|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
17 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 17

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org

Vincent Marin, 25 ans : Décédé

Publié par Walda Colette Dubuisson le 23-11-2014 (2635 lectures) Articles du même auteur
23/11/2014 :Le corps d’un Grenoblois de 27 ans, porté disparu depuis le printemps dernier, a été retrouvé ce samedi matin, gisant au pied d’une barre rocheuse haute d’une soixantaine de mètres, sur la commune de Livet-et-Gavet. Il semble avoir succombé à une chute accidentelle.

Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille et proches . Courage !
R.I.P Vincent .....
Trop de jeunes partent , nous sommes sincèrement touché (es) au plus profond de nous-mêmes...
Nous les connaissons en publiant un avis de recherche , chaque jour , nous cherchons, fouillons le net dans l'espoir d'un retour et quand le pire arrive , pour moi qui suis une mamy de presque 70 ans , c'est le choc , car tous ces jeunes deviennent des proches , faisant partie d'une famille que je n'ai plus !
Nounoursaris ( Colette)
Lire la suite dans l'article ...


Randonneur chevronné malgré son handicap depuis la naissance, - il traîne sa jambe droite et ne peut se servir que de son côté gauche ,il a déjà réalisé diverses aventures : il a fait l’ascension du Mont-Blanc à deux reprises et de nombreux sommets dans le massif de Belledonne. Il a réalisé également les chemins de Saint Jacques de Compostelle, soit 1800 km, la Grande traversée des Alpes, le GR 20 en Corse et autres défis.

Vincent n’est pas une personne dépressive et il est peu probable qu’il ait attenté à ses jours : il entretenait de nombreux projets lorsqu’il a disparu.

A ce stade de l’enquête, indique la police qui lance un appel à témoins, «il semble qu'il ait pu partir seul, mais sans que l’on sache à quel endroit ». Malgré sa débrouillardise, en raison de son handicap, il risque la chute accidentelle plus que quiconque.

Sur sa description: homme de type européen, âge apparent 25 ans,
mesurant 1,67 mètre, de corpulence maigre, cheveux châtains, yeux bleus, signes particuliers: port de lunettes de vue et boitement

Toute personne ayant croisé son chemin est priée de prendre attache avec
l'hôtel de police de Grenoble,Sûreté Départementale, Brigade des Délégations Judiciaires au 04 76 60 42 58.

Hors France : +33 4 76 60 42 58.
Ou appelez le poste de police le plus proche


Source : http://www.ledauphine.com/isere-sud

****************************

10/08/2014 Massif de Belledonne (Isère) : reprise des recherches pour retrouver Vincent, disparu en avril


Sans nouvelle de Vincent depuis le 26 avril, les proches du jeune homme entreprennent ce dimanche 10 août une nouvelle recherche dans le secteur escarpé que le randonneur envisageait de traverser.
Vincent Marin, un randonneur de 25 ans, a disparu le 26 avril dans le massif de Belledonne.
Il était parti en fin de matinée de Livet, dans la vallée de la Romanche, pour rejoindre Chamrousse par le Pas des Escombailles.
Malgré un handicap depuis la naissance (il est hémiplégique et sous traitement anti-épileptique), le jeune homme est un sportif accompli qui a déjà accompli de nombreuses ascensions comme le Mont-Blanc ou de nombreux sommets dans le massif de Belledonne. Il a réalisé également le chemin de Saint Jacques de Compostelle (1800 km), la Grande traversée des Alpes ou le GR 20. Mais malgré sa débrouillardise, sa paralysie côté droit le rend plus apte à chuter..

Recherches vaines
Le PGHM et la CRS Alpes ont effectué des recherches aériennes en partie haute du massif, là où cela était possible. Des chasseurs de Livet et des membres de la famille se sont également rendus sur le terrain où le jeune homme aurait pu avoir un accident. Avec des membres du Club Alpin Français, dont le père Vincent fait partie, d'autres zones ont été ratissées. En vain.

Nouvelles recherches ce dimanche 10 août
Le père de Vincent est reparti ce matin avec une dizaine de volontaires pour une neuvième tentative dans les environs de la cabane des Clots, un secteur escarpé de la commune de Livet.

Depuis le mois d'avril,un appel à témoin est lancé : Vincent est de type européen, fait son âge (25 ans), mesure 1,67 mètre, corpulence maigre, cheveux châtains, yeux bleus. Il porte des lunettes de vue et boite.

Personnes à prévenir :
- Hôtel de police de Grenoble au 04 76 60 42 58
- Roger Marin (père de Vincent) au 04 76 52 11 71, rogermarin4@gmail.com


********************************************

23/11/2014 : LIVET ET GAVET
Un jeune homme disparu en avril, retrouvé mort par ses proches


Le corps d’un Grenoblois de 27 ans, porté disparu depuis le printemps dernier, a été retrouvé ce samedi matin, gisant au pied d’une barre rocheuse haute d’une soixantaine de mètres, sur la commune de Livet-et-Gavet. Il semble avoir succombé à une chute accidentelle.

