|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
35 Personne(s) en ligne (34 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 35

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Pédophilie : quelle prévention dans les pays francophones ? "Affaire Epstein"

Publié par Walda Colette Dubuisson le 07-07-2020 (488 lectures) Articles du même auteur
Image redimensionnée


07/07/2020 : Ghislaine Maxwell va-t-elle révéler les secrets de Jeffrey Epstein et de son réseau international d'amis puissants?
******************************
03/07/2020 : Arrestation surprise de Ghislaine Maxwell, l'ex-compagne d'Epstein: elle est accusée d'avoir joué un "rôle crucial" dans l'abus des filles mineures.
****************************
09/08/2020 : Le prince Andrew, le 2° fils de la reine Elisabeth II, est-il prêt à coopérer avec la justice américaine dans l'affaire Epstein?
*******************************
16/01/2020 : Affaire Epstein : le milliardaire aurait agressé sexuellement des mineures jusqu'en 2019...
HORRIBLE ! Écoutez le reportage...
**********************************
15/11/2019 : !!![Appel àTémoins] Dans le cadre de l’affaire Epstein, la police judiciaire recherche des témoignages français et internationaux.
[#SeekingInformation] The French national police are seeking French/international witnesses with regards to the Epstein investigation.!!! ( Voir commentaire)
*****************************************
31/10/2019 : Affaire Jeffrey Epstein : un médecin légiste remet en cause la thèse du suicide...
*********************************
15/09/2019 : Le milliardaire américain Jeffrey Epstein a-t-il fait des victimes en Belgique? "Dans le monde du mannequinat ou du cinéma..." ( Vidéo)

APPEL A TÉMOINS : "Il ne faut pas avoir peur de parler"
*********************************
11/09/2019 : L’affaire Jeffrey Epstein expliquée en vidéo.( voir ici, sur le site sos-enfants).
**************************************
24/08/2019 : En France, une affaire de pédophilie refait surface, avec la découverte du carnet intime d’un chirurgien, poursuivi pour agressions sexuelles et viols sur mineurs. Dans le carnet de cet homme, placé en détention préventive depuis avril 2017, apparaissent pas moins de 200 noms d’enfants. Où en est la prévention de la pédophilie en France, et dans les autres pays francophones ?

***Affaire Epstein: le parquet de Paris ouvre une enquête pour “viols” et “agressions sexuelles”
Le parquet de Paris a annoncé vendredi avoir ouvert une enquête pour “viols” et “agressions sexuelles”, notamment sur mineurs, dans le cadre de l’affaire du financier américain Jeffrey Epstein, poursuivi aux Etats-Unis pour des abus sur des adolescentes et mort en prison début août.




Le chirurgien vivait près de Jonzac, en Normandie. C’est le témoignage d’une fille de cinq ans qui l’a précipité derrière les barreaux en 2017. Cette fillette, voisine du sexagénaire, aurait été attouchée sexuellement dans le jardin de ses parents, à travers le grillage.

Après son témoignage, les nièces du chirurgien se sont aussi manifestées. Condamné une première fois en 2005, l’homme attend d’être jugé – une première audience est prévue début 2020. Aujourd’hui, les enquêteurs cherchent à déterminer si les agressions sexuelles consignées dans le carnet, retrouvé chez lui, sont réelles, ou « fantasmées », comme l’invoque l’avocat du chirurgien.

Cette affaire replace, temporairement, la pédophilie, dans les colonnes des journaux. Un sujet qui ne fait l’objet d’aucune campagne de prévention au niveau national en France, et dans d’autres pays. Pourquoi ? Nous avons posé la question à Roland Coutanceau, psychiatre, et membre du Cifas, le congrès international francophone sur l’agression sexuelle. Il a coordonné « Sexualités et transgressions » aux éditions Dunod.

TV5MONDE : Quelle est la définition du terme « pédophilie » ?

Roland Coutanceau : L’attrait pédophilique se caractérise par une excitation sexuelle, au stade de fantasme, pour un corps prépubère, garçon ou fille. Disons pour une personne âgée de moins de 13 ans environ.

Quand l’attirance sexuelle est dirigée vers un adolescent, on parle d’« adolescentophilie ». Jeffrey Epstein, par exemple, me semble davantage adolescentophile que pédophile.

Par ailleurs, ce n’est pas parce qu’on a un fantasme que l’on passe à l’acte. La pédophilie est un monde. Elle peut être exclusive, préférentielle (préférer les enfants aux adultes), ou secondaire (être attiré en priorité par des adultes, et ensuite par des personnes prépubères).

La pédophilie est classée dans la liste des désordres mentaux, de l’Organisation Mondiale de la Santé par exemple. La dénomination clinique de la pédophilie est « trouble de la préférence sexuelle ». On ne parle pas officiellement de maladie.

Existe-t-il des hommes, mais aussi des femmes, pédophiles ?

Oui, les deux existent mais je n’ai jamais rencontré, dans mes consultations, de femmes exclusivement pédophiles (uniquement attirées par des enfants, de sexe féminin ou masculin).

Il existe davantage d’hommes pédophiles. Il n’y a pas d’explication définitive, mais voici quelques éléments : la sexualité masculine est plus segmentaire, plus fétichiste et plus voyeuriste que celle des femmes, en général.

En France, aucun organisme public ne soutient des actions de prévention de la pédophilie au niveau national.

