|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
13 Personne(s) en ligne (13 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 13

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
DISPARITION INQUIETANTE de Théo Hayez.Des chiens renifleurs amenés par des volontaires à Byron Bay. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/08/2019 08:36
Sophie Le Tan :Une marche à la lanterne et un lâcher de colombes sont prévus à la colline de Mundolsheim (Bas-Rhin), samedi 7 septembre. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 22/08/2019 09:17
Il y a 20 ans, à Tilly-sur-Seulles. L’affaire Godard, un des plus énigmatiques faits divers de ces 50 dernières années. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 19/08/2019 16:07
Affaire Paquita Parra: le corps va être exhumé..."On n'est pas si loin d'aboutir", selon l'avocate de sa famille. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/08/2019 14:51
Wintzenheim : enlèvement de la petite la petite Elisabeta : ouverture d'une information judiciaire... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/08/2019 14:31
Nora Quoirin, 15 ans. La mort de la jeune Nora en Malaisie pose question: “Tout est possible”. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 14/08/2019 14:20
Le corps retrouvé en Malaisie est celui de l’adolescente franco-irlandaise disparue Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/08/2019 16:49
Information judiciaire ouverte ce mardi après l'enlèvement d'un bébé par sa mère (annonce le parquet de Colmar ce mardi). Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/08/2019 13:50
Disparition de Nora Quoirin ,une ado franco-irlandaise en Malaisie: un corps découvert.( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/08/2019 13:22
Hondelatte raconte - Stéphane Moitoiret, un fou en prison ? #REDIFF SAISON 2018 - 2019 15h31, le 09 août 2019. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/08/2019 11:03

Le corps sans vie de Yolan Delannoy retrouvé, le 21/01/2019, dans la Deûle.

Publié par Walda Colette Dubuisson le 26-07-2019 (1189 lectures) Articles du même auteur
Image redimensionnée

France/ INTERNATIONAL

France nord Wavrin (proximité frontière Belge -> Tournai)

26/07/2019 : Mort de Yolan Delannoy : «Les suspects sont allés à l’école avec mon frère»
Mélissa, la sœur de l’adolescent retrouvé mort dans la Deûle en janvier dernier, s’est confiée au Parisien.
*******************************************
24/07/2019 : Wavrin : deux personnes écrouées pour le meurtre de Yolan Delannoy, 17 ans, retrouvé mort dans la Deûle.
*******************************
27/05/2019 :Wavrin Malika, une mère en colère qui réclame «une justice intraitable» pour son fils Yolan...Elle a la conviction que Yolan n’est pas tombé accidentellement dans la Deûle, qu’il n’est pas mort noyé ce soir du 15 décembre 2018, mais a bien été assassiné.
**********************************
03/04/2019 : Les parents de Yolan demandent de vous communiquer cette pétition destinée à Président de la République...
Par Mérika mère de Yolan...
https://www.mesopinions.com/petition/j ... gd7e3jOrkTA-sXMG31pwVSMEk
**********************************
09/02/2019 : À l'appel de la famille de Yolan Delannoy, quelque 300 personnes se sont retrouvées à Wavrin (Nord) dès 9h30 ce samedi matin, sous la pluie et dans le froid, pour un hommage à l'adolescent de 17 ans retrouvé mort fin janvier.

Aucune piste pour le moment privilégié !
*************************************
29/01/2019 : Le corps sans vie de Yolan Delannoy, disparu depuis mi-décembre à Wavrin près de Lille a été retrouvé ,a-t-on appris lundi 28 janvier de source judiciaire.
« L'autopsie et les analyses ADN ont révélé qu'il s'agissait du corps du mineur disparu. Elles n'ont pas permis de déterminer à ce stade les causes du décès», a déclaré le parquet à l'AFP. C'est le signalement d'un promeneur qui a permis la découverte du corps

Selon la Voix du Nord, le corps de Yolan Delannoy a été retrouvé le lundi 21 janvier. Une information judiciaire avait été ouverte pour "approfondir les investigations sur cette disparition et permettre à la famille d'avoir accès au dossier", a souligné le parquet. La section de recherches de gendarmerie de Lille est chargée de l'enquête.

Aucune piste n’est écartée pour l’heure.
********************************************

20/01/2019 :Appel à témoins après la disparition inquiétante de Yolan, 17 ans depuis le 15/12/2018. ( PLUS D’UN MOIS SANS AUCUNE NOUVELLE) !