Vincent Marin avait quitté son domicile grenoblois le 26 avril dernier et utilisé sa carte d’abonnement au réseau Transisère pour prendre un car.
Depuis, nul ne l’avait revu et les policiers grenoblois avaient été alertés de sa disparition.
Hémiplégique depuis sa naissance et sous traitement antiépileptique, le jeune homme était malgré tout un sportif accompli : il avait, notamment, fait l’ascension du Mont-Blanc à deux reprises et parcouru les chemins menant à Saint-Jacques de Compostelle, ainsi que le GR 20 en Corse.
Au moment de sa disparition, tout portait à croire qu’il était allé marcher seul, sans dire où il allait.
Plusieurs appels à témoins avaient été lancés dans nos colonnes qui avaient permis d’établir qu’il avait été vu sur la commune de Livet-et-Gavet. Mais les recherches entreprises pendant plusieurs jours sur ce secteur par les secouristes en montagne s’étaient malheureusement révélées vaines.
Hier, ce sont ses proches qui ont fait la macabre découverte : ils ont en effet continué, sans relâche, à arpenter les itinéraires qu’il aurait pu emprunter lors de ses promenades en montagne pour tenter de le retrouver.
Alertés, les CRS des Alpes sont allés chercher sa dépouille et l’ont treuillée à bord de l’hélicoptère de la Sécurité civile avant de le confier aux professionnels des pompes-funèbres.

Par V.L. | Publié le 22/11/201 http://www.ledauphine.com/
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 27/11/2014 10:07  Mis à jour: 27/11/2014 10:07
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5073
 Re: Funérailles de Vincent Marin Samedi 29 Novembre 2014, 10:00 h
Marie-Odile et Roger MARIN, ses parents
Antoine et Olivier, ses frères et leur famille
vous font part du décès de

VINCENT 27 ans
survenu en montagne.

Les obsèques seront célébrées en l’église St Joseph, place de Metz à Grenoble
le samedi 29 novembre 2014 à 10h

Ni fleurs, ni plaques,
Vos dons iront à la recherche sur le cerveau
.

Pour les musiciens et chanteurs, venir à partir de 9h pour répéter. Pour proposer ses talents pour l'animation, contacter pjcbertrand@gmail.com afin de se coordonner.
Merci pour votre disponibilité.
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 10/05/2014 16:35  Mis à jour: 10/05/2014 16:35
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 5073
 Re: Grenoble : on est toujours sans nouvelles de Vincent Marin
Les policiers isérois de la Sûreté départementale ont reçu de nombreux appels depuis la diffusion, jeudi dans nos colonnes, d’un avis de recherche concernant un jeune Grenoblois de 25 ans, et s’attellent à vérifier les différentes pistes qui leur ont été données.

Reste que, pour l’instant, rien n’a permis de retrouver Vincent Marin dont la disparition semble remonter au 26 avril dernier mais n’a été signalée que le 4 mai, par les parents du jeune homme.

Il faut dire que ce dernier avait l’habitude de partir en montagne, seul, durant plusieurs jours, en dépit du handicap dont il souffrait.

Vincent Marin est en effet hémiplégique depuis sa naissance et sous traitement antiépileptique. Ce qui ne l’empêche pas d’être un sportif accompli : il a, notamment, déjà fait l’ascension du Mont-Blanc à deux reprises et parcouru les chemins menant à Saint-Jacques de Compostelle, ainsi que le GR 20 en Corse.

Très autonome et débrouillard, il est de surcroît d’une nature très liante et sympathise très facilement avec les gens qu’il rencontre.

Ses parents ne se sont donc pas inquiétés outre mesure de ne pas avoir de nouvelles de leur fils pendant plusieurs jours.

La dernière fois qu’ils l’ont eu en ligne, c’était au soir du 25 avril.

Le jeune homme semble avoir utilisé sa carte d’abonnement au réseau Transisere le 26 avril, mais on ignore dans quelle direction…
Alertés, les enquêteurs ont immédiatement effectué des investigations sur la téléphonie du jeune Grenoblois et ont établi que la dernière fois que son téléphone portable avait émis, c’était à son domicile, le 26 avril au matin. Depuis, l’appareil a été éteint.

Par ailleurs, il semble que Vincent Marin ait utilisé sa carte d’abonnement au réseau de bus Transisere ce même 26 avril mais on ignore encore à quelle heure et vers quelle destination.

Le jeune homme n’est pas dépressif et il est peu probable qu’il ait disparu volontairement dans le but de mettre fin à ses jours.

Les policiers pensent plutôt qu’il est parti marcher seul, comme il en avait l’habitude, sans prévenir ses proches ni dire où il allait.

Malgré sa débrouillardise, il risque une chute accidentelle plus que quiconque, en raison de son handicap, et l’inquiétude à son sujet s’intensifie au fil des jours.

De type européen, Vincent Marin mesure 1,67 mètre. Il est de corpulence maigre, il a les cheveux châtains, les yeux bleus et porte des lunettes de vue.

Il marche en boitant, en traînant sa jambe droite et ne peut se servir que de son côté gauche.

Toute personne ayant croisé son chemin depuis le 26 avril dernier est priée de contacter l’hôtel de police de Grenoble au 04 76 60 42 58.

Par V.L. http://www.ledauphine.com/
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
7 + 7 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10