Roland Coutanceau, psychiatre

Quels sont les moyens mis en œuvre aujourd’hui, en France, en Belgique ou encore au Canada en termes de prévention de la pédophilie ?

En France, aucun organisme public ne soutient des actions de prévention de la pédophilie au niveau national. Le seul politique qui ait eu le courage d’en parler, c’est Jean-Louis Borloo. Nous participions, lui et moi, à une émission il y a une dizaine d’années. Il s’est tourné vers la caméra et a dit : « Si vous êtes attiré par des enfants, consultez ».

En Belgique et au Canada, certaines initiatives existent au niveau local, ou provincial comme au Québec. A Percé, une prison pour délinquants sexuels, qui accueille notamment des pédophiles, a été créée en 2010. Les pédophiles y reçoivent des traitements spécialisés. La thérapie dure six mois.

En Belgique, beaucoup de travail est réalisé à l’intérieur des prisons. Dans ce pays, le courant criminologique est très fort (étude des causes, du développement d’un crime).
(Ndlr : En Flandre, une ligne d’aide pour les pédophiles a été mise en place en 2017 : « Stop it now ! », Arrêtez maintenant).

Existe-t-il d’autres initiatives, développées par des associations par exemple ?

En 1991, j’ai créé la première consultation en région parisienne pour que les personnes présentant ce trouble puissent parler.
D’autres consultations existent dans les grandes villes de France. Il faut se renseigner auprès du FFCRIAVS (Fédération française des Centres Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles).

Nous essayons de proposer ce qui existe en Allemagne : une information grand public pour que les potentiels pédophiles puissent consulter. Outre-Rhin, un spot de prévention à destination des pédophiles est diffusé à heure de grande écoute. On y voit un enfant assis sur les genoux de sa mère dans le métro. Un homme lui sourit. Puis une voix off interroge : “Vous aimez les enfants plus que ce qui ne faudrait ? Nous pouvons vous aider”.

Nous sommes en train de créer, par nos propres moyens, le premier numéro national d’appel pour les pédophiles potentiels. J’espère qu’il sera opérationnel à la fin de l’année, ou début 2020 au plus tard.

Au niveau national, je pense que l’État devrait, prioritairement, mettre en place une ligne téléphonique à destination des pédophiles, et former tous les personnels des institutions qui s’occupent des enfants, de manière à les rendre plus « sensibles » au comportement d’un pédophile potentiel, afin de mieux pouvoir appréhender certaines situations.

D’après vous, pourquoi n’existe-t-il pas de campagnes nationales de prévention contre la pédophilie, dans les pays francophones ?


D’abord, ce sujet est tabou. Il n’est pas facile de parler des auteurs. Car ils suscitent la méfiance et le dégoût du grand public. Le public pense qu’il faut les punir, une fois qu’ils sont passés à l’acte. En France, l’État punit davantage qu’il ne prévient.

La France est un pays hypocrite, pas pragmatique, et un peu en retard dans ce domaine.

Roland Coutanceau, psychiatre

C’est donc compliqué pour un politique de se lancer dans une campagne de prévention (ndlr, avec un spot s’adressant directement aux pédophiles potentiels par exemple). L’État laisse donc le soin aux équipes spécialisées, comme la mienne, de développer des programmes de prévention.

La France est un pays hypocrite, pas pragmatique, et un peu en retard dans ce domaine. On a commencé à parler de l’inceste vers 1988 en France, et de la pédophilie vers 1995 avec l’affaire Marc Dutroux.

Peut-on « soigner » la pédophilie ?

Oui, ce n’est pas une fatalité. Nous avons obtenu des résultats. Mon équipe a réussi à « réorienter » des personnes pédophiles vers une sexualité avec des personnes âgées de plus de 18 ans. Nous avons aussi connu des échecs.

Laurie Fachaux

http://homeviewsenegal.com/index.php/ ... ns-les-pays-francophones/

***********************************************

Affaire Epstein: le parquet de Paris ouvre une enquête pour “viols” et “agressions sexuelles”

Le parquet de Paris a annoncé vendredi avoir ouvert une enquête pour “viols” et “agressions sexuelles”, notamment sur mineurs, dans le cadre de l’affaire du financier américain Jeffrey Epstein, poursuivi aux Etats-Unis pour des abus sur des adolescentes et mort en prison début août.


“Les investigations, confiées à l’Office central de répression des violences faites aux personnes, auront pour objet de mettre au jour d’éventuelles infractions commises non seulement sur le territoire national, mais aussi à l’étranger au préjudice de victimes françaises” ainsi que d’éventuels “auteurs de nationalité française”, explique le procureur de Paris Rémy Heitz dans un communiqué. Cette enquête préliminaire a aussi été ouverte des chefs d’”association de malfaiteurs en vue de commettre des crimes” et “association de malfaiteurs en vue de commettre des délits punis d’au moins 5 ans d’emprisonnement”.

“Vérifications et recoupements”
Le parquet a pris cette décision après avoir procédé à des “vérifications et recoupements effectués sur la base des éléments” qui lui avaient été transmis et après avoir eu des “échanges” avec les autorités américaines compétentes, précise le communiqué. L’association Innocence en danger avait saisi le parquet fin juillet après l’arrestation d’Epstein aux Etats-Unis et avait publié le 12 août, deux jours après la mort de M. Epstein, une lettre ouverte appelant le procureur de Paris à ouvrir une enquête.

