|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
34 Personne(s) en ligne (33 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 34

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Lucas, 5 ans, distribue des viennoiseries aux SDF à Amiens... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/12/2019 14:44
Affaire Daval: Alexia a-t-elle été empoisonnée? Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/12/2019 14:13
Montpellier. Un homme soupçonné d’avoir prostitué des adolescentes qui avaient fugué. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/12/2019 11:43
Disparition de Mathieu Caizergues : Une nouvelle piste envisagée. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/12/2019 11:27
Muhammed Aytekin, responsable de la mort de la petite Merel, à nouveau devant la justice. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/12/2019 12:19
Affaire Grégory Villemin: Grégory (Netflix) : ce que Jean-Marie et Christine Villemin pensent du documentaire événement . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/12/2019 17:55
Cinq cents jours après la disparition de Tiphaine Véron au Japon, les proches de l'assistante scolaire de Poitiers restent très mobilisés. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/12/2019 17:39
Affaire Élodie Kulik : Willy Bardon, « réveillé », fait appel de sa condamnation... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/12/2019 12:39
Replay : Elodie Kulik , Le combat d'un père. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 09/12/2019 12:39
VIDEO. Le terrifiant appel d'Elodie Kulik aux pompiers : "On ne sort pas indemne de son écoute", témoigne un ex-gendarme Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 09/12/2019 11:24

Cinq crimes à réécouter par Christophe Hondelatte .

Publié par Walda Colette Dubuisson le 04-09-2019 (476 lectures) Articles du même auteur
Hondelatte.jpg

04/09/2019 : Plus de 20 ans après le meurtre de Paquita Parra, son corps sera exhumé ce mercredi à Villebois-Lavalette en Charente.
L'enquête relancée en 2018 vient d'aboutir à l'identification d'un nouveau profil ADN.
***********************************
29/08/2019 : Paquita Parra : Bientôt la vérité ?
REPLAY - Après 21 ans de mystère, le meurtre de Paquita Parra, en 1998, sera peut-être résolu dans les prochaines semaines...
********************************
14/08/2019 : Affaire Paquita: le corps va être exhumé.
*****************************

********************************************
23/12/2018 :Europe 1 vous propose de réécouter cinq histoires marquantes de crimes, narrées par Christophe Hondelatte.

*Les disparus de Fontainebleau
*Les frères Jourdain, deux ogres au Carnaval
*L’affaire Paquita Parra
*La tuerie du Grand Bornand
*Agnès Marin : l'émotion puis la colère


HONDELATTE RACONTE
De 1988 et des disparus de Fontainebleau, jusqu’en 2010 et le meurtre d’Agnès Marin, ce sont cinq crimes particulièrement marquants que vous propose de (re)découvrir Europe 1 en compagnie de Christophe Hondelatte. Des atrocités qui sont parfois l’œuvre de schizophrènes, de gens rongés par la jalousie ou qui n’ont pas été résolues. Cinq histoires singulières qui ont toutes fait la une des médias.

Les disparus de Fontainebleau
L’affaire est toujours irrésolue et elle le restera sur plan judiciaire car les faits sont prescrits. En octobre 1988, Gilles Naudet et Anne-Sophie Vandamme disparaissent. Ils sont retrouvés deux mois plus tard, dans la forêt de Fontainebleau, là où ils étaient partis pique-niquer. Mauvaise rencontre avec des chasseurs ? Avec des braconniers ? Le mystère demeure. Même si un homme, Christian Porte, un journaliste qui a suivi l'affaire à l'époque pour Le Républicain de l'Essonne, enquête toujours dans l’espoir de découvrir la vérité.


Les frères Jourdain, deux ogres au Carnaval
Une des affaires françaises les plus terribles de ces dernières années. Le 12 février 1997, Jean-Michel et Jean-Louis Jourdain enlèvent, séquestrent, violent et tuent quatre adolescentes, venues passer la soirée au Carnaval du Portel. Les petites ont vécu un calvaire. L’histoire émeut tout le Pas-de-Calais et la France entière, notamment parce que les deux hommes avaient déjà été condamnés pour des faits similaires.


L’affaire Paquita Parra
Mais qui a tué Paquita Parra ? 20 ans après le meurtre de la jeune femme, le ou les auteurs des faits restent inconnus. Paquita Parra est retrouvée carbonisée dans sa voiture en octobre 1998, alors qu’elle craignait pour sa vie depuis plusieurs jours, sans que l’on sache pourquoi. L’affaire semblait au point mort et avait mené à une ordonnance de non-lieu en octobre 2010. Elle a connu un rebondissement surprenant en juillet dernier. Au point qu’un juge en charge de l’enquête a désormais rouvert l’affaire et que plusieurs personnes sont dans le viseur des autorités.


