|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
25 Personne(s) en ligne (24 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 25

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Seine-et-Marne (France) et ailleurs : les cas d’adolescentes prostituées explosent. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/02/2018 13:00
Elodie Kulik : Le destin maudit de Jacky Kulik, assoiffé de justice . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/02/2018 11:53
Meurtre d'Alexia Daval."Cynique et manipulateur", "Je pense qu'il pleurait de sa propre situation, il repensait à son acte": un profiler dresse le portrait cru de Jonathann Daval. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 14:00
L’armée nigériane sauve 76 écolières lors d’une attaque de Boko Haram. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:57
Assassinat Fanny Colmant, et David Dubois : : Valentin Devriese sera rejugé aux assises de Namur. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:38
Meurtre de Patricia Bouchon : Meurtre de la joggeuse de Bouloc : le suspect se pourvoit en cassation. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:35
Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais refuse de répondre aux questions des juges d'instruction ... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/02/2018 12:16
Meurtre d'Alexia Daval. Le journaliste vedette Jean-Pierre Pernaut a asséné en direct des affirmations mal vérifiées…Il est accusé de mensonges ! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 15:23
Autisme : un enfant qui ne réagit pas à son prénom, ce n’est pas normal . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 13:46
Affaire Maëlys: une cellule spéciale enquête sur le passé de Nordahl Lelandais. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2018 13:07

Disparition inquiétante de Léa Petitgas, 20 ans.

Publié par Walda Colette Dubuisson le 24-01-2018 (605 lectures) Articles du même auteur
Image redimensionnée

FRANCE/INTERNATIONAL.
Nantes (Loire-Atlantique).

15/01/2018 : Le 13 décembre dernier, Léa Petitgas, 20 ans, a disparu à Nantes. Un mois plus tard, son père, Christophe Petitgas, qui réside à Sainte-Pazanne, n’a aucune nouvelle de sa fille mais garde l’espoir de la revoir.
***************************************
26/12/2017 :Léa, domiciliée quartier Canclaux à Nantes, n’a plus donné signe de vie à ses proches depuis le 13 décembre. Son père, Christophe Petitgas, fait part “d’une attente terrible”. Il garde espoir de revoir sa fille vivante.


Léa n’était pas dépressive, “elle avait des petits soucis comme tout le monde, je l’ai toujours aidée”, a rappelé son père. Et d’ajouter que Léa était une jeune fille sans histoire.

Le 13 décembre avant sa disparition, elle avait passé la soirée chez elle avec un ami pour dessiner, car Léa a un véritable talent. Son ami parti, elle lui aurait dit qu’elle allait se coucher mais le lendemain matin, Léa n’est pas allée travailler et depuis rien…

Léa Petitgas mesure 1.47 m, est de corpulence fine, a le teint pâle, les cheveux raides, longs et bruns et les yeux verts.
Selon la police, Léa est une "jeune femme pouvant lier facilement le dialogue et faire confiance à des inconnus".
Elle est "susceptible de porter un pantalon bleu, une veste kaki et une écharpe foncée".

Témoignages
Pour toute information susceptible d'aider à retrouver Léa, vous pouvez contacter les enquêteurs de la Sureté départementale de Nantes : l'UADJ
*France au 02.53.46.73.95 (heures ouvrables) ou le 17.

*De L’étranger ++33 2.53.46.73.95 (heures ouvrables) où appelez le poste de police d’urgence de votre pays.


Sources: Divers médias
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 15/01/2018 11:04  Mis à jour: 15/01/2018 11:04
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 3692
 Un mois après la disparition de Léa Petitgas, son père «garde espoir» de la revoir.
Le 13 décembre dernier, Léa Petitgas, 20 ans, a disparu à Nantes. Un mois plus tard, son père, Christophe Petitgas, qui réside à Sainte-Pazanne, n’a aucune nouvelle de sa fille mais garde l’espoir de la revoir.
Un mois après la disparition de Léa, où en est l’enquête ?

Les policiers cherchent toujours des indices, en trouvent, mais pour le moment, rien ne les a emmenés jusqu’à Léa. Ils ont encore récemment retourné son appartement [quartier Canclaux] pour trouver des traces. Il y a plusieurs hypothèses mais nous n’avons toujours aucune nouvelle de Léa. Pour les parents c’est très long mais il suffit d’une étincelle pour que tout s’accélère…

Qu’imaginez-vous comme scénario ?

Ce dont je suis sûr c’est que Léa n’a pas fugué. Elle venait de trouver un travail à la maison de quartier, elle avait retrouvé ses amis ici après s’être séparée cet été de son petit ami, avec qui elle vivait à Vannes. C’est une fille qui n’a pas besoin de grand-chose pour être heureuse, pleine de vie, mais qui n’a pas trop la tête sur les épaules. Quand elle est revenue à Nantes en juillet, je l’ai aidée à trouver et payer son appartement, ça avançait. Je regrette qu’on n’ait pas eu davantage de moments pour passer du bon temps ensemble depuis son retour. On est très proches avec ma fille.
Que sait-on sur la dernière soirée ou Léa a été vue ?

Elle a passé la soirée chez elle [quartier Canclaux] avec un ami, pour dessiner, c’est sa passion. Ce jeune homme, lavé de tout soupçon, est rentré chez lui vers 23h30. Léa se couche tôt et ne fréquente pas les boîtes de nuit. Pour moi, il s’est passé quelque chose le matin, avant 10h, heure où elle devait se rendre à son travail. Elle a laissé sa brosse à dents, sa tablette graphique, toutes ses affaires sont chez elle.

Je fais confiance aux policiers et je me dis que certaines personnes disparues ont été retrouvées, plusieurs mois après, donc je garde espoir de la revoir. J’ai essayé de mener mon enquête sur les réseaux sociaux, j’ai rencontré des amis de Léa que je ne connaissais pas, j’ai même pris contact avec la ZAD sans succès. Je n’ai plus trop d’idées sur ce que je peux faire mais j’ai besoin d’agir…
Comment vivez-vous cette attente ?

Passer Noël a été très compliqué, quand on s’imagine que sa fille est mal, quelque part. J’ai repris le travail début janvier pour éviter de tourner en rond. Je reçois le soutien de mes proches, mes collègues, certains m’ont proposé de me donner des RTT. Mais j’ai aussi des remarques indécentes, comme quand l’agence immobilière de Léa m’a demandé 900 €, par mail, pour le loyer de son appartement actuellement sous scellés. J’étais très en colère.

http://www.20minutes.fr/
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
0 + 3 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10