Dix témoignages accablants
Jeudi, elle a affirmé avoir reçu dix témoignages émanant principalement de victimes d’actes “commis sur le sol français” en lien avec le multimillionnaire mort à l’âge de 66 ans, qui possédait un appartement à Paris. Dans un témoignage datant de 2011 mais récemment rendu public aux Etats-Unis, une plaignante accusait par ailleurs le financier et jet-setter d’avoir abusé de très jeunes Françaises qui lui avaient été envoyées comme “cadeau d’anniversaire surprise”.

L’aide d’un complice français ?
Selon des médias anglo-saxons, elle assurait également que ces jeunes filles avaient été envoyées aux Etats-Unis par un ancien proche d’Epstein, le Français Jean-Luc Brunel, fondateur des agences de mannequins Karin Models et MC2 Model Management, qui a été aperçu début juillet dans une soirée huppée près de Paris.

Réseau de jeunes filles
Jeffrey Epstein avait été arrêté le 6 juillet et inculpé à New York pour avoir organisé, de 2002 à 2005 au moins, un réseau constitué de dizaines de jeunes filles, certaines collégiennes, avec lesquelles il aurait eu des rapports sexuels contraints dans ses nombreuses propriétés, notamment à Manhattan et en Floride. Il a été retrouvé mort le 10 août dans sa cellule new-yorkaise, les résultats de l’autopsie confirmant un suicide par pendaison.

https://www.7sur7.be/monde/affaire-eps ... ions-sexuelles~ae42d28a/?
****************************************
Un ami sulfureux, un appartement à Paris: ces éléments qui relient Epstein à la France

L'affaire Jeffrey Epstein va-t-elle rebondir en France ? Près de deux semaines après le suicide en prison du financier américain accusé d'abus sexuels sur mineures, de nouveaux éléments renforcent l'hypothèse d'un scandale aux ramifications françaises.
Saisi fin juillet, le parquet de Paris assure à l'AFP poursuivre ses "vérifications" et "échanges" avec les autorités américaines avant de décider ou non d'ouvrir une enquête. Le nom d’un Français revient régulièrement.

Des victimes françaises? C'est la question centrale : poursuivi pour avoir agressé sexuellement des dizaines de jeunes filles aux Etats-Unis entre 2002 et 2005, Jeffrey Epstein aurait-il fait des victimes françaises ou commis des actes répréhensibles en France? C'est ce que soutient Innocence en danger. L'association, qui a saisi le parquet fin juillet après l'arrestation d'Epstein aux États-Unis, a affirmé jeudi avoir reçu dix témoignages émanant principalement de victimes d'actes "commis sur le sol français" en lien avec le multimillionnaire mort à l'âge de 66 ans.

Dans un témoignage datant de 2011 mais récemment rendu public aux États-Unis, une plaignante accusait, elle, le financier et jet-setter d'avoir abusé de très jeunes Françaises qui lui avaient été envoyées comme "cadeau d'anniversaire surprise". "Jeffrey se vantait (...) qu'elles avaient 12 ans et qu'elles avaient été amenées de France parce qu'elles sont très pauvres et que leurs parents avaient besoin d'argent", indiquait cette plaignante dans une déposition consultée par l'AFP.

Le “rabatteur français d’Epstein”
Selon des médias anglo-saxons, elle assurait également que ces jeunes filles avaient été envoyées aux États-Unis par un ancien proche d'Epstein, le Français Jean-Luc Brunel. Le nom du fondateur des agences de mannequins Karin Models et MC2 Model Management apparaît dès la première enquête ouverte aux États-Unis contre Epstein et close en 2007 : le financier avait alors plaidé coupable de sollicitation de prostituées et écopé de 13 mois de prison.

Selon deux plaignantes, M. Brunel jouait alors le rôle de rabatteur pour Epstein, amenant aux États-Unis des "jeunes filles" venues de milieux modestes en leur faisant miroiter des jobs dans le mannequinat. À l'époque, des messages troublants avaient été retrouvés par la police de Floride, dont celui-ci, noté en 2005 après un coup de fil de "Jean-Luc”: "Il a une prof pour vous, pour vous apprendre à parler russe. Elle a 2x8 ans, pas blonde". Virginia Giuffre, une des principales plaignantes de l'affaire Epstein, a par ailleurs affirmé avoir été forcée à avoir des rapports sexuels avec M. Brunel.

En 2015, alors en froid avec Epstein, M. Brunel avait annoncé des actions en France et aux États-Unis pour dénoncer ces "allégations" mais aucune de ces procédures n'a prospéré. Le scandale Epstein a aussi fait ressurgir des accusations lancées par d'anciens mannequins, dont la Néerlandaise Thysia Huisman qui affirme avoir été "droguée et violée" par M. Brunel dans les années 90.

Septuagénaire aujourd'hui disparu des radars, M. Brunel a toutefois participé à une soirée huppée le 5 juillet à Levallois-Perret, près de Paris, a appris l’AFP auprès d'un des organisateurs, confirmant des informations du Guardian. "Il était déjà venu à la même soirée il y a deux ans, c'est quelqu'un de connu dans la mode", a affirmé cette personne sous couvert de l'anonymat, sans pouvoir préciser qui l'avait invité. L'AFP n'est pas parvenue à entrer en contact avec M. Brunel.

