|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 clic
Real Time Web Analytics

 Qui est en ligne
21 Personne(s) en ligne (21 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 21

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
Affaire Anaïs Guillaume : le procès de Philippe Gillet aura lieu du 18 au 29 mars. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/10/2018 10:31
Disparition de Sophie Le Tan : Affaire Le Tan : les étonnantes recherches Internet de Jean-Marc Reiser... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/10/2018 15:39
DISPARITION INQUIETANTE DE THEO HALLEZ. À propos de Théo, «Si vous savez quelque chose, parlez»... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/10/2018 12:43
Disparition Sophie Le Tan : du sang retrouvé "en grande quantité" chez Jean-Marc Reiser, sa version mise à mal. ( Vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/10/2018 10:35
Disparition très inquiétante de Sophie Le Tan: les nouvelles révélations accablantes sur Jean-Marc Reiser. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/10/2018 10:30
Le petit Bastien, mort dans une machine à laver :Meurtre du petit Bastien : le traumatisme de sa grande sœur qui a tout vu! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 11/10/2018 11:54
Le petit Bastien, mort dans une machine à laver...“Je l’ai mis dans la machine pour lui faire peur”: les horribles déclarations du père ! Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/10/2018 14:25
Meurtre d'Alexia Daval, 29 ans. La demande de confrontation entre Jonathann et la famille d'Alexia acceptée. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/10/2018 11:47
L'inquiétant profil de Nordahl Lelandais.Nordahl Lelandais : ce que dit l'expertise psychiatrique . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 10/10/2018 10:18
*Conseils e-santé : Se laver dès le retour de l’école : l’astuce pour éviter la grippe chez les enfants … Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 09/10/2018 18:27

Vaccin contre la grippe : dangerosité de la grippe: ce qu'il faut savoir .

Publié par Walda Colette Dubuisson le 09-10-2018 (1057 lectures) Articles du même auteur
POUR INFORMATION .

09/10/2018 : *Conseils e-santé : Se laver dès le retour de l’école : l’astuce pour éviter la grippe chez les enfants …

*La grippe expliquée en vidéo…
****************************************
27/12/2016 = Les règles d’hygiène de vie à adopter pour se protéger de la grippe

La grippe sévit davantage depuis quelques jours. La maladie a déjà dépassé son seuil épidémique avec 192 cas pour 100 000 consultations.
**************************************
14/10/2014
Belgique : La campagne de vaccination contre la grippe démarre jeudi 16 octobre. Les personnes à risque bénéficient gratuitement de ce vaccin.


FRANCE :
Professeur Bruno Lina : "Il faut considérer la grippe comme une maladie mortelle"


http://www.sos-enfants.org/modules/news/article.php?storyid=536

Si le pic du virus est généralement en janvier, la campagne de vaccination contre la grippe démarre jeudi 16 octobre. En 2013-2014, l'Institut de veille sanitaire (InVS) a recensé 105 décès directs et 7.700 décès indirectement liés à la grippe.

Pour qui ?

Les personnes dites à risque sont les premières concernées par cette campagne. Les femmes enceintes, les plus de 65 ans, les personnes atteintes de pathologies cardio-vasculaires et les obèses en font notamment partie. Ces personnes et les personnels de santé bénéficient gratuitement du vaccin, dont le coût s'élève à 6,14 euros.

Le Haut Conseil de la Santé Publique rappelle que "les nourrissons de six mois ont un risque élevé d'être hospitalisés et un risque augmenté de décéder de la grippe". Il est donc vivement recommandé de les faire vacciner.

Quand se faire vacciner ?

La vaccination n'étant effective qu'une quinzaine de jours après l'injection du vaccin, les professionnels de santé conseillent de se faire vacciner avant le 1er novembre. Mais comme on dit régulièrement, mieux vaut tard que jamais.

L'immunité que l'on acquiert avec le vaccin couvre une période de 6 mois. Le vaccin est donc à refaire chaque année. Qui plus est, il évolue tous les ans en fonction des différents types de virus qui circulent.

Se faire l'injection

Votre médecin traitant peut bien entendu vous l'administrer, mais selon les professionnels de santé, il est aussi possible de s'injecter soi-même son vaccin. Il suffit de bien désinfecter la surface où le produit va être injecté. Une opération a priori sans risque.

Se prémunir de la grippe

Le vaccin est le premier réflexe à acquérir pour se protéger contre la grippe. Mais certains gestes sont à acquérir pour éviter de rester cloué au lit pendant 48 heures : se laver les mains régulièrement, aérer les pièces, se couvrir la bouche et utiliser des mouchoirs jetables.

*****************

Professeur Bruno Lina : "Il faut considérer la grippe comme une maladie mortelle"


Bruno Lina, professeur de virologie et responsable du centre national de référence sur la grippe, est revenu sur le début de la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière. Cette année, elle se déroule du 10 octobre 2014 au 31 janvier 2015. - L'invité de RTL Grand Soir, du 13 octobre 2014.

La campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière 2014-2015 a débuté vendredi dernier. Elle ne prendra fin que le 31 janvier 2015. L'année dernière, la maladie a touché 3,5 millions de personnes et a causé 117 décès. De plus, il paraît que de moins en moins de Français se font vacciner.

Le Professeur Bruno Lina estime que les Français devraient participer massivement à cette campagne nationale car le vaccin est vraiment efficace. Il souligne que les groupes à risque, comme les personnes âgées ou atteintes de maladie chronique, les femmes enceintes et les personnes à forte corpulence, sont les plus concernées.

" La vaccination contre la grippe n'est pas universelle. Elle n'est pas recommandée pour tout le monde."

Bruno Lina, professeur de virologie et responsable du centre national de référence sur la grippe


Toutefois, le responsable du centre national de référence sur cette maladie, rappelle que la grippe est mortelle. Elle possède en effet deux axes de mortalité : une directe et l'autre indirecte.

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits- ... ladie-mortelle-7774811386
*****************************

27/12/2016 Les règles d’hygiène de vie à adopter pour se protéger de la grippe

La grippe sévit davantage depuis quelques jours. La maladie a déjà dépassé son seuil épidémique avec 192 cas pour 100 000 consultations.


Le seuil épidémique a été dépassé durant la semaine de Noël dans les 13 régions de métropole avec 192 cas pour 100 000 consultations.
L’épidémie est particulièrement « précoce » cette année, souligne la Direction générale de la santé, qui rappelle sur son site les bons gestes pour se protéger et limiter la transmission du virus.

Voici dix règles de vie qui peuvent contribuer efficacement à nous protéger contre ces virus. Il faut bien avoir à l’esprit que ces derniers ne franchissent pas la peau saine et ne peuvent pénétrer dans notre corps qu’en passant par une muqueuse (lèvres, bouche, gorge, narines et conjonctives oculaires).

> Manipuler les interrupteurs, poignées et touches avec sa main dominée (la gauche pour les droitiers) sachant qu’elle rencontre beaucoup moins souvent l’une de nos muqueuses que notre main dominante. Ces objets se comportent vis-à-vis des virus comme des « vecteurs », c’est-à-dire des courroies de transmission même s’ils sont immobiles.

> Il ne faut surtout pas toucher nos lèvres ni notre bouche tant que nous n’avons pas lavé ou désinfecté nos mains.
Le danger est là, quand par exemple nous portons un chewing-gum ou un bonbon à notre bouche… ou encore lorsque nous allumons une cigarette.

> S’interdire de se frotter les yeux avec des doigts qui peuvent être souillés. Les muqueuses des yeux, les conjonctives, sont particulièrement vulnérables face aux virus pour lesquels elles constituent une bonne porte d’entrée.

> Éviter de se caresser le visage avec les mains.
Lorsque nous participons à une réunion, il est fréquent de voir les uns et les autres se caresser le visage, souvent de façon machinale, presque inconsciente. C’est une mauvaise habitude, car elle dépose sur nos joues, nos lèvres, nos narines, le contour de nos yeux, les microbes microscopiques.

> Tendre le moins souvent possible la main aux personnes pour les saluer. Nos mains sont de redoutables vecteurs de virus.

> Se laver ou se désinfecter les mains avant de manipuler de la nourriture. C’est lorsque l’on mange avec ses mains que l’on se trouve dans l’une des situations les plus dangereuses sur le plan infectieux.

> Se tenir à plus d’un mètre cinquante d’une personne qui semble malade. La contamination ou transmission interhumaine s’effectue par les microgouttelettes émises par la toux, mais aussi la parole et même l’expiration. La portée maximale de ces microgouttelettes est d’environ un mètre cinquante.

> Se laver ou se désinfecter les mains dès que l’on entre dans son domicile. Ce geste devrait être un automatisme, comme celui de se laver les mains avant de manger ou les porter à sa bouche d’une façon générale.

> Individualiser à domicile tous les linges utilisés pour s’essuyer les mains. Dans une famille constituée de deux parents et de trois enfants, il faut cinq essuie-mains et chacun le sien sans faire d’erreur !

L'Union - L'Ardennais
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Posté Commentaire en débat
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 09/10/2018 18:27  Mis à jour: 09/10/2018 18:27
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4217
 *Conseils e-santé : Se laver dès le retour de l’école : l’astuce pour éviter la grippe chez les enfants …
Selon un pharmacien britannique, faire prendre le bain à ses enfants dès leur retour de l’école permettrait de limiter le risque d’infection. Explications.