La tuerie du Grand Bornand
L’affaire a fait l’ouverture des JT et la une des journaux pendant des semaines. En avril 2003, au Grand-Bornand, en Haute-Savoie, l’ensemble de la famille Flactif disparaît sans laisser de traces. Le passé du père ressurgit et c’est toute la France qui se passionne pour ce fait divers. Mais ce qui confère un caractère exceptionnel à l’histoire, c’est que le coupable n’hésitera pas à enchaîner les interviews, pour dire tout le mal qu’il pensait des victimes, alors que les autorités étaient en pleine enquête. Un drame digne des plus grands scénarios de films hollywoodiens.


Agnès Marin : l'émotion puis la colère

En 2011, la jeune Agnès Marin est violée et tuée par un camarade de son lycée. Ce crime émeut la France entière, obligeant même le ministre de l’Intérieur de l’époque à monter au créneau. Comment l’auteur du crime, un jeune garçon récidiviste, qui avait déjà violé une camarade de classe un an auparavant, a pu se retrouver dans ce lycée ? Un drame terrible qui débouche sur une condamnation historique : la perpétuité pour le mineur coupable du crime.


Par Guillaume Perrodeau https://www.europe1.fr/
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 04/09/2019 07:45  Mis à jour: 04/09/2019 07:45
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4984
 Plus de 20 ans après le meurtre de Paquita Parra, son corps sera exhumé ce mercredi à Villebois-Lavalette en Charente.( Vidéo)
Image redimensionnée

Le corps de Paquita Parra sera exhumé ce mercredi à Villebois-Lavalette en Charente. Le cadavre de cette jeune femme avait été retrouvé carbonisé sans sa voiture dans la nuit du 3 au 4 décembre 1998. L'enquête relancée en 2018 vient d'aboutir à l'identification d'un nouveau profil ADN.

C'est un nouveau rebondissement dans l'affaire de Paquita Parra.
Le corps de la jeune femme sera exhumé ce mercredi à Villebois-Lavalette en Charente pour procéder à une nouvelle autopsie.
Christine Maze, l'avocate de la famille attend de nouvelles découvertes qui pourraient expliquer les causes de la mort.

"Il y a désormais la possibilité de passer le corps au scanner et de faire des découvertes qui n'ont pas été possibles,
-Maître Christine Maze, avocate de la famille."



La police scientifique a identifié cet été trois profils ADN sur l'un des effets personnels retrouvés dans le bois de Puymoyen en 2018. Cette découverte avait alors permis de rouvrir l'information judiciaire de cette affaire dont la procédure avait abouti à un non-lieu en 2010.
Les effets de Paquita ont été découverts à environ deux kilomètres du lieu où le corps de la jeune femme avait été reperé dans la nuit du 3 au décembre 1998.
Un rendez-vous mystérieux
Les progrès de la police scientifique permettront peut-être de déterminer les circonstances du drame.
Le corps de Paquita Parra avait été retrouvé carbonisé dans sa voiture sur un parking de la vallée des Eaux Claires à Puymoyen près d'Angoulême en Charente. La jeune femme alors âgée de 30 ans, venait de quitter son domicile situé à Villebois-Lavalette pour un rendez-vous dont le mystère reste entier.
Une énigme criminelle
Le meurtre de Paquita Parra est l'une des plus grandes énigmes criminelles de ces dernières années. En août 2018, un juge d'instruction avait repris l'enquête, un nouvel élément qui avait redonné espoir à la famille de Paquita.

https://france3-regions.francetvinfo.f ... tte-charente-1717291.html
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 29/08/2019 15:51  Mis à jour: 29/08/2019 15:51
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4984
 Paquita Parra : Bientôt la vérité ?
REPLAY - Après 21 ans de mystère, le meurtre de Paquita Parra, en 1998, sera peut-être résolu dans les prochaines semaines...

Page de l'émission -> https://www.rtl.fr/actu/debats-societe ... ntot-la-verite-7798235729


Jacques Pradel
et Emilien Vinee
PUBLIÉ LE 28/08/2019 À 21:00 MIS À JOUR LE 29/08/2019 À 21:00

Une affaire qui est peut-être en passe d’être élucidée grâce à un incroyable rebondissement : l’assassinat en 1998 d’une jeune femme de 30 ans, Paquita Parra, employée d’une grande enseigne de supermarchés dans la région d’Angoulême
Dans la nuit du 3 au 4 décembre 1998, vers 3h du matin, les gendarmes se rendent dans le bourg de Puymoyen, à quelques kilomètres au sud Angoulême.