Un appartement à Paris

Jeffrey Epstein, qui partageait sa vie entre New York et la Floride, possédait également un appartement à Paris, sur la prestigieuse avenue Foch, à deux pas de la place de L'Étoile. Selon Innocence en danger, cet appartement et ses séjours "réguliers" en France sont de nature à éveiller les soupçons. "Il appartient aux enquêteurs (...) de faire la lumière sur l'usage de (cet) appartement", avait écrit l'association dans son signalement au parquet.

Dans cet immeuble cossu du XVIe arrondissement, ils sont peu nombreux à vouloir évoquer le financier américain. "C'était un homme discret, il sortait seulement une heure et rentrait", confie à l'AFP sous couvert d'anonymat une personne vivant dans l'immeuble. Jeffrey Epstein était parfois accompagné de femmes lors de ses nombreux séjours parisiens, selon la même source, qui décrit un même profil : jeunes, grandes, minces, "originaires de l'Est". "Ah ça, c'est sûr qu'il aimait les femmes", commente cette personne.

https://www.7sur7.be/monde/un-ami-sulf ... ein-a-la-france~afbffdfc/

******************************************
15/09/2019 : Le milliardaire américain Jeffrey Epstein a-t-il fait des victimes en Belgique? "Dans le monde du mannequinat ou du cinéma..."




Jeffrey Epstein a-t-il fait des victimes en Belgique? Le milliardaire américain était accusé d'agression sexuelles sur mineures. Il est vraisemblable qu'il ait abusé de jeunes filles belges selon plusieurs associations.

Le milliardaire américain Jeffrey Epstein a-t-il fait des victimes chez nous? Plusieurs associations de lutte contre les violences sexuelles envisagent aujourd'hui cette possibilité. Un appel à témoin a déjà été lancé en France. Une association estime qu'il faut faire la même chose chez nous. Les victimes du milliardaire Jeffrey Epstein ne seraient pas toutes de nationalité américaine.

En France, cette semaine, un appel à témoins a été lancé. Trois femmes ont été récemment entendues par des enquêteurs français. Et chez nous ? Une association de lutte contre les violences sexuelles estime qu'il faut faire la même chose. Rien n'exclut que des jeunes filles belges aient pu aussi être la proie d'Epstein. Verlaine Urbain, de l'asbl Resanesco – l'antenne belge de "Innocence en danger": "Depuis les années 90', on a des éléments qui montrent que les réseaux pédo-criminels ne sont pas un mythe. Avec beaucoup de témoignages qui ne sont pas pris au sérieux. Finalement, l'affaire Epstein est l'occasion de remettre cela sur la place publique. La plupart des témoignages de survivantes de réseaux pédo-criminels expliquent que c'est des réseaux internationaux. Ces victimes tournaient dans plusieurs pays. Je ne vois pas pourquoi l'affaire Epstein ne serait la même problématique."

"Il ne faut pas avoir peur de parler"

Plusieurs associations ont mis en place une plateforme en ligne afin de recueillir des témoignages. Parmi les acteurs en coulisses, la team "Moore" un collectif citoyen qui traque la pédo-criminalité su internet et qui a permis l'arrestation de plusieurs personnes, notamment au Québec ou à l'Ile de la Réunion." Ils estiment que les recherches doivent passer par la Belgique. Jager Moore, membre du groupe "Steven Moore", fait savoir: "Il s'est rendu en France, au Canada, en Belgique, en Hollande. Plusieurs de ces pays n'ont pas encore ouvert d'enquête nationale. (…) Les différentes auditions des témoins et des victimes ne resteront pas classées sans suite. Il ne faut pas avoir peur de parler."

"Elles pourraient très bien avoir transité par la France"

Jeffrey Epstein avait été arrêté et inculpé début juillet pour avoir organisé, pendant de nombreuses années, un réseau constitué de dizaines de jeunes filles sous son emprise, avec lesquelles il avait des rapports sexuels dans ses nombreuses propriétés. Il a été trouvé mort le 10 août dans sa cellule new-yorkaise. Les résultats de l'autopsie ont confirmé un suicide par pendaison. Homayra Sellier, est la présidente et fondatrice de l'association "Innocence en danger". Elle conclut: "Il se peut très bien qu'il y ait des victimes ou des témoins de nationalité belge. Ne serait-ce que dans le monde du mannequinat ou du cinéma, il y a des Belges. Elles pourraient très bien avoir transité par la France pour se retrouver dans cette affaire."
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 07/07/2020 13:32  Mis à jour: 07/07/2020 13:32
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5405
 Ghislaine Maxwell va-t-elle révéler les secrets de Jeffrey Epstein et de son réseau international d'amis puissants?
Ghislaine Maxwell, l'ex-collaboratrice du financier défunt Jeffrey Epstein arrêtée la semaine dernière aux Etats-Unis pour trafic de mineures, a été transférée vers une centre pénitentiaire à Brooklyn, New York lundi, selon le bureau fédéral des prisons américain, cité par l'agence de presse dpa.

Ghislaine Maxwell, naturalisée américaine, a été arrêtée aux USA dans le New Hampshire jeudi avant d'être transférée à Brooklyn. Le bureau a refusé de commenter si cette femme de 58 ans était sous surveillance ou non. Cette figure britannique de la jet-set, naturalisée américaine, a été arrêtée aux USA dans le New Hampshire jeudi. Le FBI avait discrètement suivi ses mouvements, ont indiqué les autorités durant une conférence de presse.

