc, une forme de rareté criminologique. Les homicides en récidive ne sont déjà pas communs, mais quand un individu tue deux fois, il y a souvent quelque chose d'identique : deux joggeuses, deux garçons... Cela dit, il se peut que les logiques criminelles soient différentes, c'est-à-dire que la motivation sous-tendant la violence à l'encontre du jeune homme, chronologiquement antérieure, soit différente de celle à l'encontre de la fillette. Un conflit a pu naître entre les deux hommes et dégénérer. Une connotation sexuelle de type pédophilie occasionnelle a pu jouer pour l'enfant. La sexualité est toujours à explorer. S'il n'y a pas de connotation sexuelle, la seule hypothèse est celle du serial killer en herbe, qui se fiche de qui il tue.

Que vous inspire le parcours de Nordahl Lelandais ?
Des éléments du passé de cet homme suggèrent l'existence de troubles de la personnalité. Son passage dans l'armée, par exemple : le fait qu'il y soit resté cinq ans montre une capacité de contrôle. Mais il en aurait été réformé « en raison d'un comportement psychologique instable ». Il a été condamné pour un incendie, d'anciennes compagnes témoignent d'une violence relationnelle... Ces petites choses « banales » signent des troubles de la personnalité. La marque d'un psychopathe, ou le signe d'un caractère paranoïaque et mégalomaniaque.

Et son attitude « imperturbable » face aux enquêteurs ?
S'ils sont avérés, ce calme, cette façon de ne rien concéder, de nier et de contre-argumenter montrent une attitude contrôlée, structurée et organisée. Une forme d'intelligence à mettre en échec celui qui attaque. Ce comportement traduit des personnalités égocentrées -avec traits de paranoïa et de mégalomanie. La plupart des criminels laissent place à l'émotion. D'autres jouent la partie comme un jeu d'échecs, avec une défense stratégique froide. Cela montre une personnalité forte, indépendante et solitaire assumée.

Ne peut-elle être, à l'inverse, la marque de son innocence ?
Oui, il existe des cas de gens accablés par une enquête et par la société qui n'avaient rien commis. Aux assises, la question est pertinente : « Docteur, s'il était innocent, comment se défendrait-il ? » Mais, statistiquement, un innocent ne se contentera pas d'être dans une logique tactique. Il sera dans le registre de l'émotion.

Que signifie la disparition d'un corps ?
Sur cent homicides, la disparition totale d'un corps reste rare. Le meurtrier désorganisé, conscient que sa vie a basculé, laisse le corps sur la scène de crime. Le « bricoleur » va tenter de le cacher pour retarder un peu l'enquête. Organiser la disparition d'un corps, soit priver l'enquête de ce qui peut relier la victime au criminel, suppose un sang-froid singulier.

* « Violences ordinaires et hors normes », Roland Coutanceau, Samuel Lemitre, Ed. Dunod, juin 2017.

http://www.leparisien.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 21/12/2017 14:05  Mis à jour: 21/12/2017 14:05
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4279
 La France face à un tueur en série? Nordahl Lelandais interrogé sur la disparition d'un Belge et la tuerie de Chevaline...
Après la petite Maëlys en Isère, Nordahl Lelandais est désormais soupçonné d'avoir assassiné le caporal Arthur Noyer en Savoie. Une accusation qui conduit les enquêteurs à rouvrir les dossiers des disparitions non élucidées dans la région.

C'est une découverte inquiétante qui a poussé les enquêteurs à étendre leurs investigations. Ce mercredi, Nordahl Lelandais, principal suspect dans l'enquête sur la disparition de Maëlys, a été mis en examen dans le cadre d'une seconde affaire. L'ex-militaire est désormais également suspecté de l'assassinat du caporal Arthur Noyer, disparu en Savoie, en avril dernier. Son ADN a pu être identifié lundi 18 décembre, sur un crâne retrouvé le 7 septembre sur un chemin de randonnée par un promeneur.

Les enquêteurs s'appuient sur des "indices graves et concordants" fournis par le bornage du téléphone du suspect et la présence de son véhicule sur les lieux de la disparition du militaire, a précisé le procureur lors d'une conférence de presse. Là encore, Nordahl Lelandais ne cesse de clamer son innocence, bien qu'il ait admis sa présence sur les lieux.

Pour les enquêteurs, il devient essentiel de considérer la piste selon laquelle Nordahl Lelandais pourrait être un tueur en série. Ils vont donc désormais s'intéresser aux disparitions inquiétantes dans la région et déterminer l'éventuelle implication de l'ex-militaire dans celles-ci. Pour l'heure, aucun élément ne prouve que Nordahl Lelandais soit responsable de ces disparitions, les enquêteurs vont procéder à des vérifications.


Adrien Mourialmé, un belge de 24 ans, disparu en juillet

Selon des informations communiquées par Le Parisien, les forces de l'ordre vont désormais s'intéresser à la disparition d'Adrien Mourialmé, un jeune Namurois de 24 ans, aperçu pour la dernière fois cet été, dans la région du Lac d'Annecy. Le jeune homme était employé dans un restaurant de la région pour la saison estivale. Alors qu'il était en contact permanent avec ses proches, Adrien Mourialmé n'a plus donné de signes de vie depuis le 5 juillet dernier. Aucun mouvement sur son compte bancaire, des affaires restées dans sa chambre d'hôtel. Tout porte à croire que le jeune belge n'a pas choisi de disparaître. La proximité de son lieu de disparition avec le lieu de résidence de Nordahl Lelandais a incité les enquêteurs à réexaminer le dossier.


Nouveau rebondissement dans la tuerie de Chevaline ?

L'enquête sur la tuerie de Chevaline va-t-elle connaître un nouveau rebondissement ? En septembre 2012, une famille résidant au Royaume-Uni et en vacances en Haute-Savoie avait été tuée de plusieurs balles. Un cycliste avait également été retrouvé mort, à proximité des lieux du drame. Ce dernier avait été considéré jusqu'alors comme 'une victime collatérale" par le parquet d'Annecy.


Deux disparitions lors d'un festival près d'Albertville

Selon France Info, les enquêtes concernant la disparition de deux hommes en Haute-Savoie, en 2011 puis 2012, ont également été réouvertes par les enquêteurs. Des vérifications vont, là aussi, être effectuées. En 2011, Jean-Christophe Morin avait disparu après avoir participé au festival de musique électronique "Elements", près d'Albertville. Un an plus tard, c'est Ahmed Hamadou qui ne donne plus de signe de vie après s'être rendu à ce même événement.

Nordahl Lelandais reste le principal suspect dans l'affaire sur la disparition de la petite Maëlys. La fillette, âgée de 9 ans, avait disparu le 26 août dernier lors d'un mariage dans la commune de Pont-de-Beauvoisin. Bien que de nombreux éléments semblent l'accabler, l'ex-militaire ne cesse de nier toute implication dans cette disparition.

http://www.rtl.be/
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
9 - 8 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10