|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
20 Personne(s) en ligne (19 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 20

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant. J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré. À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ : La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile : Problèmes majeurs Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site : Texte illisible, car trop petit Fenêtre d'affichage non configurée Éléments cliquables trop rapprochés Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google. Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
RAffaire Elodie Kulik : Willy Bardon condamné à trente ans de réclusion criminelle. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 06/12/2019 20:19
Elodie Kulik. Lors de la douzième journée du procès Bardon, Me Corinne Herrmann, avocate de la partie civile, a délivré une plaidoirie d'une grande force émotionnelle. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 06/12/2019 19:04
Elodie Kulik. Procès de Willy Bardon : les derniers mots pour emporter l'intime conviction des jurés Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 06/12/2019 19:02
Affaire Dutroux: Michel Lelièvre ne pourra rester que 6 mois maximum dans son centre pour SDF à Bruxelles: s’il ne trouve pas un autre logement, retour en prison! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 05/12/2019 16:39
Affaire Élodie Kulik : le témoignage bouleversant de son père à la barre. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 05/12/2019 12:41
Meurtre d’Elodie Kulik. « Je n’y étais pas » : Willy Bardon maintient sa version. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 05/12/2019 11:46
Affaire Narumi Kurosaki : Le Chili a reçu de la France une demande d'extradition du suspect. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 05/12/2019 11:43
Procès de Willy Bardon : la volte-face du “frère de lait” fragilise l'accusation Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 04/12/2019 13:33
Jean-Marc Reiser, l'assassin présumé de Sophie Le Tan, sera-t-il rattrapé par l’affaire Hohmann ? Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 04/12/2019 13:08
Dans l'enquête sur l'assassinat de deux policiers à leur domicile en juin 2016, un individu de 37 ans fiché S a été interpellé lundi. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 04/12/2019 12:45

Fausse campagne d’affichage !

Publié par Walda Colette Dubuisson le 13-10-2014 (1133 lectures) Articles du même auteur
France : campagne d’affichage révoltante, allant à l’encontre des VRAIS DISPARUS et des familles en détresse !!!
STOP : « on ne joue pas » avec des sujets aussi graves que les disparitions !!!
Ces "canulars discréditent" les vraies disparitions

Message de Valérie Magraner‎ dont un proche est disparu
Lire la suite



Le point commun de toutes ces fausses alertes ?

Elles concernent des intermittents du spectacle puisque ces faux disparus sont "dramaturges, comédiens, régisseurs...".
La campagne émanerait en effet d'intermittents en colère contre la modification de leurs conditions d'indemnisation chômage. "Une source proche du mouvement nous a confirmé mardi soir qu’il s’agissait bien d’un canular monté par la profession, mais que le secret n’allait pas être dévoilé tout de suite", révèle la Voix du Nord le 8 octobre dernier.

Sauf que cette campagne n'est pas du tout du goût des autorités. Dans certains cas, la justice a en effet déployé de gros moyens pour tenter de retrouver ces faux disparus.

Elle pourrait engager des poursuites à l'encontre du véritable propriétaire du numéro de téléphone inscrit sur les affiches (une certaine Amélie), précise Le Parisien ce lundi qui relaie également le témoignage de familles touchées par de véritables disparitions.

"Je respecte leur cause, mais tous ces canulars, comme ceux qui circulent sur Internet, finissent par nous discréditer", déplore ainsi Valérie Cornier, dont le cousin Stéphane Hirson a disparu en 1994.


http://www.metronews.fr/

Philippe Bastien, président de SOS recherche de personnes disparues, abonde: «Je pense que les intermittents sont suffisamment forts pour se faire entendre en mettant en place d'autres modes d'action».