Mme Maxwell est accusée d'avoir aidé M. Epstein à attirer de jeunes filles dans le trafic de ce dernier. L'acte d'accusation rendu public jeudi établit que Maxwell a aidé à "recruter, conditionner et finalement abuser" des filles dont certains n'avaient que 14 ans. L'intéressée nie les faits.

La collaboratrice devrait comparaître pour la première fois devant un juge fédéral new-yorkais vendredi. Habituée aux luxueuses résidences et aux jets privés, cette femme qui risque désormais 35 ans de prison dispose, selon les procureurs, de plus de 15 comptes en banque, aux Etats-Unis et à l'étranger, dont le solde total a atteint jusqu'à 20 millions de dollars depuis 2016.

Le début d'une affaire aux retombées dévastatrices pour un grand nombre de personnalités

D’autres révélations parues ce matin en exclusivité dans le DailyMail laissent penser que cette affaire n’est qu’au début d’un énorme tremblement de terre pour de nombreuses figures importantes ayant côtoyé Epstein.

"Ghislaine Maxwell a une cachette secrète dans laquelle elle a caché des "sex tapes" appartenant au milliardaire Jeffrey Epstein. Elle utilisera ces images si cela s’avère nécessaire. Cela a toujours été sa police d'assurance", assure un ancien ami au DailyMail.com.

La mondaine britannique était sans doute l'amie la plus proche d'Epstein et elle aurait agi en tant que "maquerelle", accusée d'avoir fourni des filles mineures au milliardaire, qui aurait gardé des preuves de ses actes sexuels pervers contre les mineurs.

Lorsque les autorités ont fait une descente dans la maison d'Epstein située à Manhattan après son arrestation en juillet dernier, ils y ont trouvé effectivement des milliers de photos à caractère pornographique qui comprenaient des images de filles mineures et un coffre-fort rempli de disques compacts étiquetés "filles nues", selon les autorités.

Une femme rusée

Un ancien ami de Ghislaine Maxwell s’est confié au Daily Mail. Il révèle que la Britannique n’était pas tout à fait sous l’emprise d’Epstein : "Ghislaine a toujours été aussi rusée que possible. Elle n'allait pas être avec Epstein toutes ces années sans se constituer une assurance."

"Sa cachette secrète contenant ces vidéos compromettantes sera sans doute sa carte maîtresse pour éviter la prison si les autorités sont prêtes à faire des tractations. Elle a des copies de tout ce que les connaissances d'Epstein ont fait dans ses demeures."

Et d’ajouter: "Si Ghislaine doit tomber, elle prendra soin d’emmener avec elle, tout ceux qui étaient mêlés à ce réseau."

L'ancien ami poursuit: "Non seulement Epstein aimait se filmer avec des filles mineures, mais il s’assurait de garder des souvenirs de ses "amis", ses hommes riches et puissants qui profitaient de ses largesses. "Je parie n'importe quoi, qu'une fois qu'il sera révélé que Ghislaine détient ces enregistrements, plusieurs hommes très puissants vont trembler dans leurs bottes en cuir italiennes. Ghislaine s'est assurée de conserver soigneusement toutes ces clés USB. Elle sait où toutes ces preuves sont enterrées et elle utilisera tout ce qu'elle possède pour sauver sa propre peau."

Au lendemain du suicide d'Epstein en août dernier, le New York Times a publié un compte rendu du journaliste James B. Stewart qui avait interviewé Epstein en août 2018. Au cours de leur conversation, Jeffrey Epstein avait déclaré à Stewart qu'il avait des dossiers sur ses célèbres invités, "Certains d'entre eux sont potentiellement dommageables ou embarrassants, y compris des détails sur leurs propensions sexuelles supposées et leur consommation de drogues récréatives".

Un réseau international d'amis puissants

En demandant au juge de refuser sa libération sous caution, les procureurs ont fait valoir qu'elle représentait un risque de fuite, car elle avait un vaste réseau international d'amis puissants. Maxwell est indéniablement lié à certaines des personnes les plus riches et les plus influentes du monde. Pendant des décennies, elle a été photographiée aux soirées de la haute société de New York et à Londres, posant avec des actrices, des mannequins et des magnats de la technologie, notamment Elon Musk et Naomi Campbell.

Maxwell a même été photographiée à plusieurs reprises avec ce qui était alors le futur président Donald Trump et son épouse Melania. Ghislaine était très proche de l'ancien président Bill Clinton. Ce dernier a voyagé à plusieurs reprises sur le jet privé d’Epstein, surnommé tristement le Lolita Express. Ghislaine faisait partie des convives au mariage de la fille de Bill Clinton, Chelsea, en 2010. Mais l’ami le plus proche de Ghislaine Maxwell est sans aucun doute le prince Andrew, fils de la Reine d’Angleterre, photographié à ses côtés au fil des ans.

Une nouvelle demeure et un nouvel amant

Dans une photo récemment publiée par The Telegraph, Ghislaine pose avec l'acteur Kevin Spacey sur les trônes de la reine Elizabeth et du prince Philip lors d'une visite privée du palais de Buckingham organisée par le duc d'York. Elle sourit également à l'arrière-plan d'une photo prise dans son appartement à Londres, où le prince Andrew pose avec sa main autour de la taille de l'adolescente Virginia Roberts Giuffre. La mineure d'âge a affirmé qu'elle avait eu des relations sexuelles avec le prince Andrew sous la direction de Maxwell et Epstein. Andrew a nié avec véhémence toute plainte contre lui.