Chiens et brigade nautique
Une patrouille a aussitôt été dépêchée sur place et un dispositif de recherche a été mis en place. Le téléphone portable du jeune homme n'a plus "borné" à partir de 23 heures.

Une brigade canine de Lesquin a également été déployée pour retrouver sa trace.

Mise à jour 16/01/2019 : «Nous sommes totalement désemparés» : l’angoisse de la famille de Yolan, un mois après sa disparition...


09/02/2019 : À l'appel de la famille de Yolan Delannoy, quelque 300 personnes se sont retrouvées à Wavrin (Nord) dès 9h30 ce samedi matin, sous la pluie et dans le froid, pour un hommage à l'adolescent de 17 ans retrouvé mort fin janvier.

Aucune piste pour le moment privilégié...


Depuis que le corps de Yolan a été retrouvé le 21 janvier dans la Deûle, une information judiciaire a été ouverte. Aucune piste n'est pour le moment privilégiée.

***************************************
L'avis de recherche :
Yolan porte un jogging et un survêtement noirs, avec une capuche grise. Vous pouvez joindre la gendarmerie au 17, ou bien la caserne d'Halennes-lez-Haubourdin (heures ouvrables) au 03.20.07.17.03. ( France)
De l’étranger +33 3.20.07.17.03
OU appelez le numéro d’urgence Européen :112


Qu’est-il arrivé à Yolan Delannoy ?
Cela fait un mois que cet adolescent sans histoires de 17 ans, en contrat d’apprentissage dans le bâtiment, s’est évaporé à Wavrin, près de Lille (Nord). « Nous ne savons plus quoi faire, nous sommes totalement désemparés », confie au Parisien Mélissa Delannoy, l’une des grandes sœurs de Yolan.

Car un mois après les faits, « aucune piste ne se dégage plus qu’une autre », nous confirme une source proche de l’enquête. Alors pour passer à la vitesse supérieure dans ce « dossier complexe », la section de recherches de Lille a repris la semaine dernière la direction de l’enquête, dans une cosaisine avec la compagnie de gendarmerie départementale de Lille.

La température est glaciale, ce samedi soir du 15 décembre, lorsque Yolan claque la porte du pavillon familial situé à Wavrin vers 22h30 et part à pied, après avoir simplement dit « je sors » à ses parents. « Ma mère ne lui a pas posé de questions, il a l’habitude de sortir un peu le week-end, comme le font les jeunes de son âge », nous explique Mélissa. « Généralement, il rentre assez vite à la maison, avant minuit ».
La gendarmerie du Nord a lancé un appel à témoins à la suite à la disparition jugée inquiétante du jeune Yolan Delannoy. Le garçon de 17 ans a disparu le samedi 15 décembre au soir à Wavrin.

Le garçon était censé regagner le domicile de ses parents vers 22 heures, mais ne le voyant pas revenir, sa mère et sa tante ont alerté la gendarmerie vers 2 heures du matin.


Chiens et brigade nautique
Une patrouille a aussitôt été dépêchée sur place et un dispositif de recherche a été mis en place. Le téléphone portable du jeune homme n'a plus "borné" à partir de 23 heures.

Une brigade canine de Lesquin a également été déployée pour retrouver sa trace, et les gendarmes d'Hallennes-lez-Haubourdin ont reçu le soutien de la Brigade de recherche de Lille.

Les gendarmes sont d'autant plus inquiets que le lieu de la disparition est proche d'une voie ferrée et d'un canal. La brigade nautique a également été déployée ce lundi matin.

Yolan porte un jogging et un survêtement noirs, avec une capuche grise. Vous pouvez joindre la gendarmerie au 17, ou bien la caserne d'Halennes-lez-Haubourdin (heures ouvrables) au
Les gendarmes sont d'autant plus inquiets que le lieu de la disparition est proche d'une voie ferrée et d'un canal. La brigade nautique a également été déployée .

.

Sources : différents médias .

09/0
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 26/07/2019 12:36  Mis à jour: 26/07/2019 12:36
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4672
 Mort de Yolan Delannoy : «Les suspects sont allés à l’école avec mon frère» Mélissa, la sœur de l’adolescent retrouvé mort dans la Deûle en janvier dernier, s’est confiée au Parisien.
C'est d'abord avec un immense soulagement que les proches de Yolan, un adolescent de 17 ans retrouvé mort fin janvier dans la Deûle , ont appris l'arrestation, le 2 juillet dernier, de quatre personnes par la section de recherches (SR) de Lille. Si deux d'entre elles ont été mises hors de cause à l'issue de leur garde à vue, les deux autres ont été mises en examen pour homicide volontaire . Et ont été placées en détention provisoire.

