|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
9 Personne(s) en ligne (9 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 9

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org

Bonne leçon pour éviter les débordements ! Condamnée pour avoir organisé la fausse disparition de sa fille !!!

Publié par Walda Colette Dubuisson le 27-06-2014 (1140 lectures) Articles du même auteur
Une mère avait aidé sa fille à fuguer et avait ensuite dénoncé l’immobilisme des services de police. Elle a été condamnée à une peine d’un an de prison et à une amende de 600 euros.

Ces inventions malsaines nous font douter des enlèvements SÉRIEUX qui nécessitent des recherches urgentes !!!
Allez, oups, au trou madame !



Une mère qui avait aidé sa fille à fuguer et qui avait ensuite dénoncé l’immobilisme des services de police pour faire croire en une disparition inquiétante a été condamnée vendredi27/06/2014 par le tribunal correctionnel de Liège à une peine d’un an de prison et à une amende de 600 euros. Son arrestation immédiate a été ordonnée.

La fille de la prévenue avait été placée au Foyer Sainte-Marie de Geer après une décision du Service de Protection de la Jeunesse. En novembre 2011, accompagnée d’une amie, elle avait fait une fugue de l’établissement. Cette fugue avait été dénoncée à la police et une enquête, visant aussi le milieu familial, avait été réalisée.

L’aide de sa propre mère pour organiser sa fugue

Mais la jeune fille avait en réalité obtenu l’aide de sa propre mère pour organiser sa fugue. Cette dernière avait accepté de cacher sa fille et la copine de celle-ci. Alors que l’enquête était en cours, la mère de famille s’était alors adressée à un quotidien liégeois pour dénoncer l’immobilisme de la police. Son but était de dissiper les soupçons et de brouiller les pistes. Elle disait craindre, au travers un entretien donné à ce journal, de ne plus retrouver sa fille vivante.

La mère de la «disparue » a été condamnée par défaut pour des préventions de faux, usage de faux, non représentation d’enfant et outrage envers un policier. En état de récidive légale, elle a été condamnée à une peine d’un an de prison ferme et à une amende de 600 euros.

http://www.lavenir.net/
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
6 - 2 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10