C’est l’heure du bain ! Et s’il fallait avancer ce moment de manière à y plonger les enfants dès le retour de l’école ? Ce bousculement des habitudes permettrait de réduire le risque de grippe, selon le pharmacien britannique Shamir Patel, interrogé par le DailyMail. Selon lui, cela permettrait non seulement de limiter les infections mais aussi de "décontaminer" la maison.

Les virus persistent sur la peau et les vêtements

Et pour cause : les écoles et les crèches foisonnent de germes et de microbes comme les virus responsables de la grippe, de la gastro-entérite et des rhumes. "Nous savons que les rhinovirus, les virus courants du rhume, peuvent persister sur la peau et rester infectieux plus d’une heure après l’exposition. Ils peuvent aussi persister sur les surfaces et les vêtements" détaille le pharmacien, lui-même père de trois enfants. Ôter les vêtements de vos bambins et leur faire prendre leur douche ou leur bain dès qu’ils rentrent de l’école les débarrasserait de ces virus pathogènes. Faites-leur ensuite enfiler leur pyjama et, au moment de lancer une machine à laver, Shamir Patel préconise de choisir un programme à 60°C en période de contagion pour détruire un maximum de microbes.

Une bonne hygiène tout au long de la journée aide en parallèle à limiter les risques d’infection pour ne pas multiplier les rendez-vous chez le médecin en automne et en hiver : apprenez à vos enfants à se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon et appliquez vous-même cette règle.

Grippe de l’enfant : attention aux complications

La grippe est une maladie virale contagieuse dont l’épidémie survient chaque année en France entre les mois de décembre et d’avril. Les enfants sont particulièrement touchés par ce virus qui touche un enfant sur trois et un adulte sur six. La grippe est le plus souvent bénigne chez les enfants mais peut entraîner de lourdes complications telles que des otites, des surinfections pulmonaires ou des troubles neurologiques.

Santé Publique France rappelle par ailleurs qu’outre les mesures d’hygiène, "la meilleure façon de se protéger de la grippe et de ses complications est de se faire vacciner". Une recommandation sanitaire que doivent suivre chaque année les personnes les plus fragiles : les personnes de plus de 65 ans, les adultes et les enfants souffrant de maladie chronique, les femmes enceintes, les personnes obèses, les professionnels de santé ou encore l’entourage des nourrissons de moins de six mois présentant des facteurs de risque de grippe grave.

Et pour tous les enfants la même consigne : un bain, en pyjama, les devoirs, une soupe et au lit !

Publié par Laurène Levy, journaliste santé le Lundi 08 Octobre 2018 : 14h58

https://www.e-sante.fr/
Répondre
Walda Colette Dubuisson
Posté le: 09/10/2018 18:24  Mis à jour: 09/10/2018 18:24
Administrateur
Inscrit le: 06/09/2013
De:
Commentaires: 4217
 *La grippe expliquée en vidéo…
E-santé vidéos :
La grippe est causée par l'un des types de virus pouvant se répandre rapidement d'une personne à l'autre au moyen des particules transportées dans l'air.
Si les particules sont inhalées, elles vont descendre la trachée vers les voies aériennes de plus en plus petites.

À ce moment- là, les spicules de protéine à la surface d'un virus peuvent se lier à d'autres protéines sur les cellules qui tapissent les voies respiratoires. Le virus est alors englouti par la cellule qui sert d'usine de tri pour la réplication virale.
Les virus nouvellement formés bourgeonnent à partir de la surface de la cellule et se répandent dans tout le système respiratoire. Les tissus infectés commencent à gonfler et à s'enflammer, entraînant des symptômes tels qu'une toux, un mal de gorge et un nez qui coule ou bouché.Le virus continuant à se répandre dans la circulation sanguine et dans tout l'organisme, des symptômes supplémentaires comprenant une fièvre, un mal de tête, des douleurs musculaires et une extrême fatigue apparaissent. Heureusement, le système immunitaire de l'organisme entre en jeu pour permettre de combattre les envahisseurs étrangers.

Dans la circulation sanguine, les cellules immunitaires spécifiques appelées lymphocytes B reconnaissent les spicules de protéine sur les virus et commencent à se multiplier. L'armée de cellules produit alors des anticorps qui se lient aux spicules de protéine, marquant le virus à détruire. Les virus sont ensuite ingérés et détruits par des cellules qui reconnaissent les anticorps collés aux surfaces du virus, laissant l'armée de clones de lymphocytes B prêt à combattre le virus s'il entre à nouveau dans l'organisme.

Les vaccins contre la grippe agissent de la même manière pour vous protéger des virus. Le vaccin contient en fait des fragments inoffensifs des virus qui préparent le système immunitaire à une invasion virale. Toutefois, le virus de la grippe mute, ou change, de façon notoire, de telle sorte que le nouveau virus n'est pas reconnu par le système immunitaire et peut infecter même les personnes ayant été vaccinées.


Répondre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Message*
Code de Confirmation*
8 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10