Jeudi dernier, le mode de vie luxueux de l’ancienne maquerelle s'est effondré d’un coup quand le FBI l'a pêchée, recluse dans sa maison de 1 million de dollars du New Hampshire. Elle avait acheté la propriété en décembre pour 1 million de dollars en espèces, en utilisant une entreprise qui aurait des liens avec son riche amant Scott Borgerson.

Les procureurs fédéraux ont déclaré qu'ils savaient que Maxwell se cachait en Nouvelle-Angleterre depuis juillet dernier, lorsque Epstein a été arrêté. L'été dernier, le Daily Mail l'avait retrouvée au domicile du PDG de la technologie, Borgerson, à Manchester, au bord de l'eau.

https://www.rtl.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 03/07/2020 11:09  Mis à jour: 03/07/2020 11:09
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5405
 Arrestation surprise de Ghislaine Maxwell, l'ex-compagne d'Epstein, accusée d'avoir joué un "rôle crucial" dans l'abus des filles mineures.
Image redimensionnée

Elle fut quelques années la compagne de Jeffrey Epstein, et surtout une de ses plus proches collaboratrices, habituée aux jets privés et résidences de luxe: un an après la mort du financier new-yorkais, Ghislaine Maxwell risque désormais la prison à vie pour l'avoir présumément aidé à organiser et participé à son trafic de mineures.

Lors de sa première comparution par lien vidéo devant une juge du New Hampshire jeudi, la fille du magnat britannique des médias Robert Maxwell, âgée de 58 ans, ne s'est exprimée que par monosyllabes. Elle devait être transférée dans la foulée dans une prison de New York, en attendant la suite des audiences.

Son arrestation à Bradford, dans le New Hampshire, jeudi matin met fin aux multiples spéculations qui l'entouraient depuis juillet 2019, date de l'arrestation de M. Epstein.

Née en France, éduquée à Oxford, Ghislaine Maxwell qui détient des passeports français, britannique et américain, selon un compte-rendu de la justice américaine, avait longtemps fait profil bas. Des tabloïds britanniques disaient l'avoir vue dans le Massachusetts, à Los Angeles ou au Brésil...

Un rôle essentiel de recruteuse

Selon l'acte d'accusation dévoilé jeudi après son arrestation dans le New Hampshire, elle a joué, au moins entre 1994 et 1997 lorsqu'elle était l'amante du millionnaire, un rôle essentiel de recruteuse pour le réseau d'adolescentes dont il s'entourait pour satisfaire ses fantasmes quotidiens: elle gagnait la confiance de jeunes filles désargentées pour les attirer dans un piège doré, où elle contribuait ensuite à "normaliser" des rapports sexuels contraints, en y participant une partie du temps, selon les enquêteurs.

Son arrestation a pris tout le monde par surprise.

"Nous suivions discrètement ses déplacements", a indiqué William Sweeney, un responsable du FBI new-yorkais, lors d'un point presse jeudi. "Récemment, nous avions appris qu'elle s'était faufilée dans une magnifique propriété du New Hampshire, continuant à mener une vie de privilégiée, tandis que ses victimes souffrent du traumatisme infligé il y a des années", a-t-il ajouté.

Il n'a pas donné de détails, mais selon un document de justice cité par CNN, elle se cachait en Nouvelle-Angleterre depuis l'arrestation de Jeffrey Epstein en juillet 2019, forte de près de 20 millions de dollars sur divers comptes en banque.

Proche des Clinton et du prince Andrew

Ghislaine Maxwell avait déjà été sous les projecteurs il y a près de 30 ans, à la mort de son père, en 1991. Le magnat controversé était décédé dans des circonstances jamais complètement élucidées, tombant par-dessus bord depuis son yacht qu'il avait baptisé "Lady Ghislaine", au large des Canaries.

En 1997, après des années de silence, elle disait ne croire ni à la thèse du suicide, ni à celle de l'accident.

"Il ne s'est pas suicidé parce qu'il ne s'est pas noyé. Il n'y a aucune preuve de suicide (...) Il n'y a aucune preuve qu'il ait eu une attaque cardiaque", déclarait-elle alors. "Je ne vois pas mon père aller au bord du bateau et glisser. Ce n'est pas facile de glisser du bord d'un bateau".

L'histoire fit longtemps les choux gras de la presse britannique, qui accusa l'homme d'affaires et ex-parlementaire britannique d'origine tchèque de malversations financières. Les frères de Ghislaine, Ian et Kevin Maxwell, furent eux acquittés en janvier 1996 après avoir été accusés de détournements de fonds dans l'empire de leur père.

Mais Ghislaine Maxwell laissa ces sombres histoires derrière elle en s'installant à Manhattan où elle devint vite une habituée des soirées mondaines.

Elle fréquentait aussi bien le Prince Andrew que l'homme d'affaires Donald Trump - avant qu'il ne devienne président des Etats-Unis - ou encore le couple Bill et Hillary Clinton. Une photo largement diffusée la montre souriante parmi une rangée d'invités au mariage de leur fille Chelsea, en 2010.

En 2011, une journaliste de Vanity Fair la décrivait comme une personnalité "des plus intéressantes, des plus vivaces, la personne la plus originale qui soit".

Fan de plongée sous-marine, elle avait fondé une organisation caritative, le TerraMar Project, dédiée à la protection des océans, aujourd'hui disparue.