«Pour certaines familles, l'avis de recherche est leur seul moyen d'agir»


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Message de Valérie Magraner‎
AVIS DE RECHERCHE DE STEPHANE HIRSON
https://www.facebook.com/groups/102469 ... 3/?notif_t=group_activity


Mesdames et Messieurs les intermittents du spectacle,
Vous faites tous un métier formidable et pas facile parfois. Il est vrai que pour ceux d'entre vous qui êtes moins connus et donc gagner moins d'argent. Vous faites sans cesse des "petits boulots" pour arrondir vos fins de mois. Ce qui est tout à fait honorable.
Les problèmes politiques que vous rencontrez actuellement à cause de vos indemnisations de chômage, vous obliges à combattre et à faire valoir vos droits. Nous n'avons rien à dire de ce côté là, car si nous ne sommes pas concernés et nous connaissons mal vos problèmes, nous n'avons pas à nous exprimer contre vous tous.
MAIS LA, VOUS ALLEZ BEAUCOUP TROP LOIN !!!
Vous avez aussi des devoirs, c'est de respecter TOUTES LES FAMILLES qui sont dans la détresse et l'espoir de retrouver un des leurs.
Votre coup médiatique ou mauvais canular, jette un énorme discrédit auprès de toutes les familles et associations qui cherche sans relâche de VRAIS DISPARUS !
Vous abusez toute la population française par vos affiches fausses sur des disparitions ; HONTE A VOUS TOUS ! Qui vous vous prêtez à ce jeu malsain et nauséabond.

Déjà des Hoax circulent sur le net, ce qui fait que la plupart des personnes ne croient plus aux vraies disparitions.
J'espère que tous les services de police et de gendarmerie de France ainsi que toutes les juridictions ouvriront une enquête et vous condamnera à payer des dommages et intérêts à toutes les familles de disparus ou bien vous obligera à faire des travaux d'intérêts généraux auprès de toutes les associations qui recherche nos disparus. Ainsi vous comprendrez, peut-être, que l'on ne peut "jouer" sur des choses aussi graves et tristes.
A bon entendeur, salut !
Valérie CORMIER MAGRANER
Famille de disparu, très en colère.
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 14/10/2014 13:59  Mis à jour: 14/10/2014 13:59
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4962
 Re:Les "disparitions" d'intermittents, le canular qui ne fait pas rire les syndicats
Par Caroline Politi, publié le 14/10/2014 : http://www.lexpress.fr/

Des dizaines d'affichettes relatant les disparitions de jeunes gens ont été placardées dans plusieurs villes de France. Il pourrait s'agir d'une action d'intermittents pour dénoncer le projet de loi du gouvernement les concernant.

Une action qui ne fait pas l'unanimité
Reste que l'action ne fait pas l'unanimité. Si aucun syndicat ne condamne cette "campagne de disparitions", tous préfèrent se tenir à l'écart. "On a déjà fait des canulars pour sensibiliser à notre cause mais pas de ce genre, explique Denis Gravouil. Nous avions par exemple diffusé, dans une précédente campagne d'affichage, le numéro du Medef. Je peux comprendre que ces affichent puissent choquer." Interrogé par Le Parisien, le père d'Estelle Mouzin a dénoncé une action qui banalise les vraies disparitions et qui pourrait saper le travail des enquêteurs. "On peut rire de tout mais pas avec n'importe qui, résume Samuel Churin. Je comprends tout à fait l'inquiétude des familles qui craignent de ne plus être prises au sérieux et que leur combat soit banalisé."
D'après La Nouvelle République, le colleur d'affiche interpellé à Niort a indiqué lors de son audition que l'action pourrait se terminer la semaine prochaine par une série de "happenings" dans toute la France. De quoi peut-être éclaircir sur la finalité de l'action. "C'est à partir du buzz qu'on fait du fond, confirme Samuel Churin. Il y a six mois, lorsque nous avons envahi le plateau du JT de France 2, c'était une action coup de poing. Mais le lendemain, j'avais douze interviews pour parler de nos revendications."

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/soci ... .html#4RlAG8VMtv4szPkx.99
Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
9 - 6 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10