On leur a signalé qu’une Fiat Uno rouge deux portes, était en feu. En arrivant sur place, ils découvrent, à l’intérieur de cette voiture aux portes verrouillées, le cadavre partiellement carbonisé d’une jeune femme, sur le siège avant. L’hypothèse du suicide, sera très vite abandonnée L’autopsie, permet en effet de constater que la jeune femme était déjà morte lorsque la voiture a pris feu. Ses poumons ne contenaient pas de fumée.

L’enquête s’oriente dès lors vers celle d’un meurtre, mais une succession de dysfonctionnements, d’erreurs, de vices de procédures, vont conduire la justice à récuser la juge d’instruction en charge du dossier pour partialité, et à annuler les poursuites contre un suspect mis en examen pour homicide volontaire. Le dossier est officiellement clos en 2010. Faute de preuve, l’information judiciaire débouche sur un non-lieu.


Mais, en juin 2018, on apprend que, quelques mois plus tôt, lors d’une sortie scolaire, une élève d’un collège du nord du département a découvert par hasard, dans un bois, un coffret en plastique rose contenant des documents et des effets personnels de Paquita Parra.

Cette découverte a immédiatement relancé l’enquête sur le meurtre de la jeune femme. Le juge d’instruction en charge du dossier a ordonné l’exhumation du corps de la victime, le 4 septembre prochain, pour procéder à de nouveaux examens. Quatre experts de l’IRCGN (Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale) tenteront d’identifier les causes de la mort, qui n’ont jamais été établies, et ils devraient aussi procéder à des analyses ADN à la lumière des plus récentes avancées techniques.
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 14/08/2019 14:51  Mis à jour: 14/08/2019 14:51
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4984
 Affaire Paquita Parra: le corps va être exhumé..."On n'est pas si loin d'aboutir", selon l'avocate de sa famille.
Image redimensionnée

Pour l'avocate de la famille de la jeune femme retrouvée morte carbonisée en décembre 1998, la décision du juge d'instruction doit permettre d'étayer les nouveaux soupçons dans cette enquête devenue une véritable énigme.
RÉACTION
C'est une énigme judiciaire de la fin du siècle dernier qui va peut-être connaître une avancée déterminante : vingt ans après le meurtre de Paquita Parra, jeune femme de 30 ans retrouvée morte carbonisée au volant de sa voiture sur un parking près d'Angoulême, en décembre 1998, le juge d'instruction a décidé d'employer les grands moyens et d'exhumer le corps, selon des informations de L'Express dont Europe 1 a eu confirmation.

De nombreuses auditions après la réouverture de l'enquête
L'enquête est longtemps restée une énigme sans piste, jusqu'à l'été dernier. En sortie scolaire, en septembre 2017, une lycéenne découvre des documents et des vêtements dans un sous-bois non loin de là où Paquita Parra a été retrouvée morte carbonisée 20 ans plus tôt. Elle manipule ces affaires puis les conserve dans sa chambre, ignorant leur importance, avant de chercher le nom de Paquita Parra sur Internet avec sa mère.

" Avec les technologies scientifiques, il est possible de revenir sur des éléments d'ADN qui sont sans doute précieux "
Les affaires retrouvées sont quasiment intactes, elles ont donc été déposées là peu de temps avant la découverte par la lycéenne. L'année dernière, le procureur décide de rouvrir l’enquête et les gendarmes enchaînent les auditions, qui débouchent donc sur cette décision, rare, d'exhumer le corps de la jeune femme. "C'est un acte fort puisque ce n'est pas très utilisé", assure Me Christine Maze, l'avocate de la famille Parra. "Avec les technologies scientifiques, il est possible de revenir sur des éléments d'ADN qui sont sans doute précieux dans le cadre de l'enquête."

"Répétition d'actes d'enquête forts"
"On n'est pas si loin d'aboutir, puisque nous voyons une répétition d'actes d'enquête forts dans le cadre de la procédure d'instruction", poursuit le conseil. "Ils montrent que les enquêteurs ont besoin d'investigations scientifiques pour étayer les pistes qu'ils sont en train de développer."

Des experts de l'Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale ont été désignés pour tenter d’établir le plus précisément possible les causes de la mort de la jeune femme et de relever d’éventuelles traces ADN. "Plus que jamais, la famille y croit et reste très à l'écoute, dans l'attente de la vérité", conclut Me Christine Maze. "La maman de Paquita a besoin de connaître le nom de celui qui a tué sa fille tant aimée."

Europe 1
Par Salomé Legrand, édité par Thibaud Le Meneec
https://www.europe1.fr/societe/le-corp ... ate-de-sa-famille-3914122
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
0 + 2 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10