Elle dément les accusations

Lors de ces rares déclarations publiques, Ghislaine Maxwell a jusqu'ici toujours nié avoir commis aucun délit. Elle avait notamment démenti les accusations portées contre elle dans une action au civil intentée par Virginia Giuffre-Roberts, victime présumée de Jeffrey Epstein qui avait indiqué que c'était Ghislaine Maxwell qui l'avait recrutée comme masseuse alors qu'elle travaillait dans le club de golf de Donald Trump à Mar-a-Lago, en Floride.

La plainte se termina par un accord à l'amiable en 2017. Mais dans leur acte d'accusation, les enquêteurs de Manhattan affirment qu'elle a menti sous serment lors de sa déposition.

https://www.rtl.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 09/06/2020 12:16  Mis à jour: 09/06/2020 12:16
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5405
 Le prince Andrew fait semblant de coopérer dans l'affaire Epstein, selon la justice américaine.
Le prince Andrew est-il prêt à coopérer avec la justice américaine dans l'affaire Epstein? Ses avocats ont affirmé lundi qu'il avait proposé "au moins trois fois" de témoigner dans ce dossier d'agressions sexuelles qui plombe la monarchie britannique, mais le procureur fédéral de Manhattan l'a accusé de faire semblant.

Le deuxième fils de la reine Elisabeth II, 60 ans, est sommé depuis des mois de s'expliquer sur ce qu'il savait des activités de son riche ami américain, retrouvé pendu dans sa cellule en août 2019, après avoir été accusé d'avoir exploité sexuellement des jeunes filles mineures.

Sa défense a diffusé lundi une longue mise au point après la publication d'informations par le tabloïd The Sun et des médias américains, selon lesquelles la justice américaine a saisi les autorités britanniques pour le contraindre à témoigner.

"Le duc d'York a proposé au moins trois fois son assistance en tant que témoin au département de la Justice" (DoJ), ont indiqué ses avocats. "Malheureusement, le DoJ a réagi à nos deux premières propositions en violant leurs propres règles de confidentialité" en affirmant qu'il n'avait pas coopéré, ont-ils déploré, accusant le département de "vouloir peut-être rechercher la publicité plutôt que d'accepter l'assistance proposée".

Mais le procureur fédéral de Manhattan Geoffrey Berman, en charge de l'enquête, a affirmé dans un tweet que le prince se présentait "faussement au public comme ayant hâte de coopérer à l'enquête (...)" alors qu'il avait "plusieurs fois refusé de caler un entretien avec les autorités américaines" et qu'il les avait informés "clairement il y a près de quatre mois qu'il ne se rendrait pas à un tel entretien".

"Pas d'extradition"

Ces échanges ne peuvent qu'alimenter les soupçons qui entourent le prince, dans cette affaire retentissante qui empoisonne la couronne britannique depuis 10 mois.

Le ministre américain de la Justice William Barr a cependant indiqué lundi qu'il n'était pas question d'extrader le fils de la reine vers les Etats-Unis.

"Je crois qu'il est juste question qu'il fournisse des informations, mais je ne vais pas commenter plus avant", a déclaré le ministre sur Fox News.

La descente aux enfers du prince a commencé en août 2019 avec la publication aux Etats-Unis de documents judiciaires. Une femme, Virginia Roberts, y affirme avoir eu à trois occasions des relations sexuelles avec le prince, auxquelles Epstein l'aurait contrainte, lorsqu'elle avait 17 ans.

Le duc d'York a toujours démenti ces allégations.

La publication d'une photo, montrant Virginia Roberts à cette époque enlacée par le prince, a fait le reste, ainsi qu'un autre cliché montrant le prince en train de se promener à New York avec le financier alors même que ce dernier avait déjà été condamné et emprisonné pour prostitution en 2008.

Pour se défendre, le prince Andrew a accordé en novembre une longue interview à la BBC, qui a tourné au fiasco, car il ne montrait aucun regret et semblait manquer d'empathie pour les victimes.

Lâché petit à petit par les entreprises et les associations avec lesquelles il travaillait, il a fini par annoncer en novembre 2019 son retrait de la vie publique et se fait désormais discret.

Celui qui passe pour être le fils préféré de la reine a déjà fait des gros titres peu flatteurs par le passé, pour son style de vie l'assimilant à un playboy et ses amours tumultueuses.

Mais cette fois, l'affaire est plus grave et plombe la monarchie britannique déjà ébranlée par le retrait de la famille royale du prince Harry et de son épouse Meghan, partis en Californie.

Le palais de Buckingham ne s'est pas exprimé sur les derniers développements de l'affaire impliquant Andrew.

La reine, 94 ans, est actuellement confinée au palais de Windsor, en périphérie de Londres, avec son époux le prince Philip, qui fête mercredi ses 99 ans.

https://www.rtl.be/people/potins/affai ... -de-cooperer-1223688.aspx
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 16/01/2020 20:29  Mis à jour: 16/01/2020 20:30
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5405
 Affaire Epstein : le milliardaire aurait agressé sexuellement des mineures jusqu'en 2019... HORRIBLE ! Écoutez le reportage...
De nouvelles révélations ont vu le jour concernant l'affaire Epstein. Pourtant inscrit comme délinquant sexuel depuis 2008, il aura séquestré jusqu'au bout de très jeunes filles sur son île privée des Caraïbes.

