|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
3 Personne(s) en ligne (3 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 3

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Tueries du Brabant (Belgique).

Publié par Walda Colette Dubuisson le 17-07-2020 (431 lectures) Articles du même auteur
17/07/2020 : Selon des informations de https://www.dhnet.be, "des personnes" ont "parlé" ces "dernières semaines": à la recherche des ossements de “Killer” dans les bois de Pécrot (Grez-Doiceau), en Brabant wallon.Il y aurait donc du neuf. Du solide. Des témoignages jamais obtenus, qui apportent de l’eau au moulin de ceux qui pensent que l’enquête est en train d’évoluer.
**************************************
11/07/2020 : La police française a effectué jeudi une perquisition,en France, chez un ancien gangster belge, Francis V., dans le cadre de l'enquête sur les Tueurs du Brabant.
******************************
20/05/2020 : Les enquêteurs saisissent de force les archives d'une victime des Tueurs du Brabant.
*************************************
16/06/2020 : Homme inconnu à identifier dans le cadre du dossier des Tueurs du Brabant.

Diffusé à la demande de Madame la Juge d’instruction Michel à Charleroi le 16/06/2020.

+++ Voir historique « Les tueries du Brabant ».
Citation :
Les tueries du Brabant désignent une série de crimes et plus spécialement de braquages sanglants qui eurent lieu entre autres en Belgique, principalement dans la province de Brabant de 1982 à 1985 et, plus rarement, en Flandre Orientale, dans le Hainaut, dans le Namurois et aussi, en France, à une seule occasion, dans le département du Nord, à Maubeuge.



Historique : Les tueries du Brabant désignent une série de crimes et plus spécialement de braquages sanglants qui eurent lieu entre autres en Belgique, principalement dans la province de Brabant de 1982 à 1985 et, plus rarement, en Flandre Orientale, dans le Hainaut, dans le Namurois et aussi, en France, à une seule occasion, dans le département du Nord, à Maubeuge.

Lire l'entièreté du dossier sur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tueries_du_Brabant

***********************************************************************************
16/06/2020 : Homme inconnu à identifier dans le cadre du dossier des Tueurs du Brabant.

Diffusé à la demande de Madame la Juge d’instruction Michel à Charleroi le 16/06/2020.


Cette personne est en possession d’un fusil à double fonction (à pompe/semi-auto) de la marque italienne Franchi type Spas 12 - calibre 12.

La discrétion est assurée.

Témoignages

Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.
Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium.eu

https://www.police.be/5998/fr/avis-de- ... entifier-dans-le-cadre-du
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 11/07/2020 13:36  Mis à jour: 11/07/2020 13:36
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 La police française a effectué jeudi une perquisition,en France, chez un ancien gangster belge, Francis V., dans le cadre de l'enquête sur les Tueurs du Brabant.
L'information a été confirmée vendredi auprès de Belga par des sources judiciaires. Le parquet fédéral, qui mène l'enquête sur ce dossier, n'a pas souhaité faire de commentaire.

Francis V., âgé de 57 ans, mesure deux mètres et boite. Or, des témoins de l'attaque au Delhaize d'Alost affirment que l'un des assaillants boitait. Le quinquagénaire était en outre proche dans les années 1980 des milieux d'extrême-droite, où, selon certains, il faudrait rechercher les membres de la bande de tueurs. Selon le journal De Standaard, l'homme ne serait toutefois pas soupçonné d'une implication directe dans les attaques des Tueurs du Brabant.

La police française a effectué une perquisition jeudi, à la demande de la juge d'instruction de Charleroi, Martine Michel, chez le quinquagénaire qui vit depuis un certain temps dans le sud de la France. Les enquêteurs auraient mis la main sur des munitions et une grenade. Après avoir été entendu, Francis V. a été remis en liberté.

Le quinquagénaire avait été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en 1991 par la cour d'assises de Liège, tout comme son complice Eric Lammers. Le duo avait volé et assassiné deux diamantaires en 1988, dans le centre du quartier diamantaire d'Anvers. Ils avaient également dérobé six peintures de l'artiste belge Ensor lors d'un vol à main armée en 1984.

Dans un reportage de la RTBF en 2014 sur les Tueurs du Brabant, Eric Lammers avait raconté qu'il avait effectué des reconnaissances dans les années 1980 dans les grandes surfaces qui avaient ensuite été attaquées par la bande criminelle. Il l'aurait fait comme membre du groupe d'extrême-droite Westland New Post.



Source: Belga et https://www.7sur7.be/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 20/06/2020 15:43  Mis à jour: 20/06/2020 15:43
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5421
 Les enquêteurs saisissent de force les archives d'une victime des Tueurs du Brabant.
Les enquêteurs ont effectué jeudi une perquisition au domicile de la veuve de Jan Palsterman, qui a été assassiné lors du cambriolage par les Tueurs du Brabant du Delhaize d'Alost en 1985. "La veuve avait reçu une copie du dossier à l'époque, et cette copie contient d'anciens PV et des documents que le parquet fédéral ne trouve plus dans son propre dossier", selon les déclarations de l'avocat de cette femme samedi dans “Het Nieuwsblad”.
En 1995, Marie-Jeanne Callebaut et d'autres victimes avaient reçu leur propre copie du dossier des mains du ministre de la Justice de l'époque. À l'époque, il comptait déjà plus d'un million de pages et avait un mètre et demi d'épaisseur. La veuve a ensuite complété le dossier avec des coupures de journaux, de la correspondance et ses propres documents sur le sort de son mari. Les documents ont été confiés à un administrateur provisoire car Marie-Jeanne Callebaut est hébergée dans une maison de repos et est en mauvaise santé, explique son avocat Peter Callebaut.

La veuve refusait de coopérer

Seul problème : Marie-Jeanne ne voulait pas transmettre son dossier au parquet. "Elle ne fait pas du tout confiance à la Justice. Vous le seriez pour moins. Cela fait 35 ans qu'ils exploitent de fausses pistes et il ne semble pas qu'une solution soit en vue", constate l'avocat. La veuve refusant de coopérer, les inspecteurs sont revenus jeudi avec un mandat de perquisition. "Le juge d'instruction était là aussi. Et quelqu'un du parquet fédéral et quelques enquêteurs."

“Des documents intéressants”

Le parquet a reconnu qu'une perquisition avait bien eu lieu. "Pas chez un suspect mais chez quelqu'un qui pourrait avoir des documents intéressants qui ne sont peut-être pas ou plus dans le dossier, mais qui y ont leur place", confie Eric Van Duysse, porte-parole du parquet fédéral.

L’enquête prend un nouvel élan

L'enquête sur la bande de Nivelles semble avoir repris de l'élan depuis cette semaine. La police a ainsi diffusé, mardi, un nouvel appel à témoins concernant un homme figurant sur une photo avec un fusil de la marque italienne Franchi à la main. Cette démarche est cependant distincte de la perquisition effectuée jeudi, assure le parquet fédéral.

https://www.7sur7.be/
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
4 - 0 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10