Mais le soulagement a rapidement laissé place à la stupeur, lorsque la juge d'instruction a révélé aux parents de Yolan l'identité des suspects. Car comme nous l'avions appris mercredi de sources concordantes, ce jeune majeur et ce mineur sont des amis d'enfance de Yolan. « Ils sont allés à l'école avec mon frère. Ils se sont connus tout petits. C'est horrible », réagit auprès du Parisien Mélissa, la grande sœur de Yolan.
Un dimanche bien matinal

Yolan avait disparu un soir glacial de la mi-décembre après avoir quitté le domicile familial, situé à Wavrin, une petite ville très tranquille de la banlieue lilloise. Avant de partir, ce jeune apprenti carreleur sans histoire n'avait dit à personne où il se rendait . Mais au téléphone, quelqu'un lui avait donné rendez-vous sur les berges de la Deûle, à hauteur de deux péniches amarrées à trois kilomètres à vol d'oiseau de chez lui. C'est à proximité de ces embarcations qu'une partie de son corps sera découverte un mois plus tard par un promeneur.

Au lendemain de la disparition de son fils, Malika, folle d'inquiétude, décide de mener sa propre enquête. Elle part, à la première heure, à la rencontre des amis de Yolan, espérant découvrir ce que son fils a fait la veille. Et va voir, notamment, les deux jeunes gens aujourd'hui mis en cause. « Elle avait trouvé étonnant qu'ils soient levés si tôt un dimanche matin », se rappelle aujourd'hui Mélissa.

Zones d'ombre

À ce jour, peu d'éléments ont filtré. Les enquêteurs semblent à ce stade davantage « pencher vers la thèse du meurtre », plutôt que vers celle de l'accident, selon une source proche du dossier. Mais il reste néanmoins « quelques zones d'ombre ». « Les investigations se poursuivent », ajoute-t-elle.

Dans l'attente, la famille de Yolan « ne vit que pour ça, connaître la vérité », nous confie Mélissa. « Aujourd'hui, [les deux suspects] restent présumés innocents », reconnaît-elle encore. Près de sept mois après le drame, le corps de Yolan a enfin été restitué à ses proches. L'enterrement s'est déroulé le 19 juillet dernier à Wavrin. « C'était très dur », hoquette Mélissa. Mais le travail de deuil peut enfin commencer.


http://www.leparisien.fr/amp/faits-di ... re-25-07-2019-8123490.php
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 25/07/2019 13:13  Mis à jour: 25/07/2019 13:13
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4672
 Mort de Yolan Delannoy : deux suspects, amis d’enfance de la victime, écroués.
Ils ont été mis en examen pour homicide volontaire, après la mort de l’adolescent, dont le corps avait été repêché dans la Deûle en janvier.
Deux personnes ont été mises en examen et placées en détention provisoire début juillet pour le meurtre de Yolan Delannoy, un adolescent retrouvé mort dans la Deûle fin janvier , a appris le Parisien auprès du parquet de Lille (Nord), confirmant des informations de l'AFP.

Il s'agit, selon nos informations, d'un mineur et d'un majeur, tous deux amis d'enfance de la victime. « Ils se sont connus tout petits avec mon frère, j'ai vraiment la haine », réagit ce soir auprès du Parisien Mélissa, la grande soeur de Yolan.

Deux autres personnes mises hors de cause

« Au lendemain de la disparition de Yolan, ma mère était allée voir [les deux mis en examen]. Elle voulait savoir s'ils l'avaient vu la veille. Elle avait d'ailleurs trouvé étonnant qu'ils soient levés si tôt un dimanche matin », se rappelle Mélissa.

Yolan Delannoy, apprenti carreleur de 17 ans, avait disparu un samedi soir mi-décembre après avoir quitté le pavillon familial situé à Wavrin, près de Lille. Une partie de son corps avait été repêché un mois plus tard à trois kilomètres à vol d'oiseau de son domicile.

Deux autres personnes avaient été interpellées en même temps que ces deux suspects, le 2 juillet. Elles ont été mises hors de cause à l'issue de leur garde à vue, selon le parquet de Lille.

http://www.leparisien.fr/faits-divers ... 31.php#xtor=AD-1481423552
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 24/07/2019 17:44  Mis à jour: 24/07/2019 17:44
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4672
 Wavrin : deux personnes écrouées pour le meurtre de Yolan Delannoy, 17 ans, retrouvé mort dans la Deûle.
Deux personnes ont été mises en examen et écrouées pour le meurtre de Yolan Delannoy, un adolescent de 17 ans dont le corps avait été retrouvé dans la Deûle, à Wavrin près de Lille.