C'est un scénario que l'on croirait tout droit sorti d'un film d'horreur. De jeunes adolescentes séquestrées sur une île, réduites à l'état d'esclave sexuelle, incapable d'échapper de leur enclos. Ce pourrait être un scénario mais c'est l'histoire vraie et terrifiante qu'ont vécue les victimes du financier américain Jeffrey Epstein. On découvre l'ampleur du scandale.

Celui qui s'est suicidé l'an dernier dans sa cellule aura donc jusqu'au bout utilisé son île privée des Caraïbes pour assouvir ses délires sexuels. L'affaire prend une nouvelle dimension avec cette plainte déposée par la ministre de la Justice des Îles Vierges, territoire américain des Caraïbes, où Epstein possédait une île privée, surnommée "Île des pêchés".

Selon cette plainte, il tenait un registre numérique de centaine de victimes ce qui laisse penser que le financier était à la tête d'un trafic de femmes et d'enfants dont des petites filles, parfois âgées seulement de 11 ou 12 ans. Ce trafic a duré jusqu'en 2018, alors que les affaires pour lesquelles il était inculpé avant sa mort l'été dernier avaient au moins une quinzaine d'années.

On peut lire dans ces plaintes qu'une adolescente de 15 ans a tenté de s'enfuir de l'Île, à la nage, après avoir été violée à plusieurs reprises par Epstein et d'autres. Elle était retenue sur l'île comme dans une prison, son passeport lui avait été confisqué.

Écoutez le reportage audio -> https://www.rtl.fr/actu/international/ ... -jusqu-en-2019-7799906822

Affaire Epstein : le milliardaire a continué d'agresser sexuellement des mineures jusqu'en 2019 Crédit Image : STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP | Durée : 01:14 | Date : 16/01/2020
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 15/11/2019 12:25  Mis à jour: 15/11/2019 12:25
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5405
 [Appel àTémoins] Dans le cadre de l’affaire Epstein, la police judiciaire recherche des témoignages français et internationaux.
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 31/10/2019 13:43  Mis à jour: 31/10/2019 13:43
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5405
 Affaire Jeffrey Epstein : un médecin légiste remet en cause la thèse du suicide.
Selon lui, le corps présentait des blessures "extrêmement inhabituelles dans les suicides par pendaison".

Selon un médecin légiste engagé par le frère de Jeffrey Epstein, le financier américain ne se serait pas suicidé en prison, rapporte le New York Times, dans un article publié mercredi 30 octobre. Le docteur Michael Baden, qui a assisté à l'autopsie de Jeffrey Epstein, a expliqué, sur la chaîne Fox News, que le corps présentait des blessures "extrêmement inhabituelles dans les suicides par pendaison".

"Elles pourraient apparaître beaucoup plus souvent dans des cas d'homicide par strangulation", a-t-il poursuivi. Avant de conclure : "Je pense que des éléments indiquent qu'il s'agit d'un homicide plutôt que d'un suicide".

L'affaire Jeffrey Epstein avait connu un coup de tonnerre, le 10 août, avec la mort du financier et figure de la jet-set américaine dans sa cellule du Metropolitan Correctional Center, la prison fédérale de Manhattan (New York). Début juillet, Jeffrey Epstein, 66 ans, avait été inculpé d'agressions sexuelles et exploitation sexuelle de mineures. Il était incarcéré en attendant d'être jugé. Une autopsie, pratiquée quelques jours après la découverte du corps de Jeffrey Epstein, avait alors confirmé qu'il s'était suicidé par pendaison.


Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 11/09/2019 13:10  Mis à jour: 11/09/2019 13:10
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5405
 Affaire Epstein : trois femmes entendues par la police française, qui lance un appel à témoignages.
Nouveau rebondissement dans l’affaire Jeffrey Epstein. Trois femmes ont été entendues à leur demande par les policiers, dans le cadre de l’enquête ouverte contre X pour "viols", "agressions sexuelles", notamment sur mineurs, et "association de malfaiteurs" le 23 août dernier, a appris franceinfo par le parquet de Paris, mercredi 11 septembre. Elles ont été entendues par les enquêteurs les 27 août, 3 et 9 septembre.

Dans ce contexte, et sous la direction du parquet de Paris, l'Office central pour la répression des violences aux personnes a diffusé, ce mercredi sur Twitter et Facebook, un appel invitant toute victime ou témoin à contacter le service d'enquête pour être entendu. "Des policiers spécialisés sont mobilisés. Si vous avez été victime ou témoin, contactez le 06 83 67 43 57", indique la Police nationale.



Un mois après avoir été alerté sur de potentielles victimes françaises, le parquet de Paris a ouvert fin août une enquête sur le financier américain, déjà poursuivi aux Etats-Unis avant sa mort en prison le 10 août. Le milliardaire avait été arrêté le 6 juillet et inculpé à New York pour avoir organisé, de 2002 à 2005 au moins, un réseau constitué de dizaines de jeunes filles, certaines collégiennes, avec lesquelles il aurait eu des rapports sexuels contraints dans ses nombreuses propriétés, notamment à Manhattan et en Floride.

https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/ ... a-temoignage_3612153.html
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 11/09/2019 12:44  Mis à jour: 11/09/2019 12:44
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5405
 Pédophilie : L’affaire Jeffrey Epstein expliquée en vidéo.
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
7 - 0 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10