L'adolescent avait disparu dans la soirée du 15 décembre 2018. Son corps avait été retrouvé dans la Deûle un mois plus tard. Rapidement, d'importants moyens avaient été déployés pour tenter de retrouver Yolan. Hélicoptère et chien-pisteur ont notamment été mobilisés pour des battues dans le secteur. Des plongeurs ont également sondé la Deûle et dans le même temps des appels à témoins étaient relayés dans la presse et sur les réseaux sociaux. Sans résultat.


Le 2 juillet dernier, quatre personnes ont été interpellées par la section de recherches de Lille, a rapporté le parquet sans davantage de précisions sur leur profil. A l'issue de leur garde à vue, deux d'entre elles ont été mises hors de cause et deux autres ont été présentées à un juge d'instruction qui les a mises en examen pour homicide volontaire.

Elles ont été placées en détention provisoire conformément aux réquisitions du parquet.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 27/05/2019 12:17  Mis à jour: 27/05/2019 12:17
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4672
 Wavrin Malika, une mère en colère qui réclame «une justice intraitable» pour son fils Yolan.
Quatre mois, le 15 avril, que le corps de Yolan a été retrouvé dans la Deûle. Nous avons rencontré sa mère, Malika, une femme en colère qui réclame justice. Pour le moment, l’enquête n’a pas permis d’établir les circonstances de la mort de son fils.

Image redimensionnée

Jusqu’à ce lundi, parce que la douleur était encore trop grande, les parents de Yolan Delannoy n’avaient pas souhaité s’exprimer. Mais un peu moins de quatre mois après la découverte du corps de l’adolescent dans la Deûle, la tristesse de sa mère, Malika, s’est transformée en colère, en haine pour les tueurs d’enfants. Car elle a la conviction que Yolan n’est pas tombé accidentellement dans la Deûle, qu’il n’est pas mort noyé ce soir du 15 décembre 2018, mais a bien été assassiné.

« J’ai mal… Tous les matins et tous les soirs, je pleure. On a pris la chair de ma chair. Quand on tue un enfant, on brise aussi une famille et des parents, qui souffrent toute leur vie. La perpétuité pour les tueurs d’enfants peut-être… mais les enfants sont morts à perpétuité ! Je me battrai pour que la loi soit plus dure, que les peines soient plus longues. »

Malika jette un regard vers une photo de Yolan posée sur un buffet : « Ça ne me le rendra pas mais ces tueurs ne pourront pas recommencer. »

Elle a donc créé une page Facebook --> https://www.facebook.com/groups/273061513488120/?
sur laquelle elle a posté un texte adressé aux députés. Elle réclame des peines plus longues pour les assassins d’enfants et, dans une pétition, demande même le rétablissement de la peine de mort… « Certains m’ont mal compris. Je ne parle pas de pédophiles mais de tueurs d’enfants. Maintenant que je suis à la place de parents qui vivent ces drames, je comprends leur incompréhension quand les tueurs sont arrêtés, puis libérés avec un bracelet électronique ou placés en hôpital psychiatrique. »

Malika évoque les parents de Maelys, le père de Dorian, et aussi celui d’Alexis Duchêne, ce jeune Haubourdinois également mort dans la Deûle. Et elle réclame d’être informée des suites de l’enquête.

Car l’instruction sur la mort de Yolan est toujours en cours. Depuis quatre mois, rien n’a filtré du côté des gendarmes ou du parquet. Malika affirme qu’il y a eu l’ouverture d’une enquête pour assassinat, des enquêteurs lui ont posé des questions qui, selon elle, ne laissent pas de doute, et elle attend un peu d’informations en retour.

Elle regrette également de n’avoir pas pu voir le corps de son fils : « La juge me l’a interdit. Elle m’a dit que c’était affreux pour moi mais c’est quand même à moi de juger ! » Cette femme a déjà perdu deux enfants pour des raisons qui n’ont rien à avoir avec la mort de Yolan. Mais il était le dernier et, pour lui, elle ira jusqu’au bout de son combat.

https://www.lavoixdunord.fr/565409/art ... ntraitable-pour-son-fils?
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
8 - 0 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10